Une autorisation « au cas par cas », selon la Maison Blanche