Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Admin-amisdesamis

Mauremys rivulata : hibernation

Messages recommandés

Et hop, les mauremys rivulata passent en cave cette année pour hibernation. Principe normal : une caisse, un peu d'eau au-dessus de la dossière, quelques feuilles (du châtaignier), un couvercle car ce sont de sacrées cascadeuses et ...la nuit totale...et le silence d'un tombe.
A dans deux mois si tout va bien fat


Le temps des petites fleurs est fini pour le moment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ajoutons qu'on peut faire une simple baisse des températures (pièce sans chauffage), ou tout simplement laisser en aqua chauffé. Pour ma part, vu qu'elles sont en bassin printemps/été, il me semblerait peu logique de leur faire passer l'hiver en aqua chauffé. L'année précédente, j'avais testé, avec réussite, l'hiver en pièce froide avec une dose de chaleur tout au début que petit à petit, j'ai réduite jusqu'à l'interrompre totalement. Des feuilles de châtaigniers avaient été ajoutées dans la foulée comme pour le cas de l'hibernation. Toujours prévoir que la tortue puisse sortir la tête pour respirer.
On remarquera que durant l'hiver selon l'état des températures, on entend parfois du bruit dans les bacs. Ne pas s'affoler, les températures finissent par rebaisser et le calme revient très vite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cette année, ma dernière mauremys rivulata a hiberné en caisson durant trois mois du 1er décembre à fin février. Elle va bien.
Bientôt, elle va aller dans un bac du jardin; à voir de lui faire un bassin pour elle. Je dis elle mais c'est un mâle et bien sûr vu l'espèce il est recommandé quand il est mature sexuellement de l'isoler des autres (espèces et également congénères du même sexe à moins d'avoir un bassin très très grand avec plein de cachettes.) Mais je recommande plutôt de la maintenir seule lorsque l'on commence à constater les premières tentatives d'accouplements...assez sauvages chez cette espèce (morsure au cou très hard, s'agrippe à la dossière comme un bigorneau à son rocher Laughing ).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.