Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Gaby56

"cothivet" maison

Messages recommandés

très pratique, naturel, mais TRES TRES cher chez le véto

j'ai eu du mal mais j'ai trouvé un grande partie des produits et à la fin cela m'a coûté bien moins de 20 € et peut-être même moins de 15 € contre les environs 35 € du véto
je voulais vous faire profiter de cette trouvaille faite par hasard sur le net

composition du cothivet :

TM de centella asiatica 89.5 %
HE lavandula officinalis 5.8 %
HE rosmarinus officinalis 1.5 %
HE thymus officinalis 0.9 %
HE cupressus officinalis 0.8 %
TM aesculus hypocastanum 1.2 %
TM medicago sativa 0.16 %
TM carlina acaulis 0.14 %

le plus difficile a été de trouver les teintures mères
j'ai trouvé centella asiatica sous son autre nom gotu kola chez Fushi (GB) revendu par amazon (frais de port moins cher en passant le revendeur) 9.23 € + 4.95 de port
impossible de trouver les 3 autres teintures, mais vu les quantités je fais l'impasse
j'avais à la maison HE de lavande romarin et thym ( honte à moi j'ai oublié le cyprès ! en plus pas trouvé du officinalis, seulement su sempervivens ....Merlin help !!!)

donc dans le flacon de
100 ml de gotu kola j'ai mis :
6.5 ml de lavande
1.7 ml de romarin
1ml de thym

et m'en suis déjà servi !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
la centella asiatica TM : j'en ai acheté en Belgique il y a déjà trois ou quatre ans et le prix pour 100 ml était déja de + de 20 euros. C'est un superbe produit qui régénère très vite les tissus.

Tu as bien fait de faire l'impasse sur les petites quantités.

Pour ma part je rajouterais de la TM de PROPOLIS si possible de chez l'apiculteur

Le soucis est toujours la concentration du produit.

J'ai toujours utilisé de la pharmacopée allemande parce que c'est bien plus concentré.
On reconnait ces préparations sous le sigle AH/B.
Malheureusement les laboratoires ont été repris par la France ce qui fait que la pharmacopée est fabriquée selon la recette française et c'est - excusez moi pour l'expression - du pipi de chat par rapport à l'ancienne qualité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
en tout cas l'idée est bonne
Merci pour ce partage.
Tu peux aussi rajouter des fleurs de bach : rescue, walnut, crab appel et star of bethléhem

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
on l'utilise souvent à la clinique, la véto dit que c'est un produit miracle, moi j'aime bien l'odeur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
s'il te plaît Merlin tu peux répondre à propos du cyprès ?
cupressus officinalis existe ou pas ou bien trouve-t-on seulement cupressus sempervirens ?
merci !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'ai pas trouvé l'offininal
peut etre que cette variété n'est pas disponible à la vente au particulier


mais j'ai l'autre

Procédé d’obtention : Distillation complète par entraînement à la vapeur d’eau

Organe distillé : rameaux feuillés

Nom botanique : Cupressus sempervirens

Pays d'origine : Espagne

Culture : conventionnelle

Qualité : 100% pure et naturelle

Distillation : Avril 2012 (NHE0297)

A utiliser de préférence avant fin : Avril 2016 (NHE0297)

Remarque : sur l'étiquette, le numéro de lot est suivi d'une lettre indiquant la série de conditionnement



Propriétés Organoleptiques :

· Aspect : liquide mobile limpide
· Couleur : jaune très pâle à jaune orangé
· Odeur : de térébenthine puis boisée et ambrée



Principaux constituants biochimiques :

- Chromatographie phase gaz du lot NHE0297 :

Monoterpènes : alpha-pinène (54.07%), delta-3-carène (24.52%), limonène (3.39%), terpinolène (3.35%), myrcène (1.86%), sabinène (0.57%), béta-pinène (0.88%), fenchène (0.60%), gamma-terpinène (0.63%), alpha-thujène (0.54%), para-cymène (0.56%), camphène (0.42%), alpha-terpinène (0.38%)

Monoterpénols : terpinèn-4-ol (0.98%), bornéol (0.42%), linalol (0.32%), alpha-terpinéol (0.19%)

Sesquiterpènes : béta-caryophyllène (0.09%), delta-cadinène (0.14%), germacrène-D (0.14%), alpha-humulène (0.07%)

Sesquiterpènols : cédrol et MW222 (1.46%)

Esters terpéniques : acétate d'alpha-terpényle (1.24%), acétate de bornyle (0.44%)



Densité : 0.860 - 0.886

Point éclair (température à laquelle le produit devient inflammable) : 37°C

Certains composés naturels contenus dans cette huile essentielle peuvent présenter un risque d’allergie chez certaines personnes sensibles lorsque l'huile essentielle est incorporée dans une composition cosmétique (selon le 7ème Amendement de la Directive Européenne relative aux produits cosmétiques (2003/15/CE)): limonène et, dans une moindre mesure, linalol.
En règle générale, faites toujours un test d’application de votre préparation, dans le pli du coude, au moins 48h avant de l’utiliser.

Utilisations (selon les références bibliographiques décrites ci-dessous) :



Propriétés :

- Décongestionnante veineuse, lymphatique, prostatique

- Rééquilibrante nerveuse générale

- Antitussive, antispasmodique

- Régulatrice neurovégétative

- Régulatrice sudorifique

- Action mimétique aux oestrogènes

- Prévient le durcissement artériel, tonifiant vasculaire



Indications :

- congestions veineuses : varices, jambes lourdes, hémorroïdes, stases veineuses, ulcères variqueux

- asthénie profonde, dysharmonie psychique

- transpiration excessive

- congestion prostatique

- toux opiniâtre : laryngite, coqueluche, bronchite

- tuberculose pulmonaire, pleurésie

- énurésie infantile

- ménopause et son syndrome



Usage externe
:

- Onctions huileuses (30% dans de l’huile végétale) pour la circulation sanguine

- Applications de quelques gouttes sur le thorax et le dos pour la toux

- Bain : 5 à 8 gouttes dans de la poudre de lait stimulent la circulation du sang



Synergies :

Ciste ladanifère : hémostatique

Lavande Aspic : cicatrisante, antalgique

Lentisque Pistachier : décongestionnante prostatique

Ravintsare : neurotonique

Sauge sclarée : régulatrice sudorifique



Précautions :

Pas d'utilisation prolongée sans avis médical.

Déconseillée chez la femme enceinte et allaitante.

Prudence dans les pathologies cancéreuses hormonaux-dépendantes : parlez-en à votre médecin.



source et la suite ici :

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites


Nouvelle composition médicamenteuse à base de plantes et procédé de préparation
EP 0022046 B1
Revendications
1. Composition liquide médicamenteuse à base de plantes, notamment de Centella Asiatica, à usage externe pour le traitement des plaies, caractérisée en ce qu'elle contient:
- de 450 à 1000 ml de teinture mère de Centella Asiatica,
- de 11 à 65 ml d'huile essentielle naturelle de Lavandula Officinalis,
- de 5 à 10 ml d'huile essentielle naturelle de thymus officinalis,
- de 5 à 20 ml d'huile essentielle naturelle de Rosmarinus Officinalis,
- de 4 à 14 ml de teinture mère de Aesculus Hippocastunum.
2. Composition selon revendication 1, caractérisée en ce qu'elle contient en outre:
-de 0,1 à 6 ml de teinture mère de Medicago Sativa,
- de 0,1 à 6 ml de teinture mère de Carlina Acaulis,
- de 2 à 15 ml d'huile essentielle naturelle de Cupressus Officinalis.
3. Composition selon l'une des revendications 1 et 2, caractérisée en ce qu'elle est diluée dans de l'éthanol.
4. Composition liquide médicamenteuse à usage externe pour le traitement des plaies, selon la revendication 1, caractérisée en ce qu'elle contient:
- 986 ml de teinture mère de Centella Asiatica,
-65 ml d'huile essentielle de Lavandula Officinalis,
- 10 ml d'huile essentielle de Thymus Officinalis,
- 17 ml d'huile essentielle de Rosmarinus Officinalis,
- 14 ml de teinture mère de Aesculus Hippocastunum.
5. Composition selon revendication 4, caractérisée en ce qu'elle contient également dilués dans de l'éthanol:
- 1,7 ml de teinture mère de Medicago Sativa,
-1,5 ml de teinture mère de Carlina Acaulis,
- 9 ml d'une huile essentielle de Cupressus Officinalis.
6. Procédé pour la préparation d'une composition liquide médicamenteuse à usage externe pour le traitement des plaies, selon l'une des revendications 1 à 5, caractérisé en ce qu'il consiste:
-tout d'abord, à mélanger sous agitation:
- de 450 à 1000 ml d'une teinture mère de Centella Asiatica et de 4 à 14 ml d'une teinture mère de Aesculus Hippocastunum,
-puis, parallélement et séparément, à mélanger également sous agitation:
-de 11 à 65 ml d'huile essentielle de Lavandula Officinalis,
-de 5 à 10 ml d'huile essentielle de Thymus Officinalis,
-et de 5 à 20 ml d'huile essentielle de Rosmarinus Officinalis,
- et enfin, à mélanger sous agitation les mélanges précédemment obtenus en versant les huiles essentielles dans les teintures mères.
7. Procédé selon la revendication 6, caractèrisé en ce que:
- aux teintures mères, on ajoute de 0,1 à 6 ml de teinture mère de Carlina Acaulis et de 0,1 à 6 ml de teinture mère de Medicago Sativa;
- aux huiles essentielles, de 2 à 15 ml d'une huile essentielle de Cupressus Officinalis.
8. Procédé selon la revendication 7, caractérisée en ce qu'on mélange à température ambiante:
- 986 ml de teinture mère de Centella Asiatica,
- 14 ml de teinture mère de Aesculus Hippocastunum,
- 1,7 ml de teinture mère de Medicago Sativa,
- 1,5 ml de teinture mère de Carlina Acaulis,
-65 ml d'huile essentielle naturelle de Lavandula Officinalis,
- 10 ml d'huile essentielle naturelle de Thymus Officinalis,
- 17 ml d'huile essentielle naturelle de Rosmarinus Officinalis,
-9 ml d'une huile essentielle naturelle de Cupressus Officinalis.
Description

   [0001]
   L'invention concerne un nouveau médicament à usage externe, à base de plantes, destiné notamment au traitement des plaies.
   [0002]
   Pour le traitement des plaies, on a depuis longtemps suggéré d'utiliser des solutions de produits chimiques, telles que le mercurochrome ou les ammoniums quaternaires. Bien que largement utilisées, notamment lors des premières interventions, ces solutions présentent l'inconvénient de rendre fragile le terrain cellulaire où se trouve la blessure et d'avoir une efficacité partielle.
   [0003]
   On a également largement utilisé dans le même but des antibiotiques ou des sulfamides. Bien que ces produits présentent de nombreux avantages indiscutables, ils ont parfois l'inconvénient, outre une certaine toxicité et une action irritative au point d'application, pour certains d'entre eux, de provoquer l'apparition de souche résistante aux bactéries.
   [0004]
   L'invention pallie ces inconvénients. Elle concerne une composition médicamenteuse à usate externe, à base de plantes, facile à mettre en oeuvre et présentant l'avantage de reconstituer le terrain cellulaire.
   [0005]
   Cette composition liquide de base se caractérise en ce qu'elle contient:
       - de 450 à 1000 ml de teinture mère de Centella Asiatica,
       - de 11 à 65 ml d'huile essentielle naturelle de Lavandula Officinalis,
       - de 5 à 10 ml d'huile essentielle naturelle de Thymus Officinalis,
       - de 5 à 20 ml d'huile essentielle naturelle de Rosmarinus Officinalis,
       - de 4 à 14 ml de teinture mère de Aesculus Hippocastunum.
   [0006]
   Avantageusement, cette composition peut contenir en outre le ou les constituants suivants:
       -de 0,1 à 6 ml de teinture mère de Medicago Sativa,
       - de 0,1 à 6 ml de teinture mère de Carlina Acaulis,
       - de 2 à 15m) d'huile essentielle naturelle de Capressus Officinalis.
   [0007]
   Les désignations ci-dessus sont celles du Codex, c'est-à-dire du dictionnaire médical officiel en France (dénommé aussi "Pharmacopée").
   [0008]
   Comme on le sait, une "huile essentielle" est une huile, généralement volatile, obtenue par distillation de substances naturelles aromatiques d'origine végérale. Ces huiles sont largement utilisées en pharmacie et en parfumerie.
   [0009]
   En revanche, une "teinture mère" résulte de la macération en milieu alcoolique pur, pendant une durée pratique de l'ordre de plusieurs jours, de plantes. Ces teintures mères, également largement utilisées en pharmacie, se présentent donc à une concentration maximum.
   [0010]
   La "Centella Asiatica" est une plante de la famille des ombellifères, dénommée aussi parfois Hydrocotyle, bien connue pour son action de régénération contrôlée cytophilactique. De préférence, ce macérat est effectué dans de l'alcool à au moins 80°C et ce, pendant une durée appréciable, plus importante que les durées usuelles de macération des teintures actuelles d'Hydrocotyle du Codex.
   [0011]
   L'emploi de cette plante comme médicament cicatrisant à usage externe est connu depuis fort longtemps (voir parexample brevet français spécial de médicament BSM 4209 M). Son principal principe actif thérapeutique est l'extrait triterpénique.
   [0012]
   La "Lavandula", dénommée de manière connue lavande est une plante de la famille des labiées. L'huile essentielle de lavande a pour principaux constituants des éthers de linalyle et de géranyle, géranio linabol, cinéol, d-bornéol, limonène, 1-pinène, caryophilène, éthers butyrique et valérianique, coumarine, des carbures terpéniques des alcools terpéniques et surtout des esters de linalol (acetate) et du géraniol. Cette huile essentielle est connue pour son action à usage externe antiseptique et cicatrisante.
   [0013]
   La "Thymus", dénommé couramment thym, est un plante également de la famille des labiées et dont l'huile essentielle a pour principaux constituants des essences (phénols) de thymol, de carvacrol, de cymol, de bornéol, de linalol et du tanin, du paracymène et des dérivés terpéniques, des terpinénes et un peu de cynéol. Cette huile est bien connue pour son action à usage externe antiseptique, bactéricide et antiputride.
   [0014]
   Le "Rosmarinus", dénommé couramment romarin, est aussi une plante de la famille des labiées, dont l'huile essentielle a pour principaux constituants des huiles essentielles de pinène, de camphène, de cinéol, de bornéol, des camphres, de l'acétate de bornyle. Cette huile a une action externe résolutive antiseptique et cicatrisante.
   [0015]
   L"'Aesculus Hippocastunum", dénommé couramment le maron d'Indes, est une plante de la famille des hippocastanacées dont la teinture mère, formée à partir de la graine et de son tégument contient comme principes actifs essentiels des saponides triterpéniques, dont notamment l'aescine, et des dérivés flavoniques de la quercétine et du Kampférol et des tanins catéchiques et a pour principaux constituants des saponines, des tanins, un glucoside, des flavones. Cette teinture est bien connue comme activateur sanguin et pour ses propriétés anti- inflammatoires.
   [0016]
   La "Medicago Sativa", dénommée couramment luzerne, est une plante de la famille des légumineux, dont la teinture mère a pour principaux constituants une provitamine A (bétacarotène), des vitamines C, D et K, et des sels minéraux de calcium, de potassium, de fer et de phosphore. Cette teniture a une action recalcifiante et antihémorragique.
   [0017]
   La "Carlina Acaulis", dénommée couramment carline, est une plante de la famille des composées dont la teinture mère a pour principaux constituants des huiles essentielles: dérivés acétyléniques (oxyde de carline : furyl - benzylacétylène). Cette teinture a une action reconstituante, antidermatosique, tonique, antibiotique et sert d'activateur du sympathique.
   [0018]
   Le "Cupressus" est une plante de la famille des conifères. L'huile essentielle de Cupressus, dénommé couramment cyprès, a pour constituants essentiels des tanins, des huiles essentielles: d-pinène, d-campène, d-sylvestène, cymène, une cétone, du sabinol, un alcool terpénique, de l'acide valérianique et du camphre de cyprès. Cette huile essentielle a une action vasculaire phlébotonique directe, c'est-à-dire de vaso-constricteur et de tonifiant des veines.
   [0019]
   Chacune des huiles essentielles et des teintures mères ci-dessus sont déjà bien connues pour leurs applications pharmaceutiques. La composition selon l'invention consiste à assembler dans des proportions et sous des formes déterminées et précises ces constituants, ce qui provoque une synergie et une inter- réaction entre eux. La composition finale de base obtenue présente des effets et des résultats nettement améliorés par rapport à ce que l'on obtenait avec chaque constituant pris isolément et successivement ou de manière cumulée, ce qui est inattendu et surprenant.
   [0020]
   On a déterminé que l'on obtient les meilleurs résultats avec une composition de base contenant:
       - 986 ml de teinture mère d'hydrocotyle,
       - 65 ml d'huile essentielle de lavande,
       - 10 ml d'huile essentielle de thym, ― 17 ml d'huile essentielle de romarin,
       - 14 ml de teinture mère de marron d'indes, et avantageusement:
       1,7 ml de teinture mère de luzerne,
       - 1,5 ml de teinture mère de carline,
       '9 ml d'huile essentielle de cyprès.
   [0021]
   L'addition de ces trois derniers constituants améliorant l'activité des principes actifs, notamment par suite de l'orientation spécifique de chacun d'eux.
   [0022]
   Cette composition de base se présente sous forme d'une teinture liquide de couleur vert foncé. Le plus généralement, elle peut être utilisée telle que, c'est-à-dire à concentration maximum. Toutefois, pour certaines applications ne nécessitant pas d'activité optimum, on peut diluer cette composition par exemple dans l'alcool. On peut par exemple diluer un litre de cette composition de base dans 300 cm3 d'éthanol.
   [0023]
   Pour fabriquer cette composition, on prépare de manière connue les huiles essentielles ou les teintures mères de chacun des constituants. A température ambiante, on mélange séparément sous agitation toutes les teintures et toutes les huiles essentielles et enfin, toujours à température ambiante, on mélange sous agitation l'ensemble en incorporant les huiles essentielles dans les teintures.
   [0024]
   En pratique, les compositions liquides pour le traitement des plaies conformes à l'invention peuvent être utilisées de manière connue, par exemple par application sur des compresses. Avantageusement, on utilise toutefois cette composition par pulvérisation directe sur la plaie.
   [0025]
   Les propriétés pharmacologiques de ces compositions sont essentiellement d'être cicatrisante et antiseptique.
   [0026]
   Par ailleurs, ces compositions ont été testées sur le plan de la toxicité aigüe, par voie orale chez le rat et la souris, et les doses léthales 50% s'établissent ainsi:
   Figure imgb0001
   [0027]
   On peut donc en déduire que ces compositions sont très peu toxiques.
   [0028]
   A titre d'application thérapeutique, pour l'animal ou l'humain, on peut citer la cicatrisation et la désinfection de:
       - plaies ouvertes d'origines diverses,
       - plaies atones d'origines diverses,
       - ulcères variqueux,
       - escarres,
       - mycoses,
       - dermatoses.
   [0029]
   On peut également citer les plaies de toute nature par blessure ou brûlure, les escarres et les ulcères de jambe, survenant soit chez les personnes atteintes antérieurement de phlébite, soit chez les variqueux. En ce qui concerne les plaies par blessures, l'expérimentation a démontré que la vitesse de cicatrisation des plaies traitées par les compositions selon l'invention était pratiquement le double de celles traitées par d'autres procédés, notamment avec des antibiotiques ou autres medications classiques.
   [0030]
   A titre indicatif, on a déterminé que la posologie moyenne était de 1 à 6 cm3 par jour, étant entendu que cette posologie peut être augmentée s'il y a une résistivité.
   [0031]
   La manière dont l'invention peut être réalisée et les avantages qui en découlent ressortiront mieux des exemples de réalisation qui suivent donnés à titre indicatif et non limitatif.
   Exemple 1
   [0032]
   D'une manière connue, on prépare selon le cas soit une teinture mère, soit une huile essentielle de chacun des constituants de la composition de base dans de l'alcool.
   [0033]
   A température ambiante (20°C), on mélange dans l'ordre sous agitation:
       - 986 ml de teinture mère de Centella Asiatica (Hydrocotyle),
       - 14 ml de teinture mère de Aescullus Hippocastunum (marron d'Inde),
       - 1,5 ml de teinture mère de Carlina Acaulis (carli-25 ne),
       - 1,7 ml de teinture mère de Medicago Sativa (luzerne).
   [0034]
   Indépendamment et toujours à température ambiante (20°C), on mélange dans l'ordre également sous agitation:
       - 65 ml d'huile essentielle naturelle de Lavandula Officinalis (lavande),
       - 17 ml d'huile essentielle naturelle de Rosmarinus Officinalis (rosmarin),
       - 10 ml d'huile essentielle naturelle de Thymus Officinalis (thym),
       - 9 ml d'huile essentielle naturelle de Cupressus Officinalis (cyprès).
   [0035]
   On mélange ensuite, toujours à température ambiante et sous agitation chacun des mélanges de teintures mères et d'huiles essentielles en versant le mélange d'huiles dans le mélange de teintures.
   [0036]
   On obtientuuhe composition liquide de 1104,2 ml de couleur vert foncé alcoolique de 92°.
   [0037]
   A l'aide d'un pulvérisateur (pulvérisation moyenne d'environ 1 cm3), on projette cette composition sur un ulcère variqueux externe avec atonie d'un sujet humain normal à raison de 4 à 6 pulvérisations par jour.
   [0038]
   Au bout de quatorze jours, la plaie se referme et celle-ci est parfaitement guérie au bout de quarante jours de traitement.
   [0039]
   A titre comparatif, les traitements actuels par antibiotiques, sulfamides ou corticoides durent souvent plusieurs mois et donnent des résultats parfois aléatoires.
   Exemple 2
   [0040]
   A l'aide de la composition de l'exemple 1, on traite une plaie ouverte, provoquée par blessure dans la chair, d'un échantillon de rats sains calibrés et ce, à raison de 3 à 4 pulvérisations par jour.
   [0041]
   Selon l'importance des plaies (largeur, profondeur), celles-ci se sont refermées au bout de deux à quatre jours, ce qui diminue considérablement le risque d'infection.
   [0042]
   En revanche, à titre de comparaison, le traitement des nêmes blessures sur un échantillon comparable des mêmes sujets, aurait nécessité des piqûres d'antibiotiques et aurait présenté une évolution cellulaire ralentie, ce qui bien souvent entraîne la putréfaction des chairs.
   Exemple 3
   [0043]
   A l'aide de la même composition qu'à l'exemple 1, on traite, sur un sujet humain grabataire, un escarre à raison de six pulvérisations par jour.
   [0044]
   Après quinze jours de traitement, on constate que les éléments putrides ont disparu et après vingt jours, l'escarre peut être considéré comme guéri.
   [0045]
   Cela est d'autant plus inattendu que les méthodes utilisées actuellement ne permettent pas de traiter convenablement ce genre de plaies qui pratiquement se referment très difficilement.
   Exemple 4
   [0046]
   On utilise la composition de l'exemple 1 à des concentrations différentes dans l'éthanol à 90° pour traiter différentes plaies à raison de deux à cinq pulvérisations par jour. On a regroupé les résultats dans le tableau de la page 9 ci-après.
   [0047]
   Comme déjà dit, l'action cicatrisante de la Centella Asiatica était connue depuis fort longtemps. Toutefois, cette action est trop souvent rapide, de sorte qu'avec des plaies profondes, on peut parfois cicatriser en surface, alors que le foyer d'infection subsiste encore à l'intérieur. En revanche, la composition selon l'invention, grâce à la synergie de ce composé majoritaire pondéralement avec les autres composés, conduit à une action cicatrisante contrôlée avec régénération cellulaire, sans foyer infectieux sous-cutané.
   [0048]
   Ainsi, on a déterminé sur des plaies effectuées sur des lots de cinq rats et infectés par un staphylocoque doré que la cicatrisation était complète, c'est-à-dire l'épidermisation totale sans laisser aucune trace:
       - au bout de cinquante et un (51) jours pour l'ensemble du lot avec la composition selon exemple 1 et ce, à raison de deux pulvérisations d'une goutte par jour,
       - contre soixante dix (70) jours pour un lot identique témoin,
       -contre soixante (60) jours pour un lot identique traité avec une composition de teinture mère de Centella Asiatica (hydrocotyle),
       - contre soixante cinq (65) jours pour un lot identique traité avec une composition contenant 14 ml de teinture mère de marron d'inde, 1,5 ml de teinture mère de carline et 1,7 ml de teinture mère de luzerne,
       - contre soixante seize (76) jours pour un lot identique traité avec un mélange d'hydrocotyle et d'une composition contenant 65 ml d'huile essentielle de lavande, 17 ml d'huile essentielle de romarin, 10 ml d'huile essentielle de thym et 9 ml d'huile essentielle de cyprès additionnée d'hydrocotyle.
   [0049]
   En d'autres termes, la combinaison des différents constituants permet tout à la fois d'avoir une meilleure action cicatrisante, de lutter contre l'infection et l'inflammation sans nuire aux autres propriétés. Ainsi, la synergie des différents constituants (teintures, huiles essentielles) non seulement présente les avantages connus pour chacun de ces constituants, mais surtout améloire et renforce l'action propre de chaque constituant, sans nuire aux autres propriétés, ce qui démontre l'inter-action et était totalement inattendu.
   [0050]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hou la !!
il y a de la lecture !!
merci beaucoup Merlin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cyprès toujours vert
Cupressus sempervirens var. stricta



FICHE SIGNALETIQUE

Le Cyprès est le symbole de l'éternité, le Dieu de l'empire des morts et on le retrouve fréquemment dans les cimetières. En Chine, l'arbre est au cœur de l'univers et on plante sur les tombes des Cyprès et des pins pour donner de la force à l'âme des morts... Il s'agit d'une huile polyvalente, excellente pour la circulation mais également rééquilibrante générale en cas de fatigue ou d'épuisement.

Organe producteur : Rameaux feuillés
Famille: Cupressacées
Pays d'origine : Bassin méditerranéen
Parfum: frais, boisé, résineux, puissant
Propriétés principales: Décongestionnante veineuse, lymphatique et prostatique, antitussif, mucolytique,...
Propriétés secondaires: Antibactérienne, fongicide, antispasmodique, tonique, neurotonique,…
Autres variétés : HE tirée du bois de moindre intérêt. Attention au Cyprès bleu de l'Arizona (cupressus arizonica), très neurotoxique et abortive!
Prix: CHF 18.40 / 10 ml (Nabio, distillation Bio contrôlée)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Merlin a écrit:
c'est le brevet du cothivet en fait

il m'avait bien semblé en effet ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Synergie est vraiment le maître mot de l'aromatherapie : multiplicité des principes actifs qui se combinent, se renforcent et agissent en fonction des besoins du terrain malade. Une médecine beaucoup plus riche, vivante, puissante, intelligente et complexe que l'allopathie qui ne propose guère qu'un seul principe actif chimique par medicament...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
 tout a fait
en aromathérapie (et même gemmothérapie) 1 + 1 + 1 n'est pas égal à 3
mais bien plus.  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
j'ai reçu aujourd'hui de nouveaux flacons de Gotu Kola alias Centella Asiatica produit de base du Cothivet
j'ai refait un mélange il y a peu en ajoutant les fleurs de Bach selon les conseils de Merlin et la teinture mère de Marron d'Inde que j'ai enfin trouvée, ainsi que 2 HE que je n'avais pas lors de la première préparation !! par contre me suis trompé avec la propolis : j'ai utilisé l'extrait au lieu de la TM ... peut-être est-ce ce qui explique que cette nouvelle préparation était un peu trouble ....

je viens de vérifier le prix du Cothivet : 35/37 € les 100 ml !!!
le Gotu Kola m'a coûté 14.40 port compris par 4 flacons ; car je me suis aperçue que de l'avoir fait maison à un prix raisonnable m'a incitée à l'utiliser généreusement ; donc avec 4 flacons j'ai du stock !!!
en tout cas suis super contente d'avoir osé le faire maison !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il faut oser faire tout cela soi même
Bravo Gaby
je veux bien l'adresse pour la Centella.
Pas de soucis pour la propolis
je fabrique maintenant la teinture mère moi même aussi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
je continue de l'acheter sur amazon le port est moins cher que directement chez le producteur en Angleterre
cette année il y a un autre fournisseur toujours par amazon mais port encore plus cher
voilà le lien
http://www.amazon.fr/Fushi-Gotu-Organic-Tincture-100ml/dp/B002DQNRSG/ref=sr_1_7?s=hpc&ie=UTF8&qid=1425654395&sr=1-7&keywords=centella+asiatica

et la TM de marron d'inde, cette année, je l'ai trouvé ici ; alors que impossible la première fois
http://www.herboristerieduvalmont.com/teintures-mere-extraits-de-plantes-fraiches/671-teinture-mere-de-marron-d-inde-100-ml-bio-ladrome-3486330010471.html

financièrement ça vaut vraiment la peine !

tiens tu me raconteras comment faire une TM ?
merci !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le cothivet un superbe produit je le commande à la pharmacie beaucoup moins cher que chez le véto pas courage de le faire d'ailleurs je dois en commander à moins que Merlin en fait sinon je vous mets le prix que je paye

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.