Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Invité

chenilles processionnaires du pin

Messages recommandés

Invité

<H4>La fin du printemps signe pour bien des espèces la fin de l’hibernation. On ne se réjouira pourtant pas du réveil des chenilles dites « chenilles processionnaires du pin ». En se nourrissant d’aiguilles de pin, elles entraînent une défoliation (1) de l’arbre attaqué. En cas d’invasion massive, elles peuvent même considérablement affaiblir leur hôte, interrompant le cycle de croissance de l’arbre et favorisant la venue d’autres parasites.




Elle doit son surnom à son mode de déplacement, qui consiste à évoluer en file indienne. En effet, à l’arrivée du printemps, les chenilles quittent leurs nids, situés aux extrémités des branches, et gagnent le sol pour trouver refuge dans un trou le temps d’atteindre leur stade final d’évolution.
Transformé en papillon nocturne, l’insecte aura à l’instar de ses semblables vivant la nuit une durée de vie très courte. Ne s’alimentant pas, il se consacrera exclusivement au renouvellement de l’espèce, déposant à son tour ses œufs sur les rameaux des arbres.

Mais, la Thaumetopoea pityocampa, sous sa forme larvaire, ne s’en prend pas seulement à la flore. Dotée de poils urticants, elle peut provoquer chez l’homme, ainsi que chez certains animaux domestiques, des démangeaisons, des réactions allergiques, voire des problèmes ophtalmologiques et respiratoires.

On possède malheureusement peu de moyens de défense pour freiner la prolifération de ces larves. Si la surface infestée est relativement restreinte, la destruction des nids et des pontes peut être suffisante. Des traitements chimiques existent, mais leur pulvérisation causerait des ravages similaires à ceux générés par les pesticides.

Déjà bien implantée sur le territoire français, notamment dans les vallées de la Loire et du Cher, le Massif central, le Jura et les Alpes, la processionnaire du pin envahit désormais la région Ile-de-France. Cette propagation, qui prend des proportions préoccupantes, devrait encore s’accentuer à l’avenir sous l’effet de la hausse globale des températures.
Cécile Cassier


<H5>1- La défoliation désigne la perte des feuilles d’un arbre.</H5>











</H4>

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[img]http://yelims5. Fanfan

j'en parlais justement hier avec Duvallon qui en a beaucoup, le soucis avec ces chenilles est qu'elles sont très dangereuse pour nos poilus, voire mortelles !!!
alors je me permet de compléter ton sujet avec ...


Il faut impérativement supprimer les nids de chenilles processionnaires qui se trouvent encore dans vos pins avant fin février. Elles quitteront leurs repaires aux premiers jours de beau temps à la queue leu leu. Leurs poils sont particulièrement urticants, ne les touchez pas!
Lao Tseu l’a dit, il faut apprendre à connaître son adversaire si on veut le vaincre.
Voici donc quelques informations sur la biologie de ce charmant lépidoptère.
Biologie
Un beau soir d'été, les papillons processionnaires sortent de terre. Le mâle et la femelle s'accouplent dans la joie et la bonne humeur. Le pauvre mâle, exténué, meurt un ou deux jours plus tard.
La femelle s'envole et va pondre entre 70 et 300 oeufs sur une branche de pin. Son travail accompli, elle meurt à son tour.
Les chenilles éclosent 30 à 45 jours après la ponte. Elles se nourrissent avec les aiguilles du pin, et restent reliées entre elles par un fil de soie.
Au cours de leur croissance, les chenilles changent de couleur et ont de plus en plus de poils. (jusqu'à 1 million par individu). Il arrive qu’ils se cassent et que certains s’envolent avec le vent. Ils peuvent provoquer des problèmes de santé aux hommes et aux animaux.
Durant toute leur croissance, les chenilles construisent un abri en soie en automne, sur la branche d'un pin qui les nourrit. Elles passent l'hiver dans cet abri, ne sortant que les nuits les plus chaudes pour entretenir leur nid et se nourrir.
Au printemps, la colonie conduite par une femelle quitte l'abri et se dirige vers le sol. C'est la procession de nymphose: toutes les chenilles se tiennent les unes aux autres et se déplacent en longue file. Une file peut compter quelques centaines de chenilles. Au bout de plusieurs jours, elles s'arrêtent dans un endroit bien ensoleillé. Chacune d'entre elles s'enfouit alors dans un trou de 10 à 20 cm.
Deux semaines plus tard, les processionnaires ont tissé des cocons individuels et se transforment en chrysalides pour quelques mois, voire quelques années. Un soir d'été, les papillons sortent alors de terre...


Les dangers
Le danger des chenilles processionnaires provient de leur manipulation qui entraîne la libération du venin après que les poils se sont rompus. Ce venin a la capacité de détruire les tissus (on parle de nécrose tissulaire).
Il faut également préciser que le simple fait de se tenir au-dessous d'un nid de chenilles processionnaires est suffisant pour présenter les signes suivants:
Irritation accompagnée de démangeaison plus ou moins importante.
Présence de lésions oculaires parfois très grave.
Survenue d'un oedème au niveau de la langue.
Pour un chien, le fait d'avaler une chenille processionnaire peut être mortel.
Traitement
En cas de lésions buccales, et particulièrement chez les jeunes enfants, il est nécessaire de pratiquer un nettoyage immédiat de la bouche avec un gant humide, et de demander une consultation en urgence.
Le contact du venin de la chenille processionnaire avec l'œil exige un rinçage immédiat à l'eau claire, pendant quelques minutes.
Prévention
Il est nécessaire de faire supprimer les «nids de chenilles» sans attendre qu'un éventuel accident ait lieu, en faisant intervenir, par exemple, les pompiers

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Boooh ! ça fait peur ces chenilles. affraid

J'ai lu des cas de chats qui ont eu de graves problèmes à la langue à cause de ces bestioles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ma mère a croisé récemment une dame qui avait un trés jeune cocker dont la langue est trés amputée à cause d'une chenille processionnaire qui lui a completement nécrosé la langue, il a eu de la chance il a survécu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
study



Bonne idée de parler des chenilles processionnaires car elles sont un réel danger tant pour nous que les animaux.


site très intéressant à lire attentivement
(je leur demande si nous pouvons copier directement leur texte)
http://www.poisoncentre.be/article.php?id_article=21

autre plus simple
http://www.jardin.ch/dossiers/processionnaire.html









Cette chenille est assez facile à reconnaître par sa couleur, ses poils (dont chacun est relié à une glande contenant du venin!), et peut être les verrez-vous en plus se déplacer les unes derrière les autres.

Seule la chenille est dangereuse. Le papillon est inoffensif.

Le danger provient de leur manipulation qui entraîne la libération du venin après que les poils se sont rompus.
Ce venin a la capacité de détruire les tissus (on parle de nécrose tissulaire).
le simple fait de se tenir au-dessous d'un nid de chenilles processionnaires est suffisant pour qu'il y ait danger.



Symptômes
Irritation accompagnée d'un prurit (démangeaison) plus ou moins important
Présence de lésions oculaires parfois très graves (généralement chez enfants en bas âge Survenue d'un oedème au niveau de la langue (oedème lingual)
Signes d'asthme
Pour un chien, le fait d'avaler une chenille processionnaire peut être mortel (car à l'origine d'une nécrose (destruction) de la langue à l'origine d'une impossibilité de boire).

Il peut même y avoir un état de choc se traduisant par l'impossibilité pour les principaux organes d'assurer leur fonction vitale. Il est alors nécessaire de réagir très rapidement car la vie du patient est en danger.


Traitement
En cas de lésions buccales (chez l'homme comme l'animal) il est nécessaire de pratiquer un nettoyage immédiat de la bouche (avec un gant humide), et de demander une consultation en urgence.
Le contact du venin de la chenille processionnaire avec l'œil exige un rinçage immédiat à l'eau claire, pendant quelques minutes. Chez un asthmatique, le médecin prescrira des antihistaminiques.

Dans tous les cas voir un médecin ou les urgences sans attendre.




Prévention
Si vous voyez des nids chez vous, appeler les pompiers. N'attendez pas que les chenilles sortent de leur nid.



Evil or Very Mad

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[IMG]http://smileys.

je vois que tt le monde s'y est mis alors que je rêvais !


tant pis et tant mieux : mieux vaut appuyer sur le danger de ces chenilles.



pale

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[IMG]http://smileys.[IMG]http://smileys.[IMG]http://smileys.[IMG]http://smileys.[IMG]http://smileys.[IMG]http://smileys.[IMG]http://smileys.

sacrée Janick !! [:ayalou]

par contre je crois qu'il serait bien de mettre un post dans la rubrique santé ... car effectivement ce sujet soulevé par Fanfan est trés important et pas encore traité sur notre forum, je m'y colle ou tu t'y colles ???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.