Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…

Toute l’activité

Ce flux se met à jour automatiquement     

  1. Hier
  2. bonjours a vous j ai voulu remettre à jour mon forum mais celui ci et plus accessible il l est chez vous sur un club puis-je le récupérer en forum merci a vous lien du forum:https://passion-nature.keuf.net/ je suis cougard propriétaire et administrateur du forum cordialement
  3. La dernière semaine
  4. Les chevaux sont des animaux domestiqués par l’homme depuis très longtemps. Ils sont de fidèles compagnons au même titre que les chiens. Ces animaux ont un niveau de communication assez élevé. Ils communiquent en effet avec tous leurs sens que ce soit l’ouïe, le toucher, l’odorat, la vue et même le goût. Si vous êtes propriétaire de chevaux ou si cela vous arrive d'être en contact avec des équidés , il est primordial de comprendre leur langage afin de favoriser une meilleure communication surtout pendant vos moments de sports. Cet article est destiné à vous orienter, en vous fournissant une meilleure explication sur le langage des chevaux. Le langage corporel du cheval Comme nous l’avons dit précédemment, le cheval communique au moyen de tous ses sens. Les différentes postures qu’il adopte peuvent être un moyen de passer un message. Faites attention à chaque partie de son corps, que ce soit les oreilles, la queue, les membres, et les naseaux. Le mouvement des oreilles Lorsque les oreilles de votre animal font des mouvements, cela traduit l’état de leur mental. Il peut s’agir de l’expression de la peur, de la colère ou des questionnements. Lorsque votre cheval se tient debout pendant le travail avec les oreilles bien pointées, c’est pour manifester de l’attention, la compréhension et la confiance. Aussi, un cheval debout regardant au loin avec la tête très haute, les oreilles fixes pointées vers l’avant avec la queue un peu relevée est en état de vigilance certainement parce qu’il a senti un danger venir. Les mouvements de la queue Le cheval est dans un état décontracté lorsque sa queue se balance régulièrement avec une bonne allure. Lorsque la queue est à contrario plaquée entre les fesses, cela traduit un sentiment de peur et d’inquiétude chez votre animal. Le grincement des dents Même si l’on ne le remarque pas fréquemment chez les chevaux, le grincement des dents traduit de la souffrance ou des douleurs excessives. Cela peut être dû à une blessure ou à l’état de santé de votre animal. La respiration Vous trouverez sans doute étrange que la respiration du cheval soit également un moyen de communication. En effet, lorsque la respiration de votre animal est normale, cela signifie que tout va bien et que votre compagnon est dans un état de sérénité. Cependant, une respiration anormale notamment avec des blocages respiratoires vous alerte sur un malaise ou un stress que ressent votre animal. Il est donc important de pouvoir interpréter la respiration de votre cheval si vous voulez comprendre parfaitement son langage. La communication corporelle est la plus développée chez les chevaux. Vous devez donc faire attention à toutes les réactions de votre animal et à tout comportement inhabituel qu’il adopte. Les émissions sonores du cheval Bien qu’il soit moins développé que le langage corporel, la communication sonore est également très importante chez les chevaux. Ces derniers émettent en effet plusieurs cris, qui peuvent avoir différentes significations. Le ronflement Le ronflement chez le cheval est dû à la vibration des naseaux. Votre animal ronfle généralement lorsqu’il est effrayé ou sent venir un danger. Par ailleurs, il peut aussi émettre ce cri pendant une partie de jeu. Les gémissements Les chevaux gémissent en cas de douleur ou de difficulté à respirer. Si vous entendez les gémissements de votre animal, cherchez à détecter la cause de ses douleurs, et consultez au plus vite un spécialiste. Le hennissement Le hennissement est une succession de sons d’abord aigus, puis graduellement plus graves. Le cheval émet cette vocalisation en gardant sa bouche ouverte, et le cri peut être entendu à 1 km. Le hennissement était utilisé à l’état sauvage par le cheval pour attirer l’attention de ses congénères. On distingue plusieurs types de hennissement : le hennissement d’appel, le hennissement d’alarme émis lorsque le cheval sent une menace peser sur lui ou lorsqu’il est stressé, le hennissement de la mère au poulain qui permet au cheval de localiser son petit lorsqu’il s’éloigne. À cela s’ajoute le hennissement de joie émis lorsque votre cheval est content de vous revoir. Le couinement Le couinement est très souvent utilisé par les étalons. Vous entendrez beaucoup les couinements pendant les combats ou les moments de défense. Ils se manifestent par des cris aigus très brefs. Le langage du cheval : le toucher Encore qualifié de communication tactile, le toucher est un aspect très important du langage de votre cheval. En effet, les chevaux peuvent effectuer certaines démonstrations de communication tactile dans le but de passer un message. Par exemple, le toilettage mutuel est un moyen de manifester son amour, son affection et son attachement à un de ses congénères. Ce toilettage mutuel apporte également un apaisement et renforce les liens sociaux entre les animaux. Ne soyez donc pas étonné de voir certains de vos chevaux se nettoyer mutuellement. De même, si votre cheval est très collant et se frotte à vous, c’est sans doute pour vous manifester son amour. Par ailleurs, le toucher n’est pas toujours signe d’amour et d’affection. Les chevaux se touchent aussi en cas d’affrontements, à travers des morsures ou des bousculades. Crottins excessifs Les crottins désignent les matières fécales des chevaux. Ces derniers laissent parfois des piles de crottins dans le but de marquer leur présence à travers les traces olfactives. Lorsque les crottins deviennent très fréquents, voire excessifs, il peut s’agir d’un signe d’inquiétude. Cela voudra dire que votre cheval est angoissé ou stressé. Cependant, les crottins excessifs peuvent être également dus à un problème au niveau de l’abdomen. Dans ce cas, consultez un vétérinaire au plus vite. Le langage du cheval : le Fleming Le Fleming est un comportement du cheval qui consiste à retrousser sa lèvre supérieure. Cette attitude est associée à une stimulation olfactive et permet aux chevaux de se reconnaître, et dans certains cas de connaître l’état émotionnel du congénère. Lorsque votre cheval adopte cette attitude, c’est sans doute parce qu’il analyse une odeur perçue. Vous l’aurez compris, les chevaux disposent de plusieurs moyens de communication notamment tous leurs sens. Le langage des chevaux est très large, et ce sera super intéressant que vous puissiez comprendre tous les comportements et attitudes de votre animal.
  5. Petite présentation de mon élevage de paint horse et quarter horse mais également shetland et AMHA (chevaux miniature Américains). https://www.elevage-ebmf.com/ Nous avons régulièrement des chevaux a vendre: https://www.elevage-ebmf.com/a-vendre?lang=fr
  6. Cette vidéo adorable et attendrissante est déjà devenue virale. Publiée sur le compte Twitter de Susanta Nanda IFS, la petite scène nous va droit au cœur… Un chiot et un chat assis côte à côte se réchauffent devant un vieux petit poêle en fonte. Pourquoi cette vidéo est-elle si émouvante ? Il n’y a que vous qui pouvez le savoir. La vidéo est accompagnée d’une petite légende : « Warming themselves and our heart », ce qui veut dire « En train de réchauffer leur corps et notre cœur ». Susanta Nanda travaille dans l’organisme gouvernemental indien responsable de la protection de la flore et de la faune, Indian Forest Service. Sur son compte Twitter, il partage de divers contenus en lien avec le monde animalier, en se donnant pour mission de répandre la positivité.
  7. Dormir avec son chat, à quoi ça ressemble ? Cette petite vidéo très drôle nous montre une nuit d’un jeune propriétaire de chat, en mode time-lapse, c’est à dire filmée en accélérée. Le chat est très affectueux et adore son maître, aucun doute là-dessus ! C’est juste que visiblement, le chat et son humain n’ont pas la même vision d’une nuit paisible. Dormir avec son chat à ses côtés, à quoi cela vous fait penser ? La fourrure douce, la chaleur réconfortante, les câlins, les ronronnements, les ondes positives… Eh bien, de nombreux propriétaires vous le confirmeront, la réalité est parfois bien différente de cette image idyllique. Un jeune youtubeur vient tout juste d’adopter un chat et décide de partager avec les internautes son expérience. Vous allez voir, en deux heures seulement, il se passe des choses ! La fin de ce time-lapse devient complètement hilarante, même si on éprouve de la compassion pour le maître du chat « emmerdeur ». Regardez la vidéo pour vous rendre compte que dormir avec son chat n’est pas toujours très drôle (à moins que vous vous filmiez !). Il n’y a rien à dire, cette vidéo est très instructive quant aux habitudes nocturnes de nos amis chats. Alors, êtes-vous prêt(e) pour en adopter un … et le laisser dormir dans votre lit ? Ou peut-être l’option de l’habituer à dormir dans son panier vous semble plus intéressante ? Plaisanterie à part, nous tenons à vous rassurer que tous les chats ne sont pas comme le chat de cette vidéo et que même si vous vous décidez à partager votre lit avec votre chat, vous pouvez espérer passer une nuit entière à dormir. Néanmoins, il faut toujours garder à l’esprit que les chats sont animaux nocturnes et habituer votre félin à respecter votre rythme biologique qui est différent du sien.
  8. Avant
  9. Bien évidemment l'espace est toujours essentiel, mais il est aussi indispensable de tenir compte de l'âge pour le faire sortir à l'extérieur.
  10. manu62500

    album de twister

    Voilà, l'histoire est finit, aujourd'hui j'ai du prendre la décision, mon vieux pote à près de 19 ans est parti au paradis des ti toutous.
  11. Avez-vous déjà vu votre félin émettre des gaz ? De nombreux propriétaires de chats se demandent si leur compagnon est capable tout comme eux de dégager des gaz. Il est admis de façon générale que les animaux notamment les chats ne pètent pas. Même si ces derniers émettent parfois des gaz, ils le font à une fréquence très réduite et de façon discrète plus que d’autres espèces telles que les hommes. Pour obtenir une réponse liée au gaz des félins, il est important que les propriétaires de chat comprennent le fonctionnement du système digestif de leur compagnon. Les flatulences félines : un phénomène normal Tout comme chez les hommes, le pet d’un félin est le résultat d’un problème de digestion ou d’une accumulation des gaz dans son ventre. De plus, les chats font très rarement des rots, ce qui justifie le fait que l’anus soit la seule voie par laquelle les gaz peuvent être dégagés de leurs organismes. C’est donc tout à fait normal que votre animal ait des flatulences par moment. Toutefois, contrairement aux humains, les pets des félins sont silencieux et sont sans odeurs. Ce caractère silencieux du pet des chats est dû à leurs anus entièrement relâchés ainsi que de leurs fesses qui ne sont pas aussi rapprochées que pour les humains. Il serait d’ailleurs très difficile de détecter lorsque votre chat émet ses gaz. Dans certains cas, l’alimentation de votre animal, surtout lorsqu’elle est riche en protéine, peut rendre son pet polluant, car les protéines sont concentrées en soufre, une substance très odorante. On en déduit donc que oui, les chats pètent. À quel moment faut-il s’inquiéter ? Certes les chats par moment, mais pas souvent. Si votre félin pète de façon fréquente, vous devez commencer à vous poser de questions. Aussi, si l’odeur des flatulences devient très malodorante, c’est peut-être le moment de s’inquiéter sur l’état de santé de votre animal. Par ailleurs, si vous remarquez que les pets excessifs sont associés à d’autres symptômes inhabituels tels que les diarrhées, les vomissements ou les pertes d’appétits, il peut s’agir des signes d’une infection. En effet, certaines pathologies se manifestent chez le félin par des gaz, notamment les vers intestinaux. Quelles sont ces pathologies ? L’inflammation des intestins Lorsque votre animal souffre d’une inflammation des intestins, les tissus de son système immunitaire essayeront de se débarrasser du mal, ce qui entraînera chez votre félin des manifestations comme les pets. Parasitisme intestinal Tout comme les hommes, les félins peuvent également être embêtés par les parasites. Il existe d’ailleurs des parasites destinés pour les félins. Lorsque ces parasites sont en excès, ils peuvent entraîner des pets chez votre animal. Les causes des flatulences félines Si les chats pètent, c’est en raison de la formation d’essence dans leur intestin. Il peut s’agir d’un problème de digestion, ou d’un problème d’alimentation. Une mauvaise alimentation Certains aliments tels que le thon et le lait peuvent entraîner une indigestion, ce qui entraînera des flatulences chez votre animal. De plus, lorsque votre animal consomme beaucoup de nourriture humaine, il sera sans doute confronté à un problème de digestion. En effet, il est préférable de fournir aux chats les croquettes spécialement conçues pour eux. Ces croquettes sont facilement croyables et sont plus adaptées à l’appareil digestif spécifique des chats. Par ailleurs, certains ingrédients présents dans la nourriture peuvent engendrer des flatulences chroniques. Un excès de bactéries internes Le gaz dégagé par votre félin peut être dû à des bactéries internes. En présence de bactéries excessives dans l’organisme du chat, notamment au niveau du côlon, il peut commencer à péter. De plus, les troubles digestifs, les allergies aux pollens et aux puces ou encore les boules de poils peuvent être les causes des pets Inhalation de l’air La cause des pets excessifs de votre animal peut être parce qu’il a avalé de l’air. Ce phénomène peut arriver à tous les chats notamment ceux qui mangent vite. Dans ce cas, les pets ne sont pas généralement malodorants. L’excès d’air dans le corps du félin est donc aussi une cause des pets. Comment remédier contre les flatulences chez le chat ? Après avoir eu toutes les informations sur les pets des chats, il est important de savoir arrêter ce phénomène. Pour y arriver, vous devez revoir certaines de vos habitudes alimentaires, et offrir des soins réguliers à votre animal. Changer son alimentation Vous l’aurez compris, l’alimentation est l’une des principales causes des flatulences chez les chats. Il est donc nécessaire de jouer sur cet aspect pour que votre félin retrouve entièrement sa santé. Pour cela, si vous avez par exemple l’habitude de nourrir votre petit ours d’aliments secs, il est temps de les remplacer par des repas riches en fibre pouvant faciliter la digestion. Aussi, évitez au maximum de donner de la nourriture pour humain aux chats. Il est préférable de leur fournir les croquettes qui leur sont destinées. Seules les protéines telles que les viandes et poissons leur sont recommandées. De plus, assurez-vous de fournir à votre animal de compagnie une alimentation équilibrée. Un peu de changement dans votre pratique alimentaire et vous verrez que votre chat se portera mieux et les flatulences se réduiront. Maintenir une bonne hygiène de vie pour votre félin L’environnement de votre petit ours doit être toujours propre et bien entretenu. Sa litière doit être bien nettoyée afin d’éviter les parasites, les virus et les germes. Assurez-vous aussi qu’il ne s’approche pas des poubelles pour consommer les restes de repas. Faire des contrôles de routine N’attendez pas que votre animal soit malade pour consulter un vétérinaire. Il est important d’effectuer des contrôles de routines afin de vous assurer de l’état de santé de votre animal. Cela vous permet également d’anticiper sur les éventuelles pathologies auxquelles votre chat est exposé. En résumé, sachez que les chats peuvent péter tout comme les hommes. Toutefois, ils ne leur font pas très souvent et leurs pets sont souvent silencieux sans odeurs. N’hésitez pas à consulter un spécialiste en cas de pet excessif et anormal.
  12. Bonjour tout le monde. Après une longue absence, car manque de temps et des priorités différentes, j'aimerais adopter un Pituophis catenifer. Je trouve ce reptile très jolie, et j'aimerai avoir vos ressentis pour ceux qui en on posseder. J'ai lu pas mal de choses sur internet, mais plus on a d'informations mieux c'est. Je voulais aussi passer à cette espèce pour changer des boïdés, je voulais aussi une espèces que lon ne vois pas partout, je me suis aussi penché sur pantherophis obsoletus mais jai préfère le taureau. Son caractère ne m'intimide pas spécialement et je pense que l'on peut plus ou moins le désensibiliser avec le temps. Je suis preneur de toutes informations au plaisir Bast35
  13. Forum créé à l'attention des passionnés du chat norvégien ou chat des forêts norvégiennes (skogkatt). Comment gérer sa santé, comment s'occuper de son hygiène quotidienne (brossage, soins), comment s'occuper de son éducation, élevage, expositions, suivi et évolution des norvégiens des membres et de leurs compagnons à plumes ou à poils. Tout sur le chat viking et son quotidien en photos et en vidéos. N'hésitez pas à nous rejoindre pour partager nos aventures avec ces chats merveilleux.
  14. Considérés comme les meilleurs amis de l’homme, les chiens ont une place très importante dans la vie de leurs maîtres. Ces derniers souhaitent donc capturer les meilleurs moments avec leur compagnon afin de garder des souvenirs. Mais faire de belles photos à un chien est très difficile surtout lorsque vous n’êtes pas un photographe professionnel. Pour obtenir de bons résultats, il faudra vous armer de beaucoup de patience et utiliser certaines astuces. Comment s'y prendre pour photographier son chien ? Faut-il une préparation spéciale pour réussir une séance photo avec son chien ? Comment faire collaborer son chien lors d'un shooting photo ? Découvrez dans notre article tous les conseils pour faire de magnifiques photos à votre animal. Cibler l’endroit de la séance photo La qualité des photos dépend non seulement de l’appareil photo que vous utilisez, de la posture de votre animal, mais également du cadre et du décor. Même si votre animal est le plus beau des chiens du monde, une séance photo à un mauvais endroit ne vous donnera pas un bon résultat. Nous vous recommandons de choisir un endroit avec beaucoup de luminosité pour des résultats plus efficaces. Si c’est la première séance, il est préférable d’opter pour un endroit isolé, où l’attention de votre animal ne sera pas détournée par les mouvements des passants, des voitures, ou d’autres chiens. Aussi, tenez-compte de l’arrière-plan de votre photo. Il doit être bien décoré, sans être trop chargé. Vous pouvez utiliser certains accessoires tels que les ballons de couleur vive, des parasols pour ajouter un peu de couleur à la photo. Par ailleurs, vous pouvez décider de photographier votre animal dans votre jardin. Choisissez l’appareil photo Pas besoin d’avoir un appareil photo haut de gamme ou professionnel pour faire de belles photos à votre toutou. Il est d’ailleurs inutile d’avoir un appareil de qualité supérieure et ne pas pouvoir s’en servir. Si vous en avez, vous pouvez vous en servir. Au pire, votre smartphone ou votre appareil numérique fera l’affaire. Vous pouvez ensuite effectuer certains réglages sur votre appareil pour de belles prises. Par exemple, il est préférable de faire les photos avec le zoom pour de très beaux rendus. Misez sur la complicité Vous aurez sans doute remarqué que les chiens n’aiment pas vraiment les photos. C’est un moment stressant pour eux, car ils n’aiment pas être fixés de près. Pour cela, au cours de la séance photo, ils ont tendance à détourner le regard, à bâiller ou à se lécher les babines. Cette situation de stress est d’ailleurs la raison pour laquelle les séances photo avec les chiens sont souvent ratées. Pour cela, il est important d’assurer une parfaite complicité avec votre animal avant et pendant la séance. Avant la séance, laissez-lui le temps de se défouler, de jouer afin qu’il soit de très bonne humeur. Aussi, il est important qu’il fasse ses besoins avant la séance pour qu’il soit mieux concentré. Certaines astuces peuvent également vous permettre de motiver votre animal au cours des prises. Offrez-lui des friandises La meilleure astuce pour inciter votre animal à faire vos désirs est de lui promettre des friandises ou son jouet préféré. Cela lui donnera la volonté de continuer la séance et d’adopter de bonnes postures parce qu’il est conscient du fait qu’il sera récompensé par des caresses ou des friandises pour sa bonne participation et sa sagesse. Allez au rythme de votre animal Il est préférable de ne pas brusquer votre toutou pendant la séance photo au risque d’avoir que des photos ratées. S’il veut arrêter les photos, n’insistez pas. N’oubliez pas qu’il est important de mettre votre animal en confiance afin d’établir une bonne complicité entre vous. La séance photo doit être un moment de bonheur et d’épanouissement pour votre animal. Recherchez une bonne luminosité La luminosité est très importante pour avoir de belles photos. Une bonne luminosité est nécessaire pour de bonnes prises. Si vous êtes un débutant, nous vous recommandons de prendre les photos à l’extérieur. Les photos en intérieur avec un chien demandent des compétences techniques particulières pour de bons résultats. Aussi, non seulement la luminosité doit être suffisante, mais votre animal doit être placé dans la bonne direction. Votre animal ne doit pas faire dos à la lumière au risque de rendre les photos sombres. Évitez également au maximum le contre-jour. Par ailleurs, vos photos seront plus réussies en plein air tôt le matin ou en soirée. Vous pouvez aussi jouer sur les modes de votre appareil photo pour avoir de très bonnes images. Prenez une bonne position Une fois tous les détails relatifs au lieu de la séance, au choix de l’appareil photo ainsi qu’au décor et à la luminosité du cadre sont précisés, vous pouvez commencer à photographier votre animal. Pour le faire, il est préférable de vous positionner au niveau de ses yeux. L’objectif est de vous rapprocher autant que possible de l’animal afin d’éviter de le prendre d’en haut. Vous pouvez même vous mettre à genoux ou vous asseoir afin de réaliser de très bonnes prises. Aussi, pour la photographie animalière, il est fortement conseillé d’utiliser le mode portrait. Ce mode est facile à régler sur la plupart des appareils numériques et donne de très bons résultats en matière de prise de vues. Pour un effet original digne d’un professionnel, vous pouvez utiliser le mode portrait avec un fond flou. Par ailleurs, si votre chien est de très petite taille, prenez les photos en plongée tout en restant allongée et prenant la photo de dessous. Cette technique permettra à votre toutou d’avoir l’air grand dans la photo. Des photos de votre animal en action Parfois pour prendre de magnifiques photos, vous n’aurez pas besoin de mettre votre chien dans une position donnée. Laissez-le s’amuser et prenez-le dans ces actions. Ces photos inattendues sont généralement très réussies, et elles permettent d’immortaliser des gestes et des actions de votre compagnon. Toutefois, il n’est pas si aisé de prendre des photos d’un chien en mouvement. Pour cela, réduisez la vitesse d’obturation afin de capturer tous les mouvements possibles. Enfin, sachez que c’est à force d’exercice que vous pourrez maîtriser les techniques pour faire de très belles photos à votre animal. N’hésitez donc pas à vous exercer au maximum.
  15. C’est un véritable coup médiatique réalisé par une chatte errante polonaise : la vidéo où elle réclame l’attention d’un policier et l’empêche de finir son rapport, est devenue un vrai buzz sur Internet et aidera sans aucun doute le petit animal de trouver une famille et une maison. Cette vidéo a été visionnée des milliers de fois dans le monde entier et reçue des centaines de commentaires sur la page Facebook de la police de Silesie. La séquence est drôle et touchante à la fois : une chatte s’introduit dans un véhicule de police, s’installe sur les genoux d’un policier et emploie tout son charme pour attirer son attention. Le matin du 29 novembre, un petit accrochage se produit dans la ville Jaworzno, en Pologne. La police est sur place, et un des officiers de police s’installe dans son véhicule pour remplir les papiers. C’est alors que notre héroïne entre en scène : elle s’infiltre dans la voiture par la porte entrouverte, monte sur les genoux du policier et s’allonge sur ses papiers. L’homme consciencieux essaye de terminer son rapport, mais il n’y a rien à faire : le chat affectueux réclame des câlins et s’installe sans gêne sur les documents. Ce chaton a « tenté d'empêcher le policier de gérer l’accident », a reporté la page officielle Facebook de la police silésienne, avec un petit smiley. Selon les agents polonais, l’animal n’a pas de collier, mais il est extrêmement sociable et affectueux. Il s’agit d’une jeune femelle et elle adore les gens. Apparemment, d’autres personnes l’avait vu traîner la veille dans le quartier. La chatte avait faim et froid. Il est fort possible que son irruption dans le véhicule de police n’était pas un simple geste d’affection, mais en quelque sorte un appel à l’aide. Dans tous les cas, le petit animal s’est bien débrouillé pour attirer attention des humains et s’assurer un avenir plus sécurisé et confortable. La chatte, en attendant baptisée Niedziela, a été prise en charge par une des officières de police et l’association Koty z Kociej (« Les Chats de Kocia »). Un avis de recherche a été publié sur la page Facebook de l’association qui espère encore retrouver les propriétaires de l’animal. Si personne ne se manifeste dans les jours qui viennent, la fondation se chargera de trouver à Niedziela une famille. On peut être certain que les candidats ne manqueront pas.
  16. Si vous comptez adopter une tortue terrestre, il est nécessaire de pouvoir lui offrir de très bonnes conditions de vie. Elle doit pouvoir vivre dans un espace vital répondant à ses besoins sachant que la torture est un animal sauvage. L’enclos apparait comme le meilleur espace pour permettre à la torture de se sentir à l’aise. Pourquoi prévoir un enclos pour sa torture terrestre ? Quelle est la différence entre un terrarium et un enclos ? Quels sont les critères à prendre en compte pour le choix de l’enclos de sa torture terrestre ? Tous les détails sur le choix de l’enclos de votre torture terrestre vous sont donnés dans cet article. Pourquoi prévoir un enclos pour sa torture terrestre ? Vous vous demandez sans doute pourquoi il est nécessaire de mettre un enclos à la disposition de votre torture terrestre. Il faut dire en effet que la torture a besoin de vivre dans le respect de certaines conditions. Même si votre jardin est suffisamment grand et bien décoré, il ne correspond pas au biotope naturel de la torture à sang froid. Aussi, le climat tempéré oblige à effectuer quelques aménagements afin de permettre à votre torture terrestre qui n’était pas destinée à vivre sous la pluie ou à supporter un grand froid a conservé un mode de vie normal. Certaines tortures telles que la Testudo graeca ou encore la torture Hermann ne peuvent vivre dans le jardin toute l’année. Elles doivent être protégées pendant la fraîcheur notamment en hiver. Telles sont les raisons pour lesquelles vous devez aménager un espace adéquat pour permettre à votre animal de vivre convenablement. Quelle est la différence entre un terrarium et un enclos ? Si on est d’accord sur le fait qu’un espace vital doit être aménagé pour la torture, le choix de l’espace peut soulever des interrogations. En effet, les tortures peuvent rester dans un terrarium ou dans un enclos. La différence entre ces deux espaces se trouve au niveau de la taille. Un enclos d’intérieur est largement plus grand que le terrarium. Ce dernier est destiné pour les tortures terrestres juvéniles, lorsque vous les adoptez immédiatement. Elles ne pourront pas toutefois y passer beaucoup de temps, car les tortures grandissent assez vite. Elles auront donc besoin d’un espace plus vaste, idéal pour leur permettre de vivre convenablement. Dans un enclos, vous pourrez mettre tous les accessoires indispensables au bien-être de votre animal tels que la gamelle d’eau, la serre, la cachette et les plantations. Le terrarium est destiné aux petites tortures, il sera donc très utile au moment d’accueillir votre nouveau compagnon. Quels sont les critères à prendre en compte pour le choix de l’enclos de sa torture terrestre ? Afin que votre torture se sente à l’aise et se développe convenablement, son enclos doit répondre à certaines exigences. L’enclos de votre compagnon ne doit pas en effet être choisi sur un coup de tête. Plusieurs aspects doivent être pris en compte. Les dimensions de l’enclos L’enclos doit être suffisamment grand pour faciliter les mouvements de votre animal. Plus elle aura de l’espace, plus votre torture sera contente. L’objectif est de lui offrir un espace similaire à ce qu’elle trouve à l’état sauvage. Les dimensions de l’enclos dépendront également de la taille de votre animal. Certains estiment que l’enclos doit faire 10 fois la taille de la torture adulte. Pour d’autres, l’enclos doit être de 10 à 12 m2. Le plus important est que l’enclos ne soit pas petit et que votre animal puisse bien se sentir. L’emplacement de l’enclos Aspect également très important, l’emplacement de l’enclos ne doit pas être pris à la légère. En effet, les tortures terrestres aiment le soleil, et il serait donc judicieux de placer l’enclos à un endroit ensoleillé. L’animal a besoin d’au moins 10 heures d’ensoleillement pour son bien-être. Il est d’ailleurs recommandé d’orienter l’enclos vers le plein sud dans la zone la plus ensoleillée du jardin. Veillez également à éloigner l’enclos de tous produits chimiques, car les tortures y sont fortement sensibles. Il en est de même des zones inondables. L’enclos doit être éloigné de ces zones notamment en hiver. Par ailleurs, pensez à éloigner l’enclos de tout arbre ou branche pouvant chuter et blesser votre animal en cas de vents violents. Une protection adéquate L’enclos doit être bien protégé afin de mettre votre torture à l’abri des intempéries. Il est en effet nécessaire de prévoir un abri pour votre animal afin qu’il puisse se reposer en journée et se protéger des fortes chaleurs. Vous pouvez opter pour le grillage pour protéger les côtés de l’enclos. Vous pouvez également utiliser des planches en bois. Le plus important est que l’espace vital de votre animal soit suffisamment protégé afin de l’empêcher d’y sortir, et d’empêcher que les potentiels prédateurs n’y entrent. Vous pouvez aussi y mettre des barrières pour éviter que votre animal ne s’échappe. Il est recommandé d’opter pour une cachette qui se fond dans le paysage, ou au mieux acheter une petite maison pour l’enclos de votre torture. En ce qui concerne le sol de l’abri, il peut être en terre battue classique. Pas besoin de mettre un carreau pour permettre à votre animal de creuser pour agrandir son terrier. Un point d’eau Pour son bien-être, votre torture doit s’hydrater régulièrement. Pour cela, il est nécessaire de prévoir un point d’eau pour qu’elle puisse boire et se baigner. Le point d’eau doit avoir au moins 6 cm de profondeur pour les adultes et 2 cm pour les juvéniles. Cette source d’eau doit être entretenue quotidiennement afin d’être maintenue aussi propre que possible. Une serre Si vous souhaitez élever votre torture dans le maximum de confort, une serre serait très utile. Mieux, si vous vivez dans le nord de la France ou en Belgique, la serre permettra de conserver une chaleur agréable en cas de fraîcheur atroce. En résumé, sachez qu’il est possible d’élever une torture terrestre dans votre jardin. Il suffit de le mettre dans les meilleures conditions, en prévoyant un enclos adéquat répondant à certaines normes.
  17. Quel enfant n’aime pas qu’on lui raconte une histoire ? Apparemment, ceci est vrai pour les humains comme pour les bébés chiens. Cette nombreuse portée de chiots Golden Retriever élevée dans une famille californienne, a de la chance : le jouet adoré par les enfants des maîtres fait son apparition devant les petits chiens. Et avec beaucoup de succès ! Dalton est un petit dragon violet, une peluche conçue pour réciter cinq livres classiques pour enfants: La Belle au bois dormant, Hansel et Grete, Le vilain petit canard, Raiponce et, enfin, Jack et le haricot - l’histoire que les chiots sont en train d’écouter dans cette adorable vidéo. Les chiots sont visiblement enchantés par le récit de la peluche ! Or, tout comme les enfants, certains ne tiennent pas jusqu’au bout et s’endorment avant la fin d’histoire. Regardez bien, un des chiots est déjà en train de pioncer dans un coin…
  18. Bonjour à tous, c'est la première fois que je poste après avoir perdu mon garçon Cassius (8 ans) il y a 3 jours ... J'essaie de trouver des réponses sur ce qui aurait pu arriver lorsqu'il est décédé d'une maladie rare que les vétérinaires n'ont pas pu identifier. Je vais partager les événements chronologiques de son cas, et j'espère que certains d'entre vous auront des réponses pour m'aider à comprendre ce qui a pu se passer: Il y a 4 semaines, j'ai remarqué que Cassius avait du mal à manger, qu'il avait mal à la bouche et qu'il ne mangerait que des aliments mous qu'il n'avait pas besoin de mâcher. Ma première pensée a été qu'il avait mal aux dents, alors je l'ai emmené chez le vétérinaire. Le vétérinaire a dit que ses dents allaient bien, mais il a remarqué que ses gencives étaient plutôt pâles, alors il a fait un test sanguin et nous avons découvert qu'il était vraiment anémique. Il a effectué des tests de parasites pour le Leishmania et les infections liées aux tiques, et a commencé un traitement antibiotique pour les couvrir, mais les tests sont revenus tous négatifs. Il y a 3 semaines: il a commencé à développer des symptômes de troubles de la coagulation, comme on pouvait voir de petites hémorragies dans ses gencives (pétéchies). Cela pourrait être un signe d'infection parasitaire, nous avons donc maintenu le traitement antibiotique, mais des tests supplémentaires ont été effectués pour prouver que ses temps de coagulation étaient vraiment très longs, mettant sa vie en danger, donc une transfusion de plasma a été effectuée afin de lui fournir des facteurs de coagulation et le traitement avec de la vitamine K + acide tranexamique a été initié, nous avons pensé que cela pourrait être un cas d'injest de rat-poison (que je ne pourrais pas expliquer car je n'en ai pas à la maison et je ne pouvais pas penser à un endroit où il pourrait être exposé à tout type de venin de raticide). Après cela, ses analyses de sang se sont un peu améliorées et j'ai pu le ramener à la maison, son état était bon pendant 3-4 jours de plus. Les tests d'image ont été effectués, et les échograpies et les radiographies n'ont rien montré d'anormal. La douleur à la mâchoire était toujours présente, mais les vétérinaires pensaient que c'était quelque chose sans rapport avec ce qui se passait dans le sang. Il y a 2 semaines, après une consultation de suivi pour voir ses taux sanguins, sa capacité de coagulation était redevenue critique et son anémie s'est aggravée, montrant qu'il avait probablement des saignements internes diffus. Les tests ont montré que sa capacité à régénérer les globules rouges et les plaquettes était normale, nous avons donc concentré notre attention sur les facteurs de coagulation. La maladie de Von Willebrand est une maladie héréditaire connue, mais les symptômes se manifestent à un très jeune âge, il n'aurait pas pu survivre 8 ans sans aucun traitement. En recherchant dans la littérature, nous avons trouvé des cas où des conditions à médiation immunitaire comme la maladie d'Addison ou la thyroïdite pourraient affecter la production d'hormones et avoir un effet collatéral sur la coagulation sanguine, par conséquent des tests et un traitement immunosuppresseur a été commencé avec la prednisone avant d'avoir des résultats. Une deuxième transfusion de plasma a également été effectuée, car le risque d'hémorragies internes dans le cerveau ou les poumons était extrêmement élevé. Cela a fourni une petite amélioration des taux sanguins. La pensée d'une maladie à médiation immunitaire a pris une certaine pertinence, et nous fait penser que la douleur initiale de la mâchoire pourrait être la myosite, qui a également une composante immunologique, mais aucun cas n'a jamais été décrit entre la myosite et les troubles sanguins. Il y a -1 semaine, des tests sanguins ont montré qu'il empirait à nouveau, et il a souffert de saignements derrière les yeux, provoquant un décollement de la rétine, donc il est devenu aveugle ... une troisième transfusion de plasma a été effectuée à ce stade, pour essayer d'obtenir un peu de temps au traitement hormonal pour améliorer le problème de coagulation (les tests thyroïdiens et surrénaux sont revenus légèrement bas, mais peu concluants pour s'assurer qu'il s'agissait d'un cas de thyroïdite ou d'Addison). À partir de ce moment, tout est descendu assez rapidement, après avoir perdu la vue, il a perdu l'ouïe et l'odorat, a cessé de manger et a eu du mal à rester debout, indiquant une possible hémorragie cérébrale. Nous avons accepté de l'euthanasié car nous avons atteint un point de non-retour des dommages neurologiques ... De nombreux vétérinaires et experts universitaires ont été consultés tout au long de ce processus et je pense vraiment qu'il a reçu les meilleurs soins possibles. Nous avons traité toutes les options possibles, parasites, empoisonnements, maladies auto-immunes, dérégulation hormonale, coagulation symptomatique, etc., et il s'est battu jusqu'à la fin pour sa vie, mais ce n'était pas suffisant. Pour la note, il n'avait jamais souffert de maladie au cours de sa vie, ni présenté de symptômes d'aucune sorte (fanconi clair, et sa fonction rénale était bonne tout au long de sa vie) Même s'il est trop tard pour Cassius, je cherche toujours des réponses et j'espère que son cas pourra aider d'autres chiens qui pourraient traverser quelque chose de similaire
  19. Cela vous êtes déjà arrivé de vous endormir en pleine séance de yoga ? Cette vidéo du chaton endormi dans une posture bien compliquée est terriblement mignonne, et en plus elle fera rire les adeptes du yoga car sa position rappelle clairement une des postures classiques de cette discipline indienne. Cette vidéo a été partagée par Monika Langeh, médecin pratiquant à New Delhi, sur son compte Twitter. Si vous faites du yoga, nous sommes prêts à parier que vous voyez très bien de quoi il s’agit ... Et si vous n’avez jamais pratiqué, vous avez sûrement entendu parler de cet effet fort relaxant que le yoga peut avoir sur nous ! Et dans tous les cas, si vous aimez les chats, cette vidéo est le meilleur moyen de diminuer votre stress ! Décontractez-vous comme ce chaton, ou regardez-le faire, ça marche aussi !
  20. Bonjour, Je vous présente Roméo bientôt 3 mois et je suis un amour de petit boubou. A tout bientôt Roméo
  21. Les chiens ont besoin de protéines pour être en bonne santé. Le poisson entre dans la catégorie des protéines, et serait donc bénéfique pour votre toutou. Précisons que tous les poissons n’ont pas les mêmes valeurs et les mêmes impacts sur le bien-être du chien. Qu’en est-il du thon ? Cet aliment qui est d’ailleurs très apprécié des chiens. Quelle est la valeur nutritive du thon ? Le thon est-il toxique pour les chiens ? Quelles sont les précautions à prendre avant de donner du thon à votre animal ? Lisez cet article pour plus d’informations sur les besoins nutritifs de votre chien. Quelle est la valeur nutritive du thon ? Appartenant à la famille des poissons gras, le thon est une excellente source de protéines au même titre que le saumon et la truite. Il existe sous diverses formes à savoir le thon rouge, le thon blanc et le thon albacore. Ce dernier type est celui utilisé pour les conserves et est d’ailleurs le plus consommé. Disponible tout au long de l’année, une portion de 100 grammes peut fournir jusqu’à 150 calories et 25 à 30 grammes de protéines. Ce poisson apporte au consommateur, une quantité suffisante d’acides oméga-3, de phosphore et de sélénium. Il constitue également une excellente source de magnésium, de fer et vitamines A, B, D. Le thon fait beaucoup de bien au cœur, à la peau et aux poils. Il est donc très bénéfique pour les chiens surtout parce qu’il leur fournit l’acide eicosapentaénoïque (EPA) et l’acide docosahexaénoïque (DHA). Il s’agit de deux acides importants pour le chien, que ce dernier ne peut fabriquer seul. Le thon est-il toxique pour les chiens ? Au regard de tous les apports nutritifs que le thon apporte au chien, on pourrait dire qu’il ne leur est pas toxique. Toutefois, l’excès en toute chose nuit. Lorsque le thon est donné à votre toutou en petite quantité, il n’y a rien à craindre. Mais lorsque votre animal consomme à une très grande fréquence, cela peut entraîner de graves conséquences. En effet, le thon a une forte concentration de sel. Vous n’êtes pas sans savoir qu’un excès de sel peut être dangereux pour la santé de votre animal. 100 g de thon contient environ 1,5 de sel. Cette quantité n’est pas encore très dangereuse à priori, mais lorsque le chien commence à consommer trop de sel, il peut sentir les séquelles. Aussi, est-il important de faire attention aux chiots qui sont très sensibles au sel. Il convient de faire également attention aux chiens en surpoids, à ceux qui souffrent d’hypertension et de maladies cardiaques, à qui il est formellement interdit de donner du sel. Une forte consommation du sel peut entraîner chez votre animal de compagnie une dégradation des reins ainsi que le développement des troubles cardiaques. De plus, le thon est un aliment incomplet très riche en métaux lourds, notamment en mercure. Or, l’empoisonnement au mercure ne se détecte pas tout de suite. Il n’est détectable qu’après avoir créé de grandes séquelles chez votre animal. Pour cela, donnez du thon à votre toutou à une fréquence très réduite afin de préserver sa santé. Quelles sont les précautions à prendre avant de donner du thon à votre animal ? Si votre chien aime le thon et vous comptez lui en donner, il est nécessaire de prendre certaines précautions afin que cela ne lui soit pas dommageable. Opter pour le thon naturel Evitez au maximum les thons en boite et privilégiez le thon naturel. Ce dernier comporte en effet moins de sel que les conserves. Les poissons frais seront plus bénéfiques pour votre animal. Afin de lui faciliter la consommation, retirez tous les os disponibles sur le poisson au risque de voir votre animal s’étouffer. Par ailleurs, à défaut de donner du thon à votre chien, vous pouvez partir sur des poissons plus adaptés et plus sécuritaires tels que le saumon ou les sardines. Éviter les boites de thon cuisinées Les boites de thons cuisinés ou aromatisés sont à éviter au maximum. En effet, ces derniers peuvent contenir des ingrédients que votre chien ne supporte pas. Aussi, les ingrédients utilisés peuvent être toxiques pour votre animal. À la rigueur, vous pouvez donner à votre chien les boites de thon à huile, en vous assurant qu’il s’agit uniquement d’huile sans aucun autre ajout. Bien qu’elles soient plus caloriques que le thon naturel, elles sont préférables aux thons cuisinés. Privilégier les boites de thon à faible pourcentage de sel Au moment du choix de la boite de thon, soyez attentif sur le pourcentage du sel. Nous avons longuement évoqué les dangers que représente un excès de sel pour votre animal. Pour cela, nous vous recommandons de prendre des boites de thon dont le pourcentage de sel ou de sodium est inférieur ou égal à 1 %. Aussi, avant de donner le thon à votre toutou, prenez le soin de l’égoutter et de le rincer à l’eau du robinet afin d’enlever les excédents de sel. Éviter de lui donner le thon tous les jours Même si vous donnez du thon à votre chien, cela doit être à une fréquence raisonnable. Comme nous l’avons dit un peu plus haut, le thon est concentré en mercure. Une consommation quotidienne de ce poisson pourrait donc dégrader la santé de votre animal de compagnie. Il en est de même pour le sel surtout si votre chien est de petit âge, ou a des antécédents médicaux. Limitez-vous à une canne de thon par semaine pour préserver la santé de votre chien. En résumé, le thon est un aliment qui dispose de nombreuses valeurs nutritives convenables pour le chien. Vous pouvez donc donner du thon à votre animal, mais en petite quantité. Une consommation excessive peut entraîner des dommages à votre chien en raison de toutes les raisons précitées. Aussi, il est important de prendre en compte toutes les précautions évoquées pour donner le thon à votre animal de compagnie. N’oubliez pas de toujours mettre à sa disposition une gamelle d’eau fraîche afin de faciliter la digestion.
  22. Bonjour Nous habitons, mon copain et moi, dans un studio de 18m2 au dernier étage. Cette nuit, nous avons attrapé une souris avec le fameux piège sans les tuer. Nous l'avons garder aux choix dans la cage dans le noir, MAIS il se trouve qu'elle n'était pas seule et pendant toute la nuit nous avons vu 2 autres souris escalader nos meubles sans pouvoir rien faire (il n'y a plus de nourriture accessible). Ce matin, j'ai acheté en urgence dans un supermarché de quoi nourrir la souris sauvage et de la litière pour pouvoir la sortir de cette minuscule cage et la mettre dans mon ancien aquarium (je lui ai mis un petit abri aussi. Elle sautait très haut et s'accrocher au plafond, mais là elle s'est calmée, enfin pas tout à fait. Ma question est : dois-je la garder en attendant d'attraper les autres pour pouvoir les libérer (loin) les trois en même temps ? ou je peux la libérer seule ? J'ai tellement peur de plus qu'en les attrapant, imaginons elles ont des souriceaux et elles ne peuvent plus les nourrir ... J'ai besoin de conseils, je ne sais que choisir de plus raisonnable. Autre question : dois-je acheter une roue en attendant ou peut-elle survivre d'ici là ?
  23. Tous comme les hommes, les chats peuvent également ressentir des douleurs. Si vous êtes propriétaires de chat, vous aurez sans doute déjà remarqué quelques changements chez votre félin. En effet, tout changement de comportement de votre animal peut être dû à une douleur. Il vous revient de pouvoir la détecter et de traiter au plus vite. Quels sont les signes de douleur chez votre félin ? Comment la traiter ? Nous avons pris le soin de répondre à ces questions dans cet article. Quels sont les signes de douleur chez votre félin? Les chats ne pouvant pas parler, il serait difficile de savoir qu’ils ont des douleurs. Pour cela, il faut beaucoup observer votre animal. L’observation est la clé pour détecter tout mal chez votre félin. Tout comportement inhabituel doit vous alerter. Faites attention à tous les détails, à son appétit, l’expression de son visage, ses déplacements, bref tous ses faits et gestes. Voilà pour vous une liste des signes qui doivent vous permettre de reconnaître que votre petit tigre souffre. Des miaulements et des sifflements Le chat a l’habitude de ronronner. Dès que vous remarquez un changement au niveau de sa vocalisation, vous devez vous poser des questions. Les miaulements et les feulements peuvent être la manifestation d’une douleur. On note ces manifestations vocales lorsque la douleur subie par votre félin est vive. Il peut s’agir d’un traumatisme ou d’une douleur due à un mouvement ou une palpitation. Le grattage intensif d’une partie de son corps En cas de douleur sur une région précise du corps, le chat aura tendance à lécher, mordiller et surtout frotter cette partie. Ce léchage peut être dû à une piqûre d’insecte sur la partie, ou à la pénétration d’un épillet dans sa peau. S’il se frotte intensément la région oculaire, votre félin peut souffrir d’une affection oculaire douloureuse. Aussi, lorsque le grattage intensif concerne précisément les oreilles, il peut s’agir de la manifestation de l’otite. Cette pathologie est très douloureuse pour les chats et peut conduire ces derniers à se gratter fortement l’oreille. Par ailleurs, le grattage intensif ne fera qu’aggraver la lésion et augmenter les douleurs. Changement de ses comportements Un chat qui souffre est souvent très agressif. Vous aurez du mal à reconnaître votre compagnon. Aussi, toutes ses habitudes connaîtront des modifications. Si votre animal avait l’habitude de se balader et de sortir très souvent, il peut commencer à rechigner à se déplacer et parfois refuser de sortir. De plus, votre félin peut devenir distant et insociable. Toutefois, lorsqu’ils ont des douleurs, certains chats demandent plus d’attention que d’habitude, et peuvent se montrer hyperactifs. Une diminution de l’appétit peut également signaler une douleur. Il ne voudra plus toucher sa gamelle et aura même du mal à utiliser sa litière. Il peut aussi commencer à se négliger et soyez attentif à tout changement au niveau de son pelage. Des difficultés à se déplacer Si votre félin a des difficultés à se déplacer, assurez-vous qu’il ne souffre pas. En effet, un chat qui souffre voudra adopter des postures pouvant lui permettre de réduire les douleurs. Il manifestera de la réticence à se déplacer ainsi que quelques difficultés à se lever. De même, l’impossibilité de sauter, de jouer ainsi que quelques tremblements peuvent également exprimer une douleur. Ces difficultés à se déplacer peuvent être dues à une fracture ou à une arthrose. Tous ces signes doivent vous faire comprendre que votre félin souffre et essaie de passer un message. Observez également ses yeux notamment l’ouverture de l’œil et les pupilles. En cas d’ouverture réduite au niveau d’un œil, il est fort probable que votre félin ressente des douleurs. Comment réagir lorsque son chat souffre ? Lorsque vous remarquez que votre animal à mal, il est préférable de le laisser tranquille, de ne pas le déranger. Toutes les manipulations susceptibles d'augmenter ses capacités doivent être limitées au maximum. Afin de déterminer la cause du mal dont il souffre ainsi que les traitements nécessaires pour le soulager, vous pouvez consulter un vétérinaire ou utiliser une médecine alternative. Consulter un vétérinaire Le vétérinaire est le seul pour prendre en charge votre félin. Lorsque vous le consultez, il se chargera de détecter l'origine du mal, et prescrira un traitement adéquat. Aussi, avant les analyses nécessaires pour l'origine de l'origine du mal, il vous fournira des calmants pouvant atténuer la douleur que ressent votre animal. Généralement, les traitements antalgiques médicaux sont efficaces pour calmer la douleur. Les doses sont prescrites en fonction du niveau de la douleur, de l'âge du chat et de ses antécédents médicaux. Le vétérinaire doit être consulté au plus vite afin de voir une aggravation du mal. Par ailleurs, il est peu recommandé de faire de l'automédication. Vous ne pourrez pas fournir le traitement adéquat et cela pourrait engendrer de graves séquelles à votre félin. Alternative à la médecine Certains modes de traitement de la douleur chez le chat sont en pleins essors. Il s'agit entre autres de la thermothérapie, l'hydrothérapie et la phytothérapie. Ces moyens sont utilisés en complément d'un traitement médical afin d'accélérer la guérison de votre animal. De plus, ces techniques permettent à votre félin de vivre dans un certain confort, avec une bonne santé. Elles permettent également d'afficher l'aggravation de certains symptômes. Précisons que ces thérapies alternatives ne sont que des compléments du traitement médical proprement dit, et ne doivent en aucun être adopter à la place du traitement prescrit par le vétérinaire. Il est aussi important d'en discuter avec le spécialiste et d'obtenir son avis avant de commencer. L'alimentation et l'hygiène de vie L'alimentation peut aussi être l'origine des chroniques de votre animal. Les compléments alimentaires sont d'ailleurs efficaces pour réduire la manifestation de l'arthrose. Aussi, veillez à mettre votre animal dans de très bonnes conditions de vie lors d'un mal. Prenez soin de lui, toilettez-le, mettes à sa disposition tous les accessoires dont il aura besoin de sorte qu'il ne soit pas de se déplacer. Veillez également à lui montrer quelques marques d'affection avec les caresses et les jeux.
  24. Richard Wilbanks, pensionnaire d’une maison de retraite en Floride âgé de 74 ans, n’a pas hésité une seconde pour sauter dans un étang et sauver son chiot Gunner attaqué par un alligator. Il a fallu à ce sénior plonger sous l’eau, puis littéralement arracher le petit chien des mâchoires du reptile, tout cela sans laisser tomber son cigare de la bouche. Le retraité promenait son petit Cavalier King Charles au bord de l’étang lorsque le jeune reptile a saisi le chiot en sautant soudainement de l’eau. «Il est sorti de l'eau comme un missile», a déclaré l’homme à CNN. « Je n'ai jamais pensé qu'un alligator pouvait être aussi rapide ». Richard Wilbanks s’est montré à la hauteur du ravisseur. Sans perdre du temps, il s’est précipité dans l’eau, en essayant à deux reprises de saisir l’alligator. On le voit, la tête immergée, en train de chercher la bonne prise et se battre avec l’animal qui ne dessert les dents pour autant. En sortant l’alligator de l’eau et en ouvrant de force ses mâchoires, Richard parvient finalement à libérer le chien. Gunner s’enfuit, tandis que le maître continue à se battre avec le jeune reptile pour enlever ses propres mains de sa bouche. Toute la scène a été filmée par des caméras installées au bord de l’étang par les associations locales de protection de la nature et de l’environnement. Gunner, le chiot sauvé par son maître, se porte bien et par chance s’en sort juste avec quelques légères blessures à l'abdomen. Le vieille homme courageux s'est fait immédiatement vacciner contre le tétanos, car ses mains étaient carrément « mâchées » par le reptile, selon sa propre expression, . Quant à l’alligator, il a été relâché par Richard Wilbanks dans l’étang, et sera laissé tranquille dans son habitat. «Ils font partie de la nature et de nos vies», insiste le sage homme.
  25. Les oiseaux sont des animaux particuliers qui sont nourris par dame nature. En effet, ils se nourrissent essentiellement des graines trouvées sur les sols ainsi que de quelques vers. Toutefois, l’hiver vient mettre fin à cette source d’alimentation, car les sols deviennent de plus en plus durs et gelés, et il devient très compliqué d’attraper des vers. Pour cela, il est tout à fait normal de rétablir l’équilibre en leur fournissant de la nourriture pendant l’hiver. Mais comment s’y prendre ? Nous vous fournissons dans cet article, toutes les règles d’or à respecter pour nourrir convenablement les oiseaux en hiver. Commencer le nourrissage aux premières gelées Vous pouvez commencer à fournir la nourriture aux oiseaux dès l’arrivée du gel, notamment à partir de la fin du mois de novembre jusqu’au mois de mars. Si vous commencez le nourrissage, il ne faut en aucun cas l’arrêter brusquement au risque de mettre en péril les oiseaux. Ils seront habitués à vous et ne pourront plus chercher de la nourriture ailleurs. Cela doit continuer jusqu’à l’arrivée des beaux jours. Idéalement, déposez le repas le matin avant le coucher du soleil pour permettre aux oiseaux de faire le plein et si possible de réaliser des réserves pour la journée et la nuit. Vous devez cesser le nourrissage progressivement notamment à l’arrivée du printemps. À ce moment déjà, il commence à faire beau et les oiseaux pourront se nourrir des aliments apportés par la nature. Adopter une très bonne hygiène Si vous décidez de venir en aide aux oiseaux en leur fournissant de la nourriture, il est nécessaire de bien le faire. Pour cela, pensez à nettoyer convenablement les mangeoires et leurs alentours. Vous devez nourrir les oiseaux dans un cadre très propre pour préserver leur santé. Les fientes et les vieux aliments doivent être également enlevés afin d’éviter toute transmission de maladie. Si par contre les oiseaux sont nourris à terre, le sol doit être bien nettoyé avant que vous n’y posiez la nourriture. Par ailleurs, placez les graines et les mangeoires loin de la vue des prédateurs tels que le chat. Prévoir des mangeoires Les oiseaux pour manger ont besoin d’une mangeoire. Cet accessoire est très important pour nourrir les oiseaux dans les périodes où la nourriture est difficile à trouver. Il est donc nécessaire d’en prévoir si vous souhaitez nourrir les oiseaux de la meilleure des façons en hiver. Il existe plusieurs types de mangeoires, mais nous vous recommandons d’opter pour une mangeoire assez solide et étanche pour résister pendant l’hiver. Elle doit être également suffisamment grande pour contenir une grande quantité de graines. Cela vous évite de devoir la remplir fréquemment. Aussi, pour vous faciliter la tâche, il est préférable de choisir une mangeoire dont l’entretien est simple. Quant à la forme de la mangeoire, elle importe peu. Il suffit qu’elle soit entretenue convenablement. N’hésitez pas à changer l’emplacement de la mangeoire dans votre jardin tout en veillant à la placer loin de l’humidité. Par ailleurs, certains oiseaux préfèrent se nourrir à terre. Il vous revient de connaître la préférence des oiseaux que vous nourrissez afin de savoir quelle technique de distribution utilisée. Opter pour un menu varié En ce qui concerne la qualité des aliments à donner aux oiseaux, privilégiez les mélanges mixtes. Vous pouvez en trouver dans les grandes surfaces ou dans les animaleries. Vous pouvez également préparer les mélanges à la maison. Il suffit de vous rendre chez un grainetier, et vous pourrez avoir tout le nécessaire pour votre préparation. Aussi, choisissez les graines en fonction de la race d’oiseaux à nourrir. Les espèces d’oiseaux peuvent en effet avoir des préférences de graines différentes. Toutefois, évitez au maximum de fournir aux oiseaux des aliments trop salés et grillés. Vos restes de repas peuvent être déposés aux oiseaux, mais ils ne doivent pas être salés ni avariés. Quant à la manière de servir la nourriture, évitez de mettre une grande quantité en une fois. Afin d’éviter qu’elle ne pourrisse, nous vous recommandons de la distribuer au fur et à mesure. Par ailleurs, mettez à la disposition des oiseaux des grains de sable. Ces grains leur facilitent grandement la digestion. Penser à l’eau La nourriture doit être bien entendu accompagnée d’eau. Donnez-leur à boire dans de petites coupelles, et prenez le soin de changer fréquemment l’eau mise à leur disposition. La coupelle doit être régulièrement nettoyée afin de réduire les risques de transmission de maladie et de moisissure. Les oiseaux ont en effet beaucoup de mal à s’abreuver pendant l’hiver surtout avec la formation des glaces. Attention à ne pas utiliser un bassin trop profond et trop large pour la fourniture d’eau. Les oiseaux pourraient se baigner dans ce bassin. Aussi, il est vivement déconseillé d’utiliser de l’alcool ou de l’antigel pour empêcher l’eau de geler pendant l’hiver. Penser aux fruits Intégrez quelques fruits et légumes dans le menu des oiseaux afin de leur offrir un repas équilibré. Ces fruits et légumes sont d’ailleurs très importants pour la santé de vos animaux. Il est conseillé d’opter pour des fruits riches en antioxydant. Vous pouvez faire un choix parmi les variétés de fruits tels que la pomme, la pastèque, le raisin ou la mandarine. Les légumes tels que le concombre, la pomme de terre, les carottes, la chou rave et bien d’autres verdures pourraient également être appréciés par les oiseaux. Si vous avez de l’espace dans votre jardin, vous pourrez planter des arbustes afin d’avoir des baies en automne. En résumé, l’hiver est un moment très dur pour les oiseaux notamment en ce qui concerne l’alimentation. Il est important de leur venir aide dans la mesure du possible, en leur offrant de quoi se nourrir. Les différentes règles énumérées vous permettront de les nourrir de la meilleure manière. En les respectant, les oiseaux passeront un très bon hiver qu’il soit doux ou rude. Précisons que ces recommandations sont également valables pour ceux qui élèvent des oiseaux et se questionnent sur comment les nourrir en hiver.
  26. Bonjour à tous, Je viens de m'inscrire car je ne trouve pas ma solution et je suis sur que vous allez pouvoir m'aider. J'ai acheté une mangeoire en bois pour les oiseaux, un peu comme celle-ci : Mangeoire Oiseaux Et mes chats attaquent les oiseaux qui viennent manger. J'ai d'abord installé la mangeoire sur un piquet en bois mais ça ne change rien, les chats montent au piquet. Je l'ai ensuite déplacé sur un arbre un peu plus haut mais je vois encore mes chats monter dans l'arbre 😮 Comment pourrais-je faire pour qu'ils n'atteingnent plus la mangeoire ? Mes chats sont très gentils en plus, c'est juste leur instinct naturel. Je vous remercie par avance pour vos conseils et solutions
  27. J'ai penser effectivement aux hormones, j'ai appeler plusieurs cliniques vétérinaire et le soucis c'est qu'ils prennent une somme importante pour l'intervention que je ne peu pas me permettre pour le moment. Je voulais introduire un second rat mais vu qu'il mort de façon générale tout ce qui s'approche de sa cage j'ai peur que ça finisse en bagarre et on m'a déconseiller de mettre 2 mâles ensembles. Pour une femelle on en reviens à la castration nécessaire pour ne pas avoir pleins de petits.
  28. Coucou Ton ratoune a l air d avoir mal quelque part et cela peut être un problème neuro effectivement.. as tu essayé de le mettre dans un endroit comme les toilettes où il n y a rien a grignoter et reaprivoise le dans ce lieu restreint et clos avec des gourmandises et de la patience.... peut être que! Met des gants genre cuisine pour retirer les plats du four pour les morsures le temps de l emmener dans les toilettes...oublie pas de fermer l abattant des WC. J ai réussi à apprivoiser ma chinchilla très sauvage de cette manière...je m assied au sol et il vient sur moi...elle joue et communique alors qu avant c était un peu comme toi . Bon courage...
  1. Charger plus d’activité
×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.