Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Héloïse1

Betta de la semaine n°12: HM Super Black

Messages recommandés

Il était difficile de trouver un autre betta de la semaine après celui-ci mais bon il est tout de même resté longtemps...

Voici donc le HM Super Black élevé par Aquastar:



Le travail pour obtenir un tel noir est monstrueux mais en plus la forme est tout simplement superbe.

En chipotant, on trouve tout de même quelques défauts:
- premier rayon court dans la dorsale
- anale un tout petit poil trop longue
- très léger manque de coloration dans la pelvienne
mais bon c'est vraiment chipoter...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Techniquement un superblack mâle par les souches que les est orientaux ont est réellement "Stérile" (Féconditée < 95%)
Après peut être qu'il y a eu des news durant mon absence Wink

Allé le mois prochain on met mon CT qui c'est rebatisé en QDP pendant mon absence

lol! lol! lol! lol!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pourtant Henry Yu a reproduit des CT Superblack dans le but de mieux fixer la couleur...
On voit aussi très régulièrement des reproduction de PK Superblack...

Traduction faite par Johan en 2006 d'un article de BettySplendens:

Le noir est un nouveau développement, un poisson très foncé issu de mélano et de metalique. Ces poissons combinent le noir profond (foncé) du mélano et le type metalique, qui est à l'origine un hybride.
Cette lignée produit de bons bettas noirs foncés, en utilisant le copper en lieu et place du Steel, permettant d'éliminer en grande partie l'iridescence bleue. Cette dernière est remplacée par l'iridescence cuivrée, ce qui n'est en rien dramatique. L'apparence finale est un betta très foncé, noir uni. La meilleure partie est que les femelles superblack sont souvent capable de produire un frai, ceci dépendant de leur degrés d'iridescence cuivrée. Plus une femelle aura d'iridescence cuivrée, plus elle aura de chance d'etre fertile. Les éleveurs de Superblacks ont acquis un oeil exercé, pour reconnaitre les femelles succeptibles de se reproduire, de celles qui se rapprocheront plus de la femelle mélano standart.

Donc, les mâles apriori ne posent pas de problème, éventuellement quelques femelles.

Après, il est possible de ne pas avoir de chance et de tomber sur un mâle stérile et/ou pas doué.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eldaril a écrit:
Pourtant Henry Yu a reproduit des CT Superblack dans le but de mieux fixer la couleur...
On voit aussi très régulièrement des reproduction de PK Superblack...

Traduction faite par Johan en 2006 d'un article de BettySplendens:

Le noir est un nouveau développement, un poisson très foncé issu de mélano et de metalique. Ces poissons combinent le noir profond (foncé) du mélano et le type metalique, qui est à l'origine un hybride.
Cette lignée produit de bons bettas noirs foncés, en utilisant le copper en lieu et place du Steel, permettant d'éliminer en grande partie l'iridescence bleue. Cette dernière est remplacée par l'iridescence cuivrée, ce qui n'est en rien dramatique. L'apparence finale est un betta très foncé, noir uni. La meilleure partie est que les femelles superblack sont souvent capable de produire un frai, ceci dépendant de leur degrés d'iridescence cuivrée. Plus une femelle aura d'iridescence cuivrée, plus elle aura de chance d'etre fertile. Les éleveurs de Superblacks ont acquis un oeil exercé, pour reconnaitre les femelles succeptibles de se reproduire, de celles qui se rapprocheront plus de la femelle mélano standart.

Donc, les mâles apriori ne posent pas de problème, éventuellement quelques femelles.

Après, il est possible de ne pas avoir de chance et de tomber sur un mâle stérile et/ou pas doué.


Ok, mais il explique comment il "triche" rien de plus...
Après on m'a dit que SPBxSPB = 0
donc je verifierai mes sources la prochaines Wink

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il explique d'où viendrait le superblack et comment réduire le soucis de manque de fertilité des femelles issus d'une lignée mélano.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Oui.

Il faudrait que je me re-penche la dessus. J'avoue ne plus trop me souvenir, étant plus attiré par les couleurs style opaque, j'avais dû traduire cela, à l'époque, pour rendre service à quelqu'un.

Maintenant, on sait que pour avoir des femelles porteuses mélano non stériles, on fait appel à des bleus aciers (par exemple). On obtient donc des femelles melano porteuses bleus aciers (cela est visible dans le phénotype), mais je pense que pour améliorer la couleur noire, il a utilisé du copper, ce qui a été, peut être, une des étapes de la création des superblack.

Ce n'est que des suppositions, cela n'a aucune valeur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.