Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Admin-amisdesamis

laiteron maraicher

Messages recommandés

Laiteron maraicher (ou potager)
Sonchus oleraceus
Famille des Atéracées


Un grand classique des mauvaises herbes pour nos tortues, parfois même plus apprécié que les pissenlits.



Description : plante annuelle, glabre et caoutchouteuse au toucher, à capitules du type pissenlit et renfermant un latex blanc que l'on jugera envahissante mais néanmoins les racines sont peu profondes . La tige est creuse, de 20 à 150 cm, d'ordinaire sans poils gluants, secrétant un suc laiteux en cas de coupure. Fleurs : jaune pâle, toutes en languettes, réunies en petits capitules groupés au sommet des tiges..
Floraison : juin à novembre. Feuilles de forme variable, d'assez grande taille, souvent à lobes profonds et pointus, bords faiblement épineux. Base des feuilles engainant la tige par deux lobes acuminés. Couleur  Vert-bleu (dessus : vert mat, dessous : bleuté). Fruit : akène à pappus blanc.



Habitat : friches, terrains vagues, bord de trottoir, très commune en ville...

Utilisation : les jeunes feuilles de laiteron sont extrêmement tendres et très douces au gout. Elles font d'excellentes salades. On peut également, quand elles sont moins fraiches, les cuire et les accommoder de maintes manières (soupes, accompagnement de légumes, en lactofermentations (comme la choucroute), etc...
Quand la plante se développe, on peut toujours prélever de façon régulière à l’aisselle de ses feuilles de petites pousses délicates, à déguster crues ou à peine cuites à la vapeur jusqu'à la fin de la saison. Le laiteron produit une nouvelle récolte tous les 15 jours environ, c'est une plante d'une vitalité sans commune mesure, et qui plus est plein de protéines, de vitamines et de sels minéraux.

Remarque : plusieurs espèces voisines poussent en France. Principalement le laiteron âpre (sonchus asper) et le laiteron des champs (sonchus oleraceus) communs dans les champs et les décombres. Le premier possède des feuilles luisantes, indivises, qui deviennent aussi piquantes que celles d'un chardon, embrassant la tige par des oreillettes arrondies, contournées en hélices. Le second a des feuilles profondément divisées, à oreillettes arrondies, non en hélice.
Ces deux espèces se consomment également mais seules les jeunes pousses tendres du laiteron âpre peuvent être utilisées car ses feuilles développées sont épineuses.


Sonchus asper




Sonchus arvensis


******



pappus:  pappus (ou aigrette) est une petite touffe ou un faisceau de poils ou de soies qui équipent certains akènes afin de permettre une dispersion optimale par le vent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.