Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
artania

haplopelma lividum

Messages recommandés

FICHE HAPLOPELMA LIVIDUM


A RÉSERVER A DES ÉLEVEURS TRÈS EXPÉRIMENTÉS.


Connue sous le nom de Lampropelma violaceopedes à sa découverte, puis nommée Melopoeus lividus, elle est décrite en 1996 par Smith sous son nom actuel.

1° FICHE D'IDENTITÉ

Embranchement: Arthropode
Classe: Arachnidae
Ordre: Aranae
Sous-Ordre: Mygalomor
Famille: Théraphosidae
Sous-Famille: Ornithoctoninae
Genre: Haplopelma

Type: Ovipare jusqu'à 100 oeufs par cocon.
Envergure: Taille moyenne, 6 à 7 cm de corps.
Durée de vie: De 10 à 15 ans pour une femelle.
Prix:
Milieu: Semi arboricole
Mode de vie: Nocturne
Hygrométrie: 80%
Température: Ambiante



2° DESCRIPTION

Cette variété de mygales réagit moyennement bien à la captivité, elle est en générale très agressive est rapide, mais peu avoir un comportement bien différent au sein de l'espèce. Introduite en élevage depuis peu.
Son agressivité se traduit par le fait qu'elle se dresse et essaie de mordre à la moindre alerte de plus son venin est fort actif chez l'homme; de nombreux cas de morsures sont recensés. En raison de son caractère variable, il convient de se méfier ce cette mygale et de ne pas chercher à la manipuler.
Vous connaitrez les réactions de votre spécimen en l'observant de manière générale car aucun sujet ne réagit de la même manière.
Caractérisée par une couleur toute particulière d'un bleu cobalt, variant un peu de la femelle au mâles qui sont un peu plus brun; elle est caractérisée comme une des plus belles mygales.
Étant donné leur morphologie et leur mode de vie, elles sont caractérisées de souterraine; elle sorte très peu, et ne permettent pas une très bonne observation.
Ce genre de mygales bouge beaucoup la nuit; elle est nocturne et ne sort pas la journée elle se tient a l'entrée de son terrier la soirée et la nuit.
Elle tisse beaucoup, renforce son terrier et fabrique souvent une toile d'alerte à la surface de son terrier.
La croissance est assez rapide et la mortalité faible.Il faudra attendre 3 à 4 années pour obtenir une Lividum adulte.
Son corps et ses pattes sont uniformément colorés d'un brun bleuté presque noir, agrémenté de reflets bleu métallique; très vifs après la mue et réactifs à la lumière du soleil. Le céphalothorax est un peu vert, cerclé de beige. La fovéa est très reculée vers l'abdomen. Le dessous de la mygale est uniformément noir.
Le mâle est plus terne comme les mygales asiatique en général. Les juvéniles ont le corps brun assez clair, "livide", les pattes présentent déjà des reflets bleus.



3°MILIEU NATUREL

L'haplopelma lividum habite les forêts pluviales de Thaïlande, de Birmanie ou de Malaisie.
Elle y creuse de profond terrier où elle se terre la plus grande partie de sa vie. Elle tisse de grandes toiles autour de sa caverne, posté souvent proche de l'entrée elle guette la moindre alerte.




4° MAINTENANCE

Un terrarium de 25X25X35 cm est suffisant pour un individu. Le substrat utilisé est principalement de la tourbe assez humide sur une épaisseur de 15cm minimum, afin que la mygales y creuse son terrier.
Les abris ne sont pas trop nécessaire étant donné qu'elle vit surtout dans son terrier. Placer un abreuvoir changé régulièrement, bien qu'elle ne boive presque jamais.
Placer le terrarium à une température moyenne (23°C à 26°C le jour, 20°C à 22°C la nuit).
La lumière importe peu, aucune installation n'est nécessaire, l'éclairage naturel d'une pièce suffit.
La ventilation est importante pour éviter la condensation.



5° NOURRITURE

Vorace, elle se nourrit de grillons, blattes (surtout ailées), criquets, difficilement de souriceaux... Pour les bébés, micro-grillons ou asticots.




6° MANIPULATION

Étant agressive, il n'est pas recommander de manipuler ce genre de mygales.

7° REPRODUCTION

La Lividum pond environ 100 œufs par cocon.
L'accouplement se passe souvent sans souci. A noter qu'un terrier est impératif à la réussite de l'accouplement qui ne marchera pas si la femelle ne peut se cacher.
2 à 5 mois après l'accouplement la femelle pond. 7 à 11 semaines plus tard les œufs éclorerons, il est alors préférable de séparé les mygalons de la mère pour des risques de cannibalisme courant chez les mygales
Il est préférable les œufs en incubateur après 6 semaines.




Voilà pour ce que je peut vous dire sur cette espèce fiche par moi même.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
merci pour cette fiche

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
wouha mais c'est une magnifique espèce

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
oui mais comme toute les mygales les plus belle sont les plus dangereuse !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
oui ca je sais

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...