Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…

PlumeBlanche

Membres
  • Compteur de contenus

    365
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    9

PlumeBlanche a gagné pour la dernière fois le 4 janvier 2020

PlumeBlanche a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

26 Excellent

Visiteurs récents du profil

66 123 visualisations du profil
  1. Espèce de rongeur très empathique, le rat domestique crée rapidement des liens avec son maître. De son appellation scientifique Rattus norvegicus, le rongeur domestique se dresse très facilement. Affectueux, rempli de tendresse et très câlin, il sait se montrer reconnaissant de toute attention qui lui est donnée. Cet animal communique par de nombreux gestes. Quel est le langage et les comportements du rat domestique ? Apprendre à mieux connaître les comportements langagiers permet de mieux cerner les différents caractères du rongeur. Caractère tendre et affectueux du rat domestique Le rat domestique, sociable et pacifique, montre son attachement, en particulier à son maître à travers des gestes d’affection. À celui-ci, il mordille les doigts ou le pied avec des léchouilles en vue de les toiletter avec amour. Il ne mord véritablement qu’en cas d’irritation ou de dépression. Ce n’est pas un rongeur agressif quand il vit dans un environnement calme et serein. Le rat domestique se sent épanoui et en sécurité avec ses semblables. Les rats juvéniles ne parviennent pas à tenir en place, ils montrent en permanence des signes d’excitation. C’est un caractère normal chez l’animal qui s’estompe au fur et à mesure qu’il grandit. Comparée au rat mâle, la femelle se montre plus espiègle. Elle fait preuve d’indépendance et ne se prive pas d’explorer le cadre de vie où elle se trouve. Le mâle quant à lui manifeste plus d’affection et de fidélité. En activité jour et nuit Le rat domestique peut rester actif le jour comme la nuit, surtout quand il est bien approvisionné. Il cherche alors à s’amuser aussi longtemps qu’il le veut avec son maître. Précisons que le rat est davantage un rongeur nocturne. Il a cependant tendance au fil du temps à être plus actif tôt le matin ou au moment du crépuscule. Notons que le rongeur fonctionne par phase d’activité. En effet, les phases actives de jour et de nuit où il est très actif sont scindées en sous-phases. De longs moments de repos qui lui permettent de récupérer toute l’énergie nécessaire pour garder le rythme. Instinct grégaire du rat domestique Quel qu’en soit le degré d’attention que lui porte son maître, le rat voudra toujours vivre en commun avec les siens. Et, quelle que soit l’attention que lui porte son maître. En compagnie de ses congénères, ce dernier se sent bien. C’est principalement dû à son instinct grégaire qui par ailleurs est commun à tout autre rongeur. Le rat domestique habitué à la solitude développe des signes de dépression et de troubles du comportement. Il devient alors agressif. Il peut arriver à mordre profondément. Entre eux, ils se donnent toute l’attention nécessaire comme : Se cajoler ; Se toiletter ; S’imprégner de la présence les uns des autres ; Dormir les uns contre les autres ; Se soutenir. Cependant, deux rats mâles adultes ne supportent pas de cohabiter, surtout seuls. En raison de leur fort besoin de marquer leur territoire, cela engendre des bagarres entre eux. Des affrontements fréquents causent des blessures graves voire mortelles. Car les deux mâles peuvent aller jusqu’à s’entretuer pour montrer leur dominance. Expressions corporelles du rat domestique Il n’est pas toujours facile de décrypter les nombreuses expressions corporelles comme vocales du rat domestique. Passant par la position de ses poils sur son corps à celle de sa queue, il exprime des sentiments, émotions. Quand il s’assoit et se courbe, cela veut dire qu’il s’apprête pour faire sa toilette. Il commence par laver ses pattes antérieures. Après cela, le rat domestique se toilette le visage avec ses pattes. S'ensuit le dos, ses flancs et pour finir ses parties intimes. Il passe la majeure partie de son temps d’éveil à se toiletter. Le rat qui fait pipi partout le fait pour marquer son environnement. Il le fait aussi sur un autre rat pour montrer sa dominance sur ce dernier. Comportements affectifs chez le rat Il se met debout sur ses pattes arrière et renifle l’air. Là, le rat cherche à identifier l’origine d’une odeur inconnue qu’il aurait sentie. Cette position traduit un bon signe et que le rat se sent en confiance. En frotte son épaule ou son menton contre un congénère, le rat veut que celui-ci le toilette. Ce geste est souvent répété pour témoigner de leur unité entre eux. Les rats domestiques se frottent aussi le museau des uns contre les autres pour se saluer. Concernant la lèche chez les rats domestiques, elle peut se traduire de plusieurs façons. Comme exemple, il y a : Lécher le doigt de son maître lui montre son affection ; Un rat exerce la lèche sur un autre pour que celui-ci lui accorde de l’espace ; La lèche de soumission qui est faite par un rat malade sur un autre. Les rats domestiques ont aussi pour habitude de se toiletter ensemble. Faire un toilettage mutuel permet de resserrer les liens entre eux. Le rat dominant exerce à ce moment-là son pouvoir et décide du début et du déroulement de la séance. Pour manger, le rat mange soit sur place, court avec sa nourriture ou encore prend la nourriture entre ses pattes. Comportements défensifs et de désaccord Pour montrer son mécontentement ou son désaccord, le rat domestique à l’habitude de : Pincer ou tirer la peau de son agresseur ; Se gonfler le poil, il accompagne cela de soufflement et s’apprête à mordre ; Marcher en crabe lui permet de donner des coups à son adversaire pendant le combat ou un jeu ; Battre la queue contre le sol ; Émettre des claquements de dents et les mettre à découvert. Comportements de dominance et de crainte À la suite d’un combat entre rats, le dominant oblige le rat dominé à se coucher par terre. Ainsi, il pose ses pattes sur celui-ci pour montrer son pouvoir. Quand le rat a peur, il dresse ses oreilles en arrière. Il s’arrête de façon brusque, sans plus entreprendre de mouvement. Ce n’est qu’après être rassuré de ne courir aucun danger qu’il se met à nouveau en mouvement. Le rat domestique, grâce à ses capacités intelligentes, sa douceur et ses bonnes qualités, a su se faire une place. Il s’intègre positivement dans le quotidien de celui qui l’adopte. Opportuniste, il profite pleinement des grâces qu’il reçoit de celui-ci sans manquer de reconnaissance à son égard.
  2. Pour laver votre chien, il est important de se munir d’un shampoing adapté. Il est préférable d’opter pour des shampoings dont la recette de fabrication intègre des formules adaptées au pH des chiens et qui respectent leur microbiote. Quels sont les types de shampoings pour chien ? Lequel choisir pour l’hygiène de son chien ? Notre expert vous dit les critères de choix du shampoing pour son chien. Le type de shampoing Il existe plusieurs types de shampoings pour chien. Il s’agit entre autres des shampoings : Pour chien à poils blancs et clairs ; À usage fréquent ; Pour chiot ; Pour chien à poils courts et ras ; Pour chien à poils longs ; Anti-chute de poils pour chien ; Anti-odeurs pour chien ; Anti-démangeaisons pour chien ; Hypoallergéniques pour chien. Pour chien à poils blancs et clairs Ce type de pelage des chiens est très difficile à entretenir. Pour mieux aider les propriétaires de chiens ayant des poils blancs et clairs, les fabricants proposent des shampoings spéciaux qui intègrent des agents pouvant raviver l’éclat de ces types de poils. À usage fréquent Laver son chien se fait généralement de façon trimestrielle. Par contre, certains optent pour un lavage mensuel. Si vous devez le laver fréquemment, optez pour un shampoing doux pour sa peau. Ce sont des shampoings dotés de vertus apaisantes, hydratantes et qui préservent le pelage des irritations. Pour chiot Ayant le pelage plus sensible que les adultes, optez pour des shampoings à ingrédients doux spécialement conçus pour la peau sensible pour l’hygiène de votre chiot. Non seulement son pelage et son épiderme seront protégés, mais ils bénéficieront également d’éclat et de douceur. Pour chien à poils courts Pour les chiens à poils courts, optez plutôt pour un shampoing capable de révéler la brillance et la vitalité du pelage. Vous pourrez ainsi nettoyer la peau en profondeur. Pour chien à poils longs Ces derniers ont besoin de plus d’entretien en raison de la longueur de leur poil. Pour cela, optez pour un shampoing non seulement doux, mais qui peut contenir des agents démêlants. Ainsi, leur robe reste brillante et la peau est préservée des tiraillements. Pour aider et arrêter les problèmes de peaux La peau sensible des chiens est sujette à certains problèmes, comme les odeurs fortes, les allergies et même les allergies. Cela peut rendre votre chien irritant et irritable. Les shampoings professionnels pour chiens sont formulés avec des ingrédients naturels. Ces derniers ont des propriétés qui cibleront certains problèmes de peau et vous aideront à les combattre. Attention, ces shampoings ne sont pas des médicaments vétérinaires. Si vous remarquez des problèmes cutanés persistants chez votre chien, cela peut être un signe de maladie, ce qui nécessite l’avis de votre vétérinaire. Anti-chute de poils pour chien Les poils de chien ont un cycle de vie et sont constamment renouvelés. Il est donc normal que votre chien mue toute l’année. De plus, votre chien muera deux fois par an, pendant la période de mue, au printemps et à l’automne. Optez alors pour un shampoing spécialement élaboré à l’ortie dioïque et au ginseng. Ce type de shampoing stimule le bulbe et revitalise les racines. Anti-odeurs Certains chiens émettent des odeurs désagréables. Une production excessive de sébum ou une mauvaise élimination peuvent perturber l’équilibre de la peau. Ainsi, optez pour un shampoing anti-odeur intégrant des probiotiques qui vont cibler les molécules responsables des odeurs. Votre chien retrouvera l’odeur agréable dès la première utilisation. Anti-démangeaison Si vous remarquez que votre chien a souvent des démangeaisons ou des pellicules, cela peut être dû à un déséquilibre de sa peau. Avec un shampoing anti-démangeaisons conçu pour soulager les démangeaisons, votre chien retrouvera une peau apaisée sans pellicules, et ce, grâce aux probiotiques qu’il intègre. Hypoallergénique pour chien Certains chiens peuvent avoir une peau sensible ou sujette aux allergies. Le shampoing doit être doux pour calmer les irritations et éviter les réactions. Optez alors pour un shampoing hypoallergénique qui contient de l’extrait de jojoba et de la glycérine végétale. Ces types de shampoings sont formulés pour minimiser les risques d’allergie et apaiser la peau sensible de votre chien. Les ingrédients qui compose le shampoing C’est le premier critère à prendre en compte lors du choix du shampoing pour son chien. L’idéal pour le bien-être du chien est d’opter pour un shampoing aux extraits naturels. Il ne doit pas non plus contenir de substances controversées. Aussi, opter pour un shampoing spécial canin avec un pH neutre pour votre compagnon est une excellente idée. Par ailleurs, il est déconseillé d’utiliser un shampoing pour humain sur un chien. En effet, l’homme et le chien n’ont pas le même équilibre de la peau. Le pH de l’homme est de 5,5 tandis que pour le chien tourne autour de 7. Il est donc évident que les produits utilisés par l’homme sont susceptibles d’agresser leur peau et ainsi créer des déséquilibres. Choisir en fonction de la peau Il peut être difficile pour un maître inexpérimenté de connaître le type de peau exact de son chien. Par conséquent, il est préférable de contacter votre vétérinaire pour obtenir les bonnes informations à cet égard afin de choisir le bon produit de nettoyage. Selon le type de peau, on entend deux possibilités : grasse ou sèche. Les peaux grasses sont celles qui ont tendance à produire beaucoup de sébum, la membrane graisseuse qui joue un rôle vital dans la protection externe des animaux. Dans de tels cas, on peut se tourner vers des shampoings astringents. Les shampoings pour chiens reposent sur une variété de tensioactifs. Les tensioactifs sont les composés qui modifient la tension superficielle entre deux surfaces. D'abord, on distingue les tensioactifs anioniques et cationiques, qui jouent un rôle clé dans la formation de mousse. Cependant, ils peuvent provoquer des irritations s’ils sont mal utilisés. D’autre part, les tensioactifs non ioniques ont un faible pouvoir nettoyant. Moins nombreux et moins agressifs à la fois. Par conséquent, le choix du type de shampoing dépend en grande partie de la spécificité de la peau et du pelage du chien.
  3. Bien que le chat soit considéré comme un animal solitaire, sachez qu’il peut cohabiter avec d’autres animaux. La clé pour réussir cette cohabitation est d’adopter un animal compatible. En effet, tous les animaux ne peuvent pas vivre avec le chat qui est un chasseur de nature. Quels sont les critères à prendre en compte pour choisir les compagnons de jeu de votre félin ? Que faire pour que la cohabitation soit une réussite ? Quels sont les animaux compatibles avec le chat ? Nous vous donnons dans cet article des conseils pour réussir l’adoption d'un autre animal lorsque vous possédez un chat. Les critères à prendre en compte pour choisir le compagnon du chat Lorsque vous voulez adopter un nouvel animal, il est important de choisir l’animal que votre chat ne considèrera pas comme une proie. N’oubliez pas que le chat est un chasseur et un prédateur de nature, qui cherche à chasser sa proie. Un animal faible devant le chat peut devenir très vite une proie. Pour cela, il est déconseillé d’opter pour les rongeurs tels que les rats, les souris, les cochons d’Inde ou encore les hamsters. Les animaux de petite taille sont à éviter au maximum. Il en est de même des NAC. Nous vous recommandons de privilégier des animaux de grande taille, qui pourront mieux se défendre en cas d’attaque de la part du félin. Par ailleurs si vous avez un chat de très bas âge, vous pourrez adopter n’importe quel type d’espèce animale de bas âge. En effet, la cohabitation est beaucoup plus facile lorsque le chat a pris l’habitude dès son jeune âge. Les animaux pouvant cohabiter avec un chat Certains animaux peuvent bien s’entendre avec votre félin si toutes les précautions sont prises. Le furet Le furet n’est pas un rongeur, donc il peut bien vivre avec un chat. La cohabitation entre le chat et le furet se passe d’ailleurs généralement à merveille. Surtout si les deux animaux sont encore jeunes, ils s’entendront très bien. Ils pourront jouer ensemble. En effet, le furet est également un redoutable prédateur des mammifères. Le furet ne constitue pas une proie pour le chat. Si vous avez un chat, vous pouvez donc adopter un furet. Cependant, vous devez les surveiller. Lorsque le chat est irrité, il pourrait griffer le furet si celui-ci le sollicite de façon turbulente. De même, le furet peut s’emporter facilement et devenir un peu brutal. Vous devez donc garder un œil sur ces animaux notamment lors des parties de jeu. Le lapin Le lapin est certes une proie pour le chat, mais ces deux animaux peuvent vivre ensemble lorsque toutes les conditions sont réunies. En effet, tout comme le chat, le lapin est un animal curieux, qui aime explorer son territoire. Ils ont donc tous les deux des points d’entente. Le lapin ne sera pas dérangé par la présence du chat. Le chat quant à lui peut essayer d’attaquer le lapin. C’est la raison pour laquelle il est nécessaire de prévoir une période d’adaptation. Aussi, il est important d’adopter un lapin de grande taille, qui ne se fera pas intimider par le félin. Assurez-vous de ne jamais les laisser sans surveillance. Le chien Bien que le chien et le chat soient présentés comme de véritables ennemis, sachez que ces deux animaux peuvent cohabiter dans une bonne ambiance. Pour cela, il faut que les deux animaux soient adoptés dès leur bas âge. De ce fait, un chat et un chien pourront être habitués à vivre ensemble dès la phase de sociabilisation. Pour bien réussir la cohabitation entre chat et chien, il est vivement recommandé de suivre quelques conseils de base : Installer des rapports justes et impartiaux entre le maître et chacun de deux animaux Bien partager le temps accordé à chacun Prévoir pour le chat et le chien des espaces respectifs où ils peuvent s’isoler Séparer les gamelles pour éviter toute concurrence Maintenir la discipline tout en restant calme, patient et ferme Le cheval Vous pouvez adopter un cheval lorsqu’un chat est déjà présent dans votre foyer. Même si ce ne sera pas forcément une grande amitié, les deux peuvent vivre ensemble sans incident. Le cheval n’a rien à craindre du chat. Les deux pourront occuper leurs territoires respectifs sans gêner l’autre. Par ailleurs, il existe beaucoup de témoignages d’amitié surprenante entre un chat et un cheval. Il est sûr et certain que dans certaines conditions, ces deux animaux peuvent éprouver beaucoup de tendresse l’un vis-à-vis de l’autre. Le caractère de deux animaux joue un rôle clé pour que cette complicité voit le jour : il est indispensable que le cheval soit doux et confiant, et le chat assez curieux et sociable. Comment réussir la cohabitation entre un chat et un autre animal ? Si votre chat a été bien sociabilisé durant les deux premiers mois de sa vie, il devait pouvoir vivre avec d’autres animaux. En effet, c’est pendant cette période de sociabilisation que le chat intègrera comme faisant partie de son cercle toutes les espèces qu’il rencontrera. C’est la période à laquelle il apprend à vivre en société. Lorsque la phase de sociabilisation ne s’est pas bien déroulée, vivre avec un animal d’une autre espèce peut s’avérer difficile. Pour réussir la cohabitation, vous devez préparer la première rencontre, et qu’elle se passe dans de très bonnes décisions. Vous devez par ailleurs faire preuve de beaucoup de patience. La première rencontre Les présentations doivent se faire de façon progressive. Il est conseillé de prendre suffisamment du temps, et de préparer l’arrivée du nouveau compagnon. Les deux animaux ne doivent pas rester dans la même cage. Prévoyez donc une cage pour le nouveau venu. Placez les cages dans des pièces différentes, de sorte que chacun puisse prendre connaissance de la présence de l’autre de façon olfactive. Pendant que chacun reste dans une pièce enfermée, vous pouvez mettre un accessoire du nouvel animal dans la cage du chat, et vice-versa afin qu’ils puissent s’habituer à leurs odeurs respectives. Pour la première rencontre, placez les deux animaux dans une pièce ouverte. Les animaux ne doivent pas être sous contrainte afin qu’ils puissent se sentir libres de fuir en cas d’attaque. Rassurez votre nouveau compagnon afin qu’il se sente en sécurité. Si vous remarquez que la réaction de votre chat est vraiment mauvaise, séparez-les puis programmez d’autres rencontres jusqu’à ce que les deux animaux puissent rester dans la même pièce sans se faire du mal. Nous vous recommandons d’aller au rythme des animaux, sans rien brusquer. La délimitation des territoires Une fois qu’ils se sont acceptés, laissez-les se promener dans la maison afin que chacun délimite son territoire. Laissez-les également le temps pour qu’ils apprennent à se connaître. Le mode de communication peut varier selon les animaux. Qui plus est, la présence d’un nouvel animal ne doit pas changer les privilèges de votre chat. Il doit garder les endroits qui ne sont qu’à lui et vous devez continuer à lui consacrer du temps.
  4. Encore appelé Psittacula Krameri, la Perruche à collier tient ses origines de la grande famille des perruches qui proviennent des continents africains et asiatiques. On l’aperçoit en liberté en Europe, mais plus souvent en captivité, car élevé pour son plumage qui peut plaire. Notons que la population de cet oiseau s’accroît rapidement, et il présente des caractéristiques spécifiques. Que consomme une Perruche à collier ? Réponse vous est donnée dans cet article. Principales caractéristiques La Perruche à collier est un oiseau pouvant peser jusqu’à 177 g. Avec une envergure de 47 cm, elle mesure 40 à 41 cm de longueur au maximum. Le vol de cette perruche est qualifié de direct et de rapide avec des battements d’ailes rapides. Oiseau de nature téméraire et opportuniste, la perruche à collier sait s’adapter à toutes les situations. On la retrouve, vivant en groupe, dans la plupart des grandes cités. Cependant, il est notable d’établir la différence entre la Perruche à collier mâle et la femelle. En effet, le collier demeure le meilleur moyen pour les différencier, car seuls les mâles en possèdent. Ainsi, le collier de l’oiseau se distingue par sa couleur noire avec une bande rouge qui lui descend à la nuque. Les femelles quant à elles se distinguent par plusieurs bandes claires qui se dessinent à leurs nuques. De plus, elles ont une queue plus petite contrairement aux mâles qui en ont une plus longue. La perruche à collier, avec sa queue pointue présentant parfois une couleur bleu azur, a un bec crochu assez court et de couleur rouge. Elle émet des pépiements très bruyants. En captivité, cet oiseau est capable de reproduire les sons émis dans son entourage. Comparer au perroquet, la perruche à collier peut apprendre à parler. Alimentation d’une Perruche à collier Sensibles aux carences et à l’obésité, la perruche à collier doit bénéficier d’un régime alimentaire conçu avec grande attention et soin tout au long de sa durée de vie. Son régime alimentaire doit alors composer un nombre important d’éléments indissociables pour sa bonne santé. Elle est qualifiée de frugivore, granivore, insectivore ainsi que de végétarien. Alimentation de base Comme composants essentiels dans l’alimentation de base de la Perruche à collier, on peut citer : Les mélanges de graines ; Les graines germées ; Les fruits et légumes frais ; Les plantes, graminées et baies ; Les extrudés. Considérés comme le premier élément constitutif du régime de base de la Perruche à collier, les mélanges de graines sont riches en vitamine, minéraux et oligo-nutriments. Le mélange doit composer des graines de santé telles que l’avoine, le lin, l’alpiste ainsi que le sésame. Cette association de graines optimise les apports en nutriment de l’animal. Le mélange de graines est plus apprécié de la perruche à collier et facile à trouver. Toutefois, il ne faut pas en abuser au risque de provoquer une obésité chez la perruche. De ce fait, la Perruche à collier trie beaucoup son mélange de graine. En plus d’être riches en oligo-éléments, les graines germées contiennent des vitamines, des enzymes, de la chlorophylle et des protéines. Il faut noter que la valeur nutritive d’une graine germée représente jusqu’à 600 % de sa valeur de départ. Pour un apport appréciable et suffisant en provitamine A, les fruits et légumes frais s’avèrent indispensables dans son alimentation. Entendez par provitamine, du bêtacarotène transformé en vitamine A par le foie grâce à une oxydation. Elle permet ainsi de parer aux risques de maladies cardiovasculaires chez la perruche à collier. Toutefois, un abus de ces deniers dans l’alimentation de la Perruche à collier peut provoquer des risques de diarrhée. Quant aux extrudés, ce sont des croquettes spécialement conçues pour la perruche, sont des graines cuites à haute température et préalablement broyées. Ils comptent pour 10 à 30 % de l’alimentation de la perruche suivant les graines et les végétaux. Les plantes, graminées et baies participent au développement des cellules de la perruche à collier. Elles apportent de la vitamine A pour renforcer son système immunitaire et la croissance des os. La chlorophylle contenue dans ces végétaux contribue à l’oxydation, la désintoxication et son oxygénation du système sanguin de l’oiseau. Alimentation complémentaire En guise de complément dans le régime alimentaire de la Perruche à collier, on a la pâtée fortifiante. Elle est riche en minéraux, protéines, enzymes et lipides. Composée essentiellement du miel, des œufs et graines, sa consommation est adéquate en période de reproduction ou de température basse. Pour la contraction musculaire, la coagulation du sang et l’entretien des tissus osseux, il faut les blocs minéraux et vitaminés. Ils apportent du phosphore, du fer, manganèse sélénium et iode de zinc nécessaire pour la croissance de la Perruche à collier. Les interdits Si les fruits et légumes frais contribuent au bon fonctionnement de son organisme, certains ne lui sont cependant pas bénéfiques. Ceux qui nuisent le plus à sa santé sont entre autres : Le persil ; La ciboulette ; L’oignon ; L’ail ; La tomate verte ; Le champignon cru, l’aubergine crue ; L’avocat, la pomme de terre cuite ; Les cacahuètes. On retrouve également les fruits contenant des pépins comme le raisin ; la pomme, le kiwi… Habitat de la Perruche à collier La Perruche à collier se retrouve à l’état sauvage dans les prairies, les déserts semi-arides, dans les jungles. Ils nichent naturellement dans des creux d’arbre, mais accaparent des nids abandonnés par d’autres oiseaux. Ils sont aussi capables de s’adapter dans un milieu d’adoption en cas de domestication ou d’élevage. Ils aménagent leurs nids avec de petits-bois pourris dans les creux des murs ou dans de hauts endroits isolés. Il y a tellement de choses à apprendre sur les animaux, les oiseaux que peut abriter la nature. La Perruche à collier pour sa part en est une merveille. Avec la race humaine, elle vit en parfaite harmonie. De nature opportuniste, elle ne se prive pas de l’attention qu’elle peut recevoir d’elle. Traitée d’envahisseuse, elle ne cherche pas pour autant à nuire à ses confrères oiseaux.
  5. Bien que nous aimions nos petits chats, il faut quand même avouer que nettoyer leurs litières est un travail fastidieux. Tous les propriétaires de chats rêvent d’avoir une litière qui se nettoie toute seule et pour laquelle il n’est pas nécessaire de fournir beaucoup d’efforts pour l’entretien. Heureusement que des constructeurs ingénieux ont inventé la litière automatique ou autonettoyante pour faciliter la vie à tous les propriétaires de chats. Toutefois, face à la variété des modèles disponibles, vous pouvez vite, vous perdre au moment de faire un choix. Quelles sont les meilleures litières automatiques pour chat ? Découvrez le top 5 dans cet article. Qu’est-ce qu’une litière automatique pour chat ? Une litière automatique ou autonettoyante est intégrée d’un mécanisme électrique qui permet de faire le nettoyage à votre place. Ce mécanisme électrique permet de nettoyer la litière, une fois qu’elle est sale, et de déposer les saletés directement dans un réservoir. Votre seule tâche revient donc à vider ce réservoir en le jetant ou en le changeant. En effet, le système électrique dont est dotée la litière fonctionne avec de l’énergie, et se charge de séparer les selles et les urines déjà agglomérées, puis de les verser dans le réservoir. Le réservoir en question est un bac mobile, que vous pouvez ouvrir facilement et que vous devez vider à un certain rythme. Cet accessoire facilite grandement la tâche à tous les propriétaires de chats, surtout si vous en avez plusieurs. Il est enfantin à utiliser et est accessible à tous. Les meilleures litières automatiques pour chat Afin de vous permettre de bien choisir la litière automatique idéale pour votre félin, nous vous présentons les cinq meilleurs modèles du moment. Ces litières sont d’une efficacité incroyable, et vous allez sans doute les apprécier. La litière autonettoyante Petsafe Scoopfree Cette litière automatique est inéluctablement l’une des plus performantes du marché. Son intérieur est bien spacieux, ce qui lui permet de convenir à des félins de plus de 6 mois. Elle est dotée de capteurs, qui assurent un nettoyage automatique de la litière entre 5 minutes et 20 minutes après que votre chat a fini ses besoins. Mieux, cet accessoire vous offre la possibilité de régler le moment du nettoyage en fonction du profil de votre compagnon. C’est une litière très durable car ses bacs restent efficaces pendant une longue durée, soit 30 jours d’autonomie. De plus, elle très absorbante et neutralise toutes les mauvaises odeurs dans le bac. C’est un accessoire très silencieux que vous n’aurez aucune difficulté à utiliser. La litière Smart Kitty La litière Smart Kitty fonctionne comme toutes les litières automatiques. Elle a la particularité de disposer d’une application “Smartkitty” qui vous permet de voir l’état du bac à excréments ou de programmer une plage d’utilisation. C’est une litière très intelligente, intégrée de capteurs de présence qui permettent de détecter quand votre félin est présent dans la litière. Il arrête donc à ce moment tout le mécanisme de nettoyage. De plus, cette litière est très silencieuse, et elle ne laisse sortir aucune mauvaise odeur. Mieux, avec son design épuré et sa petite taille, elle n’est pas encombrante. C’est la litière parfaite si vous recherchez un accessoire simple, efficace et qui n’occupe pas beaucoup de place. La litière robot Litter-Robot 3 Open Air Cette litière est l’une des plus innovantes du marché. Elle a été brevetée à plusieurs reprises en raison de ses performances et de son efficacité. Très imposante, elle est capable d’accueillir un ou plusieurs félins de plus de 2,5 kg. Elle dispose également d’une application “Litter-Robot COnnect” qui permet de surveiller le niveau de bac à excréments, même à distance, de déclencher les cycles de nettoyage et de consulter la fréquence à laquelle votre animal de compagnie utilise sa litière. Très sophistiquée, elle émet un signalement sonore pour vous alerter chaque fois que le bac à excréments est plein et doit être vidé. La litière robot 3 Open Air est très facile à nettoyer, et elle ne laisse passer aucune odeur. Il faut avouer que c'est également une des litières les plus couteuses du marché. Bac à litière autonettoyant Omega Paw Roll’n Clean Il ne s'agit pas d'une litière automatique à proprement parler, mais d'un bac autonettoyant d'une grande efficacité. C'est pourquoi nous l'avons inclus dans notre palmarès. Les litières de la gamme Omega Paw Roll’n Clean sont conçus pour satisfaire les chats de toutes tailles. En effet, la marque propose des modèles selon le poids du chat :. une litière autonettoyante capable de contenir un chat pesant jusqu’à 6 kg et une grande litière pour les chats de plus de 6 kg . De plus, il est à prix raisonnable comparativement à certains modèles offrant les mêmes performances. Sa prise en main est très simple et votre chat n’aura aucun mal à s’y adapter rapidement. Un système original permet de nettoyer le bac en quelques secondes sans rentrer en contact avec les excréments du chat. Un roulant légèrement le bac, d'abord dans un sens et puis dans l'autre, vous séparez la litière propre et des déchets qui sont envoyés dans un tiroir dédié. Litière Simply Clean de PetSafe Cette litière présente sans doute le meilleur rapport qualité/prix du marché. Très silencieuse, votre animal peut faire ses besoins sans être effrayé. À l’achat, elle est accompagnée de trois filtres à charbon, ce qui est largement suffisant pour éviter les mauvaises odeurs venant du bac pendant trois mois. Elle se monte très facilement, vous n’avez qu’à vous référer au guide d’utilisation. C'est le modèle adéquat si vous n’avez pas envie d’avoir une grande litière encombrante dans votre appartement. Comment bien choisir sa litière automatique ? Pour le bien-être de votre félin, le choix de sa litière ne doit pas être fait sur un coup de tête. Vous devez choisir cet accessoire en tenant compte de certains critères. Il est avant tout important de considérer le poids de votre chat. En effet, le poids de votre compagnon doit être en adéquation avec la capacité de la litière. Prenez donc le temps de lire toutes les informations sur la litière afin de vous assurer que sa capacité de contenance correspond au poids de votre compagnon. En plus du poids, vous devez également tenir compte des dimensions de la litière. Votre félin n’aura pas forcément envie de faire ses besoins dans une litière minuscule. Aussi, le niveau sonore de la litière ne doit pas être négligé pour le confort de votre animal ainsi que pour votre propre bien-être. Votre félin risque d’avoir peur face à une litière trop bruyante et ne jamais l’utiliser. Privilégiez ainsi les litières silencieuses. Par ailleurs, vérifiez les matériaux utilisés pour la conception de l’accessoire. Il faut que la matière de fabrication soit agréable pour le bien-être de votre compagnon.
  6. Les oiseaux sont de plus en plus adoptés comment animaux de compagnie. Ces animaux sont d’excellents compagnons qui apportent la joie et le bonheur à leurs maîtres. Très sociables, ils créent des liens très affectueux avec leur maître tout autant qu’un chien ou un chat. Adopter un oiseau est donc une très bonne idée. Quel oiseau adopter ? Quels sont les plus affectueux ? Nous vous présentons dans cet article, une sélection de sept oiseaux domestiques les plus affectueux. Cette sélection vous permettra sans doute de bien choisir votre futur compagnon. Perruche calopsitte Cet oiseau est reconnu pour son intelligence, sa sociabilité et sa curiosité. C’est un oiseau affectueux, très proche de son maître. Vous deviez donc lui consacrer beaucoup de temps. Avec sa tête de couleur jaune, la perruche calopsitte a un corps de couleur grise, avec des taches orangées sur la joue, ainsi que des bandes blanches sur les ailes. Pour élever cet oiseau, vous devez prévoir une cage spacieuse. Dans cette cage, placez des jouets que votre perruche pourra mordiller. Étant un animal sociable, la perruche aime rester au contact de l’homme. Vous devez donc installer sa cage dans une pièce animée, afin qu’il puisse le plus de monde. L’oiseau doit également pouvoir déployer ses ailes pendant quelques heures dans la journée. En ce qui concerne son alimentation, la perruche calopsitte se nourrit essentiellement de graines. Vous pouvez donc opter pour un mélange de graines vendu dans les magasins spécialisés. N’hésitez pas à intégrer dans son alimentation des fruits et légumes, des compléments alimentaires ainsi que de l’eau. Toutefois, il faut savoir que la perruche calopsitte est un oiseau très bruyant. Il faut également lui consacrer suffisamment de temps afin d’éviter qu’elle s’ennuie. Cacatoès Originaire d'Indonésie, d’Australie, le Cacatoès est un très bel oiseau qui attire plus d’un. Il existe plusieurs types de Cacatoès, mais le Cacatoès Corelli et le Cacatoès noir sont les plus connus. C’est un animal très sociable que vous pouvez élever tout seul, ou en groupe avec ses congénères. Pour élever un Cacatoès, vous devez prévoir une grande cage propre et équipée. La cage doit être très grande afin que votre animal de compagnie puisse voler sans se blesser. Elle doit contenir les équipements de distraction pour permettre à l’oiseau de ne pas s’ennuyer. Les jouets préférés du Cacatoès sont entre autres les perles solides et acrylique bien grosses. Pour alimenter votre oiseau, optez pour des boulettes. Les graines ne sont pas adaptées à ces espèces, car elles pourront les faire grossir. Ara L’Ara est un nom commun donné à un groupe de perroquets. On distingue essentiellement 16 espèces d’aras, reconnaissables par leur plumage coloré, leur bec puissant et leur longue queue. Les espèces d’Aras les plus connues sont l’Ara noble et l’Ara de Lear. En plus d’être très affectueux, l’Ara est un fidèle compagnon. Il apprécie la présence humaine et a une intelligence extraordinaire. La particularité de cette espèce est sa capacité à parler et à retenir les choses. C’est un animal très bruyant, qui aime communiquer et peut être démonstratif lorsqu’il est heureux. Toutefois, il faut préciser que cette espèce d’oiseau n’est pas indépendante. L’Ara a constamment besoin d’être en interaction avec son maître ou avec ses congénères. Il est donc préférable d’en adopter plusieurs. L’Ara a besoin d’une alimentation équilibrée composée de graines, de noix, de fruits et de légumes. Amazone L’Amazone est sans doute l’un des oiseaux les plus affectueux et les plus démonstratifs. Il fera un excellent compagnon si vous recherchez un oiseau avec lequel vous aurez une relation fusionnelle. Il est considéré comme le plus intelligent des perroquets. On compte environ 26 espèces d’Amazones, et ces animaux ont l’habitude de vivre en groupe. Les plus connus sont l’Amazone à front bleu, l’Amazone à front rouge et l’Amazone blanc qui est d’ailleurs le plus timide. Il est important d’accorder suffisamment de temps à cet oiseau pour son bien-être et pour son épanouissement. Il est également indispensable de mettre à sa disposition des jouets et de le laisser sortir au moins 3 h par jour. Quant à son alimentation, elle peut être composée de mélange de graines, avec des fruits et légumes secs. Conure de Molinaie Encore appelée la Conure aux joues vertes, la Conure de Molinaie est un oiseau originaire de l’Amérique du Sud. Ce magnifique oiseau est très affectueux et très sociable, raison pour laquelle il est adopté par de nombreuses personnes. Très tendre, cet oiseau s’attache rapidement à son entourage. Il aime être câliné, se blottir dans les bras, dans les mains et le cou de son maître. Vous n’aurez donc pas de difficulté à établir une relation solide avec votre compagnon. La Conure doit sortir de sa cage pendant plusieurs heures dans la journée, et pensez à l’associer aux activités de la maison. Fournissez-lui une alimentation variée et équilibrée afin qu’elle soit en bonne santé. Caïque Le Caïque est un oiseau très coloré, très intelligent et qui est très facile à élever. Si vous êtes un débutant en la matière, cet oiseau vous conviendra parfaitement. Sociable, le Caïque aime bien divertir son entourage. Il a un caractère très agréable, et il prend une véritable place au sein de la famille. Cet oiseau est particulièrement affectueux et il est impossible de s’ennuyer en sa présence. En plus de son caractère tendre, le Caïque possède un joli chant mélodieux. Concernant son alimentation, il a besoin de consommer des fruits et légumes frais, en plus des graines, des noix et des haricots. Toui céleste Le Toui céleste est un petit perroquet très apprécié par les enfants. De petite taille, il mesure environ 15 cm en moyenne. Il est adapté au débutant, car c’est un oiseau facile à domestiquer. C’est un excellent animal de compagnie particulièrement affectueux. En raison de son comportement grégaire, il est préférable d’adopter au moins deux individus tout en prenant le soin d’éviter d’associer un mâle et une femelle. Enfin, c’est un oiseau granivore. Mettez donc à sa disposition de mélanges de graines ainsi que des fruits et légumes.
  7. Le cochon d’Inde est de plus en plus adopté en France. Faisant partie des nouveaux animaux de compagnie, le cochon d’Inde attire plus d’un en raison de sa beauté et de sa petite taille. Il est facile à élever et c’est surtout un animal très sociable. Si vous souhaitez adopter un cochon d’Inde, il est nécessaire de bien connaître ses caractères, notamment s’il est affectueux ou pas, afin de vous préparer en conséquence. Le cochon d’Inde est-il affectueux ? Comment le rendre heureux ? Lisez cet article pour obtenir des informations sur ce sujet. Qui est le cochon d’Inde ? Encore appelé cobaye, le cochon d’Inde est un rongeur de la famille des caviomorphes. Il est doté de dents à croissance continue, d’une seule paire d’incisives supérieures. Il a été découvert pour la première fois en Amérique du Sud, et il a été utilisé de diverses manières par l’homme. Il était élevé au Pérou pour sa viande et est devenu aujourd’hui un animal de compagnie très prisé par les pays occidentaux. On distingue deux grandes catégories de cochon d’Inde : les cochons d’Inde à poil long, et ceux à poil court. Concernant leur poids, le cobaye pèse généralement entre 900 g et 1,5 kg à l’âge adulte. Si ce drôle d’animal attire autant de personnes, c’est surtout en raison de ses caractères. Oui, le cochon d’Inde est un animal affectueux Les propriétaires de cochon d’Inde sont unanimes sur son caractère affectueux. Cet animal aime passer du temps avec son maître. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est nécessaire de lui consacrer beaucoup de temps. Il apprécie les longs moments de câlins ainsi que les démonstrations d’affection. C’est l’animal parfait si vous avez besoin d’un compagnon pour ne pas vous sentir seul. Il pourra bien vous rendre l’attention que vous lui portiez. Lorsqu’il est apprivoisé, il est très sociable et très affectueux. C’est un animal qui ne supporte pas la solitude, et qui a constamment besoin d’être entouré. Il vous accueillera avec de grands cris de joie lorsque vous rentrerez dans la pièce, et il prendra plaisir à être caressé. Si vous recherchez un animal de compagnie affectueux, alors n’hésitez pas à adopter un cochon d’Inde. Toutefois, assurez d’avoir beaucoup de temps à lui consacrer, au risque de le rendre malheureux. De plus, il doit être élevé dans certaines conditions pour être heureux. Comment bien élever le cochon d’Inde ? Si vous décidez d’adopter cet animal soit doux et affectueux, vous devez prendre certaines précautions pour son bien-être. Jouer avec votre animal Le cochon d’Inde a besoin de passer beaucoup de temps avec son maître pour être heureux. Vous devez donc lui consacrer suffisamment de temps et trouver des jeux intéressants qui pourront le captiver. Aussi, vous devez le manipuler régulièrement afin de l’habituer à votre présence. Caressez-le, faites-lui des câlins, prenez-le dans vos bras et montrez-lui votre affection et votre amour. Pour que votre animal collabore, vous devez l’apprivoiser au préalable. Adopter au moins deux cochons d’Inde Il faut dire que le cochon d’Inde est un animal grégaire. Il est habitué à vivre en groupe dans la nature. Comme nous l’avons dit précédemment, cet animal ne supporte pas la solitude. Il a constamment besoin d’être entouré. En cas d’ennui, il risque de développer un trouble du comportement. Pour cela, il est vivement recommandé d’adopter deux cochons d’Inde plutôt qu’un seul. Il est préférable d’adopter deux femelles, car la cohabitation entre elles se passe généralement très bien. Si vous optez pour un mâle et une femelle, il faudra castrer le mâle, car les cobayes se reproduisent très vite. Votre femelle risque d’être épuisée en raison des nombreuses gestations. Choisir une cage adaptée Bien que le cochon d’Inde aime bien se balader, il devra se loger dans sa cage pendant votre absence. Vous devez donc prévoir une cage si vous souhaitez adopter le cobaye. Cette cage doit être assez spacieuse afin de permettre à votre animal de compagnie de s’épanouir. Elle doit mesurer au minimum 1 m de long sur 1 m de large. Si vous avez suffisamment d’espace chez vous, vous pouvez opter pour une grande maison pour cochons d’Inde. En ce qui concerne la matière de fabrication, veuillez privilégier une cage en métal qui est à la fois bien solide et bien sécurisée. Évitez les matériaux et peintures toxiques, car le cochon d’Inde a tendance à ronger les barreaux de la cage. Les matériaux toxiques pourraient avoir de graves conséquences sur sa santé. Par ailleurs, vous pouvez équiper la cage de quelques accessoires amusants tels que des tunnels et des objets à ronger, car les cobayes sont de grands curieux. Par ailleurs, cette cage doit être installée dans un endroit protégé du froid, de la chaleur et des courants d’air. Idéalement, placez-la à un endroit dont la température est comprise entre 20 et 25 °C toute l’année. L’emplacement de la cage ne doit pas être éloigné de l’ambiance de la maison, car comme nous l’avons dit le cobaye aime être entouré. Offrez-lui une alimentation adaptée Pour le bien-être de votre animal, vous devez lui fournir une très bonne alimentation. Le cochon d’Inde étant un herbivore, il se nourrit surtout de végétaux. Aussi, est-il important de priser les aliments riches en vitamine C, car le cobaye ne la synthétise pas. Il doit donc consommer une alimentation riche en vitamine C. Par ailleurs, vous pouvez également lui proposer des compléments alimentaires. Offrez-lui par exemple de la banane, de l’ananas, de l’abricot, des feuilles de saule, du concombre, des fanes de carottes ou encore de la clémentine. Pensez à varier fréquemment les aliments que vous lui offrez. En outre, vous devez mettre à la disposition du cobaye du foin. Le foin favorise la digestion. Évitez absolument le foin fermier ainsi que les granulés industriels. Les produits laitiers, la viande, le café ainsi que l’ail blanc sont interdits. Assurez-vous de lui donner des aliments frais pour son bonheur. Le cochon d’Inde est un animal très affectueux, qui fera le bonheur de son maître. N’hésitez donc pas à en adopter.
  8. L'été est loin d'être terminé et le soleil brille fort. Si c’est la période idéale pour bronzer pour certains, c’est plutôt une période durant laquelle il faut se protéger des rayons UV avec de la crème solaire. Autant que la protection de la peau est nécessaire pour l’Homme, il l’est également pour les chiens. La tendance laisse à croire que ces derniers bénéficient d’une protection naturelle contre le soleil, ce qui est loin d’être le cas. En effet, certains y sont très sensibles et peuvent subir de graves conséquences. Est-ce important de protéger les chiens des coups de soleil avec de la crème ? Faisons le point sur le sujet. Les risques de coup du soleil chez le chien Les risques d’un coup de soleil chien en temps de forte chaleur sont très élevés. Par conséquent, il est recommandé de lui passer une crème solaire pour chien. Pourquoi protéger votre chien des coups de soleil ? Il est important d’offrir une protection solaire chien à votre animal pour qu’il ne soit pas exposé aux rayons UV. L’avantage principal est qu’il évite les coups de chaleur. Par ailleurs, notez qu’en cas d’exposition trop longue, le chien peut développer un cancer de la peau. Alors, pour éviter tout problème de santé de votre animal de compagnie, assurez-vous qu’il soit souvent à l’ombre. N’hésitez pas non plus à lui passer une crème solaire pour chien en cas de forte chaleur. Comment reconnaître un coup de soleil chez le chien ? La peau rouge ou rose est le premier indice qui devrait alerter son maître. Aussi, le chien ayant pris un coup de soleil se lèche incessamment afin de se soulager. En cas de cloques sur la peau ou des croûtes sur le museau (cas des chiens clairs), sachez également que le chien a pris un coup de soleil. En cas de symptômes précédemment listés, il est recommandé de l’amener chez un vétérinaire. Races de chiens prédisposés aux coups de soleil Il existe des races de chiens qui peuvent prendre des coups de soleil lorsqu’elles y sont exposées. On a, par exemple, les races à peau nue. Des chiens nus du Pérou, du Mexique ou de l’Argentine ; L’américain Hairless ; Le chien du Pharaon. Les races claires, voire blanches, y sont aussi prédisposées. Il s’agit notamment du Bull-terrier, du dalmatien, du Braque de Weimar, du Boxer et bien d’autres encore. Même si leur peau est mieux protégée par l’épaisseur de leurs poils, certains chiens à poil long restent sensibles aux rayons UV. C’est le cas du Berger blanc suisse. Certains chiens tondus pour des raisons d’esthétique ou de soins peuvent aussi prendre des coups de soleil à certains endroits. À l’instar des exemples donnés, on a aussi des cas de coup de soleil qui passent inaperçus. C’est le cas des chiens qui restent trop longtemps au soleil, environ plus d’une demi-heure. Dans quels cas mettre de la crème solaire à son chien ? Il est recommandé d’appliquer une crème solaire pour animaux à son chien en période de chaleur intense. Quand le chien voudra sortir pour se balader, appliquer une couche de protection solaire chien avant de le laisser. Faites de même avant une promenade dans le parc ou au bord de la mer si le chien a une peau fragile. Choisir la meilleure protection solaire : quelle crème solaire pour un chien ? Pour s’assurer que votre chien ne souffre pas de problème de santé, passez-lui une crème pour coup de soleil. Cependant, n'optez pas pour n’importe quelle crème solaire pour animaux. En effet, pour une meilleure sécurité de l’animal, optez pour une protection pour chien adaptée. Peut-on utiliser la crème solaire humaine ? Les experts et professionnels de santé animaliers déconseillent l’utilisation de crème solaire humaine sur les chiens. En effet, ces derniers ont besoin d’une crème solaire pour animaux spécifiques. Celles destinées aux humains intègrent des ingrédients qui peuvent être toxiques pour les chiens, l’oxyde de zinc par exemple. Certains utilisent la crème solaire pour bébé pour leur chien. Certes, cela peut s’avérer efficace, mais pour éviter tout risque, il est préférable d’utiliser une protection solaire chien. Les différents types de protection solaire pour chien La crème pour coup de soleil pour chien se décline sous plusieurs modèles. Autant que soient ces modèles, ils intègrent différentes caractéristiques, mais jouent le même rôle. Sous forme liquide : cette forme de protection pour chien se pulvérise. Il est adapté pour les zones comme l’estomac et la tête du chien ; Sous forme de baume : adapté pour une partie spécifique du corps du chien. Par exemple, il peut être utilisé pour protéger le nez ; Sous forme de lingettes : la meilleure solution pour ne pas gaspiller la protection solaire chien ; Sous forme de bâton : avec ces derniers, la crème solaire pour chien intègre mieux la peau de l’animal ; Sous forme de spray manteau : dites stop au coup de soleil chien avec ce dernier. Il existe également une protection pour chien sous forme crème qui apaise les régions croustillantes, sèches et douloureuses du chien. Les critères pour choisir la meilleure crème solaire pour son chien Il est clair saintement que le chien peut attraper un coup de soleil comme l’être humain. Par conséquent, n’hésitez pas à lui appliquer une crème pour coup de soleil pour limiter les risques de cancer. Cependant, l’achat ce produit doit prendre en compte des critères spécifiques. Il existe sur le marché des crèmes solaires conçues pour les chiens. Pour votre choix, optez pour une crème dont la formule respecte le pH de la peau et qui est hypoallergénique. Aussi, la crème ne doit pas être parfumée, doit pouvoir résister à l’eau, sans parabènes et ne doit intégrer aucune substance irritante pour la peau du chien. Aussi, plus son indice de protection est élevé, plus il est de qualité. N’hésitez pas à le tester avant de prendre une décision d’achat. Conseils pour protéger son chien des dangers du soleil La première solution pour protéger votre animal de compagnie est de lui appliquer une protection contre coup de soleil chien. Cette application doit être faite sur des zones bien définies pour une meilleure efficacité. Il s’agit notamment du nez, des oreilles, du ventre et de l’intérieur des cuisses. Les zones avec faible pigmentation sont aussi à considérer. Le moment idéal est quand le soleil est trop fort, c’est-à-dire entre 10 heures et 16 heures. Outre la crème solaire pour chien, vous pouvez lui porter un chapeau et une lunette de soleil. Ce sont également des alternatives pour éviter un contact direct entre la peau du chien et les rayons UV.
  9. Avoir un bon poids est important pour le bien-être de votre chat. En effet, il doit maintenir un poids sain et éviter au maximum les risques d’obésité. Cependant, il est difficile de détecter que son petit tigre rencontre une difficulté au niveau du poids. Quel est le poids idéal pour un chat ? Comment maintenir un poids normal chez votre animal de compagnie ? Que faire lorsque le poids de votre chat est inférieur à la normale ? Lisez cet article pour obtenir toutes les précisions sur le poids idéal pour un chat. L’importance d’un poids sain chez le chat Il est nécessaire que votre chat ait un poids normal afin d’éviter les maladies. Le poids est un indice de la bonne santé de votre animal. En effet, l’obésité expose votre animal à des problèmes de santé qui pourrait conduire à la mort. Il en est même de la maigreur. La maigreur peut traduire un problème santé. La bonne santé est indispensable pour permettre à votre félin d’être heureux et de s’épanouir. De plus, un chat en surpoids ne sera pas en mesure d’exprimer convenablement son instinct de chasseur. Il ne pourra pas pratiquer les activités physiques, au même, titre que ses congénères qui ont un bon poids. Un surpoids du félin l’expose à certaines maladies à savoir le diabète de type 2, les maladies cardiaques, les douleurs articulaires ainsi que les lésions articulaires. De plus, vous devez donc absolument veiller à ce que votre chat maintienne un bon poids pour son bien-être et pour l’allongement de son espérance de vie. Quel est le poids idéal pour un chat ? Il n’existe pas de poids moyen fixe pour tous les chats. Le poids moyen d’un félin varie d’une race à une autre en fonction de certains éléments. Certaines races ont des poids plus élevés que d’autres. Par exemple, les Maine coons pèsent un peu plus que les Siamois. De même, le poids des chats varie selon que l’animal soit stérilisé ou non. En effet, les chats stérilisés prennent facilement du poids. Ils sont plus exposés au risque d’obésité surtout quelques mois après la stérilisation. Le poids idéal du chat varie également en fonction de l’âge de l’animal. Le poids moyen d’un chat est donc déterminé à partir d’un faisceau d’indices à savoir sa race, son âge et ses spécificités physiologiques. Pour cela, il existe des outils de calcul pour déterminer le poids idéal de votre félin. Astuces pour évaluer le poids de votre chat Les experts ont créé un outil de calcul de l’indice de la condition corporelle du chat qui permet d’évaluer le poids du chat. L’outil de calcul ne se limite pas au poids du chat. Cependant, il encourage à observer votre animal sous plusieurs angles afin de voir si sa condition corporelle est idéale. Cette technique est fortement utilisée par les spécialistes, et vous pouvez demander l’intervention d’un vétérinaire pour l’évaluation du poids du félin. Par exemple, lorsque vous regardez votre félin de profil d’en haut, vous devez être en mesure de distinguer ses os ainsi que le creux de son flanc. En dehors de cette méthode, il est également possible d’évaluer le poids du chat en utilisant une balance de salle de bains. Vous n’avez qu’à poser le chat sur la balance, et à lire le résultat. Certains chats ne restent pas dociles sur la balance afin de vous permettre de lire le résultat. Dans ce cas, vous pouvez vous peser d’abord, ensuite vous pesez en portant le chat. Il suffit de soustraire le premier résultat du second pour connaître le poids du félin. Par ailleurs, il est possible de palper les côtes du chat avec vos doigts pour évaluer son poids. Si au cours des palpitations vous sentez ses côtes sans pour autant les voir, alors le poids de votre animal est normal. Si vous sentez les côtes, mais que vous ne pouvez pas les compter, votre chat est sans doute en surpoids. Enfin, si vous ne sentez absolument pas ses côtes, cela voudra dire que votre félin est obèse. Il est toujours préférable de se référer à un vétérinaire pour un résultat précis sur le poids de votre animal de compagnie. Comment maintenir un poids idéal chez le chat ? Vous avez sans doute compris qu’il est important que votre chat ait un poids sain pour son bien-être. Pour cela, vous devez fournir à votre animal une alimentation équilibrée. Son alimentation doit être adaptée à ses besoins nutritionnels, sachant bien entendu que ces besoins varient en fonction de la race, de l’âge, de l’état de santé et de l’exercice physique de l’animal. Nous vous recommandons d’opter pour une alimentation maison, qui vous permet de mieux contrôler les apports nutritifs fournis à votre animal. De plus, il est également important que votre animal fasse des exercices quotidiennement. Que faire lorsque votre chat est en surpoids ? Un chat en surpoids a besoin d’un rééquilibrage alimentaire. Il est important de revoir l’alimentation que vous avez l’habitude de fournir à votre animal de compagnie. Vous pouvez, par exemple, réduire les friandises. Il est également crucial de prévoir des séances d’activités physiques à votre animal. Il est recommandé de demander conseil chez le vétérinaire, qui pourrait vous proposer un plan de gestion du poids. Que faire lorsque le poids du chat est inférieur au poids moyen ? Si votre chat présente une insuffisance pondérale, vous devez prendre le soin de vérifier que cet état n’est pas dû à une maladie. En effet, la maigreur de votre chat peut être due à une cause médicale. Elle peut être également liée à une sous-alimentation ou encore à une dépense énergétique inhabituellement élevée. La maigreur de chat est parfois due à une mauvaise qualité des aliments qu’il consomme. Pour cela, il est recommandé de discuter avec le vétérinaire, afin de trouver la cause de cette insuffisance pondérale afin d’y apporter la solution adéquate. Par ailleurs, pensez à vermifuger régulièrement le félin, car les vers peuvent aussi être responsables de l’insuffisance pondérale du chat.
  10. Il est tout à fait normal qu’un chien se gratte le corps. C’est un comportement naturel qui ne devrait pas vous alarmer. Cependant, lorsqu’il se gratte de façon excessive, vous devez notamment vous inquiéter si les démangeaisons sont accompagnées de certains symptômes. Ce comportement peut, en effet, cacher une infection, un problème d’hygiène voire un trouble du comportement. Pourquoi votre chien se gratte-t-il beaucoup ? Que faire face à cette situation ? Notre expert vous apporte toutes les réponses dans cet article. Les raisons pour lesquelles le chien se gratte excessivement Les raisons pour lesquelles le chien de gratte excessivement sont nombreuses. Il peut s’agir d’une infestation par des parasites externes, une infection fongique, l’anxiété, une maladie ou encore un trouble du comportement. L’infestation par des parasites externes Votre chien peut se gratter beaucoup parce qu’il est infesté par des parasites. Parmi ceux-ci, nous avons, par exemple, les piqûres de puce qui entraînent chez le chien de fortes démangeaisons. Celles-ci s’intensifient si l’animal souffre d’une dermatite par allergie aux piqûres de puces. Les poux peuvent également favoriser les démangeaisons chez le chien. Ils se transmettent par contact direct ou indirect avec un objet déjà infesté. En plus de ces parasites, les aoûtats facilitent aussi les démangeaisons chez les chiens. De surcroît, il s’agit d’un parasite qui infeste généralement les animaux entre fin juillet et mi-septembre. Il est donc important d'être prudent lors de vos promenades dans les herbes hautes lors cette période. Une infection fongique Une infection provoquée par un champignon ou une levure peut entraîner les démangeaisons chez votre animal. Ce type d’infection touche généralement des endroits bien précis tels que le conduit auditif, le ventre, les espaces entre les doigts, ou encore les babines. Cette infection fongique peut être causée par l’irritation de la peau, la prise d’antibiotiques et le stress élevé. En plus des démangeaisons, l’infection fongique se manifeste par l’augmentation de la production de sébum, ce qui a pour conséquence de rendre la peau grasse et malodorante. Elle se manifeste aussi par l’apparition des rougeurs sur la peau de l’animal. L’anxiété et l’ennui Un chien anxieux ou trop stressé peut se gratter le corps dans le but de calmer son anxiété. En effet, lorsque le chien est stressé, il a tendance à se lécher et à se gratter afin de mieux se sentir. Il faut dire que le léchage permet au chien de se calmer. Le stress est d’ailleurs à l’origine de plusieurs maux cutanés. Cette réaction du chien liée à son état d’anxiété est appelée la dermatose psychogène. En dehors de l’anxiété, le chien peut se gratter de façon compulsive de sorte à créer une lésion inflammatoire à sa peau parce qu’il s’ennuie. Vous savez sans doute que les chiens sont des animaux hyper actifs qui demandent de pratiquer des activités. Ils ne supportent pas l’ennui, et cela susciterait en eux des comportements inhabituels. Le grattage excessif sera donc pour votre animal une activité de substitution. Une allergie cutanée Le grattage excessif peut être la manifestation d’une réaction allergique du chien. En effet, si votre chien est allergique à un aliment qu’il a consommé ou un produit avec lequel il a été en contact, cela peut entraîner de fortes démangeaisons. Il est primordial de connaître les divers produits et substances auxquels votre animal de compagnie est allergique afin d’éviter qu’il les consomme. Une maladie Les démangeaisons excessives de votre chien peuvent être dues à une maladie. S’il souffre, par exemple, d’une tumeur cutanée ou d’une maladie auto-immune de la peau, c’est tout à fait normal qu’il se gratte beaucoup. L’une des maladies qui entraînent le plus le grattage est la dermite. Il s’agit d’une maladie de la peau qui existe sous plusieurs formes. Cependant, cette maladie ne touche pas tous les chiens de la même manière. Les risques d’infection varient en fonction de la race de l’animal, de son alimentation et son environnement. Pour détecter une dermite, il est nécessaire de se rendre chez un vétérinaire. Par ailleurs, le chien peut se gratter le corps parce qu’il souffre d’un trouble du comportement, résultant d’un problème au niveau de son éducation. Que faire lorsque votre chien se gratte beaucoup ? Comme nous avons vu, le grattage excessif de votre chien peut avoir des causes sérieuses qui nécessitent votre intervention. Il est primordial de comprendre l'origine du problème, et pout cela vous devez montrer votre protégé à un vétérinaire. Cette visite déterminera votre plan d'action pour soulager le chien. Contactez un vétérinaire ou un spécialiste canin Lorsque votre chien se gratte excessivement, vous devez impérativement le conduire chez un vétérinaire. Ce dernier fera tous les examens nécessaires pour déterminer la cause du mal dont souffre votre compagnon et prescrira un traitement adéquat. Très souvent, le vétérinaire recommande de traiter le chien contre les parasites internes et externes. Il peut également vous conseiller de revoir l’alimentation de l’animal et de revoir le quotidien du chien en lui proposant des activités intéressantes cassant l’ennui. En dehors du vétérinaire, vous pouvez aussi consulter un éducateur canin qui vous proposera des solutions afin que votre animal ne se gratte plus beaucoup. Le recours à un éducateur canin est encore plus conseillé lorsque votre compagnon souffre d’un trouble du comportement. Les astuces de grand-mère pour calmer les démangeaisons Certaines astuces de grand-mère peuvent vous permettre de calmer les démangeaisons de votre compagnon. Bien que l’efficacité de ces astuces n’ait pas été prouvée scientifiquement, plusieurs maîtres de chien ont témoigné qu’elles soulagent effectivement les chiens. Il est conseillé, par exemple, d’appliquer du jus de citron sur la peau et sur les poils du chien. Prenez également le soin de brosser régulièrement votre chien. Cela lui permet de rester toujours propre. Il est aussi recommandé de passer du vinaigre de cidre de pomme sur la peau et sur les poils du chien. Pensez à installer un humidificateur dans votre logement. Prenez le soin de masser les zones sèches de la peau du chien avec de l’huile d’olive. Enfin, sachez qu’il n’est pas normal que votre chien se gratte excessivement. C’est un comportement anormal qui peut être lié à plusieurs raisons parfois graves. Dès que vous constatez que votre animal de compagnie est dans cette situation, consultez immédiatement un vétérinaire. Quoi qu’il en soit, cette situation n’en doit pas être prise à la légère. Vous devez agir au plus vite.
  11. Vous disposez d’un petit bassin extérieur et vous hésitez sur le type de poisson à y mettre pour l’embellir ? Sachez qu’il existe de petits poissons qui pourront être élevés dans votre petit bassin. Quelles sont les espèces de poissons adaptées à un petit bassin extérieur ? Afin de vous simplifier la tâche, nous vous présentons dans cet article quelques espèces de poissons parfaits pour un petit bassin extérieur. Le Médaka Ce poisson de petite taille (Oryzias latipes) correspondra parfaitement à un petit bassin extérieur. Sa taille est, en effet, comprise entre 2 et 4 cm, et vous n’aurez donc pas besoin d’avoir un grand espace pour l’élever. De couleur grise, sa peau tend parfois vers une couleur jaune pâle. Il doit être maintenu idéalement dans une eau comprise entre 4 ° et 28 ° C. Le volume de votre bassin extérieur doit être au minimum de 30 litres pour que le Médaka soit dans de bonnes conditions. Ce poisson se produit facilement, et il est recommandé d’en mettre 5 au minimum ensemble afin de respecter leurs besoins et leur bien-être. En ce qui concerne son comportement, ce poisson ne pose pas de problème de cohabitation. Il s’élève aisément et est surtout adapté aux débutants en la matière. Les poissons Jordanella floridae Cette espèce de poisson est adéquate si vous avez un petit bassin extérieur. C’est un poisson de petite taille, soit 3 à 5 cm pour les femelles et les mâles peuvent mesurer jusqu’à 6 cm. De plus, il doit être maintenu en extérieur à une température comprise entre 18 °C et 30 °C. Votre bassin extérieur doit avoir un volume d’au moins 60 L pour l’élever. De plus, vous pouvez élever un seul poisson de cette espèce. Cependant, il est toujours préférable de l’élever en groupe, car il se plait mieux lorsqu’il est avec entouré. C’est un poisson très joli, avec un gros point noir avec des bandes rouge et noir en alternance sur tout le corps. Originaire de Floride aux États-Unis, on le retrouve très peu en Europe. Crédit Photo : CheepShot Le Cyprinella lutrensis Ce petit poisson originaire des États-Unis mesure entre 3 et 5 cm. À l’âge adulte, il peut mesurer environ 8 cm. Il est parfaitement adapté à l’extérieur lorsqu’il fait beau, et peut cohabiter facilement avec d’autres espèces de poissons telles que les carpes et les poissons rouges. Au moins 5 Cyprinella lutrensis doivent être maintenus ensemble pour leur bien-être. Afin d’accueillir ces 5 poissons, le volume de votre bassin extérieur doit être au moins de 100 L. Le Cyprinella lutrensi est facile à élever. En ce qui concerne son alimentation, ce poisson est omnivore qui accepte tout type de nourriture. Le Sarasa Le Sarasa (Carassius auratus) est sans doute le poisson rouge le plus populaire. Il est fortement utilisé pour les bassins extérieurs en raison de ses belles couleurs qu’est le rouge avec des taches blanchâtres. Certaines variantes ont une couleur blanche, avec des taches rouges. Très robuste, il mesure entre 10 et 20 cm. Son espérance de vie est de 15 à 25 ans, en fonction des conditions dans lesquelles il est maintenu. Ce poisson cohabite facilement avec d’autres poissons dans le bassin, et pour son bien-être, il est recommandé de l’élever en groupe de 5 minimum. Quant à l’alimentation, le Sarasa doit consommer de la nourriture légère et digestible. Par ailleurs, il est important de protéger ce poisson, car c’est la proie idéale du héron et des chats. Le vairon Le vairon (Phoxinus phoxinus) est un petit poisson dont la taille est de 4 à 10 cm. Élancé, le corps de ce poisson a une forme cylindrique, avec de petites écailles peu visibles. On le retrouve dans toute l’Europe à l’exception de certains pays du Sud et de la Grèce. Avec une espérance de vie comprise entre 3 et 6 ans, on le retrouve très souvent dans les cours d’eau. Vous pouvez également le mettre dans votre bassin extérieur, en fonction des saisons. Le vairon aime les cours d’eau bien oxygénée, tels que les rivières et les zones peu profondes. Ce poisson est omnivore, vous n’aurez donc aucune difficulté concernant son alimentation. Il peut se nourrir de vers, d’algues, de petits insectes, ou encore des larves aquatiques. Le Corydora poivré Le Corydora poivré (Corydoras paleatus) est un poisson idéal pour un bassin extérieur. Sa particularité est qu’il consomme les détritus du bassin. Cela favorise la propreté du bassin. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui incitent de nombreuses personnes à l’adopter. Aussi, il dispose de barbillons qu’il utilise pour fouiller le fond du bassin. Il est important de choisir un bon substrat pour le fond du bassin afin d’éviter qu’il se blesse. Ce poisson évolue naturellement dans une température comprise entre 18 °C, 25 °C. De plus, il pourra ainsi rester en extérieur sans problème. Le Corydora poivré est un poisson qui vit en banc, raison pour laquelle il faut au moins 8 poissons dans le bassin. Le volume idéal pour accueillir ces huit poissons est 100 L. Le goujon Le goujon (Gobio gobio) est un joli poisson de l’Europe centrale qui présente une section presque ronde, avec une tête massive ainsi qu’une bouche infère. Sur chaque côté de sa bouche se situent des barbillons. Le physique de ce poisson attire les amoureux de poissons. Son corps est de couleur brune avec quelques motifs noirs. Encore appelée nettoyeur de fond, la taille de ce poisson est comprise entre 10 et 15 cm. Il doit toujours demeurer dans un milieu propre, raison pour laquelle vous devez bien entretenir le bassin. L’espérance de vie du goujon est de 5 ans, et nous vous recommandons de le mettre en bancs de 10 poissons au minimum. Vous n’aurez pas de difficulté en ce qui concerne son alimentation, car il se nourrit principalement d’insectes et de vers. Voici présentés quelques petits poissons qui conviendront à votre petit bassin extérieur. Pour le bien-être des poissons, prenez le soin de nettoyer convenablement le bassin et de renouveler l’eau fréquemment. Les petits bassins ont encore plus besoin de nettoyage que les plus grands.
  12. De plus en plus, les personnes souhaitant avoir un animal chez soi se tournent vers les NAC, des espèces animales extraordinaires, qui ne s'associent pas toujours avec l'image classique d'un animal de compagnie. Parmi ces animaux, nous avons le gecko à crête qui est très prisé actuellement. Toutefois, pour adopter ce reptile, vous devez connaître ses besoins fondamentaux afin de l’élever dans de très bonnes conditions. Comment bien aménager l’environnement de vie du gecko à crête ? Quelle alimentation lui fournir ? Notre expert vous donne tous les conseils pour bien élever un gecko à crête. Quelques bonnes raisons d’adopter un gecko à crête Si vous hésitez à adopter ce reptile, sachez que c’est un animal très amusant dont vous allez sûrement apprécier la vivacité et la facilité d'entretien. Le gecko à crête et l’animal de compagnie idéal si vous présentez une allergie aux poils des animaux standard.. C’est un reptile très beau adapté aux débutants. Le gecko à crête est extrêmement intéressant à observer, il est connu pour l’agilité et rapidité avec lesquelles il se déplace et saute d’une branche à l’autre. De plus, une fois l'âge adulte atteint (les bébés sont trop fragiles pour être manipulés), il supporte très bien la manipulation. Vous pourrez même autoriser vos enfants à le manipuler avec précaution. En revanche, il s’agit d’un reptile nocturne, n'oubliez pas de bien prendre en compte cette condition avant d'adopter un gecko. Très docile, c’est un animal qui n’est pas du tout difficile à élever. Comme tous les reptiles, il se nourrit essentiellement d’insectes. De plus, le gecko à crête peut vivre aisément dans un endroit humide. Vous n’aurez donc pas besoin de disposer d’un équipement de chauffage. Mieux, c’est un animal très robuste et résistant qui tombe rarement malade. Son espérance de vie est estimé à 15-25 ans. Quel est le prix d’un gecko à crête ? Le prix d’un gecko à crête varie en fonction de son âge et du lieu d’achat. Il est en effet possible d’acheter son gecko à crête auprès d’une animalerie ou chez un particulier. Il existe plusieurs sites d’annonce qui permettent aux particuliers de mettre en vente leurs animaux lorsqu’ils ne sont plus en mesure de les garder. Pour l’achat d’un jeune gecko à crête chez un particulier, prévoyez environ 50 euros contre 75 euros dans une animalerie. Pour un adulte, le prix peut aller jusqu’à 400 euros en fonctions des caractéristiques de l’animal. Pour plus de sécurité, achetez vos animaux de compagnie dans les animaleries. Quel terrarium pour le gecko à crête ? Pour élever votre gecko à crête, vous devez prévoir un terrarium suffisamment grand qui permet à votre animal de se sentir à l’aise. Le terrarium doit mesurer au minimum 45X45X60 cm. Il peut être beaucoup plus grand en fonction de la taille de votre animal. Vous pouvez opter pour un terrarium en verre ou un modèle grillagé selon votre préférence. Une fois le terrarium choisi, il est nécessaire de bien l’aménager afin de permettre au gecko de se sentir dans son environnement naturel. Le fond du terrarium Il est fortement recommandé de bien décorer le fond du terrarium notamment lorsqu’il s’agit d’un terrarium en verre. Cela lui donne un aspect plus naturel, et permet à votre animal de se sentir en sécurité. Il existe aujourd’hui sur le marché plusieurs types de fonds de terrarium, qu’il suffit de placer simplement. Vous pouvez également opter pour des fonds en liège ou encore des fonds en fibres de coco. Selon vos envies, vous pouvez recouvrir les côtés du terrarium avec un film adhésif. Ces aménagements permettent au gecko de se sentir moins exposé, et d’être de ce fait plus serein. Le substrat adéquat Votre terrarium doit être équipé d’un substrat capable de retenir l’humidité sans faire des moisissures. Il est donc conseillé d’opter pour un substrat hydrophile. Par exemple, un substrat en fibre de coco sera parfait pour le terrarium, car il ne moisit pas et absorbe bien l’humidité. De même, la tourbe blonde fera l’affaire, car elle convient parfaitement au milieu tropical humide. En raison de son acidité, la tourbe blonde prolifère moins de bactéries, ce qui est utile pour le bien-être de votre animal. Vous pouvez également opter pour la sphaigne, qui est un substrat généralement utilisé en complément d’un substrat principal. Si vous souhaitez faire des économies, vous pouvez utiliser des papiers journaux ou des essuie-tout pour le terrarium de votre compagnon. Les papiers journaux sont d’ailleurs recommandés pour les bébés geckos, car cela annule tout risque d’occlusion. Toutefois, bien qu’économe, cette alternative est peu esthétique. Les cachettes Le terrarium doit contenir certaines cachettes pour le bien-être de votre reptile. Il faut dire que cette espèce animale aime bien se réfugier dans les cachettes notamment sous la végétation. Pour cela, prévoyez des plantes pour l’intérieur de l’aquarium. Vous pouvez opter pour des plantes naturelles, ou à défaut, des plantes artificielles. Il existe, en effet, plusieurs plantes en plastique sur le marché, accompagné d’une ventouse pour permettre de la fixer sur le mur du terrarium. Aussi, les cachettes peuvent être créées avec la noix de coco. Très apaisantes, les noix de coco offrent un espace de repos qui fera du bien à votre gecko. Par ailleurs, vous pouvez utiliser des écorces de liège pour servir de cachette dans le terrarium. En plus d’être naturelles, les écorces de liège sont très esthétiques et apportent une touche originale à l’habitation du reptile. L’hygrométrie et l’éclairage Afin que le terrarium soit maintenu au niveau d’humidité adéquate, utilisez un vaporisateur manuel ou automatique selon vos goûts. Cela vous permettra de vaporiser quotidiennement le terrarium. Cette action est largement suffisante pour maintenir le terrarium à un bon taux d’humidité. En ce qui concerne l’éclairage, les geckos à crête doivent être maintenus à une température ambiante d’une maison. Ils n’ont donc pas en principe besoin d’UVB. Cependant, si votre terrarium est intégré de plantes naturelles, optez pour une lampe LED pour favoriser leur croissance. L’alimentation du gecko à crête Les geckos à crête sont principalement insectivores et frugivores. Mettez donc à la disposition de votre animal des insectes et des fruits. Ils aiment bien le nectar, le pollen ainsi que les petits vertébrés. L’alimentation du reptile doit être en outre adaptée à son âge. Par exemple, lorsqu’ils sont jeunes, les geckos délaissent les fruits pour ne consommer que des insectes. Cette tendance s’inverse généralement lorsqu’ils sont adultes. En plus des aliments, prévoyez des compléments alimentaires pour son bien-être.
  13. Le vinaigre de cidre est un aliment naturel très bénéfique pour les chats. Il peut être utilisé pour soulager rapidement et naturellement certains maux dont souffre votre félin. C’est donc un aliment à absolument avoir à portée de main lorsque vous élevez des chats. Toutefois, il doit être administré selon la bonne voie et le bon dosage. Quels sont les bienfaits du vinaigre de cidre pour les chats ? Comment l’administrer aux félins ? Quels sont ses effets secondaires et contre-indications ? Lisez cet article pour obtenir toutes les informations sur l’utilisation du vinaigre de cidre pour votre animal de compagnie. Les bienfaits du vinaigre de cidre pour les chats Le vinaigre de cidre dispose de nombreux effets positifs sur les chats. Cet aliment dispose, en effet, de propriétés saines qui peuvent agir sur la peau et le pelage du félin, sur le système immunitaire et sur l’anxiété et le stress de votre animal. Il peut même faciliter la digestion du chat. Effets antiparasitaires Le vinaigre est utilisé comme un vermifuge naturel. L’acide acétique qu’il contient a un effet répulsif. Il peut donc être utilisé pour traiter les parasites externes tels que les puces, ou encore les prévenir. En plus d’être utilisé comme un vermifuge, le vinaigre de cidre est aussi utilisé pour traiter les bactéries et les infections. Ses propriétés bactéricides et fongicides lui permettent d’être un bon désinfectant. Par exemple, pour les chats atteints d’une infection à l’oreille, le vinaigre de cidre peut être utilisé pour la désinfecter et la maintenir propre du cérumen et des détritus cellulaires générés pendant l’infection. Effets sur le pelage et la peau Le vinaigre de cidre agit sur la peau du chat en équilibrage son pH. De ce fait, votre animal sera moins exposé aux risques d’infections et d’irritations. De plus, grâce à ses propriétés hydratantes, il prévient la sécheresse et la desquamation de la peau. C’est un excellent moyen de renforcer la résistance du cuir chevelu du chat, ce qui donne un éclat supplémentaire au pelage du chat. Mieux, si votre félin à de très fortes odeurs corporelles, le vinaigre de cidre peut être utile pour réduire ses odeurs. Si vous souhaitez que votre chat soit beau avec un bon pelage et une belle peau, pensez absolument à utiliser le vinaigre de cidre à votre petit tigre. Effets sur le système immunitaire Le vinaigre de cidre est très efficace pour renforcer le système immunitaire des félins. En effet, cet aliment naturel est un antioxydant, qui agit sur l’ensemble du système immunitaire de l’animal. Il réduit, par exemple, les risques de maladies cardiovasculaires et abaisse ma tension artérielle. Le vinaigre de cidre peut être un moyen de traitement de l’hypertension artérielle. Il favorise également la bonne circulation du sang, en réduisant le taux de triglycérides dans le sang. Aussi, le vinaigre de cidre est-il utile pour la réduction des radicaux libres, qui sont à l’origine du stress oxydatif, et donc du vieillissement cellulaire. Cet aliment permet donc à votre animal d’être en bonne santé, d’être moins stressé et de garder un aspect physique jeune. Source de potassium Le vinaigre n’est pas une source de vitamines et de minéraux. Toutefois, il fournit du potassium au félin. Ainsi, si votre animal de compagnie manque de potassium, ajouter juste du vinaigre de cidre dans son eau et le tour est joué. Régulation du taux de glucose dans le sang Le vinaigre de cidre aurait un effet hypoglycémique. Il serait en mesure de réguler le niveau de glucose dans le sang. Cet aliment devient donc plus conseillé pour les chats souffrant de diabète. Toutefois, des études scientifiques continuent d’être menées afin d’expliquer cette action hypoglycémique. Posologie et Mode d’emploi Vous aurez compris que le vinaigre de cidre peut être utilisé pour plusieurs finalités. Il favorise le bien-être de votre animal en agissant de différentes manières. Toutefois, pour avoir les résultats escomptés, vous devez proposer le vinaigre de cidre à votre animal selon le bon dosage, et de l’administrer d’une bonne façon. Il peut être utilisé en interne ou externe et la posologie dépendra de la voie d’administration. Utilisation externe L’utilisation en externe peut consister en une prise par voie orale du vinaigre de cidre, ou en une application locale sur le corps de l’animal. Pour donner le vinaigre de cidre à votre félin en utilisation externe, il est nécessaire de le diluer au préalable. Il est conseillé de diluer à parts égales le vinaigre et l’eau. Par exemple, pour avoir 1 L d’eau, prenez ½ d’eau potable ainsi que ½ de vinaigre de cidre. La solution doit être mise dans un bocal pour qu’il le boive. Cependant, votre chat peut ne pas aimer l’odeur du vinaigre de cidre. Pour cela, vous devez prévoir un bol séparé d’eau propre et sans vinaigre pour lui permettre de s’hydrater. Lorsque vous souhaitez passer le vinaigre de cidre sur le corps de l’animal, mettez la solution diluée dans un flacon pulvérisateur. Vous allez donc le pulvériser sur le pelage du félin tout en évitant ses yeux. Utilisation interne En utilisation interne, vous pouvez mélanger le vinaigre de cidre à la nourriture de votre animal de compagnie directement dans sa gamelle au moins une fois par jour. Il est recommandé d’utiliser le vinaigre en interne pour les félins qui souffrent d’infections urinaires, d’infections respiratoires ou encore des allergies. Effets secondaires et contre-indications du vinaigre de cidre Les bienfaits du vinaigre de cidre pour les chats sont indéniables. Cependant, il peut entraîner certains effets secondaires tels que les troubles digestifs, les vomissements, des diarrhées ou encore des douleurs abdominales. Le vinaigre de cidre peut également entraîner certaines allergies lorsque votre animal est allergique à un composant du vinaigre de cidre. Aussi, le vinaigre de cidre est contre-indiqué lorsque votre animal souffre de l’ulcère, de certaines allergies et en combinaison avec d’autres médicaments. Pour plus de sécurité, il est toujours recommandé de demander l’avis d’un vétérinaire avant d’administrer le vinaigre de cidre à votre chat.
  14. Le Pogona nain est très prisé par les amoureux de reptile. Sa petite taille rend son élevage plus facile, surtout si vous n’avez pas assez d’espace. Très élégant, c’est un reptile très docile que vous n’aurez pas du mal à éduquer. Avant d’adopter votre Pogona nain, vous devez avoir des informations sur son mode de vie afin de faciliter votre cohabitation. Quelles sont les conditions de maintenance d’un Pogona nain ? Quelle est l’alimentation adaptée ? Quel est son prix ? Découvrez dans cet article nos conseils pour vous permettre d’élever votre reptile dans de bonnes conditions. Présentation du Pogona nain Encore appelé Pogona henrylawsoni, le Pogona nain est un agamidé originaire de l’Australie. De très petite taille, ce reptile mesure entre 25 et 30 cm, sachant que les mâles sont plus petits. Il est reconnaissable par sa couleur belge à jaune sable et son dos un peu plus foncé. Le dessous de son corps est un peu plus clair. Ce mélange donne un résultat magnifique qui attire plus d’un. S’agissant de son comportement, ce lézard diurne est plutôt docile. Il évolue en journée, et aime bien grimper. Il est d’ailleurs conseillé de mettre à sa disposition des branchages ou d’autres supports. Il s’adapte rapidement à la vie en captivité et est très facile à élever. Si vous êtes débutant en la matière, le Pogona nain est sans doute ce qu’il vous faut. Il s’apprivoise facilement, et vous pouvez le manipuler sans risque d’agressivité. Il faut dire que le Pogona nain n’est aucunement agressif. L’animal n’attaque que lorsqu’il se sent en danger. Ainsi, si vous recherchez un reptile facilement manipulable, optez pour un Pogona nain. Cependant, il est déconseillé d’élever deux mâles ensemble surtout si votre terrarium est de petite taille. En effet, lorsque ce reptile vit en groupe, il y a une sorte de relation hiérarchique qui s’instaure entre les individus. De ce fait, entre deux mâles il pourrait avoir souvent des bagarres, car la relation de dominant et de dominé est difficile à mettre en place entre eux. Enfin, c’est un animal très curieux, dont la compagnie est très agréable. Vous pourrez le manipuler aisément après l’avoir apprivoisé. Prix d’un Pogona nain Le prix du Pogona nain varie en fonction de plusieurs facteurs, dont son âge, et aussi du lieu d’achat. Il est possible d’acheter un Pogona nain dans les animaleries ou chez un particulier. Lorsqu’il s’agit d’un Pogona nain jeune, vous pouvez l’avoir à environ 60 euros chez un particulier contre environ 90 euros dans une animalerie. À l’âge adulte, son prix d’achat devient plus élevé. Ainsi, pour un Pogona nain adulte prévoyez entre 100 et 150 euros pour son achat. Pour acheter votre animal, nous vous recommandons de vous tourner vers un professionnel. Celui-ci vous donnera toutes les astuces pour bien élever votre lézard. Quel terrarium pour un Pogona nain ? La taille du terrarium dépendra du nombre de Pogona nain que vous adoptez et de leur âge. Par exemple, pour un duo de Pogona nain adulte, les dimensions minimales du terrarium doivent être de 80x50x50 cm. Pour un duo de jeunes, le terrarium doit mesurer environ de 60x40x40 cm. Chaque animal doit avoir assez de place pour ses mouvements. Ainsi, les dimensions doivent être revues à la hausse s’il y a plus d’individus à accueillir. Aussi, le terrarium doit être spacieux pour permettre d’aménager l’habitat de branchages. N’oubliez pas qu’il ne faut pas élever deux mâles dans le même terrarium. Vous pouvez cependant avoir un mâle pour plusieurs femelles. Aménagement du terrarium Le terrarium doit être de type désertique afin que votre Pogona nain se sente dans son environnement naturel. Vous pouvez y rajouter des branches, des écorces, des roches sans toutefois surcharger le terrarium. Concernant le substrat, vous pouvez opter pour du sable calcite ou encore des copeaux de hêtre. Les copeaux de hêtre doivent cependant être suffisamment gros afin d’éviter tout risque d’ingestion. Il est d’ailleurs possible d’élever les plus jeunes sans substrat jusqu’à ce qu’ils atteignent la taille de 15 cm. Cela permet d’éviter les risques d’occlusion intestinale et de pouvoir contrôler leur excrément. Il est également nécessaire de prévoir des aérations grillagées afin d’éviter la surchauffe du terrarium. Équipez également le terrarium d’une petite bassine d’eau pour permettre au Pogona nain de se baigner. L’éclairage et la température du terrarium Pour rappel, le Pogona nain vit dans les déserts d’Australie. La lumière ainsi que la température du terrarium doivent être similaires à ceux de son environnement naturel. Pour cela, vous devez placer dans le terrarium un tube néon qui émet des UVA et des UVB durant 14 h environ en pleine saison et environ 10 h en hiver. Concernant la température, elle doit être maintenue entre 28 °C et 30 °C en journée. Dans la nuit, la température doit être 20 °C et 28 °C. L’idée est de permettre à la température et l’éclairage du terrarium de recréer l’environnement naturel du Pogona nain en fonction des saisons. L’alimentation du Pogona nain Le Pogona nain se nourrit essentiellement d’insectes. Pour les plus jeunes, leur alimentation est composée de 90 % d’insectes et de 10 % de végétaux. Ils doivent être nourris au moins une fois par jour. À partir de l’âge de 6 mois, le Pogona se nourrit de 70 % de végétaux contre 30 % d’insectes. En plus des insectes et des végétaux, votre compagnon doit également consommer des compléments alimentaires et du calcium. Optez pour des compléments alimentaires en poudre que vous allez mettre sur les insectes et les végétaux. Pensez également à mettre une coupelle d’eau dans le terrarium et vous devez la changer régulièrement. Enfin, le Pogona nain est un excellent reptile, de très bonne compagnie, facile à élever et adapté aux débutants. Avant de l’adopter, vous devez prendre les dispositions nécessaires pour son bien-être. Mettez à sa disposition un terrarium adapté avec la bonne température et le bon éclairage, puis fournissez-lui une alimentation équilibrée.
  15. Le CBD est de plus en plus utilisé pour ses bienfaits. Cette substance aurait des vertus thérapeutiques, raison pour laquelle elle est très utilisée par les hommes. Il aurait des pouvoirs tranquillisants et antalgiques, ce qui le rend bénéfique pour le consommateur. Qu’en est-il des animaux notamment du chien ? Le chien peut-il consommer le CBD ? Si vous vous posez des questions sur les effets du CBD sur votre animal, alors cet article vous est destiné. Vous y trouverez toutes les informations sur l’administration du CBD à un chien. Qu’est-ce que le CBD ? Généralement appelé CBD, le cannabidiol est une composante chimique que l’on retrouve dans le cannabis. Il n’est pas considéré comme un stupéfiant car il n’entraîne pas des effets psychoactifs chez le consommateur. Les recherches thérapeutiques sont menées sur le CBD depuis plusieurs années. Ces études ont permis de savoir que le CBD peut calmer les douleurs, soulager l’anxiété et soigner certaines maladies telles que le cancer, l’épilepsie, ou encore l’arthrite. Les recherches thérapeutiques se sont également étendues dans le secteur animal, et aujourd’hui certains produits faits avec du CBD sont utilisés pour soigner les affections du chien. Ces produits disponibles sous forme de spray, capsules, friandises ou d’huiles sont en vente libre sur internet, et de nombreux propriétaires de chiens s’en procurent pour soigner leurs compagnons. Toutefois, il n’existe pas jusqu’à présent une autorisation sanitaire qui valide l’utilisation des produits faits avec du CBD aux animaux. Que dis la législation française ? Même si la Cour de Justice de l’Union européenne a reconnu dans une décision que le CBD n’est pas un stupéfiant et peut être commercialisé, aucun traitement autorisé à base de cette substance pour les chiens n’existe en France. Les produits proposés pour les animaux sont qualifiés pour le moment comme compléments alimentaires. Parmi les produits à base de CBD, le plus souvent utilisé est sans doute l'huile de CBD pour chien. Les recherches vétérinaires en la matière restent minimalistes. Toutefois, les choses semblent évoluer dans certains pays voisins. Par exemple, en Suisse, la législation par rapport à l'utilisation du CBD pour animaux est beaucoup plus souple. D'ailleurs, certains produits commercialisés par les laboratoires français sont distribués sous licence suisse. Mieux, les produits contenant du CBD sont de plus en plus autorisés dans certains pays de l’Union européenne. La France pourrait donc aussi suivre la tendance dans les années à venir. Comment fonctionne le CBD sur le chien ? Le système endocannabinoïde (SEC) du chien permet de maintenir l’équilibre de l’organisme et de réguler les fonctions corporelles. Ce système a ainsi un véritable rôle de régulation, et intervient sur toutes les fonctions de base de l’organisme à savoir les émotions, les capacités cognitives, la faim et le sommeil, l’huile. Le CBD va agir sur le chien en mimant le système endocannabinoïde, en agissant comme un messager. Il procura plusieurs bienfaits à l’organisme tels que l’atténuation des douleurs. Les bienfaits du CBD pour le chien Il est évident que le CBD présente de nombreux bienfaits pour l’organisme de votre animal. Il favorise , en effet, un allègement rapide de la douleur grâce à son action anti-inflammatoire. De ce fait, lorsque votre compagnon souffre de certaines maladies telles que l’arthrite, le CBD permettra de réduire le seuil des douleurs. Votre compagnon souffrira moins et pourra suivre son traitement plus sereinement. L’action de la CBD permet également de réduire les crises convulsives des chiens lorsqu’ils souffrent de maladies neurologiques notamment l’épilepsie. Certains vétérinaires utiliseraient le CBD pour soulager cette maladie. Mieux, le CBD a des effets sur l’appétit du chien. Il aide à augmenter son appétit et de réguler le système digestif. Avec l'utilisation des produits contenant le CBD, votre animal de compagnie sera moins objet des troubles digestifs. Par ailleurs, le CBD a une véritable propriété apaisante. C’est un excellent calmant pour les chiens qui souffrent d’anxiété de stress. Votre animal sera plus apaisé, plus serein. La liste des bienfaits du CBD pour le chien est longue, à tel point que l'on ne pourrait tous les énumérer. De nombreux vétérinaires confirment les vertus de cette substance pour le chien. Les effets secondaires du CBD pour le chien Bien que certains propriétaires de chiens aient confirmé les bienfaits du CBD sur leur animal de compagnie, ils ont quand relever certains effets secondaires. En effet, l’administration du CBD au chien pourrait entraîner une bouche sèche, c’est-à-dire la réduction de la production de la salive. Votre animal aura donc en permanence une sensation de soif. Le CBD entraîne également la somnolence du chien. Cet état de somnolence est dû surtout à l’action apaisante du cannabidiol. Cette substance favoriserait aussi l’hypotension chez le chien. Il pourrait être beaucoup plus fatigué que d’habitude, avec des vertiges ou des sensations d’étourdissements. Qu’en pensent les vétérinaires ? La position des vétérinaires sur l’utilisation du cannabidiol pour les chiens est très mitigée. Comme nous l’avons dit précédemment, les lois françaises n’autorisent pas l’utilisation de cette substance dans le traitement des animaux. De ce fait, certains vétérinaires ne la recommandent pas et déconseillent d’ailleurs son utilisation. Cependant, certains vétérinaires recommandent le CBD comme une alternative aux médicaments dans le traitement des douleurs chez le chien. Que retenir ? Vous aurez compris qu’il n’y a pas une autorisation sanitaire expresse qui admet que l'on peut donner le CBD à son chien. Toutefois, des recherches thérapeutiques ainsi que le retour d’expériences de certains utilisateurs ont permis de relever certains bienfaits de cette substance sur les chiens. Ces bienfaits sont bien entendus associer à certains effets secondaires. Pour cela, demandez l’avis d’un vétérinaire avant d’administrer le cannabidiol à votre animal. Une consultation du vétérinaire est très importante avant l’utilisation de cette substance. De plus, avec la variété des produits contenant du CBD mis en ligne, il est difficile d’avoir des produits sûrs ne contenant que du CBD. Certains vendeurs de mauvaise foi commercialisent, en effet, des produits qui contiennent du tétrahydrocannabinol (THC), qui une composante du cannabis considérée comme un stupéfiant. Vous devez donc prendre le temps de vous assurer que le vendeur a une existence légale. Enfin, lorsque vous décidez de fournir du CBD, il est important de respecter les dosages recommandés par le vendeur ou par votre vétérinaire. Veuillez utiliser le dosage le plus faible afin d’éviter les risques de toxicité.
×
×
  • Créer...