Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Merlin111

De mémoire d'éleveur par Nicole Demulder : Les fric fracs de Cellica

Messages recommandés

LES FRICS-FRACS DE CELLICA

"Bonjour"

"Si vous voulez bien, nous commencerons par les présentations.

Mon nom est CELLICA. On a toujours dit de moi que j'étais plutôt jolie fille !!!!! Hm...... normal, lorsqu'on sait que je suis habillée par "Carchien" d'une longue toison blanche et or. Et cela depuis ma plus tendre adolescence. Je n'ai aucun signe particulier. Pardon !!! il y en a un....... J'allais presque l'oublier, mais c'est parce que ce n'est pas un signe extérieur de beauté.......... MON ESTOMAC !!!!!!!!!

Celui-là, croyez-en mon expérience, ce n'était pas avec un repas quotidien et quelques nic-nac qu'on pouvait le satisfaire......

Etant jeune, déjà, il m'a fallu faire travailler ma matière grise pour pouvoir acquérir cette maturité qui allait me permettre de réaliser toutes les prouesses nécessaires pour rassasier cet organe des plus exigeant !

Et c'est ainsi, qu'avec l'entraînement et quelques expériences, je suis devenue une spécialiste du "casse de frigo". Oui.... pardon pour mon langage un peu "cru", parfois, mais, lorsque je pense "frigo".... je ne me contrôle plus ! Par contre, au vu et entendu des cris et gesticulations de mes maîtres, c'est une activité qui ne devait pas les rendre heureux.


Lors de ces barbotages, je faisais le partage avec les copains. Pour ça j'ai toujours été honnête. Et il va sans dire qu'ils étaient ravis de cohabiter avec une " T.M.F.F.A."( technocrate en matière de fric-frac alimentaire)

Malheureusement c'est toujours moi qui me faisait enguirlander. Là..... quelque chose a du m'échapper ? Enfin.... Mais tout cela n'aura duré qu'un temps, jusqu'au jour où mes maîtres en ont eu RAS-LE-BOL de voir disparaître leurs provisions à tout bout de champs. Ils décidèrent donc de me jeter en "prison".

MOI.... " Cellica de la Truffe en Bronze ". Jetée en prison comme une vulgaire baluchonneuse. Non mais, pour qui me prenaient-ils ?

Bien sûr, je le reconnais, je suis chapardeuse. Et alors ? Ce sont des choses qui arrivent! Même dans la plus haute aristocratie, cela s'est déjà vu! Il n'y avait toutefois pas de quoi en faire un fromage !!!!!!!

Dans ma cellule j'avais deux co-détenues qui ne furent pas très ravies

de me voir arriver. A mon avis, ce devait être deux "demi-mondaine" qu'ils avaient ramassées dans je ne sais quel quartier mal famé. Quand je leur ai demandé qu'elles avaient fait de répréhensible pour se retrouver là ? Elles m'ont répondu qu'elles étaient "innocentes.....". C'est bizarre, mais je ne les ai pas crues. Finalement je suis restée dans ce chenil un bon moment.... puis j'ai fini par m'habituer.

Quelquefois mes maîtres m'accordaient un week-end de liberté surveillée pour m'emmener en exposition. Mais c'était plus fort que moi. Même là, il fallait que je leur pique leurs tartines! Mais encore,quelques friandises que je fauchais au passage sur les devantures des stands d'alimentation!!!!!!!

A chaque fin de ces glorieux week-end, sur le chemin de retour, je pensais à mon frigo. J'imaginais que,cette fois peut-être, ils oublieraient de me reconduire en prison. Mais j'avais beau leur offrir de suberbes trophées, des coupes et des diplômes.........rien n'y faisait! Ils restaient INCORRUPTIBLES! Et à chaque fois, c'est la mort dans l'âme, que je retrouvais mes co-détenues.

Pourtant, un jour ce fut le MIRACLE ! Ma maîtresse est venue me chercher dans ma geôle et m'a emmenée chez elle.

Je n'ai jamais très bien compris le "pourquoi" de ce soudain revirement, mis à part le fait qu'elle me faisait avaler chaque jour, je ne sais pas quelle potion imbuvable ?

Mais si c'était ça le prix à payer pour pouvoir respirer l'atmosphère qui entourait mon frigo et ne plus devoir retourner en prison....cela valait vraiment la peine !!!!!!!!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cela faisait déjà quelques jours qu'elle me faisait avaler cette saleté et j'étais toujours là ! Cependant, méfiante, je me tenais tranquille. Mes maîtres en étaient sidérés ! Ils étaient même fiers de moi. Pour vous dire ....ils ont été jusqu'a m'offrir des récompenses pour ma grande abstinence. Mais puisque " chassez le naturel....." vous connaissez la suite........ vint le jour où n'y tenant plus, j'ai pris d'assaut ce fameux frigo !!!!!!!

Evidemment, j'avais d'abord pris mes précautions. J'ai attendu le moment proprice.....celui où ma maîtresse quitte la maison pour aller soigner sa basse-cour.

Après tout ce temps passé en prison, j'avais un peu peur d'avoir perdu la main. Mais non, en moins de deux....... il était ouvert ! Et je l'avais presque oublié..... mais c'était aussi beau qu'une virtrine de chez "Cartier".....

Et dedans, il y avait tout ce dont je pouvais rêver !

Du poulet...des steaks....de la charcuterie...des restes de spaghettis( mon plat préféré)....du beurre...de la crème pudding....de la mayonnaise...de la crème fraîche.......WOUOUOUOUOUOU......

Tous mes anciens complices étaient au poste.... Red, le cocker... Peggy, la caniche....Fraise de Bois, la tibétaine.... Rama, le shetland.... Sissi, la griffonne.....Laïka, une consoeur et Kafka, mon illustre fils. Ils étaient tous là, autour de moi, assis sur leur derrière, la queue balayant le carrelage dans un lent mouvement de va-et-vient, les oreilles aussi droites qu'ils leur était possible de les porter, les yeux mouillés, tout grands écarquillés....scrutant chez moi le moindre fait ou geste qui allait les informer du moment de "l'hallali".

Il ne se fit pas attendre et..... Ma mère ! Vous auriez vu ça ! Ce fut une lutte avide et sanguinaire pour qui s'emparerait du meilleur morceau. C'est d'ailleurs de justesse que j'ai pu sauver mon spaghetti.

L'horreur dans tout ça, c'était Fraise des Bois qui avait filé avec une bouteille de lait et qui était en train de tout déverser dans le beau fauteuil à petites fleurs. Laïka, elle, c'était la spécialiste du ketchup ! Elle ne pouvait pas le nier....elle en avait jusque dans les oreilles.

Durant ce temps-là, j'avais déjà englouti mon spaghetti et j'allais entamer une cuisse de poulet, lorsque Kafka me bouscula pour s'emparer d'un pot de crème fraiche.

C'est triste à dire pour une mère....mais je dois reconnaître qu'il est complètement stupide ce fils. Fallait voir ça ! Il tournicotait dans tous les sens, comme s'il avait perdu le nord. Il cherchait le "coin tranquille" sans se rendre compte qu'en même temps il semait sa crème partout. Et lorsque enfin il trouva l'endroit idéal.... son pot était vide bien entendu, quelle andouille !!!!

Red, le cocker, qui devait être aussi vieux que Mathusalem et qui, par miracle arrivait encor à se déplacer sur quatre "je ne sais pas quoi" mais qui, jadis, devaient lui servir de "pattes"....venait d'émerger de son sommeil. Et là....pas triste non plus, la scène ! Tant bien que mal, il tentait désespérément d'arriver jusqu'au frigo, mais à chaque tentative "d'enjambée"...il dérapait dans la crème fraîche que Kafka venait de répandre un peu partout dans la pièce. Tandis que Sissi, qui ne se formalisait pas pour autant, se contentait de ramasser les miettes que les autres perdaient en chemin. Puis, j'ai encore ouvert quelques bocaux....mais à part la mayonnaise, il n'y avait plus rien d'intéressant.

Peggy a bien essayé, elle aussi, d'en extraire quelque chose, mais vu son air dégoûté....

Puisque le frigo était vide, ou du moins, qu'il n'y avait plus rien qui soit digne d'intérêt....je m'en suis prise à une armoire. Et pour la crocheter ce fut un jeu d'enfant !

Il y avait des tas de trucs la dedans ! Mais quand même moins affriolants que dans le frigo. Et par curiosité...ben... j'ai jeté tout à terre pour vérifier.

En moins de deux, toute la bande était là pour me donner un coup de main, car il fallait bien ouvrir tout ces petits paquets.......

On y a trouvé de la farine...du café....du riz......

Tiens, c'est très amusant ça le riz ! Quand on marche dessus ça fait comme sur le verglas ! ça glisse ! Et à peine avais-je constaté l'effet du riz, que "zwipp" la caniche se retrouvait les quatre pattes en l'air, le dos dans une flaque d'huile de tournesol mélangée à du sucre en poudre......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fallait voir ça ! Pour un peu on aurait pu la marier à ce vieux cocker, lui-même tout enrobé de crème-fraîche, que Kafka tentait de récupérer en le léchant sur tout le corps !



Mais trève de plaisanterie....car vint le moment où j'entendis le grincement de la porte du poulailler !!!!!!!

" Attention les gars !!!!! La Patronne raplique !!!!! ça va chauffer, il faut vous planquer !!!! " hurlai-je !!!!!!

Dans ces moments là...pas le temps de réfléchir. Il faut agir dans la seconde. C'est alors qu'une idée géniale me traversa l'esprit !!!! Lui faire croire que je voulais retourner dans ma piaule. Je me suis donc précipitée dehors et nous nous sommes retrouvées nez à nez devant la porte de mon chenil.........J'ai rassemblé en moi tout ce que j'avais de plus persuasif pour lui faire comprendre ce que je voulais et ce que c'était très urgent......

Perplexe..... Elle m'y laissa entrer quand-même et referma la porte derrière moi. OUF....... J'étais à l'abris.....mais pas encore rassurée car elle restait là....pensive....interloquée.......

Puis, tout à coup elle hurla quelque chose comme....." NOM DE ........" et lâchant tout ce qu'elle avait dans les mains, elle se précipita dans la maison !!!!!!

Aie, aie, aie,.... je préfère ne pas vous raconter la suite...ce fut trop horrible !!!!!

Beaucoup plus tard........ils ont acheté un nouveau frigo. Et moi dans ma piaule, j'avais bien vieilli. Puis un jour.........j'ai pensé que mes vieilles loupiottes avaient des hallucinations !!!!! Mais non, elles voyaient toujours très bien et même qu'elles voyaient ma maîtresse en train d'installer MON frigo dans ma cellule !!!! Mais oui comme je vous le dis..........

Dès qu'elle fut sortie, je me suis empressée de l'examiner de plus près et sur tous ses angles. Il n'y avait pas de doutes....c'était bien lui !!!!! Seulement......il n'y avait rien à l'intérieur ?????? Je me suis dit: "Elle se fiche de moi !!!!" Et pourtant, elle ne l'avait pas fait sans une arrière-pensée car....parfois elle venait y déposer l'une où l'autre friandise en prenant le soin de bien refermer la porte avent de repartir en caté-mini.......

Ainsi, de temps en temps, je pouvais encore me donner l'illusion d'y voler quelque chose.

Parfois, dans la nuit noire, je le voyais tout illuminé et garni de toutes ses offrandes ! Alors....péniblement.... je me levais sur mes vieillesguiches et je me traînais jusqu'à lui pour y choper un poulet où un steak.....où peut-être des spaghettis....... Mais lorsque j'ouvrais la porte.........il était vide....désespérément vide.....

J'avais encore une fois rêvé............................(fin)




le pire... c'est que c'est vraiment arrivé

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je vais demander à Pascal, Manue m'avaait prêtée tout un livret, qui avait été publié, avec pleins de nouvelles. Un vrai régal !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.