Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Merlin111

De mémoire d'éleveur (Nicole Demulder) Le pyjama usagé

Messages recommandés

Nicole Demulder fait partie de la grande famille du borzoi.
Depuis tant et tant d'années elle les accueille, les sauve, les réconforte, les soigne, en un mot, les aime... passionnément.

Elle a voulu mettre cela "en musique" et a donc écrit un livre d'histoires.. qui n'a jamais été publiée qu'a compte d'auteur.

Nicole vis à l'écart de tout, dans les bois, dans une petite maison entourée de lacs et d'arbres, sans internent, sans télévision,mais avec ses chers borzois.

J'aimerais lui rendre hommage et avec son accord, publier sur notre forum, ses souvenirs.

Beaucoup la connaissent... par ses créations, ses peintures, ses bijoux. Tous loueront sa bonne humeur et surtout son immense courage.

Nicole était aussi trésorière du Club Belge du Borzoi. Elle fait partie de ces chevilles ouvrières qui l'ont créés.

Voici donc quelques nouvelles... qui j'espère vous ferons sourire. Tout est vrai, les noms, bien sur, ont étés changés ainsi que les lieux, mais les "intimes" se reconnaitrons..

C'était de fameux moments...

merci à toi Nicole, merci pour tout

Nicole et Jean Demulder-van Tricht



Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le pyjama usagé...................

Quand on vit avec beaucoup de chiens, il est évident que la tenue vestimentaire laisse parfois à désirer. Même pour un pyjama, on ne s'en fait pas trop s'il est un peu usagé, car on se dit: " Demain matin ils vont quand même tous me sauter dessus pour me faire la fête ! ". Il est donc inutile de se mettre au lit en pyjama de satin. En plus, le matin ils ne vous laissent pas le loisir de vous bichonner, car il faut d'abord les laisser sortir.

C'est ainsi qu'un matin, vêtue du fameux pyjama qui n'était plus tout neuf, j'ouvris la porte du jardin à mes Barzoïs. Comme il avait neigé et qu'il faisait très froid, je ne m' éternisai pas au dehorset refermai la porte aussitôt. A peine était-elle refermée, que j'entendis des cris de chiens qui se battent !!!!! Immédiatement je rouvris la porte, et c'était notre "Douchka", qui devait mettre bas deux ou trois jours plus tard, qui se faisait agresser ! Lorsque je vis que c'était " Daphne" qui lui flanquait la peignée, il fallait que j'intervienne très vite, car c'était un Barzoï qui, lorsqu'elle en avait après quelqu'un , savait se montrer très féroce ! N'écoutant que mon "instinct", je bondis dehors au secours de " Douchka" ! La bagarre était terrible ! "Daphne" s'acharnait sur la gorge de cette pauvre bête. N'arrivant pas à lui faire lâcher prise, je me suis couchée sur "Douchka" pour lui protéger le ventre, et j'ai, sans réfléchir, introduit ma main dans la gueule de "Daphne" pour tenter de lui faire ouvrir la mâchoire.

Sans m'en rendre compte, au bout d'un certain moment, nous roulions toutes les trois dans la neige entre les grognements et les aboiements des autres Barzoïs, qui nous tournaient autours, dans l'espoir d'attraper eux-même un petit morceau. Je me retrouvait là, dans une situation vraiment très critique, mais il n'avait rien à faire, il me fallait assumer.

Combien de temps cela a-t-il duré ? Je n'en sais rien, mais cela m'a semblé une eternité, jusqu'au moment où j'ai entendu un bruit ou plutôt un "craquement".

C'était le fond de mon pantalon de pyjama qui venait de se déchirer jusqu'à la ceinture !!!!!!!

C'était évident que dans la lutte cette "ouverture" inattendue devenait secondaire car je ne pouvais absolument pas lâcher cette machoire qui étouffait " Douchka" et que je n'arrivais toujours pas à désserrer.

Finalement "Daphne" céda, tandis que "Douchka" s'enfuyait à toutes pattes vers la maison! Quant à moi, je me retrouvais sur le ventre, toujours accrochée à "Daphne" qui ne pensait qu'à une chose....poursuivre sa victime à l'interieur!!!!!

Je la retint encore un moment, le temps qu'elle se calme, et c'est à cet instant précis que je m'aperçus que le voisin nous observait de l'autre côté de la clôture!!!!!!!!

Il ne disait rien, moi non plus, car nous ne nous parlions plus depuis le jour où, encore une fois elle " Daphne", fit le ménage dans son poulailler.

Mais depuis combien de temps était-il là ? Il fallait que je fasse quelque chose. Avec mon pyjama déchiré, les fesses à l'air et pas de petite culotte.......que faire ???????? Puis, je ne pouvais pas relâcher ma meurtrière trop vite. De plus j'avais les jambes qui tremblaient par l'émotion, mais encore, je commençais à grelotter de froid et j'avais perdue mes pantoufles dans la neige.................

Pour rejoindre la maison, j'étais obligée de tourner le dos au voisin qui était toujours là à m'observer!!! Que faire ??????

Puis tout à coup, sous l'effet du froid, je ne sentis pas que "Daphne" m'échappait et elle fila vers la maison où, rebelote, je l'entendis s'en prendre encore une fois à cette pauvre "Douchka". Je dus donc m'encourir, les pieds nus dans vingt centimètres de neige en tenant fermée, comme je pouvais, la fente arrière de mon pantalon de pyjama.

Arrivée à la maison, je dus à nouveau intervenir entre mes deux lutteuses. Finalement c'est en arrivant à enfermer "Daphne" dans le salon, que j'eus enfin la paix !!!!!!!!!

Alors, je regardais par la fenêtre, mias le voisin était toujours là, observant l'entrée de la maison. J'attendis qu'il soit enfin parti pour aller chercher après mes pantoufles, non sans avoir changer de pantalon.

Depuis ce fameux jour, car j'étais tellement embarassée à l'idée que le voisin ai pu voir mes fesses, avant d'aller au jardin, à chaque fois je regardais entre les rideaux pour voir s'il n'était pas dans le sien.

Heureusement, deux mois plus tard........nous déménagions.



Histoire vraie...............

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.