Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
  • PlumeBlanche
    PlumeBlanche

    Que faire en cas de morsure de chien ou de chat ?

       (0 avis)

    La morsure d’animal errant ou domestique peut être mortelle s’il a la rage et que la plaie n’est pas traitée au bon moment et de la bonne manière. Il existe des soins que vous pouvez dispenser vous-même. Mais dans les situations les plus délicates, le recours aux professionnels médicaux est indispensable. Ils s’assureront, grâce à votre aide, d’appliquer les soins appropriés en fonction de ce qui s’est produit.

    Quelques notions sont à retenir si le cas se présente. Il faut, dans un premier temps, comprendre les risques que représentent ces incidents. Le premier soin concernera le nettoyage de la blessure. Cette étape est primordiale. Il est aussi nécessaire de suivre de près l’évolution de l’infection au cours des 48 heures qui suivent.

    morsure de chien et chat

    Vous avez été mordu par votre animal de compagnie ? Voici ce qu’il faut faire en cas de morsure de chien ou de chat.

    Les risques

    Les infections sont les plus fréquentes. Certaines bactéries sont transmises lors de la morsure. Le risque est plus important pour les blessures profondes et les incidents causés par les chats. D’éventuels écoulements de pus ou d’autres substances ne manqueraient pas de vous rappeler davantage la gravité de la situation. Vous devez faire très attention à ce que l’infection ne se propage pas.

    Le tétanos et la maladie des griffures de chat peuvent aussi être provoqués par les morsures. Il faudra s’assurer d’informer les autorités concernées pour éviter d’autres incidents. Éventuellement, vous pouvez emmener l’animal auprès d’un vétérinaire. Mais il faudrait déjà que vous puissiez le neutraliser sans vous faire mordre. Soyez très vigilant !

    Les morsures d’animal peuvent laisser des traces à vie. Bon nombre des mordus témoignent de séquelles d’ordre esthétiques. Elles sont plus courantes chez les femmes. Sinon, la plaie se situait au niveau de la tête ou des membres. Et dans d’autres cas, le mordeur était plus robuste ou l’infection était à un niveau de gravité très élevé.

    Les soins d’urgence

    Au cas où les secours mettraient un peu plus de temps à venir, certains traitements sont nécessaires pour éviter l’aggravation des risques. Commencez par une profonde respiration, cela peut aider. Prenez votre courage à deux mains et procédez aux soins de base pour réduire les risques d’infection.

    Le virus se transmet par la salive de la bête. Ce qui rend le cas de morsure très dangereux. Cela est valable pour tous les animaux, qu’ils soient domestiques ou errants. Le contact avec cette substance expose l’humain à un risque fortement élevé de transmission. Raison pour laquelle il faut nettoyer la plaie immédiatement après l’incident.

    La meilleure façon de procéder est d’appliquer du savon sur la blessure et d’effectuer un rinçage très abondant. Si certains corps étrangers s’y sont introduits, il faut les éliminer. Il suffit ensuite de sécher et d’apposer une solution antiseptique. Ceci fait, couvrir la blessure d’un pansement stérile. Dans le cas d’un saignement, les traitements d’urgence se limitent à la compression de la plaie. L’utilisation d’un linge propre est conseillée. Il faut surélever la zone touchée et alerter les services de secours.

    morsure de chien

    Recourir aux médecins soignants

    L’intervention du personnel médical est préconisée dans toutes les situations. Elle est impérative lorsque la plaie se trouve au niveau de la tête, du coup, des membres ou des articulations. L’importance des soins dispensés par les médecins dépend également d’autres facteurs plus spécifiques. Cela concerne notamment :

    -           La profondeur de la blessure,peu importe sa localisation

    -           Des corps étrangers persistants demeurant à l’intérieur de la morsure

    -           Le cas d’infection provoquée par le félin (il implique plus de risques), les bêtes errantes ou non identifiées

    -           Le cas d’immunodépression pour les atteints de diabète ou de SIDA

    -           Des rappels de vaccin non effectués (celui contre le tétanos)

    -           De réelles infections qui se manifestent par des symptômes tels que : douleur, rougeur, gonflement ou fièvre.

    Les traitements de base des professionnels de santé se résument à l’exploration et à la désinfection de la plaie. Les spécialistes en chirurgie n’interviennent que si le médecin généraliste le prescrit. Les points de sutures ne sont nécessaires que sur les morsures se trouvent sur le visage. Dans les autres emplacements, la blessure est exposée aux soins appliqués en plaies ouvertes.

    Les informations importantes à connaître avant la consultation

    Certains renseignements peuvent considérablement accélérer le traitement auprès des établissements de santé. Cela concerne entre autres les facteurs qui déterminent la nécessité du recours aux médecins. Ainsi, vous êtes invités à vous informer afin de simplifier le travail du traitant et favoriser le rétablissement de l’affecté.

    L’accompagnateur du malade est appelé à identifier l’animal responsable et l’heure de la morsure. La dernière information permettra d’établir un premier calendrier du temps qui s’est écoulé entre l’incident et les soins. Le carnet de vaccination de l’animal est à ramener auprès du personnel médical si possible. Il sera plus simple d’effectuer la vérification de l’historique de vaccinations de l’animal.

    Des mesures préventives à tenir compte

    Les morsures s’évitent en adoptant le comportement approprié envers la bête. Si elle ne se sent pas en danger, il n’y a aucune raison qu’elle soit tentée de vous mordre. La peur, la douleur et l’insécurité sont les principaux facteurs qui incitent un chat ou un chien à se défendre. Plus précisément, si vous envahissez son espace, attendez-vous à une attaque et non des caresses.

    Même si l’animal vous appartient, cela ne signifie aucunement que vous êtes immunisés. Votre vigilance est suscitée en permanence. Il faut surveiller chaque fait et gestes de votre compagnon. Il ne faut en aucun cas se laisser aveugler par votre attachement. En général, les victimes sont les propriétaires eux-mêmes.

    Avis aux parents : les enfants sont les plus exposés à ces risques de morsure. Ils ne savent pas quels comportements sont appropriés et lesquels ne le sont pas. S’ils se retrouvent seuls avec unanimal, ils peuvent agir de la mauvaise manière. Ce qui incitera la bête à développer davantage d’agressivité. Ce type de situation se présente malheureusement très fréquemment. D’où la volonté d’attirer tout particulièrement l’attention de tout adulte ayant comme responsabilité la surveillance des plus jeunes.

    Modifié par PlumeBlanche



    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    Il n’y a aucun avis à afficher.


×
×
  • Créer...