Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…

Uffie

Admins
  • Compteur de contenus

    326
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    5

Uffie a gagné pour la dernière fois le 17 janvier

Uffie a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

9 Neutral

Visiteurs récents du profil

28 301 visualisations du profil
  1. Une grande vague de froid a traversé la semaine dernière les Etats-Unis. Tandis que la situation s’est transformée au Texas en crise humanitaire (au moins 58 morts et des millions de foyers privés d’électricité, de canalisation et d’eau potable), ce cataclysme climatique a eu également de lourdes conséquences pour une espèce en voie de disparition. Des milliers de tortues de mer se sont échouées sur les plages du Texas en état léthargique. Une grande opération de sauvetage a été organisée en urgence pour sauver les tortues. Les employés de divers organismes, les bénévoles et autres acteurs de la région ont passé des jours à patrouiller les eaux côtières du Park national Padre Island à pied et en bateau. Les tortues en attente d’être transportées ont été abritées sur des plateformes spécialement construites par le conseil municipal sur les plages. Progressivement, les tortues paralysées et en hypothermie ont été transférées dans l'un des trois centres locaux de sauvetage et réhabilitation. Ainsi, l’Aquarium d’État du Texas a accueilli près d’un millier de tortues. Un autre centre de sauvetage a pu secourir au moins 3 000. L’association Sea Turtle Inc. a secouru le plus grand nombre de tortues victimes de froid en les hébergeant dans les installations chauffées par un générateur offert par SpaceX. « Le mieux que nous puissions faire pour ces créatures est de leur donner le temps de récupérer », a déclaré l’association sur sa page Instagram. Les centres animaliers du Texas connaissent bien le phénomène du choc hypothermique chez les tortues marines. Durant la période hivernale, 100 à 500 tortues sont habituellement trouvées étourdies par le froid dans les eaux côtières de la Laguna Madre et sur les rivages. Or le phénomène climatique exceptionnel qui a frappé le pays la dernière semaine a provoqué une véritable catastrophe. «C'est de loin le plus grand d’étourdissement hypothermique que nous ayons documenté au Texas», a déclaré à la rédaction du journal People Donna Shaver, coordinatrice au Texas du Sea Turtle Stranding and Salvage Network. "C'est un gros problème." Comme tous les animaux à sang froid, les tortues de mer ne peuvent pas réguler leur température corporelle. Lorsque la température de l’eau descend en dessous de 10°C – ce qui s’est produit notamment durant l’épisode de froid de la semaine dernière, - les tortues subissent une sorte d’étourdissement, un choc hypothermique, et deviennent incapables de bouger. Littéralement paralysées, les tortues flottent alors à la surface de l’eau et deviennent particulièrement vulnérables. Victimes de divers chocs, de collisions avec des bateaux ou échouées sur les plages, sans une intervention rapide elles sont condamnées à mort. Le 21 février le nombre de tortues hébergées par Sea Turtle Inc. a dépassé 5000. Mais l’association a déjà partagé une très bonne nouvelle : après le travail sans relâche durant plus de 24 heures, les soignants ont réussi à relâcher plus de 2200 tortues dans l’océan, dans le Golfe du Mexique.
  2. Rassurez-vous, ce n’est pas du tout une blague atroce ou un déguisement inapproprié. Ces boutons colorés que vous voyez sur la photo sont effectivement cousus sur le museau de ce chat, et il s’agit d’une technique nouvelle et efficace utilisée par des chirurgiens vétérinaires. Mais pourquoi les vétérinaires de la clinique MSPCA-Angell Clinic à Boston ont-ils fait ça ? Crédits Photo : MSPCA’s Angell Animal Medical Center/ Boston Herald Ce chaton de 7 mois, Juicebox, a été gravement blessé en jouant avec le chien de la maison. Le chien ayant malheureusement perdu le contrôle a brisé la mâchoire de son petit compagnon, ainsi qu’a laissé de profondes lacérations sur son museau. Les vétérinaires du centre vétérinaire à Boston, où le chaton a été amené en urgence, ont réalisé un remarquable travail pour lui sauver la vie. Après la première intervention chirurgicale, pour aider le chat à se remettre de ses blessures, les vétérinaires ont décidé d’utiliser quatre boutons en plastique, deux sur le museau et deux sur le menton. Ces boutons maintiennent tous les fils de suture et en même temps ils servent à stabiliser et garder en place la mâchoire de l’animal. Normalement, le chaton devra « porter » ses boutons en couleurs pendant 4-6 semaines, après quoi ils seront définitivement retirés. "C'est une procédure assez nouvelle, et elle fonctionne vraiment bien », a expliqué aux journalistes de CNN Rob Halpin, porte-parole du Massachusetts Society for the Prevention of Cruelty to Animals (MSPCA). « Et puis vous vous retrouvez avec un chat qui a un look adorable pendant qu'il guérit." Les employés du MSPCA sont actuellement à la recherche d’une nouvelle famille pour Juicebox, pour lui garantir la sécurité. A priori il va vite se retrouver entre de bonnes mains, car selon CNN plus de 150 familles ont déjà candidaté pour lui offrir le toit et l’amour dont il a besoin. Pour le moment, le chaton reste dans une famille d’accueil qui a l’habitude de traiter des animaux aux besoins médicaux spécifiques. Crédits Photo : MSPCA’s Angell Animal Medical Center/ Boston Herald
  3. Imaginez-vous un chat Sphynx en tant qu’animal thérapeute ? Sydney Stephenson, conseillère responsable de jeunesse de l'organisation à but non lucratif Crisis Center North (CCN), et son chat Thea ont accordé à la rédaction de TODAY une interview sur les effets positifs de l’assistance féline aux séances de travail avec des enfants et des jeunes touchés par la violence familiale. Thea, un chat Sphynx de 4 ans, a rejoint l'équipe Paws for Empowerment de l’organisation Crisis Center North en novembre 2019. Le programme PAWS FOR EMPOWERMENT fait participer 4 animaux, 3 chiens et un chat, à la thérapie assistée par les animaux et l'accompagnement des victimes de violence familiale en salle d'audience. Les avocats et thérapeutes canin Penny, Ari et Rune, et leur collègue félin, Thea, offrent leur capacité d’écoute attentif et leur soutien pour aider les victimes à mieux exprimer leurs émotions et faciliter la guérison. Thea assiste sa maîtresse Sydney Stephenson aux séances avec des enfants âgés de 2 à 19 ans. Depuis le début de la pandémie, elle participe aussi au rencontres virtuelles avec des enfants qui ne peuvent pas venir au centre et aide les clients à faire face aux défis du COVID-19 grâce aux diverses techniques, comme par exemple la méditation. Le rôle de Thea pendant ces séances est très important : sa présence rassure les enfants et a un effet apaisant sur eux. Tous les enfants qui viennent voir l’association se trouvent dans une situation difficile et, comme le souligne Sydney Stephenson, personne n’aime parler de choses difficiles. Thea les aide à réduire leur anxiété et à se livrer plus facilement. En sa présence, Sydney arrive à créer plus rapidement des liens avec ses jeunes patients, car ils voient à quel point le chat fait confiance à sa maîtresse. Thea est naturellement très sociable, et en plus sa maîtresse lui a appris tout un tas de tours. Sa performance la plus impressionnante est sans doute cette pratique de « méditation » que vous pouvez voir dans la vidéo publiée sur la page Facebook de Chrisis Center North. Selon Sydney Stephenson, on peut entraîner n’importe quel chat, à condition de bien connaître son animal, ce qui le motive et ce qu'il aime. « Nous avons en quelque sorte cette fausse perception des chats comme des animaux distants, incompréhensibles, têtus et indépendants. Mais la raison en est généralement qu'ils sont mal compris", a-t-elle déclaré. " Ils ont des styles d'apprentissage très différents et un langage corporel très différent de celui des chiens.… ». Quoi qu’il en soit, Thea semble être particulièrement bien adaptée à son rôle d’assistant thérapeutique. Elle est très joueuse et très câline. Lorsqu’elle saute sur les genoux d’un enfant et commence à ronronner et à frotter son menton contre sa main, sa maîtresse sait déjà qu’elle n’aura pas de difficultés à faire parler son jeune patient et gagner sa confiance. Selon Grace Colement, directrice exécutive de CCN, la participation des animaux de l’équipe de Paws Empowerment se révèle inestimable lorsqu'il s'agit d'enseigner aux enfants à quoi ressemblent des relations saines et non violentes. «En utilisant des animaux, nous enseignons la compassion, la responsabilité et comment aimer de manière appropriée sans nuire ou faire du mal», a-t-elle expliqué à la rédaction de Today. Les intervenants ont d’ailleurs des techniques spécifiques pour inclure les animaux dans le processus d’apprentissage. Par exemple, au cours de ses séances, Sydney Stephenson apprend les enfants à utiliser le renforcement positif pour éduquer leurs propres animaux de compagnie. S’occuper d’un animal de compagnie et construire avec lui une relation basée sur l’amour et la responsabilité, devient une première étape d’un long processus de guérison post-traumatique.
  4. Bonjour, Je viens de vous envoyer un MP. Bien cordialement
  5. Les chiens sont certes plus connus que les chats à protéger les enfants contre les dangers de la vie. Or, les chats peuvent être incroyablement protecteurs et attentifs ! Cette vidéo, initialement publiée sur Reddit et partagée sur Twitter par @buitengebieden, montre un chat en train d’empêcher un petit garçon d'escalader son balcon. Tandis que le bébé s’accroche à la grille et visiblement essaye d’escalader la balustrade, le chat lui donne plusieurs tapes sur la main pour éviter qu’il se mette en danger. Les images ne laissent aucun doute, autant le petit garçon se montre impatient de monter plus haut, autant le chat est déterminé à l’arrêter. "Son ange gardien...", annonce le titre du tweet, et pour cause ! Un petit détail qui séduit d’emblée les spectateurs : avant d’intervenir, le chat lance un regard interrogateur au parent qui est en train de filmer la scène. « Alors, tu ne lui dis rien ?! » En quelques jours, la vidéo a recueilli plus de 9 millions de vues sur Twitter et a été partagée sur tous les réseaux sociaux. Les utilisateurs félicitent le chat pour son attitude protectrice et bienveillante, mais ils sont aussi nombreux à reprocher aux parents le manque de vigilance. Comme le constate un des internautes en commentaire sur Twitter : « Les chats sont de meilleurs parents que les humains. Le chat vérifie si le parent va faire quelque chose, puis intervient à sa place. » . Un autre commentaire est encore plus critique : "Pour le bien de cet enfant et aussi du chat, qui semble être un bien meilleur parent que les humains filmant pour s'amuser, j'espère qu'il y a un filet de sécurité partout dans cette maison, autour de ce balcon et des fenêtres aussi. Les adultes peuvent être si négligents! Néanmoins, le chat est adorablement attentif !" Si les spéculations sur la prétendue irresponsabilité des parents restent discutables (finalement, le bébé ne restait pas sans surveillance, et la balustrade est trop haute pour qu’il puisse réellement l’escalader), le comportement du chat reste admirable. À moins qu’il était jaloux et voulait empêcher le petit de rentrer sur son territoire ? Qu’est-ce que vous en pensez ?
  6. Bonjour Mapy ADT, A l'époque, où votre forum avait été transformé en Club Nimo, vous avez dû recevoir un email demandant une action de votre part. Pour vous connecter à votre club, vous pouvez vous renvoyer le mot de passe en cliquant d'abord sur le bouton "Connexion" sur la page d'accueil du site Nimo ( ou de votre club sur Nimo) : puis, en cliquant sur "Mot de passe oublié" en-dessous du bouton "Connexion". Renseignez votre adresse email de fondation du forum initial chez Forumactif, elle n'a pas changé. Je vous laisse découvrir Nimo et ses fonctionnalités, ainsi que votre club sur cette plateforme nouvelle pour vous, et prendre par la suite la décision quand à la future évolution de votre forum. Bien cordialement
  7. Avant d'acheter un chiot de race ou d'adopter un chien adulte, il convient de se renseigner sur le budget annuel que requière cet animal de compagnie. En effet, entretenir un chien engendre des coûts non-négligeables qui ne sont pas à la portée de tout le monde. Les postes de dépense se répartissent généralement entre l'alimentation, la santé et les accessoires. Pour qu’il reste en bonne santé, votre animal a besoin d’une surveillance régulière et de soins de prévention divers. Parmi les dépenses de santé inévitables, il y a : L’identification qui coûte aux environs 50€. La vaccination qui coûte aux environs de 50€ à 65€. La stérilisation qui coûte entre 100€ et 300€ selon le sexe. Les visites chez le vétérinaire qui coûte aux environs de 25€ par consultation. Les traitements antiparasitaires qui peuvent coûter jusqu’à 50€, voire plus, par an. En moyenne, vous devez donc dépenser 350€ par an pour votre chien. Et ce, s’il n’est pas malade. Dans le cas contraire, vous devez également y ajouter le coût des soins et des médicaments, et le coût des examens et des bilans divers (jusqu’à 100€ pour une radiographie, 900€ pour un scanner, 650€ pour une fibroscopie, etc.). Vous ne voulez pas ou ne pouvez pas supporter ces dépenses ? La meilleure manière d’y remédier est de souscrire une assurance. Mais attention, pas n’importe laquelle. Puisque l’idée est d’économiser sur les frais de santé de votre chien, autant essayer de trouver une assurance de qualité, mais abordable également. Voici donc quelques astuces pour payer sa mutuelle pour chien moins cher. Choisir une race de chien robuste et non dangereuse La race du chien est l'un des premiers critères pris en compte par les assureurs lors de l'estimation du coût d'une mutuelle. Certaines races peuvent en effet présenter plus de risques que d'autres, et donc plus coûteuses pour l’assureur. Au contraire, certaines races canines sont réputées pour leur robustesse et engendreront ainsi moins de dépenses de santé. Voilà pourquoi, plus les risques qu’il prend sont grands, plus la cotisation menace d’être élevée. Alors, quels sont ces chiens à risque ? Quelle race de chien choisir pour payer moins cher son assurance animaux ? Les chiens "dangereux" à cause du risque d'accident Les assureurs considèrent qu'il y a, avant tout, un risque élevé si le chien appartient à une race de canidé connue comme "dangereuse". Les chiens appartenant à cette catégorie sont en effet plus susceptibles de mordre ou de provoquer des dégâts considérables. On accepte donc de les couvrir, mais souvent à des tarifs plus élevés. Vous voulez souscrire une mutuelle pour chien moins cher ? Si vous songez à adopter un chien, optez pour les races non dangereuses. Elles présentent moins de risques pour l'assureur, ce qui fera baisser votre cotisation. Les chiens dits "sensibles" à cause de leur fragilité Les chiens ayant naturellement une santé fragile sont très mal vus par les assureurs. Et cela se comprend. Non seulement, ils sont susceptibles de tomber plus souvent malades que les autres. Mais en plus, ils nécessitent également beaucoup plus de soins, et ce, que ce soit en guise de prévention de la maladie ou de traitement d'un problème de santé éventuel. Voilà pourquoi, leur couverture coûte souvent plus chère. Si vous voulez faire baisser le montant de la facture, évitez donc les races de chiens prédisposées à certaines maladies, surtout si elles sont graves et incurables. Privilégiez plutôt les chiens robustes. Pour votre assureur, ils présentent moins de risques et cela se ressentira sur la valeur de votre cotisation. Les chiens "âgés" à cause des soins et maladies plus fréquentes Les assureurs tiennent également compte de l'âge de l'animal. Ce dernier a forcément un impact sur le coût de la mutuelle pour chien. Le fait est que plus votre chien avancera en âge, plus il risque de développer et de souffrir de certaines maladies. Les assureurs ne se bousculeront pas pour le couvrir à moins de recevoir une contrepartie considérable. Assurer un chien jeune et en bonne santé de surcroît est donc la garantie d'une mutuelle pour chien moins cher. Réduire l'étendue des garanties du contrat d'assurance Parce que vous aimez votre chien, vous serez sans doute tenté de souscrire à de nombreuses garanties. C’est vrai, plus ces dernières sont nombreuses, mieux votre chien sera couvert. Il pourra ainsi bénéficier des meilleurs soins, en toute circonstance, et surtout, sans que votre budget n’en soit un frein. De votre côté, vous obtiendrez les mêmes remboursements de soins animaliers et aurez donc un faible reste à charge à chaque visite chez le vétérinaire. Même en cas d'hospitalisation de votre chien qui est une des prestations les plus coûteuses pour un maître. Pour répondre à ce besoin d’ailleurs, les assureurs proposent aujourd’hui des prestations complètes. En fonction de la formule d’assurance chien choisie, votre animal pourra ainsi bénéficier d’une prise charge partielle ou totale : En cas de maladie (frais de consultations, médicaments, soins). En cas d’hospitalisation (frais d’hospitalisation, coûts des bilans et des examens, coût de l’intervention chirurgicale, etc.). En cas de d’accident (frais de consultations, traitements, soins, rééducations, etc.). En cas de décès (coût de l’euthanasie, coût de l’incinération, etc.). Eh oui ! Votre chien pourra être couvert pour toutes ses garanties. Mais attention, plus elles sont nombreuses, plus l’assurance risque de vous coûter cher. Si vous voulez une diminution du montant de la prime d’assurance, vous devez réduire l’étendue des garanties. Faites l’impasse sur les garanties qui ne vous semblent pas indispensables. Faites-en sorte d’avoir une bonne couverture, à un prix acceptable pour vous. Il n'est pas judicieux de réduire au maximum la couverture de votre chien, l'essentiel étant de trouver le meilleur rapport entre les garanties et le montant de la cotisation d'assurance. Comparer plusieurs assureurs pour faire jouer la concurrence L’une des manières les plus efficaces de trouver l’assurance chien la moins chère sur le marché est de comparer les offres. Pour faire cela plus facilement et plus rapidement, vous pouvez utiliser un comparateur tel que Santevet. Cet outil, très pratique, est accessible gratuitement en ligne. Il y en a d’ailleurs beaucoup. Cela dit, vous devez faire attention. Le but n’est pas uniquement de trouver la mutuelle pour chien la moins chère. Vous devez toujours vous méfier des offres trop alléchantes. Derrière, il peut y avoir le minimum de garanties ou une franchise particulièrement élevée. Vous devez faire jouer la concurrence dans le but de trouver les meilleures garanties au tarif le plus intéressant. Augmenter les franchises en cas de recours à l'assurance chien La mutuelle pour chien est souvent assortie d’une franchise. Certains assureurs ne l’appliquent pas. Mais pour ceux qui le font, il s’agit de la somme qui va rester à la charge du souscripteur en cas de survenance du risque couvert. Le montant de cette franchise varie d’un assureur à un autre. Si elle est peu élevée, cela veut dire que la majorité des frais sera supportée par l’assureur. Pour se protéger, il aura ainsi tendance à augmenter la valeur de la prime. Pour éviter cela, vous pouvez négocier une remise d’assurance auprès de votre assureur. Vous pouvez lui demander d’augmenter la franchise, soit votre part à vous. Ainsi, les risques qu’il prend sera moins important. En échange, votre payerez une mutuelle pour chien moins chère. Changer d'assurance chien : la fidélité n'est pas récompensée C’est un fait malheureusement : les compagnies d’assurance récompensent rarement la fidélité de leurs assurés. Peu importe si vous êtes client depuis plusieurs années. Vos assureurs ne vont pas faire baisser la prime que vous devez payer pour autant. Considérant que les risques peuvent augmenter au fil du temps, ils peuvent même l’augmenter. Si vous avez déjà souscrit une mutuelle pour chien depuis longtemps, et que vous souhaitez payer moins cher, changer d’assurance est la meilleure solution. C’est une autre manière de faire jouer la concurrence, et elle est tout aussi efficace. Vous verrez que les assureurs sont prêts à faire des pieds et des mains pour attirer de nouveaux assurés. Voilà pourquoi, ce sont ces derniers bénéficient souvent d’offres promotionnelles, de réductions et donc de meilleurs tarifs que les clients fidèles. Bon à savoir : la loi Hamon vous permet de changer d’assurance pour chien si vous avez rempli un contrat d’un an avec votre assureur actuel. Assurer plusieurs animaux chez le même assureur pour profiter de promotions Si la fidélité n’est pas récompensée par les compagnies d’assurance, la souscription à de nombreux contrats si. En d’autres termes, si vous choisissez d’assurer tous vos animaux de compagnie chez le même assureur par exemple, celui-ci pourra vous faire bénéficier d’une remise. Et ce, particulièrement si vous choisissez de regrouper tous vos contrats d’assurance en un seul chez cette seule compagnie. Elle vous proposera une prime d’assurance dont la valeur est moins élevée que le montant total de l’ensemble de vos primes si vos contrats étaient séparés. Pour faire baisser encore plus le montant de la facture, vous pouvez regrouper tous vos contrats chez le même assureur. Pas seulement ceux de vos animaux, mais également votre assurance auto, votre assurance habitation, etc.
  8. Bonjour, Votre forum chez Forumactif est en ligne. Bonne continuation, Bien cordialement.
  9. Bonjour cougard, Merci de votre message. Nous allons procéder donc au transfert de votre forum vers Forumactif. Je vous confirmerai dès que c'est fait. Bien cordialement.
  10. Cette vidéo adorable et attendrissante est déjà devenue virale. Publiée sur le compte Twitter de Susanta Nanda IFS, la petite scène nous va droit au cœur… Un chiot et un chat assis côte à côte se réchauffent devant un vieux petit poêle en fonte. Pourquoi cette vidéo est-elle si émouvante ? Il n’y a que vous qui pouvez le savoir. La vidéo est accompagnée d’une petite légende : « Warming themselves and our heart », ce qui veut dire « En train de réchauffer leur corps et notre cœur ». Susanta Nanda travaille dans l’organisme gouvernemental indien responsable de la protection de la flore et de la faune, Indian Forest Service. Sur son compte Twitter, il partage de divers contenus en lien avec le monde animalier, en se donnant pour mission de répandre la positivité.
  11. Dormir avec son chat, à quoi ça ressemble ? Cette petite vidéo très drôle nous montre une nuit d’un jeune propriétaire de chat, en mode time-lapse, c’est à dire filmée en accélérée. Le chat est très affectueux et adore son maître, aucun doute là-dessus ! C’est juste que visiblement, le chat et son humain n’ont pas la même vision d’une nuit paisible. Dormir avec son chat à ses côtés, à quoi cela vous fait penser ? La fourrure douce, la chaleur réconfortante, les câlins, les ronronnements, les ondes positives… Eh bien, de nombreux propriétaires vous le confirmeront, la réalité est parfois bien différente de cette image idyllique. Un jeune youtubeur vient tout juste d’adopter un chat et décide de partager avec les internautes son expérience. Vous allez voir, en deux heures seulement, il se passe des choses ! La fin de ce time-lapse devient complètement hilarante, même si on éprouve de la compassion pour le maître du chat « emmerdeur ». Regardez la vidéo pour vous rendre compte que dormir avec son chat n’est pas toujours très drôle (à moins que vous vous filmiez !). Il n’y a rien à dire, cette vidéo est très instructive quant aux habitudes nocturnes de nos amis chats. Alors, êtes-vous prêt(e) pour en adopter un … et le laisser dormir dans votre lit ? Ou peut-être l’option de l’habituer à dormir dans son panier vous semble plus intéressante ? Plaisanterie à part, nous tenons à vous rassurer que tous les chats ne sont pas comme le chat de cette vidéo et que même si vous vous décidez à partager votre lit avec votre chat, vous pouvez espérer passer une nuit entière à dormir. Néanmoins, il faut toujours garder à l’esprit que les chats sont animaux nocturnes et habituer votre félin à respecter votre rythme biologique qui est différent du sien.
  12. C’est un véritable coup médiatique réalisé par une chatte errante polonaise : la vidéo où elle réclame l’attention d’un policier et l’empêche de finir son rapport, est devenue un vrai buzz sur Internet et aidera sans aucun doute le petit animal de trouver une famille et une maison. Cette vidéo a été visionnée des milliers de fois dans le monde entier et reçue des centaines de commentaires sur la page Facebook de la police de Silesie. La séquence est drôle et touchante à la fois : une chatte s’introduit dans un véhicule de police, s’installe sur les genoux d’un policier et emploie tout son charme pour attirer son attention. Le matin du 29 novembre, un petit accrochage se produit dans la ville Jaworzno, en Pologne. La police est sur place, et un des officiers de police s’installe dans son véhicule pour remplir les papiers. C’est alors que notre héroïne entre en scène : elle s’infiltre dans la voiture par la porte entrouverte, monte sur les genoux du policier et s’allonge sur ses papiers. L’homme consciencieux essaye de terminer son rapport, mais il n’y a rien à faire : le chat affectueux réclame des câlins et s’installe sans gêne sur les documents. Ce chaton a « tenté d'empêcher le policier de gérer l’accident », a reporté la page officielle Facebook de la police silésienne, avec un petit smiley. Selon les agents polonais, l’animal n’a pas de collier, mais il est extrêmement sociable et affectueux. Il s’agit d’une jeune femelle et elle adore les gens. Apparemment, d’autres personnes l’avait vu traîner la veille dans le quartier. La chatte avait faim et froid. Il est fort possible que son irruption dans le véhicule de police n’était pas un simple geste d’affection, mais en quelque sorte un appel à l’aide. Dans tous les cas, le petit animal s’est bien débrouillé pour attirer attention des humains et s’assurer un avenir plus sécurisé et confortable. La chatte, en attendant baptisée Niedziela, a été prise en charge par une des officières de police et l’association Koty z Kociej (« Les Chats de Kocia »). Un avis de recherche a été publié sur la page Facebook de l’association qui espère encore retrouver les propriétaires de l’animal. Si personne ne se manifeste dans les jours qui viennent, la fondation se chargera de trouver à Niedziela une famille. On peut être certain que les candidats ne manqueront pas.
  13. Quel enfant n’aime pas qu’on lui raconte une histoire ? Apparemment, ceci est vrai pour les humains comme pour les bébés chiens. Cette nombreuse portée de chiots Golden Retriever élevée dans une famille californienne, a de la chance : le jouet adoré par les enfants des maîtres fait son apparition devant les petits chiens. Et avec beaucoup de succès ! Dalton est un petit dragon violet, une peluche conçue pour réciter cinq livres classiques pour enfants: La Belle au bois dormant, Hansel et Grete, Le vilain petit canard, Raiponce et, enfin, Jack et le haricot - l’histoire que les chiots sont en train d’écouter dans cette adorable vidéo. Les chiots sont visiblement enchantés par le récit de la peluche ! Or, tout comme les enfants, certains ne tiennent pas jusqu’au bout et s’endorment avant la fin d’histoire. Regardez bien, un des chiots est déjà en train de pioncer dans un coin…
  14. Cela vous êtes déjà arrivé de vous endormir en pleine séance de yoga ? Cette vidéo du chaton endormi dans une posture bien compliquée est terriblement mignonne, et en plus elle fera rire les adeptes du yoga car sa position rappelle clairement une des postures classiques de cette discipline indienne. Cette vidéo a été partagée par Monika Langeh, médecin pratiquant à New Delhi, sur son compte Twitter. Si vous faites du yoga, nous sommes prêts à parier que vous voyez très bien de quoi il s’agit ... Et si vous n’avez jamais pratiqué, vous avez sûrement entendu parler de cet effet fort relaxant que le yoga peut avoir sur nous ! Et dans tous les cas, si vous aimez les chats, cette vidéo est le meilleur moyen de diminuer votre stress ! Décontractez-vous comme ce chaton, ou regardez-le faire, ça marche aussi !
  15. Richard Wilbanks, pensionnaire d’une maison de retraite en Floride âgé de 74 ans, n’a pas hésité une seconde pour sauter dans un étang et sauver son chiot Gunner attaqué par un alligator. Il a fallu à ce sénior plonger sous l’eau, puis littéralement arracher le petit chien des mâchoires du reptile, tout cela sans laisser tomber son cigare de la bouche. Le retraité promenait son petit Cavalier King Charles au bord de l’étang lorsque le jeune reptile a saisi le chiot en sautant soudainement de l’eau. «Il est sorti de l'eau comme un missile», a déclaré l’homme à CNN. « Je n'ai jamais pensé qu'un alligator pouvait être aussi rapide ». Richard Wilbanks s’est montré à la hauteur du ravisseur. Sans perdre du temps, il s’est précipité dans l’eau, en essayant à deux reprises de saisir l’alligator. On le voit, la tête immergée, en train de chercher la bonne prise et se battre avec l’animal qui ne dessert les dents pour autant. En sortant l’alligator de l’eau et en ouvrant de force ses mâchoires, Richard parvient finalement à libérer le chien. Gunner s’enfuit, tandis que le maître continue à se battre avec le jeune reptile pour enlever ses propres mains de sa bouche. Toute la scène a été filmée par des caméras installées au bord de l’étang par les associations locales de protection de la nature et de l’environnement. Gunner, le chiot sauvé par son maître, se porte bien et par chance s’en sort juste avec quelques légères blessures à l'abdomen. Le vieille homme courageux s'est fait immédiatement vacciner contre le tétanos, car ses mains étaient carrément « mâchées » par le reptile, selon sa propre expression, . Quant à l’alligator, il a été relâché par Richard Wilbanks dans l’étang, et sera laissé tranquille dans son habitat. «Ils font partie de la nature et de nos vies», insiste le sage homme.
×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.