Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…

Toute l’activité

Ce flux se met à jour automatiquement     

  1. Hier
  2. Richard Wilbanks, pensionnaire d’une maison de retraite en Floride âgé de 74 ans, n’a pas hésité une seconde pour sauter dans un étang et sauver son chiot Gunner attaqué par un alligator. Il a fallu à ce sénior plonger sous l’eau, puis littéralement arracher le petit chien des mâchoires du reptile, tout cela sans laisser tomber son cigare de la bouche. Le retraité promenait son petit Cavalier King Charles au bord de l’étang lorsque le jeune reptile a saisi le chiot en sautant soudainement de l’eau. «Il est sorti de l'eau comme un missile», a déclaré l’homme à CNN. « Je n'ai jamais pensé qu'un alligator pouvait être aussi rapide ». Richard Wilbanks s’est montré à la hauteur du ravisseur. Sans perdre du temps, il s’est précipité dans l’eau, en essayant à deux reprises de saisir l’alligator. On le voit, la tête immergée, en train de chercher la bonne prise et se battre avec l’animal qui ne dessert les dents pour autant. En sortant l’alligator de l’eau et en ouvrant de force ses mâchoires, Richard parvient finalement à libérer le chien. Gunner s’enfuit, tandis que le maître continue à se battre avec le jeune reptile pour enlever ses propres mains de sa bouche. Toute la scène a été filmée par des caméras installées au bord de l’étang par les associations locales de protection de la nature et de l’environnement. Gunner, le chiot sauvé par son maître, se porte bien et par chance s’en sort juste avec quelques légères blessures à l'abdomen. Le vieille homme courageux s'est fait immédiatement vacciner contre le tétanos, car ses mains étaient carrément « mâchées » par le reptile, selon sa propre expression, . Quant à l’alligator, il a été relâché par Richard Wilbanks dans l’étang, et sera laissé tranquille dans son habitat. «Ils font partie de la nature et de nos vies», insiste le sage homme.
  3. Les oiseaux sont des animaux particuliers qui sont nourris par dame nature. En effet, ils se nourrissent essentiellement des graines trouvées sur les sols ainsi que de quelques vers. Toutefois, l’hiver vient mettre fin à cette source d’alimentation, car les sols deviennent de plus en plus durs et gelés, et il devient très compliqué d’attraper des vers. Pour cela, il est tout à fait normal de rétablir l’équilibre en leur fournissant de la nourriture pendant l’hiver. Mais comment s’y prendre ? Nous vous fournissons dans cet article, toutes les règles d’or à respecter pour nourrir convenablement les oiseaux en hiver. Commencer le nourrissage aux premières gelées Vous pouvez commencer à fournir la nourriture aux oiseaux dès l’arrivée du gel, notamment à partir de la fin du mois de novembre jusqu’au mois de mars. Si vous commencez le nourrissage, il ne faut en aucun cas l’arrêter brusquement au risque de mettre en péril les oiseaux. Ils seront habitués à vous et ne pourront plus chercher de la nourriture ailleurs. Cela doit continuer jusqu’à l’arrivée des beaux jours. Idéalement, déposez le repas le matin avant le coucher du soleil pour permettre aux oiseaux de faire le plein et si possible de réaliser des réserves pour la journée et la nuit. Vous devez cesser le nourrissage progressivement notamment à l’arrivée du printemps. À ce moment déjà, il commence à faire beau et les oiseaux pourront se nourrir des aliments apportés par la nature. Adopter une très bonne hygiène Si vous décidez de venir en aide aux oiseaux en leur fournissant de la nourriture, il est nécessaire de bien le faire. Pour cela, pensez à nettoyer convenablement les mangeoires et leurs alentours. Vous devez nourrir les oiseaux dans un cadre très propre pour préserver leur santé. Les fientes et les vieux aliments doivent être également enlevés afin d’éviter toute transmission de maladie. Si par contre les oiseaux sont nourris à terre, le sol doit être bien nettoyé avant que vous n’y posiez la nourriture. Par ailleurs, placez les graines et les mangeoires loin de la vue des prédateurs tels que le chat. Prévoir des mangeoires Les oiseaux pour manger ont besoin d’une mangeoire. Cet accessoire est très important pour nourrir les oiseaux dans les périodes où la nourriture est difficile à trouver. Il est donc nécessaire d’en prévoir si vous souhaitez nourrir les oiseaux de la meilleure des façons en hiver. Il existe plusieurs types de mangeoires, mais nous vous recommandons d’opter pour une mangeoire assez solide et étanche pour résister pendant l’hiver. Elle doit être également suffisamment grande pour contenir une grande quantité de graines. Cela vous évite de devoir la remplir fréquemment. Aussi, pour vous faciliter la tâche, il est préférable de choisir une mangeoire dont l’entretien est simple. Quant à la forme de la mangeoire, elle importe peu. Il suffit qu’elle soit entretenue convenablement. N’hésitez pas à changer l’emplacement de la mangeoire dans votre jardin tout en veillant à la placer loin de l’humidité. Par ailleurs, certains oiseaux préfèrent se nourrir à terre. Il vous revient de connaître la préférence des oiseaux que vous nourrissez afin de savoir quelle technique de distribution utilisée. Opter pour un menu varié En ce qui concerne la qualité des aliments à donner aux oiseaux, privilégiez les mélanges mixtes. Vous pouvez en trouver dans les grandes surfaces ou dans les animaleries. Vous pouvez également préparer les mélanges à la maison. Il suffit de vous rendre chez un grainetier, et vous pourrez avoir tout le nécessaire pour votre préparation. Aussi, choisissez les graines en fonction de la race d’oiseaux à nourrir. Les espèces d’oiseaux peuvent en effet avoir des préférences de graines différentes. Toutefois, évitez au maximum de fournir aux oiseaux des aliments trop salés et grillés. Vos restes de repas peuvent être déposés aux oiseaux, mais ils ne doivent pas être salés ni avariés. Quant à la manière de servir la nourriture, évitez de mettre une grande quantité en une fois. Afin d’éviter qu’elle ne pourrisse, nous vous recommandons de la distribuer au fur et à mesure. Par ailleurs, mettez à la disposition des oiseaux des grains de sable. Ces grains leur facilitent grandement la digestion. Penser à l’eau La nourriture doit être bien entendu accompagnée d’eau. Donnez-leur à boire dans de petites coupelles, et prenez le soin de changer fréquemment l’eau mise à leur disposition. La coupelle doit être régulièrement nettoyée afin de réduire les risques de transmission de maladie et de moisissure. Les oiseaux ont en effet beaucoup de mal à s’abreuver pendant l’hiver surtout avec la formation des glaces. Attention à ne pas utiliser un bassin trop profond et trop large pour la fourniture d’eau. Les oiseaux pourraient se baigner dans ce bassin. Aussi, il est vivement déconseillé d’utiliser de l’alcool ou de l’antigel pour empêcher l’eau de geler pendant l’hiver. Penser aux fruits Intégrez quelques fruits et légumes dans le menu des oiseaux afin de leur offrir un repas équilibré. Ces fruits et légumes sont d’ailleurs très importants pour la santé de vos animaux. Il est conseillé d’opter pour des fruits riches en antioxydant. Vous pouvez faire un choix parmi les variétés de fruits tels que la pomme, la pastèque, le raisin ou la mandarine. Les légumes tels que le concombre, la pomme de terre, les carottes, la chou rave et bien d’autres verdures pourraient également être appréciés par les oiseaux. Si vous avez de l’espace dans votre jardin, vous pourrez planter des arbustes afin d’avoir des baies en automne. En résumé, l’hiver est un moment très dur pour les oiseaux notamment en ce qui concerne l’alimentation. Il est important de leur venir aide dans la mesure du possible, en leur offrant de quoi se nourrir. Les différentes règles énumérées vous permettront de les nourrir de la meilleure manière. En les respectant, les oiseaux passeront un très bon hiver qu’il soit doux ou rude. Précisons que ces recommandations sont également valables pour ceux qui élèvent des oiseaux et se questionnent sur comment les nourrir en hiver.
  4. La dernière semaine
  5. Bonjour à tous, Je viens de m'inscrire car je ne trouve pas ma solution et je suis sur que vous allez pouvoir m'aider. J'ai acheté une mangeoire en bois pour les oiseaux, un peu comme celle-ci : Mangeoire Oiseaux Et mes chats attaquent les oiseaux qui viennent manger. J'ai d'abord installé la mangeoire sur un piquet en bois mais ça ne change rien, les chats montent au piquet. Je l'ai ensuite déplacé sur un arbre un peu plus haut mais je vois encore mes chats monter dans l'arbre 😮 Comment pourrais-je faire pour qu'ils n'atteingnent plus la mangeoire ? Mes chats sont très gentils en plus, c'est juste leur instinct naturel. Je vous remercie par avance pour vos conseils et solutions
  6. J'ai penser effectivement aux hormones, j'ai appeler plusieurs cliniques vétérinaire et le soucis c'est qu'ils prennent une somme importante pour l'intervention que je ne peu pas me permettre pour le moment. Je voulais introduire un second rat mais vu qu'il mort de façon générale tout ce qui s'approche de sa cage j'ai peur que ça finisse en bagarre et on m'a déconseiller de mettre 2 mâles ensembles. Pour une femelle on en reviens à la castration nécessaire pour ne pas avoir pleins de petits.
  7. Coucou Ton ratoune a l air d avoir mal quelque part et cela peut être un problème neuro effectivement.. as tu essayé de le mettre dans un endroit comme les toilettes où il n y a rien a grignoter et reaprivoise le dans ce lieu restreint et clos avec des gourmandises et de la patience.... peut être que! Met des gants genre cuisine pour retirer les plats du four pour les morsures le temps de l emmener dans les toilettes...oublie pas de fermer l abattant des WC. J ai réussi à apprivoiser ma chinchilla très sauvage de cette manière...je m assied au sol et il vient sur moi...elle joue et communique alors qu avant c était un peu comme toi . Bon courage...
  8. Un rat seul en général déprime mais ne devient pas aussi agressif. J'ai eu des rats pendant plus de 10 ans et j'ai donc eu le temps de me documenter et je n'ai jamais lu de cas de rat devenu fou ar la solitude. C'est pourquoi une agressivité hormonale ou un problème neurologique seraient plus probables. Le mieux est de l'emmener chez un vétérinaire.
  9. Question, est ce qu'il est tout seul ce rat ? Parce que si c'est le cas, c'est tout à fait normal. C'est un animal qui devient généralement fou à lier quand il vie seul, et il peut tout à fait vous tenir pour responsable (à juste titre malheureusement).
  10. Bonsoir Ce que tu decris me faire penser a de l'agressivité hormonale. Je te conseille de consulter un vétérinaire spécialisé et si c'est bien de l'agressivité hormonale, le faire castrer devrait résoudre le problème. Bonne nuit à toi.
  11. Bonjour, je viens vers vous pour un gros problème cela fait une 10zn de mois que j'ai mon rat, au début tout allais bien puis son comportement a commencer à se dégrader jusqu'à ne plus pouvoir interagir avec lui, des que je le sortais il mangeais tout ce qu'il trouvais, faisais ses besoins partout et ça devenais impossible de le faire rejoindre sa cage j'ai fini par ne plus le sortir malheureusement, il commençais également à mordre parfois et maintenant il mort systématiquement je ne sais plus quoi faire, il a une très grande cage maintenant mais il mord tout sans arrêt retourne tout un vrai petit hulk, pour lui donner à manger il faut faire preuve de stratégie pour ne pas y laisser un doight, cela fait environ 5 ou 6 mois déjà que ça a commencer mais avant ce n'était pas systématique, j'ai remarquer aujourd'hui qu'il avais des crises de folie à taper des sprint à travers la cage ou à faire du sur place en tournant vite sur lui même, on dirais qu'il deviens fou je ne sais vraiment plus quoi faire, j'aimerais l'apaiser, le sortir mais vu qu'il mort c' est impossible de l'approcher...
  12. Avant
  13. Cette scène s’est produite le 14 novembre 2020 en Thaïlande. Un samedi soir, au milieu de la route en pleine ville, un python est en train d’étrangler un chat. Le drame est filmé par une caméra de voiture qui s’est retrouvée sur les lieux. Des personnes entourent rapidement les animaux et après quelques moments d’hésitation interviennent pour essayer de sauver le chat d’une mort certaine. Mais comment s’y prendre ? Vous remarquerez l’appréhension des intervenants face à ce combat à mort, fort spectaculaire. En frappant le prédateur à coup de pieds et de bâtons, les hommes parviennent à libérer le chat et chasser le python. En visionnant cette vidéo, nous sommes captivés par la tension, à l’instar d’un film d’action. Comment réagir face au prédateur ? Essayez de vous mettre à la place des témoins de cette scène. Qu’est-ce vous ferez dans cette situation ?
  14. Si vous cherchez à dépenser 1 500€ pour un chien LOAF que vous ne pourrez ni faire confirmer ni faire reproduire, c'est l'élevage où vous devez vous adressez, en Charente-Maritime, à Rioux ! Mon petit Ping vient de fêter ses 1 an, je sors de chez le vétérinaire qui m'a appris que mon bébé chien n'avez qu'une seule coucougnette !!!! Donc pas confirmable ! Et inapte à la reproduction car c'est congénital ! Il était outré lorsqu'il a su que je l'avais acheté en élevage, mais sans certificat du vétérinaire attestant qu'il ait bien 2 coucougnettes ....et que je l'avais payé plein tarif! Cerise sur le gâteau cela provoque un grand risque de cancer, donc je suis obligé de le faire opérer, 200€ de plus ! Je n'aurai qu'un mot : merci l'élevage de Doukywa ![[::non::]]
  15. Si vous remarquez que votre félin perd ses poils de façon excessive, il est tout à fait normal de vous inquiéter. En effet, le pelage d’un chat est l’un des premiers indices de son état de santé et de son alimentation. La perte de poils anormale chez le félin peut donc être due à une maladie ou peut cacher d’autres pathologies graves. Quelles sont les différentes causes de la perte des poils chez le chat ? À quel moment faut-il vous inquiéter ? Comment remédier à ce problème ? Tous les conseils pour permettre à votre animal de compagnie de garder son pelage vous sont donnés dans cet article. Les chutes saisonnières ou mues chez le chat La perte des poils est un phénomène naturel chez les chats. Ils en perdent d’ailleurs tous les jours. Il s’agit d’un renouvellement du cycle des poils chez les félins. Pendant deux saisons précises au cours de l’année, on note une augmentation de la chute de poils. Cela permet à l’animal d’adapter son pelage à la saison qui arrive. D’abord à l’automne, on constate une perte anormale des poils d’été, qui sont remplacés par un pelage plus touffu. Ensuite au printemps, le volume des poils diminue. Ce phénomène est qualifié de chutes saisonnières ou mues. Si vous remarquez donc la chute des poils de votre félin pendant ces deux saisons, il n’y a pas de raison de vous inquiéter. Ce n’est qu’un phénomène tout à fait normal pour le bien-être de votre animal. À quel moment faut-il vous inquiéter ? Bien que la perte de poils soit un phénomène naturel chez les félins, vous devez tout de même rester vigilant face aux chutes excessives. Lorsque la perte persiste en dehors des périodes de mue, ou est accompagnée d’autres symptômes tels que l’apparition des pellicules sur les poils ou certaines lésions de la peau, il est peut-être temps de consulter un vétérinaire. De plus, lorsque vous remarquez que les poils de votre animal sont ternes ou clairsemés, il ne s’agit plus d’une perte de poils normale. Mieux, si votre félin a des démangeaisons, se gratte ou se lèche fréquemment, il peut s’agir d’un signe de maladies ou d’un trouble du comportement. Consultez donc des cas au plus vite un vétérinaire afin de mieux comprendre ses problèmes. Quelles sont les différentes causes de la perte des poils chez le chat ? La perte de poils excessive du félin peut être due à plusieurs causes. Il s’agit généralement du signe d’une maladie, de certaines allergies alimentaires, ou d’un trouble de comportement. Les maladies Il existe une grande variété de maladies pouvant être à l’origine de la perte excessive de poils par votre félin. Malgré cette grande variété, la maladie la plus connue est la teigne. Elle se manifeste par la présence d’éruptions de couleur rouge sur la peau du chat. Très contagieuse, la teigne doit être prise en charge au plus vite au risque d’être transmis à tous les membres de votre famille. La dermatite allergique aux piqûres de puce est également l’une des maladies favorisant la perte des poils chez le chat. Elle est causée par les puces et entraîne une forte démangeaison. Aussi, certains, parasites ou bactéries telles que la gale ou la démodécie présentent sur le pelage du félin peuvent entraîner une chute des poils. Une mauvaise alimentation Facteur très souvent négligé par les propriétaires de chat, l’alimentation peut être à l’origine de la perte de poils lorsqu’elle n’est pas adaptée au métabolisme de votre animal ou lorsqu’elle comprend des produits auxquels votre animal est allergique. De plus, une alimentation de mauvaise qualité entraînera un dysfonctionnement dans l’organisme de votre félin, qui peut se traduire par la perte des poils. Il convient donc de fournir à votre animal des croquettes de qualité répondant à tous ses besoins. Optez pour un régime alimentaire riche en protéine, car 99 % des poils du chat sont composés de protéine. Si vous avez des doutes sur le régime alimentaire idéal, il est préférable de demander l’avis d’un vétérinaire qui sera en mesure de mieux vous orienter. Pour déterminer les aliments auxquels votre félin est allergique, il faut procéder à des analyses afin d’en être sûr et de ne plus le lui donner. Les allergies Tout comme les hommes, les félins peuvent également souffrir d’allergies. Elles concernent généralement les acariens, la poussière de maison, les pollens et même la salive de puce. Ces allergies peuvent provoquer des réactions cutanées graves, des démangeaisons violentes de sorte que le chat s’arrache les poils. Ces allergies ne peuvent être traitées que lorsqu’elles ont été détectées. Pour cela, consultez un vétérinaire afin d’identifier l’allergène responsable. Un trouble du comportement L’angoisse et le stress ont des impacts très négatifs sur le chat notamment la perte excessive de ses poils. Lorsque le félin est stressé, il passe clairement son temps à se lécher les flancs ou le ventre. C’est sa manière d’évacuer toute angoisse. Cependant si ce léchage devient fréquent, cela provoquera l’arrachage des poils et dans le pire des cas, une irritation de la peau ou une apparition de plaques. Vous devez éviter au maximum de stresser votre animal surtout lorsqu’on sait que la plupart des facteurs suscitant le stress chez le félin proviennent de son environnement direct. Comment remédier à ce problème ? La meilleure façon d’agir convenablement face à la perte des poils du félin est de détecter la source du problème. Ainsi, la solution sera apportée en fonction de la cause de la pelade. Plus généralement, nous vous recommandons de brosser régulièrement votre compagnon afin d’éliminer tous les microbes et bactéries accumulés. De plus, pensez à appliquer des produits antiparasitaires externes pour lutter contre les parasites et les puces. L’alimentation est un point très important à ne pas négliger. Fournissez à votre animal des aliments de très bonne qualité, suffisamment riche en protéine. Par ailleurs, n’attendez pas que votre félin soit malade pour voir un vétérinaire. Il est fortement recommandé d’effectuer des contrôles réguliers afin de vous assurer que votre animal est en parfaite santé.
  16. Avoir un animal de compagnie est très tendance de nos jours et la plupart des foyers en France adoptent un animal. Mais en général, les chiens et les chats sont les plus adoptés. Ces deux animaux sont considérés comme les meilleurs compagnons de l’homme. Et si vous faisiez preuve d’originalité en adoptant un oiseau ? En effet, les oiseaux sont également d’excellents compagnons et vous ne vous ennuierez pas en leur présence. Face à la diversité des races, nous vous recommandons d’opter pour les oiseaux simples à élever. Pourquoi adopter un oiseau ? Quels sont les oiseaux faciles à élever ? Après la lecture de cet article, vous pourrez choisir sereinement votre nouveau compagnon. Adopter un oiseau : bonne ou mauvaise idée ? Les oiseaux sont des adorables animaux qui vous apporteront beaucoup de joie. Faciles à entretenir, ils ne demandent pas autant d’attention que les chiens et les chats. Vous n’avez donc pas besoin d’un budget très élevé pour vous occuper d’un oiseau. Leur entretien ne coûte pas cher et ils n’ont pas besoin de consommer de grandes quantités de nourriture. Pas besoin de leur consacrer beaucoup de temps, ils sont très indépendants. Mieux, ils sont très intelligents et de nombreuses études ont prouvé qu’ils disposent des capacités intellectuelles extraordinaires. De même, ils disposent d’aptitudes cognitives leur permettant de résoudre facilement certains problèmes. Très bavards, vous adorerez sans doute leur compagnie si vous n’aimez pas la solitude. De plus, ils ont la capacité de mémoriser facilement les choses et peuvent même vous répéter textuellement des phrases que vous avez dites. Il est encore plus facile de créer un lien affectif avec un oiseau. Vous ne perdez donc rien à adopter un oiseau. Bien au contraire, c’est le moment de découvrir une nouvelle espèce d’animaux et de faire de nouvelles expériences. Les oiseaux faciles à élever Avant d’adopter votre oiseau, il est nécessaire de se renseigner sur les besoins de l’animal. En effet, certains oiseaux sont plus faciles à élever que d’autres. Certaines espèces ne pourront pas être élevées en appartement ou dans un espace restreint. Nous vous présentons les espèces d’oiseaux faciles à élever. Le canari Si vous recherchez un oiseau adorable et pas difficile à élever, le canari est ce qu’il vous faut. Oiseau d’ornement, le canari est destiné idéalement au débutant en matière d’élevage des oiseaux. Il est doté d’une gaieté naturelle et est d’une excellente compagnie. Avec une durée de vie comprise entre 10 et 15 ans, il n’aime pas vivre en solitude et aime vivre avec plusieurs compagnons. Pour élever convenablement cet oiseau, il vous faut une cage suffisamment spacieuse et équipée de certains accessoires pour lui permettre de se distraire. En ce qui concerne l’alimentation, le canari est un granivore. Il se nourrit essentiellement des mélanges de graines conçues pour les canaris. Vous pouvez par ailleurs y associer des compléments alimentaires ainsi que des fruits et légumes frais. N’oubliez pas de lui fournir du calcium pour la solidité du squelette. La perruche Catherine Encore appelée Touï Catherine, la perruche Catherine est une perruche d’une taille de 16 cm environ. Elle est dotée d’un joli plumage vert et est très facile à élever notamment en raison de son tempérament doux. Calme et affectueux, vous n’aurez aucun mal à l’apprivoiser. C’est un oiseau qui aime jouer et il lui faudra donc une grande cage afin qu’il se sente à l’aise. Sa cage doit être placée au salon ou dans le séjour ou tout au moins dans une pièce fréquentée. Quant à son régime alimentaire, il est composé essentiellement de graines variées : millet, lin, safran. Vous pouvez également lui donner des graines germées. Pour une alimentation équilibrée, il faut aussi lui fournir des fruits et légumes frais. Prenez le soin de changer quotidiennement l’eau mise à sa disposition et de lui donner son bain avec de l’eau tiède. La perruche ondulée Encore appelée perruche australienne, la perruche ondulée est domestiquée et est aussi très connue dans le monde. Grâce à sa petite taille, elle n’a pas besoin d’être élevée dans un grand espace. Vous lui trouverez aisément une place dans votre appartement. Elle est gaie, amusante et très bavarde. Il est d’ailleurs conseillé d’élever plusieurs perruches ondulées simultanément afin de leur permettre de mieux se distraire. Elle supporte aussi la présence des enfants donc vous n’avez pas à vous inquiéter si vous avez des enfants dans le foyer. Le régime alimentaire de la perruche doit être composé d’un mélange de graines sèches, de graines laiteuses, de graines germées et mi- mûres. Ces graines sont composées des substances nutritives nécessaires pour le bien-être de votre compagnon. En ce qui concerne les fruits et légumes, les perruches adorent particulièrement les aliments vert, jaune et orange. N’hésitez donc pas à lui offrir des carottes, du kiwi ou les feuilles d’épinard. La tourterelle domestique Non seulement elle est facile à élever, la tourterelle domestique est également très belle avec ses yeux rubis et son plumage de couleur « gris tourterelle ». Pour un meilleur épanouissement de l’oiseau, il est préférable d’élever plusieurs tourterelles domestiques ensemble. Il est nécessaire de prévoir une volière bien spacieuse pour votre compagnon. La cage n’est pas en effet très adaptée à cette espèce d’oiseau. La voilière peut être installée aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Cependant, veillez à l’installer à l’abri des courants d’air et des pluies. La tourterelle domestique peut être nourrie de tout type de graines non décortiquées : chanvre, maïs, blé… Certains jardins proposent des mélanges pour tourterelle convenables pour son alimentation. Cet oiseau est très doux et a un très bon caractère. Vous tomberez sans doute sous son charme. Nous vous recommandons d’adopter les oiseaux comme animaux de compagnie. Ils sont de merveilleux compagnons et vous feront passer d’agréables moments. Mieux, ils sont faciles à élever et vous n’aurez pas besoin de fournir assez d’efforts comparativement à l’élevage d’un chien ou d’un chat. Les espèces précitées sont encore plus simples à élever. N’hésitez donc pas à les accueillir dans votre foyer pour une expérience unique.
  17. Enregistrez cette petite vidéo dans vos archives destinées à vos petits-enfants ! C’était comment en 2020 ? Regarde la vidéo, c’était vraiment ça. On était tous devenu parano. La réaction de ce chien lorsque sa maîtresse commence à tousser…. Nul besoin d’expliquer pourquoi cette séquence est parfaitement dans l’air du temps, sauf si vous vous êtes réveillé après un très long coma ou venez d’une autre planète. Mais pour les terriens en 2020, cette petite vidéo anodine en dit long sur l’année que nous venons de vivre. Heureusement, que le petit chien rend la situation plutôt comique ! 🤣 💟
  18. Si les chats domestiques sont simples à apprivoiser, tel n’est pas le cas pour les chats sauvages. Ces derniers sont particulièrement très craintifs et ont du mal à se socialiser. Si vous décidez d’adopter un chat sauvage, il vous faudra beaucoup de patience et de courage pour l’éduquer. Bien que l’exercice soit difficile, il n’est pas pour autant impossible. Qu’est-ce qu’un chat sauvage ? Quelles sont les différentes étapes pour réussir son apprivoisement ? Lisez cet article pour avoir les meilleures astuces pour éduquer au mieux votre chat sauvage. Qu’est-ce qu’un chat sauvage ? Les chats sauvages sont nés dans la nature et y ont passé tout le temps sans jamais vivre au sein d’un foyer. Ces chats ont peu de contact avec les humains, et n’ont jamais été domestiqués. Ils se laissent approcher difficilement et peuvent même vous mordre lorsqu’ils se sentent acculer. Lorsqu’ils se sentent menacés par votre présence, ils peuvent devenir très dangereux. Ils sont également de grands solitaires qui préfèrent rester seuls notamment la nuit. On les rencontre souvent dans les forêts de feuilles et les sous-bois. Vous devez être suffisamment prudent pour vous occuper d’un chat sauvage. Ce dernier peut vous attaquer et fuir à tout moment. Les félins sauvages chassent essentiellement pour se nourrir. En outre, il est important de faire la distinction entre un chat sauvage et un chat errant. Le dernier est un chat qui a déjà été un animal de compagnie, mais qui a ensuite été abandonné ou qui a été séparé de ses propriétaires. Ainsi, bien qu’il vive dans la nature, il a déjà vécu dans un foyer et a eu le temps de se socialiser à l’espèce humaine. Apprivoiser un félin errant, soit moins compliqué qu’un chat sauvage qui n’a jamais été en contact avec les hommes. Les différentes étapes pour réussir son apprivoisement L’apprivoisement de votre futur compagnon ne se fera pas en clin d’œil. C’est un véritable processus qui nécessite comme nous l’avons déjà dit beaucoup de courage. Plusieurs étapes vous permettront d’atteindre vos objectifs. Rappelons qu’il est vivement déconseillé de brusquer le félin. Tout doit se passer selon son rythme d’adaptation. L’approche Vous devez essayer d’approcher l’animal sans brusquerie au risque de l’effrayer. Un chat sauvage effrayé tentera de s’échapper ou essayera de vous mordre. N’oublier pas le félin sauvage est très craintif. Il vous faudra donc beaucoup de tact pour qu’il ne se sente pas menacer. Pour montrer votre bonne foi au félin, vous pouvez miauler à sa rencontre. Il s’agit là d’un signe de concorde. Vous pouvez également vous asseoir afin de lui montrer que vous ne lui voulez aucun mal. L’autre astuce géniale pour approcher un chat sauvage est la nourriture. L’estomac du félin est sans doute son meilleur ami. Apportez-lui souvent ses repas afin de le mettre en confiance. Restez à une bonne distance de l’animal, et ne vous précipitez pas surtout à sa rencontre. Il pourrait se sentir en danger. Socialisez le félin à l’extérieur Après avoir réussi à approcher l’animal, vous pouvez essayer de socialiser l’animal à l’extérieur. Ce sera une mauvaise idée d’élever directement un chat sauvage en intérieur, car celui-ci est habitué à vivre dans la nature, et il ne faudra pas changer ses comportements en un coup. Pour cela, mettez-le dans un abri en plein air. Apportez-lui à manger et à boire tous les jours. La nourriture doit être déposée devant sa cage, et vous devez reculer de quelques pas puis vous asseoir. Le fait de rester debout peut constituer une cause de peur pour l’animal. Vous remarquerez qu’il ne mangera pas en votre présence. Il ne le fera que lorsqu’il vous fera confiance. Avec le temps, le félin baissera sa garde en votre présence. Les distances de sécurité s’amenuiseront et vous pourrez mieux vous approcher de la cage. Le premier contact Pour votre premier contact, laissez votre futur compagnon s’approcher de son plein gré. Il est recommandé de laisser le chat sauvage vous sentir avant le premier contact. Présentez-lui votre doigt, une chaussette, un bâton ou un gant ayant votre odeur pour qu’il puisse le renifler. Cet exercice lui permettra de reconnaître votre odeur. Après avoir répété cet exercice pendant quelques jours, il finira par s’approcher de vous. Les premières caresses Elles doivent être faites avec beaucoup de précautions. À l’aide d’un bâton, caressez-lui la tête à travers sa cage. À ce moment, soyez attentif à ces différentes réactions. S’il ne recule pas pendant la caresse, cela voudra dire qu’il apprécie ce que vous faites. Dans le cas contraire, vous devez arrêter immédiatement et recommencer plus tard. Nous vous conseillons d’essayer les caresses pendant qu’il mange. Une fois que vous remarquiez que votre félin se sent à l’aise avec les caresses, vous pouvez à présent intégrer le chat à l’intérieur. Intégrer le chat sauvage à l’intérieur L’extérieur n’est pas très sécurisé pour votre félin. Si vous entretenez de bonnes relations avec le chat sauvage, il serait préférable de l’amener chez vous. Mais avant, vous devez le vacciner et si possible effectuer des bilans de santé chez le vétérinaire. Il ne faut pas perdre de vue que le chat sauvage est resté pendant longtemps tout seul dans la nature, et il pourrait avoir certaines maladies. Aménagez également une pièce et équipez-la avec les accessoires nécessaires pour son confort. Même si votre animal garde certains comportements de sauvages, évitez de le punir. Il s’accommodera avec le temps. À retenir Apprivoiser un chat sauvage n’est pas chose facile. C’est un exercice destiné essentiellement aux personnes patientes. Pour réussir votre apprivoisement, il est nécessaire de jouer sur son estomac. En lui donnant à manger régulièrement, il finira par s’habituer à votre présence. Toutefois, il est nécessaire de ne pas brusquer le félin au risque de l’effrayer. Allez à son rythme tout en respectant les distances de sécurité en sa présence. Par ailleurs, tous les chats sauvages ne peuvent être apprivoisés. Certains ont des comportements très sauvages et ne pourront pas vivre au contact de l’espèce humaine. Quant aux chatons sauvages, leur apprivoisement est moins compliqué.
  19. Forum pour parler des oiseaux sauvages libres, et de tous les autres animaux sauvages, de la flore, et faune des parcs ornithologiques où les oiseaux sont libres. Mais on peut aussi parler de tout dans la rubrique : "le lieu où l'on peut parler de tout : le salon". Il a été créé au départ pour un autre sujet, et transformé récemment en forum pour les oiseaux. Venez me rejoindre car pour l'instant je suis presque la seule à publier
  20. Vous avez sûrement vu des chats qui massent avec leurs pattes une couverture, le ventre du maître ou encore le dos d’un autre chat. Mais dans cette séquence vidéo vous allez voir un chat qui masse… un chien qui est en train de manger dans sa gamelle ! Un bon massage facilite-t-il la digestion ? Ce chien pourra sans doute vous répondre ! Ce qui nous laisse un peu perplexe, c'est pourquoi ce pauvre chaton est attaché avec une laisse... Mais malheureusement, cette vidéo qui fait le buzz sur Internet ne nous permet pas d'en savoir plus. Dans tous les cas, il s'agit d'un exemple très drôle et mignon d'un comportement félin connu. Si vous avez un chat, vous avez sûrement déjà observé cette manie de votre matou de "masser" ou "pétrir" des objets différents avec ses pattes avant. Pourtant, personne n'est en mesure de donner une explication sans ambiguïté à ce penchant des chats pour les massages. Pour en savoir un peu plus et découvrir plusieurs théories scientifiques à ce sujet, lisez notre article "Pourquoi mon chat pétrit-il ?"
  21. Vous vous êtes sans doute déjà demandé si votre chat avait la notion du temps comme vous. En effet, les félins sont reconnus pour leur grande indépendance. Ils ne sont pas très attachés à leur maître et on se demande s’ils voient le temps passé en leur absence. Alors, les chats ont-ils réellement la notion du temps ? Comment mesurent-ils le temps ? Le chat peut-il se projeter dans le futur ? Nous vous apportons des explications dans cet article. Les chats ont-ils réellement la notion du temps ? Face à cette question, la réponse peut être affirmative. En effet, même si les chats n’ont pas conscience de la notion du temps et ne calculent pas les heures de la même manière que les hommes, ils voient quand même le temps passé. De nombreux signes prouvent d’ailleurs cette affirmation. Réveiller leur maître tous les jours à la même heure On voit plusieurs félins avoir l’habitude de réveiller leur maître tous les jours à la même heure. Cette habitude bien que banale est quand la même preuve que les chats sont capables de connaître l’heure qu’il fait. De plus, vous remarquerez que votre félin réclame à manger toujours aux mêmes heures. On pourrait mettre ce réflexe sur le coup de la routine, mais c’est également parce le félin a la notion du temps. Attendre leur maître à la porte tous les jours à la même heure Si vous avez l’habitude de laisser votre félin tout seul à la maison et de rentrer à une certaine heure, vous verrez votre félin vous attendre à la porte tous les jours à cette heure. C’est à croire qu’il mémorise votre heure d’arrivée et il s’apprête à vous accueillir. En cas de retard ou de longues absences, il pourrait vous manifester son mécontentement en se montrant froid et distant. Il est donc évident que les félins ont la notion du temps. Ils sont bel et bien capables d’apprécier le temps, d’évaluer les heures et la durée des évènements. Comment les chats connaissent-ils l’heure qu’il est ? On se demande bien comment les félins arrivent à avoir la notion du temps. C’est en effet grâce à une horloge interne considérée comme toujours vraie qu’ils possèdent. Grâce à cette horloge biologique naturelle, ils sont en mesure de détecter l’heure à laquelle les choses vont se passer. Ils sont également capables de calculer le temps qui sépare deux évènements, ce qui les amène à avoir les bons réflexes. De plus, les félins ont la facilité à identifier des indicateurs pointeurs standards tels que la mélodie d’oiseau, le jour ou la nuit, qu’ils ont l’habitude de prendre pour s’orienter. Faites l’expérience de dérégler votre horloge à la maison, et vous verrez que ça ne changera en rien les habitudes de votre félin, notamment sa capacité à connaître l’heure qu’il est. Cette horloge interne est présente également chez d’autres animaux domestiques tels que le chien. Ce fidèle compagnon de l’homme a également une grande connaissance de la notion de temps. Comment les chats mesurent-ils le temps ? Il est évident que les félins n’ont pas la capacité de lire l’heure à proprement parler. Ils doivent s’appuyer sur certains indicateurs standards comme nous l’avons évoqué précédemment. À la mélodie des oiseaux, s’ajoutent l’orientation du soleil et plusieurs autres éléments. Les félins s’appuient en effet sur des facteurs environnementaux pour avoir une idée du temps qui passe. Aussi, il faut préciser que les félins sont des animaux qui observent beaucoup. Ils ont donc eu le temps de s’habituer à la routine de leur maître, de telle sorte qu’ils savent exactement à quelle heure chaque activité est réalisée. Ils s’adaptent très vite aux changements, et mémorisent rapidement vos programmes. Ils mesurent facilement les périodes et pourront remplacer très rapidement votre horloge. La routine est donc également un moyen efficace pour les félins pour mesurer facilement le temps. Les félins ont une grande capacité à s’adapter aux programmes réguliers. Toutefois, il est important de préciser que malgré l’intelligence des félins, leurs notions d’exactitude ne sont pas toujours vraies. Ils connaissent certes le temps, mais pas de façon exacte comme les hommes. Qu’en est-il de la différenciation entre les périodes de courte et longue durée ? Nous sommes à présent d’accord sur le fait que les félins ont la nation de temps et arrivent à déterminer l’heure qu’il est même si ce n’est pas de façon très exacte. Mais sont-ils capables de faire une différenciation entre les temps ? On répondra par l’affirmative à cette préoccupation à cette question, car les chats sont effectivement en mesure de faire une distinction entre les périodes courtes et longues. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle lorsque vous rentrez à une heure tardive que d’habitude, votre animal vous démontre parfois son mécontentement ? Le chat peut-il se projeter dans le futur ? Bien qu’ils soient en mesure de savoir le temps qu’il fait, les chats ne sont pas en mesure de se projeter dans le futur. Ils n’ont pas la capacité d’anticiper à long terme, et d’identifier par exemple les besoins ultérieurs. Leur connaissance du temps se limite donc au présent ainsi qu’à la maîtrise des évènements répétitifs. Une expérience effectuée par des chercheurs a d’ailleurs démontré que lorsqu’on propose deux quantités de nourriture aux félins, ils choisissent systématiquement ce qui pourra calmer leur faim actuelle sans penser à la faim future. On y voit clairement que seul le présent préoccupe les félins. En conclusion, on retiendra que les chats ont effectivement la notion du temps grâce à plusieurs facteurs environnementaux notamment l’horloge interne dont ils sont dotés et la routine. Mieux, ils sont également capables de faire une différenciation entre les périodes courtes ou longues. Toutefois, cette connaissance de la notion du temps ne leur permet pas d’avoir une maîtrise exacte et précise de l’heure et ne leur permet pas de se projeter dans l’avenir. Ne soyez donc pas étonné de voir votre compagnon remplacer votre réveil ou encore de le voir vous accueillir à la porte tous les jours à la même heure.
  22. Une silhouette de chat géant dessinée sur les flancs d'une colline vient d'être découverte par les archéologues dans le désert péruvien. Le dessin a été réalisé sur le site de Nazca il y a plus de 2000 ans ! Les dimensions de ce "sketch" sont impressionnantes : 37 mètres de long, il ne laisse pas de doutes quant à l'animal représenté. Un corps félin vu de profil, et une tête très caractéristique de chat, avec des oreilles bien pointues, qui envisage de face le spectateur... Pourtant, presque effacé par l'érosion naturelle et invisible dans le paysage, le dessin était sur le point de disparaître. Selon les experts, ce chat a été créé entre 200 et 100 ans avant notre ère. Mais il n'est pas seul dans ce désert. En effet, la silhouette fait partie des géoglyphes de Nazca - des lignes tracées par les artistes de l'époque dans la première couche de cailloux qui recouvre les collines. L'épaisseur des lignes qui forment ainsi la silhouette du chat varie entre 30 et 40 centimètres. L'effet optique créé par contraste de couleur est magique : sur la surface rougeâtre ressort la ligne du gypse gris clair qui se cache au-dessous. Jusqu'à maintenant, on connaissait les figures du singe, du chien, du colibri, du héron, du cachalot... Le géoglyphe du chat est une très belle découverte, d'autant plus intéressante que ce dessin semble être antérieur aux autres dessins célèbres trouvés sur le site de Nazca.
  23. Les reportages sur les chiens qui viennent au secours de leur maître, d’un inconnu ou même d’un autre animal, ne sont pas rares. Mais la vedette de cette vidéo impressionnante n’est pas un chien, mais un chat ! Plus incroyable encore, ce chat vient à l’aide d’un enfant pour le défendre d’un chien agressif. Au début, la scène n’a rien d’extraordinaire. Dans la rue, un chien essaye d’embêter un chat qui se cache immédiatement sous la voiture. A quelques mètres de là, un enfant joue tout seul sur le trottoir. Tout d’un coup la situation est sur le point de tourner au drame : attaqué soudainement par le chien méchant et très agressif, l’enfant se retrouve à terre, sans aucune défense. C’est alors que notre chat, enquiquiné précédemment par ce même chien, surgit furieusement pour sauver le gamin, et cela en risquant sa propre peau…
  24. Bonjour, après plusieurs commandes de croquettes grain fee sur le site "nature dog" et la pleine satisfaction de mes toutous, je aisée mon code de parrainage à qui veut pour profiter d une réduction de 5€ sur toute commande. Lien direct: https://www.naturedog.fr/?s=044407407
  25. Trouver un chien abandonné n’est pas plaisant surtout lorsqu’on constate son état triste ou maladif. On a donc très souvent envie de venir en aide aux chiens abandonnés. Il est possible de s’attacher en un rien de temps à ce toutou, et de vouloir le protéger. Mais comment s’y prendre ? Comment approcher un chien abandonné ? Quelles sont les différentes démarches à effectuer après l’avoir approché ? Comme faire si vous souhaitez le garder ? Nous vous informons dans cet article sur la conduite à tenir à la vue d’un chien abandonné. Comment approcher un chien abandonné ? C’est sans doute l’étape la plus difficile après avoir trouvé un chien abandonné. En effet, le chien que vous avez trouvé n’est pas forcément amical et vous devez utiliser la bonne méthode pour l’approcher sans qu’il ne se sente en danger ou qu’il vous agresse. Vous pouvez être confronté à deux types de chiens : le chien amical qui s’approche de vous de son plein gré, et le chien craintif qui ne vous laisse pas l’approcher. Dans le premier cas, n’hésitez pas à l’accueillir, à lui parler et à le mettre en confiance afin qu’il se sente en sécurité en votre présence. Cependant, la situation sera plus compliquée lorsqu’il s’agit d’un chien craintif. Vous devez vous montrer très prudent et surtout faire preuve de patience. S’il est submergé par la peur, parlez-lui, insistez et patientez quelques instants pour voir sa réaction. Il ne faut absolument pas brusquer l’animal au risque d’augmenter sa peur. Laissez-lui le temps pour qu’il se décide à s’approcher de vous. Il finira par se laisser faire. Par ailleurs, lorsque vous êtes face à un animal agressif susceptible de vous faire du mal, il est peu recommandé d’intervenir seul dans ce cas. N’hésitez pas à faire un signalement auprès des autorités afin que les personnes compétentes viennent pour sa capture. Quelles sont les différentes démarches à effectuer après l’avoir approché ? Lorsque vous vous approchez du chien, attrapez-le avec une laisse ou avec toute corde susceptible de jouer le rôle de lasso. Ensuite, vous devez faire un constat de son état de santé, c’est-à-dire vérifier qu’il n’a pas été blessé, qu’il est bien portant et rechercher tout indice permettant d’identifier son propriétaire. L'on distingue deux indices permettant de déterminer le propriétaire d’un chien : la puce électronique et le tatouage. Le tatouage est généralement effectué au niveau des oreilles ou au niveau des cuisses. Cette méthode pourtant simple n’est plus très utilisée de nos jours. Quant à la puce électronique, elle est insérée aux toutous, et est n’est décelable qu’avec un lecteur disponible uniquement auprès des organismes spécialisés. Certains chiens disposent d’un collier sur lequel il est mentionné que l’animal dispose d’une puce électronique. La lecture de la puce électronique se fait chez le vétérinaire, vous avez donc tout intérêt à vous y rendre après avoir trouvé un chien abandonné. De même, en cas de blessure ou de mauvaise santé du chien, n’hésitez pas à l’amener chez le vétérinaire afin que des soins adéquats lui soient fournis. Conservez tout de même toutes les factures afin d’être remboursé par les propriétaires lorsqu’ils seront retrouvés. Contacter le propriétaire Si vous arrivez à lire la puce et à identifier le propriétaire, vous devez contacter ou faire contacter son maître. Il existe en effet le fichier I-Cad (Fichier national d’Identification des Animaux domestiques carnivores) qui comprend toutes les informations des propriétaires d’animaux domestiques. Ces informations doivent être régulièrement mises à jour en cas de tout changement de situation. Vous pouvez donc contacter l’I-Cad à travers leur numéro de téléphone ou leur site web afin de signaler que vous avez retrouvé un chien abandonné. Ils se chargeront de contacter son maître. Il existe également certaines applications, dont Filalapat, qui a été créée par l’I-Cad et qui vous permet de signaler que vous avez retrouvé un chien abandonné. Certaines informations vous seront demandées afin de retrouver les maîtres du chien. Si une alerte de recherche avait déjà été lancée par ces derniers, vous serez donc directement mis en contact. Que faire si vous n’arrivez pas à retrouver les maîtres du chien ? Le remettre aux autorités compétentes Il est important de préciser qu’en France, il est strictement interdit d’amener chez soi un animal trouvé dans la rue au risque d’être poursuivi pour recel d’animaux domestiques. Pour cela, si vous n’arrivez pas à trouver le propriétaire du chien abandonné, vous devez le remettre à certains services compétents. Le premier service que vous pouvez contacter est la mairie de l’endroit où l’animal a été retrouvé. Bien que de nombreuses personnes l’ignorent, la mairie est compétente pour tous les animaux errants sur son territoire. Elle se chargera donc de capturer l’animal, de le mettre en fourrière et de procéder à la recherche de ses parents. Chaque mairie dispose d’une fourrière où sont regroupés tous les animaux abandonnés. Un vétérinaire est mis à leur disposition afin de vérifier leur état de santé et de s’assurer de leur bien-être. Après un délai de huit jours sans nouvelles des propriétaires, le chien sera envoyé à un refuge afin d’être mis en adoption. Comme faire si vous souhaitez le garder ? Si vous tombez sous le charme du toutou et vous voulez l’adopter, il est indispensable de suivre la procédure exigée lorsqu’on retrouve un animal abandonné. Après toutes les tentatives sans succès de recherche des propriétaires du chien et après le délai de huit jours, vous pouvez demander à adopter l’animal auprès du refuge où il sera placé. C’est le moment idéal pour accueillir votre nouveau fidèle compagnon. Après l’adoption, il est important d’amener votre compagnon chez le vétérinaire pour des examens approfondis, afin de vérifier son état de santé. C’est une idée générale d’adopter un chien abandonné après avoir bien entendu faire le nécessaire pour retrouver ses maîtres. Quoi qu’il en soit, il est important de venir en aide aux chiens abandonnés que vous rencontrez sur la voie publique. Ces animaux ont également besoin de soins et d’attentions et surtout d’un foyer pour les accueillir.
  26. Les chiens qui ne peuvent pas voir ce qui se passe derrière la clôture de leur maison sont carrément malheureux. En effet, ils sont privés du contact avec le monde extérieur, et cela est très difficile à supporter pour eux. Regardez comment les propriétaires de cette maison ont résolu le problème : c’est carrément très mignon, mais également efficace ! Les clôtures occultant la vue : les chiens n’aiment pas ça du tout ! Qui ne connaît pas la souffrance des chiens curieux obligés de rester derrière une clôture sans pouvoir voir les passants ? Tout le monde a cette image devant ses yeux : un regard malheureux d’un chien qui a parvenu de trouver une petite fente en bas d’une clôture occultante. Et qu’est-ce qui reste aux pauvres toutous qui n’arrivent pas à voir le monde extérieur à travers une palissade renforcée ? C’est un fait évident : les chiens privés de contact visuel avec la rue sont malheureux et d’ailleurs c’est souvent ces chiens-là qui aboient le plus. Comme par hasard, ceux qui sont autorisés à observer les passants sont beaucoup plus calmes ! Or, les humains, quant à eux, préfèrent souvent cacher leur propriété de l’égard indiscret et installent des clôtures en PVC, de hautes palissades en bois…. Une situation insupportable pour un chien vif et curieux ! Des trous pour voir et renifler : solution efficace et très drôle Regardez pourtant la solution que les propriétaires de ce logement ont trouvée ! Ils ont percé des trous dans leur palissade – 2 trous pour les yeux et 1 trou pour le nez - pour permettre à leurs chiens de voir tout ce qui se passe dehors. Les chiens sont contents, et en plus cela crée un effet très amusant pour les observateurs extérieurs ! Si vous avez une clôture de ce type dans votre propriété, pensez-y à cette solution mignonne et en même temps efficace. Plutôt qu’énerver tout votre voisinage avec ses aboiements incessants, votre chien va tout de suite attirer de la sympathie : qui peut résister devant cette truffe curieuse et deux petits yeux qui sont là … juste pour vous voir ! Regardez cette vidéo pour voir ce que ça donne.
  27. Si quelqu'un voit ma question un jour, et que mes calopsittes ne sont pas mortes de vieillesse, ne vous embêtez pas repondre. Impossible de se désinscrire, ca part dans les spams.
  1. Charger plus d’activité
×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.