Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Janick11

Rétrospective inédite du cubisme picassien à Paris

Messages recommandés

Le musée Picasso rend hommage à la période cubiste de l'artiste





Par Ingrid Rousseau
AP - Mardi 18 septembre, 17h59
PARIS - Le musée Picasso à Paris propose à partir de mercredi une rétrospective inédite du cubisme picassien, de 1906 à 1923. A travers environ 350 pièces, l'exposition présente un large éventail de son oeuvre, avec des études préparatoires aux "Demoiselles d'Avignon" et des "papiers collés", parfois fixés à l'aide d'épingles.

"Je considérais qu'il était temps de faire un passage en revue du cubisme picassien", explique à l'Associated Press la directrice du musée, Anne Baldassari, conservateur en chef du Patrimoine. "C'est bien la première fois que se fait une exposition" sur le sujet.

De 1906 à 1923, le visiteur assiste en treize salles au cheminement de l'artiste espagnol à travers les années. Cela commence par la période 1906-1907, qui lui permet de préparer les "Demoiselles d'Avignon", c'est-à-dire des prostituées de la rue d'Avignon à Barcelone. Le tableau, conservé au MoMA à New York et dont on célèbre cette année le centenaire, est considéré comme le point de départ du cubisme.

Le mot "cubisme" remonte à une plaisanterie de Henri Matisse, qui avait décrit comme une composition faite de "petits cubes" un paysage réalisé en 1908 par Georges Braque. Dans un premier temps, Picasso garde ses distances avec le mouvement. Mais en 1923, il acceptera que soit ainsi qualifié le développement de son oeuvre.

Aux côtés d'une cinquantaine de prêts issus de collections publiques et privées, des études et des pièces de recherche souvent inédites témoignent de la genèse des innovations les plus radicales de l'artiste. Parmi les chefs-d'oeuvre présentés, le visiteur pourra admirer "La Table de l'architecte" (MoMA), "Guitare et Clarinette sur une cheminée" (Met de New York) ou encore "Mandoline et Guitare" (Musée Guggenheim, New York).

"Picasso, dans le cubisme, invente le XXe siècle. Il invente tous les codes classiques, esthétiques, sémantiques, qui sont notre pain quotidien", poursuit Anne Baldassari. C'est un "grand puzzle d'images" avec des "explosions de fantaisies". Côté fantaisie justement, l'exposition sera l'occasion de découvrir des oeuvres originales, notamment des tableaux en relief ou des "papiers collés".

En parallèle à cette rétrospective, le musée a également souhaité rendre hommage au célèbre tableau de Picasso, "Guernica", peint en 1937. Il présente des archives de l'artiste, notamment des coupures de presse, des photographies et d'autres documents. Jugeant important d'apporter un "regard contemporain" à cette oeuvre, l'établissement consacre une exposition au photographe Gilles Peress, qui présente son travail sur les charniers du Rwanda et de Bosnie. AP



- Picasso cubiste, au musée de Picasso à Paris

du 19 septembre 2007 au 7 janvier 2008

Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 9h30 à 17h30

Tarifs: 7,70 euros (plein), 5,70 euros (réduit), gratuit pour les moins de 18 ans et le premier dimanche de chaque mois




yahoo actualités

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je me permets une petite reflexion

les musées ouverts le 1er dimanche de chaque mois , c'est super !!!


Enfin la culture à la portée de tous !!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...