Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Isabelle P.1

Votre conception d'un bon eleveur ?

Messages recommandés

Suite à un échange un peu vif avec un intervenant de ce forum sur un autre post, je préfère en ouvrir un pour vous demander quel est votre conception du "bon éleveur".

En ce qui me concerne, je pense qu'un bon éleveur est notamment un éleveur qui reprend ses chiens lorsqu'ils sont abandonnés ou tombent dans la maltraitance, un éleveur qui n'euthanasie pas des chiots ou des adultes sous n'importe quel prétexte et un éleveur qui donne à ses reproducteurs et autres chiens de bonnes conditions de vie.

Qu'en pensez-vous ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bonsoir , étant donné que je n'ai jamais acheté un(e) chien (ne) que pour la compagnie , meme si je tenais dans la mesure du raisonnable qu'il soit comme l'on dit " beau et bon " ( sans avoir pour but de l'emmener en expo et encore moins de lui faire faire des petits ) , je tiens bien évidemment à ce que ce chiot soit élevé " en famille " dans les meilleures conditions possibles , par ailleurs je suis sensible au fait que l'éleveur me donne le sentiment d'aimer vraiment ses chiens ; je n'ai jamais acheté de chien par ailleurs en animalerie où meme ,d'ailleurs , chez un éleveur multi-races dont c'est le gagne pain , il m'est arrivé aussi de renoncer à un chien parceque celui ou celle qui le vendait me semblait " louche " mais aussi , parfois , incorrect (e) , il faut tout de meme qu' une certain courant de " confiance " circule , mais malgré cela , on est jamais à l'abri d'une " déconvenue " , pas forcément trop sur les qualités du chien , mais plus spécifiquement sur les " qualités humaines " du dit "éleveur" qui peut se révéler à l'usage " une vraie peau de vache " à votre égard ( qui n'est meme pas , comme dans la chanson : une jolie fleur " lol ) , cela m'est arrivé avec au moins une personne qui se reconnaitra , et qui je le suppose n'aimerait pas trop me recroiser un jour , elle a bien de la chance que je ne pratique ni les expos ni la PVL ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
En ce qui concerne la "vie en famille", il semble que peu d'eleveurs l'offre à leurs chiens .

Il est vrai que cela doit être difficilement réalisable pour ceux qui ont de nombreux chiens.

Mais ,même ceux qui ne peuvent leur offrir une véritable vie de famille devraient au moins leur donner de bonnes conditions de vie : accès à des espaces sécurisés et spacieux à l'exterieur, pieces de vie spacieuses et chauffés l'hiver, nourriture de qualité bien sur, contact nombreux avec les humains .... etc

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Isabelle P. a écrit:
En ce qui concerne la "vie en famille", il semble que peu d'eleveurs l'offre à leurs chiens .

Il est vrai que cela doit être difficilement réalisable pour ceux qui ont de nombreux chiens.

Mais ,même ceux qui ne peuvent leur offrir une véritable vie de famille devraient au moins leur donner de bonnes conditions de vie : accès à des espaces sécurisés et spacieux à l'exterieur, pieces de vie spacieuses et chauffés l'hiver, nourriture de qualité bien sur, contact nombreux avec les humains .... etc


Etrange, j'ai rencontré ça : une grand famille d'Azas et des "parents" aimants avec des lieux sécurisés, des espaces spacieux et chauffés, pièce à vivre spacieuse et ...en plus une vie de famille pour tous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cachou a écrit:
Isabelle P. a écrit:
En ce qui concerne la "vie en famille", il semble que peu d'eleveurs l'offre à leurs chiens .

Il est vrai que cela doit être difficilement réalisable pour ceux qui ont de nombreux chiens.

Mais ,même ceux qui ne peuvent leur offrir une véritable vie de famille devraient au moins leur donner de bonnes conditions de vie : accès à des espaces sécurisés et spacieux à l'exterieur, pieces de vie spacieuses et chauffés l'hiver, nourriture de qualité bien sur, contact nombreux avec les humains .... etc


Etrange, j'ai rencontré ça : une grand famille d'Azas et des "parents" aimants avec des lieux sécurisés, des espaces spacieux et chauffés, pièce à vivre spacieuse et ...en plus une vie de famille pour tous.


Tout le monde s'entend bien ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
De ce que j'ai pu voir et entendre de ce qui m'a été raconté : deux groupes soit deux meutes.

Perso je ne suis pas éleveuse, ne le serais jamais et je ne connais pas beaucoup le monde des éleveurs. En tant que "cliente" (acheteuse? futur maman? futur maitresse?..je ne sais pas le mot quoique pour moi "client" est le terme le plus adapté en fait, car il y a à la base un échange d'argent contre un chien, à une personne qui vend ) donc en tant que cliente, je ne peux qu'avoir un aperçu succinct du monde de l'éleveur mais je peux ressentir la passion qui l'anime, le contact avec ses chiens, les lieux de vie...etc.

De ce que j'ai vu de la grande "famille"de Hiemsal m'a plu, je ne peux dire que cela.

Pour en revenir au thème, il me parait évident que le chien ne doit pas être concidéré comme un objet de production d'un bien à vendre mais bien être un compagnon pour l'éleveur...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'ai dit "doit" ? j'aurais du dire "devrait ne pas être "...
Je reste lucide malheureusement ..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Un éleveur pour moi, doit être d'abords quelqu'un de
1 Responsable et adulte.
2 Passionné.
3 Qui a des connaissances, l'expérience de ses chiens et de sa race
4 Ne doit pas avoir d'arrières pensées, être réfléchit et conscient
5 Avoir un but.
6 Entretenir des relations économiques, et se conformer à la cynologie.
7 Avoir les possibilités.
8 Doit savoir calculer et pouvoir maîtriser les risques.
9 Choisir le bon moment.
10 Savoir dire NON


1 Responsable et adulte.
L'animal n'est pas être un mouchoir en papier que l'on jette après l'utilisation.
Le fait de détenir et d'avoir fait le choix d'un animal est un engagement que
l' on prend pour la vie entière de l'animal .Ce n'est pas un jouet qui va venir
combler ou assouvir un complexe ou une carence. Cet acte va engendrer des
responsabilités des choix, des sacrifices pour l'entourage, pour le
relationnel, pour l'aspect financier , pour l'aspect temps qu'il faudra consacrer
à son fidèle animal

2 Passionné.
L'éleveur doit savoir si il pratique de la reproduction par amour dans le but de
renouvelé son cheptel et peut être de vendre souvent à perte l'excédant de la
nichée qu'il ne peut pas garder ou qu'il ne veut pas garder. Attention de ne
jamais se laisser dépasser par sa passion qui souvent entraîne des dérives
incontrôlables. Le surnombre de chiens, les difficultés financières pour faire
face aux obligations qui s'imposent et souvent de l'abandon. Dès ce moment,
ce n'est une passion et hobby mais une CONTRAINTE.
Je connais de gens qui étaient de véritables passionnés, avec grand un coeur,
qui à cause du trop grand nombres de chiens, le ménage s'est brisé, les
propres enfants se sont détournés de leur père et ont sombré sans s'en
apercevoir dans la déchéance et dans l'instabilité.

3 Qui a des connaissances, de l'expérience de son ou ses chiens et de la race.
Pour moi, l'élevage est l'aboutissement, le couronnement, la consécration, de
tout bons propriétaires qui pendant souvent de longues années, a donné de
son temps, a su observer, analyser, comprendre et souvent se remettre en
question en tirant des conclusions des des erreurs commises par
omission. Cela s'appelle de l'expérience.

4 Ne doit pas avoir d'arrières pensées.
Penser que par la conjonctures économique actuelle que nous vivons
actuellement, faire reproduire pour espérer des retombées économiques et
mettre ainsi du beurre dans les épinards n'est pas le bon moyen.

5 Avoir un but.
Contribuer à l'avenir et la sélection de sa race. Ne pas reproduire de tares .
Envisager la relève par exemple dans la course de lévriers. Fixer peut être tel
ou tel caractère en respectant bien les critères de sélections de sa race dans un
but d'amélioration .

6 Entretenir des relations économiques conformes à la cynologie.
Faire de contrats de ventes en fixant le prix d'achat, des closes éventuelles pour
le bien être de l'animal, fournir les carnets de santé attestant les vaccinations,
rappels et délivrer les pédigree. Ce n'est que cela qui apporte crédibilité,
fiabilité afin de prévenir touts problèmes de réputation et de n'éveiller aucune
suspicion.

7 Avoirs les possibilités.
En detenant 1 ou plusieurs chiens on doit faire face à des problemes X .
L'élevage demande des possibilités bien plus importante et demande plus
d'investissements personnels que la détention de 1,2,3 chiens. Si on a pas les
possibilités financières, familiale, l'espaces, le temps , la disponibilité et le
vouloir d'y arriver, ça ne marche pas.

8 Doit pouvoir calculer et pouvoir maîtriser les risques.
Il faut savoir qu'une nichée peu avoir des problèmes. Que cela implique des
devoirs et des obligations qui souvent viennent perturber l'ordre logique des
choses. Césarienne, mortalité à la naissance, décès éventuel de la mère,
nombre élevé de chiots, problèmes de malformations, lactation
insuffisante, destruction des chiots par un autre membre de la meute et ce
souvent par jalousie, rejet d'acceptation des chiots de la part de la mère, voir
même pouvant aller jusqu'au cannibalisme etc.......... . Le risque d'avoir une
nichée importante et de devoir tous les garder sur le dos.

9 Choisir le bon moment.
Choisir le bon moment au point de vue familiale.
Choisir le moment de l'année le plus propice à la reproduction par souci de
facilité souvent le printemps et l'été. L'âge de la reproductrice et sa maturité.
Rien ne sert de faire des jeunes chiots si les conjonctures actuelles ne le
permettent pas, si les gens ne portent aucun intérêt pour la race que l'on
désire faire reproduire afin de ne pas surcharger les refuges.

10 Savoir dire non.
Pour être éleveur il faut savoir dire NON. Etre une main de fer dans un gant
de velours. Savoir laisser les choses à leurs justes valeurs, savoir que le chien
est notre passion Respecter les priorités.On aime d'abords son épouse, ses
enfants puis ses chiens.
Refuser de céder, de vendre un de ses chiots à une personne parce que l'on a
des doutes sur le bien- être futur de l'animal est une bonne chose et qui
devrait se faire plus souvent afin d'éviter bien des soucis et des débordements

En conclusion, l'expérience que j'ai dans le monde de l'élevage vu ma profession d'agriculteur qui privilégie l'amour du métier et l'aspect financier, l'expérience canine et particulièrement dans celle du lévrier que je pratique en amateur, me confirme que certaines personnes font de l'élevage dans un but financier pur et simplement. Que le chien est entré dans le mode de vie de notre société en participant à des retombées économiques importantes. Que certains d'entre eux, par rapport à leur manière de faire et de se comporter donne une connotation négative à l'élevage amateur. Il ne faut pas faire de certains cas une généralité, mais dans l'ensemble reflète malheureusement un certaine la réalité.
Je crois qu'il serait bon de faire passer un test d'aptitude pour les éleveurs comme cela existe dans autres pays et même pour les propriétaires.
Je vais peut être vous choquer, je crois que si certaines personnes certes aiment les chiens, que ses personnes ont leurs qualités et leurs défauts comme chacun d'entre nous, que ces personnes sont de bons propriétaires, mais que si ces gens ne sont pas capables de pouvoir élever. Il serait préférable? si ils aiment vraiment les chiens, de s'adresser pour acheter ou adopter un animal à une personne qui est capable de faire de l'élevage.


Barzoïement vôtre Tony





Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dans un message de cette rubrique on parle de " Vie de famille" et vous avez
raison. La meute, le chien et les chiots on besoin de l'homme pour s'épanouir.
Il est évident que le contact humain favorise et privilégie les relations que l'on a avec son chien ou ses chiens

Un chien qui fait ce qu'il veut, quand il veut et ou il veut, pour moi est un chien malheureux.

Le chien socialisé et équilibré fonctionne d'après mon expérience pour un donné pour un rendu" je m'explique:
Le chien pour son équilibre, a besoin de barrières et de limites imposées par son maître. Entre le chien et l'homme doivent s'établir des ponts et de limites don chacun connaît les limites à ne pas franchir

Le chien sait qu'il pourra ou non franchir ces barrières. le chien connait mieux son maître que les épouses connaissent leurs maris.Ils ressentent par exemple
l'état d'âme, la joie,l'anxiété, la mauvaise humeur etc..... de leur maître.
Quand vous êtes content, de bonne humeur et que vous êtes au jardin avec votre chien, souvent celui ci apporte par exemple un ballon au pied du maître d'un air de dire ; " alors mon gars, on joue?".

Si vous êtes de mauvais poil, ou tracassé le chien ne viendra pas vers vous et vaquera à ses occupations personnelles.Le chien sait que si il a fait telle ou telle choses, il recevra une caresse et il en a besoin car, pour l'animal c'est sa façon de montrer à l'homme qu'il est là. Par contre le jour ou il fait une bêtise, il ira droit au panier les oreilles couchées et la queux entre les pattes car il sait qu'il recevra un coup de pieds au cul et malgré la remontrance 2 minutes après, revient vers vous pour avoir une caresse.

Je crois que pour l'éducation, la socialisation et l'équilibre du toutou il faut une vie de famille mais ni trop ni trop peu, une main de fer dans un gants de velours, car l'animal va vite décelé la faille et l'exploiter à mauvais escient comme le jeune enfant d'ailleurs

C'est le cas d'une mère avec ses chiots. La première éducation que des chiots reçoivent, c'est de leur mère et se sans la présence de l'homme, sinon on vient briser l'hiérarchie de la nichée. Maintenant, on respecte la mère, plus tard le maître nous éduquera et nous socialisera.Si on ne respecte pas cet ordre là, le chiot ne sait plus où il en est, et lui et nous allons droit à la dérive et à de catastrophes, souvent de déceptions, de lutte d'autorité qui se termine souvent par le désintéressement total des 2 parties , voir l'abandon ou le placement de l'animal
La mère va se situer dans un schéma chronologique où elle impose seule d'abords son autorité à ses chiots mais explique également je ne sais pas comment à ses petits que l'autorité suprême sera le maître.

Regarder le comportement d'un chienne seule avec ses petits dans le nid bien au calme à l"écart, et le comportement qui est tout différent en présence du maître.
Il y a une attitude de fierté, du devoir accompli et du bien fait car elle sait qu'elle va recevoir des compliments et souvent des caresses.

Je crois que le chien a besoin de beaucoup de temps j'irais jusqu'à dire 30 à 40% sans la présence de l'homme, car il en a besoin pour son équilibre créer et d'établir l'hiérarchie de la dominance et du dominé, car lui aussi quand il serra seul avec ses congénères attendra aussi de la considération du respect, de l'échange c'est la loi de la nature qui elle aussi doit pour l'équilibre du chien jouer son rôle.

Les 60 autre% seront consacrés au partage, à l'éducation, à la symbiose et au relations que le chien et l'homme, son maître vont construire ensemble

En conclusion, pour élever des chiens, il faut leur consacrer du temps libre pour que certaines choses s'installent entre eux sous l'oeil vigilant du maître et respecter un ordre chronologique.
Le chien et l'homme auront beaucoup plus de satisfactions
Pour l'épanouissement du chien, il est plus facile d'avoir quand on le peut, plusieurs chiens à la maison, ce qui facilite beaucoup les interventions du maître dans l'éducation de ses fidèles amis de l'homme que sont les chiens et les chevaux


Barzoïement vôtre Tony

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cachou a écrit:
De ce que j'ai pu voir et entendre de ce qui m'a été raconté : deux groupes soit deux meutes.

Perso je ne suis pas éleveuse, ne le serais jamais et je ne connais pas beaucoup le monde des éleveurs. En tant que "cliente" (acheteuse? futur maman? futur maitresse?..je ne sais pas le mot quoique pour moi "client" est le terme le plus adapté en fait, car il y a à la base un échange d'argent contre un chien, à une personne qui vend ) donc en tant que cliente, je ne peux qu'avoir un aperçu succinct du monde de l'éleveur mais je peux ressentir la passion qui l'anime, le contact avec ses chiens, les lieux de vie...etc.

De ce que j'ai vu de la grande "famille"de Hiemsal m'a plu, je ne peux dire que cela.

Pour en revenir au thème, il me parait évident que le chien ne doit pas être concidéré comme un objet de production d'un bien à vendre mais bien être un compagnon pour l'éleveur...


Bah, non seulement Hiemsal est magnifique mais je pense qu'il vient du meilleur elevage français d'azawakh tant au niveau de la qualité des chiens que de leur cadre de vie et de la passion qui anime leur eleveuse !

Il faudrait privilégier les eleveurs-passion, ceux qui produisent de beaux chiots et elevent leurs chiens avec amour et j'espère qu'ils sont nombreux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tony, tes interventions sont fort interessantes et il faut juste que je trouve le temps de les relire pour, eventuellement, les commenter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pour moi, un bon éleveur doit d'abord aimer ses chiens et les respecter, aussi tous ces éleveurs professionnels avec 50 chiens et plus, ne peuvent pas donner la tendresse adéquate à leurs chiens et chiots, tous vivent dans un univers carcéral. Il faut privilégier les éleveurs-passions, il en existe. Je rejoins Tony, un chien a besoin d'une vie de famille équlibrée.
Mais le bon éleveur est aussi celui qui respecte le standard de sa race, qui ne joue pas à l'apprenti sorcier et qui ne fait reproduire que des géniteurs sains et bien dans leurs têtes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vladik a écrit:
Pour moi, un bon éleveur doit d'abord aimer ses chiens et les respecter, aussi tous ces éleveurs professionnels avec 50 chiens et plus, ne peuvent pas donner la tendresse adéquate à leurs chiens et chiots, tous vivent dans un univers carcéral. Il faut privilégier les éleveurs-passions, il en existe. Je rejoins Tony, un chien a besoin d'une vie de famille équlibrée.
Mais le bon éleveur est aussi celui qui respecte le standard de sa race, qui ne joue pas à l'apprenti sorcier et qui ne fait reproduire que des géniteurs sains et bien dans leurs têtes.


Bah, les apprentis-sorciers, il ne faut malheureusement pas aller trés loin pour en trouver, des gens qui pensent avoir la science infuse et qui font leurs petits croisements tout seul dans leur coin de manière à tenter d'obtenir telle ou telle caracteristique morphologique : bah oui, je suppose qu'un "azawakh vert" ou un "barzoi violet", cela pourrait attirer les curieux puis, bien sur, les acheteurs ..........

Si il y a evolution d'un standart, pour telle ou telle raison, elle ne doit pas se faire dans ce cadre.

Oui, un bon eleveur doit aimer ses chiens et leur donner d'excellentes conditions de vie, c'est le moins qu'il puise faire pour eux, ces chiens qui lui permettent de vivre. Mais, c'est loin d'être toujours le cas, les conditions de vie dans certains elevages s'apparentant plus à celles qu'on trouve dans les mauvais refuges et pire encore.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Isabelle P. a écrit:
cachou a écrit:
De ce que j'ai pu voir et entendre de ce qui m'a été raconté : deux groupes soit deux meutes.

Perso je ne suis pas éleveuse, ne le serais jamais et je ne connais pas beaucoup le monde des éleveurs. En tant que "cliente" (acheteuse? futur maman? futur maitresse?..je ne sais pas le mot quoique pour moi "client" est le terme le plus adapté en fait, car il y a à la base un échange d'argent contre un chien, à une personne qui vend ) donc en tant que cliente, je ne peux qu'avoir un aperçu succinct du monde de l'éleveur mais je peux ressentir la passion qui l'anime, le contact avec ses chiens, les lieux de vie...etc.

De ce que j'ai vu de la grande "famille"de Hiemsal m'a plu, je ne peux dire que cela.

Pour en revenir au thème, il me parait évident que le chien ne doit pas être concidéré comme un objet de production d'un bien à vendre mais bien être un compagnon pour l'éleveur...



Bah, non seulement Hiemsal est magnifique mais je pense qu'il vient du meilleur elevage français d'azawakh tant au niveau de la qualité des chiens que de leur cadre de vie et de la passion qui anime leur eleveuse !

Il faudrait privilégier les eleveurs-passion, ceux qui produisent de beaux chiots et elevent leurs chiens avec amour et j'espère qu'ils sont nombreux.



Merci pour cet hommage rendu à cette éleveuse. Je ne peux pas dire que je la connaisse beaucoup mais j'ai été (et reste) très "touchée" par la passion de la race et l'amour pour ses chiens qu'a Corine, cela irradie !!
Et, oui, je suis très heureuse et fière d'avoir un Garde-Epée. A moi de le garder bien dans sa tête et de lui faire une belle vie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.