Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Robert1

Questions sur les Mandarins

Messages recommandés

A MEDITER:

"Nous le savons: la terre n'appartient pas à l'homme, c'est l'homme qui appartient à la terre. Nous le savons: toutes choses sont liées. Tout ce qui arrive à la terre arrive aux fils de la terre.

L'homme n'a pas tissé la toile de la vie, il n'est qu'un fil de tissu. Tout ce qu'il fait à la toile, il le fait à lui-même."


Seattle, chef indien Suquamish

"Vous avez remarqué que toute chose faite par un indien est dans un cercle. Nos tipis étaient ronds comme des nids d'oiseaux et toujours disposés en cercle. Il en est ainsi parce que le pouvoir de l'Univers agit selon des cercles et que toute chose tend à être ronde. Dans l'ancien temps, lorsque nous étions un peuple fort et heureux, tout notre pouvoir venait du cercle sacré de la nation, et tant qu'il ne fut pas brisé.

Tout ce que fait le pouvoir de l'Univers se fait dans un cercle. Le ciel est rond et j'ai entendu dire que la terre est ronde comme une balle et que toutes les étoiles le sont aussi. Les oiseaux font leur nid en cercle parce qu'ils ont la même religion que nous. Le soleil s'élève et redescend dans un cercle, la lune fait de même, et tous deux sont rond.

Même les saisons forment un grand cercle dans leur changements et reviennent toujours là où elles étaient. La vie de l'homme est dans un cercle de l'enfance jusqu'à l'enfance, et ainsi en est-il pour chaque chose où l'énergie se meut."


Hehaka Sapa, ou Black Elk, indien Oglala, branche des Dakotas (Sioux)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1) ne t'inquiete pas ils vont vite s'habituer. les meins dorment sur les perchoirs et ils sont dehors.

2) Tout ce petit monde va cohabiter de façon pacifique, quelques chamailleries, mais rien de bien grave.

3) Le probleme avec les mandarins, c'est qu'ils sont extremement prolifiques. Pour leur bien être je dirai une dizaine.

4) tu peux mettre des moineaux du japon, des becs d'argents, et tout autres oiseaux a becs droits, sensiblement de même taille. Il ne faut pas les mettre directement avec tes oiseaux, il faut faire une quarantaine. Car les nouveaux arrivants pourraient etre porteur de maladie, et donc le transmettre a tes pensionnaires.

voila si tu as d'autres questions

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Merci beaucoup Romain pour ces réponses!
J'avais peur qu'il faille opérer à une séparation entre "petits et grands" et la, matériellement, trop compliqué pour moi...

Tu me dis que tes mandarins sont dehors et cela m'intéresse:
Si je fabrique une volière extérieure, puis-je mettre mes mandarins dehors en sachant que:

Hiver -5°C au minimum et été rarement plus de 40°C sous abri. De toute façon si je dois faire une volière, je mettrais un isolant multi feuilles sous toit.
Les jours de Mistral peuvent être très froids et violents.
Quelles sont les règles de base à suivre?

Cordialement et A+
Robert

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Salut Robert !
l'ennemi des volières extérieur est sans aucun doute les courants d'air !
il faut que le nord et l'ouest soit en panneaux rigides si possible en bois qui est un très bon isolant .
l'Est et le Sud peuvent rester en grillage (bien que l'hiver je met des bâches plastic pour le froid )
la normandie a souvent des températures négatives à -10 -15 voir plus ! affraid
ma volière comporte une isolation intérieur en dalle de plancher qui isole bien et pas très couteuse !
voilà si tu veux d'autres détails n'hésites pas ! wink

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Merci Marc!
Effectivement, les vents dominants ici sont au nord-ouest (Mistral) et même quand l'hiver il fait 5 à 6°C, avec le Mistral, les températures ressenties sont glaciales contrairement à l'idée répandue qu'il fait toujours chaud dans le Var... C'est grand soleil mais avec un froid glacial et sec.
Les vents de sud/est amènent la douceur mais aussi la pluie avec, au début de l'automne, de jolies tempêtes appelée "larguade" et il n'est pas rare que les bateaux se retrouvent au sec sur les plages.
Les mois de décembre, janvier et février peuvent être très froids et le souci à mon avis dans ma région sont les amplitudes thermiques fin de l'hiver, début du printemps.
Tu pars le matin au boulot avec une température à 2-3° et à 12-13h, tu enlèves pull, polaire et blouson car la température est remontée à plus de 20°C et réciproquement quand le soleil se couche.
Idem à l'approche de l'arrivée du froid vers mi-novembre, c'est binaire de chez binaire.
D'un jour à l'autre, tu passes de la douceur au froid directement sans phase progressive de descente des températures.
C'est pour cela que pour des oiseaux dits exotiques, je me posais des questions quant à de l'élevage en extérieur...
Il faudrait donc que je ferme en panneaux le nord et l'ouest et que je grillage le sud et l'est.
Cependant, il faudra absolument que j'isole au mieux le dessous du toit sinon l'été, bonjour la cocote minute.
Une volière extérieure me permettrait de garder quelques oiseaux en intérieur (environ 10 comme me le suggérait Romain) et mettre le reste dehors à la belle saison afin de les habituer progressivement.

(Entre parenthèses)
Même si je suis varois de naissance, je connais la Manche!
Mon père est de Cherbourg et je passais mes vacances scolaires l'été au frais, à Bretteville en Saire et au Vast, petits bleds des alentours de Cherbourg.
Je continue toujours de passer mes étés au frais puisque j'ai épousé le Finistère depuis 17 ans maintenant... lol

A bientôt!
Robert

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.