Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Admin-magiefurets

Au royaume des sens chez le furet

Messages recommandés




Au royaume des sens

Un net & des informations

Ici, vous apprendrez quelles sont les performances sensorielles les plus importantes chez ces descendants des putois.

Comme on ne peut pas s'y attendre autrement chez ces descendants des putois, des animaux de la pénombre et de la nuit qui vivent et chassent dans des terriers sombres, les yeux ne jouent qu'un rôle secondaire chez les furets. Etant donné que les furets ne présentent que peu de staphyliers dans la rétine, on suppose qu'ils ne voient les couleurs que faiblement, voire pas du tout. Cependant, il paraît que les furets savent distinguer la couleur rouge.

Contrairement au sens de la vue, les sens de l'odorat et du toucher jouent un rôle prépondérant. Le sens de l'odorat est particulièrement bien développé chez les furets. Ce dernier ne les aide pas seulement dans la recherche de nourriture et de partenaires pour l'accouplement, mais également dans l'orientation et lors du classement dans la hiérarchie sociale des congénères et la reconnaissance des amis et des ennemis.

Les poils de tâtonnement des furets se trouvent à la tête, surtout au niveau des lèvres supérieures et au-dessus des yeux. Ils sont constamment en mouvement et aident les furets à s'orienter. Surtout dans l'obscurité, les poils de tâtonnement sont des auxiliaires indispensables pour se déplacer sans risque et évaluer les distances.

Leur sens du goût très bien développé est également indispensable pour survivre dans la nature. Grâce à ce dernier, les aliments contenant des substances toxiques peuvent être enregistrés et évités. Même les plus infimes altérations de l'odeur ou du goût d'un grumeau de nourriture sont suffisantes pour être qualifiées par le furet comme extrêmement dangereuses. Cela permet surtout aux furets d'éviter, à l'avenir, les substances qui leur ont déjà causé une mauvaise expérience au cours de leur existence.

Parmi les capacités sensorielles, le sens de l'ouïe est secondaire chez les furets. Entre eux, ces animaux communiquent par des sons de haute fréquence situés en-dehors de notre capacité de perception. L'entente acoustique entre ces animaux est alors pratiquement aussi importante que celle exercée par l'odorat. Les appels de détresse des jeunes furets tombés du nid, les cris de combat agressifs des animaux adultes et les signaux d'apaisement et d'accouplement peuvent être émis et perçus de manière différenciée. Les furets sont en mesure de capter même les plus faibles sources sonores de leur entourage.


Avez-vous un commentaire sur le sujet ?

Cliquer ici =

/viewtopic.forum?p=13417#13417

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.