Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Admin-amisdesamis

Chenilles processionnaires : attention danger!

Messages recommandés

La chenille processionnaire du pin et la chenille processionnaire du chêne sont deux espèces différentes. Mais le danger est le même. Risque mortel pour les humains et les animaux.


Des cocons dans les pins comme ici.

Pour les chiens.
Les envenimations par les chenilles processionnaires sont relativement fréquentes, en particulier au sortir de l'hiver et au début du printemps, -période critique durant laquelle les chenilles descendent des pins et se déplacent en file indienne avant de de s'enterrer pour confectionner un cocon et se transformer en chrysalide). Il faut donc être vigilant lors de promenades à proximité de résineux de manière à éviter que les chiens se trouvent en contact avec les chenilles ou les restes de mues.
Les chiens sont susceptibles d'entrer en contact avec la toxine en léchant la chenille ou en inhalant le poil transporté par le vent. Peuvent apparaitre des lésions oculaires (conjonctivites, ulcère de la cornée), cutanées, buccale, digestives(Quelques minutes à quelques heures après un contact entre une chenille et la bouche de l’animal, une très importante inflammation apparaît. Le chien souffre de démangeaisons, il n’arrive plus à déglutir et se met à saliver énormément. Sa face enfle ainsi que sa langue qui bleuit progressivement. Des ulcères peuvent ensuite se creuser. Quelques jours après l’envenimation, la mort de la partie de la langue ayant été en contact avec les poils urticants peut se produire: la zone concernée va noircir puis se détacher de la partie saine. Ces lésions sont d’autant plus marquées que la zone de contact entre les poils urticants et les muqueuses aura été importante).
Si des chenilles ont été avalées, l’inflammation va également concerner œsophage et l’estomac de l’animal. Des vomissements pourront alors survenir. A cela peuvent s'ajouter des troubles d'ordre général, forte fièvre, détresse respiratoire, convulsion, coma, etc...


Nécrose de la langue chez un chien après contact avec une chenille processionnaire.

Les diverses complications associées à l’envenimation pourront conduire au décès de l’animal.

Le pronostic vital de l’animal tient à la rapidité d'intervention auprès d'un vétérinaire après l'envenimation.
Il convient, par ailleurs, d’éviter tout contact de votre peau avec les poils urticants car la toxine engendre également des lésions cutanées chez l’homme (en cas d'ingestion, il y a risque de mort).

Chez la tortue, les aiguilles de soie de la chenille peuvent provoquer comme chez les autres animaux toutes sortes d'allergies uniquement en les respirant (irritation des voies aériennes supérieures, voire détresse respiratoire). Le principal risque, cependant, est d'ordre oculaire (abrasion de la cornée).
De plus, il ne faut pas écraser les chenilles processionnaires, les poils s'envolent du même coup et s'éparpillent, à même d'entrer en contact avec d'autres animaux.




Dans la lutte contre la présence de ces chenilles, trois méthodes efficaces dans le respect de l'environnement:


Arrow Échenillage : Couper les nids et brûler les cocons
Arrow Piégeage : Écopiège et piège à phéromone
Arrow Traitement biologique : Bacillus Thurengiensis.





Un lien intéressant sur l'installation d'un "éco-piège chenilles processionnaires" :

http://fr.jardins-animes.com/eco-piege-contre-chenille-processionnaire-du-pin-p-1032.html




Carte de France de l'infestation


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.