Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Invité

Mercredi 29 aout 2012

Messages recommandés

Invité

A mon frère revenant d’Italie

Ainsi, mon cher, tu t’en reviens
Du pays dont je me souviens
Comme d’un rêve,
De ces beaux lieux où l’oranger
Naquit pour nous dédommager
Du péché d’Ève.

Tu l’as vu, ce ciel enchanté
Qui montre avec tant de clarté
Le grand mystère ;
Si pur, qu’un soupir monte à Dieu
Plus librement qu’en aucun lieu
Qui soit sur terre.

Tu les as vus, les vieux manoirs
De cette ville aux palais noirs
Qui fut Florence,
Plus ennuyeuse que Milan
Où, du moins, quatre ou cinq fois l’an,
Cerrito danse.

Tu l’as vue, assise dans l’eau,
Portant gaiement son mezzaro,
La belle Gênes,
Le visage peint, l’oeil brillant,
Qui babille et joue en riant
Avec ses chaînes.

Tu l’as vu, cet antique port,
Où, dans son grand langage mort,
Le flot murmure,
Où Stendhal, cet esprit charmant,
Remplissait si dévotement
Sa sinécure.

Tu l’as vu, ce fantôme altier
Qui jadis eut le monde entier
Sous son empire.
César dans sa pourpre est tombé :
Dans un petit manteau d’abbé
Sa veuve expire.

Tu t’es bercé sur ce flot pur
Où Naple enchâsse dans l’azur
Sa mosaique,
Oreiller des lazzaroni
Où sont nés le macaroni
Et la musique.

Qu’il soit rusé, simple ou moqueur,
N’est-ce pas qu’il nous laisse au coeur
Un charme étrange,
Ce peuple ami de la gaieté
Qui donnerait gloire et beauté
Pour une orange ?

Catane et Palerme t’ont plu.
Je n’en dis rien ; nous t’avons lu ;
Mais on t’accuse
D’avoir parlé bien tendrement,
Moins en voyageur qu’en amant,
De Syracuse.

Ils sont beaux, quand il fait beau temps,
Ces yeux presque mahométans
De la Sicile ;
Leur regard tranquille est ardent,
Et bien dire en y répondant
N’est pas facile.

Ils sont doux surtout quand, le soir,
Passe dans son domino noir
La toppatelle.
On peut l’aborder sans danger,
Et dire : ” Je suis étranger,
Vous êtes belle. ”

Ischia ! C’est là, qu’on a des yeux,
C’est là qu’un corsage amoureux
Serre la hanche.
Sur un bas rouge bien tiré
Brille, sous le jupon doré,
La mule blanche.

Pauvre Ischia ! bien des gens n’ont vu
Tes jeunes filles que pied nu
Dans la poussière.
On les endimanche à prix d’or ;
Mais ton pur soleil brille encor
Sur leur misère.

Quoi qu’il en soit, il est certain
Que l’on ne parle pas latin
Dans les Abruzzes,
Et que jamais un postillon
N’y sera l’enfant d’Apollon
Ni des neuf Muses.

Il est bizarre, assurément,
Que Minturnes soit justement
Près de Capoue.
Là tombèrent deux demi-dieux,
Tout barbouillés, l’un de vin vieux,
L’autre de boue.

Les brigands t’ont-ils arrêté
Sur le chemin tant redouté
De Terracine ?
Les as-tu vus dans les roseaux
Où le buffle aux larges naseaux
Dort et rumine ?

Hélas ! hélas ! tu n’as rien vu.
Ô (comme on dit) temps dépourvu
De poésie !
Ces grands chemins, sûrs nuit et jour,
Sont ennuyeux comme un amour
Sans jalousie.

Si tu t’es un peu détourné,
Tu t’es à coup sûr promené
Près de Ravenne,
Dans ce triste et charmant séjour
Où Byron noya dans l’amour
Toute sa haine.

C’est un pauvre petit cocher
Qui m’a mené sans accrocher
Jusqu’à Ferrare.
Je désire qu’il t’ait conduit.
Il n’eut pas peur, bien qu’il fît nuit ;
Le cas est rare.

Padoue est un fort bel endroit,
Où de très grands docteurs en droit
Ont fait merveille ;
Mais j’aime mieux la polenta
Qu’on mange aux bords de la Brenta
Sous une treille.

Sans doute tu l’as vue aussi,
Vivante encore, Dieu merci !
Malgré nos armes,
La pauvre vieille du Lido,
Nageant dans une goutte d’eau
Pleine de larmes.

Toits superbes ! froids monuments !
Linceul d’or sur des ossements !
Ci-gît Venise.
Là mon pauvre coeur est resté.
S’il doit m’en être rapporté,
Dieu le conduise !

Mon pauvre coeur, l’as-tu trouvé
Sur le chemin, sous un pavé,
Au fond d’un verre ?
Ou dans ce grand palais Nani ;
Dont tant de soleils ont jauni
La noble pierre ?

L’as-tu vu sur les fleurs des prés,
Ou sur les raisins empourprés
D’une tonnelle ?
Ou dans quelque frêle bateau.
Glissant à l’ombre et fendant l’eau
À tire-d’aile ?

L’as-tu trouvé tout en lambeaux
Sur la rive où sont les tombeaux ?
Il y doit être.
Je ne sais qui l’y cherchera,
Mais je crois bien qu’on ne pourra
L’y reconnaître.

Il était gai, jeune et hardi ;
Il se jetait en étourdi
À l’aventure.
Librement il respirait l’air,
Et parfois il se montrait fier
D’une blessure.

Il fut crédule, étant loyal,
Se défendant de croire au mal
Comme d’un crime.
Puis tout à coup il s’est fondu
Ainsi qu’un glacier suspendu
Sur un abîme…

Mais de quoi vais-je ici parler ?
Que ferais-je à me désoler,
Quand toi, cher frère,
Ces lieux où j’ai failli mourir,
Tu t’en viens de les parcourir
Pour te distraire ?

Tu rentres tranquille et content ;
Tu tailles ta plume en chantant
Une romance.
Tu rapportes dans notre nid
Cet espoir qui toujours finit
Et recommence.

Le retour fait aimer l’adieu ;
Nous nous asseyons près du feu,
Et tu nous contes
Tout ce que ton esprit a vu,
Plaisirs, dangers, et l’imprévu,
Et les mécomptes.

Et tout cela sans te fâcher,
Sans te plaindre, sans y toucher
Que pour en rire ;
Tu sais rendre grâce au bonheur,
Et tu te railles du malheur
Sans en médire.

Ami, ne t’en va plus si loin.
D’un peu d’aide j’ai grand besoin,
Quoi qu’il m’advienne.
Je ne sais où va mon chemin,
Mais je marche mieux quand ma main
Serre la tienne.

Alfred de Musset

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Mercredi annonce déja la moitié de la semaine de travail et nous rapproche du week end
Que cette journée Vous apporte quantité de petits et grand bonheurs
Et que les peines Vous soient épargnées

Amicales pensées

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
à toutes et tous
Qui est avec moi ce soir ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Bonsoir Pascal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Bonsoir Merlin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
une petite recette du jour ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Bonsoir Lieve
Tu va bien ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Le foie gras chaud aux fruits d’été.

« Ce qui est bien avec les fruits d’été c’est leur acidité qui tempère admirablement le gras du foie. Ici des fraises et des abricots juste cuits et flambés vont donner de la vigueur à ce plat, très simple à réaliser. »

Ingrédients

Ingrédients pour 4 personnes

400 g de foie gras frais
400 g d’abricots
200 g de fraises
½ l de fond de veau
5 cl de calvados ou d’armagnac ou de marc
5 cl de Lillet
Farine
Sel fin
Poivre du moulin

Préparation

Préparation des ingrédients

Dénervez le foie et coupez-le en 4 escalopes.
Versez de la farine sur une assiette et farinez les escalopes.
Lavez et taillez grossièrement les fruits.


Préparation

Faites sautez les fruits légèrement et flambez-les.
Ôtez les fruits et réservez au chaud. Déglacez avec le fond de veau et le Lillet et faites réduire de moitié, pour obtenir une consistance moelleuse.
Pendant ce temps, poêlez les escalopes rapidement sur chaque face.
Répartissez les fruits sur les assiettes, posez les tranches de foie dessus et nappez de sauce.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Merci Pascal pour la recette.
Cela me semble très gouteux.
Du "Lillet" c'est quoi?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Comment va ton coté de la frontière?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Le Lillet est un apéritif à base de vin produit à Podensac, près de Bordeaux. Il est à base de vins de Bordeaux (85 %) et de liqueurs de fruits (15 %) obtenues après plusieurs mois de macération dans l’alcool de fruits (oranges douces du Sud de l'Espagne, oranges amères d'Haïti, oranges vertes du Maroc ou de la Tunisie, quinquina du Pérou). Il est élevé de manière traditionnelle en fûts de chêne.

En 1987 pour le blanc et en 1990 pour le rouge, les recettes ont été actualisées avec la collaboration de l’Institut d’Œnologie de l’université Bordeaux II : moins de sucre et d’amertume, plus de fruit et de légèreté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Lillet blanc : robe or, arômes d’oranges confites, de miel. Ample et gras au palais, il a une très belle longueur en bouche.
Lillet rouge : couleur rubis, parfums puissants d’oranges fraîches, de fruits rouges bien mûrs avec une solide structure en bouche.

Histoire

La société Lillet Frères (liquoristes et négociants en vins et spiritueux) fut fondée à Podensac, en Gironde, en 1872. Le Lillet naît en 1887. L'idée d'associer des vins de Bordeaux et plantes ou fruits exotiques vient du Père Kermann, médecin parti au Brésil sous Louis XVI et revenu s'installer à Bordeaux où il produit alors des liqueurs et des fortifiants principalement à base de quinquina. Bordeaux est alors un des principaux lieux de négoce du vin et le principal port français vers les Antilles.

La marque se développe rapidement en France et dans les grandes villes européennes après la Première Guerre mondiale (lors des Années folles) Almanach Hachette, numéro 32 (1925).


En 1946, Lillet s'introduit aux États-Unis grâce au négociant new-yorkais Michel Dreyfus. Le marché américain adopte Lillet dans les années 1950 comme le drink « branché » de New York. Dans les années 1960, la marque remporte un grand succès grâce à des campagnes de publicité dans la presse et à la radio. La référence Lillet Rouge est d’ailleurs développée par Pierre Lillet en 1962 spécialement pour les États-Unis1.

En 1950, la duchesse de Windsor, grand amateur de Lillet, l'introduit dans la haute société notamment chez Fauchon puis dans certains grands hôtels parisiens comme le Georges V ou le Ritz. Par la suite, Lillet s'implante sur la Côte d'Azur afin de répondre à la demande américaine2.

Dans le roman Le silence des agneaux, Hannibal Lecter boit du « Lillet avec une rondelle d'orange et de la glace » qu'il servira plus tard à Clarice Starling.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Le Lillet est d’abord un vin d’apéritif. Il se conserve au réfrigérateur et se sert très frais entre 6 et 8 °C. Les Français ont l'habitude de le consommer sur glace avec une tranche d’orange, de citron ou de citron vert.

Aux États-Unis, il est plutôt connu et apprécié en cocktail. Il existe par exemple le Lillet Mojito qui se compose de : 1 vol de Lillet blanc, 3 branches de feuilles de menthe verte, sucre de canne, jus de citron ou de citron vert. D'autres cocktails sont également célèbres auprès des barmens professionnels : le Corpse reviver, le 20th Century ou le Old Etonian. Leurs recettes sont reprises par de nombreux sites de cocktails3.

Le plus connu de tous les cocktails à base de Lillet est le Vesper. Dans Casino Royale et dans Quantum of Solace, James Bond invente et commande un Kina Lillet Martini, cocktail qu'il nomme « Vesper » et qui reprend, à la virgule près, la recette écrite par Ian Fleming dans Casino Royale4, roman d'où est tiré le film. Il demande au barman : « 3 doses de Gordon, 1 de vodka, 1/2 de Kina Lillet ».

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Tout va bien Lieve, Merci
Et chez Toi ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité


Profite bien de cette journée
Joyeux anniversaire


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
La prochaine fois que je viens faire des courses à VilleNeuve d'Ascq, je cherche.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites


Joyeux anniversaire Churiah

que cette année solaire t'apporte tout ce que ton coeur désire


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Coucou Lieve
Tout va bien ? Je ne connaissais pas non plus le Lillet
cela à l'air bien bon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Coucou Ma Merlinette

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Bonne anniversaire Churiah.

fêtefêtefête

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
bonne nuit les amis, les grands et les petits!!!

Bonne nuit Pascal, bonne nuit Merlin, bonne nuit l'Admin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Morphée nous attends Mon Pascalou...

Il est grand temps de faire dodo
mille bisous et à tout soudain







Morphée

Il est tard et c’est l’heure où les gens raisonnables
S’accordent un doux répit en ce monde agité
– Convolent en justes noces dans le songe épais
Autant l’innocent que le perfide coupable.

Mais moi je reste tout proche de ma chandelle
Comme du feu rédempteur au fond de la nuit.
Je demeure fasciné par ce coeur qui luit
Semblable à l’insecte qui se brûle les ailes.

Dormir ? Et pourquoi donc ! Mon rêve est un carnet
Sur lequel s’échine une plume vagabonde ;
Ivre de bondir sur de sinistres rotondes,
Elle repose parfois sur les bords du Léthé.

Vif, c’est seulement à la faveur du matin
Qu’un rayon délicat du Phoebus andrinople
Viendra déchirer la pure aurore sinople
Et souffler en mes narines son doux parfum.

Morphée – je t’attends comme on pleure sa jeunesse,
Aussi les vêpres du soir ou la frondaison ;
S’il te plaît, pose ta main transie sur mon front
Et soulage ma fièvre ô ma douce princesse.

Didier Sicchia, La rhétorique de l’ineffable, 2010

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Oui Ma Merlinette il est temps de retrouver Morphée et ses délices

Fait de doux rêves
1000 bisous et à tout soudain

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Douce nuit Lieve et Admin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors il ne nous reste plus qu'a déposer les clés..
Dormez bien les Amis de Lévriers on the World








Belle et douce nuit à toutes et tous :biz

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité





En accord parfait avec Merlinette
Nous déposons la clé sous le paillason
Afin que les bons matins
Puisse ouvrir le post du jour

Mais nous laissons de la lumière,

au cas ou un Ami voudrait entrer


Que votre nuit soit douce





Merlinette merline & :pasc: Pascalou



:pasc: merline :pasc: merline

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Salut le forum!

L'orage d'hier a tout détraqué, le ciel est gris rosé, les températures annoncent déjà l'automne ....

Allez, debout! le matin est servi:
café

excellent mercredi à tous!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Coucou les noctambules(Lieve, Merlin, Pascal...), les insomniaques et les lève-tôt (Cepecat, Perrine ...)



Merci Pascal pour le tableau , le poème et la recette de foie gras (ça y est je viens de prendre 2 kg rien qu'en la lisant gourdin )

Aujourd'hui, il risque de faire aussi chaud qu'hier (28°) avec ciel bleu et soleil grand soleil pas encourageant pour aller bosser (pour ceux et celles qui reprennent le boulot) :plouf: :parasol: :relax:

Bon, c'est pas tout ça, il est temps que je retourne sur la couette très fatiguélangue

Je vous souhaite une





Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

petit coucou rapide

pour vous dire que je ne vous oublie pas ...

et vous souhaiter une


ma journée ? hyper remplie

ce sera mieux la semaine prochaine ... sans doute ....

gros bisousgros bisousgros bisous

aux noctambules ... merline :pasc: ... Lieve

aux lève-tôt Erryn , Cépécat , Perrine

et à ceux qui feront un détour par ici

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
, le soleil est là quand toute la rosée sera partie je vais tondre et cet après midi je vais dans un refuge dans le 62 en bord de mer avec une amie pour allé chercher un petit york de 8 ans trouvé et dont personne ne veut , elle a déjà 2 galgo et un autre york de 10 ans , les petits se tiendront compagnie
encore 1 de sauver , je lui ai dit
prenez soin de vous !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,
Je pense comme Erynn qu'il va encore faire chaud sur la région parisienne, bouuuuh, c'est quand l'automne?...
Chère Churiah, je te souhaite un bon anniversaire et mille bonheurs pour l'année qui s'ouvre.
Bravo à ton amie Oreste, les petits vieux sont tellement attendrissants et merveilleux. Je souhaite à ce petit york la meilleure des vies à présents, et plein de bonnes choses à ton amie. gros bisous
Pascal, sais-tu combien de souffrance animale il y a dans du foie gras?... snif snifsnif snifsnif snifsnif snifsnif snifsnif snifsnif snifsnif snif


Je vais continuer ma journée, bien difficilement en ce moment.
A plus tard.

Au fait, c'est très certainement un serpent qui a mordu petite Sissi il y a quelques jours, maintenant que sa patte est bien décrispée, on voit les traces de morsure!! effrayéeffrayé Pauvre pucette.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Silan , je transmettrai à mon amie ; Pour ce qui est du foie gras tu as raison , il y a + de 15 ans que je n'en mange plus , déjà qu'avant c'était rare

caresses à Sissi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.