Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
  • PlumeBlanche
    PlumeBlanche

    Mon lapin en liberté : 4 meilleurs conseils

       (0 avis)

    Vous êtes ravi d’être en compagnie de votre lapin douillet, mais vous êtes-vous déjà demandé si ce sentiment était réciproque ? Les lapins sont des animaux sauvages, habitués à vivre dans des terriers et à se balader librement dans la nature, mais lorsque vous l’emmenez en ville, son mode de vie change. Pour que votre lapin domestique ne se dépayse pas trop, voici nos 4 meilleurs conseils pour un lapin en liberté.

    Les maîtres-mots pour garantir la liberté de votre lapin sont : un habitat ouvert (non clos), de la nourriture disponible, la sécurité, et la propreté ou l’hygiène.

     

    De bonnes conditions d’habitation pour assurer la liberté du lapin

     

    Pour donner de la liberté à votre lapin, vous avez le choix entre l’élever en plein air ou en appartement. Voici donc les dispositions à prendre pour chacune de ces options.

     

    Un habitat pour lapin en extérieur

    Pour que votre lapin se sente libre, il faut éviter à tout prix de le mettre en cage : c’est la règle fondamentale. L’idéal serait une vaste cours comportant une pelouse, des arbres et quelques pistes de terre. Cependant, nous savons que peu de monde peuvent s’offrir ce genre de foyer en ville car l’immobilier y est un bien cher et limité.

    Une solution un peu moins contraignante mais efficace serait alors d’aménager un enclos assez vaste sur votre terrasse ou sur votre balcon.

     

    Un habitat pour lapin en intérieur

    Si vous n’avez ni cours, ni balcon, mettez une petite litière dans votre appartement pour que le lapin puisse s’y installer pour faire ses besoins, manger et dormir. Pour le reste, permettez-lui de se balader dans tout l’appartement.

     

    Une bonne condition de vie pour un lapin libre

    Outre l’habitat du lapin, le meilleur moyen de le faire sentir libre est d’éviter de lui mettre quelque chose au/dans le cou, que ce soit un collier, une laisse ou une puce de traçage.

     

    Conseils pour nourrir un lapin en liberté

     

    En adoptant un lapin, vous prenez la responsabilité de nourrir celui-ci car il n’est plus dans son habitat naturel et ne peut donc plus trouver sa nourriture tout seul. Vous avez donc le choix entre le nourrir 2 fois par jour avec des légumes, et lui donner l’accès à votre potager pour qu’il puisse s’y servir.

    Cette dernière solution est meilleure car elle confère plus de liberté à votre lapin. Toutefois, cela implique des charges et des responsabilités en plus pour vous qui devrez entretenir et ravitailler le potager.

     

    Assurer la sécurité d’un lapin en liberté

     

    Votre lapin est dit en liberté lorsqu’il peut se balader dans votre cours et/ou dans votre maison en toute sécurité. En effet, l’animal doit être à l’abri des voleurs, des agents de fourrière, mais surtout des véhicules en mouvement.

    mon lapin en liberté.jpg

    Avant de libérer votre lapin, il faut donc s’assurer qu’il ne puisse pas sortir dans la rue car c’est autant dangereux pour lui qui pourrait se perdre et se blesser, que pour les automobilistes qui pourraient être surpris par sa présence et causer des accidents. Pour ce faire, verrouillez les portes, les portails, et surtout les fenêtres si vous habitez en étage.

    A part cela, assurez-vous de bien ranger les matériels tranchants et brûlant pour éviter que le lapin les touche.

     

    Un lapin libre doit rester propre

    La quatrième thématique des meilleurs conseils pour assurer la liberté de votre lapin est la propreté. Cela concerne tant son habitat que son corps.

     

    Veiller à la propreté de l’habitat du lapin

    L’habitat du lapin doit toujours être propre. La propreté est avantageuse pour vous et pour l’animal car elle procure le confort et l’hygiène, et élimine la mauvaise odeur des défections. Dans la nature, les crottes du lapin sont biodégradables, mais chez vous, il faut en assurer le ramassage.

     

    Veiller à la propreté du lapin 

    Outre la propreté de l’habitat, il faut aussi que le lapin lui-même soit propre. Soit vous lui faites prendre un bain régulièrement, soit vous le laisser faire sa toilette tout seul (comme les chats). Vous noterez que cette deuxième option offre de l’autonomie, donc plus de liberté au lapin. Cependant, elle ne garantit qu’une propreté précaire.

    En gros, élever un lapin en liberté vous incombe plus de responsabilité que de le laisser vivre dans une cage. Mais si vous aimez votre lapin et êtes conscient que son bonheur compte, prendre soin de lui deviendra une partie de plaisir pour vous et non une obligation. L’objectif de ces 4 conseils pour un lapin en liberté est que celui-ci vive librement sans se sentir vulnérable dans un environnement qui lui est inhabituel.



    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    Il n’y a aucun avis à afficher.


×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.