Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…

PlumeBlanche

Membres
  • Compteur de contenus

    225
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    9

PlumeBlanche a gagné pour la dernière fois le 4 janvier

PlumeBlanche a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

26 Excellent

Visiteurs récents du profil

19 885 visualisations du profil
  1. Animaux de maison, dont la domestication par l’homme remonte à plusieurs siècles dans l’histoire, les chiens sont reconnus et aimés depuis la nuit des temps, non seulement en raison de leur agréable compagnie, mais aussi à cause de leur grande intelligence. En effet, ils sont nombreux ces chiens disposant d’une capacité d’apprentissage et de réflexion élevée. Qu’il s’agisse des ordres simples comme « assis », que des instructions difficiles telles que la détection d’indices, les chiens sont capables quand leur quotient intellectuel le permet, de réaliser des prouesses incroyables. Toutefois, toutes les catégories de chiens ne sont logées à la même enseigne en termes de capacités intellectuelles, certaines disposent en effet de plus de potentialités que d’autres. Quels sont les dix familles de chiens pouvant être citées comme les plus intelligentes ? Le Border Collie Reconnu comme la race de chien la plus intelligente au monde, le Border Collie parvient dans 95% des cas à reproduire à la perfection les nouveaux tours à lui appris. Son temps d’apprentissage estimé à 5 secondes est le plus rapide temps d’apprentissage de la race canine. Servant autrefois dans les pâturages, et surtout dans l’accompagnement du bétail, cette race de chien est de plus en plus exploitée à des fins domestiques. Toutefois, il a tendance à se fatiguer rapidement à force de faire tout le temps preuve d’enthousiasme et de volonté. Le Caniche Petit chien énergique et très intelligent, le caniche est un ancien grand pratiquant de la chasse dans l’eau. En effet, possédant une fourrure capable de ne pas stocker de l’eau, ce chien est un animal vif particulièrement doué pour la nage rapide. Il a un caractère affectueux et est surtout utilisé pour les numéros de cirque. Avec sa joie de vivre, il faut souvent éviter de le délaisser. Il est très attaché à son maître et pourrait devenir nerveux quand on le délaisse trop longtemps. Le Berger Allemand Cette race de chien est celle du plus populaire des chiens de garde de la planète. Présent de nos jours un peu partout dans le monde, il a ses origines les plus anciennes en Allemagne. Grâce à son habileté à suivre des directives à la lettre et à sa capacité d’apprentissage rapide, ce chien est fortement sollicité et utilisé par la police et les douanes. Cependant, il peut aussi bien jouer le rôle de chien domestique quand il est socialisé comme il se doit. Grand sportif mais aussi très sensible, le Berger Allemand déteste la solitude et peut très mal la vivre. Tâchez donc de ne pas l’abandonner dans de petites pièces lorsque vous habitez de petits appartements dans une zone urbaine. Le Golden Retriever Naturellement docile et doué, ce chien a le mérite d’être doux et intelligent. Il est un excellent compagnon pour les enfants. Répondant mieux aux encouragements qu’aux réprimandes, ce chien est l’un des plus appréciés par les ménages français. Néanmoins, le Golden Retriever est également capable de se comporter comme un adolescent rebelle quand on le force trop. Le Dobermann Contrairement à sa grande réputation d’agressif, le Dobermann est un chien qui peut être très affectueux s’il est bien éduqué. Selon la Fédération Cynologique Internationale, il a vu le jour à la suite d’un croisement réalisé par un percepteur d’impôts, Karl Friedrich Louis Dobermann qui souhaitait se protéger au mieux lorsqu’il transportait de grosses sommes d’argent. Et oui, ce mec était fonctionnaire mais il créait de nouvelles races de chien à ses heures perdues le week-end. Fidèle et très doué pour suivre les ordres, le Dobermann peut devenir un très bon gardien. Toutefois, il faut lui donner amour et liberté afin qu’il puisse s’épanouir facilement et agir sans agressivité. Le Berger des Shetlands Comme l’indique son nom, cette race de chien provient des îles de Shetland où il était utilisé comme berger. Il est reconnu pour être un chien docile, intelligent et grandement réceptif aux ordres tant qu’ils sont donnés avec gentillesse. Très fidèle à son maître, le berger des Shetlands ne supporte pas la violence aussi bien physique que verbale. A l’instar des autres chiens précédemment cités et décrits, le Berger des Shetland a besoin d’une part de beaucoup d’attention et d’autre part de la possibilité de pratiquer des activités qui lui feront utiliser et éprouver ses capacités de réflexion. Le Labrador Souvent comparé au Golden Retriever, le labrador est un chien très familial. Du fait de son poil court et clair et de sa réputation de chien enjoué et sympathique, il est nommé la star du cinéma. Grandement utilisé comme assistant des personnes aveugles et handicapées grâce à son caractère exceptionnel, le labrador est en mesure d’apprendre rapidement des tours quand son maître sait bien le récompenser. Même s’il est en mesure de blesser sans le vouloir les enfants, le labrador est un compagnon très affectueux qui a su se faire une place de choix parmi les chiens de compagnie les plus populaires. Le Papillon Communément appelé le Papillon à cause de ses oreilles, l’Épagneul nain continental est une race de chien très affectueuse qui adore passer du temps avec son maître. Si vous souhaitez lui apprendre des tours, sachez qu’il sera capable de les assimiler et de les exécuter comme il faut si vous savez comment le motiver. A l’origine, ce chien était un chasseur et il lui reste de cela, son caractère vif et agile. Le Rottweiler Chiens de garde par excellence, les Rottweiler gardaient déjà le bétail destiné à nourrir les légionnaires romains durant l’Antiquité. Pendant les grandes périodes de conquête, les Romains les ont emmenés à Rottweil, ville allemande. Là-bas, ils accompagnent souvent les bouchers dont ils assurent la protection. Enfin, c’est dans le domaine militaire que les Rottweilers ont été utilisés lors de la première guerre mondiale. Malheureusement utilisée à des fins négatives la plupart du temps, cette race de chiens possède une mauvaise réputation. Pourtant, elle est dotée d’une affection et d’un calme hors du commun. Le Bouvier Australien Fidèle à son maître mais méfiant envers les étrangers, ce chien constitue le meilleur pote qui est prêt à égorger toute personne susceptible de porter atteinte à l’intégrité dudit maître. Doté d’une grande intelligence et d’un instinct à conduire et garder un troupeau, le bouvier australien est également classé dans la catégorie des chiens de pâturage. Particulièrement violent et brutal, ce chien est fortement déconseillé aux personnes qui n’ont pas d’expérience dans le dressage en général, et celui des chiens en particulier.
  2. Un chien qui mange ses crottes n'est pas normal. Chez certaines espèces animales, comme les insectes par exemple, ce type de comportement est naturel. Pour certains d'entre eux d'ailleurs, la consommation de matières fécales constituent leur principale alimentation. Mais chez les chiens, ce n'est pas le cas. Ce comportement n'est pas seulement dégouttant, il provoque aussi des conséquences très désagréables comme la mauvaise haleine ou la contamination par des parasites. Votre chien mange ses crottes ? Il mange les crottes d'autres chiens ou d'autres animaux ? Il souffre certainement de "coprophagie". Découvrez tout ce que vous devez savoir sur ce trouble du comportement. Qu'est-ce la coprophagie ? La coprophagie est le terme utilisé pour désigner la tendance à manger de la matière fécale. Chez les chiennes qui viennent d'accoucher, il s'agit d'un comportement tout à fait normal. Après avoir aidé ses chiots à déféquer, elle va manger leur défécation pour éviter justement qu'ils ne les mangent. Mais aussi pour garder la couche propre. Dans des conditions différentes, si le chien, la chienne ou le chiot se met à manger des excréments - que ce soit les siens ou ceux d'autres animaux - il s'agit d'un trouble comportemental. En particulier, si cela se produit trop fréquemment et devient une mauvaise habitude. Les causes de la coprophagie : pourquoi le chien mange des crottes ? La coprophagie peut avoir des causes variées. Elle peut être d'origine alimentaire, médicale ou comportementale. La coprophagie d'ordre alimentaire C'est la cause de coprophagie la moins dangereuse. Il se peut que votre chien mange des crottes parce qu'il a tout simplement envie de manger les aliments digérés qu'il trouve dans ces excréments. Ces derniers peuvent en effet être chargés en nutriments. Et il arrive même qu'ils contiennent encore des morceaux d'aliments non-digérés. Si votre chien a faim, ou s'il n'a pas souvent assez à manger, il peut compenser en consommant ses excréments ou ceux d'autres animaux. La coprophagie d'ordre médicale La coprophagie peut avoir une origine médicale. Dans quel cas, le comportement est la conséquence d'un problème de santé sous-jacent. Dans la majorité des cas, c'est une carence en vitamine qui pousse le chien à manger de la matière fécale. Mais d'autres soucis de santé peuvent également l'expliquer : Un déficit en amylase La parasitose intestinale L'inflammation d'estomac ou des intestins L'insuffisance pancréatique Un trouble hormonal Les tumeurs cérébrales Des troubles neurologiques Un hypercorticisme Le diabète La coprophagie d'ordre comportementale La coprophagie peut aussi cacher un trouble du comportement. Dans la plupart des cas, elle vient d’un manque d’éducation et de dressage ; qui fait le chien a tendance à se conduire mal. Elle peut aussi être le résultat d’un mal-être dû à une mauvaise éducation : agressivité, violence, maltraitance, punitions excessives, etc. Lorsque le chien est en souffrance, il peut le manifester de diverses manières. Et la plupart du temps, c’est par des troubles comportementaux. Un chien peut aussi manger ses crottes ou celles d’autres animaux pour les raisons suivantes : L’ennui Le stress La peur L’anxiété L’hyperactivité La dépression d’involution (qui est un comportement de régression qui vient avec l’âge). Que faire quand votre chien mange ses crottes ? Notez, avant tout, que le problème n’est pas grave si l’animal l’a fait une ou deux fois. On parle de coprophagie uniquement lorsqu’il se met à manger des crottes régulièrement. Par ailleurs, si vous constatez cela, n’attendez pas. Emmenez-le consulter un vétérinaire afin de déterminer quelle est la cause de cette tendance. Car ce n’est qu’ainsi qu’il pourra prescrire le traitement adapté. Si le problème est alimentaire, il se peut que le vétérinaire vous recommande de donner une alimentation plus saine, plus équilibrée et surtout, de qualité à votre chien. L’objectif est de combler entièrement ses besoins nutritionnels. Et ce, afin de l’empêcher à chercher les nutriments qui manquent dans les excréments d’autres chiens qui – justement – mangent mieux. A noter que vous pouvez désormais trouver sur le marché une alimentation spécifique aux chiens coprophages. Si le problème est médical, le vétérinaire fera passer des examens à votre chien pour déterminer le problème de santé à l’origine de la coprophagie. Une fois ce dernier diagnostiqué, il prescrira le traitement adapté. Si le problème est comportemental, il recommander des solutions en fonction des problèmes dont souffre le chien. Il pourra conseiller, par exemple, moins de punitions, plus d’activités ludiques, plus d’exercices et du temps dehors, etc.
  3. Le hamster est un rongeur très apprécié de tous. Si vous avez un hamster, vous aurez déjà constaté qu’il est un magnifique compagnon. Pour maintenir sa bonne santé, vous devez lui fournir une alimentation adéquate. Faisant partie de la catégorie des omnivores, il mange tout. Toutefois, vous devez veiller à le nourrir de façon équilibrée. Quels sont les besoins énergétiques de votre hamster ? À quelle fréquence doit-il être nourri ? Quels sont les aliments que votre animal ne doit pas manger ? Nous vous donnons toutes les astuces pour bien nourrir votre hamster. Les besoins énergétiques de votre hamster Les besoins dépendent essentiellement de l’activité physique de votre animal. Un hamster qui fait beaucoup d’escalades et qui multiplie les tours de roue aura un besoin en énergie plus élevé que celui qui passe sa journée à se reposer. Cependant, de façon générale un hamster a besoin quotidiennement de 15 % de protéines, 5 % de matières grasses ainsi qu’environ six vitamines. Les minéraux tels que le zinc, le calcium, le potassium lui sont également nécessaires. Si votre hamster dépense beaucoup d’énergie de façon quotidienne, vous pouvez augmenter légèrement ces doses. De même, s’il en dépense moins, vous devez revoir ces taux à la baisse. Aussi, est-il nécessaire de fournir à votre hamster une ration riche et variée. Les aliments les plus recommandés pour ce rongeur sont les graines. Sa ration sera donc composée essentiellement de mélange granuleux. Il faut tout de même préciser que ces granulés ne doivent pas être conservés pendant plus de 06 moins, au risque de pourrir. Vous pouvez compléter le régime de votre compagnon avec de la nourriture animale à savoir les œufs durs, le yaourt ou encore un petit morceau de jambon. Elle ne doit pas non plus être en quantité excessive. La nourriture animale une fois par semaine est largement suffisante. Les compléments alimentaires Comme nous l’avons dit précédemment, le hamster a besoin d’une alimentation riche et variée. Les compléments alimentaires jouent également un rôle important dans l’équilibre de son régime alimentaire. Pour cela, habituez-le aux céréales telles que le blé, la courge ou le tournesol. Vous pouvez en laisser dans sa cage afin de l’habituer à les consommer. De plus, la menthe et le persil seraient très utiles pour votre animal. Les fruits peuvent également être introduits dans le régime alimentaire de votre hamster. Une portion de banane, de la carotte ou des légumes sont très recommandés. Pensez également à lui donner par moment des fraises, des poires, du melon ou de la pastèque tout en prenant le soin d’enlever tous les pépins. La fréquence de consommation de la nourriture Votre animal doit manger une fois par jour. Il est fortement recommandé de le nourrir tous les jours à la même heure. La ration fournie à votre hamster ne doit pas être trop grande ni trop petite. Offrez-lui juste ce qu’il faut. Il n’y a pas d’exigences en la matière. Fiez-vous à votre expérience ainsi qu’aux besoins de votre hamster. Si la gamelle de votre animal est vide ou quasi vide après la journée, c’est que la ration est satisfaisante. Toutefois, avoir une gamelle vide ne veut toujours pas dire que votre rongeur a consommé toute sa ration. Il pourrait stocker les aliments dans ses bajoues. Les hamsters adorent en effet transporter des aliments dans leurs bajoues afin de les manger par la suite. Vérifiez avec minutie qu’il n’y a pas de nourritures dans les cachettes. Au pire, enlevez régulièrement la nourriture qui s’y trouve afin d’éviter que votre animal consomme des aliments avariés. L’hydratation de votre hamster Bien nourrir votre animal c’est également lui assurer une bonne hydratation. Votre hamster n’a pas besoin que d’une bonne alimentation. Les hamsters sauvages ont peu besoin d’eau, mais lorsqu’il s’agit d’un hamster domestique comme le vôtre, la déshydratation est vite arrivée surtout en temps de chaleur. Il faut dire que le hamster domestique ne transpire pas, ce qui rend difficile la régulation de sa température interne. Pour cela, remplissez régulièrement son biberon d’eau à température ambiante. Vous pouvez également installer sa cage dans une pièce plus ou moins fraîche de votre maison. Par ailleurs, les légumes et fruits frais seraient excellents moyens pour hydrater votre hamster. Quel fourrage pour votre hamster ? Le fourrage est également important pour bien nourrir votre hamster. Il lui permet de grignoter tout en favorisant le transit intestinal. Il pourrait également être utilisé pour faire son nid. Le fourrage le plus pratique en termes de conservation et de coût est le foin. Optez pour le foin sec, sous forme conditionnée pour votre animal. Il doit être donné de façon propre et une fois par jour. L’utilisation de certaines herbes sous forme de fourrages serait également utile pour faciliter la digestion. Les aliments à proscrire Les aliments trop gras et trop sucrés sont à éviter complètement pour le bien-être de votre hamster. Ainsi, vous devez éviter au maximum de lui donner des friandises. Votre animal pourrait souffrir d’obésité. En dehors des friandises, le chocolat, le lait et les sucreries sont à éviter. Il serait préférable de privilégier les fruits secs pour votre compagnon. De plus, afin que votre animal maintienne la forme, évitez de lui donner trop de nourriture. De même, certains aliments ayant un effet toxique sur votre hamster sont à proscrire. Il s’agit entre autres des haricots, le cytise, le tabac et les pousses vertes sur les tomates. Il en est de même pour l’œuf cru, la viande crue, l’alcool, la viande crue et les pépins de fruits. En résumé, votre hamster peut tout manger, mais en quantité réduite. Assurez-vous de ne lui donner qu’un aliment par jour, aussi bien pour le jour comme la nuit. Aussi, veillez à ne pas rendre votre animal obèse en lui fournissant des aliments trop sucrés. Enfin, hydratez-le bien notamment en temps de chaleur. En respectant ces conseils, votre animal sera au top de sa forme. Pour l’adoption d’un régime fixe, il est préférable de demander l’avis de votre vétérinaire.
  4. En tant que propriétaire de chat, vous avez probablement déjà entendu parler de la maison de toilette pour chat. Il s’agit en réalité de la remplaçante parfaite du bac à litière. En plus d’offrir une certaine intimité à votre félin domestique, ce produit vous protège des odeurs désagréables pouvant provenir de ses besoins physiologiques. Il existe sur le marché les maisons de toilette à nettoyage manuel et les maisons de toilette autonettoyantes. Quels sont les trois meilleures maisons de toilette à nettoyage manuel de l’année 2020 ? Et quel est le top 3 des meilleures maisons de toilette autonettoyantes mises en vente cette année ? Voici notre petit comparatif pour vous faciliter le choix. Top 3 des maisons de toilette à nettoyage manuel Les maisons de toilette de ce type proposent un nettoyage manuel. Elles sont équipées de pelles et se distinguent par leur toit amovible. C’est d’ailleurs ce trait particulier qui rend possible et facile leur nettoyage manuel. Voici un top 3 des meilleures maisons de toilette à nettoyage manuel du moment. La maison de toilette pour chat Curver Petlife Avec sa couleur anthracite et son aspect rotin, cette maison de toilette épousera aisément n’importe quelle pièce de votre intérieur. Elle est élégante et facile à transporter grâce à sa poignée. Le plus intéressant, c’est son filtre anti-odeur qui prévient efficacement toute odeur désagréable dans l’espace où elle est installée. Grâce à sa pelle de nettoyage intégrée, vous pourrez sans problème effectuer sa vidange à chaque fois que votre chat se soulagera. Pour éviter au chat de salir sa toilette, le fabricant a doté la maison d’un tapis nettoyant. De même, son bac extensible vous offre la possibilité de disposer et de conserver le repas de votre chat. C’est la maison idéale pour les chats de taille moyenne. Ses avantages Son filtre anti-odeur interchangeable Son bac extensible pratique pour recevoir la nourriture du chat Son joli design rotin Son principal inconvénient Sa poignée ne supporte pas très bien la maison quand il y a une litière. La maison de toilette pour chat Petphabet Jumbo Hooded Si vous possédez une petite colonie de chats, sachez que cette maison de toilette leur conviendra parfaitement. Elle est assez spacieuse et peut accueillir deux chats de taille moyenne à la fois. Grâce à son couvercle supérieur transparent, vos félins ne seront pas effrayés à l’idée de rester dans un petit espace clos. Son caractère amovible facilite également le nettoyage de la litière. Même si aucun filtre ne lui est intégré, cette maison de chat arrive sans problème à confiner les mauvaises odeurs liées aux déjections des chats grâce à la bonne profondeur de son bac. Son entrée large permet aux chats d’accéder aisément à la litière. La grande variété de couleurs qu’elle offre, facilite grandement son adaptation à n’importe quel intérieur. Ses avantages 4 attaches amovibles pour faciliter l’ouverture du toit Maison de toilette spacieuse Disponible en différents coloris Son principal inconvénient Cette maison ne dispose ni de porte ni de filtre anti-odeur La maison de toilette pour chat Trixie Cette maison de toilette brille par son aspect chaleureux et son style moderne. Composée essentiellement de bois et recouverte d’enduit, elle propose une apparence se rapprochant beaucoup de celle d’une véritable maison. Pour en faciliter l’accès, des fabricants l’ont dotée d’une entrée pratique ainsi que d’une porte à fermeture magnétique. Par ailleurs, il est dommage que les rebords de son bac à litière ne soient pas assez hauts pour empêcher les projections d’urine à l’intérieur du meuble. Cette maison conviendra tout à fait à n’importe quel chat de taille moyenne. Ses avantages Design original et chaleureux Intérieur facile à nettoyer Porte à fermeture magnétique Son principal inconvénient Livré sans filtre anti-odeur Top 3 des maisons de toilette autonettoyantes Les maisons de toilette de ce type évitent au propriétaire du chat d’avoir à nettoyer lui-même les crottes de son félin. La maison y arrive bien d’elle-même grâce à un système de nettoyage automatique qui lui permet de tamiser la litière et donc de séparer les fientes du chat de ses urines agglomérées. Voici un top 3 des meilleures maisons de toilette autonettoyantes. Maison de toilette autonettoyante électrique Petsafe Scoopfree Cette maison de toilette vous évitera bien des tracas. Elle s’installe en moins d’une minute, s’auto-nettoie pendant des semaines et vous permet par-dessus tout de garder propre son intérieur. Toutefois, il vous faudra tout de même, au bout de plusieurs semaines, vous débarrasser du bac à litière jetable usé et le remplacer par un tout nouveau. Vous devrez également veiller à vider la zone cachée où les déchets du chat se sont accumulés durant ce temps. Grâce aux cristaux bleus avec lesquels cette maison de toilette est fournie, aucune odeur nauséabonde ne s’échappera de l’intérieur. Elle offrira donc à votre chat de taille moyenne la meilleure hygiène dont il puisse rêver. Ses atouts Ses capteurs de sécurité Son capot d’intimité Son système d’absorption des liquides et d’assèchement des déchets Son point faible Aucun point faible particulier n’a été détecté sur cette maison Maison de toilette Litter Robot Open Air 3 Cette maison de toilette peut être utilisée par un gros chat. Son système de nettoyage automatique vous évite la contrainte d’avoir à mettre au propre sa litière à chaque fois que votre chat fait ses besoins puisqu’elle s’en occupe elle-même. D’ailleurs, grâce à son tamis rotatif et son filtre à charbon, votre intérieur ne sentira pas les déjections pendant votre absence. Néanmoins, il vous faudra vider périodiquement le tiroir réceptacle dans lequel se déposent les déchets du chat. Avec son aspect futuriste, elle s’accordera avec votre décoration au style intemporel. Ses avantages Design futuriste et original Déclenchement du nettoyage 7 minutes après utilisation de la toilette Compatible avec les chats XXL Son désavantage principal S’utilise avec une litière Maison de toilette LavvieBot Cette maison de toilette est destinée aux chats de grande taille. Elle possède un design épuré qui saura mettre en valeur n’importe quelle pièce. En plus de cela, elle arrive aisément à se débarrasser du caca de votre animal de compagnie. Et le plus beau c’est qu’elle ne laisse échapper aucune odeur nauséabonde. Cependant, pour qu’elle fonctionne bien, vous devrez définir les différents intervalles de temps pendant lesquels elle devra effectuer le nettoyage du lit. Cela étant, il vous faudra aussi vidanger toutes les deux semaines le tiroir dans lequel sont conservées les déjections de votre félin. Ses points forts Nettoyage silencieux des mottes de crotte Intervalle de nettoyage programmable Application PurrSong Son désavantage principal Son coût légèrement élevé
  5. Les Nouveaux Animaux de Compagnie appelés communément « Nacs » sont composés de tous les animaux de compagnie autre que les chiens et les chats. Cette catégorie prend compte les lapins, les mammifères, les rongeurs, les oiseaux, les poissons, les reptiles et bien d’autres animaux. Les Nacs sont généralement des animaux très fragiles. Ils doivent vivre dans un environnement adéquat favorisant leur bien-être. La litière de votre Nac ou de votre rongeur doit donc être choisie de façon minutieuse. Quelles sont les caractéristiques d’une bonne litière ? Quelles litières choisir pour vos Nacs ? Quelles sont les litières à éviter ? Zoom sur cette nouvelle catégorie d’animaux de compagnie dans cet article. Quelles sont les caractéristiques d’une bonne litière ? Une bonne litière pour votre Nac ou pour votre rongeur doit être avant tout non poussiéreuse. Comme nous l’avons dit un peu plus haut, les Nacs sont très fragiles notamment sur le plan respiratoire. Une litière poussiéreuse permettra à la poussière d’irriter les voies respiratoires de vos animaux. Aussi, une litière de qualité doit être absorbante. Autrement dit, elle doit être en mesure d’absorber les urines ainsi que les excréments afin que l’environnement de vie du rongeur soit toujours propre. Les rongeurs sont hostiles à la saleté. Ils peuvent même avoir des infections si leur litière est sale et humide. De plus, la litière doit être sans odeur afin de ne pas être source de malaise pour vos Nacs. Il faut préciser en effet que les Nacs ont un odorat très développé. Mieux, pour être un produit de qualité, la litière doit être confortable et douillette. Elle doit offrir la possibilité à votre animal de se nicher, d’adopter toutes les positions qui lui semblent confortable. Par ailleurs pour le bien-être de votre rongeur, vous devez disposer d’une grande quantité de litière. Quelles litières choisir pour vos Nacs ? Il existe différents types de litière pour Nacs et pour rongeurs. Les caractéristiques diffèrent d’une litière à une autre, et elles ne sont pas toutes recommandées pour le bien-être de votre animal de compagnie. Nous vous proposons donc les meilleures litières capables de garantir la bonne santé et l’épanouissement de votre Nac. La litière de chanvre Elle est sans doute la meilleure litière pour votre rongeur. Peu poussiéreuse, elle a une grande capacité d’absorption, et neutralise toutes les odeurs. Elle peut absorber jusqu’à 5 litres d’eau. En optant pour cette litière, vous mettez votre animal dans les meilleures conditions. Elle est fabriquée à base d’une matière très confortable qu’est la chènevotte, ce qui fournit à votre Nac le maximum de confort. Plus besoin de vous préoccuper pour les voies respiratoires de votre animal de compagnie, car elle ne dégage aucune poussière. Mieux, elle est disponible à un prix très accessible. Toutefois, assurez-vous que votre rongeur n’y est pas allergique avant de l’acheter. La litière de lin Le lin est réputé comme une matière très absorbante. Ainsi, cette litière ne laisse aucune trace d’humidité. Très douce au toucher, elle est peu poussiéreuse et surtout pas chère. Elle conviendra parfaitement à vos Nacs et à vos rongeurs. Toutefois, sa capacité à retenir les odeurs des urines et des excréments laisse à désirer. La litière de maïs Fabriquée à base de rafle de maïs, elle dispose des capacités d’absorption incroyables. Non poussiéreuse, elle ne se colle pas et est très aimée des rongeurs. Elle est beaucoup utilisée comme complément de la litière de lin et de maïs. Le seul hic avec cette litière est qu’elle est un peu dure. Elle sera donc difficile pour les pattes de votre rongeur. La litière de coton Cette litière peut être utilisée par tous les rongeurs. Elle est faite essentiellement de bandes de cotons. Elle est également absorbante, douce au toucher et sans odeur. Bien que son prix soit à la portée de tous, elle n’est pas recommandée pendant l’été en raison de la chaleur qu’elle dégage. Quelles sont les litières à éviter ? Toutes les litières ne sont pas idéales pour vos Nacs et rongeurs. Elles pourraient leur créer des dommages, raison pour laquelle vous devez absolument éviter ces litières. Les copeaux de bois Ils sont très prisés dans les animaleries malgré leur caractère très dangereux. Les copeaux de bois sont à exclure des litières pour vos animaux. Ils sont fabriqués en effet avec des résineux tels que le pin ou le sapin, ce qui les rend très toxiques. De plus, ils contiennent une grande quantité de sciure et de poussière, ce qui les rend nocifs pour les voies respiratoires de vos Nacs. De plus, ils sont souvent parfumés et provoquent des allergies et des éternuements à votre animal. Cette litière est un poison à effet lent pour vos animaux. Faites attention au moment de l’achat de votre litière, car les copeaux de bois sont souvent recommandés par les vendeurs. La paille La paille est une litière à laquelle vous devez penser lorsque vous n’avez pas d’autres choix. Elle est plus adaptée comme matelas pour les rongeurs. La paille est en effet très poussiéreuse, et peut donc être dangereuse pour la santé de vos Nacs. Pas très absorbante, elle ne neutralise pas les odeurs, et ne fera que mettre vos animaux dans une situation d’inconfort. La paille constituée essentiellement de brindilles coupantes peut abîmer les pattes de votre rongeur ainsi que ses yeux. La litière de papier journal Bien qu’elle soit recommandée par certains vendeurs, cette litière n’est pas très adaptée pour vos Nacs et rongeurs. Elle doit être utilisée en dernier recours et lorsque c’est le cas, il est préférable que le papier soit neutre, sans inscription et sans encre. Le papier est par ailleurs toxique et peu absorbant. L’idéal serait de l’éviter. Il est évident que la litière est très importante pour vos Nacs et rongeurs. Prenez tout de même le temps de faire un bon choix pour le bien-être de vos animaux. En vous basant sur les explications et les conseils donnés dans cet article, vous ferez sans doute un choix parfait.
  6. Petits félins domestiqués par l’homme depuis plusieurs siècles, les chats sont des animaux de compagnie très attachants, surtout quand ils reçoivent de l’amour de la part de leur maître ou propriétaire. C’est donc sans surprise qu’ils sont classés parmi les animaux domestiques les plus appréciés des Français. Toutefois, malgré leur caractère relativement docile, les chats peuvent devenir capricieux et leur compagnie désagréable quand ils ne sont pas bien dressés ou bien éduqués. Comment faut-il s’y prendre pour bien éduquer son chaton ? Existe-t-il des astuces simples à connaître pour y arriver sans l’aide de dresseurs professionnels ? Découvrez dans cet article, six conseils pratiques pour faire de votre chaton, un chat bien éduqué dont la compagnie serait plaisante et agréable. Conseil No 1 ; Ne pas séparer trop tôt le chaton de sa mère Lorsqu’une chatte fait des petits, comme toute bonne mère, elle leur apprend la vie sociale entre frères et sœurs et leur offre une certaine sécurité. Un chaton qui se sent en sécurité est plus réceptif. Laissez la mère faire ce travail pour vous afin que la tâche vous soit beaucoup plus facile par la suite. Un chaton reste auprès de sa mère pendant environ 2 mois, ce qui favorise un bon équilibre psychosocial. Après 2 mois, vous pouvez récupérer le chaton et commencer votre éducation. Continuez à socialiser votre chaton pour qu’il apprenne à avoir confiance aux humains. Sa mère ne lui a pas appris les relations avec les humains, c’est donc à vous de le faire. Vous devez être doux avec votre chaton sans pour autant tolérer tous ses caprices et bêtises. Conseil No 2 : Apprendre les bonnes manières à votre chaton Un chaton doit apprendre à respecter les règles de la maison, et ceci doit commencer par les consignes liées à la propreté. En effet, il n’est pas question qu’il fasse ses besoins où bon lui semble. Mettez à sa disposition un bac à litière ou une maison de toilette et apprenez-lui à s’en servir. Au début il y aura quelques ratés ; ne vous énervez pas lorsque cela survient. De toutes les façons, les chats sont des félins généralement propres. Une fois que la leçon sera saisie, vous n’aurez plus à vous inquiéter. Par ailleurs, réservez à votre chaton un espace à lui tout seul où il pourra s’amuser et se défouler, notamment un espace où il pourra utiliser ses griffes. Vous devez pour cela acquérir certains accessoires tels qu’un son bac à litière, un arbre à chat, et un bol de repas. Conseil No 3 : Bien nourrir son chaton Bien nourrir son chat consiste à lui donner ce qu’il lui faut et au moment où il le faut. Pour ce faire, vous avez deux possibilités et la façon de manger de votre chaton devrait vous aider à choisir la bonne. Si votre chaton est gourmand, donnez-lui à manger à des heures régulières. Par contre s’il fait la fine bouche, laisser lui à manger pour toute la journée dans son bol. Surtout, pensez à varier les repas afin de l’habituer à consommer plusieurs catégories de nourriture. Prenez le soin de lui donner des aliments caloriques et riches en lipides. Ceci participera à sa bonne croissance. Evitez surtout le lait. En effet, contrairement à ce que beaucoup pensent, le lait peut favoriser des diarrhées chez votre chaton. Donnez beaucoup d’eau boire à votre chaton, et il faut à ce propos que le bol d’eau soit différent du bol de repas. Il est important pour votre chat de s’hydrater régulièrement. Assurez-vous de mettre toujours de l’eau dans sa gamelle d’eau pour éviter qu’il vienne souvent rôder autour de la cuisine. Conseil No 4 : Garder toujours propre l’espace de vie de votre chat Les chats sont des animaux qui sont souvent propres. La litière de votre chaton doit donc être toujours propre si vous voulez qu’il y fasse ses besoins. Vous devez pour cela vous en occuper régulièrement. Nettoyez-la tous les jours, retirez les crottes et les boulettes de pipi à l’aide d’une pelle. Videz le bac régulièrement pour renouveler la litière. Des toilettes propres donnent toujours envie d’aller s’y soulager. Le bac ne doit contenir que la litière ; rien d’autre ne doit y figurer. Ce n’est pas un espace de jeu. La litière doit se placer dans un coin calme de la maison pour permettre à votre chaton d’avoir un peu d’intimité au moment où il fait ses besoins. Prenez l’habitude de ne pas changer de litière pour ne pas perturber votre chat. En effet, les chats n’aiment pas trop les changements d’ambiance et de couleurs. Enfin, veillez à ce que les bols de nourriture de votre chat soient nettoyés tous les jours. Toutes ces attentions auront pour effet de toujours maintenir propre le cadre de vie de vie de votre chaton et donc de le maintenir en bonne santé. Conseil No 5 : Apprendre à votre chaton à répondre à vos demandes Vous pouvez utiliser à cet effet un cliquet. Le bruit que le cliquet produit devient le stimulus pour votre chaton. C’est un bon moyen pour susciter de bons comportements chez votre chaton. Comme les enfants, tous les chats n’ont pas la même capacité à vite d’assimilation. Certains sont plus réceptifs que d’autres. Il faudra donc vous armer de patience. Le cliquetis qui est le son qu’émet le cliquet est une manière de féliciter le chat. Associez donc une récompense à ce son. Cet exercice aura encore plus d’effets lorsque votre chaton a l’estomac vide. Après quelques répétitions, il comprendra l’objectif de l’exercice. Il sera donc encouragé à adopter de bons comportements. Conseil No 6 : Jouer avec votre chaton Dans l’éducation d’un chaton, le jeu est très important. Vous aurez remarqué que les chats sont des animaux qui aiment beaucoup jouer. Passer du temps à jouer à votre chat consolidera encore plus les liens entre vous et améliorera la confiance qu’a en vous votre animal de compagnie. Au cours du jeu, vous pouvez également apprendre à votre chaton à faire beaucoup de choses. Certains gadgets comme une ficelle ou ruban peuvent vous être utiles. N’oubliez pas que les chats adorent les caresses. Prenez également le temps de caresser votre chaton, mais ne vous fiez pas à un seul endroit car ça pourrait devenir irritant. Variez les plaisirs avec votre chaton. Faites de lui votre compagnon fidèle pour une vie beaucoup plus harmonieuse. Habituez votre chat à d’autres personnes pour qu’il apprenne à faire confiance aux humains.
  7. Vous voulez adopter un chat domestique ? Notez avant tout que tous les chats ne sont pas ou n’aiment pas forcément vivre en appartement. Certains, de par leur caractère et leur tempérament, n’apprécieront pas du tout. Tandis que d’autres, plus conciliant et plus calme, s’y adapteront facilement et rapidement. Voilà pourquoi, avant d’adopter, pensez à bien choisir votre chat. Privilégiez surtout les races qui pourront vivre sans difficulté en appartements. Ceux qui se contenteront de quelques jeux stimulants en intérieur et ne rechercheront pas des activités plus excitantes en extérieur. Pour vous aider, nous avons justement fait pour vous la liste des 5 meilleures races de chats d’appartement. Race de chats d’appartement : le chat Persan Le chat Persan est considéré comme étant le chat d’intérieur par excellence. Ressemblant à une peluche grâce à son pelache long et fourni, sa douceur ne se limite pas à son aspect extérieur. C’est un chat qui appelle naturellement les câlins et qui les apprécie réellement. Également surnommé “chat iranien”, c’est une race de chat très ancienne. Et depuis toujours, il est apprécié pour son côté calme et pacifique. C’est pour cela d’ailleurs qu’il est recommandé en appartement. Le chat Persan n’est pas très actif. Il bouge très peu, et il est même carrément paresseux. Mais il reste, cela dit, un très bon compagnon. Car en plus d‘être très affectueux, il aime bien – de temps en temps – jouer avec ses maîtres. Prévoyez donc, pour lui, des jeux et des jouets adaptés. Race de chats d’appartement : le British Shorthair Le British Shorthair est – comme son nom l’indique clairement – un chat originaire de Grande-Bretagne. Véritable boule de poils, avec ses grands yeux ronds et sa tête toute ronde, il est tout simplement irrésistible. Ce qui tombe bien, parce que c’est égalementun excellent chat d’appartement. Le British Shorthair est un chat très tactile. Appréciant beaucoup la compagnie humaine, il a un caractère très calme. Il préférera se prélasser sur le canapé que de sautiller dans le jardin. Vous n’aurez donc pas à redouter qu’il fasse des grabuges. Toutefois, assurez-vous quand même qu’il ait des jouets à sa disposition. Quelque fois, il voudra jouer pour s’occuper. Et cela peut être avec vous, mais au cas où vous seriez absent, les jeux et les accessoires seront les bienvenus. Meilleures races de chats d’appartement : le Bleu Russe Là encore, impossible de ne pas tomber sous le charme du Bleu Russe. Ce chat à la robe grise argentée est tout simplement adorable. Et devinez quoi ! Il peut vivre en appartement sans difficulté. Il faut savoir que le Bleu Russe est d’un naturel frileux. Très sensible au froid, il n’aime pas trop traîné dehors. Il préfèrera, et de loin, rester bien au chaud à l’intérieur. Côté caractère, il n’y a rien à redire. C’est un chat tranquille et affectueux, mais qui est aussi très intelligent. Vous apprécierez son côté joueur, mais surtout son extrême indépendance. Eh oui ! On dit de lui que c’est le chat idéal pour les célibataires, car il ne souffre pas de la solitude et peut être laissé seul dans l’appartement la journée sans souci. Dans ces conditions cependant, il vaut mieux prévoir des jeux et des jouets avec lesquels ils puissant s’amuser. Meilleure race de chats d’appartement : le Sacré de Birmanie Le Sacré de Birmanie est une sorte de mélange entre le Persan et le Siamois. C'est un chat hyper casanier, qui n’aime pas trop sortir, et qui se plaît à paresser dans la chaleur d’une maison. Il est donc tout à fait adapté à une vie en appartement. Le Sacré de Birmanie a un très bon caractère. Il n’est pas méfiant vis-à-vis des humains, bien au contraire. Très affectueux et s’attachant facilement, il est tactile et peut même devenir un vrai pot de colle. Il pourra devenir un très bon compagnon de jeu pour vos enfants si vous en avez. Mais attention à ne pas lui céder toutes ces caprices, car c’est une petite boule de poils très boudeuse. Races de chats d’appartement : le Ragdoll Le Ragdoll est un chat d’intérieur originaire des Etats-Unis. Traduit en français, son nom signifie ”poupée de chiffon”, faisant référence à son côté doux, pelucheux et très détendu. Lorsqu’on le prend dans nos bras en effet, il se détend entièrement exactement comme une poupée molle. Il se livre entièrement aux autres avec une confiance totale. Le Ragdoll est un chat particulièrement affectueux. Dépourvue de la moindre méfiance, son côté curieux et insouciant fait qu’il est beaucoup plus en sécurité en intérieur qu’à l’extérieur. Chat casanier également, il s’attache très vite si bien que vous aurez du mal à vous débarrasser de lui. Il est très collant et quémandera des jeux et des câlins à tout bout de champ.
  8. Considéré comme l’un des animaux domestiques les plus proches et les plus fidèles de l’homme, le chien est un animal de compagnie que l’on retrouve dans de nombreux ménages. Malgré cette symbiose relative qui existe entre cet animal et l’homme, son adoption ne doit pas se faire au hasard, surtout lorsqu’il s’agit particulièrement des chiens de refuge. Qu’appelle-t-on chien de refuge? Pourquoi choisir pour l'adoption des chiens de refuge ? Suivant quels critères faut-il effectuer ce choix ? Quels sont les préalables et les différentes étapes du processus de sélection et de choix ? Pourquoi choisir les chiens des refuges? Les refuges sont des lieux sûrs où sont recueillis les chiens de toute race qui doivent être soustraits aux mauvais coups du sort tels que l’abandon, la perte d’orientation, la perte du maître ou des parents, ainsi qu’aux actes de maltraitance. C’est le lieu où ils peuvent bénéficier d’un minimum de soins pour ne pas mourir ou perdre leur âme de fidèles compagnons. Toutefois, ces lieux généralement publics sont destinés à juste être des lieux de transition, car l’objectif est de réunir les chiens errants afin de leur trouver des maîtres aimants et attentionnés. Les chiens de refuge sont donc en fait des anciens chiens errants et placés auxquels sont appliqués des soins et traitements adéquats puis sont inculquées des notions élémentaires de savoir vivre. Le but visé par les refuges est d’atténuer quelque peu les effets des traumatismes éventuels que les chiens auraient pu subir. Ils sont donc des endroits bien indiqués pour trouver un chien à adopter. En somme, en plus de faire un acte social, c’est-à-dire permettre à un ancien chien errant de retrouver un maître d’adoption, adopter un chien dans un refuge est aussi bénéfique sur le plan économique et financier. En effet, cette opération permet de dépenser moins d'argent que si l’on devait acheter directement son chien. Le choix du refuge Le choix du refuge où vous pouvez vous rendre pour adopter un chien doit être fondé sur certains critères. En premier, vous devez vous assurer que ledit refuge est agréé par l’État ou tout au moins reconnu par la Société Protectrice des Animaux (SPA). Cela vous donne en effet l’assurance que les chiens qui y sont chiens ne sont pas volés ou obtenus de manière illégale et frauduleuse, qu’ils sont vraiment sans propriétaires et ont donc réellement besoin de maître, qu’ils sont bien vaccinés, soignés et stérilisés si nécessaire. Il vous faut si possible recueillir des témoignages sur la qualité des soins apportés aux chiens dans ledit refuge. De telles informations sont aujourd’hui disponibles sur les sites internet, mais également auprès de toute personne ayant eu recours audit refuge. Le type de chien que vous cherchez peut aussi influer votre choix de refuge. En effet, si vous avez une préférence particulière en termes de race, de taille, de sexe, d’attitude, d’âge, sachez que certains refuges sont plus spécialisés, ils sont donc naturellement plus recommandés que les autres qui sont des refuges généralistes. Les préalables à l’adoption d’un chien de refuge L’adoption d’un chien en général et d’un chien de refuge en particulier ne va pas sans la prise en compte préalable de quelques dispositions, la principale condition étant que le chien à adopter vous correspond et vous plait. Tous les chiens de refuge sont dignes d’être adoptés. Toutefois, vous devez tenir compte de certains facteurs importants telles que les ressources physiques nécessaires pour vous occuper d’un jeune chien fougueux, le temps de le dresser s’il ne l’est pas encore, les capacités requises pour élever un chien de telle ou telle race, et bien d’autres facteurs encore. Voici donc quelques conseils qu’il est important d’appliquer au moment d’adopter un chien de refuge. Assurez-vous d’avoir du temps et de l’amour pour lui Généralement, les pensionnaires des refuges sont, soit méfiants, soit sauvages; soit malades, ou tout cela à la fois du fait de traumatismes subis. Ils ont par conséquent besoin d’être apprivoisés avec beaucoup de patience et d’être aimés sans réserve. Être capable de dresser votre toutou, de le soigner et de l’aimer sont des conditions non négociables pour se lancer dans une telle expérience. Assurez-vous de pouvoir accueillir votre chien chez vous Il serait bien dommage que vous adoptiez un chien et que vous soyez incapables de le ramener à la maison. Vous devez donc vous assurer au préalable qu’il est possible d’avoir un chien chez vous dans votre lieu de résidence. Vous pouvez vérifier cela auprès de votre agence immobilière si vous êtes en location, ou en copropriété. L’autre condition importante à remplir est la détention d’un permis pour chien. Ceci est obligatoire pour accueillir votre compagnon à quatre pattes chez vous. Vous devez prendre cette mesure en amont en vous rendant dans l’hôtel de ville de votre municipalité ou sur son site internet avant de le ramener à la maison. Assurez-vous d’avoir le budget nécessaire Les soins pour les canins ne sont pas négligeables. Aussi, est-il important que vous soyez en mesure de faire face à la charge que ces soins vont générer. Entre les repas pour chiens, les jouets pour l’aider à se distraire, la niche ou la cabane à lui construire pour qu’il ait son espace personnel, les aménagements à faire (extension du jardin, création de l’espace de sortie pour chien dans la porte, etc.), les accessoires à prendre pour qu’il soit en sécurité, les soins vétérinaires périodiques ou ponctuels, les coûts de dressage, le babysitting de chiens en cas de sortie ou l’assurance pour chien à contracter, vous aurez bien de dépenses à effectuer et il est primordial que vous soyez prêts pour vous en acquitter promptement et convenablement. Assurez-vous d’avoir de l’espace pour lui Même lorsqu’il a un certain âge et qu’il ne veut ou ne peut pas trop bouger, votre chien ne doit pas rester cloîtré entre quatre murs tout le temps. Il a d’autant plus besoin d’espace pour courir ou s’amuser s’il est jeune. Un beau jardin chez vous pourrait faire l’affaire. Sinon, vous pouvez toujours opter pour des promenades dans un parc à proximité de chez vous. Adopter un chien de refuge est un réel investissement émotionnel, physique et financier et il faut s’y préparer du mieux possible en s’informant auprès des personnes ou organismes habilités afin d’effectuer en toute connaissance de cause son choix.
  9. Ce n’est plus un secret que les chiens adorent passer du temps et jouer avec leurs maîtres. Compagnons très attachants, ils ont besoin de se défouler et de s’amuser. Si vous avez pris l’habitude de jouer avec votre compagnon à quatre pattes en appartement, c’est le moment de sortir de la routine et d’aller faire de nouvelles expériences en extérieur. Quelles sont les activités à faire avec son chien en extérieur ? Nous avons concocté pour vous quelques idées de jeux intéressants à réaliser avec votre toutou en extérieur. Jouer avec son chien Vous pouvez essayer plusieurs jeux avec votre toutou en plein air. Non seulement cela vous permettra de renforcer les liens avec votre animal, mais c’est également un excellent moyen pour lui fait faire de l’exercice. Optez pour le cache-cache, un très bon jeu pour permettre à votre chien de travailler son ouïe et sa vue. Le jeu consiste à lui montrer un objet ou sa friandise préférée, puis lui ordonner de ne pas bouger afin de cacher l’objet. Il reviendra à votre animal de retrouver l’objet. Vous pouvez également jouer au ballon ou au frisbee avec votre toutou. Rassurez-vous juste d’être sur un terrain sécurisé où il ne risque pas de se blesser. Planter un arbre Si vous avez un chien qui adore creuser, il sera ravi de vous aider dans vos travaux de jardinage. Consacrez une journée de votre semaine à entretenir les fleurs, les gazons dans votre jardin en association avec votre chien. Les chiens adorent particulièrement cette activité qui est à la fois relaxante et amusante. Cela leur permet de bouger, de dépenser de l’énergie tout en passant du bon temps avec leurs maîtres. A la fin, n’hésitez pas à remercier votre compagnon pour l’aide qu’il vous a apportée en lui offrant sa friandise préférée par exemple. Faire du vélo Le vélo est un excellent moyen pour faire courir votre chien. Lorsque le temps est beau et propice, il est intéressant de faire du vélo. Votre chien courra derrière pour vous pour vous rattraper. Activité très amusante, c’est également un moyen pour amener votre animal à dépenser de l’énergie. Toutefois, attention à ne pas faire de longues distances pour ne pas le fatiguer. Si vous optez pour l’utilisation d’une laisse, il est recommandé d’utiliser une barre flexible que vous monterez sur le vélo, avant d’y attacher la laisse. Il en va de la sécurité de votre compagnon. Faire de l’exercice physique Nous savons que les chiens sont de grands sportifs, surtout avec leurs instincts de chasseurs. Ils seront donc de bons partenaires pour faire du sport. Faites du sport en compagnie de votre toutou, que ce soit la marche ou la course. Si vous optez pour la course, plusieurs possibilités vous sont offertes : le laisser courir librement ou l’attacher avec confort à une laisse ou à une ceinture pour mieux le surveiller. Vous pourriez passer un très bon moment ensemble tout en profitant du bon temps. Faire la randonnée est également une idée géniale d’activité à faire avec votre chien. Que vous soyez sportif ou non, vous pourrez facilement effectuer cette activité et faire ainsi de nouvelles expériences avec votre petit tigre. En fonction de l’âge et de la santé de votre animal, limitez la distance à parcourir. Éduquer votre animal L’éducation canine est très importante pour inculquer une conduite à votre animal et le rendre soumis. Cette tâche vous incombe et pour la rendre plus intéressante, vous pouvez la faire en extérieur. Pratiquez donc des exercices d’éducation en plein air avec votre chien afin de profiter du soleil et de renforcer vos relations. Certains sports tels que l’Agility permettent d’éduquer et d’entraîner les chiens. Ce sport consiste pour le chien à réaliser un parcours d’obstacle pendant que vous marchiez à ses côtés en le guidant. L’Obé rythmée est également une activité amusante que vous pouvez réaliser avec votre toutou. Toutefois, elle est un peu plus complexe, et nécessite des connaissances dans le domaine artistique. Visiter les parcs ouverts aux chiens Tout comme c’est bénéfique pour vous de visiter les parcs et musées avec vos enfants, il en est de même pour votre toutou. Plusieurs parcs autorisent de nos jours la présence des chiens. Une visite au parc sera encore plus utile si vous vivez dans un appartement où votre chien ne dispose pas d’espace pour courir. Une journée au parc en compagnie de votre fidèle compagnon lui fera beaucoup de biens. C’est une activité parfaite pour sortir de la routine quotidienne, et pour explorer de nouveaux horizons. N’oubliez pas de garder votre appareil photo pour faire de belles photos afin de garder des souvenirs. C’est également l’occasion d’avoir de belles photos de votre toutou. Faire les courses avec son chien Plusieurs magasins et supermarchés acceptent les chiens de nos jours. Profitez-en et amenez votre chien avec vous quand vous allez faire les courses. C’est un moyen de plus pour vous rapprocher de votre toutou et de passer du temps ensemble. Après vos courses, faites un arrêt dans un restaurant disposant d’espaces pour animaux domestiques afin de profiter d’un brunch en compagnie de votre ami fidèle. Regarder un film avec son chien Suivre un film en plein air notamment en été est l’une des activités les plus intéressantes. Profitez de cet agréable moment avec votre toutou avec des friandises, une couverture, une chaise et de l’eau pour bien suivre votre film. Vous deviez faire fréquemment ce pique-nique cinématographique avec votre animal à quatre pattes. Par ailleurs, s’il existe dans votre région une plage autorisant les chiens, vous pouvez y amener votre toutou afin de profiter du bon vent. Voici plusieurs activités à réaliser avec votre petit compagnon en extérieur. Outre celles énumérées, vous pouvez encore effectuer plusieurs autres activités. Le plus important est de profiter de l’instant, de passer des moments agréables avec votre toutou et de le distraire au maximum. Son épanouissement en dépend.
  10. Espèce d’oiseaux originaires d’Australie, les perruches ondulées font partie de la grande famille des perroquets typiques. Si beaucoup de personnes aiment ces animaux pour leur beau plumage et leurs chants mélodieux, d’autres les aiment en raison de leur relative robustesse. Cependant, en dépit de ces traits qu’ils possèdent, ces petits perroquets sont parfois en proie à différentes sortes de maladies. Si vous venez de vous procurer l’un d’entre eux, il serait judicieux de votre part d’en apprendre un peu sur la variété de maladies dont sont parfois victimes ces oiseaux. Quelles sont les principales maladies des perruches ondulées ? Comment se manifestent ces maladies ? La proventriculite chez la perruche ondulée Encore connue sous la dénomination de mégabactériose, la proventriculite est une maladie infectieuse dont les perruches peuvent souffrir. Cette infection est particulièrement dangereuse pour ces oiseaux en raison de sa difficile détection. En effet, pendant qu’elle se répand dans l’oiseau, celui-ci ne développe aucun trouble pouvant indiquer une dégradation de son état de santé. Néanmoins, une perte de poids chez votre perruche ondulée ou la présence de miettes d’aliments non digérées dans ses fientes, devrait suffire à vous mettre la puce à l’oreille. Le pire, c’est qu’une perruche frappée d’une telle infection court le risque d’en attraper une seconde. Cette autre infection peut être engendrée par des bactéries telles que le streptocoque qui profiteront de la faiblesse du système immunitaire de l’oiseau pour lui nuire. Si vous remarquez donc que votre perruche est faible, emmenez-la aussitôt chez le vétérinaire. La candidose chez les perruches ondulées Il s’agit là d’une infection fongique dont sont responsables les levures connues sous le nom de candida albicans. Ces levures prennent généralement d’assaut le système digestif de la perruche en commençant par son jabot. Bien que cette infection partage certains symptômes avec la proventriculite, elle provoque chez l’oiseau l’apathie, des vomissements et même des diarrhées. A cela, il faut ajouter le gonflement du jabot du petit perroquet. Ainsi donc, si vous observez des pertes d’équilibre et des crises de tremblements chez votre petit perroquet, sachez que ce sont des signes annonciateurs d’une infection avancée. Rendre visite au vétérinaire reste la meilleure chose à faire dans ces cas-là. Ce dernier est en effet le mieux placé pour savoir quel traitement administrer à votre oiseau. Le jabot bouché chez les perruches Un jabot bouché peut être causé par différentes bactéries. Mais le plus souvent, ce sont les levures qui en sont à l’origine chez les perruches. Une perruche ondulée qui a le jabot bouché développera inévitablement plusieurs symptômes parmi lesquels figurent le gonflement du jabot et les vomissements. Ces derniers auront tendance à dégager une forte odeur désagréable. Pour venir rapidement à bout de l’infection, il vous faudra vous procurer les médicaments adéquats et les administrer convenablement au petit perroquet souffrant. Si vous ne savez pas quels médicaments acheter ou comment l’administrer à votre oiseau, le mieux serait une fois encore de vous rapprocher d’un vétérinaire. Les éternuements de perruches ondulées Les éternuements chez la perruche ondulée cachent généralement un rhume ou un virus similaire. En effet, il ne s’agit pas à proprement parler d’une maladie mais plutôt d’un symptôme qui doit attirer votre attention sur l’état de santé de votre oiseau. Cela étant, si votre perroquet est bel et bien malade, ce symptôme sera probablement accompagné de plusieurs autres comme l’écoulement nasal, la toux, l’apathie et l’halètement. Il fera en effet beaucoup de bruit en respirant. Il est également possible que la perruche, en plus de tous ces symptômes, développe une nouvelle manie. Celle qui consiste à passer plus de temps au fond de sa cage. Vous devez savoir que contrairement à l’homme, une perruche enrhumée ne guérira pas d’elle-même au bout de quelques jours. Elle a forcément besoin de substances médicamenteuses pour recouvrer sa santé. Pensez donc à l’emmener voir le vétérinaire. La psittacose Cette maladie aviaire est sans doute beaucoup plus connue que les autres parce qu’elle peut aisément se transmettre aux humains. Elle est causée par la bactérie Chlamydophila psittaci. On la retrouve sur 1% des oiseaux sauvages et sur 30% des perruches ondulées en captivité. Cela dit, ces porteurs, bien qu’ils ne montrent aucun signe d’infection, peuvent sans problème transmettre la maladie. Aussi bien les oiseaux et les hommes qui entreront en contact avec la salive ou les fientes de ces derniers seront systématiquement contaminés. Pour prévenir toute prolifération de cette maladie, il est primordial de garder dans un état de propreté la cage de votre perruche. Par ailleurs, vous saurez que votre petit perroquet en souffre s’il montre des symptômes d’apathie, de plumes ébouriffées, de difficultés respiratoires ou encore s’il fait des diarrhées vertes. Si vous observez aussi chez lui une cire encombrée de matière séchée, vous pouvez d’ores et déjà vous préparer à vous rendre chez le vétérinaire. La maladie du bec et des plumes chez les perruches Connu également sous l’appellation de polyomavirus ou PBFD (Psittacine Beak and Feather Disease), la maladie du bec et des plumes chez les perruches ondulées atteint généralement les jeunes perruches. Elle est engendrée par un circovirus qui leur ôte la vie bien avant qu’ils n’aient poussé la moindre plume. Les petits perroquets adultes n’en souffrent pas. Cependant, il peut arriver qu’ils soient porteurs du virus sans souffrir de la maladie. Les blessures chez les perruches ondulées Une perruche ondulée blessée risque de voir ses blessures s’infecter si elle n’est pas rapidement soignée. En effet, cette blessure peut conduire à une septicémie et causer de terribles ennuis de santé à l’oiseau. Il ne faut en effet pas trop de temps pour qu’une perruche ne succombe à cet empoisonnement. C’est pour cette raison qu’il est vivement recommandé de s’assurer que la perruche n’est pas blessée quand vous remarquez des traces de sang sur son plumage. Le cas échéant, il faudra la conduire dans un bref délai chez le vétérinaire afin qu’elle bénéficie des meilleurs soins possibles. La perruche aux pattes écartées Les perruches ondulées qui sont souvent victimes de cette condition orthopédique sont celles qui, après leur éclosion, passent beaucoup trop de temps accroupis sur le sol plat du nichoir. Pour prévenir une telle déformation chez votre perruche, vous devrez donc veiller à bien installer son nichoir. En cas de jambes écartées, nous vous conseillons d’user d’une attelle et d’attacher les pattes du jeune perroquet ensemble pendant plusieurs jours. Faites-le en partant du genou jusqu’à la cheville. Toutefois, en cas de doute, n’hésitez pas à consulter un vétérinaire.
  11. Pour la santé et le bien-être de votre chat, il est essentiel de le vermifuger au moins tous les 3 mois. Si vous voulez éviter une infestation grave de parasites par conséquent, vous devez lui donner des vermifuges au moins 4 fois par an. Et la question se pose donc : quel vermifuge utiliser ? Selon les vétérinaires, les vermifuges chimiques sont les plus efficaces. Mais il faut savoir aussi qu’ils n’ont pas que des avantages. Ils semblent en effet qu’en plus de tuer les parasites, ils détruisent également la flore intestinale de l’animal en parallèle. Cela engendre non seulement des troubles de digestion et d’absorption des nutriments à ce niveau, mais également un affaiblissement du système immunitaire. Vous ne souhaitez pas exposer trop régulièrement votre chat à ces agents chimiques ? Pourquoi ne pas utiliser des solutions naturelles de temps en temps ? Voici justement notre top 5 des vermifuges naturels pour chat les plus efficaces. L’ail, vermifuge naturel pour chat le plus efficace L’ail est le vermifuge naturel le plus efficace qui soit. Ses vertus thérapeutiques contre les virus, les bactéries et les parasites intestinaux sont reconnues aussi bien chez les humains que chez les animaux. C’est un antibiotique et un antibactérien puissant. Vous pouvez tout à fait l’utiliser pour vermifuger et déparasiter votre chat. Il est vrai que l’ail n’est pas sans danger non plus. Des études ont démontré qu’il pouvait aussi être toxique pour le chat. Mais il faut savoir qu’il ne le devient que si celui-ci n’ingère 15 grammes d'un coup, soit l’équivalent de 3 gousses environ. Or, pour un résultat optimal, vous n’avez besoin que d’ un quart d’une gousse par jour pendant 4 jours si c’est un chat adulte. Et la moitié de cette dose pour un chaton. Pour qu’il le mange, hachez l’ail et mélangez-le avec sa nourriture. Vermifuge naturel pour chat : les graines de courge Les graines de courge s'avèrent être un excellent vermifuge naturel. Et elles offrent l’avantage de ne pas être toxiques du tout. Vous n’aurez donc pas à redouter un surdosage, car elles sont sans danger pour votre chat Comment elles agissent ? Ce sont en réalité de puissants laxatifs. Une fois ingérées, elles vont nettoyer les intestins de l’animal, tout en les débarrassant des parasites qui s’y trouvent. Pour que ça soit efficace, vous devez utiliser 4 graines par jour pendant une semaine.. Broyez-les et mélangez-les à sa nourriture. Puis, recommencez cette opération tous les mois pendant 3 mois. L’argile comme vermifuge naturel pour chat L’argile recèle de nombreuses vertus thérapeutiques et médicinales insoupçonnées. Entre autres bienfaits pour la santé, elle s’avère être une solution efficace contre les vers et les parasites. Et son plus grand atout : vous pouvez l’utiliser à la fois comme vermifuge interne et externe pour votre chat. Comment l’utiliser comme vermifuge interne ? Pour éliminer les parasites présents dans l’intestin de votre chat, vous devez lui donner de l’argile à ingérer. Pour cela, vous devez juste mélanger de l’argile avec de l’eau et le lui donner à boire. Comment l’utiliser comme vermifuge externe ? C’est très simple ! Diluez de l’argile dans de l’eau et appliquez la pâte obtenue autour de l’anus de votre chat tous les matins et tous les soirs et ce, pendant au moins 3 jours. Cela va empêcher les vers et les parasites de se reproduire dans son intestin. Vermifuges naturels pour chat : le thym Le thym recèle aussi de nombreuses vertus. L’huile essentielle qui en est extraite est utilisée à la fois pour ces propriétés antibactériennes, antivirales, antiseptiques qu’antiparasitaires. Et tout comme l’argile, elle peut être utilisée aussi bien comme vermifuge interne que comme vermifuge externe. Et vous pouvez l’utiliser soit sous la forme de poudre, soit sous la forme d’huile essentielle. Si vous avez du thym en poudre, mélangez une cuillère à soupe avec la nourriture de votre chat, une fois par jour pendant 4 jours. Cela va permettre de se débarrasser des vers et des parasites à l’intérieur de ses intestins. Pour l’extérieur, diluez la poudre avec de l’eau et appliquez la pâte obtenue autour de son anus. Faites de même si vous avez de l’huile essentielle. Ajoutez quelques gouttes dans sa nourriture, et appliquez-en un peu sur la zone anale. Attention à ne pas en mettre trop, car le thym a une odeur assez forte que même votre chat (ou ses compagnons) pourrait ne pas aimer. Vermifuges naturels pour chat : le vinaigre de pomme et le jeûne Cette technique est sans doute la moins complexe de toutes, mais elle n’en est pas la moins efficace. Elle consiste à combiner l’effet du vinaigre de pomme et du jeûne pour obtenir un vermifuge naturel pour chat tout à fait efficace, que vous pourrez utiliser en interne et en externe. Comment procéder ? Pour un usage en interne, prenez deux cuillerées de vinaigre de pomme et versez dans 250 ml d’eau. Versez le tout dans son bol d’eau et laissez-le boire toute la journée. Vous ne lui donnerez rien d’autre de la journée. Pour bénéficier des effets purifiants et désintoxiquant du vinaigre de pomme, il devra jeûner pendant au moins un jour. Pour un usage en externe, vous devez juste pulvériser le même mélange sur le pelage de votre chat. Cela aura pour effet d’éliminer les parasites déjà présents, et de repousser ceux qui envisagent d’y venir. Le vinaigre de pomme étant un puissant répulsif, il va repousser, dans le même temps, les puces et les tiques.
  12. Nous savons tous à quel point les chats détestent l’eau. Ils ont pourtant besoin d’être lavés et d’éliminer les bactéries contenues dans leurs poils. Pour répondre à ce besoin fondamental, optez pour les shampoings pour nettoyer votre toutou. Avec les shampoings pour chat, le pelage de votre chat sera beaucoup plus doux, parfumé avec un éclat particulier. Il existe différents types de shampoings pour chat sur le marché. Qu’est-ce qu’un shampoing pour chat ? Quels sont les meilleurs shampoings pour chat ? Comment choisir son shampoing pour chat ? Découvrez dans cet article les meilleurs shampoings pour votre matou. Qu’est-ce qu’un shampoing pour chat ? Un shampoing pour chat est un shampoing destiné et adapté à la peau des félins. Il est évident que la peau des chats en raison des poils diffère de celle des hommes. Le pH de leur peau est totalement différent à celui des humains. Pour cela, leur shampoing comprend des produits très doux afin de ne pas abîmer leur peau. Il existe différents types de shampoings pour chat : les shampoings physiologiques, les shampoings antiparasitaires et les shampoings traitants. Ces shampoings sont également disponibles en formule shampoing sec ou shampoing de bain. Bien que le shampoing de bain permette un meilleur lavage, le shampoing sec est l’idéal si votre animal ne supporte pas l’eau. Quels sont les meilleurs shampoings pour chat ? Avant de choisir un shampoing pour chat, il est nécessaire d’être très sélectif et de surtout rechercher les produits de qualité. Afin de vous aider, nous partageons avec vous, notre sélection des meilleurs shampoings pour chat. Shampoing BEAPHAR Rose Ce produit est avant tout respectueux de la peau et des poils du chat. Il permet de démêler facilement les poils tout en les nettoyant avec beaucoup de douceur en vue de donner un résultat éclatant. Le pH contenu dans ce shampoing est neutre, ce qui respecte l’épiderme de votre animal et permet d’obtenir après le nettoyage un pelage doux et agréable au toucher. De plus, son utilisation est très facile. Après avoir légèrement mouillé votre chat, il suffit d’étaler le shampoing sur ces poils. Vous n’aurez qu’à masser délicatement la peau de votre animal et finir en le rinçant avec de l’eau tiède. Il mousse bien et dégage une odeur parfumée au cours du nettoyage. En optant pour le shampoing BEAPHAR rose, votre chat ne court aucun risque d’allergie ou de démangeaison. Après le nettoyage, votre chat sera magnifique et sentira vraiment bon. Mieux, ce produit est à un prix accessible et à la portée de tous. Shampoing FURMINATOR Ce shampoing est adapté aux chats qui n’aiment pas l’eau et n’aiment pas se laver. Si votre chat est dans cette catégorie, alors le shampoing FURMINATOR est ce qu’il vous faut. De qualité irréprochable, son utilisation ne nécessite pas d’eau pour le bonheur de votre félin. Shampoing sec, il permet non seulement de bien nettoyer le chat afin de rendre son pelage propre, mais permet également de prévenir la perte des poils et les boules de poils. Cette double action est possible grâce à sa composition, faite essentiellement d’ingrédients naturels. De plus, ce shampoing est sans substance toxique, sans paraben et sans colorants artificiels pour la protection du pelage de votre animal. Le produit sent très bon et vous fera passer un bon moment avec votre chat. Après son utilisation, le pelage de votre animal devient tout doux, soigné et facile à brosser. Shampoing BEAPHAR Vert Ce shampoing est destiné aux chats à poil long. Il est évident qu’entretenir des poils longs n’est pas chose aisée. Plus de soucis à vous faire si les poils de votre chat sont longs. Ce produit avec un pH neutre, sans paraben ou tout autre produit chimique pouvant nuire au pelage de votre animal est très efficace. Fait avec des ingrédients naturels notamment les feuilles d’olivier, il n’assèche pas la peau et se rince très facilement. Les shampoings de la marque BEAPHAR ne sont d’ailleurs plus à présenter. Cette marque est reconnue pour ses produits respectueux des pelages et de qualité irréprochable. La particularité de ce shampoing est qu’il permet non seulement de nettoyer, mais aussi de lisser et de démêler les poils de votre félin. Dégageant une odeur très agréable, il hydrate et rend le pelage très doux. Le rapport qualité/prix est sans doute le meilleur du marché. Shampoing VETOCANIS Shampoing sans paraben, il respecte la peau de votre chat. Fabriqué en France dans les meilleures conditions, il est destiné à un usage régulier pour chat et chaton. Fabriqué sans produit toxique, il n’agresse pas la peau de votre animal. Fait à base des fleurs de lotus, il dégage une très bonne odeur que vous allez sans doute adorer. Il est composé de glycérine végétale ce qui favorise un nettoyage du pelage de votre félin. Mieux, il est adapté à tout type de poils. Comment choisir son shampoing pour chat ? Pour choisir un bon shampoing pour votre animal, certains aspects importants doivent être pris en compte. Il en va de sa propreté et de son bien-être. Il s’agit essentiellement de la composition du shampoing, son odeur et l’action démêlante. La composition du shampoing Les produits chimiques habituellement contenus dans les shampoings tels que les sulfates, les parabènes et les silicones sont très dangereux pour le pelage de votre animal. Il est donc nécessaire de lire attentivement la composition du shampoing avant l’achat. Les shampoings avec un pH neutre, fabriqués avec des ingrédients naturels sont très recommandés. Odeur du shampoing L’odorat des chats est très élevé et très sensible. Il faut donc faire attention à tous ses produits trop parfumés. Ces shampoings hyper parfumés ne feront qu’indisposer votre matou, voire le rendre malade. Action démêlante Un shampoing à action démêlante vous sera utile pour démêler facilement les poils de votre chat. Ce type de shampoings est recommandé pour les chats à poil long. Vous pourriez démêler votre félin sans lui faire mal. À présent que vous avez toutes les informations sur les shampoings pour chat, prenez le soin d’adopter le meilleur pour votre félin.
  13. Il est difficile de dire avec précision le nombre de temps pendant lequel les lapins peuvent vivre. Et ceci pour différentes raisons. D’abord, il existe plusieurs catégories de lapins. Ensuite, ceux-ci naissent et évoluent dans des conditions totalement différentes les unes des autres. Or, c’est justement ce critère lié aux conditions de vie qui fait que nos amis aux longues oreilles n’ont pas la même espérance de vie. Quelle est alors la durée de vie moyenne des lapins en fonction de leur catégorie ? Que faire pour améliorer cette durée de vie ? Combien de temps vit un lapin de garenne ? Cette catégorie de lapin est beaucoup plus connue sous le nom de lapin sauvage. Il s’agit de l’une de ces espèces de lapin dont la durée de vie est très courte. En effet, ces lapins non apprivoisés vivent en moyenne entre 2 et 3 ans. Cette faible espérance de vie s’explique par le mode de vie qu’ils mènent. Il faut dire que le fait qu’ils sont sans cesse exposés à plusieurs dangers y est pour beaucoup. Un lapin sauvage ne connaît pas la sérénité dont jouit un lapin domestique. Tout simplement parce qu’il est très souvent pris en chasse par plusieurs prédateurs naturels mais aussi par des chasseurs. A cela, il faut également ajouter le poids des aléas climatiques et le manque de nourriture. Sans compter qu’en cas de blessures ou de maladies (comme la myxomatose), ces pauvres animaux ne peuvent bénéficier de soins ou de traitements adéquats. Tout ceci contribue fortement à augmenter le taux de mortalité chez les jeunes lapins sauvages. Quelle est l’espérance de vie d’un lapin fermier ? Le lapin fermier possède une espérance de vie encore plus réduite que celle du lapin sauvage. Ce que vous devez savoir, c’est que le lapin fermier est destiné uniquement à la consommation. Du coup, il ne vit que le temps nécessaire à son élevage qui dure en moyenne trois mois avant d’être conduit à l’abattoir. Parallèlement à cette date butoir qui le menace, le lapin fermier doit aussi faire face aux conditions de vie rudes liées aux productions intensives. Il n’est donc pas rare de voir des lapins succomber auxdites conditions de vie. Un troisième facteur est la sélection des lapins qui se fait par les producteurs à leur naissance. Pendant celle-ci, les lapins chétifs et/ou les plus petits sont systématiquement exterminés. Dans l’ensemble, ce traitement particulier infligé à cette catégorie de lapin ne lui permet pas d’avoir une grande espérance de vie. Quelle est la durée de vie d’un lapin de compagnie ? Le lapin de compagnie est celui qui bénéficie de la plus longue durée de vie. Ceci pour la simple et bonne raison qu’il évolue dans un cadre favorable où une attention particulière lui est accordée. Ainsi, un lapin de compagnie peut vivre en moyenne entre 8 et 12 ans. Vous en trouverez aussi dont la durée de vie varie entre 18 et 20 ans. Généralement, quand c’est le cas, sachez que de tels lapins ont eu la chance d’être choyés, d’être bien entretenus par leurs propriétaires et de recevoir des soins vétérinaires toutes les fois que cela s’avérait nécessaire. En effet, si aujourd’hui de plus en plus de lapins vivent longtemps c’est grâce à leur intégration à la catégorie des animaux dénommés les NAC (nouveaux animaux de compagnie). Le fait est que les animaux inscrits dans cette catégorie bénéficient d’un très bon suivi vétérinaire parce que de nombreux vétérinaires se spécialisent dans les soins qui leur sont apportés. Ce qui leur permet donc d’être mieux pris en charge et d’être soignés beaucoup plus facilement. En outre, les propriétaires de ce nouvel animal de compagnie peuvent sans problème l’assurer exactement comme le ferait n’importe qui avec son chien ou son chat. Si vous venez d’acquérir un lapin, sachez que vous trouverez la formule de mutuelle santé parfaite pour satisfaire à tous ses besoins spécifiques. Combien d’années un lapin nain peut-il vivre ? Contrairement à ce que vous pouvez penser, un lapin nain ne vit pas forcément moins longtemps qu’un lapin de compagnie traditionnel. En effet, il a beau être plus petit que celui-ci, si le lapin nain est élevé dans les mêmes conditions qu’un lapin normal, ils auront tous les deux des mêmes espérances de vie. De manière générale, son espérance de vie varie entre 8 et 12 ans. Les lapins nains les plus robustes peuvent vivre jusqu’à l’âge de 14 ans voire 15 ans. Tout dépendra de leur environnement et des soins dont ils pourraient bénéficier. Comment améliorer la durée de vie d’un lapin ? Pour faire vivre le plus longtemps possible son lapin, il est primordial de tenir compte d’un certain nombre de facteurs. Ceux-ci sont quasiment identiques aux gestes à effectuer pour assurer une longue durée de vie aux chiens et aux chats. Un habitat confortable Pour que le lapin puisse s’épanouir et vivre dans de bonnes conditions, il devra demeurer dans un habitat confortable. En effet, votre intérieur doit être adapté à ses besoins. Et pour ce faire, il vous faudra y installer une grande cage ludique et bien équipée. Veillez également à ce que cette dernière soit sans danger pour l’animal. De même, en extérieur de votre maison, vous devrez également vous assurer que le lapin ne court aucun risque. Le mettre dans un enclos fermé et protégé peut alors être une bonne idée. Cela permettra en effet à l’animal de se dépenser en toute liberté et d’éviter le stress. Une alimentation de qualité Pour vivre longtemps, le lapin a besoin de manger équilibré et sainement. Son repas doit donc être d’une qualité convenant à son système digestif douillet. Il faudra aussi mettre à sa disposition de l’eau fraîche et propre. Son foin devra être de bonne qualité, c’est-à-dire qu’il ne devra contenir ni poussière, ni humidité afin de prévenir tout problème respiratoire chez l’animal. Une distraction Pour éviter le stress au lapin, vous devez non seulement faire des parties de jeu avec lui mais aussi être attentionné. N’hésitez pas à le caresser, les lapins adorent ça, cela les aide à évacuer le stress. Les soins d’entretien Il est également bon de prodiguer au lapin des soins quotidiens et vétérinaires en cas de besoin. N’oubliez pas non plus de mettre à jour son carnet de vaccination, de lui donner des antiparasitaires et de le stériliser assez régulièrement
  14. Les poules ne sont pas considérées à proprement parler comme des animaux de compagnie. Mais cela n’empêche pas que de plus en plus de personnes et de ménages élèvent des poules dans leurs jardins. Et pour cause, les poules ne coûtent pas cher à nourrir. A la différence des autres animaux, elles ne demandent pas de compétences particulières. Et en plus, elles vous donnent des œufs frais gratuitement tous les matins ! Vous êtes prêt à élever votre première poule pondeuse ? Suivez notre guide pour débutant ! Etape 1 : Choisir votre poule pondeuse Ou trouver une poule pondeuse pour débutant ? Les poules pondeuses sont généralement mis en vente durant les beaux jours, entre le mois de mars et le mois de juin. Au cours de ces périodes, vous en trouverez facilement sur les marches, auprès des éleveurs ou encore dans les jardineries. Les foires agricoles, étant les rendez-vous des passionnés et des amateurs, elles constituent également une excellente option. Quelle poule pondeuse choisir ? Si vous souhaitez adopter une poule pondeuse, alors intéressez-vous directement à celles qui sont en âge de pondre. L'âge idéale se situe entre 4 et 6 mois. Après, vous pouvez vous fier aux différentes signes de maturité d’une poule en parfaite santé et prête à pondre pour faire votre choix : une crête rougissante, l’oeil vif, la qualité du plumage, des pattes lisses, etc. Quelle race de poule pondeuse choisir ? Il existe plusieurs races de poules pondeuses parmi lesquelles vous pouvez choisir : des poules de pontes exclusivement, des poules de concours et des poules d’ornement. Parmi les meilleures, on peut citer la sussex, la wyandotte, les marans, la brahma, la bantan de Pékin, la nègre-soie, la poule rousse, la harco, la gournay, la vorwerk, la coucou de Rennes, la géline de Touraine, la gâtinaise, etc. Adopter une poule pondeuse : Le poulailler A la différence des autres animaux domestiques, la poule pondeuse ne vivra pas avec vous dans la maison. Elle doit avoir son propre habitat qui est le « poulailler ». Vous en trouverez de différentes formes et tailles sur le marché. Mais vous pouvez également le construire vous-même. Le poulailler doit être spacieux, et bien conçu avec le lot de petit équipement adapté : abreuvoir, mangeoire avec réserve, perchoirs de repos, pondoir, etc. Il doit comprendre deux parties : l’abri qui servira essentiellement à dormir et à la ponte d’une part. D’autre part, l’enclos de promenade lui donnant accès à la terre. Le tout doit au moins compter dix mètres carrés grillager. La toiture doit être parfaitement étanche, et l’enclos extérieur doit également être couvert pour protéger la poule de la pluie. Adopter une poule pondeuse : l'alimentation La meilleure poule pondeuse, c’est toujours celle qui est bien nourrie. Comment nourrir une poule pondeuse ? Vous pouvez nourrir votre poule pondeuse de deux manières. En premier lieu, à l'intérieur de son enclos, vous pouvez disposer dans sa mangeoire une poignée par jour de blé, de granulés d’aliments complets ou encore des restes d'ingrédients de cuisines tels que des miettes de pains, des épluchures de légumes, etc. En second lieu, en la laissant gambader dans le jardin. Elle va dénicher alors des vers, des limaces, des escargots qui contribueront également à la richesse de son alimentation. En effet, une poule peut engloutir 128 g picorés par jour. En outre, assurez-vous toujours que l’abreuvoir de votre poule ne manque jamais d’eau. Vous devez savoir qu’une poule peut boire jusqu'à un demi-litre d’eau par jour. Adopter une poule pondeuse : les soins Les poules pondeuses ne requièrent pas plus de soins que les cochons d’inde ou les lapins. D’une manière générale, tout ce que vous avez à faire se résume à ouvrir le poulailler le matin, mettre les poules à l’abri le soir et les nourrir à heures fixes. Pas de toilettage pour les poules ! Leurs soins d'hygiène se limitent à l’inspection régulière de leur plumage pour détecter d'éventuelles infestations ou infections, et au nettoyage complet deux fois par an du poulailler.
  15. Vous avez choisi un deuxième chat qui emménagera avec vous sous peu. Il est tout à fait normal de vous préoccuper de la cohabitation entre votre ancien chat et le nouveau. Bien que les chats soient généralement sociables, ils ne tolèrent pas toujours d’avoir un nouveau rival. Afin que la cohabitation se déroule dans de bonnes conditions et sans aucun incident, il est nécessaire de respecter certaines étapes. Quelles sont les différentes étapes pour une bonne cohabitation entre deux chats ? Quelles sont les astuces pour faciliter cette cohabitation ? Lisez cet article pour préparer au mieux la venue de votre nouveau compagnon. Les différentes étapes pour une bonne cohabitation La réussite de la cohabitation entre vos deux animaux commence bien avant l’arrivée du nouveau. Un espace adéquat doit être aménagé pour l’accueillir. Une fois installé, faites les présentations progressivement. Avant l’arrivée du nouveau chat Il est nécessaire d’organiser un espace pour votre nouveau chat. Lequel espace doit être suffisamment aménagé afin que le chat puisse prendre ses aises et se sente en sécurité. Dans cet espace qui lui est réservé, placez ses affaires, notamment sa litière, ses gamelles d’eau et de nourriture, des cachettes douillettes, un arbre à chat, des griffoirs, tous les accessoires pouvant lui permettre d’être dans le maximum de confort. Une fois arrivé, laissez le chat s’installer et s’habituer à son nouvel environnement. Il prendra 24 heures voire deux à trois jours pour prendre ses marques. Après que votre nouveau chat soit confortablement installé et qu’il s’habitue à votre foyer, faites progressivement les présentations avec le premier chat. La présentation La présentation doit se faire de façon progressive, sans brusquer les deux animaux. Afin que les deux puissent faire connaissance, inversez les jouets, les couvertures ou encore les coussins pour chat. Cela leur permettra de se familiariser l’un à l’odeur de l’autre. Aussi, vous pourrez passer un chiffon sur le pelage du premier chat et le passer ensuite sur le pelage du nouveau chat et vice-versa afin qu’ils puissent s’imprégner de l’odeur de l’un et de l’autre. Il faut dire que les chats sont très sensibles aux odeurs. Lorsqu’ils sont déjà habitués à une odeur, ils tolèrent plus facilement son porteur. De ce fait, si l’ancien chat arrive à reconnaître et à s’imprégner l’odeur du nouveau, la cohabitation serait très aisée. Vous verrez vos deux animaux jouer comme de bons amis. Une fois cette étape réussie, intervient la dernière qu’est le contact réel. Le contact réel C’est la présentation proprement dite. C’est le moment pour les deux petits tigres autrefois maintenus dans leurs cases respectifs de se rencontrer. Ne soyez pas étonné que vos deux animaux soient stressés et très nerveux. En effet, le nouveau ressentira la crainte, car étant sur un territoire inconnu marqué par un autre chat. L’ancien quant à lui s’apprête à rencontrer un intrus sur son territoire, pour ne pas dire un rival. Essayez de rester calme au risque d’augmenter le stress chez vos chats. Pour le premier contact, préparez une grande pièce où ils seront seuls. La pièce doit être suffisamment grande afin qu’ils puissent s’échapper au besoin. Éloignez-vous et essayez de les observer afin de pouvoir intervenir au besoin. Laissez-leur le temps de se flairer et de s’analyser. Il est fort probable que la première rencontre se déroule dans de bonnes conditions, car les chats sont des animaux qui aiment généralement avoir de la compagnie. La rencontre sera encore meilleure si les deux chats ont été bien sociabilisés. Toutefois, il est possible que les choses ne se passent pas comme prévu et que vous assistiez à des coups de patte et des feulements. C’est le moment d’interrompre la rencontre et de retourner chacun dans sa cage. Laissez-leur quelques jours pour digérer avant d’effectuer une nouvelle rencontre. Cette fois, évitez que le contact soit trop direct. Il est recommandé d’effectuer la mise en contact à un moment où les deux seront calmes et sereins, comme au cours du repas. Le contact serait plus réussi et vos animaux pourront cohabiter dans une très bonne ambiance. Il faut avouer que dès que la cohabitation est réussie entre vos animaux, ils seront plus heureux et plus épanouis. C’est toujours bien d’avoir un semblable à ses côtés. Astuces pour une bonne cohabitation entre deux chats Certaines astuces vous permettront de faciliter la cohabitation entre vos deux petits tigres. Ces quelques points anodins, qu’on semble ignorer seront très utiles pour la réussite des étapes d’une bonne cohabitation. Il faudra les prendre en compte avant d’accueillir le nouveau félin. Le caractère des chats Les chats ayant les mêmes caractères auront beaucoup de facilité à s’entendre. Ainsi, si votre premier chat est actif et très agité, l’idéal serait que le nouveau chat soit également de cette nature. Le chat calme ne pourra pas supporter la compagnie d’un agité. De même, si votre ancien chat est solitaire et calme, le nouveau devra lui ressembler. On dit bien « qui se ressemble s’assemble » ! Cependant, des différences de caractère dans une certaine mesure pourraient être enrichissantes pour les deux chats. L’âge Les chats jeunes sont très actifs et n’aiment pas la solitude. Très flexibles, ils ont du mal à aller vers les autres, à vite se sociabiliser. Les chats vieux quant à eux sont plus matures, calmes et posés. Si votre premier chat est âgé, il ne serait pas convenable d’adopter un chat très jeune qui pourrait perturber sa sérénité. Il est préférable de mettre ensemble les chats d’une même tranche d’âge ayant les mêmes caractères. Toutefois, il faut préciser que les habitudes diffèrent d’un chat à un autre. Ainsi, prenez le temps de connaître votre premier chat afin de savoir le genre de compagnie qu’il voudrait accueillir Adoptez des chats de même race La meilleure option pour réussir la cohabitation entre deux chats, c’est d’adopter un chat de même race que le premier. Ceux-ci auront des caractères similaires et pourront se comprendre plus facilement. Mettez en pratique ces conseils et la cohabitation entre vos chats sera une réussite.
×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.