Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Boochka

Etat de santé grave (foie). Edit : RIP.

Messages recommandés

Bonjour tous.

Certains l'ont peut-être déjà lu dans Humeur du jour. Cela pourra peut-être aider un autre rat dans la même situation, car pour moi le bon diagnostique a été posé trop tard.

Mon rat Automne (1 an et 7 mois) est au plus mal, voilà les détails :

Mardi 13 mars : je remarque (ce qui ne m'avait pas sauté aux yeux la veille) qu'il a de la peine à se déplacer. Je pense tout de suite à une paralysie et je prends RV le soir-même.
Bilan :
Après radio, examen complet, Automne présente des soucis de transit car ses intestins sont remplis de bulles d'air, ce qui le gêne, et qui explique sa locomotion difficile. Pas de problème niveau nerveuse ou osseux.
Traitement : Marb*cyl et R*ngeur-Digest tous les jours pendant 8 jours.

Son état s'améliore sur les jours 2 / 3 /4 du traitement.

Jour 5 : Rechute de son état, et jour 6 même état qu'au départ, voire même pire.
Re-véto (un autre) mardi 20.
Bilan :
Avis différent du premier : souci de foie (Automne est un peu grassouillet, mais je le trouve de bon gabarit, et son frère fait le même poids avec davantage de musculature) qui est plus gros que la normale à la palpation. L'origine serait une alimentation trop riche (pourtant mélange avec taux adapté, mais il doit trier un peu).
Symptômes : locomotion très pénible, amaigrissement mais toujours le même poids environ, déshydratation et hypothermie.
Traitement : il m'a proposé que je le réhydrate par injections toutes les 2h et que je le mette devant une lampe chauffante pour augmenter sa température corporelle. J'ai voulu tenter à la maison pour ne pas le séparer des autres et surtout de son frère.

Arrivée à la maison je l'installe dans une autre cage avec juste son frère, à manger et à boire.
Même avec toute la volonté que j'avais je n'ai pas réussi à lui faire la première injection, et les suivantes non plus (mon chéri n'a pas réussi non plus). Je pensais surmonter ma phobie des piqûres et parvenir à passer au-delà pour son bien, mais je n'ai pas réussi et je m'en veux tellement de l'avoir laissé dans cette état toute la nuit...

Le lendemain (mercredi 21 matin) je retourne dès l'ouverture au cabinet pour le déposer et qu'ils le traitent et le gardent en observation.
Résultats au téléphone (pas l'idéal mais bon) :
- mercredi milieu d'après-midi : pas d'amélioration
- jeudi matin : idem, voire même une aggravation, mais ils le gardent 24h de plus pour atteindre les 48h d'observation

Pour le véto, l'issue ne serait pas joyeuse, et il présage d'éventuelles lésions cérébrales par la suite.

Je dois le rappeler demain matin pour prendre les nouvelles. Je me dis qu'après 48h sans amélioration, il n'y a aucune chance que mon loulou fasse de vieux os.

Je m'interroge : je n'ai pas vu mon Automne depuis 36h, il est tout seul et en sale état à 45 minutes de chez moi. C'est un rat assez indépendant et qui n'apprécie pas forcément les papouilles et le contact, mais qui ne s'enfuit pas non plus pour les éviter. On va dire indifférent.
Si son état n'est pas mieux demain, j'ignore ce que je dois faire.
Prendre la décision de le faire partir (et est-ce la peine qu'il souffre encore 12h de plus le temps que je puisse partir du travail et rejoindre la clinique "juste pour ça") ? C'est pas une super décision à annoncer au téléphone au véto...
Le reprendre à la maison et le chouchouter (il avait de l'appétit avant de l'amener de nouveau mercredi matin), le nourrir et l'abreuver à intervalles réguliers, tout en sachant qu'il va dépérir et que je ne saurai pas évaluer à quel moment il a besoin de manger / boire ? Combien de temps il tiendrait comme ça ?



A côté de ça, j'ai été complètement abattue en voyant que je ne pouvais pas le réhydrater moi-même, et aussi en le laissant sans lui faire de câlin pour l'observation à la clinique (considération peut-être uniquement humaine).
Mais j'arrive à penser à autre chose quand je suis au travail ou à la maison, et même à l'adoption future d'un autre loulou pour maintenir mon groupe à 4 (ça m'aiderait à passer à autre chose je pense, et d'autres loulous ont besoin d'une famille sans délais), je me trouve cruelle.
Je ne suis pas du genre à attendre 107 ans avant de réadopter d'autres loulous, mais là je me trouve vraiment hard. Pourtant quand je pense à lui tout seul là-bas et en piteux état je me remets à pleurer...



Tout ça pour chercher des réponses à l'appel fatidique de demain, pour soulager un peu mon coeur, penser à lui, et aussi donner des infos de santé qui pourraient être utiles à d'autres ratoux.

Merci de m'avoir lue, c'est déjà beaucoup.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
penser a adopter quand on voit un de ses rats partir, ça permet de se projeter du coté de la vie. ça n'empeche pas d'aimer le rat malade, même si c'est pas LE rat de notre vie.

après je ne sais pas, j'aime être là aux euthanasies de mes animaux, j'ai l'impression de ne pas les laisser tomber, et je suis toujours contrariée de ne pas avoir pu être là pour un de mes rats (euthanasié pendant une opération). Mais pour d'autres, je comprends que ça soit trop dur et qu'ils n'en ressentent pas le besoin.



Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation :
penser a adopter quand on voit un de ses rats partir, ça permet de se projeter du coté de la vie. ça n'empeche pas d'aimer le rat malade, même si c'est pas LE rat de notre vie

Oui c'est un peu ça, même si je les aime tous pareil, aucun n'est LE rat de ma vie.

Pour la seule fois où j'ai dû faire euthanasier un rat (ma seconde rate est morte à la maison) j'ai dit à la véto que j'avais beaucoup de mal avec les piqûres et que je risquais de me sentir mal. Elle m'a pris ma louloute des mains, elle qui se débattait pour m'attraper les doigts et rester près de moi, et elle est partie avec, je n'ai même pas su comment elle a procédé pour la faire partir.

Après ça je me suis dit que je serai toujours avec eux pour les derniers instants.

En ce qui concerne Automne, je me demande si c'est bien nécessaire de le garder en vie 10h de plus, entre le moment où j'appellerai et celui où je pourrai être à la clinique après mon travail. Tout ça pour lui faire un câlin dont il n'a peut-être pas besoin. C'est dur...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
je en sais pas trop que te conseiller.
juste je te souhaite bon courage pour cette épreuve difficile...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Comme l'a dit Stik tu n'est pas mauvaise parce que tu pense à adopter un autre rat. Lorsque ma dernière rate est morte j'ai chercher une nouvelle rate à peine quelques heures après, et l'ai adoptée en fin de journée. ça ne m'a pas empêchée de pleurer et de rester avec ma rate.
Sinon dans cette situation je ne sais pas trop quoi te conseiller non plus.. Tiens nous au courant de ce que te dis le véto

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Merci de vos réponses les filles.

J'ai rappelé le véto ce matin, son état n'est toujours pas meilleur après 48h, il empire, même, et les lésions seront irréversibles. C'est pas une vie pour lui.

J'ai donc pris RV pour l'euthanasier ce soir, après mon travail... Ça va être une soirée pleurs, j'aime pas me montrer dans cet état devant les gens, mais tant pis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je pense que c'est la meilleure décision vu que son état empire, ça ne sert à rien de le laisser souffrir plus longtemps. Je te souhaite beaucoup de courage, ça va pas être facile pour toi ce soir

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Plein de courage à toi ! Je pense que c'est la meilleure solution pour lui.

Gros bisous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bon, ben voilà, fini.
Étonnamment je suis pas super triste, mon quota de larmes de la semaine devait être épuisé. En fait je suis surtout trèèès soulagée qu'il soit parti. Mon pauvre Automne, dans quel état il était... Je suis contente d'avoir pu être avec lui.
Je ne sais pas s'il craquottait des dents parce qu'il était content que je sois là ou parce qu'il était très mal, on ne le saura jamais.
J'espère que le laisser en vie 10h de plus, pour que je puisse être avec lui, lui a été bénéfique niveau moral, enfin, je sais pas trop comment l'expliquer.
J'ai du mal à parler de lui de vive-voix, par écrit c'est bien mieux. En revanche, j'ai été plus forte que je ne pensais l'être dans une telle situation.
Merci de vos messages que j'ai lus avant de partir du travail.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

RIP Sad


La fin des fois est tellement difficile que le sentiment de soulagement n'est que naturel...

Courage et bisous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je viens de lire ton post Boochka...C'est bien triste, mais tu as bien fait. Il aura été chouchouté jusqu'au bout.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon courage Boochka, c'est dure mais tu as bien fait

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
je suis vraiment désolée pour ton ratou.... mais tu as fait le bon choix...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...