Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
mary-toutou

ADOPTER UN CHIEN EN REFUGE

Messages recommandés

Adopter un animal abandonné pour lui offrir une vie meilleure est une décision fort généreuse. Nous sommes souvent persuadés que ce pauvre toutou a surtout manqué d'affection, et nous sommes prêts à lui donner tout notre " amour ". En y regardant de plus près, en se plaçant côté " chien ", comment notre nouveau compagnon va-t-il percevoir ces débordements d'affections, de caresses, d'attentions que l'on est tenté de lui prodiguer ?

Essayons de nous rapprocher de la réalité canine pour comprendre ce qu'a pu vivre le chien durant son séjour au refuge et définir ses réels besoins lorsque nous l'accueillons dans son nouveau cadre de vie. Quel que soit son âge et comme tout être vivant, le chien abandonné a son histoire personnelle. Les causes d'abandon sont hélas souvent les mêmes : mauvaises conditions de développement précoce du chien entrainant des difficultés d'adaptation, mauvaises connaissances de ses besoins, mode de vie inadapté à l'animal, maltraitance … c'est donc souvent un chien qui a déjà fait de difficiles expériences.

Un animal abandonné et placé en refuge perd ses repères, ses êtres d'attachement (humains ou animaux), son environnement familier. Il doit s'adapter à la vie du refuge, les allées et venues de " 2 pattes " inconnus -soignants, bénévoles, visiteurs- et de " 4 pattes " aussi stressés que lui. Sa perception si fine des phéromones projette le chien dans un univers chargé de peurs, de tensions véhiculées par ses compagnons d'infortune, sensation d'insécurité qui le plonge dans un état anxieux.

Malgré toute l'attention et les soins apportés par le personnel des refuges, les chiens manquent bien souvent de sorties. La vie en refuge peut favoriser une perte de certains acquis sociaux comme la propreté, la perte de confiance dans l'humain. Si certains chiens parviennent à s'adapter plus ou moins bien à cet environnement, pour d'autres la rupture avec le milieu familial est vécue dans un stress permanent.

Reconsidérons donc les besoins réels d'un animal adopté en refuge. Il convient tout d'abord d'initier la confiance, et cela ne passe pas par des excès d'affection (l'animal peut même dans ces circonstances se sentir agressé), mais par une relation calme et apaisante pour le chien. Son panier doit être placé dans un endroit tranquille où il pourra se reposer sans être dérangé. Donnez-lui ses repas à heure fixe, ne laissez pas les enfants envahir le chien en jouant sans cesse avec lui, il a besoin de prendre d'abord ses repères. Proposez-lui des balades quotidiennes. Même avec un jardin à disposition, un chien a besoin d'explorer, de flairer de nouvelles odeurs, ces stimulations sont indispensables à son équilibre et notre compagnon issu d'un refuge en a bien besoin !

Soyez indulgent avec lui, il doit s'adapter à sa nouvelle vie et cela ne sera pas toujours facile, patience et constance seront nécessaires pour lui apprendre les règles de vie de son nouveau foyer. Bannissez les punitions qui ne feraient qu'accentuer son anxiété. Pensez aussi qu'il vous faudra une certaine disponibilité au début pour l'aider dans cette adaptation, votre chien sera peut-être inquiet de se retrouver seul dans un endroit non familier, il faut prévoir une période d'habituation progressive à la solitude. Vous pouvez vous faire aider par un comportementaliste qui saura vous guider et vous conseiller pour accueillir au mieux votre nouveau compagnon.

Concernant les caresses, câlins et papouilles en tout genre, soyez " léger ", quelques caresses délicates sous le cou ou sur le flanc suffisent. Prenez le temps d'observer votre chien, de voir ses réactions quand vous le caressez. Certains chiens n'apprécient pas particulièrement les contacts physiques, il faut les respecter et ne jamais faire de " forcing ". D'autres semblent en raffoler, se frottent sur vous, s'agitent, se couchent et se relèvent, poussent votre main du museau, lèchent, mordillent… attention aux fausses interprétations ! Les excès d'agitation lors des séances de caresses traduisent des tensions chez l'animal, ce sont des tentatives d'apaisement : " Stop ! Arrête ! Assez ! " que nous prenons pour de la " joie ". En prolongeant ces effusions affectives avec lui (pensant alors bien faire !), nous alimentons cette agitation et son état de stress. Restez donc mesurés dans vos interactions avec votre chien, qu'il s'agisse de caresses ou de jeux. Cela aidera à son adaptation et lui permettra de se sentir en sécurité, en confiance auprès de vous, et ce de façon beaucoup plus efficace qu'avec force câlins !!! Et si vous en ressentez quelques frustrations, dites-vous bien que c'est là le plus beau cadeau que vous allez lui faire !



Source : http://www.chien.com

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci mary Wink
Et oui c'est pas aussi simple que ça d'adopter, surtout les chiens adultes, avec Wendy ça a pris 6 mois avant qu'elle se comporte comme les 2 autres qui ont été "élevés" par nous et qu'elle vienne nous demander des caresses...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je trouve que ce n'est pas évident d'adopter un chien adulte car on ne connait de son passé et on peut avoir de mauvaises surprises.
Je ne sais pas si je pourrais le faire Embarassed

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
moi je l'est fait et ces souvent des loulous très attachants, mais parfois comme ma mascotte qui a peur de beaucoups de choses je m'adapte a elle et essai pas de faire quoi que ce soit car je connez pas sont passée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nina ma femelle boxer est une chienne qui vient de la spa
Elle avait 4 ans quand je l'ai sortie toute peureuse et toute maigre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...