Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Invité

Tartare de Haddock, fromage frais et agrumes

Messages recommandés

Invité
Tartare de haddock, fromage frais et agrumes

« Une verrine très festive, combinant avec gourmandise les saveurs du poisson cru, l’onctuosité du fromage blanc et le parfum très frais du pamplemousse et de la coriandre. J’apprécie tout particulièrement sa légèreté et son assemblage de textures très différentes.

»
Ingrédients

Pour 6 personnes :

100 g de filet de haddock, sans peau et sans arêtes
300 g de fromage blanc
1 pamplemousse rose
Le jus d’un citron, filtré
60 g d’œufs de truites
80 g de concombre, détaillé en très petits dés
1 cuillère à soupe de coriandre fraîche, finement ciselée
Sel marin


Ustensiles de cuisine

6 verrines
Un presse-agrume
Des ciseaux de cuisine
2 saladiers


Préparation

Préparation du fromage blanc :

Disposer le fromage blanc (égoutté) dans un des saladier, en y ajoutant le jus de citron filtré, les petits dés de concombre et les œufs de truite.

Saler le tout avec quelques pincées de sel marin puis bien mélanger jusqu’à l’obtention d’une préparation homogène.

Répartir le mélange dans les verrines. Réserver au frais.

Préparation du tartare de haddock :

Peler le pamplemousse à vif, le détailler en quartiers (en retirer les pépins éventuels et les parties blanches et dures) puis couper ceux-ci en petits morceaux. Les disposer dans le second saladier.

Détailler le filet de haddock également en petits morceaux, et ajouter ceux-ci au saladier.

Ciseler finement la coriandre, et l’ajouter également au saladier.

Bien mélanger jusqu’à l’obtention d’un tartare homogène.

Garnir ensuite les verrines de fromage blanc avec ce tartare, puis les réserver au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.

A déguster bien frais.

Idées, trucs & astuces


Accompagnez ce tartare d’une petite salade de cresson (très légèrement assaisonnée d’une simple vinaigrette) ; présentée dans des coupelles individuelles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

voila une idée toute en fraîcheur pour l'été

qui ne manqueras pas de s'annoncer

Merci pour cette recette Pascalou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Petit complément d'info sur la coriandre


Coriandre - Coriandrum sativum L.

Famille des Apiaceae, Genre Coriandrum, Plante médicinale, Épice , Épice feuille, Épice graine, Épice racine
Alimentaire, Aromatique, Colorant, Cosmetique, Condimentaire, Culturel, Industriel, Matériaux, Medicinal, Ornemental
Bois, Bulbe, Ecorce, Feuille, Fleur, Fruit, Graine, Tige, Racine, Resine, Rhizome

La coriandre est l'herbe aromatique la plus répandue de l'Asie, mais elle n'est pas utilisée que pour ses feuilles, ses graines et même ses racines (Thaïlande) le sont aussi.

La coriandre est une herbe que tout le monde connaît. Mais, son utilisation en cuisine n’est pas toujours évidente. Cette herbe aromatique peut être consommée des feuilles à la racine.


Au Laos, on retrouve les feuilles de coriandre hâchées sur presque tous les plats (salades, soupes, sautés, sauces piquantes) et en particulier le lab (fortune en laotien). Elles parfument les bouillons et donnent une note très agréables à tous les plats - comme le persil et la ciboulette en France.

Au Brésil, la feuille de coriandre se retrouve dans le classique cheiro verde (litt.: odeur verte) aux cotés de la ciboulette et du persil.


Historique

La coriandre est originaire du Moyen-Orient ou d'Asie Mineure, depuis, elle s'est largement répandue dans tout le bassin méditerranéen.

Elle connue depuis la nuit des temps aussi bien pour ses propriétés médicinales que pour son utilisation en cuisine. Elle est évoquée dans de nombreux textes anciens : textes sanskrit divers, hiéroglyphes égyptiens, la bible (Exode 16:31, pour qualifier la manne), dans les Contes des Mille et une Nuits (comme aphrodisiaque), … On connaît des traces de sa culture vieilles de plus de 3000 ans.

Les Egyptiens l'utilisaient souvent : les graines parfumaient des galettes de céréales sous Ramsès. Dans les tombeaux de la XXI dynastie (1085-945 avant JC) on a retrouvé des graines de coriandre,…


La coriandre arrive dans le nord de l'Europe avec les Romains qui l'utilisent pour conserver la viande (mélange de coriandre, cumin et vinaigre) ainsi que pour parfumer leurs pains.


Mais au Moyen Age, son odeur de 'punaise' rends les gens méfiants et on la croit toxique.

Elle arrive sur le nouveau continent avec les premiers colons européens
Croyances, légendes et mythes

Rend le vin plus enivrant en Inde et en Egypte ancienne
Remède universel et rend immortel en Chine
Hippocrate la conseille pour favoriser le sommeil et la conception (?)
Au Moyen Age : elle sert aussi bien à éloigner les puces qu'à faire des philtres d'amour.
En mâcher rafraîchit l'haleine


Propriétés médicinales

Stimulante et tonique
Très bon pour système digestif : évite flatulences, apéritive, favorise la sécrétion des sucs gastriques, contre certaines coliques, stomatique, carminative, digestive
Cataplasmes de graines contre articulations douloureuses et les rhumatismes
Contre les névralgies
Aphrodisiaque
Sédative (graines)
Antibactérienne
Contre l'ulcération de la peau, et muqueuses


Composition chimique
Graines

<1% d'huile essentielle
50-60% d-Linalool
20% terpènes divers (pinènes, gamma-terpinène, myrcène, camphène, phéllandrènes, alpha terpinène, limonène, cymène)
acétyl linalool

Feuilles

Aldéhydes (goût d'herbe) : trans-2-tridécénal, décanal
0.1% d'huile essentielle
riche en vitamine A B C
Fer


Choisir, Conserver

Pendant la belle saison, on peut préparer des hâchis de coriandre pour congélation : laver belles tiges de coriandre - égoutter et hâcher fin les tiges et les feuilles. Préparer des portions enveloppées dans du film pour micro-ondes ou des petits sachets congélation. Saupoudrer les plats, soupes et salades sans décongeler.
Les tiges mûres et charnues récoltées en fin de saison, lorsque les coriandres commencent à monter à graines, sont lavées et coupées en tronçons de 10cm pour être congelées. Elles parfument et donnent du goût aux bouillons. Les graines encore vertes servent aussi pour les soupes. On les congèle avec leurs tiges fines qui les portent. Le goût est plus piquant.
pour conserver les feuilles de coriandre, une fois lavé et coupé en petits morceaux les mélanger à de l'huile d'olive et remplir un bac à glaçons, mettre au congélateur ,et démouler 1 ou 2 cubes selon l'utilisation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
La coriandre fraîche se trouve sur les étals des produits de saison. La façon dont elle est utilisée lui fait souvent perdre tout son arôme, d'où l'intérêt de savoir cuisiner avec de la coriandre fraîche.

Savoir cuisiner avec de la coriandre fraîche
La coriandre fraîche ne se cuit pas, elle est utilisée dans la cuisine comme le persil. Elle sera notamment ajoutée au plat lorsque celle-ci est cuite. Versée trop tôt, elle perd tout son arôme. Par ailleurs, il faut savoir que la coriandre fraîche est idéale pour parfumer le poisson, les fruits de mer. Les moules à la crème assaisonnés de coriandre constituent un plat apprécié des fins gourmets. D'autre part, cuisiner de la coriandre fraîche en association avec d’autres épices apporte une note exotique à un met. Le gingembre, l’ail, le curry, le lait de coco et la coriandre relèveront délicieusement un poulet.

Savoir cuisiner avec de la coriandre graine
Rares sont ceux qui connaissent la graine de coriandre et qui savent comment l’utiliser en cuisine, pourtant, savoir cuisiner avec de la coriandre graine n'est pas une tâche impossible. Elles se mélangent au plat dès le début de la cuisson si elles ne sont pas moulues. Il est également possible de moudre les graines de coriandre et de les mélanger avec le poivre pour rendre plus odorant une marmite de riz ou un couscous. Certains cuisiniers associent la coriandre à des fruits en compote ou en confiture, apportant une note particulière au goût. La poudre de coriandre s’additionnera également à la pâte de curry fait maison.

Savoir cuisiner avec de la coriandre en feuille
L’avantage de la coriandre, c’est qu’elle se marie avec toutes les cuisines du monde. En Chine, la racine de coriandre s’associe aux nems, aux soupes, ou au riz. Il en est de même en Afrique où la coriandre est mélangée avec de la viande de zébu en sauce ou à la carpe. Non seulement la coriandre donne une saveur différente à des plats basiques, elle possède également des vertus diurétiques et digestives

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Huile essentielle de Coriandre



Procédé d’obtention : Distillation par entraînement à la vapeur d’eau

Organe distillé : semences

Nom botanique : Coriandrum sativum

Pays d'origine : Russie

Culture : conventionnelle

Qualité : 100% pure et naturelle




Propriétés Organoleptiques :

· Aspect : liquide mobile

· Couleur : jaune à jaune pâle

· Odeur : aromatique, épicée et douce, très agréable, caractéristique



Conditions de conservation : au sec, à l'abri de la chaleur et de la lumière



Principaux constituants biochimiques :

- Chromatographie phase gaz du lot ME073 :

Monoterpénols : linalol (73.10%), géraniol (0.55%)

Monoterpènes : alpha-pinène (6.18%), gamma-terpinène (4.54%), limonène (3.90%), myrcène (1.28%), camphène (0.80%), para-cymène (0.65%), béta-pinène (0.36%), terpinolène (0.41%)

Cétones terpéniques : camphre (5.13%)

Esters terpéniques : acétate de géranyle (1.31%)



Densité : 0.86 - 0.88

Point éclair (température à laquelle le produit devient inflammable) : 60°C

Certains composés naturels contenus dans cette huile essentielle peuvent présenter un risque d’allergie chez certaines personnes sensibles lorsque l'huile essentielle est incorporée dans une composition cosmétique (selon le 7ème Amendement de la Directive Européenne relative aux produits cosmétiques (2003/15/CE)): limonène, linalol, géraniol.
En règle générale, faites toujours un test d’application de votre préparation, dans le pli du coude, au moins 48h avant de l’utiliser.


Propriétés :

- Tonique digestive

- Antibactérienne

- Antivirale
- Antifongique
- Anti-douleur,

- Tonique générale, euphorisante à forte dose



Indications :

- Troubles digestifs : ballonnements, aérophagie, gaz, indigestion, digestions lentes

- Douleurs rhumatismales et articulaires, arthrose

- Infections virales et bactériennes des voies respiratoires et digestives, infections urinaires

- Fatigue, excitation, troubles du sommeil

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
En magie, la coriandre est de nature martienne, elle est la plante du mental, pour aider l'esprit à se fixer, et lors de rituel nécessitant une grande concentration mentale, associée au romarin, elle vous aidera à concentrer votre attention et invoquer les énergies nécessaires pour votre rituel,
elle est donc la plante pour la magie mental, lorsqu'un soutien s'impose.
Son action sur le plan éthérique peut vous aider dans les rituels renvoyant à des nécessités physiques.


La coriandre est aussi un chélateur , elle élimine les métaux lourds dans le corps .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.