Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
  • Uffie
    Uffie

    Сe pub irlandais s’est transformé en clinique pour animaux sauvages

       (0 avis)

    La première en Irlande clinique pour animaux sauvages a été créée dans les locaux d’un pub local qui a dû fermer ses portes en mars 2020 à cause de la pandémie. 

    Loin de baisser les bras et subir passivement les conséquences désastreuses de la pandémie de Covid-19 et du confinement, les propriétaires du pub Tara Na Ri et les bénévoles de l’association Réhabilitation de la faune irlandaise (WRI, Wildlife Rehabilitation Ireland), soutenus par les habitants du comté de Meath, ont su transformer une frustration en un nouveau projet engagé et inspirant. 

    Le patron de Tara Na Ri continue à servir ses clients en proposant la vente à emporter, mais il a cédé les dépendances de son établissement à l’association WRI pour aider les animaux sauvages malades, blessés et orphelins, peu importe le jour ou l'heure. C’est le premier hôpital animalier d'Irlande capable de prendre en charge des animaux de toutes espèces, tailles ou besoins médicaux.

    Depuis le 15 février 2021, le WRI Wildlife Hospital a commencé à accueillir les premiers animaux et assurer des soins vétérinaires, parfois en coopération avec des cliniques vétérinaires locales. Quelques patients ont même déjà été relâchés dans la nature, après avoir repris leurs forces grâce au traitement efficace. 

    WRI-Fionn-renard-premiers-patients_opt.jpg

    WRI-mesange_opt.jpg

     

    Malgré l’importance, y compris symbolique, des pubs dans la société irlandaise, surtout dans les zones rurales reculées, le propriétaire de Tara Na Ri, tout comme les habitants, préfèrent voir les choses sous le bon angle.

    «Nous étions très habitués à notre mode de vie, toujours le même», constate James McCarthy, propriétaire de ce pub qui appartient à sa famille depuis plus d’une décennie. 
    "Quand tout cela vous est brusquement enlevé, vous vous retrouvez avec un vide. Il faut du temps pour commencer à remplacer vos façons de faire par d’autres vous n'auriez jamais cru possibles auparavant."

    La fermeture du pub local était un coup dur pour la population, mais le nouveau projet a été accueilli avec de l’enthousiasme. Pendant de longues journées et dans des conditions météo épouvantables, les habitués du pub ont participé aux travaux de rénovation. C’est aussi grâce à cette implication locale que la nouvelle clinique a pu voir le jour. 

    wri-travaux-2_opt.jpg

    Aujourd’hui, Le WRI Wildlife Hospital est une véritable ruche. Une chèvre sauvage, des signes, des renards, des lapins, une buse, une mésange, une colombe - les anciens locaux du pub offrent maintenant le toit aux patients de toute espèce.

     

    Le travail ne s’arrête jamais ici. Le nombre d’appels concernant les animaux sauvages en détresse a doublé pendant le confinement. Et ce n’est pas maintenant que l’afflux de patients va diminuer : le personnel de la nouvelle clinique signale le début de la « saison des orphelins », la période la plus chargée de l’année pour les vétérinaires qui, pendant les six prochains mois, devront s’occuper des bébés animaux. En effet, c’est au printemps et en été que l’on trouve beaucoup de jeunes animaux seuls ou blessés, particulièrement vulnérables.

    WRI-bebe-renard.jpg

    « Une période que nous attendons chaque année avec un mélange d’appréhension et d’excitation….», témoigne l’équipe de la clinique sur sa page Facebook. Or les organisateurs du projet sont confiants. Grâce au travail des bénévoles dévoués tout fonctionne à merveille. Par ailleurs, le WRI Wildlife Hospital fait régulièrement appel aux compétencesdes spécialistes vétérinaires du pays, pour garantir de meilleurs soins à ses patients. 

    WRI-vets_opt.jpg

    « Les gens changent, ils sont plus conscients de leur environnement », souligne la présentatrice de WRI dans la vidéo Youtube consacrée à la nouvelle clinique. « C'est là que les gens veulent investir leur temps et leur énergie. (…) Les gens veulent s'engager, ils ne savent tout simplement pas où aller pour le faire. Nous serons là pour eux ! »

    « Nous voulons créer un hôpital où les animaux secourus par les citoyens seront amenés pour être soignés et puis relâchés dans la nature. C’est ainsi que nous pourrons mieux prendre soin d’animaux et protéger toute la vie sauvage. »

    Vous pouvez suivre le développent de ce fabuleux projet sur la page Facebook de WRI Wildlife Hospital.
     

     

     

    Modifié par Uffie



    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    Il n’y a aucun avis à afficher.


×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.