Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Merlin111

L' APLAZYL

Messages recommandés

APLAZYL est un complément alimentaire riche en éléments chondro-protecteur ainsi qu’en minéraux et oligo-éléments chélatés. APLAZYL contient Harpagophytum procumbens et Boswellia serrata.

APLAZYL s’utilise chez le chien âgé chez qui il aide à maintenir la souplesse et la bonne constitution de l’appareil ostéo-articulaire.
Il est conseillé chez le chiot en phase de croissance, chez le chien en période de convalescence ou de revalidation, après une intervention chirurgicale, après une fracture, chez le chien sportif en période de préparation et de récupération, chez les chiennes gestantes et/ou allaitantes.

Mode d’emploi :
Administration orale, soit donnés directement dans la gueule, soit mélangés ou broyés dans la ration alimentaire.

Chiots en phase de croissance : 1 comprimé par jour, à partir de la 6ème semaine et jusqu'à l’âge de 6 mois. Adapter en fonction de la race.

Chiens en phase de récupération, de convalescence, après fracture, chiens sportifs :
1 comprimé par 10 kilos durant 1 ou 2 mois.

Chiens âgés :
< 20 kg : 1 comprimé/jour durant 3 mois. réaliser 2 cures par an.
> 20 kg : 2 comprimés

Chiennes gestantes :
< 20 kg : 1 comprimé/jour durant 30 jours avant et 60 jours après la mise bas.
> 20 kg : 2 comprimés/jour durant 30 jours avant et 60 jours après la mise bas.


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
comprimés sécables à 1250 mg
Aliment complémentaire pour les articulations souples
Composition

Poudre de moules aux orles verts (Perna canaliculus), sulfate de glucosamine, sulfate de chondroïtine, poudre d'algues (Chlorella pyrenoïdosa), huile de poisson, poudre d'ortie (Urtica urens).

Additifs:

oligoéléments: chélate de manganèse d'acides aminés, hydratée, Mn (E5): 2.400 mg/kg. Substances aromatiques - extraits de plantes: : Extrait de griffe du diable (Harpagophytum procumbens) 1.600 mg/Kg, extrait d'encens (Boswellia serrata) 6.000 mg/Kg
Constituants analytiques:

Protéine brute: 37.8 %, cendres brutes: 14,0%, matières grasses brutes: 10,0 %, cellulose brute : 0,5 %

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BOSWELLIA SERRATA : surnommé « l’encens des Indes », l’exsudat de l’arbre Boswelia serrata est une oléorésine aussi prisée dans la médecine Ayurvédique que l’est le guggulu issu de l’exsudation d’un autre arbre, Commiphpora wightii.
Bosweli serrata est un arbre d’une dizaine de mètres de haut qui pousse dans les régions montagneuses, rocheuses et arides du Nord Ouest de l’Inde. On incise son tronc et des larmes coulent, arrondies, semi-opaques, de couleur allant du jaune pâle au rougeâtre, à cassure cireuse, fortement aromatique (son parfum rappelle la résine de pin, autre exsudat célèbre).
Depuis l’Antiquité, cet « encens des Indes » est connu pour ses propriétés anti-rhumatismales. Dans l’Ayurvéda, on l’utilise sous trois formes, afin de soulager les douleurs articulaires :
- on le prend par voie interne réduit en poudre et dilué dans l’eau.
- on se masse les zones douloureuses avec un baume qui en contient.
- on respire profondément ses vapeurs en le faisant brûler sur les charbons ardents d’un brûle-parfum.

Ses principes actifs sont antalgiques, analgésiques, anti-inflammatoires : acice boswellique, olibanorésène, olibanol, arabine, bassorine, dipentène.
Il faut noter la parenté étroite entre le Boswellia serrata indien et le Boswellia carteri africain, connu sous le nom de « manne d’encens » et que les médecins grecs préconisaient déjà en cas de douleurs. Hipocrate le premier. La thériaque vénitienne de la Renaissance en contient.
Les indications de Boswellia serrata sont multiples :
- problèmes musculaires
- problèmes articulaires
- mal du dos
- mal à la nuque
- ostéoporose
- problèmes tendineux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PERNA CANALICULUS : ou Pinne marine. Extrait obtenu à partir d’un mollusque vivant dans les mers de la Nouvelle-Zélande dont l’utilisation s’avère assez récente. Elle contient des principes actifs efficaces pour soigner les affections rhumatismales dégénératives, car elle a un effet lubrifiant sur les articulations. Les herboristes et les pharmacies la proposent sous la forme de gélules, parfois en association avec des principes actifs d’autres plantes à l’action antalgique et anti-inflammatoire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
URTICA URENS : la plante contient une substance histaminique, du potassium, de la silice, un tannin, des vitamines A, K et C., du fer, phosphore, magnésium, calcium, de l’acide formique et du tannin. Elle possède la capacité importante d’alcaliniser le sang, facilitant ainsi l’élimination des résidus acides du métabolisme en relation avec toutes ces affections. Elle est considérée comme un fortifiant général, dépuratif, régénérateur du sang, stimulant des fonctions digestives. C’est un appoint précieux dans les rhumatismes. Les orties sont aussi une bonne source de protéines : 100 g d’orties sèches contiennent de 35 à 40 grs de protéines, soit autant que le soja, un des légumes les plus riches en protéines. Antianémique de premier ordre, elle s’utilise dans les anémies par manque de fer ou perte sanguine. Le fer et la chlorophylle qui abondent dans l’ortie stimulent par production des globules rouges. L’ortie convient également dans les cas de convalescence, dénutrition, et épuisement par son effet reconstituant et tonifiant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
HARPAGOPHYTUM PROCUMBENS : possède quatre composants actifs, dont les plus important sont les glucosides monoterpéniques du groupe des iridoides, harpagides, hupagides et procumbide. La plante leur doit ses propriétés analgésiques, anti-inflammatoire et antispasmodiques. Elle possède aussi une action cicatrisante et fait baisser le taux de cholestérol et d’acide urique dans le sang. Son utilité a été reconnue dans tous les types de rhumatismes aticulaires. L’harpago ne provoque aucun effet irritant sur l’appareil digestif, contrairement aux anti-inflammatoire de synthèse. Pas d’effets secondaires à la dose thérapeutique. Il est aussi dépuratif, en facilitant l’élimination par l’urine des résidus acides du métabolisme comme l’acide urique, responsable de la goutte et de nombreux cas d’arthrite. Il est antispasmodique, relaxant sur les spasmes intestinaux,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
CHLORELLA PYRENOIDOSA : la Chlorella est une algue d’eau douce unicellulaire reconnue mondialement comme un des aliments les plus complets. C’est dans la Chlorella que l’on trouve le plus de chorophylle. La chlorophylle favorise l’élimination des déchets de l’organisme, elle optimise la fonction intestinale et elle aide à soutenir une haleine fraîche et une bonne odeur corporelle. La chlorella est aussi riche en protéines, en vitamines et en minéraux. Elle est un complément précieux des sportifs et pour les régimes hypocalorique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GLUCOSAMINE SULFATE : allié naturel des articulations, la glucosamine a démontré toute son efficacité. Elle est généralement extraite de la chitine des crustacés, et permet d’engendrer la « chondroprotection ». C’est un élément des mucopolysaccharides qui forment le cartilage articulaire. Il contient du soufre, nutriment stabilisateur de la matrice du cartilage. Il agit sur l’inflammation et l’arthrite mécanique. C’est une aide précieuse à la reconstitution des chondrocytes : les cellules cartilagineuses. Sur un cartilage usé, elles ont la capacité d’opérer un phénomène de reconstitution de la masse cartilagineuse, diminuant ainsi progressivement les douleurs et améliorant l’état des articulations

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
HUILE DE POISSON : Source naturelle de vitamine D, indispensable à la bonne absorption du calcium au niveau intestinal et à la rétention du phosphore dans les reins, cette substance est apportée aussi par l’organisme lors de l’exposition au soleil.
La vitamine D est indispensable au développement et à la constitution des os.
La vitamine D synthétique, ajoutée dans le lait des pays industrialisés, risque de provoquer une hypercalcémie avec dépôts de calcium dans les tissus. Ce phénomène devient de plus en plus courant, et des enfants présentent déjà des artères anormalement durcies. Il est bon de consommer de la vitamine C en même temps que la D pour contrecarrer ce problème.
Ces effets favorables sont : tous les cas ou l’organisme a besoin de Calcium, c’est à dire : lors de la grossesse, la croissance la déminéralisation, l’ostéoporose, le rachitisme, l’ostéomalacie, les états dépressifs lors des troubles de la ménopause, les crampes dans les jambes. Chez les personnes âgées, rhumatisantes, dans les carences en phosphore et dans les régions peu ensoleillées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SULFATE DE CHONDROÏTINE

Le sulfate de chondroïtine, un atout dans les troubles articulaires

Le traitement naturel privilégié pour réparer les tissus articulaires est certainement la glucosamine, mais la chondroïtine peut également contribuer à cette réparation. Des études ont montré qu’en combinant la glucosamine à la chondroïtine, il est possible d’obtenir d’excellents sinon de meilleurs résultats. Ce duo s’avère particulièrement efficace puisque ces deux substances travaillent en synergie pour favoriser la réparation du tissu cartilagineux.

Qu’est-ce que la chondroïtine ?

La chondroïtine est une substance formée à partir de deux molécules légèrement semblables à celles du sucre, attachées l’une à l’autre. De longues chaînes de cette substance constituent une partie du tissu cartilagineux et rendent le cartilage plus résistant aux pressions qui s’exercent sur lui.

Le cartilage est donc formé en partie de chondroïtine. En fournissant à l’organisme cette substance sous forme de supplément, on stimule notamment la production du collagène.

Le rôle de la chondroïtine dans les articulations

Dans le tissu cartilagineux, la chondroïtine réagit avec d’autres molécules pour former des espaces permettant une plus grande rétention d’eau dans ce tissu et conférant au cartilage un aspect plus spongieux. La chondroïtine aide donc à protéger le cartilage.

Alors que la glucosamine stimule la production et la réparation du cartilage, favorise la lubrification des articulations et diminue la douleur et l’inflammation, la chondroïtine de son côté la chondroïtine joue également un rôle dans la production du cartilage.

Elle inhibe certaines enzymes impliquées dans la destruction du tissu cartilagineux;

Elle favorise la nutrition de ce tissu;

Elle assure la protection des articulations en rendant les cartilages plus spongieux.

L’absorption du sulfate de chondroïtine

Les études qui montrent l’efficacité du sulfate de chondroïtine, supposent évidemment que cette substance, d’une façon ou d’une autre, est absorbée par l’organisme.

La molécule de sulfate de chondroïtine n’est probablement pas absorbée telle qu’elle par l’organisme puisqu’il s’agit d’une très grosse molécule. Mais le système digestif peut facilement scinder cette molécule en des constituants plus petits et absorber ces derniers. Ce scénario pourrait expliquer l’efficacité du sulfate de chondroïtine.

Posologie recommandée

Généralement, on recommande de prendre 1200 mg de sulfate de chondroïtine par jour, à raison de 400mg par repas.

Cette quantité de chondroïtine devraitt être accompagnée de 1500 mg par jour de sulfate de glucosamine pris à raison de 500 mg par repas. Le sulfate de glucosamine demeurant la substance de base dans le traitement des troubles articulaires.

L’innocuité du sulfate de chondroïtine

Comme c’est le cas du sulfate de glucosamine, le sulfate de chondroïtine ne présente aucune toxicité. On ne lui connaît pas non plus d’effets secondaires fâcheux.

Il est important d’insister ici sur le fait que ces deux substances sont parfaitement naturelles et qu’on les trouve dans l’organisme. Lorsque ce dernier n’arrive plus à les synthétiser en quantité suffisante, il n’y a aucun inconvénient à les prendre sous forme de suppléments.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
laboratoire Prodivet
en Belgique
prix : 32 euros la boite de 60 comprimés

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Merci pour cette information Merlinette
Aussi utile pour les chiots, que leur maman, les Lévriers sportifs ou les retraités.
Un produit complet

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'artigem de Herbalgem a l'air de faire de l'effet sur mon whippet ....
Merci Merlin ...
Il ne saute plus tout seul sur le canapé , mais il ne se plaint plus et marche bien ...

c\'est cool

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je connais bien ce produit pour l'avoir utilisé
mais il me semble que la formule a changer

dans la première version, il y avait du cartilage de requin aussi
et d'autres minéraux

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tiens, maintenant que Tu le dis
C'est bien possible
Je vais vérifier cela

Et si c'est le cas, la formulation n'est plus aussi complète, mais le prix a augmenté quand même non non

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites


alors Merlinette vraiment génial

j 'en prend note !! METTRE CELA SOUS LE COUDE !!
ET PEUT ËTRE EN FAIRE UNE CURE POUR MON GRAND age !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mille merci Merlin pour ces précieux conseils de produit. J'ai croisé une dame qui me dit donner du pollen à son chien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.