Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Admin-amisdesamis

Cafard sauteur (article + video)

Messages recommandés

cafard sauteur

Une espèce de blatte nouvellement découverte, Saltoblattella montistabularis, ressemble à un cafard mais se révèle aussi gymnaste qu’une sauterelle. Les mouvements de ce spécimen tout à fait particulier découvert il y a un an par Mike Picker et Jonathan Colville ont enfin été minutieusement analysés.

L’anatomie de cette blatte, cousine germaine du cafard allemand, se révèle hors-norme. Son corps long de 1 cm est prolongé par deux pattes arrières musclées, d’une circonférence deux fois supérieure à celle de ses quatre autres membres. Elle s’appuie aussi sur des tibias et des fémurs spécialement longs. Ces spécificités lui permettent d’effectuer environ 70 % de ses déplacements en sautillant. Et de couvrir, en un seul bond, une distance d’à peu près 35 cm — une particularité qui la distingue des 4000 autres espèces de cafards recensées. Habituée à se déplacer ainsi, Saltoblattella montistabularis a cessé de mobiliser ses ailes, peu développées, et en a perdu l’usage.




Mais d’où lui vient ce “super-pouvoir” ? Cette habilité aurait été forcé par l’environnement même du cafard sauteur. Pour s’adapter aux herbes hautes des plaines d’Afrique du Sud et se déplacer efficacement, il lui fallait sauter de brin d’herbe en brin d’herbe.
Marie Dias-Alves
Sources : Discover Magazine, Science AAAS, Biology Letters, National Geographic France.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.