Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Merlin111

Les dates de péremption des aliments

Messages recommandés

Découvrez quels produits périmés peuvent encore être (officiellement) consommés
Toutes les denrées dont la date de péremption est dépassée ne doivent pas nécessairement être jetées. L'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) vient de diffuser une circulaire pour éclaircir les choses, écrivent samedi De Standaard et Het Nieuwsblad.

03 Août 2013 08h02

Agrandir
Diminuer
Imprimer
Réagir (0)

Les chips, par exemple, peuvent encore être consommées jusqu'à deux mois après la date de péremption. Les biscuits peuvent également être mangés jusqu'à deux mois après leur date de durabilité et les boissons rafraîchissantes jusqu'à un an après cette date.

> DECOUVREZ LA LISTE COMPLETE SUR LES DEUX DERNIERES PAGES DE CE DOCUMENT

Deux cas de figure à distinguer

Dans sa circulaire, l'Afsca détaille les aliments encore consommables après la date de péremption indiquée sur l'emballage, tout en expliquant les conditions de conservation de ces produits. La circulaire explique la différence entre la date de durabilité minimale, qui permet une consommation dans certains cas après avoir été atteinte ou dépassée, et la date limite de consommation pour les produits qui ne peuvent en aucun cas être distribués ou consommés après cette date.



Bonne nouvelle pour les banques alimentaires

Cette circulaire devrait donner un coup de pouce aux banques alimentaires. "Nous recevons déjà des produits des supermarchés et fabricants. Mais il s'agit de produits qui présentent une erreur d'étiquetage ou un emballage défaillant. Les supermarchés sont encore réticents à l'idée de donner les produits périmés", explique Alfons De Vadder de la fédération belge des banques alimentaires. "La réglementation était très floue. N'importe qui risquait une réprimande d'un contrôleur de l'Afsca s'il utilisait par exemple de la farine périmée depuis un mois. Espérons que la situation s'améliore désormais."
















Circulaire relative aux dispositions
applicables aux banques alimentaires
et associations caritatives


1. Objectif
La présente circulaire fournit des
lignes directrices en ce qui conc
erne l’interprétation des dates de
péremption, de la traçabilité, de l’étiquetage et de la
congélation des denrées alimentaires. Ces lignes
directrices sont spécifiquement
destinées aux banques alimentaires et aux associations caritatives.
Cette initiative cadre dans une politique sociale et durable en matière de sécurité alimentaire en vue
de parvenir à une protection maximale du consomma
teur et à une réduction du gaspillage alimentaire.
Cette circulaire remplace les circulai
res PCCB/S3/CDP/965131 et
PCCB/S3/JIM/879248.


2. Champ d’application
Ce document s’applique à toutes les denrées alimentaires distribuées par les banques alimentaires et
les associations caritatives.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
...................


4. Définitions et abréviations
Banques alimentaires:
organisations caritatives qui collectent des denrées alimentaires en vue de les

distribuer à des associations caritatives
Associations caritatives:
associations sans but lucratif à cara
ctère philanthropique qui fournissent des
denrées alimentaires aux personnes défavorisées dans
le cadre de l'aide alimentaire et de la lutte
contre la pauvreté
[À titre d’information: les associations caritati
ves englobent également les restaurants sociaux, les
épiceries sociales, ...]
Date limite de consommation
: la date limite de consommation (DLC = à consommer jusqu’au) se
rapporte à la sécurité du produit, elle est apposée sur les denrées très périssables. Une fois cette date
dépassée, ces produits ne peuvent plus être distribué
s ni consommés en raison des risques potentiels
pour la santé du consommateur.
Date de durabilité minimale
: la date de durabilité minimale (DDM = à consommer de préférence avant
le) se rapporte essentiellement à la qualité du produit, elle est apposée sur les produits moins
vulnérables d’un point de vue microbiologique et qui
impliquent donc beaucoup moins rapidement un
risque pour la santé du consommateur. Jusqu’à cette
date, le fabricant garantit un produit sûr et de
qualité. Après cette date, la qualité du produit n’est plus
garantie mais cela ne signifie pas pour autant
que le produit comporte un danger pour la santé publique.
5. Distribution de denrées alimentair
es par les banques alimentaires et les
associations caritatives
a) Lignes directrices en ce qui concerne
l’interprétation des dates de péremption
Les denrées alimentaires dont la
date de durabilité minimale
est atteinte ou dépassée peuvent, dans
certains cas, encore être délivrées
au consommateur sans le moindre risque pour la santé publique.
Une liste non restrictive de denrées alimentaires qui
peuvent être utilisées par les banques
alimentaires et associations caritatives est donnée
en
dessous, afin de servir
de ligne directrice dans
l’évaluation de la conservation des denrées alimentaires une fois leur date de durabilité minimale
atteinte ou dépassée. Dans cette liste, les denrées
alimentaires sont classées en quatre catégories,
depuis les denrées à très longue conservation jusqu’à celles à
conservation de courte durée. La
dernière colonne comporte une estimation de la période durant
laquelle la denrée peut encore être
distribuée par les banques alimentaires et associat
ions caritatives après expiration de la date de
durabilité minimale. Cette durée est toutefois pure
ment indicative, une évaluation au cas par cas est
toujours nécessaire. S’il y a des
raisons de supposer qu’
une denrée alimentaire
puisse être devenue
impropre à la consommation, elle ne peut alors en aucun cas encore être distribuée. De plus, le
respect de la chaîne du froid et des conditions de conservation, ainsi qu’un emballage non
endommagé, doivent bien entendu toujours être garantis.


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Les produits accompagnés d’une
date limite de consommation
ne peuvent en aucun cas encore
être acceptés ou distribués après cette date vu qu
’il s’agit de denrées très
périssables, susceptibles
de constituer un risque pour la santé publique une fois
cette date dépassée. Les produits dont la date
limite de consommation est dépassée sont déclarés
nuisibles, conformément à l’arrêté royal du 3
janvier 1975.
Davantage de précisions à propos
de ces deux types de date de pére
mption peuvent être consultées
dans la circulaire du 23/12/2011 relative aux
dates de péremption, portant la référence
PCCB/S3/802859
(
http://www.favv-afsca.fgov.be/denreesalimentaires/_
documents/2011_12_23_Circula
ire_dates_peremption_23-
12-2011.pdf
)
.
b) Lignes directrices en ce
qui concerne la traçabilité
La traçabilité est indispensable afin de pouvoir pren
dre rapidement les acti
ons nécessai
res en cas de
crise. La réglementation comporte des dispositio
ns détaillées à ce sujet. Cela demande bien entendu
les efforts nécessaires de la part des entreprises.
Pour éviter une baisse des approvisionnements
aux banques alimentaires et aux associations
caritatives en raison de contraintes administrat
ives, il a été décidé de leur appliquer une forme
assouplie de traçabilité, sans toutefois comprome
ttre la sécurité aliment
aire. Puisque nous nous
trouvons ici à l’extrémité de la chaîne alimentaire
et qu’il s’agit de denrées alimentaires complètement
identifiées / étiquetées destinées au consommateur,
les produits peuvent rapidement être retirés du
marché ou rappelés si nécessaire.
Dans le cas d’approvisionnements à
des associations caritatives et banques alimentaires, la liste des
établissements d’associations caritatives et de ban
ques alimentaires qui ont été approvisionnés peut
tenir lieu de registre des produits sortants
.
En ce qui concerne les associations caritatives et banques alimentaires
proprement dites, la liste des
établissements d’où proviennent les produits peut
tenir lieu de registre des produits entrants
.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
........

Si les banques alimentaires ou les associations caritatives reçoivent des denrées alimentaires
préemballées sans l’étiquetage nécessaire, ce dernier doit être apposé avant que les produits soient
distribués au consommateur.
d) Lignes directrices en ce qui concerne la congélation
La congélation des produits préemballés (p.ex. la charcuterie, un poulet frais entier,...) par les
banques alimentaires ou les associations caritatives est permis à condition que :

la congélation se fasse au plus tard un jour avant la date limite de consommation,

la date de congélation soit ajoutée sur l’emballage,

la mention «consommation immédiate après décongélation» soit ajoutée sur
l’emballage.
Naturellement la congélation doit se faire dans des in
stallations adéquates de capacité suffisante et la
chaîne du froid doit être respectée en permanence
aussi bien lors du stockage que lors de la
distribution.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il manque un tableau d'annexe, très pratique
a consulter sur le lien ci dessus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
je consomme souvent des oeufs et yaourts périmés et je me porte très bien, je préfère même acheté les yaourt presque périmés en plus il y a une réduction dessus et ça évite que les magasins jettent. Par contre pour la viande il faut bien respecter les dates.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
oui, il m'est arrivé d'acheter de la viande emballée chez netto et devoir la jeter car, même si la date n'étais pas dépassée ... beurrkk l'odeur, - même pas pour les chiens -
j'ai eu aussi le cas à l'intermarché près de chez moi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à Carrefour et Super U c'est horrible elle est toute grise verte, c'est vraiment honteux de proposer ça à la vente, encore un sacré scandale derrière ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tout comme Perrine j'achète des yaourts ou crème dessert en date courte car 50% de réduc ça se laisse prendre , également sur les brioches tranchées du petit dèj , ou des pots de rillette pour mélanger dans les croquettes d'Herkan qui mange peu . Pour la viande je ne l'achète jamais sous vide mais à la découpe ainsi je vois le morceau que l'on me propose .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vous savez quoi ?
Au Casino (le magasin, hein) de Villeneuve sur Yonne, ils ont frigo spécial "soldes" rempli de produits en dates courtes, vendus au moins moitié prix. J'y achète beaucoup de choses que je congèle aussi sec une froid rentrée à la maison.
Pour les yaourts, on peut les conserver plus d'un mois après la date mentionnée, car le produit étant vivant avec des ferments et des bactéries, après une certaine date, la composition fait que l'on ne peut plus l'appeler yaourt, mais spécialité fromagère ou fromage frais.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
au Leclerc vers chez moi aussi un bac spécial et carrefour commence aussi a y faire. J'avais vu une émission sur les yaourt c'était affolant, par exemple suivant où ils partaient par exemple pour l'étranger et bien ils rallongeaient les dates et en fait la date qu'ils mettent c'est un savant calculs pour vendre plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Toutes façons, les yaourts, je les fais moi-même, ça revient moins cher... et c'est meilleur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.