Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Pégase1

Le triste destin d'un perroquet nourri à la main.

Messages recommandés

par Marie-Thérèse Paillé

Qui est Pascale ?

Pascale est un gris d'Afrique Congo qui a été abandonné chez moi il y a environ sept ans. Je ne sais pas quel âge elle avait exactement, mais d'après la couleur de ses yeux à l'époque, elle devait avoir moins d'un an. Ce petit être rassemblait en elle à peu près toutes les tares qu'il est possible de retrouver chez un perroquet nourri à la main.

Picage chronique sévère, automutilation importante, troubles émotionnels extrêmes, bref une petite boule de souffrance qui respirait et s'accrochait à moi comme étant son seul espoir. Cet oiseau est sans aucun doute le cas le plus lourd que j'ai accueilli à ce jour.

Avec l'aide du DR. Jean Gauvin de la clinique vétérinaire Lachine à Montréal, nous avons appliqué plusieurs thérapies reconnues pour aider Pascale, mais rien n'y faisait, nous avions des résultats sur une courte période puis c'était la rechute. Pascale étant phobique et ayant peur d'à peu près tout, dont, entre autres, les autres oiseaux, il lui arrivait de se lancer dans le vide à l'approche d'un congénère et de se blesser gravement puisque, dû à son picage, elle ne pouvait pas à voler. Elle a donc dû avoir des sutures à quelques reprises.

Le vétérinaire et moi étions résignés à ce qu'elle soit ainsi pour le reste de sa vie et personnellement, j'étais prête à la garder et à l'aimer malgré tout. Pascale a mis sept ans avant d'arriver à se recouvrir de plumes, mais elle est encore loin d'être ce que l'on peut appeler un oiseau équilibré. Elle est toujours extrêmement fragile. Il suffit d'un stress inattendu ou d'une insécurité pour que la plupart de ses plumes se retrouvent au fond de sa cage … Et voilà, on reprend à la case un!

Malgré tout, Pascale a fait d'énormes progrès depuis son arrivée. Progrès qui je crois ont été motivés en grande partie par Albertine, un gris d'Afrique d'une trentaine d'années qui a réussi à gagner la confiance de Pascale. Elle l'a prise sous son aile, maternée, protégée et a entrepris son éducation comme si c'était son propre bébé. Elle a donc pu au fil du temps lui enseigner qu'elle était un oiseau de même que les comportements liés à cette nouvelle identité.

À ce jour, notre objectif est d'arriver à ce que Pascale complète son aile gauche pour qu'elle puisse être en mesure d'apprendre à voler, ce qui n'est pas chose faite. Étant encore très fragile, il est probable que cela prendra encore quelques années.

Pour travailler avec des oiseaux comme Pascale, il faut savoir prendre le temps et respecter leur rythme, avoir un amour inconditionnel et une patience à toutes épreuves. En échange de tout ce que je peux ou que j'ai pu lui donner, Pascale m'apporte elle aussi énormément. Elle est à mes yeux l'emblème de la souffrance, mais aussi et surtout l'emblème du courage et de la volonté de vivre.

Au nom de toutes les " Pascale " de ce monde, j'espère vraiment éveiller la conscience de l'homme face à cette merveille de la nature qu'est le perroquet et leur apprendre à les respecter et à les aimer pour ce qu'ils sont et non pour ce que nous voudrions qu'ils soient.

(www.lacolonie-perroquet.com)

http://www.lacolonie-perroquet.com/pascale-perroquet-la-colonie-accueil.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ton histoire est émouvante, et chapeau pour tous les soins que tu lui prodigues...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quel triste et belle histoire grâce à ta patience et gentillesse

bravo et bon courage et bisous à ton protègé

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PS:petite rectification....

ce n'est pas moi qui est ce Gris...lol mais le refuge La Colonie ceci est un texte de Marie-Thérèse Paillé....je trouvais intéressant de vous le partager...voilà!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
triste histoire
encore heureux que tous les EAM n'ont pas le méme sort!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Un Gris c'est tellement émotionnel.....voilà une p'tit témoignage....trouvé sur le net ....

Gris du Gabon sauvage,très affectueux et communiquant, depuis 15 ans faisait partie de la famille, inventant des mots comme "couchi couchi you" quand il voulait dormir, ou des airs merveilleux qu'il sifflait, ou accompagnant le nettoyage de sa cage d'un "eh merde!" très compréhensif, et surtout trop entreprenant dans ses élans d'amour par rapport à un bec très puissant et dangereux...

UN SOIR, élan innatendu de sa part,ayant grimpé jusqu'à mon visage, et ma réaction un peu brutale appréhendant un coup de bec affectueux...Très affecté par ma réaction, replié sur lui-même, il est mort 2 jours plus tard des suites d'un crise cardiaque (reconnue par le véto) !!!

je reste inconsolable et je m'en veux terriblement, c'est pourquoi j'incite les amis des [b]Gris du Gabon à se souvenir de la grande sensibilité et du coeur plein d'amour de ces oiseaux plus qu'humains !!!![/b]

H. PAGNAC
http://www.i-services.net/membres/forum/messages.php?uid=101252&sid=52104&idsalon=205744&idsujet=1071774&page_index=0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
j'avais lu cette histoire bien triste!
je pense que les amazones sont plus résistant que les gris
j'ai déja un amazone mais je pense que j'aurrai un ptit gris un jour!!!
lol

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
L'INDIEN a écrit:
j'avais lu cette histoire bien triste!
je pense que les amazones sont plus résistant que les gris
j'ai déja un amazone mais je pense que j'aurrai un ptit gris un jour!!!
lol


Je suis même sûre que tu auras ton gris,je te connais.........hihihi :friend:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.