Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Merlin111

Le grand voyage de l'été 2013 de Cépécat et Merlin (6000 kms)

Messages recommandés

Tout d'abord, pour bien démarrer, des retrouvailles avec Debaille, Tony, Katherine et la famille des Futés...

De bien beaux moments sous le soleil
Exactement

Quelques photos d'ambiance







Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelques Sloughis de la Berondière, excellents pécheurs comme Vous le voyez







Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
taperon a écrit:
et vous allez où, comme ça, les belettes aventureuses ?


Belgique, Pouch en Allemagne, Alsace, Limousin, Mont de Marsan, Vendée, Morlaix et retour en Belgique
en passant par des petites routes (jamais l'autoroute) et en prenant le temps de visiter, de rencontrer les foromeurs du coin quand c'est possible pour eux et nous, de voir plein de chouettes Lévriers jet de fleurs 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Perrine a écrit:
oh mais le tout noir c'est pas le bébé qu'on a vu avec Dunette à Beaune?


Il vis en Belgique maintenant, pas loin de chez moi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bon, reprenons la suite de nos aventures :

Le diner chez "Les Futés" c'était le 17 juin au soir

Le mercredi à la fine pointe de l'aube, nous sommes partis en cortège avec Thierry Debaille pour rejoindre Pouch et sa grand messe de Lévriers de coursing. Tout cela sous une chaleur écrasante
mais heureusement la route est à peu près dégagée et en roulant fenêtres ouvertes, cela est supportable.

Arrivés à Pouch nous découvrons le paysage superbe. Il y encore peu de monde et les moustiques voraces, énormes, s'en prennent violemment à tout le monde. Je me dis que, vraiment, cela ne va pas le faire du tout, du tout; Puis je dégaine mon arme secrète (une toutouille maison et cela fonctionne)

L'ambiance est particulière, comme à un championnat d'Europe tiens, ou chacun espère remporter si pas LE titre, au moins une place sur le podium.

Nous avons le temps, attendons le reste des copains qui sont encore au volant, on s'installe, on papote, on visite, on bois l'apéro, le pousse café, le pousse tisane. La vie est belle, il fait une chaleur d'enfer.

En partant faire les courses avec Katherine, je ressens, par mon bras passé par la fenêtre de la voiture, une sensation très particulière, inconnue pour moi : l'électricité me rentre par les doigts, jusqu'a l'épaule, avec une sensation d'os broyé, très désagréable. Je me dis qu'il va tomber des nains de jardin, ou en tout cas quelque chose de très violent.

Le ciel tourne au gris, au noir, redeviens bleu. Une autre sensation m'arrive encore : comme si j'étais massée avec des cactus : des milliers de minuscules aiguilles me transpercent. C'est très désagréable. Cépécat qui viens d'arriver, me dis que c'est l'électricité statique qui me donne cet effet la.

Soudain, il fait noir, le vent souffle, Thierry, prudent, remonte la toile de son camping car... Cepécat fonce mettre ses chiens à l'abri, je veux faire de même quand ....

Eole et toutes ses légions se déchainent, Thierry, Katerine, Tony et moi sommes attachés aux piquets de l'auvent, tout neuf de la caravane. Cépécat arrive pour prendre mes loulous et les mettre à l'abri. C'est apocalyptique, le vent pousse des caravanes l'une contre l'autre, soulève la toile, hurle, pleure, et emporte tout sur son passage.

Pourtant, même pas le temps d'avoir peur : Thierry se marre, du coup moi et les autres aussi et trempés comme des soupes nous tentons de démonter l'auvent. Nous y arrivons enfin mais ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mais voila qu'arrive la grèle, qui frappe fort, chacun de nous tente de se protéger comme il peux.

Je peux enfin filer me mettre à l'abri chez Cépécat et retrouver mes loulous.

La foudre tombe tout près, et heureusement Tony est à l'abri dans sa maison à roulettes car, la foudre et lui c'est une histoire ... tout feu tout flammes.

Enfin, nous respirons tous, Mag arrive, mettant ses compétences de chef de travaux et sa débrouillardise, avec notre Mac Gyver féminin (Cépécat) et tous les autres afin de dépanner et d'aider tout qui en a besoin.

Des photos ??? ben non : aucune de ce moment là.  Aucune de Pouch d'ailleurs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
finalement il n'y a rien de grave.  Quelques fusibles sautés, un petit bout de toile déchirée, un piquet un peu tordu, de l'eau un peu partout, des vêtements trempés.. mais toujours le rire et la bonne humeur.  L'entraide n'est pas un vain mot.

Nous avons jusqu'a samedi,  pour nous remettre.

Les autres copains arrivent : Rich, Mieke, Jenny, Dandy etc.. et tout cela s'organise.

Demain est un autre jour

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
oui cela pouvais vraiment être grave. C'était vraiment une ambiance de fin de monde

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
oh là là ! vite la suite, tu nous tiens en haleine !!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vendredi : controle vétérinaire, remise des carnets, repérage des terrains, la routine quoi.

Samedi : c'est le grand jour. Concentration, relaxation, échauffement, stress, énervement sont présents comme toujours. A l'heure actuelle je n'ai pas encore réussi a rencontrer les chefs d'équipes belges qui ont particulièrement brillé par leur absence !

Khouli fait deux très belles courses et je suis vraiment fière de sa septième place, tout juste derrière le champion d'europe de l'année dernière. Et pourtant qu'est ce que les participants se sont foutu de sa gueule (et de la mienne en passant mais cela fait bientôt 53 ans que c'est comme cela).
"Mais qu'est ce que c'est pour un vieux machin ce chien belge "..... et de regarder le chien, le catalogue, moi, nous...

Remise des prix à l'heure annoncée, un secrétariat super efficace, une organisation sans faille.
des stands très intéressant ou on trouve de tout et même ce à quoi on ne pense pas : panse séchée, oreilles et tête de lapin, tout un tas de réjouissances gustatives qui font le bonheur de nos loulous.

Il y a une ambiance terrible, cela chante, les drapeaux volent, les coeurs cognent, l’amphithéâtre de pierre bat au rythme des galops de nos Lévriers

Ne cherchez pas les photos, j'ai lâchement compté sur les copains pour en prendre; D'ailleurs si quelqu'un veux bien m'en envoyer, je suis preneuse


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le soir, on fête les beaux résultats, on noie les mauvais, on oublie ses déceptions ou en tout cas on les range au placard.
Grande tablée, rigolades, championnat de lever de coude, nous sommes heureux de retrouver un visage perdu de vue, de faire de nouvelles connaissances, de partager nos souvenirs, nos espérances.

Dimanche est un autre jour :

Cépécat est au départ avec trois Galgos. Brantôme tire bien son épingle du jeu et fait sixième.
Bravo à lui, vieux routard de la pvl, connaissant toutes les ficelles du métier et démarrant toujours en trombe, avec une puissance qui lui est propre.

J'ai toujours pas de photos

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lundi : il faut plier le camp, faire les adieux mais ce n'est qu'un au revoir, et rouler rouler rouler car on nous attend à Mont de Marsan (par le chemin des écoliers quand même)

un peu de tourisme en Allemagne ou la vie, soit dite en passant, me semble presque 15 % plus chère qu'en Belgique.

Nous descendons retrouver le Rhin pour repasser en France par l'Alsace et c'est la que j'ai quelques photos de notre arrêt du côté Allemand à "je ne sais plus ou" mais Cépécat nous le diras bien quand elle pourra de nouveau se reconnecter.

Quelques extraits de la boite à images donc, sur cette rive du Rhin coté Allemand
Nous y avons passé une bonne nuit, trouvé des toilettes impeccables avec même du gel désinfectant dedans !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ensuite nous passons la frontière par le pont, (le passage par le bac ne nous semblait pas sûr) et nous découvrons plein d'adorables petites bourgades dont qui a attiré toute mon attention : Souffleheim.

Découverte gustative de la cancaillote au vin jaune délicieux délicieux délicieux  une tuerie !

Nos pas nous conduisent vers chez Mimo ou nous passerons la nuit pour repartir vers une autre destination qui s'appelle le Limousin.  En effet Gaby nous attends avec impatience.

Mais avant cela un petit détour par chez Jessie pour lui monter Irun le Bandido

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Perrine a écrit:
wouah Irun a bien grandi.

Vous n'étiez pas à Mayence ? (Mainz)


aucune idée    

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Perrine a écrit:
Souflenheim est un village de souffleur de verre si je me souviens bien


oui et j'adore cela en plus, je trouve que cela a quelque chose de magique,
la naissance d'un objet précieux, alchimie du souffle, du feu et de la terre
et de la précision de l'homme
dans une prochaine vie, je serais souffleur de verre,
je voudrais aussi élever du vin, faire des vitraux d'art

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Perrine a écrit:
du coup je pense pas car c'est pas à la frontière mais plus vers Francfort


c'est vraiment à la frontière : le Rhin allemand d'un coté et l'Alsace de l'autre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et aussi parfumeur, orfèvre, ca fait du boulot pour les prochaines vies rit très fort rit très fort rit très fort 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Passage chez Jessie, ou nous sommes attendues avec un bon café.

Bébé Irun se défoule dans le jardin et joue avec Aïda et le bébé sloughi

Je repique ici les photos de Jessie :



Avec Eltche






Avec Aïda








Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En partant de chez Jessie nous nous arrêtons sur un superbe endroit, dans une commune dont j'ai évidement oublié le nom mais ce n'est pas grave ...

Voila quelques photos.  Il est un peu plus de 20 h





Ambiance couché de soleil





Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Merveilleux, de belles photos, j'ai remarqué que les cheveux courts lui vont très bien à Cépécat. Sur une photo, je crois que c'est chez Jessie, vous avez toutes les deux de belles chaussures bleueeeeeees, et même Cépécat avance un léger pas de danse !!!!!!!
Ah Djin et ses beaux yeux en amandes....... fermés !
Vite la suite ........

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voila...
Ensuite arrêt le long d'une grand route pour quelques heures de sommeil, mais nous avons encore beaucoup de kilomètres à faire.  Rejoindre Clermont Ferrand, ensuite Limoges et la descente vers
Pairoux ou Gaby nous attends

Mais avant ....

Petite expédition à la Fromagerie Morel


L'église du village




Un endroit à ne pas manquer, pour son accueil, la qualité et la variété de ses produits

La Fromagerie Morel



"Petit" choix de fromages



J'ai enfin trouvé de la crême de marron pour faire le Kir corrézien







Le rêve d'Obélix



Et du lait



Le saint nectaire était à tomber, ainsi que la tomme fraîche, le comté, le cantal

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ito a écrit:
Merveilleux, de belles photos, j'ai remarqué que les cheveux courts lui vont très bien à Cépécat. Sur une photo, je crois que c'est chez Jessie, vous avez toutes les deux de belles chaussures bleueeeeeees, et même Cépécat avance un léger pas de danse !!!!!!!
Ah Djin et ses beaux yeux en amandes....... fermés !
Vite la suite ........


plein d\'amour plein d\'amour plein d\'amour 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'arrêt à l'aire de l'Aqueuille.

Superbe flore et étang, nous y avons promené nos loulous et pris notre déjeuner

table et sièges rustiques








Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
oui c'était un très bel endroit, nous avons fait le tour de l'étang plusieurs fois, avec chaque "paire" de chiens.

Khouli Minka et Djinoût
Kawsen et Irun (ou seul aussi parfois)
Jade et Brantôme
Estancia, Estépona, Cadix, Thaïs

Mais nous avons visité un endroit vraiment magique. Extraordinaire.. il faudra attendre encore un peu car il y a d'autres épisodes de notre périple

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Dunette, Ito, Perrine    
Le prochain épisode est Limousin.
Il me faut le temps de réduire les photos avec Photoredukto avant de les envoyer via Serving.
Cela va bien plus vite comme cela. Et je ne le fait qu'épisode par épisode

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.