Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
  • PlumeBlanche
    PlumeBlanche

    Adopter une poule pondeuse : guide du débutant

       (0 avis)

    Les poules ne sont pas considérées à proprement parler comme des animaux de compagnie. Mais cela n’empêche pas que de plus en plus de personnes et de ménages élèvent des poules dans leurs jardins.

    Et pour cause, les poules ne coûtent pas cher à nourrir. A la différence des autres animaux, elles ne demandent pas de compétences particulières. Et en plus, elles vous donnent des œufs frais gratuitement tous les matins !

    Vous êtes prêt à élever votre première poule pondeuse ? Suivez notre guide pour débutant !  

     

    Etape 1 : Choisir votre poule pondeuse

     

    Ou trouver une poule pondeuse pour débutant ?

    Les poules pondeuses sont généralement mis en vente durant les beaux jours, entre le mois de mars et le mois de juin. Au cours de ces périodes, vous en trouverez facilement sur les marches, auprès des éleveurs ou encore dans les jardineries. Les foires agricoles, étant les rendez-vous des passionnés et des amateurs, elles constituent également une excellente option.

    adopter poules pondeuses

     

    Quelle poule pondeuse choisir ?

    Si vous souhaitez adopter une poule pondeuse, alors intéressez-vous directement à celles qui sont en âge de pondre. L'âge idéale se situe entre 4 et 6 mois. Après, vous pouvez vous fier aux différentes signes de maturité d’une poule en parfaite santé et prête à pondre pour faire votre choix : une crête rougissante, l’oeil vif, la qualité du plumage, des pattes lisses, etc.

     

    Quelle race de poule pondeuse choisir ?

    Il existe plusieurs races de poules pondeuses parmi lesquelles vous pouvez choisir : des poules de pontes exclusivement, des poules de concours et des poules d’ornement. Parmi les meilleures, on peut citer la sussex, la wyandotte, les marans, la brahma, la bantan de Pékin, la nègre-soie, la poule rousse, la harco, la gournay, la vorwerk, la coucou de Rennes, la géline de Touraine, la gâtinaise, etc.

     

    Adopter une poule pondeuse : Le poulailler

     

    A la différence des autres animaux domestiques, la poule pondeuse ne vivra pas avec vous dans la maison. Elle doit avoir son propre habitat qui est le « poulailler ». Vous en trouverez de différentes formes et tailles sur le marché. Mais vous pouvez également le construire vous-même.

    Le poulailler doit être spacieux, et bien conçu avec le lot de petit équipement adapté : abreuvoir, mangeoire avec réserve, perchoirs de repos, pondoir, etc. Il doit comprendre deux parties : l’abri qui servira essentiellement à dormir et à la ponte d’une part. D’autre part, l’enclos de promenade lui donnant accès à la terre. Le tout doit au moins compter dix mètres carrés grillager.

    La toiture doit être parfaitement étanche, et l’enclos extérieur doit également être couvert pour protéger la poule de la pluie.

    Citation

     

    Adopter une poule pondeuse : l'alimentation

     

     La meilleure poule pondeuse, c’est toujours celle qui est bien nourrie.  

    poule pondeuse

     

    Comment nourrir une poule pondeuse ?

    Vous pouvez nourrir votre poule pondeuse de deux manières.

    • En premier lieu, à l'intérieur de son enclos, vous pouvez disposer dans sa mangeoire une poignée par jour de blé, de granulés d’aliments complets ou encore des restes d'ingrédients de cuisines tels que des miettes de pains, des épluchures de légumes, etc.
    • En second lieu, en la laissant gambader dans le jardin. Elle va dénicher alors des vers, des limaces, des escargots qui contribueront également à la richesse de son alimentation. En effet, une poule peut engloutir 128 g picorés par jour.

    En outre, assurez-vous toujours que l’abreuvoir de votre poule ne manque jamais d’eau. Vous devez savoir qu’une poule peut boire jusqu'à un demi-litre d’eau par jour.

    Citation

     

    Adopter une poule pondeuse : les soins 

     

    Les poules pondeuses ne requièrent pas plus de soins que les cochons d’inde ou les lapins. D’une manière générale, tout ce que vous avez à faire se résume à ouvrir le poulailler le matin, mettre les poules à l’abri le soir et les nourrir à heures fixes.

    Pas de toilettage pour les poules ! Leurs soins d'hygiène se limitent à l’inspection régulière de leur plumage pour détecter d'éventuelles infestations ou infections, et au nettoyage complet deux fois par an du poulailler.



    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    Il n’y a aucun avis à afficher.


×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.