Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…

PlumeBlanche

Membres
  • Compteur de contenus

    292
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    9

PlumeBlanche a gagné pour la dernière fois le 4 janvier 2020

PlumeBlanche a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

26 Excellent

Visiteurs récents du profil

36 420 visualisations du profil
  1. Les chats adorent mastiquer toutes les plantes, que ce soit les herbes, les fleurs ou les feuilles. Ils aiment passer beaucoup de temps dans le jardin, car ils ont besoin de se vermifuger régulièrement et de se débarrasser des boules de poils. Le seul bémol c’est que toutes les plantes ne leur sont pas profitables. Il existe en effet des plantes toxiques qui peuvent être nuisibles pour les chats. Quelles sont ces plantes ? Comment reconnaître une infection liée à une plante toxique ? Quelles sont les précautions pour limiter l’intoxication ? Liste des plantes les plus toxiques pour les chats Il existe une variété de plantes toxiques pour les chats. Les plus toxiques sont des espèces de la famille des Aracées, des Ficacées, des légumineuses et des Primulacées. L’intoxication du félin au contact de ces plantes peut aller d’une intoxication légère à une intoxication mortelle. Il serait difficile d’établir une liste exhaustive des plantes les plus toxiques. Pour ce faire, nous vous présentons les plus nuisibles. Le dieffenbachia Espèce de la famille des Aracées, le latex de cette plante est une cause d’irritations violentes, voire de complications rénales mortelles pour le félin. Cette plante est donc très dangereuse pour votre animal. Outre le dieffenbachia, il existe plusieurs autres plantes dont le latex est très nuisible pour le félin. Nous avons par exemple les poinsettias, dont le latex peut entraîner des tremblements musculaires ou des diarrhées à votre félin. Les diarrhées sont accompagnées de vomissements dans certains cas et votre boule de poils peut présenter des troubles nerveux et cardiovasculaires. Le Yucca Le Yucca entre dans la même famille que la jacinthe, la tulipe et le sanseveria. Ces plantes sont classées dans la famille des Liliacées, et sont d’une toxicité digestive pour les félins. Toutefois, seuls les bulbes de ces plantes sont toxiques. Vous devez tout de même faire beaucoup attention afin d’éviter les risques d’intoxications digestives pour votre animal. L’ait, l’oignon et l’échalote Ces plantes sont particulièrement dangereuses pour votre félin. Elles entraînent en effet une intoxication du sang qui peut être mortelle dans certains cas. Pour cela, veillez à ne jamais laisser à proximité de votre animal des aliments contenant ces ingrédients. Le persil et le cacao très utilisés en cuisine sont à éloigner de votre chat. Les légumineuses Certaines légumineuses ne sont pas bénéfiques pour votre animal. Il s’agit essentiellement des pois chiches, du chou et des haricots secs. Ils sont à éviter absolument. Il en est de même du laurier et du persil. Ces légumineuses entraînent chez le chat des gastro-entérites hémorragiques qui peuvent même conduire à la mort dans des cas extrêmes. Le tabac Si vous êtes un fumeur et vous élevez un félin, vous devez faire très attention. Le tabac s’avère très toxique pour les félins. L’ingestion du tabac, ne se reste qu’une petite quantité peut causer chez votre animal des vomissements, des tremblements, la perte de la coordination motrice et une accélération du rythme cardiaque. Lorsqu’il s’agit de l’ingestion d’une grande quantité, votre animal est exposé à des troubles respiratoires très dangereux. Comment reconnaître les symptômes liés à une plante toxique ? Comme vous l’aurez constaté, les troubles causés par les plantes toxiques varient d’une plante à une autre. Vous devez donc faire très attention à toutes les réactions anormales et troubles de votre animal afin de le soigner au plus vite. Mais de façon générale, les symptômes les plus courants sont les troubles digestifs, les troubles nerveux, les problèmes respiratoires et cardiaques. Les troubles digestifs Vous remarquerez chez votre félin une salivation anormale, plus excessive que d’habitude. Il peut également avoir des difficultés à avaler ainsi qu’une perte de l’appétit. Les troubles digestifs se manifestent aussi par une urine sanglante, de la diarrhée et une gastro-entérite. Les troubles nerveux Les troubles nerveux se manifestent par des tremblements, des convulsions par moment ou même de la paralysie. Si vous remarquez ces symptômes chez votre boule de poils, cela peut être dû à une plante toxique dans votre environnement. Aussi, si votre animal ressent de plus en plus de faiblesse, consultez un vétérinaire avant que le pire ne survienne. Les problèmes cardiaques Les problèmes cardiaques dont il s’agit sont entre autres l’arythmie cardiaque, la tachycardie ou le ralentissement du rythme cardiaque. Les problèmes cardiaques ne doivent pas être pris à la légère. Ils peuvent entraîner la mort lorsqu’ils ne sont pas détectés et pris en charge très tôt. Les problèmes respiratoires Tous comme les problèmes cardiaques, les problèmes respiratoires doivent vous alerter. Toute difficulté à respirer ou des symptômes d’asphyxie doivent vous amener à contrôler la nature des plantes plantées dans votre environnement. Dès que vous identifiez l’un de ces symptômes chez votre boule de poils, consultez votre vétérinaire au plus vite. Enfin plus les troubles sont détectés très tôt, plus le traitement est efficace. Les précautions pour limiter l’intoxication L’idéal, pour limiter l’intoxication de votre animal, est d’éloigner avant tout les plantes précitées de l’environnement de son animal. Renseignez-vous sur la toxicité de la plante avant l’achat d’une plante, que ce soit pour la décoration ou le jardin. Toutefois, comme il est difficile d’établir une liste exhaustive des plantes toxiques notamment en raison de la variété de ces plantes, il est recommandé de mettre à la disposition de votre animal de l’herbe à chat. Évitez toutes plantes autres que les plantes à chat pour permettre à votre animal de se purger convenablement. De même, vermifugez régulièrement votre félin afin qu’il ne soit pas tenté d’aller grignoter les plantes. Par ailleurs, en cas d’intoxication, vous pouvez fournir quelques soins d’urgence à votre félin avant de le conduire chez le vétérinaire. S’il y a eu contact entre la peau de votre animal et la plante, retirez-la au plus vite et nettoyez sa peau. Aussi, afin de faciliter la tâche au vétérinaire, collectez quelques feuilles que vous lui montrerez pour qu’il fasse un meilleur
  2. L’alimentation est importante et primordiale pour le bien-être de tous les animaux. Il est encore plus nécessaire pour les lapins, qui adorent manger. Pour cela, si votre lapin reste prostré et refuse la nourriture, vous devez vous inquiéter. Cette réaction peut cacher de graves problèmes pouvant être fatals pour votre animal. Quelles sont les raisons pour lesquelles votre animal refuse de manger ? Que faire face à cette situation ? Découvrez dans cet article tous les conseils pour un prompt rétablissement de votre animal de compagnie. L’anorexie chez le lapin Le fait pour un lapin de ne pas manger et de rester indifférent face à la nourriture est qualifié d’anorexie. L’anorexie chez le lapin peut être due à plusieurs causes notamment à des problèmes de santé. C’est une situation très grave qui doit vous alerter, et vous devez consulter un vétérinaire au plus vite. Les conséquences de l’anorexie sont très dangereuses, voire mortelles. Elle entraîne le ralentissement de son système digestif ainsi que la paralysie de celui-ci. De plus, un lapin qui ne mange plus peut avoir des douleurs abdominales très violentes et des infections. Il peut également être déshydraté, car un lapin qui ne se nourrit pas ne s’abreuve pas non plus. Aussi, en cas d’anorexie les crottes du lapin sont petites et sèches, car son transit intestinal est très faible, ce qui est très dangereux. En effet, les lapins ne peuvent survivre à un transit intestinal incorrect pendant plus de 24 h. Telles sont les raisons pour lesquelles vous devez agir rapidement lorsque votre rongeur est anorexique. Par ailleurs, l’anorexie n’est pas un symptôme spécifique à une maladie. Elle peut être liée à plusieurs maladies. Les raisons pour lesquelles votre lapin refuse de manger Les causes de l’anorexie chez le lapin sont de plusieurs ordres. Elles peuvent être dues à une nouvelle alimentation, au stress ou à des maladies. Une nouvelle alimentation Le changement brutal d’alimentation peut susciter chez votre lapin la perte de l’appétit. C’est pour cette raison que nous vous recommandons de changer l’alimentation de votre animal de façon progressive, en allant étape par étape. Le système digestif aura du mal à s’adapter à ce changement brusque, ce qui ne motivera pas votre lapin à se nourrir. Aussi, si votre animal n’aime pas sa nouvelle nourriture, c’est tout à fait normal qu’il ne veuille pas manger. Les douleurs Les douleurs peuvent entraîner la perte de l’appétit chez votre lapin. Contrairement à certains animaux qui manifestent leurs douleurs par des gémissements, le lapin ne crie pas et souffre en silence. Ces douleurs peuvent être si intenses qu’il ne voudra pas se nourrir. Les affections dentaires par exemple sont très douloureuses et empêchent les lapins de manger. Ces douleurs sont encore plus intenses lorsque le lapin souffre d’abcès dentaires. Certains troubles digestifs ou des diarrhées peuvent aussi susciter de violentes douleurs, entraînant ainsi un refus de se nourrir. Les blessures peuvent également être des causes de douleurs, vous devez donc les traiter au plus vite. Le stress Un changement brutal dans l’environnement de vie du lapin peut le rendre anorexique. Il en est de même de toute situation de trouble et de mal-être. Le stress de la visite chez le vétérinaire, ou le stress de la voiture peuvent rendre votre animal indifférent à la nourriture. Toutefois, en cas de stress, l’anorexie est passagère. Il se remettra à manger lorsqu’il se sentira apaisé. Cependant, s’il reste anorexique pendant longtemps, vous devez consulter un vétérinaire. L’estomac du lapin est encombré À force de ronger tout ce qui se trouve dans son entourage, votre lapin peut avoir grignoté des choses qu’il ne devrait pas consommer tels que les papiers ou du plastique. Tous ces éléments indésirables encombrent donc l’estomac du lapin, ce qui peut le rendre anorexique. Aussi, les lapins aux poils longs particulièrement peuvent être sujets à des encombrements d’estomac par les poils longs qu’ils avaient pendant la mue. Lorsque l’estomac de votre lapin est encombré, il s’agit d’un cas d’urgence et vous devez consulter au plus vite. Les maladies Au-delà de toutes les causes de l’anorexie, citées plus haut, certaines maladies moins graves peuvent également être des raisons pour lesquelles votre lapin refuse de se nourrir. Les maladies rénales, respiratoires, ainsi que certaines maladies infectieuses peuvent rendre votre lapin anorexique. Aussi, en cas de fièvre, le lapin n’a souvent envie de rien du tout, et préfère rester prostré dans un coin de sa cage. Que faire lorsque son lapin refuse de se nourrir ? Au vu du danger que représente l’anorexie pour votre animal de compagnie, vous devez consulter un vétérinaire au plus vite et surtout éviter l’automédication. Consulter un vétérinaire La meilleure solution face à ce problème est de consulter un vétérinaire. Ce dernier est le seul compétent pour faire un diagnostic et vous prescrire un traitement adapté. Cependant, l’automédication est à éviter absolument en cas d’anorexie. Vous ne ferez qu’aggraver les choses. Il est donc préférable de laisser le spécialiste intervenir. En cas d’anorexie, le vétérinaire donne souvent des antidouleurs afin de soulager le lapin. Il prescrit également certains aliments médicalisés qui sont en mesure de couvrir les besoins journaliers du repas, et lui apporter les fibres nécessaires pour une bonne digestion. Cela permet de relancer le transit intestinal. Obliger votre lapin à s’hydrater Même si votre animal refuse de se nourrir, vous devez l’obliger à boire afin de le réhydrater et pour faire la vidange de son estomac. Une astuce pour obliger votre animal à boire est d’utiliser une seringue remplie d’eau, que vous introduisez dans sa bouche. Des massages abdominaux Les massages abdominaux permettent d’atténuer les douleurs, et de conserver le fonctionnement de l’intestin. Ils peuvent donc être utiles pour pallier l’arrêt du transit intestinal. Une alimentation adaptée La base de la bonne santé de votre lapin est une bonne alimentation adaptée à ses besoins. Pour ce faire, vous devez fournir une alimentation adéquate à votre animal afin de prévenir les problèmes intestinaux. N’oubliez pas que le pain est un herbivore strict. Il consomme essentiellement les foins et les légumes.
  3. L’objectif de tous les éleveurs est de pouvoir bénéficier des œufs pondus par leurs poules. Cependant, il arrive que les choses ne se passent pas comme prévu. Vos poules peuvent ne pas pondre comme vous l’espérez. Cette situation est due à plusieurs causes. Pourquoi vos poules ne pondent-elles pas ? Comment faire pour arranger ce problème ? Si vous êtes un éleveur dont les poules ne pondent pas, alors cet article vous est destiné. Nous vous donnons toutes les causes et les solutions pour stimuler la ponte chez vos animaux. Pourquoi les poules ne pondent-elles pas ? L’incapacité des poules à donner des œufs peut être liée à plusieurs facteurs. Cela peut être dû à la saison, à un environnement non adapté, à l’âge de votre poule ou encore à des problèmes de santé. La saison Les poules ne pondent pas pendant toutes les saisons de l’année. Elles possèdent en effet un chapelet d’œufs. Après épuisement de tous les œufs du chapelet, il y a une période de pause au cours de laquelle la poule ne pond pas. Votre poule peut donc arrêter de pondre juste parce que son corps se repose. La poule mue Lorsque la poule mue, elle dépense beaucoup d’énergie. Cette période intervient souvent vers la fin de l’été jusqu’à l’automne. Elle peut également varier en fonction de la température. Votre poule va donc arrêter de pondre pendant la mue. Si votre animal est dans cette situation, vous n’avez qu’à être patient. La ponte va recommencer à la fin de la mue. Un environnement non adapté Pour favoriser la ponte, votre poule doit être mise dans un environnement propice. En effet, pour pondre, la poule doit être dans un environnement lumineux. Vous devez éviter au maximum les environnements à faible luminosité. En raison de la fixation de la vitamine D, une poule a besoin d’environ 12 h de lumière continue par jour pour être très productif. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle certaines poules ne pondent pas en hiver à cause la baisse de la luminosité. Aussi, si vous venez d’acheter la poule, elle a besoin d’un temps d’adaptation avant de commencer à pondre. Elle doit prendre ses marques, se sentir chez elle avant de commencer la ponte. Elle a besoin de s’habituer à son nouveau milieu de vie. Le temps d’adaptation varie d’une race à une autre. Certaines poules ont besoin de quelques jours pour s’adapter et commencer la ponte. La poule est trop vieille À force de prendre de l’âge, la poule n’est plus très productive. Il faut dire en effet que la ponte épuise la poule. Et plus la poule pond, plus son espérance de vie est réduite. Aussi, en raison de la faiblesse de son organisme, la poule aura des difficultés à pondre convenablement. Le poulailler Le type de poulailler est déterminant dans la productivité de la poule. Sachez que la majorité des poulaillers domestiques ne sont pas adaptés. Pour choisir votre poulailler, il n’est pas utile de se baser sur l’esthétique et sur le prix. Par exemple, les poulaillers en bois sont à proscrire. Ce type de poulailler est généralement un nid à parasites et à germes. Votre animal ne sera pas dans les conditions adéquates pour pondre convenablement. De plus, les poulaillers domestiques ne sont pas suffisamment isolés. La poule est trop jeune Avant d’acheter votre poule, rassurez-vous qu’elle est âgée d’au moins 20 semaines. C’est en effet à partir de cet âge que les pouls commencent à pondre. Les races qualifiées de bonnes pondeuses peuvent commencer à pondre dès 17 semaines. La raison pour laquelle votre animal ne pond pas peut être son jeune âge. Une mauvaise alimentation Une bonne alimentation est indispensable pour favoriser la ponte. Votre poule doit bénéficier d’une alimentation équilibrée pour être productive. Son alimentation doit être constituée d’au moins 15 % de protéines, ainsi que d’acides aminés, de minéraux et de vitamines. Si son alimentation n’est pas suffisamment riche en protéines, vous pouvez la compléter avec des protéines végétales telles que les légumineuses. Cependant, son alimentation ne doit pas être trop riche, car cela peut engraisser son foie. En cas d’excès de graisse au niveau du foie, votre poule peut arrêter de pondre. Le stress Plusieurs facteurs d’ordre émotionnel peuvent empêcher votre poule de pondre. Il faut dire que les poules ont besoin d’être dans un environnement calme, sécurisé et avec une routine installée pour que la ponte soit efficace. En cas de perturbation de sa routine, votre animal peut avoir des difficultés à pondre. Par ailleurs tout comme le stress, certaines maladies peuvent amener votre poule à ne pas pondre. Il s’agit généralement des maladies parasitaires. Dans ce cas, vous devez consulter un vétérinaire. Quelles sont les solutions pour favoriser la ponte chez votre poule ? Pour permettre à votre poule de pondre comme vous le souhaitez, il est important de l’installer dans de bonnes conditions de vie et de lui fournir une alimentation adaptée. De bonnes conditions de vie Installez votre poule dans un environnement calme et sécurisé où elle ne sentira aucun stress. Choisissez un poulailler adéquat, notamment un modèle en panneau sandwich. Le poulailler doit être bien isolé, bien entretenu et lessivable. Assurez-vous d’installer le poulailler dans un environnement suffisamment éclairé pour favoriser la ponte. Si vous élevez plusieurs poules, sachez qu’un nid doit être destiné pour trois poules au maximum. Aussi, le poulailler doit être bien organisé et bien espacé. N’oubliez pas que c’est le jardin de détente de votre animal. Une alimentation adéquate Nous ne le dirons jamais assez, l’alimentation est essentielle pour une bonne ponte. Fournissez à votre poule une alimentation riche en protéines, minéraux, vitamines. L’alimentation doit également fournir de l’énergie à votre animal. Vous trouverez dans les animaleries des aliments complets pour poule sous forme de granulés. Vous pouvez aussi lui fournir des compléments alimentaires pour compléter les aliments pas équilibrés. Par ailleurs, les coquilles d’huitre riches en calcium peuvent aussi être utiles pour votre animal. Enfin, pensez à effectuer des contrôles de routines chez le vétérinaire afin de s’assurer que votre poule est en bonne santé.
  4. Le chien est un animal très intelligent et très sensible. Il éprouve des émotions et est le fidèle ami des hommes. Cependant, il arrive qu’on se demande si le chien se culpabilise, car parfois il affiche une mine basse avec un regard plein de remords après avoir fait une bêtise. Alors est-ce à dire que le chien sait lorsqu’il fait une bêtise ? Pourquoi présente-t-il un air coupable plein de remords après avoir fait une bêtise ? Nous répondrons à ces questions qui tourmentent de nombreux maîtres de chiens dans cet article. Le chien sait-il qu’il a fait une bêtise ? La capacité à avoir des remords après une bêtise et à se sentir mal ensuite, c’est de la culpabilité. Est-ce qu’on pourrait donc dire que le chien peut ressentir un sentiment de culpabilité ? La réponse reste mitigée. Du point de vue scientifique Jusqu’à ce jour, aucune étude scientifique n’a encore démontré que le chien avait conscience du bien et mal, et pouvait les différencier. Le chien a beau être intelligent, il n’est pas un humain et il ne dispose pas des aptitudes cognitives nécessaires pour distinguer le mal du bien. De plus, le chien est un animal qui vit dans l’instant présent. Il ne peut donc pas se souvenir des actes passés. Les capacités cognitives de votre animal ne lui permettent pas de faire un lien entre un évènement passé et autre survenu des heures après. Il serait donc incohérent de dire que votre toutou sait qu’il a fait une bêtise du point de vue scientifique. Du point de vue expérience Si pour la science, le chien ne peut pas prendre conscience du mal qu’il a fait, du point de vue expérience, c'est bien le contraire. En effet, le chien peut savoir qu’il a fait une bêtise en fonction de vos comportements. Si vous changez de comportement, de posture, le chien associe l’acte qu’il vient de commettre à votre changement d’attitudes. De plus, si vous grondez votre animal de compagnie, il peut avoir l’air coupable en raison de votre réaction. Pour qu’il puisse comprendre qu’il a fait une bêtise, vous devez agir immédiatement après l’acte. Le chien est donc capable de voir votre mécontentement. Il est en mesure de décoder le langage corporel des hommes. Pourquoi vous sentez que votre animal sait quand il a fait une faute ? Bien que le chien ne puisse pas savoir directement que l’acte qu’il a mal agi, il peut quand même remarquer votre mécontentement. Le chien vous présente un air plein de remords en fonction de vos réactions. En effet, si vous avez l’habitude de gronder et de punir votre animal après un acte, c’est tout à fait normal qu’il se sente mal. Par la suite, votre animal associera cet acte à un élément négatif qui est votre réprimande. À chaque fois, qu’il agira ou qu’il voudra agir de cette façon, il aura un air coupable. Ainsi, votre animal prend conscience de la faute qu’il commet lorsque l’acte est répété et lorsque vous le réprimandez à chaque fois. Par exemple, si votre chien fait pipi sur le canapé et vous le punissez à chaque fois, il ne se rapprochera plus du canapé pour faire ses besoins. Aussi, quand votre chien mange devant vous, et vous le lui refusez fermement, il comprend que c’est un interdit et ne voudra plus le faire. Quand votre chien fouille dans la poubelle par exemple, et vous le réprimandez et vous manifestez votre mécontentement, il saura qu’il ne faut plus fouiller dans la poubelle. En fonction de vos comportements, votre animal arrive à classer les interdits. Vous comprenez donc que si votre animal a cet air coupable et désolé, ce n’est pas parce qu’il est conscient que l’acte commis est mauvais. C’est plutôt en raison de votre réaction, de votre comportement face à des actes répétés. L’air coupable du chien n’est rien donc que le reflet de votre propre émotion. Pas besoin de le réprimander pour qu’il comprenne Parfois, vous ne réprimandez pas et ne punissez pas votre animal, mais il affiche quand même un air coupable. En effet, votre chien peut remarquer votre mécontentement à travers certaines de vos réactions. Si vous poussez par exemple des jurons, ou vous claquez la porte, votre animal peut comprendre que vous êtes en colère et se fait tout petit. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle votre toutou peut baisser la tête et montrer un air désolé alors que vous ne l’avez pas puni. Par ailleurs, le niveau de sensibilité varie d’un chien à un autre. Faut-il toujours réprimander son chien pour qu’il sache qu’il fait des bêtises ? Nous savons tous qu’il n’est pas recommandé de punir son animal et de le gronder au risque de l’effrayer. À force de le punir, votre animal peut développer des troubles de comportement et ne plus être heureux dans votre foyer. Pour cela, vous devez trouver un autre moyen de lui faire comprendre que certains actes ne sont pas bons. Par exemple, lorsque votre toutou fait pipi dans le canapé et vous l’attrapez sur le fait, amenez-le dehors afin qu’il finisse ses besoins. Par ailleurs, vous pouvez opter pour des "punitions divines". Les punitions divines sont en effet des punitions douces, qui ne vont pas effrayer votre animal. Par exemple, lorsque vous le trouvez vers la poubelle, envoyez-lui un jet d’air afin qu’il évite désormais de la poubelle. Que retenir ? En résumé, il faut retenir que les avis sont partagés sur la question. Aucune étude scientifique n’a démontré que le chien peut avoir la notion du mal et du bien et de ce fait, savoir lorsqu’il fait une bêtise. Toutefois, votre animal peut comprendre votre langage corporel. Il serait donc en mesure de savoir lorsque vous êtes mécontent après un acte. C’est surement pour cela que votre chien affiche un air abattu et désolé après qu’il ait fait une bêtise, ce qui vous amène à croire qu’il a conscience de ses erreurs.
  5. Après un tour chez le vétérinaire ou après une intervention chirurgicale, il est possible que votre chat porte une collerette. Cet objet est incontournable dans la vie de chaque félin. Il reste certes mal perçu par de nombreux propriétaires de félins, mais il est d’une grande importance. Porter une collerette est un véritable enfer pour les chats, car ils sont limités dans tous leurs mouvements. Comment donc nourrir un chat qui a une collerette ? Nous vous donnons des astuces dans cet article pour nourrir votre félin lorsqu’il porte une collerette. Qu’est-ce qu’une collerette ? La collerette est un objet placé par le vétérinaire dans l’objectif d’empêcher votre félin de se gratter ou de se lécher au moment de la cicatrisation d’une plaie. Vous n’êtes pas sans savoir qu’au moment de la cicatrisation d’une plaie, celle-ci donne des démangeaisons. De plus, il permet de protéger les plaies de votre animal contre une infection ou une réouverture. Il permet également d’éviter que votre félin n’ingère certains traitements, notamment les crèmes passées sur sa peau. On distingue plusieurs types de collerettes. Collerette classique ou carcan La collerette classique se présente sous la forme d’un cône transparent qui dispose d’une ouverture pour passer par la tête. Elle est placée au niveau du cou afin de permettre à la tête de bien se tenir, et pour empêcher le félin de se lécher ou de se faire des griffes. Toutefois, cette collerette laisse quand même la possibilité à votre animal de se nourrir. Collerette gonflable Cette collerette est également à placer au niveau du cou. Une fois gonflée, elle empêche votre félin de faire des mouvements pouvant endommager sa plaie. Toutefois, ce modèle n’empêche pas l’animal de se frotter la tête au sol ou contre les meubles. Pour cela, la collerette classique est généralement la plus utilisée. Aussi, le choix du type de collerette dépend de l’emplacement de la plaie. Dans quelles conditions la collerette peut-être prescrite pour votre félin ? La collerette peut-être prescrite dans plusieurs situations. Suite à une intervention chirurgicale Après une intervention chirurgicale, il est important de protéger au maximum la plaie chirurgicale. La collerette permet donc de sécuriser la zone opérée afin d’éviter que le chat n’arrache les points de suture en raison des douleurs et des démangeaisons qu’il ressent. En cas de plaie Si votre animal a une blessure, la collerette peut s’avérer utile pour une meilleure cicatrisation de la plaie. Elle permettra de maintenir la plaie fermée, afin d’éviter les infections, et votre animal ne pourra pas y accéder pour les démangeaisons. En cas de problème cutané Certaines allergies ou infections cutanées peuvent provoquer des démangeaisons. Il en est de même de la piqûre de certains insectes, ou encore certaines dermatoses parasitaires. Ces démangeaisons peuvent entraîner l’apparition des plaies de grattage secondaire. Dans ce cas, il est important de placer un carcan à votre animal pour le protéger. Techniques pour nourrir un chat qui a une collerette Le plus dur lorsque votre félin porte une collerette est de pouvoir le nourrir et l’hydrater convenablement. Cet objet limite en effet ses mouvements ce qui peut constituer un handicap. Toutefois, il suffit d’effectuer quelques aménagements dans la manière de donner à manger à votre animal et vous verrez que votre animal pourra manger facilement. Optez pour une petite gamelle Pour faciliter la tâche à votre félin, nous vous recommandons de changer ses gamelles et d’opter pour celles de petite taille. En effet, le diamètre de la gamelle doit être plus petit que celui de la collerette afin de permettre au chat d’atteindre l’eau ou la nourriture. En effet, avec une gamelle de grande taille, il serait très difficile pour votre animal de compagnie d’atteindre la nourriture. Si malgré la taille réduite de la gamelle votre félin a encore du mal à se nourrir, il est préférable de surélever les gamelles et de bien les caler. Rassurez votre animal Le port de la collerette peut angoisser votre animal à tel point qu’il perdra l’appétit. Il vous revient de l’accompagner, de le rassurer et de l’assister pour qu’il puisse se nourrir. Surtout, il est vivement déconseillé de le brusquer et de l’obliger à manger et à boire. N’oubliez pas qu’il faut un peu de temps pour que votre animal puisse s’habituer au fardeau qu’il porte sur son cou. Nous vous recommandons donc d’aller à son rythme. Enlevez la collerette au moment de se nourrir Si malgré tous vos efforts, votre animal n’arrive pas à manger en gardant sa collerette, vous pouvez le lui enlever pour qu’il puisse manger convenablement. Toutefois, vous devez rester présent pour le surveiller, afin qu’il ne se lèche pas et qu’il ne gratte pas. Restez à ses côtés tout au long du repas pour sa sécurité et son bien-être. À la fin du repas, replacez-lui la collerette calmement avec beaucoup de douceur. L’exercice sera encore plus facile si vous êtes à deux. L’un se chargera de maintenir le chat pendant que l’autre place le carcan. L’utilisation de la collerette est-elle une nécessité ? Avec toutes les contraintes que cet objet entraîne, vous vous demandez sans doute si elle est d’une nécessité pour vos félins. N’existe-t-il pas d’autres alternatives ? Le carcan peut entraîner certaines conséquences néfastes chez les félins. Il peut les désorienter, et peut les amener à marcher à reculons. L’animal peut avoir du mal à repérer les obstacles et se nourrir devient très difficile. Malgré tous ses effets secondaires, la collerette reste le moyen idéal et le plus efficace pour protéger les plaies de votre félin et favoriser une meilleure cicatrisation. Elle n’est certes pas appréciée, mais elle est d’une grande importance dans le processus de guérison de votre animal de compagnie. Aussi, sachez qu’après deux à trois jours, vos félins finissent par s’y habituer. Vous l’aurez compris, la collerette est un mal nécessaire pour la cicatrisation des plaies de votre animal. Même si les premiers jours sont difficiles, votre félin finira par s’y faire. Respectez toutes les recommandations afin de le nourrir convenablement. Toutefois, si votre animal a un problème particulier avec son carcan, n’hésitez pas à contacter le vétérinaire.
  6. Les lapins sont animaux particulièrement sensibles au niveau du nez. Ils respirent d’ailleurs par le nez. Un lapin qui respire par sa bouche a sans doute des problèmes de santé. Il n’est donc pas rare de les voir éternuer. Si votre lapin éternue, cela peut paraître mignon au début, mais cela peut cacher des problèmes plus graves. Si les éternuements reviennent à de grandes fréquences, vous devez vous inquiéter. Quelles sont les raisons pour lesquelles votre lapin éternue ? Dans quels cas faut-il s’inquiéter ? Que faire si votre lapin éternue ? Lisez cet article pour obtenir toutes les informations nécessaires pour la préservation de la santé de votre lapin. Les raisons pour lesquelles votre lapin éternue L’éternuement de votre animal de compagnie peut être dû à plusieurs raisons. Cela peut être le signe qu’il développe une allergie ou qu’il souffre de maladies respiratoires. L’éternuement peut être aussi le fruit de certaines saletés dans son environnement. Dans tous les cas, vous devez faire attention à tous les gestes et comportements de votre lapin. L’environnement ou une allergie Certains facteurs environnementaux ou allergiques peuvent amener votre lapin à éternuer. Par exemple, si sa cage est mal aménagée où est déposée à un mauvais endroit, cela peut susciter l’éternuement du lapin. En effet, la cage de votre lapin doit être installée le plus loin possible des courants d’air. Aussi, la cage ne doit pas être placée à un endroit exposant votre lapin à des variations brusques d’airs et de température. De plus, une litière sale et non entretenue peut être la cause de l’éternuement. Il en est de même des litières poussiéreuses et parfumées. Il faut dire que l’accumulation de la saleté peut fragiliser les sinus de votre lapin. Aussi, si la litière n’est pas aérée, cela peut susciter l’irritation du nez de votre animal. L’utilisation du tabac ou de l’encens dans l’environnement de votre lapin peut également provoquer l’éternuement. L’irritation respiratoire La conséquence directe de toutes les saletés et les allergies auxquelles votre animal est exposé dans son environnement est l’irritation de ses voies respiratoires. Mieux, si vous utilisez des produits pouvant entraîner une rhinite tels que les désodorisants, la peinture, les insecticides dans l’environnement de votre lapin, il sera plus exposé à des problèmes d’irritation des voies respiratoires. Rappelons que lorsque les voies respiratoires d’un lapin sont irritées, elles peuvent s’infecter très rapidement. Par ailleurs, dans des cas très rares, certains problèmes dentaires non traités peuvent entraîner l’irritation des voies respiratoires de votre lapin. Les maladies respiratoires L’éternuement est le symptôme de certaines maladies respiratoires. Ces affections ne sont pas à prendre à la légère. Elles peuvent être très graves, voire mortelles. La maladie respiratoire par excellence chez les lapins est le coryza. Il se caractérise par des éternuements répétitifs et un écoulement nasal. C’est une maladie particulièrement grave, contagieuse et difficile à soigner. Les éternuements peuvent être également dus à la pasteurellose, une maladie contagieuse qui débute généralement par une rhinite. Il peut s’agir d’un simple rhume ou d’une rhinite d’origine bactérienne. Dans ce cas, le traitement est très rapide. Dans quels cas faut-il s’inquiéter ? Lorsque votre lapin éternue, il peut s’agir d’un problème passager, que vous pouvez résoudre sans consulter un vétérinaire. Toutefois, certains signes doivent vous alerter et vous notifiez que l’état de votre animal est grave. Par exemple, si son nez coule et il présente des difficultés à respirer, consultez au plus vite un spécialiste. Aussi, si votre lapin a les poils du nez mouillés et ses éternuements sont épais et accompagnés de larmoiements, vous devez vous inquiéter. En outre, nous vous recommandons de consulter au plus vite avant que la santé de votre lapin ne se dégrade. Que faire si votre lapin éternue ? Afin de remédier aux problèmes d’éternuements, il est primordial d’arranger le cadre de vie de votre animal. Soignez son environnement, et si malgré ces aménagements les éternuements persistent, il est préférable de consulter un vétérinaire. Réaménager son espace de vie Accordez une attention particulière à la propreté de la litière de votre lapin. Nettoyez-la régulièrement et prenez le soin de la dépoussiérer. Vous pouvez opter pour un substrat non parfumé qui absorbe rapidement et facilement les urines. Évitez également d’utiliser les produits parfumés dans l’espace de vie de votre lapin. Ces produits sont très nocifs et toxiques pour votre lapin. Si vous fumez, il est vivement déconseillé de fumer près de la litière de votre animal. Aérer la cage de votre lapin Pour éviter les problèmes d’éternuement, nous vous recommandons d’aérer la cage de votre animal. L’air doit pouvoir circuler correctement dans cette cage afin d’éviter l’accumulation d’urine et de la poussière. L’idéal sera de choisir une cage à barreaux, car elle permet une meilleure circulation de l’air comparativement aux cages hermétiquement fermées. Prenez également le soin d’entretenir et de nettoyer régulièrement la cage. Aussi, pensez à placer la cage à un très bon endroit. Elle ne doit pas être placée trop près d’une source de chaleur ou d’une baie vitrée exposée aux rayons de soleil. La cage ne doit pas en effet être placée dans une pièce trop chaude. La température idéale pour la pièce est moins de 24 °C. Consulter un vétérinaire Lorsque les éternuements persistent et sont plus fréquents, il est préférable de consulter votre vétérinaire. Ce dernier pourra prescrire les examens nécessaires pour faire son diagnostic. Précisons que le vétérinaire est le seul compétent pour recommander un traitement adéquat. De façon générale, pour des éternuements environnementaux ou allergiques, le vétérinaire prescrit des anti-inflammatoires. Lorsqu’il s’agit d’une infection grave, votre lapin peut être amené à prendre des antibiotiques. Évitez au maximum l’automédication. Vous connaissez à présent toutes les raisons qui peuvent justifier l’éternuement de votre lapin. Le meilleur moyen pour le soigner est d’effectuer des aménagements de son espace de vie. Il doit vivre dans un environnement propre et bien entretenu. Veillez à placer sa cage à un bon endroit et à lui fournir un espace très confortable. Il faudra également consulter un vétérinaire pour qu’il prescrive le traitement adéquat à votre animal.
  7. Encore appelés « oiseaux d’amour », les inséparables sont des oiseaux qui sont faits pour vivre en couple. Ces magnifiques oiseaux domestiques aux multiples couleurs vives sont très adorables et sont faciles à élever. Ils aiment la présence des humains et sont de très bons animaux de compagnie. Cependant, ils sont très fragiles. Il faut donc faire preuve de prudence lorsque vous décidez d’élever des inséparables. Qui sont les inséparables ? Comment les choisir ? Quelles sont les précautions à prendre pour accueillir des inséparables ? Comment les apprivoiser ? Zoom sur cette espèce d’oiseaux très particulière dans cet article. Qui sont les inséparables ? Originaires d’Afrique, les inséparables sont des oiseaux très beaux, très calmes et surtout très tendres. On les reconnaît à travers leur plumage riche en couleurs vives, leurs becs puissants et leurs queues arrondies. Issu de la famille des perroquets, l’inséparable ne peut vivre seul. Telle est la raison pour laquelle il est déconseillé d’adopter un seul inséparable. Cet oiseau a besoin de vivre avec son partenaire, et vous les verrez toujours se toiletter mutuellement, et se becqueter tendrement. À défaut d’être en couple, l’inséparable peut cohabiter avec un partenaire du même sexe. Le plus important est de ne pas l’élever seul au risque de le rendre malheureux. Comment reconnaître le sexe des inséparables ? Distinguer le sexe des inséparables est une tâche très difficile, car ces oiseaux ne disposent pas d’organes externes. Si vous tenez à connaître le sexe de vos oiseaux, vous pouvez observer les os pelviens. En effet, ces os sont plus écartés chez les femelles plus que chez les mâles. Cependant, cette technique n’est pas fiable. Pour avoir des résultats plus fiables, il est préférable de demander un test ADN auprès de votre vétérinaire ou auprès d’un laboratoire spécialisé. Comment choisir vos inséparables ? Si vous décidez d’adopter des inséparables, vous devez les choisir en suivant certains critères pour une meilleure cohabitation. Pour le choix du couple, il est important de choisir des inséparables de même espèce et de même âge. En effet, tous les inséparables ne s’entendent pas. Par exemple, si vous mettez ensemble un inséparable jeune et autre vieux, le plus âgé risque de terroriser le plus jeune. Vous devez donc choisir des inséparables compatibles pour éviter les querelles et les prises de bec dans la cage. Par ailleurs, si vous êtes débutant, nous vous recommandons d’opter pour les espèces à face rose et les Fischer. Ces espèces sont très faciles à élever. Précautions pour accueillir des inséparables chez soi Les inséparables sont des oiseaux calmes et très tendres, qui n’aiment pas le bruit et qui demandent beaucoup d’attention. Pour les accueillir, vous devez prévoir une cage de bonne taille et une alimentation adéquate. Vous devez également connaître leurs comportements, et être disponible afin de prendre parfaitement soin de vos oiseaux. Une bonne habitation Il est nécessaire de prévoir une cage de grande taille pour élever vos oiseaux, soit d'une surface minimale de 2m2 et de hauteur de 2 m. En effet, les inséparables aiment bouger. Vous devez donc mettre à leur disposition une cage spacieuse et très confortable, idéalement une grande volière. Pour favoriser leur épanouissement, la cage doit comporter certains équipements de bien-être. Par exemple, pensez à installer des perchoirs dans la cage afin de permettre aux inséparables de s’amuser. Les perchoirs doivent être installés de préférence en hauteur. Il faut au moins un perchoir par oiseau, et privilégiez les perchoirs de différents diamètres afin d’éviter les problèmes de santé. En plus des perchoirs, pensez à installer dans la cage des branches d’arbres afin de permettre aux inséparables d’aiguiser leurs becs. N’oubliez pas de prévoir des gamelles alimentaires et de l’eau pour vos oiseaux. Pour une meilleure hygiène, nous vous conseillons de poser sur le sol de la cage du papier absorbant. En outre, les inséparables sont des oiseaux particulièrement curieux et qui aiment jouer. Pour cela, équipez la cage de jouets afin que vos oiseaux ne s’ennuient pas. Pour plus de sécurité, optez pour des jouets solides adaptés à la taille des oiseaux. Enfin, placez la cage dans un endroit calme, loin des courants d’air et du soleil. L’alimentation des inséparables Les inséparables ont besoin d’une alimentation variée pour être en bonne santé. Leur alimentation est constituée essentiellement des mélanges de graines, des fruits et des légumes. Pour l’achat des graines, rendez-vous dans les animaleries. En ce qui concerne les fruits et légumes, les inséparables aiment particulièrement la poire, les carottes, les feuilles d’épinards et les blettes. S’occuper des inséparables Bien que les inséparables soient des oiseaux calmes qui n’aiment pas le bruit, ils aiment quand même la chaleur et la tendresse des humains. Vous devez donc être présent pour vous occuper de vos oiseaux. Démontrez-leur votre amour à travers des caresses, des moments de complicité et de discussions. Vous pouvez même leur apprendre certains mots, ou encore effectuez vos activités en leur présence sans pour autant les déranger. Prenez également soin des becs et des ongles de vos inséparables. Rassurez-vous que vos oiseaux sont toujours en bonne santé et consultez un vétérinaire en cas de doute. Comment apprivoiser des inséparables ? Les inséparables sont très faciles à apprivoiser. Cependant, vous ne devez jamais les brusquer. Il est conseillé d’aller selon leur rythme et de leur laisser tout le temps nécessaire pour qu’ils vous fassent confiance et s’approchent de leur plein gré. Habituez les inséparables à votre odeur La première étape pour un apprivoisement réussi, c’est d’habituer vos oiseaux à votre odeur. N’essayez pas de les prendre dans vos bras directement. Vous pouvez par exemple garder une friandise dans la main, puis introduire cette main dans la cage. Les inséparables étant très curieux, ils s’approcheront pour voir ce que vous tenez en main. Cependant, ils peuvent également se montrer craintifs. Prenez le soin d’effectuer cet exercice tous les jours jusqu’à ce que les inséparables s’approchent pour manger la friandise dans votre main. Essayez les premières caresses Dès que vos inséparables s’approchent facilement de votre main, cela voudra dire qu’ils commencent à vous faire confiance. Vous pouvez donc passer à une étape supérieure. Introduisez encore une fois votre main dans la cage. Lorsque vos oiseaux s’approchent, essayez de leur parler tout en les caressant. S’ils ne se laissent pas caresser tout de suite, ce n’est pas bien grave. Répétez cet exercice chaque jour, et vous verrez qu’avec le temps, vous pourrez prendre vos oiseaux dans vos bras.
  8. Le chat est un animal de plus en plus prisé par les Français. Il est désormais un compagnon et un ami fidèle de l’homme au même titre que les chiens. Il existe plusieurs types de chats, et de nombreuses personnes préfèrent les chats de race. Cependant, cette catégorie de chat ne vit généralement pas longtemps, ce qui suscite beaucoup d’interrogations. Qu’est-ce qu’un chat de race ? Pourquoi leur espérance de vie est-elle relativement limitée ? Comment prolonger l’espérance de vie d’un chat de race ? Dans cet article, vous obtiendrez des réponses à toutes ses questions que vous vous posez sur l’espérance de vie des chats de race. Qu’est-ce qu’un chat de race ? Un chat de race est un chat dont les origines sont communes et connues. C’est une catégorie particulière de chats, dont l’arbre généalogique ne présente que des chats de la même race. Ces chats sont sélectionnés avec beaucoup de précision, et sont issus des lignées générationnelles réduites. Pour qu’un félin soit reconnu comme un chat de race, il doit avoir un pédigrée bien détaillé, et être inscrit au Livre Officiel des Origines françaises (LOOF). Cette institution chargée de l’enregistrement des animaux de race doit délivrer un certificat d’inscription. Avec un chat de race, vous avez la certitude d’avoir un matou qui répond exactement à vos critères en ce qui concerne sa morphologie et ses caractères. En effet, lorsque vous connaissez les parents de votre futur animal, vous pouvez facilement anticiper sur son caractère, ce qui rend la cohabitation très facile. De plus, les chats de race sont particulièrement charmants, avec de très beaux yeux. Cependant, les chats de race sont à des prix très élevés. Ils sont vendus chez les éleveurs professionnels, et vous devez préparer un budget conséquent pour leur achat. Pourquoi leur espérance de vie est-elle relativement limitée ? Les chats de races sont pour plusieurs très fragiles. Contrairement aux chats de gouttière ou chats croisés qui sont issus de différents brassages de races au cours des générations, les chats de race ne sont issus que d’une seule race, sans aucun brassage. Ils jouissent donc de beaucoup moins de défense, et sont de ce fait exposés à plusieurs maladies. Chaque race est sujette à des maladies particulières, qui se transmettent de génération en génération. Par exemple, les Persans et les Exotics sont exposés à la polykystose rénale génétique. Il en est de même du Ragdoll et du Maine coon, qui peuvent facilement développer une Myocardiopathie hypertrophique, qui est également une maladie génétique. Quelle est l’espérance moyenne de vie d’un chat de race ? L’espérance de vie des chats de race est de 12,5 ans tandis que celle des autres chats est de 15 ans. Par ailleurs, la longévité du chat dépend aussi de sa race. Certains chats de race peuvent avoir des durées de vie plus ou moins raisonnables. Le Birman par exemple serait le chat de race avec la plus longue durée de vie. Il peut en effet vivre pendant environ seize années. Cette race originaire de France est caractérisée par ses poils mi-longs, et ses pattes gantées de blanc. Son espérance de vie est comprise entre 14 et 17 ans, et il est prédisposé au surpoids et à des problèmes de reins. Le Burmese est également un chat de race ayant une longue durée de vie. Ce chat particulièrement grand, avec un aspect trapu et une fourrure soigneuse de longueur moyenne, pourra rester votre compagnon pendant longtemps. Très énergétique, il adore les enfants et serait un excellent animal de compagnie. Bien que les chats de race aient des santés fragiles, ce qui les expose à des durées de vie relativement courte, certains soins et astuces peuvent quand même permettre de prolonger leur espérance de vie. Comment prolonger l’espérance de vie d’un chat de race ? Le souhait de tout propriétaire de chat de race est de garder son animal à ses côtés pendant longtemps. Pour y arriver, vous devez prendre en compte nos conseils et respecter certaines règles. Renseignez-vous sur la race de votre félin Avant d’accueillir votre animal, il est primordial de vous renseigner sur sa race et surtout sur les maladies auxquelles il est prédisposé. Comme nous le disions un peu plus, les chats de race sont généralement prédisposés à des maladies ou à des tares génétiques. Cela vous permettra de revoir votre mode de vie, et de prendre toutes les dispositions pour éviter cette maladie. Par exemple, si votre matou est prédisposé à souffrir d’une maladie incurable telle que le typhus ou la leucose, vous devez obligatoire le vacciner. Aussi, s’il est disposé à souffrir des problèmes rénaux, ou d’autres maladies urinaires, vous devez impérativement lui fournir une bonne alimentation, moins riche en minéraux. Par ailleurs, pour les félins exposés à l’obésité ou à des maladies cardiovasculaires, vous devez prévoir des exercices physiques réguliers ainsi qu’une bonne hygiène de vie. Des visites régulières chez le vétérinaire Afin de vous assurer que votre chat est bien en forme, nous vous recommandons d’effectuer des visites régulières chez le vétérinaire. Ce dernier se chargera de faire les contrôles nécessaires. Ces visites sont à titre de prévention, ce qui est d’ailleurs la mère de sureté en matière de santé. Aussi, veillez à faire les vaccins de votre animal à temps, ainsi que les traitements antiparasitaires. Une alimentation de qualité L’alimentation est l’un des facteurs favorisant le décès rapide des félins de race, qui sont déjà fragiles de nature. Pour cela, il est primordial d’offrir à animal une alimentation de très bonne qualité. Celle-ci doit être équilibrée en fonction de ses besoins. Elle doit également être adaptée à son âge et à sa morphologie. Par ailleurs, vous devez aussi prévoir des moments d’exercice pour votre félin afin de le maintenir en bonne santé. En résumé, si les chats de race vivent moins longtemps que les autres chats, c’est surtout en raison de la fragilité de leur système immunitaire et aussi des maladies et des tares héréditaires auxquelles ils sont exposés. Toutefois, certains chats de race peuvent vivre longtemps si vous adoptez un bon mode de vie.
  9. Avez-vous décidé d’accueillir un nouveau félin pour cette nouvelle 2021 ? Si oui, il est important de lui trouver un nom. Ce nom facilitera son intégration dans la famille et sera d’une grande utilité pour son dressage. Il est important de lui trouver un nom original, facile à prononcer et à mémoriser. L’année 2021 étant l’année du S, vous devez faire preuve d’imagination et trouver un nom en S pour votre futur compagnon. Afin de vous faciliter la tâche, nous vous proposons une sélection de noms de chat très originaux commençant par la lettre S. Pourquoi la lettre S ? C’est sans doute la question que vous vous posez. En effet, le Livre des Origines Françaises (LOF) est l’institution ayant instauré cette règle qui consiste à attribuer une lettre par an pour les noms des animaux de compagnie notamment les chiens et les chats. Cette règle fut instaurée en 1885, et depuis lors, l’alphabet à défiler plusieurs fois. Toutefois, les lettres K, Q, W, X, Y et Z n’ont pas été utilisés pour l’attribution des noms, car ces lettres ont été jugées trop difficiles. L’année 2020 était consacrée à la lettre R, c’est tout à fait logique que l’année 2021 soit associée à la lettre S. Cependant, précisons que cette règle ne concerne que les chats de race inscrits au LOF. Si votre félin n’est pas dans cette catégorie, pas besoin de lui donner un nom en S. Pourquoi faut-il donner un nom à son félin ? Donner un nom à votre chat est la première chose à faire dès son arrivée dans votre famille. C’est la preuve que vous souhaitez qu’il fasse partie entièrement de votre famille. Le nom sera également d’une grande utilité pour l’éducation de votre animal. En effet, vous aurez à utiliser un nom pour lui apprendre quelques ordres de base. Par ailleurs, si vous avez plusieurs animaux de compagnie, le nom est important pour identifier chacun d’eux. Comment choisir le nom de son chat ? Choisir le nom de votre animal n’est pas chose facile. Vous devez faire preuve de beaucoup d’imagination et de créativité. Nous vous donnons quelques règles pour choisir le nom parfait pour votre félin. Un nom très court Le nom de votre animal doit être le plus court et le plus simple possible. Il est recommandé de se limiter à un nom ayant deux syllabes. C’est beaucoup plus pratique et le nom sera facilement mémorisable pour l’animal. Un nom avec des notes aigües Le chat est très sensible aux notes aigües. Pour cela, optez pour un nom avec des voyelles qui sonnent comme le « i » ou le « ou ». Il est vivement conseillé de choisir un nom gai qui attirera votre animal. En outre, évitez de donner des noms à connotation négative à votre animal. Un nom en adéquation avec sa personnalité L’autre astuce pour trouver le nom parfait pour votre animal est de se référer à ses comportements, ses habitudes, et ses réactions. Par exemple, si votre félin est nonchalant de nature, un peu trop flemmard, vous pouvez lui donner Sleepy comme nom. De même, si vous avez un chat trop bagarreur ou très nerveux, le nom Speedy lui conviendra parfaitement. Un nom en fonction de son aspect physique Si votre animal de compagnie est de couleur blanche, pensez à lui donner le nom Snow. S’il est noir ou gris, le nom Night lui ira très bien. Aussi, si votre félin est roux, pourquoi ne pas lui donner Rouky comme nom ? N’hésitez pas à faire preuve d’imagination et à fouiller vos méninges pour trouver un nom à la fois beau, chic et original à votre animal. Essayez plusieurs fois le nom Avant de choisir définitivement le nom de votre animal, faites plusieurs tests avec votre félin. Essayez plusieurs fois le nom en sa présence puis appréciez sa réaction. Optez pour le nom face auquel il a une réaction très positive. Par ailleurs, il est vivement déconseillé de changer le nom de votre animal en cours de route ainsi que son intonation. Liste de noms de chat mâle en S Pour vous orienter, nous vous proposons une liste de noms de chats mâles très beaux que vous pourrez donner à votre félin. Speedy Spoody Scampi Soudou Sunny Shoco Sumo Smooky Sushi Scary Sergio Shiba Shelby Solo Sony Suko Sky Sydney Syni Spirou Sisco Sonou Scoudou Sun Solo Sali Sully Snyper Spice Surf Liste de noms de chat femelle en S Si votre félin est une femelle, bous pourrez sélectionner un nom dans la liste ci-dessous. Sacha Sara Saba Suzie Sama Siam Stella Saphy Shiva Stone Stella Salt Sylia Sushi Stary Stephy Sissi Saya Sora Smaky Samou Sequoia Salma Saphir Shira Sana Simba Sami Samu Sati Sultane Liste de noms de chat mixte en S Les noms qui seront énumérés correspondent aussi bien aux mâles qu’aux femelles. Vous pouvez les utiliser sans distinction de sexe. Seth Sky Syni Sati Salt Sabor Saba Sweethy Sushi Scary Shoushou Shou Siam Soul Snow Sim Shadow Saxa Sandy Saki Scoubi Scoup Stone Sark Sam Sabre Sly Sani Sala Sanyi Scay Si vous cherchez toujours le nom du nouveau félin de la famille, n’hésitez pas à choisir parmi ceux que nous avons pris le soin de partager avec vous. Vous y trouverez sans doute ce qui conviendra à votre animal. Par ailleurs, rappelons que l’obligation de choisir un nom commençant par la lettre S est faite uniquement aux animaux de race inscrits au LOF.
  10. Vous souhaitez adopter un chien en cette nouvelle année 2021, mais vous êtes en manque d’inspiration quant au nom à lui donner ? Sachez qu’il est important de donner un très beau nom à son animal de compagnie. Aussi, si votre futur compagnon est inscrit au Livre des Origines Officielles (LOF), certaines règles doivent être respectées avant de choisir son nom. 2021 étant l’année du S, nous avons préparé pour vous, une sélection des noms en S les plus populaires et les plus orignaux que vous pourrez donner à votre chien. Pourquoi donner un nom à son chien ? Lorsque le chien arrive dans votre famille, la première des choses à faire est de lui donner un nom. Cela permet de le personnifier et de l’intégrer au mieux à la famille. Avoir un nom est également très important pour l’éducation canine. Vous pourrez vous en servir pour donner un ordre et pour le distinguer des autres chiens si vous avez plusieurs animaux de compagnie. Aussi, si vous perdez votre animal de vue au cours d’une balade, vous pourrez le retrouver facilement en l’appelant par son nom. Le nom permet aussi de faire comprendre à votre animal qu’il est un membre à part entière de la famille. Comment choisir le nom de votre chien ? Pour donner un nom à votre toutou, vous avez une liberté totale. Il vous revient de faire preuve d’imagination en lui donnant un nom qui lui conviendra. De façon générale, les enfants aiment bien s’occuper de cette tâche, en trouvant de très beaux noms à vos compagnons. Toutefois, pour les puristes ou les chiens de race inscrits au LOF, vous devez choisir un nom commençant par la lettre de l’année. La lettre de l’année en cours est le S. Outre cette exigence, vous devez prendre en compte certains critères afin de donner un beau nom à votre animal. Évitez les noms très longs Il est recommandé de donner à votre animal un nom ayant deux syllabes au maximum pour plus de praticité. De plus, un nom court est plus facile à mémoriser et votre animal s’y habituera très vite. Choisissez un nom très simple à prononcer avec lequel vous êtes à l’aise. Privilégiez un nom qui se termine par une voyelle Si vous souhaitez attirer l’attention de votre chien en l’appelant, il est préférable d’opter pour un nom se terminant par une voyelle. Ces noms sont généralement très beaux et changent de ton lorsque vous appelez votre animal. Évitez les noms ayant une signification négative Un chien ayant un nom à connotation négative fera fuir tout le monde. Personne ne voudra caresser ni jouer avec un chien nommé « Cannibale » ou encore « Killer ». Noms de chiens mâles en S pour 2021 Trouver en nom de chien en S n’est pas chose facile. Il vous faut beaucoup de réflexion et d’imagination. Nous avons donc sélectionné pour vous des noms très simples, faciles à retenir et qui sortent de l’ordinaire. Soon Scoubidou Sanka Syd Sonic Sultan Sam Simba Sami Samson Scot Sirus Sky Sony Shad Sul Saab Sark Simon Sas Scar Saw Scoot Spirou Silver Sly Soul Scooby Serge Six Noms de chiens femelles en S pour 2021 En ce qui concerne les femelles, voici une liste des noms que vous pourrez leur donner. Sasha Sama Satie Sumi Saly Sala Set Sandy Suki Sunny Shala Sushi Sweetie Sun Stella Shiva Shoupy Shelley Sici Sila Sia Skiny Sya Suzie Sybelle Sublime Sissi Stacy Safari Sari Noms de chien mixte en S pour 2021 Il existe des noms qui peuvent être portés aussi bien par des mâles que des femelles. Sky Speed Samba Snow Soon Sidney Set Saw Scoot Sama Sari Sultan Sun Sweet Show Shoushou Shad Noms en fonction du caractère de votre chien Le caractère de votre animal est également un critère pouvant vous orienter dans le choix du nom de votre animal. Il en est de même de sa race et de son tempérament. Par exemple, si votre toutou est plus ou moins agité, le nom Speed lui correspondra parfaitement. Aussi, si vous avez un chien très doux et très attachant, le nom Sweet ou Sweety lui ira à merveille. Si votre animal de compagnie est blanc, Snow serait un nom parfait pour lui. Mieux, si votre toutou est particulièrement flemmard, pourquoi ne pas lui donner le nom Sommeil ? Votre chien est de petite taille ? Small pourrait être une bonne idée de nom. Pourquoi l’année 2021 est-elle considérée comme l’année du S La règle de « une lettre, une année » pour le nom des chiens a été mise en place depuis 1926 par l’entité qui gère le registre d’état civil de tous les chiens de race en France. Un livre était en effet consacré à l’enregistrement de toutes les naissances canines de l’année, ce qui permettait de conserver en mémoire la généalogie des chiens. Ce livre non informatisé est devenu par la suite très difficile à administrer, sans aucune chronologie des naissances. La règle de « une lettre, une année » fut instaurée, ce qui a permis une meilleure réorganisation du LOF. Ainsi, depuis lors chaque année correspond à une lettre de l’alphabet, et ce de façon chronologique. C’est donc tout à fait normal que l’année 2021 corresponde à la lettre S, car elle suit l’année 2020 qui était l’année du R. Par ailleurs, précisons que cette règle ne concerne que les chiens de pure race inscrits au LOF. Si vous êtes propriétaire d’un chien croisé, vous pouvez lui donner un nom commençant par une quelconque lettre.
  11. Animal de compagnie de plus en plus privilégié par les Français, le hamster est un rongeur apprécié par de nombreuses personnes notamment les plus jeunes. Il est de plus en plus domestiqué au même titre que les chiens et les chats. C’est un animal très doux et très attachant, qui dispose de plusieurs moyens de communication. Il est donc important que son propriétaire comprenne son langage, afin de déterminer certains signes, notamment les signes de stress. Comment le hamster manifeste-t-il son anxiété ? Que faire face à l’anxiété de votre animal ? Zoom sur ce rongeur dans cet article. Quels sont les facteurs de stress chez le hamster ? Le hamster est un animal à qui vous devez accorder beaucoup d’attention. Il est en effet considéré comme une proie par plusieurs animaux, ce qui peut l’amener à être souvent dans un état de stress. Plusieurs facteurs peuvent le mettre dans cet état. Sa race Tous comme les hommes, les hamsters ont des personnalités différentes. Pour cela, le stress de votre hamster peut être lié à sa personnalité. Certaines races de hamster sont réputées plus anxieuses et plus stressées que d’autres. Le stress de votre animal peut être également dû à l’environnement dans lequel il a grandi, plus précisément à la manière dont son maître le traite. De ce fait, il est important de connaître la nature de votre animal, ses comportements afin de savoir quand est-ce qu’il faut vous inquiéter. De plus, si votre hamster est de nature stressé, il est important d’être à ses côtés et de le traiter de la plus douce des manières. Le bruit Les hamsters sont vraiment très sensibles au bruit. Tout mouvement brusque ou tout bruit peut stresser votre hamster. Il faut dire en effet que les hamsters sont d’une grande douceur, et qu’ils ont besoin de tranquillité. Évitez donc tout bruit ou mouvement brusque pouvant faire croire à votre animal qu’il est en danger. Par exemple, évitez de le surprendre, ou d’essayer de l’attraper par surprise au risque de le rendre très anxieux. Une cage trop petite Les hamsters ont horreur de se retrouver en captivité ou dans un environnement très restreint. Ils ont besoin d’évoluer et de rester dans un espace suffisamment grand, où ils pourront trouver un endroit pour se cacher en cas de danger. Pour cela, si votre animal a une cage très petite où il ne sent pas à l’aise, cela pourrait susciter en lui un sentiment de stress. Nous vous recommandons donc de mettre votre animal dans un environnement suffisamment grand où il pourra prendre ses marques et avoir plusieurs options pour se cacher. Un mauvais mode de vie Aussi bizarre que cela puisse paraître, un mauvais mode de vie peut être la source du stress de votre animal. Par exemple, si sa cage est mal entretenue et n’est pas toujours propre, cela peut rendre votre hamster nerveux. En effet, les hamsters sont très propres de nature, et ont besoin de vivre dans un espace hygiénique, bien entretenu. De plus, une mauvaise alimentation peut générer des cas d’hyperactivité, d’anxiété et de nervosité. Il est nécessaire de fournir à votre animal une alimentation équilibrée afin qu’il puisse avoir un comportement équilibre. Des problèmes de santé Certaines maladies peuvent rendre votre hamster très nerveux, surtout s’il ressent des douleurs. N’hésitez donc pas à amener votre animal chez un spécialiste en cas de maladie ou cas de changement sur son apparence. Comment le hamster manifeste-t-il son stress ? Pour déterminer l’état d’anxiété de votre hamster, il est important d’être très regardant sur ses changements de comportement. Vous devez faire attention à certains signes qui pourront vous alerter. L’hyperactivité Un hamster stressé a du mal à rester serein et calme. Vous remarquerez une hyperactivité et une agitation. Par exemple, il peut être nerveux plus que d’habitude, courir sur sa roue, et parfois essayer d’escalader sa cage. Si votre animal est hyperactif que d’habitude, vous devez vous poser des questions. De plus, s’il devient très agressif, c’est-à-dire qu’il montre ses dents, bouge ses oreilles vers l’arrière et fait des grognements, c’est la preuve qu’il est très anxieux. Si le comportement agressif de votre animal persiste, nous vous recommandons de consulter un vétérinaire. Par ailleurs, si votre hamster réduit ses heures de sommeil, c’est sans doute parce qu’il a accumulé beaucoup de tensions qu’il n’arrive pas à évacuer. Des grognements et des gémissements Comme nous le disions précédemment, les hamsters sont des animaux très doux et très calmes qui ont horreur du bruit. Toutefois, le hamster peut émettre des grognements et des gémissements lorsqu’il est stressé et nerveux. Par exemple, lorsque votre animal a peur, il peut émettre un sifflement. De plus, lorsque le hamster se sent menacé, il peut grogner ou grincer les dents. Lorsque vous entendez votre hamster gémir ou grincer les dents, c’est sans doute parce qu’il est confronté à un grand danger. La perte des poils Le stress et la nervosité entraînent chez le hamster la perte de ses poils. Précisons que la perte des poils est le signe d’un stress chronique, c’est-à-dire que votre animal est constamment stressé et ne vit pas dans un environnement adéquat. Le hamster peut perdre ses poils ou avoir un pelage nettement plus gras. Aussi, l’anxiété peut l’amener à s’arracher les poils en se grattant intensément. Les tremblements Lorsque le hamster est très stressé, ses muscles ont tendance à être plus tendus. Quand le degré de stress est très élevé, vous pouvez voir votre animal trembler. Une salivation excessive Le stress entraîne chez le hamster une production excessive de salive. Si vous constatez donc que votre animal présente une salivation excessive plus que d’habitude, vous devez comprendre qu’il est stressé. Les changements de comportements Tous les changements de comportements de votre hamster doivent vous alerter sur l’état de votre animal. Un hamster stressé aura tendance à se comporter différemment que d’habitude. Il peut devenir agressif, plus timide, plus craintif ou avoir un regard effrayé. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous vous exhortons à maîtriser le comportement de votre animal afin de détecter tous les changements.
  12. C’est un secret de polichinelle pour tous que les chats aiment dormir. La preuve, ils dorment en moyenne 16 heures par jour. Mieux, il n’est pas rare de les voir remuer leurs queues, leurs moustaches ou même montrer leurs dents tout en secouant leurs pattes pendant qu’ils dorment. À quoi correspondent toutes ces réactions du félin pendant son sommeil ? Est-ce à dire qu’il rêve pendant son sommeil ? Si oui, de quoi rêve-t-il précisément ? Nous nous sommes penchés sur ces questions dans cet article, et nous vous apportons toutes les explications nécessaires. Le sommeil du chat En dehors du temps de sommeil relativement long, un chat endormi présente les mêmes caractéristiques qu’un humain endormi. Les félins ont en effet un cycle de sommeil qui a assez de similitudes avec celui des hommes. De ce fait, ils traversent plusieurs phases au cours du sommeil. Cependant, le chat ne dort pas profondément surtout en journée. Son instinct de survie et de prédateur l’amène à rester vigilant tout le temps. Ainsi, le chat peut dormir tout en restant éveillé, c’est-à-dire qu’il peut garder tous ses sens actifs pendant le sommeil. Le chat serait même capable de dormir assis. À quoi correspondent les mouvements du chat pendant son sommeil ? Bien que le chat soit souvent sur le qui-vive, lorsqu’il se sent en sécurité dans un environnement, il arrive à dormir profondément. Les chatons dorment plus profondément que les adultes. Ils peuvent en effet dormir jusqu’à 20 heures par jour. Ce sommeil profond est encore appelé sommeil paradoxal. Qu’est-ce que le sommeil paradoxal ? Tout comme chez les humains, le sommeil paradoxal consiste à mettre en œuvre des expériences et se souvenir de certaines choses de la vie quotidienne. C’est à ce moment qu’on peut parler de rêve pour les félins. Les mouvements qu’il fait peuvent être liés aux activités qu’il effectue dans son quotidien tels que la chasse, les jeux, la toilette ainsi que tous les beaux moments que vous passez ensemble. Par ailleurs, il est important de rappeler que le sommeil paradoxal est essentiel pour votre félin. Vous ne devez en aucun cas l’interrompre au risque d’entraîner des dommages considérables pour votre animal. Oui, les chats rêvent Vous aurez donc compris que les chats peuvent bel et bien rêver au cours du sommeil paradoxal. Mais de quoi rêvent-ils précisément ? Il serait très difficile de répondre avec précision à cette question, car nous n’avons toujours pas le même langage avec les chats. On ne saurait donc dire explicitement ce dont ils rêvent pendant le sommeil. Cependant, comme les chats ont un cycle de sommeil similaire à celui des hommes, il est fort probable qu’ils fassent des rêves comme nous. Autrement dire, leurs rêves seraient un ensemble de fantasmes, d’imaginations ou de souvenirs en liaison avec les évènements de leur vie quotidienne. C’est donc tout à fait normal de voir votre félin sourire dans son sommeil, montrer ses dents ou encore remuer sa queue. Est-ce que les chats rêvent de nous ? Comme nous venons de l’expliquer, les chats font des rêves liés à leur vie quotidienne. Or, nous faisons partie de la vie quotidienne de nos félins. C’est donc très probable qu’ils rêvent de nous. Bien qu’il y ait peu de recherches à ce sujet, certains scientifiques pensent que les chats rêvent de nous, et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle ils aiment se blottir contre nous au réveil. C’est une manière pour eux d’essayer de prolonger leurs rêves. Les chats font-ils des cauchemars ? Comme les chats rêvent des évènements de leur vie quotidienne, il est possible que certains évènements désagréables de la veille restent figés dans leur mémoire, et qu’ils les revoient pendant leur sommeil. Ainsi, bien que nous n’ayons pas une certitude sur cette question, c’est quand même possible que les chats fassent des cauchemars. D’ailleurs, de nombreux propriétaires de chats rapportent qu’ils ont déjà vu leurs compagnons se réveiller en sifflant ou en ayant l’air effrayés. De quoi peut-il s’agir si ce ne sont pas des cauchemars ? Qu’en est-il des couleurs ? Quant à la question de savoir dans quelle couleur rêvent les chats, les avis restent discutés. Pour certains scientifiques, les chats font leurs rêves en gris et en bleu. Pour d’autres, les chats peuvent également voir en jaune. On ne saurait donc donner une précision sur les couleurs que les chats peuvent voir dans leur sommeil. Quoi qu’il en soit, nous sommes d’accord sur le fait que les chats ne sont pas en mesure de voir des couleurs chaudes et vibrantes tels que les hommes. Ces derniers ont en effet 10 fois plus de cônes pour mieux voir les couleurs. Que faire lorsque votre chat rêve ? Lorsque votre félin fait des mouvements dans son rêve, qu’il s’agisse d’un rêve ou d’un cauchemar, l’idéal est de le laisser et ne pas l’interrompre. Comme nous le disions un peu plus haut, le sommeil paradoxal fait partie du cycle de sommeil du chat, et celui-ci a besoin de compléter son cycle pour bien se reposer et être en forme. Un cycle de sommeil interrompu peut avoir de grandes répercussions sur la santé de votre animal et sur son humeur. De plus, trop d’interruptions au cours du sommeil peuvent frustrer votre animal. Pour cela, nous vous recommandons de laisser votre compagnon faire ses rêves ou ses cauchemars sans le réveiller. Il est certes difficile de voir son animal faire un cauchemar sans pouvoir agir, mais sachez qu’il en va de son bien-être. En résumé Il est évident que les chats rêvent, et c’est pendant le sommeil paradoxal qu’ils arrivent à faire cette merveilleuse expérience. En ce qui concerne ce que les chats voient dans leur rêve, nous ne pouvons nous prononcer avec certitude. Cependant, de nombreuses études scientifiques soutiennent la thèse selon laquelle les chats rêvent des activités de leur vie quotidienne telle que les jeux, la chasse ou les moments de câlins et de tendresse avec des membres de son foyer. Enfin, il est important de laisser le chat rêver sans l’interrompre.
  13. Les lentilles sont des légumineuses riches en fibres et en matières grasses. Elles constituent d’excellentes sources de protéines, et ne sont pas toxiques ni dangereuses. Si vous vous demandez si vos chiens peuvent consommer ces légumineuses aux multiples bienfaits, alors cet article vous est destiné. Quels sont les bienfaits des lentilles pour votre chien ? À quels risques votre animal est-il exposé en consommant les lentilles ? Quelles sont les précautions à prendre avant de les fournir à votre animal ? Quel est le meilleur régime alimentaire pour votre toutou ? Les bienfaits des lentilles pour les chiens Les lentilles constituent un véritable apport nutritionnel pour votre chien. Elles contiennent en effet des protéines et des hydrates de carbone riches en fibres. Elles sont également source de fer et de zinc. Elles ont une faible teneur en matières grasses et continent moins de sucre et de glucides comparativement à certaines céréales. De ce fait, les lentilles sont recommandées à titre de compléments alimentaires pour vos chiens. Elles aident votre animal à maintenir ses muscles, sa peau et ses ligaments et favorisent également la digestion. Ainsi, les selles de votre chien seront abondantes. Les lentilles sont aussi recommandées pour les chiens souffrant d’obésité, ou qui doivent être soumis à un régime particulier sans un changement brusque de leur alimentation. Elles sont d’ailleurs recommandées par certains vétérinaires. Toutefois, elles ne doivent jamais être mangées crues, comme toutes les légumineuses d’ailleurs. Pour cela, mélangez-les bien avec les repas de vos chiens avant qu’ils ne le consomment. Les risques auxquels votre chien est exposé en mangeant des lentilles Bien que les lentilles soient bénéfiques pour les chiens, elles présentent certains inconvénients. En effet, vos toutous peuvent souffrir de flatulences après la consommation des lentilles. Il faut dire que l’estomac du chien est très fragile. De ce fait, il peut avoir du mal à digérer les lentilles surtout si elles sont introduites en de grandes quantités. Cette situation peut être très désagréable et difficile à gérer. Pour cela, donnez les lentilles à votre chien en de très petites quantités, puis vérifiez régulièrement ses selles afin de vous assurer qu’il ne fait pas de diarrhée. De plus, en raison de leur teneur en inhibiteurs de trypsine, les lentilles peuvent endommager le pancréas de votre chien. Il est donc important de faire attention aux quantités de lentilles que consomment vos chiens ainsi qu’à la fréquence de consommation. Précaution à prendre pour donner des lentilles à vos chiens Si vous tenez à donner des lentilles à vos animaux de compagnie, vous devez le faire en prenant certaines précautions. Tremper les lentilles Tremper préalablement les lentilles dans de l’eau tiède pendant la nuit. Cela permettra de diminuer la concentration des légumineuses en phytate, un anti-nutriment qui nuit à l’absorption des minéraux. Mixer les lentilles aux repas des chiens Après avoir trempé les lentilles, prenez le soin de les mixer avec d’autres repas de votre chien. Cela vous évite de consacrer beaucoup de temps à leur cuisson avant de les mixer avec les repas. Cette opération de mixage est très importante, car comme nous le disions précédemment, les lentilles ne doivent jamais être mangées crues. Elles contiennent en fait de la phasine, qui est l’association de deux protéines de la famille des lectines qui peuvent s’avérer toxiques et dangereuses pour les hommes et les chiens. Un chien intoxiqué à la phasine peut présenter des vomissements, des diarrhées, des crampes abdominales et parfois une perte d’appétit. Pire, lorsque la quantité de lentilles crues ingérées par votre animal est très élevée, il peut y laisser sa vie. Donnez de petites quantités de lentilles à vos chiens La question de la quantité de lentilles à fournir à vos animaux est très importante. Pour éviter les flatulences, ingérez de très petites quantités de lentilles dans les repas de vos toutous. Quant à la fréquence de la consommation, limitez-vous à une fois par semaine ou à deux fois à la rigueur. Habituez vos chiens au fur et à mesure aux lentilles, afin qu’ils puissent bénéficier de tous ses bienfaits. Par quel légume pouvez-vous remplacer les lentilles ? À défaut de fournir des lentilles à votre animal de compagnie en raison des risques qu’elles présentent, sachez que plusieurs légumes peuvent être utilisés en remplacement. Il existe une variété de légumes utiles et bénéfiques pour vos chiens, à tel point que vous serez confrontés à un embarras de choix. Vous avez par exemple les courgettes qui sont réputées comme étant les meilleurs légumes pour chien qui sauront excellents dans le régime alimentaire de vos chiots. Vous avez également les carottes, les concombres, la laitue. Par ailleurs, il est possible de varier chaque jour les légumes que vous intégrez dans le régime alimentaire de votre animal. Quel est le meilleur régime alimentaire pour votre toutou ? Le souci de tout maître de chien est de s’assurer du bien-être de son animal de compagnie. Or, on ne peut pas parler du bien-être d’un animal sans évoquer sans régime alimentaire. En ce qui concerne le régime alimentaire de votre toutou, sachez qu’il est nécessaire de lui donner une alimentation équilibrée composée de tous les éléments nutritifs importants pour sa bonne santé. Vous pouvez opter pour des aliments pour chiens disponibles dans des magasins spécialisés. Vous pouvez également préparer vous-même les repas de votre animal. Quoi qu’il en soit, il est important de vous référer aux recommandations de votre vétérinaire, le seul, habileté à vous recommander un régime alimentaire précis et adéquat. Vous l’aurez compris, les chiens peuvent manger des lentilles. Ces légumineuses sont d’ailleurs bénéfiques pour vos animaux. Elles comportent des éléments nutritifs pouvant participer au bien-être de vos chiens. Cependant, sachez que vous devez leur donner ces aliments en prenant certaines précautions. Prenez le soin de les tremper à l’avance, de les mixer avec les aliments des chiens et de les utiliser en de très petites quantités et très faible fréquence. Enfin, pensez à varier les légumes présents dans le régime alimentaire de vos chiens.
  14. L’hiver est une période très difficile pour les oiseaux. Tout comme les hommes, les oiseaux aussi doivent s’adapter aux températures basses. Ils doivent en effet trouver un moyen de se protéger et pour de nourrir. En cette période, ces espèces s’épuisent davantage, car leur accès aux ressources est très limité. Comment font-ils pour se protéger pendant le froid ? Comment aider les oiseaux en hiver ? Nous avons décidé d’aborder ce sujet en ces temps de froid et de glace. Lisez cet article pour tout savoir sur le froid et les oiseaux. La température naturelle des oiseaux Les oiseaux sont des animaux homéothermes, c’est-à-dire qu’ils ont une température naturelle constante, qui reste inchangée, quelle que soit la saison. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’on retrouve les oiseaux dans tous les milieux, déserts, forêts tropicales, et même dans la montagne. Cependant, cette température constante implique une grande dépense énergétique. En effet, la température naturelle des oiseaux tourne autour de 39 et 40 °C. Même si elle ne varie pas en fonction des conditions extérieures, elle change quand même en fonction de la période d’activité. Lorsque l’oiseau vol, sa température augmente et peut atteindre 43 ° C. Ainsi pour ne pas sentir le froid pendant l’hiver, les oiseaux doivent réduire au maximum la perte d’énergie et surtout augmenter la production de chaleur. Comment les oiseaux se protègent-ils du froid ? Plusieurs techniques permettent aux oiseaux de se protéger pendant l’hiver. Même si ces techniques ne sont pas toujours très efficaces, elles leur permettent quand même de se réchauffer. Le plumage Les plumes permettent aux oiseaux de se protéger et c’est d’ailleurs la source de chaleur la plus visible et la plus évidente sur les oiseaux. Les plumes constituent en quelque sorte leurs manteaux. En effet, les plumes ne contiennent ni d’eau ni de vaisseaux sanguins. Elles retiennent donc la chaleur sur le corps. C’est pour cette raison que les oiseaux ont l’habitude de gonfler leur plumage afin d’utiliser la chaleur retenue entre leur corps et les plumes. De plus, le nombre de plumes varie en fonction des saisons. Le plumage des oiseaux est beaucoup plus dense en été qu’en hiver ce qui leur permet de mieux se protéger. Par ailleurs, certains oiseaux notamment les oiseaux aquatiques disposent des couches épaisses de duvet, situées sur leur poitrine et sur leur ventre. Ces plumes duveteuses permettent de retenir encore plus de chaleur, pour une meilleure protection de ces espèces en hiver. Cependant, la chaleur du plumage peut être insuffisante surtout lorsque les températures sont très basses. Les réserves adipeuses Les réserves adipeuses prennent en compte la peau située sous les plumes qui transportent le sang chaud vers les surfaces extérieures et le derme situé immédiatement sous l’épiderme. Ces deux couches de peaux constituent des sources de chaleur supplémentaires et ont pour mission de fournir une isolation supplémentaire par rapport au plumage. Elles servent également de réserve d’énergie pour être utilisées lorsque les températures sont basses, car en ces temps, les nourritures sont difficiles à trouver. Le grégarisme Le grégarisme est le fait que plusieurs oiseaux se regroupent au même endroit. De ce fait, chaque oiseau peut profiter de la chaleur de son oiseau. Cette technique est fortement utilisée par les étourneaux qui ont l’habitude de se serrer dans un même coin pendant le froid. Ces groupes formés permettent aux oiseaux de mieux de se réchauffer que si chacun des oiseaux reste isolé. En se blottissant les uns contre les autres, les oiseaux dépenseront moins d’énergie pour maintenir leur température corporelle. Les propriétés isolantes de la neige Les propriétés isolantes de la neige permettent la formation des igloos. Certains oiseaux profitent donc pour se réfugier dans ces igloos. Ils se mettent ainsi à l’abri du vent et du froid, car la température à l’intérieur est supérieure à celle de l’extérieur. Comment aider les oiseaux pendant l’hiver ? Les périodes de basses températures sont très dures pour les oiseaux, car ils dépensent beaucoup d’énergie et doivent de ce fait bien se nourrir. Or, il n’est pas facile pour ces animaux de se nourrir en hiver, car les graines se font rares et les jardins sont couverts de neige. Il est donc important que vous donniez un petit coup de pouce à ces animaux pendant le froid. Réaliser des aménagements Afin d’aider les oiseaux à trouver un coin tranquille pour se réfugier pendant l’hiver, installer des abris aux quatre coins de votre jardin. L’autre moyen d’aider les oiseaux est d’installer des boîtes-dortoirs dans votre jardin. Préparer un jardin accueillant Vous devez installer suffisamment d’arbustes et d’arbres à fruits dans votre jardin. Les arbres à fruits apportent de la vitamine C, ce qui peut être utile pour les oiseaux. Aussi, pensez à laisser quelques fruits par terre pour que les oiseaux viennent picorer. Prévoir des postes de nourriture Il est important de nourrir convenablement les oiseaux en hiver. Mais, tous les oiseaux ne mangent pas au même endroit. Pour cela, il est conseillé de prévoir plusieurs postes de nourriture Vous pouvez prévoir les mangeoires suspendues pour les oiseaux qui préfèrent se nourrir en étant suspendu. Ce modèle de mangeoire permet de protéger les graines. Il est préférable d’opter pour un modèle grand, capable de contenir suffisamment de nourritures. Aussi, prévoyez des mangeoires plateaux qui sont destinées à la plupart des oiseaux. Assurez-vous de les nettoyer régulièrement afin d’éviter l’accumulation de fientes. Fournir une alimentation adaptée En hiver, les oiseaux ont besoin d’aliments riches en lipides. Pour cela, optez pour des graines riches en lipides vendues dans les magasins spécialisés. Vous pouvez également réaliser des recettes maison, avec des mélanges de graines, avec les pommes, les poires ou l’huile végétale ou la farine. Cependant, il faut éviter de donner le lait aux oiseaux, car ils ont beaucoup de difficulté à le digérer, ce qui peut causer des troubles digestifs mortels. Fournir de l’eau En dehors de la nourriture, vous devez mettre de l’eau à la disposition des oiseaux en hiver, car en cette période l’eau est souvent gelée au niveau des spots habituels.
  15. Les chats sont des animaux très propres. Ils font leur besoin dans leur litière, et restent toujours dans des environnements très propres. Cependant, il peut arriver que votre félin ne fasse plus pipi dans sa litière, et préfère faire ses besoins sur votre lit ou sur votre canapé. Cette situation peut être très désagréable et peut susciter votre colère. Pourquoi votre chat fait-il pipi partout ? Que faire si votre félin fait pipi sur votre lit ou votre canapé ? Comment l’en empêcher ? Lisez notre article pour mieux comprendre ce comportement anormal de votre animal de compagnie. Pourquoi votre chat fait-il pipi partout ? Si votre félin urine sur votre lit ou votre canapé, il ne faut surtout pas le punir. Vous devez plutôt chercher à comprendre les raisons de cette attitude et y apporter des solutions. Si votre chat délaisse sa litière, cela peut être dû à plusieurs raisons. Un problème médical La malpropreté de votre animal peut être liée à un problème de santé. Pour cela, le premier réflexe lorsque le félin urine sur votre lit est de consulter le vétérinaire, afin que celui-ci détecte si votre chat souffre d’une maladie ou non. En effet, plusieurs maladies telles que les problèmes rénaux, l’infection de la vessie ou des troubles urineux peuvent amener votre félin à faire pipi partout. Vous savez à quel point les chats aiment cacher leur maladie, consultez donc un spécialiste pour en avoir le cœur net. De plus, en cas de maladies et de douleurs, votre lit confortable est un endroit idéal pour permettre au chat de se réfugier et de chercher votre protection. Le stress et l’anxiété Si votre félin est en très bonne santé, sa malpropreté peut être due à état de stress et d’anxiété. Cette anxiété peut résulter d’un changement dans votre vie quotidienne. Il peut s’agir d’un changement de maison ou de meubles, de l’accueil d’un nouvel animal de compagnie ou d’un nouveau-né. Les félins sont des animaux très sensibles, qui peuvent stresser face au moindre changement. Par ailleurs, l’ennui ou la solitude peut susciter des problèmes psychologiques à votre animal. Des conflits avec d’autres chats Si vous avez plusieurs félins, il peut exister une rivalité pour accéder au bac à litière, de sorte que l’un d’entre eux fera pipi sur votre lit ou votre canapé pour vous démontrer sa frustration. Pour cela, il est recommandé de prévoir une litière pour chacun de vos chats. La nature territoriale du félin Les chats sont des animaux sauvages qui aiment laisser leur marque sur leur territoire. Uriné sur votre lit et votre canapé peut-être un moyen pour votre félin de baliser son environnement. Il peut avoir envie de laisser son odeur, ses empreintes afin de marquer plus son espace de vie. Un bac à litière non adapté La malpropreté du félin peut résulter d’un problème du bac à litière. Assurez-vous de mettre à la disposition de votre chat, un bac à litière large, suffisamment confortable. N’oubliez surtout pas que le bac à litière idéal pour vous n’est pas forcément le même pour votre matou. Que faire si votre félin fait pipi sur votre lit ou votre canapé ? Voir son chat fait pipi sur son lit ou sur le canapé est très désagréable. Cependant, ne criez pas sur votre animal au risque de l’effrayer. Pensez plutôt à nettoyer le lit et le canapé. Gardez votre calme Comme nous le disions un peu plus haut, il ne faut surtout pas punir votre chat lorsqu’il fait pipi sur votre lit et votre canapé. Ne vous énervez pas contre lui, car votre chat ne pourra pas faire le lien entre votre colère et son acte qu’il trouve tout à fait normal. L’idéal est donc de garder votre calme et de penser à trouver des solutions. Nettoyez le lit et le canapé L’odeur du pipi du chat est particulièrement très forte et très nauséabonde. Pour cela, nettoyez au plus vite votre lit et votre canapé afin d’enlever l’odeur. Plusieurs produits de nettoyage peuvent vous être utiles dans votre corvée. Par exemple, le bicarbonate de soude est très efficace contre l’odeur du pipi du félin. Il est cependant déconseillé d’utiliser des produits contenant de l’ammoniaque pour nettoyer les traces d’urine de votre animal. L’odeur de l’ammoniaque est en effet très proche de celle de l’urine, ce qui peut attirer davantage votre félin. Prenez le soin d’éponger toutes les surfaces sur lesquelles votre chat a laissé des traces d’urine. Comment empêcher votre chat de faire pipi sur votre lit et votre canapé ? La meilleure astuce pour empêcher votre félin de faire pipi partout est de déterminer la cause de ce problème et d’y apporter la solution adéquate. Nous vous donnons quelques conseils pouvant vous orienter. Soulagez son stress et son anxiété Si la cause de la malpropreté de votre chat est en raison d’un changement dans ses habitudes quotidiennes, il vous revient de lui donner un sentiment de sécurité afin qu’il recommence à faire ses besoins dans sa litière. Aidez-le à s’habituer à son nouvel environnement, à sa nouvelle chambre ou au nouveau partenaire que vous avez accueilli dans votre foyer. Couvrez-le de beaucoup d’amour et d’affection afin qu’il se sente en sécurité. Cela ne voudra pas dire qu’il faut le caresser lorsqu’il fait pipi sur votre lit et sur votre comportement. Vous pouvez lui montrer votre mécontentement sans pour autant sévir. Changez son bac à litière Si vous remarquez que votre chat n’aime pas son bac à litière, il est préférable de le changer et d’opter pour un modèle que votre animal appréciera. Cela pourrait le motiver à repartir vers sa litière pour faire pipi. Consultez un psychologue pour chat Lorsque le problème persiste malgré tous vos efforts, il serait préférable de consulter un psychologue pour chat. Ce dernier pourra vous aider et trouver une solution pour que vous puissiez vivre à nouveau en harmonie. Le problème peut être en effet lié à des troubles comportementaux ou à d’autres causes que vous ignorez.
×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.