Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Héloïse1

L'éclairage

Messages recommandés

L'éclairage d'un aquarium n'a pas pour unique but de mettre en valeur les poissons et les plantes mais aussi de créer une alternance jour / nuit essentielles à l'équilibre des poissons et des plantes ainsi qu'à la photosynthèse de celles-ci.

Durée d'éclairage

Par assurer un bon rythme biologique, l'éclairage doit être être allumer 10 à 12h par jour à heure régulière; l'installation d'une minuterie (5€ en magasin de bricolage) est vivement recommandé.
Si votre aquarium possède plusieurs système d'éclairage, il est intéressant de prévoir un léger décalage d'allumage et d'extinction entre les différents système afin de diminuer le stress des poissons engendrés par l'allumage brusque de l'éclairage. Pour les même raison, un éclairage de nuit bleu est le bienvenue.

L'intensité lumineuse

Les plantes ont besoin de lumière pour réaliser leur photosynthèse et donc croître; ainsi, la qualité de l'éclairage est primordiale pour leurs bonnes santé et croissance.

L'intensité lumineuse nécessaire pour les plantes est de l'ordre de 35 à 40 lumens par litre d'eau mais si la hauteur d'eau est supérieur à 50cm, la source lumineuse devra être plus puissante afin que les plantes du fond puissent obtenir assez de lumière pour leur photosynthèse.

Les tubes fluorescent ont une intensité lumineuse de 70 lumens, donc, un tube de 30W va produire 2100 lumens ce qui est bien pour un 60L.
On peut en déduire qu'un éclairage d'1W pour 2L est convenable pour un aquarium planté classique.

On en découle le tableau suivant:

Intensité lumineuse Puisance
Eclairage faible 17.5 lumens/L 1W / 4L
Eclairage moyen 35 lumens/L 1W / 2L
Eclairage fort 70 lumens /L 1W/L


La température de couleur

Les lampes adaptées à la culture des plantes ont une température de couleur entre 4000 et 9000°K, l'idéal étant de se reprocher de 6500°K qui correspond à la lumière du jour émise par le Soleil.
Cette température de couleur de 6500°K a aussi un avantage esthétique: elle offre une lumière blanche tandis qu'une température de couleur de 3000°K va donner une couleur tirant sur le jaune/rouge et de 8000°K sur le bleu.

Afin d'avoir le spectre de couleur le plus complet possible et de maximiser la pousse des plantes, dans le cadre d'un bac hollandais, il est recommandé d'associer des tubes horticoles de 8500°K avec des tubes "daylight" de 6500°K.

L'indice de rendu des couleurs

L'IRC repose sur l'équilibre entre les différentes couleurs qui composent le spectre de la lumière blanche et caractérise les capacités de la lampe à restituer fidèlement les couleurs.
L'IRC idéal est égal à 100%, ce qui équivaut au soleil au zénith. En dessous, les objets seront perçus par l'oeil humain comme légèrement bleutés ou rougeâtres même si la lumière est blanche.

Bien que l'IRC soit essentiellement lié à des critères esthétiques, il devra être supérieur à 80% (gamme 1A et 1B dans le commerce) pour obtenir de bons résultats en matière de photosynthèse et pour que les poissons apparaissent sous leurs teintes réelles.

Pour les lampes fluocompactes, une référence en 3 chiffres peut être indiquée sur le culot de la lampe. Cette référence correspond à l'IRC et à la température de couleur de la lampe.
860 correspond à un IRC compris entre 80 et 89 et une température de couleur de 6000°K.
865 correspond à un IRC compris entre 80 et 89 et une température de couleur de 6500°K.

Les différents types de lampes

Les lampes à incandescences utilisées dans les luminaires classique ne sont pas adaptés à l'aquariophilie: elles n'émettent pas les longueurs d'ondes propices à la croissance des plantes et produisent beaucoup de chaleur.

Les tubes fluorescents

Les tubes fluorescents sont le système d'éclairage le plus utilisé en aquariophile, ils ont aussi un très bon rapport qualité/prix, produisent peu de chaleur et consomment relativement peu d'électricité.

Ils existent en plusieurs longueurs, diamètres, température de couleur et puissances, préférez toujours le plus long possible pour votre aquarium afin d'avoir un rendement lumineux meilleur.

Ainsi, vous avez plusieurs possibilité avec les tubes fluorescents: coupler un tube horticole avec un tube lumière du jour ou utiliser des tubes à larges spectres spécialement étudiés pour l'aquariophilie de type T8 ou T5.

Les tubes T8 sont d'un diamètre standard de 26mm, ils s'utilisent avec un ballast magnétique devant disposer d'un starter.
Les tubes T5, d'un diamètre plus fin (16mm) et plus petits, ont une meilleur puissance lumineuse, consomment moins, durent plus longtemps et ont aussi l'avantage de s'utiliser avec des ballasts électriques qui évitent le scintillement à l'allumage.

A noter que la longueur des tubes va de pair avec leur puissance:

T8 T5
8W 30cm 24W 55cm
15W 45cm 39W 85cm
18W 60cm 54W 115cm
25W 75cm 80W 145cm
30W 90cm
36W 120cm
58W 150cm


Les fluocompactes

Dit aussi ampoules économiques, elles ont fait leur apparition sur le marché aquariophile depuis quelques années.
Plus petites que les tubes fluorescent classiques, elles n'en sont pas moins de tubes fluo repliés en U ou spiralés qui permettent d'obtenir une puissance lumineuse équivalente en prenant moins de place.

Les fluocompactes sont essentiellement utilisées pour l'éclairage de petits bacs mais il faut rester vigilant à l'achat en choisissant bien une dont la température de couleur est de 6500°K, dans les commerce, elles sont souvent nommée ampoules "daylight".

Les HQL

Autrefois très utilisé en aquariophilie, les lampes à vapeur de mercure sont disponibles en plusieurs puissances, les plus courantes étant 80 et 125W.

Bien qu'elles permettent d'éclairer des aquariums profonds de 60cm et plus, contrairement aux tubes fluorescents, elles présentent de nombreux inconvénients: rendement lumineux et IRC faible (prévoyez 2W / 3L), basse température de couleur (3000 - 4200°K), éclairage très orienté qui n'éclaire qu'une largeur de 50cm et effet visuel jaunâtre.

Elles peuvent toute fois se révéler intéressantes pour les bacs pronfonds si elles sont combinés à des tubes fluorescents.

Les HQI


Les lampes à vapeur d'halogénures métalliques remplacent de plus en plus souvent les HQL. Plus puissantes, avec une surface d'éclairage plus large et un spectre plus proche du Soleil (4200 - 11000°K mais choisissez 5000 - 6000°K), elles ont par contre l'inconvénient d'être assez chers et lourde, il faut donc prévoir une fixation solide.

Une ampoule de 150W va permettre d'éclairer une surface de 0,5m² avec une profondeur de 70cm, elles sont donc idéal par éclairer un grand aquarium avec une profondeur importante.

Cependant ce type d'éclairage nécessite un bac ouvert et doit être placer à 30 voire 50 cm de la surface de l'eau à cause de la forte chaleur dégagée par ces lampes qui endommagerait les plantes et élèverait la température de l'eau.

Les LED

Les diodes électroluminescentes apparaissent depuis quelques temps sur le marché de l'éclairage aquariophile.

Il faut distinguer les LED a but purement décoratif, qui permettent de mettre en valeur des éléments du décor ou de créer un éclairage nocturne, au LEDs haute puissance tout à fait capable de remplacer un éclairage classique qui permettent d'associer des spectres différents et, même, de les moduler avec l'intensité tout au long de la journée.

Avec une faible consommation énergétique et une longue durée de vie, ce système récent a encore toutefois un coût élevé.

Pour connaître le nombre de LED nécessaire, il faut regarder leur puissance lumineuse et se reporter au premier tableau.

Choisissez par contre uniquement des LED de couleur blanc froid ou daylight.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.