Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
  • PlumeBlanche
    PlumeBlanche

    Grossesse nerveuse chez la chienne

       (0 avis)

    La grossesse nerveuse chez la chienne est un trouble hormonal assez commune. Elle touche presque toutes les chiennes, et il arrive même qu’elle apparaisse deux fois, voire plusieurs fois chez un même sujet. Voilà pourquoi, on la considère souvent comme un phénomène totalement naturel.

    La grossesse nerveuse n’est pas dangereuse en elle-même. C’est un trouble hormonal comme un autre, et n’engage en rien le pronostic vital de l’animal touché. Il arrive même qu’elle disparaisse naturellement au bout de quelques jours ou de quelques semaines. Elle peut néanmoins être gênante, voire handicapante surtout si elle dure. Raison pour laquelle, lorsque votre chienne souffre de grossesse nerveuse, il est toujours recommandé de l’emmener voir un vétérinaire.

    Découvrez tout ce que vous devez savoir sur la grossesse nerveuse de la chienne.

     

    Qu’est-ce que la grossesse nerveuse chez la chienne ?

    La grossesse nerveuse, scientifiquement appelée “lactation de pseudogestation” est un trouble hormonal qui touche exclusivement les chiennes qui n’ont pas été stérilisées. Il s’agit d’un phénomène qui survient généralement quelques semaines après la fin des chaleurs. Et qui se manifeste concrètement par le fait que la chienne se comporte comme si elle venait de mettre bas. Elle dure généralement entre 2 à 6 semaines, voire plus.

     

    Les symptômes de la grossesse nerveuse chez la chienne

    Chez la chienne, la grossesse nerveuse se manifeste aussi bien sur le plan physique que comportemental.

    Physiquement, elle va développer tous les symptômes typiques d’une chienne qui vient juste d’avoir des chiots. Ses mamelles vont se mettre à gonfler, et elle va se mettre à produire du lait.

    Niveau comportement, on remarquera la même chose. Elle va se mettre à se comporter exactement comme une chienne qui vient d’avoir des chiots. Elle deviendra collante et dépendante, exigera beaucoup d’attention et gémira souvent. Où à contrario, elle sera distante et aura tendance à s’isoler. Elle aura également moins d’appétit.

    La majorité des chiennes, dans ce genre de situation, iront jusqu’à se créer des nids où elles emmèneront des doudous volés ici et là afin de les materner.

    Grossesse nerveuse

     

    Les causes de la grossesse nerveuse chez la chienne

    Bien que le principe et le fonctionnement restent à peu près les mêmes, les chiennes ont, en réalité, un cycle hormonal différent des femmes. Chez ces dernières, le corps jaune (responsable de la production de progestérone) se détruit automatiquement à la fin du cycle lorsqu’il n’y a pas eu fécondation. Déclenchant dans le même temps les règles.

    Chez les chiennes, c’est différent, car le corps jaune peut rester dans l’ovaire pendant des mois, jusqu’à 90 jours. Durant tout ce temps en conséquence, de la progestérone sera secrété en permanence dans son organisme. Or, il s’agit de l’hormone maternel. Il va déclencher en elle les symptômes d’une gestation. Et finalement, lorsque le corps jaune se détruira, il y aura une chute brutale du taux de progestérone. Exactement comme lors d’un accouchement, cela va déclencher la sécrétion de la prolactine, d’où la montée laiteuse. Et l’impression, pour la chienne, d’avoir mis bas.

     

    Comment traiter la grossesse nerveuse chez la chienne ?

    Il n’est normalement pas nécessaire de traiter la grossesse nerveuse chez la chienne. Les symptômes disparaissent généralement au bout de deux à quatre semaines, et ce, sans qu’il y ait intervention extérieure.

    Si cela dure trop longtemps néanmoins, mieux vaut consulter un vétérinaire. Car bien qu’elle ne soit pas dangereuse, la grossesse nerveuse présente quand même des risques. Outre le fait que cette période peut être extrêmement stressante, fatigante et éprouvante pour l’animal, c’est surtout les conséquences physiques qu‘il faut redouter. S’ils persistent en effet, les symptômes peuvent entraîner de réelles conséquences physiques. Une montée de lait persistante, par exemple, peut entraîner soit une mammite, soit se transformer en abcès.

    La grossesse nerveuse peut également multiplier les risques de cancer de l’utérus, de tumeurs dans les seins, etc.

    Grossesse nerveuse chienne

     

    Les traitements possibles

    La première chose à faire, lorsque la chienne souffre d’une grossesse nerveuse, est de faire en sorte que les mamelles ne soient pas excitées. Car c’est cela qui va entretenir la sécrétion lactée. Dans un premier temps, vous devez donc faire le nécessaire pour arrêter naturellement la montée de lait. Et ce, en s’assurant que la chienne elle-même, par exemple, ne les lèche pas pour soulager la douleur.

    Si les symptômes persistent et commencent à incommoder l’animal, le vétérinaire pourra prescrire des inhibiteurs de prolactine pour arrêter la montée de lait. Une diète de 24h pourra également être envisagée.

     

    Comment prévenir la grossesse nerveuse ?

    Notez avant tout qu’il est essentiel de prévenir la grossesse nerveuse chez la chienne. Et ce, en particulier lorsqu’elle a déjà été sujette à ce genre de trouble. Une chienne qui en a fait une en effet a de grandes chances d’en faire tout le temps, au moins six autres fois au cours de sa vie. Une fois qu’elle en a souffert en conséquence, il est préférable d’empêcher les autres.

    Comment ? A ce jour, la seule manière, en tout cas la plus efficace, de prévenir une grossesse nerveuse chez la chienne est la stérilisation.



    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    Il n’y a aucun avis à afficher.


×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.