Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
pacemaker91

Loir-et-Cher : une vingtaine de chats errants mutilés

Messages recommandés

https://www.lanouvellerepublique.fr/loir-et-cher/commune/selles-sur-cher/une-vingtaine-de-chats-errants-mutiles


Des chats ont été mutilés à Selles-sur-Cher. L’association qui est intervenue rappelle la nécessité de faire stériliser les chats.

A Selles-sur-Cher, des chats errants ont été mutilés. L’association ASCE 41 tire la sonnette d’alarme et appelle à une large opération de stérilisation.

Horrible découverte, dimanche, à Selles-sur-Cher. Corinne Jullion, vice-présidente de l’ASCE 41 (association de protection des animaux à Romorantin), et la policière municipale ont découvert une quinzaine de chats adultes et une dizaine de chatons mutilés. « On suppose l’utilisation d’un collet, des chats avaient les yeux crevés », raconte Corinne Jullion. Malheureusement, certains félins n’ont pas résisté à leurs blessures. Les autres ont été capturés et soignés.
Aucune plainte n’a été déposée. « On n’avait aucune chance d’identifier les personnes, certains devaient les nourrir, d’autres les torturer », signale la militante de la cause animale. « C’est de la souffrance gratuite, alors qu’il existe une solution : la stérilisation ! Il y a suffisamment de chatons à adopter dans les refuges, associations et SPA et ça permettrait d’éviter toute cette maltraitance ! »
La mairie de Selles-sur-Cher soutient l’association. « C’est terrible d’en arriver là, si les chats dérangent qu’on les laisse au moins vivre », demande Francis Monchet, maire. « C’est un problème général, les SPA ne peuvent plus prendre de chats. On a bien conscience du problème, on recherche des solutions. »
Une de celles-ci pourrait être la signature d’une convention avec l’ASCE 41. « Quand on est face à 40 chats, on ne peut rien faire, ni nous, ni les mairies », explique la vice-présidente de l’ASCE 41. « On aide les mairies à monter un dossier auprès de la Fondation 30 Millions d’Amis afin de signer une convention tripartite entre la mairie, un vétérinaire et nous. La Fondation verse ensuite des fonds à la mairie. »
Car la situation peut vite dégénérer : d’un couple peut naître des milliers de chats : « Une chatte a trois portées par an de 4 à 12 chatons qui eux-mêmes peuvent se reproduire au bout de six mois… » L’association a dû mal à suivre et à assumer les frais vétérinaires, multipliés par 133 en un an, 4.500 € rien qu’en septembre ! « Les gens nous appellent quand ils trouvent des chats, mais il faut appeler les maires, ils sont responsables des animaux errants », rappelle Corinne Jullion.
L’association, qui a placé 150 chatons et 80 chats et dont une cinquantaine attend encore de trouver leurs nouveaux propriétaires en famille d’accueil, appelle donc à la générosité pour financer ses actions et renouvelle son appel à l’impérieuse nécessité de la stérilisation.
Contact : ASCE 41 (Facebook) ou 07.87.17.12.60 ou asce41200@gmail.com



Tags chats cruauté maltraitance

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×
×
  • Créer...