Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
  • PlumeBlanche
    PlumeBlanche

    Les principales maladies des perruches ondulées

       (0 avis)

    Espèce d’oiseaux originaires d’Australie, les perruches ondulées font partie de la grande famille des perroquets typiques. Si beaucoup de personnes aiment ces animaux pour leur beau plumage et leurs chants mélodieux, d’autres les aiment en raison de leur relative robustesse.

    Cependant, en dépit de ces traits qu’ils possèdent, ces petits perroquets sont parfois en proie à différentes sortes de maladies. Si vous venez de vous procurer l’un d’entre eux, il serait judicieux de votre part d’en apprendre un peu sur la variété de maladies dont sont parfois victimes ces oiseaux.

    Quelles sont les principales maladies des perruches ondulées ? Comment se manifestent ces maladies ?

    La proventriculite chez la perruche ondulée 

    Encore connue sous la dénomination de mégabactériose, la proventriculite est une maladie infectieuse dont les perruches peuvent souffrir. Cette infection est particulièrement dangereuse pour ces oiseaux en raison de sa difficile détection. 

    En effet, pendant qu’elle se répand dans l’oiseau, celui-ci ne développe aucun trouble pouvant indiquer une dégradation de son état de santé. Néanmoins, une perte de poids chez votre perruche ondulée ou la présence de miettes d’aliments non digérées dans ses fientes, devrait suffire à vous mettre la puce à l’oreille.

    Le pire, c’est qu’une perruche frappée d’une telle infection court le risque d’en attraper une seconde. Cette autre infection peut être engendrée par des bactéries telles que le streptocoque qui profiteront de la faiblesse du système immunitaire de l’oiseau pour lui nuire. Si vous remarquez donc que votre perruche est faible, emmenez-la aussitôt chez le vétérinaire.

    La candidose chez les perruches ondulées 

    Il s’agit là d’une infection fongique dont sont responsables les levures connues sous le nom de candida albicans. Ces levures prennent généralement d’assaut le système digestif de la perruche en commençant par son jabot. Bien que cette infection partage certains symptômes avec la proventriculite, elle provoque chez l’oiseau l’apathie, des vomissements et même des diarrhées

    A cela, il faut ajouter le gonflement du jabot du petit perroquet. Ainsi donc, si vous observez des pertes d’équilibre et des crises de tremblements chez votre petit perroquet, sachez que ce sont des signes annonciateurs d’une infection avancée. Rendre visite au vétérinaire reste la meilleure chose à faire dans ces cas-là. Ce dernier est en effet le mieux placé pour savoir quel traitement administrer à votre oiseau.

    Citation

     

    Le jabot bouché chez les perruches 

    Un jabot bouché peut être causé par différentes bactéries. Mais le plus souvent, ce sont les levures qui en sont à l’origine chez les perruches. Une perruche ondulée qui a le jabot bouché développera inévitablement plusieurs symptômes parmi lesquels figurent le gonflement du jabot et les vomissements. Ces derniers auront tendance à dégager une forte odeur désagréable. 

    Pour venir rapidement à bout de l’infection, il vous faudra vous procurer les médicaments adéquats et les administrer convenablement au petit perroquet souffrant. Si vous ne savez pas quels médicaments acheter ou comment l’administrer à votre oiseau, le mieux serait une fois encore de vous rapprocher d’un vétérinaire.

    perruche malade ou en bonne santé ?

    Les éternuements de perruches ondulées 

    Les éternuements chez la perruche ondulée cachent généralement un rhume ou un virus similaire. En effet, il ne s’agit pas à proprement parler d’une maladie mais plutôt d’un symptôme qui doit attirer votre attention sur l’état de santé de votre oiseau. 

    Cela étant, si votre perroquet est bel et bien malade, ce symptôme sera probablement accompagné de plusieurs autres comme l’écoulement nasal, la toux, l’apathie et l’halètement. Il fera en effet beaucoup de bruit en respirant. Il est également possible que la perruche, en plus de tous ces symptômes, développe une nouvelle manie. Celle qui consiste à passer plus de temps au fond de sa cage. 

    Vous devez savoir que contrairement à l’homme, une perruche enrhumée ne guérira pas d’elle-même au bout de quelques jours. Elle a forcément besoin de substances médicamenteuses pour recouvrer sa santé. Pensez donc à l’emmener voir le vétérinaire.

    Citation

     

    La psittacose 

    Cette maladie aviaire est sans doute beaucoup plus connue que les autres parce qu’elle peut aisément se transmettre aux humains. Elle est causée par la bactérie Chlamydophila psittaci. On la retrouve sur 1% des oiseaux sauvages et sur 30% des perruches ondulées en captivité. 

    Cela dit, ces porteurs, bien qu’ils ne montrent aucun signe d’infection, peuvent sans problème transmettre la maladie. Aussi bien les oiseaux et les hommes qui entreront en contact avec la salive ou les fientes de ces derniers seront systématiquement contaminés. Pour prévenir toute prolifération de cette maladie, il est primordial de garder dans un état de propreté la cage de votre perruche. 

    Par ailleurs, vous saurez que votre petit perroquet en souffre s’il montre des symptômes d’apathie, de plumes ébouriffées, de difficultés respiratoires ou encore s’il fait des diarrhées vertes. Si vous observez aussi chez lui une cire encombrée de matière séchée, vous pouvez d’ores et déjà vous préparer à vous rendre chez le vétérinaire. 

    La maladie du bec et des plumes chez les perruches 

    Connu également sous l’appellation de polyomavirus ou PBFD (Psittacine Beak and Feather Disease), la maladie du bec et des plumes chez les perruches ondulées atteint généralement les jeunes perruches. 

    Elle est engendrée par un circovirus qui leur ôte la vie bien avant qu’ils n’aient poussé la moindre plume. Les petits perroquets adultes n’en souffrent pas. Cependant, il peut arriver qu’ils soient porteurs du virus sans souffrir de la maladie. 

    Les blessures chez les perruches ondulées 

    Une perruche ondulée blessée risque de voir ses blessures s’infecter si elle n’est pas rapidement soignée. En effet, cette blessure peut conduire à une septicémie et causer de terribles ennuis de santé à l’oiseau. Il ne faut en effet pas trop de temps pour qu’une perruche ne succombe à cet empoisonnement. 

    C’est pour cette raison qu’il est vivement recommandé de s’assurer que la perruche n’est pas blessée quand vous remarquez des traces de sang sur son plumage. Le cas échéant, il faudra la conduire dans un bref délai chez le vétérinaire afin qu’elle bénéficie des meilleurs soins possibles.

    La perruche aux pattes écartées 

    Les perruches ondulées qui sont souvent victimes de cette condition orthopédique sont celles qui, après leur éclosion, passent beaucoup trop de temps accroupis sur le sol plat du nichoir. Pour prévenir une telle déformation chez votre perruche, vous devrez donc veiller à bien installer son nichoir. 

    En cas de jambes écartées, nous vous conseillons d’user d’une attelle et d’attacher les pattes du jeune perroquet ensemble pendant plusieurs jours. Faites-le en partant du genou jusqu’à la cheville. Toutefois, en cas de doute, n’hésitez pas à consulter un vétérinaire.

     



    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    Il n’y a aucun avis à afficher.


×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.