Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
  • PlumeBlanche
    PlumeBlanche

    Adopter un cheval

       (0 avis)

    Animaux sauvages de nature, les chevaux étaient autrefois utilisés essentiellement pour le transport des personnes et des marchandises. Avec l’avènement des moyens de transport à moteur, cette fonction anciennement attribuée au cheval a disparu au fil des temps.

    De plus en plus, l’homme a trouvé le moyen de dresser le cheval, de le domestiquer et de l’utiliser à d’autres fins. Effectivement, les chevaux sont de nos jours, plus utilisés dans le secteur de l’équitation et autres sports similaires.

    Pour adopter un cheval, il faut que des conditions bien définies soient remplies. Que dit la loi à cet effet ? Quelles sont les différentes catégories de chevaux ? Quel est le coût de l’adoption d’un cheval ? Où peut-on trouver un cheval à adopter ?  

    Dispositions prévues par la loi 

    Adopter un cheval n’est pas pareil qu’adopter un chat ou un chien. Dans le cas où une personne désire être propriétaire d’un cheval, il doit se plier aux exigences de la loi. En France par exemple, selon l’article L214-3 du code rural et de la pêche maritime, il est interdit d’infliger de mauvais traitements aux animaux qu’ils soient domestiques ou sauvages et celui qui ne se conformait pas à ces dispositions s’expose à de lourdes sanctions.

    Vous devez donc vous assurer du bien-être du cheval, lui assurer un logement adéquat, le nourrir correctement et lui prodiguer les soins nécessaires lorsqu’il est malade. Pour le transport, il doit se faire dans les règles de l’art. Par exemple pour les longs trajets, il faut forcément prévoir une stalle et fournir de l’eau aux chevaux. Les poulains de moins de deux mois sont interdits de transport.

    En France, tout acquéreur de chevaux doit se déclarer auprès de l’Institut Français du Cheval et de l’Equitation (IFCE) et faire identifier son cheval. Le détenteur est garant de la sécurité et du bien-être de son animal. Il est important de prendre connaissance des dispositions légales prévues pour l’adoption d’un cheval avant de s’y lancer.  

    Adoption d'un cheval

     

    Les différentes catégories de chevaux

    Selon les experts du secteur du cheval, on dénombre en ce moment 397 races de chevaux. Toutes ces familles de chevaux ont pu être classés en plusieurs catégories selon différents critères. Ces critères sont la taille, la morphologie globale, la robe, l’usage qu’on en fait, etc.

    Ainsi, il n’est pas surprenant ou anormal de retrouver dans plusieurs catégories différentes une même famille de chevaux. Dans cet article, nous nous intéresserons aux catégories liées aux critères de taille et d’usage final.

    La taille du cheval

    Prenant en compte le critère de taille, on peut citer :

    • les chevaux de petites tailles dits hypométriques (les poneys), 
    • les chevaux de taille moyenne dits eumétriques (chevaux de trait)  
    • les chevaux de grande taille dits hypermétriques (chevaux de selle). 

    L’usage à en faire

    Selon l’usage qu’on a l’habitude d’en faire, les chevaux peuvent être regroupés en 12 catégories différentes que sont : les chevaux de selle, de course, de sport, d’endurance, de loisir, de TREC, de travail, d’attelage, de randonnée, de dressage, de Concours de Saut d’Obstacles (CSO) et les chevaux de Concours Complet d’Equitation (CCE). 

    C’est pourquoi avant donc de choisir votre cheval, vous devez vous fixer des critères de choix, et notamment la question de l’usage que vous souhaitez faire de votre animal de compagnie, de jeu et de détente.

     

    Combien peut coûter l’adoption d’un cheval ?

    Il est très excitant de vouloir adopter un cheval. Mais pour le faire il faut s’y préparer car en ajoutant le coût d’achat au coût d’entretien, il ressort clairement qu élever un cheval nécessite un budget important.  

    Le prix d’achat

    Le montant à débourser pour acquérir un cheval n’est pas fixe. Ça dépend de la race du cheval, de l’âge et de sa condition physique. En somme, si votre objectif en achetant votre cheval n’est pas de pratiquer le sport avec lui, vous pouvez prévoir entre 800 et 4000 euros. Par contre, si vos ambitions sont plus grandes, vous allez devoir dépenser plus d’argent.

    L’entretien

    L’entretien d’un cheval passe par la prise en charge de certaines commodités telles que les soins médicaux et corporels à attribuer à votre animal, ainsi que l’entretien de ses locaux et abris de vie.

    Commençons par la visite chez le vétérinaire, c’est une obligation qui est faite au propriétaire de faire suivre régulièrement son cheval par un vétérinaire. Par an, cela peut coûter entre 150 euros et 200 euros. En plus de cela, il faut comptabiliser pour le parage 70 euros tous les trois mois et pour le ferrage 70 euros tous les deux mois. Une visite annuelle du dentiste est recommandée et peut coûter environ 50 euros. 

    Si votre cheval est dans une pension, cela peut vous demander jusqu’à 500 euros par mois. Cela dépend si c’est une pension au pré, au box, avec ou sans nourriture… Par contre si votre cheval est chez vous, le pré doit être assez grand et sécurisé. 

    L’alimentation

    En ce qui concerne l’alimentation de votre cheval, il faut savoir que lorsque votre animal est dans votre propriété, il vous faudra prévoir entre 55 à 95 euros par jour. L’alimentation du cheval comprend le foin et les granulés. Selon la qualité de la litière que vous souhaitez offrir à votre cheval, vous pourrez dépenser jusqu’à 100 euros. 

     

    Où adopter un cheval ?

    Maintenant que vous en savez assez sur les réglementations légales, le budget à investir et que vous avez une idée plus ou moins précise du type de cheval qu’il vous faut, vous pouvez chercher à connaître où vous devez vous rendre pour acquérir votre futur compagnon.

    A ce propos, les endroits où se rendre pour acquérir un cheval à adopter sont nombreux. Vous pouvez en trouver chez des éleveurs de chevaux qui s’occupent de la reproduction des chevaux ou qui sont dans l’acquisition dans les pays étrangers. Il y en a également chez des particuliers qui souhaitent vendre leurs chevaux pour une raison ou une autre. 

    De même, si vous vous rendez auprès des associations de protection des animaux qui recueillent les chevaux, vous pouvez en acheter. Si vous avez de la chance, vous pourrez même en obtenir gratuitement. Il est toujours mieux de s’en procurer chez des professionnels car ils sont souvent plus connaisseurs de la réglementation en vigueur. Ils sauront donc vous conseiller et vous aider dans votre choix.

     

     



    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    Il n’y a aucun avis à afficher.


×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.