Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Merlin111

Les bienfaits de l’homéopathie

Messages recommandés

Prévenir et guérir en douceur

L’homéopathie est un système médical original et efficace pour le traitement de la plupart des maladies. Dans le monde entier, elle jouit de remarquables succès de guérison.

L’homéopathie est basée sur la loi pharmacologique qui veut que la maladie soit guérie non par un remède allopathique, mais par un remède similaire à ses symptômes. C’est ainsi, par exemple, qu’une piqûre d’insecte présentant souvent les trois signes classiques d’une inflammation (douleur, gonflement et rougeur) pourra, dans beaucoup de cas, être traitée par le remède homéopathique Apis mellifica qui présente, comme symptôme-guide le caractère « piquant » de l’insecte. Il y a un parallélisme d’action entre le pouvoir toxicologique d’Apis et son pouvoir thérapeutique.

Le Docteur Samuel Hahnemann (né en 1755 à Meissen et décédé en 1843 à Paris) a décrit, en 1790, la loi ou principe de similitude de la facon suivante : « Toute substance qui, lorsqu’elle est prise en quantité suffisante, peut produire des effets toxiques spécifiques chez l’individu en santé, guérira un malade manifestant ces mêmes symptômes lorsqu’elle est donnée en petite quantité très diluée et dynamisée. »

La philosophie sous-jacente à cette méthode de traitement concoit les symptômes comme étant simplement la manifestation des efforts de guérison du mécanisme d’auto-défense du corps, ou du système immunitaire. Le Dr. Hahnemann nomma ce système de défense, la force vitale. En fait, tous les signes ou symptômes d’une maladie sont une tentative de remise en ordre de l’organisme par lui-même, de remettre en place le dérèglement du niveau de santé général par sa propre force. C’est pourquoi l’homéopathie se sert des symptômes comme outil de base pour trouver le remède correct alors que la médecine allopathique répresse les symptômes, souvent par des produits chimiques.

D’ailleurs, Hippocrate, 400 ans avant Jésus-Christ, formula déjà les fondements de la naturopathie et de l’homéopathie : la nature est son propre médecin si on lui en fournit les moyens. Elle l’est tout d’abord en ne lui nuisant pas et ensuite en traitant les causes par les semblables.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pour en revenir à Hahnemann, celui-ci écrit : « Choisis toujours, pour guérir une maladie de manière douce, rapide, certaine et durable, un médicament capable de produire en lui-même un mal semblable (homoion / pathos) à celui qu’il doit guérir! »

L’homéopathie est efficace pour le traitement de la plupart des maladies aigues et chroniques. Un traitement n’implique pas seulement les malaises corporels, mais aussi le psychique et le mental. Ceci est primordial pour un succès de guérison persistant. – Les maladies irréversibles ou dégénératives ne peuvent pas être guéries par l’homéopathie. Par contre, même dans de tels cas, l’homéopathie peut jouer un rôle important en fournissant un support physique et psychologique pour ralentir la progression de la maladie et pour améliorer la situation psychique du patient. L’avantage de l’homéopathie est son pouvoir de guérir en douceur la personne au complet.

En effet, l’homéopathie est une thérapeutique sans effets secondaires ou indésirables si l’on respecte les règles de l’art. Les matières premières proviennent du règne végétal, animal (venins de serpent, p. ex.) et minéral. C’est la substance elle-même ou la teinture-mère qui servent de base pour les dilutions successives et la dynamisation après chaque pas de dilution.

Par ailleurs, il ne faut pas croire à l’homéopathie pour qu’elle soit efficace. Nombreux sont les bébés qui sont sont soignés avec grand succès. – Aussi la pratique homéopathique vétérinaire témoigne l’efficacité indiscutable dans le traitement de chiens, chats, troupeaux de vaches et de chèvres, chevaux qui, tous, ne « croient » pas à l’homéopathie !

Il arrive que certaines personnes me disent : « Moi aussi, j’ai essayé de me (faire) soigner par l’homéopathie, mais ca ne m’a pas aidé ! » Et je leur réponds grosso modo : Alors, vous avez pris le faux remède ! Le choix du remède doit être correct, si non rien ne change. L’homéopathie est une méthode de traitement très individualisée qui nécessite souvent pas mal d’expérience. L’administration d’un remède homéopathique n’est de loin pas comparable à la prise d’un antibiotique, qui lui possède un large spectre d’action. Cette dernière solution est souvent le choix le plus facile, mais il ne faut pas perdre de vue les effets indésirables que les antibiotiques peuvent produire (au niveau de l’estomac, intestin, système immunitaire, etc.) Parfois, on en a besoin, mais de plus en plus rarement quand on se fait soigner par l’homéopathie. Chez les personnes sous traitement homéopathique, l’usage d’antibiotiques est quasi nul parce que l’homéopathie guérit en profondeur, elle prévient les maladies dans la mesure où elle intervient aussi comme agent de désintoxication et parce qu’elle rétablit parallèlement le système immunitaire.

Alphonse Klinkenberg, naturopathe-homéopathe
http://www.bio-info.be/pages/popup/espace%20documentation/Homeopathie.htm

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
je viens de découvrir Apis Mellifica et Coffea Tosta conseillé par mon pharmacien pour enrayer des névralgies des la tête avec brûlures et œdème dans la partie supérieure du visage : efficace +++

petite précision : j'ai un œdème permanent à la cheville gauche, pendant la prise de ce traitement en crise de névralgie de la tête l'œdème de la cheville avait quasiment disparu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.