Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…

Messages recommandés

Bonjour tout le monde !

Dans le sujet "Alimentation" j'ai vu qu'il y avait une discussion qui était partie au sujet du livre de Charles Dantes "Un vétérinaire en colère". J'ai vu que Lupin et Kobi avaient lu ce livre et en avaient eu des opinion très différentes... alors, je me demandais si d'autres gens sur le site l'avait lu et ce qu'ils en avait pensé.

J'ai lu ce livre il y a pas très longtemps et ça m'a beaucoup secoué. La conclusion du livre, en gros, c'est "Si on aimait les animaux, on en aurait pas...". Comme ça, on peut se dire que c'est un peu extrêmiste, mais après avoir lu ses réflexions, on peut effectivement se poser la question.

L'auteur parle de plusieurs sujets, pas juste des chiens et des chats, mais aussi des chevaux, des animaux exotiques, des poissons, des lézards, etc. Et pour avoir travailler dans une boutique de toilettage où j'ai vu toutes sortes de maîtres et d'animaux (et ceux qui font toiletter leurs animaux ne sont pas les pires, puisqu'ils sont prêt à mettre un peu d'argent pour eux), je dois avouer une chose : ce n'est pas tous les animaux qui sont bien traités. C'est même, à mon avis, une minorité. Peut-être que j'exagère. Mais même sans être maltraité (avoir à manger, à boire, un toit, etc.), je pense que beaucoup d'animaux n'ont pas une vie idéale... c'est vrai qu'un chien énorme qui est pogné pour vivre dans un appartement où il n'a pas de cour, c'est plate pour lui... ce n'est pas tous les maîtres qui se donnent la peine de faire faire un vrai exercice à leurs animaux. En plus, je crois que plusieurs maître négligent la psychologie de leur animal. Oui, un chien peut manger, faire de l'exercice et être physiquement bien, mais il peut ne voir jamais ses congénères ; il n'a jamais de travail "mental" à faire (on ne lui apprend rien) ; il n'a aucune fonction dans la meute à part se faire câliner (les chiens ont besoin d'avoir un rôle précis et utile dans la meute) ; il se fait traiter comme un bébé au lieu de se faire traiter comme un animal adulte... enfin, je ne sais pas, peut-être que j'exagère les besoins des animaux et qu'un chien peut être parfaitement heureux sans tout ça... mais je trouve malgré tout que Dantes posait des questions intéressantes auxquelles, avouons-le, nous n'aimons pas beaucoup réfléchir.

Kobi, ça fait plusieurs commentaires que je lis où tu sembles très en désaccord avec ce livre... détrompe-moi, mais je crois que tu es surtout contre la seconde partie du livre, qui remet en question le bien-être des humains dans une société où il y a des animaux ? La première partie, qui remet en question le bien-être des animaux dans une société humaine, m'a personnellement moins choquée, puisque ce que relatait le vétérinaire était, somme toute, assez connu, bien que très triste. Par contre, la seconde partie, c'est vrai que ça fesse. Et je ne suis pas d'accord avec tout ce qu'il a dit, je te rassure. Je crois qu'il néglige la possibilité de commensalisme qui existe depuis si longtemps entre chien et humain. Par contre, je crois que ça vaut la peine de se poser des questions sur les raisons pour lesquelles ont veut des chiens et sur le véritable amour qu'on leur porte. Ça ne s'applique pas à toi, ni à la plupart des gens du forum, mais il y a des gens qui, selon moi, aiment très mal leur animal. Il l'aime, mais sans penser à ce qui est le mieux pour lui. Mais c'est sûr qu'un ouvrage de ce type, c'est dur de le lire sans avoir l'impression qu'on NOUS vise, personnellement...

Enfin, moi j'ai beaucoup aimé ce livre, surtout après qu'un certain temps ait passé pour que j'y réfléchisse en mettant de côté mes susceptibilités et mes émotions personnelles. Et même si je crois qu'il est impossible d'imaginer une société humaine sans animaux, je pense que je comprend ce que le vétérinaire Dantes voulait dire en disant que, si on aimait vraiment les animaux, on en aurait pas... parce qu'au Québec, avec le nombre d'animaux qui est "consommé" sans trop de réflexion, cette suggestion serait, hélas, peut-être bonne dans la majorité des cas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'aime beaucoup tes propos Catherine...

Je n'ai pas encore lu ce fameux livre, mais j'en ai beaucoup entendu parlé...Ce que tu amènes comme nuances, me donne le goût de le lire...et de réfléchir moi aussi à que ce vétérinaire soulève...

Je crois moi aussi que bien des gens aiment mal leurs animaux...j'en fais sans doute partie...Car je dois avouer que Maggie, je l'aime d'un amour fou...Shu pas sure que l'embrasser et l'étreindre et dormir en cuiller avec elle est très sain...Pour moi oui, car mon Dieu que ça me fait du bien et je suis heureuse ainsi près d'elle...tout l'amour que je ne me permets pas de vivre avec un humain, même mon conjoint...et bien, je le vis avec elle sans crainte, je me laisse vraiment aller!!! Mais comment Maggie perçoit tout cet amour???

Enfin, j'ai adoré te lire ce matin, ça fait du bien de lire des propos empreints de calme, de sagesse, sans jugement aucun...Je trouve dure ces temps-ci ce que je lis sur le forum!!! J'ai moins le goût de venir d'ailleurs!!!

Nathalie & Maggie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Moi je n'ai pas lu le livre mais je suis allé voir ce lien qui donne une idée de ce qu'il contient http://www.angryvet.org/francais/index.html le livre doit être difficile à accepter par moment mais je crois que l'idée est que finalement qu'il y a une trop grande consommation d'animaux pour le simple plaisir de l'humain qui en voit en lui un bien pour combler ses besoins d'affection sans pour autant comprendre les réels besoins de l'animal. Le chien qui demeure dans la maison sans jamais avoir la possibilité de prendre une marche avec son maître ou encore pouvoir avoir l'occasion de lui montrer son attention en lui obéissant n'est pas si heureux à ne rien faire. Le cheval que l'on garde enfermé dans un box des journées et même des mois sans sortir lui qui adore courrir dans les champs en compagnie de ses congénères n'est certe pas heureux. Alors où est le bonheur réel de ces animaux dans le confort ou la liberté?
Mais finalement dans notre société ne sommes nous pas comme eux enfermé dans notre propre facilité, enchaîné par nos propres lois.
Malgré tout je ne me voie pas sans animaux mais il est certain que plusieurs personnes ne savent pas aimer leur bête comme certains ne savent pas aimer leur enfant, pas facile d'apprendre à aimer sans que ce soit en partie pour soi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Isabelle
J'ai vu le livre à la bibliothèque l'autre jour. Je ne l'ai pas pris et je ne crois pas que je vais le lire. J'ai une bonne idée de ce que le vétérinaire veut dire, mais d'un autre côté je suis comme un peu tannée de toujours me sentir come si je ne m'occupe pas bien de mon chien. Ariel est un des chiens le plus heureux que je connaisse. Elle mange bien, joue avec nous à tous les jours sur notre terrain à pu finir, on l'amène partout avec nous, marche en ville, chalet, voyage, camping... Elle a plein d'amis canins qui viennent chez nous pour jouer...pis ou elle dors dans mon lit en cuillère....pis on aime ça toutes les deux.

Je suis ouverte aux idées des autres (là je parle du Vet en question qui a écrit le livre). Mais je refuse de me sentir mal parce que j'ai décidé de sortir un animal de son milieux naturel pour l'aimer. Il est vrai que beaucoup d'animaux ne sont pas bien où ils sont...mais moi je sais que je fais un bon travail et c'est ce qui compte.

En tout cas, continuez vous m'intéressez les amis!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Isabelle Cyr a écrit:
J'ai vu le livre à la bibliothèque l'autre jour. Je ne l'ai pas pris et je ne crois pas que je vais le lire. J'ai une bonne idée de ce que le vétérinaire veut dire, mais d'un autre côté je suis comme un peu tannée de toujours me sentir come si je ne m'occupe pas bien de mon chien. Ariel est un des chiens le plus heureux que je connaisse. Elle mange bien, joue avec nous à tous les jours sur notre terrain à pu finir, on l'amène partout avec nous, marche en ville, chalet, voyage, camping... Elle a plein d'amis canins qui viennent chez nous pour jouer...pis ou elle dors dans mon lit en cuillère....pis on aime ça toutes les deux.

Je suis ouverte aux idées des autres (là je parle du Vet en question qui a écrit le livre). Mais je refuse de me sentir mal parce que j'ai décidé de sortir un animal de son milieux naturel pour l'aimer. Il est vrai que beaucoup d'animaux ne sont pas bien où ils sont...mais moi je sais que je fais un bon travail et c'est ce qui compte.

En tout cas, continuez vous m'intéressez les amis!


T'as bien raison Isabelle...je me culpabilise trop souvent...oui, il est vrai que je donne bcp d'amour à Maggie et j'adore dormir collée avec elle, mais je crois qu'elle s'épanouit aussi assez comme chien...Elle a des promenades 2 à 3X par jour, nous jouons dans la cour, je révise tous les jours les trucs qu'elle sait et lui en apprends de nouveaux...j'essaie le plus svt possible qu'elle voit d'autres chiens...mais ceci est plus dur...Les endroits où il ya un attroupement de chiens à Lévis est aussi un endroit quelque peu dangereux pour Maggie...la dernière fois que j'y suis allée, elle se faisait achalée par un petit chien qu'elle n'aime pas et qui lui ne respecte pas cela, alors pour le fuir, elle est allée sur le bord du mur et elle a fini par tomber...c'était assez haut qu'elle aurait pu se blesser surtout qu'elle est fragile ma petite Maggie, alors j'ai pas trop apprécié et j'avoue avoir peur d'y retourner!!! Bon enfin, tranche de vie!!!

Tout ça pour dire que je crois que Maggie n'est pas vraiment prisonnière et qu'elle a une belle vie de chien...

Merci pour ton témoignage Isabelle!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

humm, je ne comprends pas trop ce qu'il veut dire par si on aime les animaux, on en aurai pas. Les chiens, les chats, les cheveux , les lezard, souris etc... sont nés avec l'humain on en a fait un animal domestique. Il doit donc être avec l'humain pour survivre!

Si je va un peu plus loins, je comprends qu'il veut peut-être expliquer le fait que les animaux n'aurait jamais du être domestiqué mais ce n'est pas le cas. Les chiens, chats etc.. se sont fait domestiqué et ca on n'y peut rien à part prendre soin de nos animaux et les aimers du plus profond de notre coeur!

On n'a pas à se sentir coupable car le chien n'est pas avec sa meute, il n'a pas de role etc..! Il a un role, son role est de nous aimer, de nous comprendre et de vivre en pleine harmonie. Je lissais tout à l'heure une dame qui écrivais sur le forum. Ma fille c'est le chef de la meute. Elle n'avait peutêtre pas tord! Les chiens domestiqués on eu d'autre choix que de s'adapter à nous les humains. Je trouve ca formidale!!! Elle belle vie humaine que d'avoir un chien ou un chat avec nous! La vie est que plus formidable!!!

Nadine et Laïka qui dort en cuilliere aussi :)

P.S. Vous êtes super avec vos chiens!!! Serieusement plus je vous lis, plus que je vois comment vos chiens sont heureux et épanouie!!! Je ne coyais qu'un beau monde comme ca existait!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mariquita a écrit:
Les chiens, les chats... sont nés avec l'humain on en a fait un animal domestique. Il doit donc être avec l'humain pour survivre!


Comme tu dis, maintenant que c fait on n'a pas le choix qu'en prendre soin... Mais ils sont nés à cause de l'humain et non avec...

Tant mieux si tu es contente d'être parmi nous!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Crounchy a écrit:
Bonjour tout le monde !

Dans le sujet "Alimentation" j'ai vu qu'il y avait une discussion qui était partie au sujet du livre de Charles Dantes "Un vétérinaire en colère". J'ai vu que Lupin et Kobi avaient lu ce livre et en avaient eu des opinion très différentes... alors, je me demandais si d'autres gens sur le site l'avait lu et ce qu'ils en avait pensé.


Catherine j'apprécie bcp tes commentaires comme toujours, toujours songés et objectifs...

Je me permets de mettre le sujet dans "Actualité" et "À ne pas manquer..." pour une meilleure visibilité que dans "Sujets divers"...

Merci d'être là et d'être toi xx

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Isabelle
J'ai pensé à la même chose que toi Nadine en écrivant mon mot en haut...mais ça aurait été trop long de tout dire ce qui me passait par la tête donc je m'en suis tenue à mon propos en sachant que quelqu'un d'autre allait le mentionner. On ne peut revenir en arrière...il faut seulement bien s'occuper de nos animaux à présent...

Et puis Kawo, on se ressemble un peu je crois. On a l'impression en lisant plein de choses, qu'on est poche avec nos animaux et qu' on pensait bien faire...mais tu sais, on l'a l'affaire...nos animaux sont heureux...et c'est l'important...tout le monde n'éduquent pas leurs enfants de la même façon, c'est la même chose pour nos animaux. Y'a plusieurs façons de faire qui donnent les mêmes bons résultats et je sais que ma façon est bonne quand je regarde à quel point ma belle Ariel est heureuse. J'ai toujours utilisé la méthode douce et le renforcement positif avec elle et ça parrait!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mariquita a écrit:
humm, je ne comprends pas trop ce qu'il veut dire par si on aime les animaux, on en aurai pas.


Il faut lire tout le livre pour comprendre, mais je m'explique un peu plus quand même : les gens achètent souvent des animaux parce que ça leur fait plaisir. Soit. Mais le problème, c'est qu'il y a parfois des situation où on ne devrait pas avoir d'animaux (parce qu'on est pas assez là, parce qu'on n'a pas l'environnement (physique, monétaire, etc.), parce que l'animal a des besoins qu'on ne peut pas combler, etc.). Dantes explique aussi que le commerce des animaux de compagnie est une véritable machine qui nuit aux animaux... or, où la plupart des gens se procurent-ils un animal ? Dans des animaleries (encourage usine à chiots, mais aussi commerce au noir d'animaux exotiques, par exemple). Enfin, il y a plein d'autres raisons, c'est juste un aperçu.

C'est vrai que ces animaux (du moins les chats-chiens) sont domestiqués et que l'on ne peut plus y faire grand chose (on ne retournera pas un chihuahua dans la nature, c'est pas vrai... pauvre petite Maggie la vedette !). Toutefois, je crois que Dantes a en partie raison : il y a certainement des gens qui, s'ils aimaient vraiment les animaux, décideraient de ne pas en avoir. Mais voilà, les animaux sont pour une grande partie de la société des enfants... jetables (titre d'un des chapitre de Dantes). On les aime, mais on devient allergique, on a plus de place, on déménage, on trouve que c'est trop de trouble, il est plus aussi mignon, etc... alors, à la SPCA. C'est surtout sur ça que Dantes cogne : le fait que notre société prétend aimer les animaux alors qu'elle les traite en majorité, comme de la m.... Évidemment, il y a des exceptions et Dantes en mentionne quelques-unes, mais comme son but est davantage de choquer (pour provoquer une remise en question, à mon avis) que de tempérer, ces mentions ne sont pas légions dans le livre.

mariquita a écrit:
On n'a pas à se sentir coupable car le chien n'est pas avec sa meute, il n'a pas de role etc..! Il a un role, son role est de nous aimer, de nous comprendre et de vivre en pleine harmonie.


C'est bien évident que le chien nous associe à sa meute... mais certains humains ne connaissent pas ces principes et agissent sans comprendre la mentalité du chien et peuvent lui nuire sans le vouloir (développement d'anxiété, par exemple). Et comme le chien n'a pas notre intelligence, c'est à nous de nous mettre au niveau de notre animal, pas le contraire. Donc, oui, on peut donner toute l'attention qu'on veut à notre chien, le chouchouter, le traiter comme un bébé humain... mais lui, il risque fort de croire que tous ces traitements font de lui le chef de meute et, comme il ne peut pas comprendre notre monde et toutes ses implications, ça peut lui mettre un gros poids sur les épaules (voir le livre "Les chiens nous parlent" de ??? oups, j'ai oublié le nom de l'auteure !). Dans cette optique, oui, on peut dire que le rôle du chien est de nous aimer et de nous comprendre... mais est-ce que lui il comprend que c'est ça, son rôle ? Est-ce que ça peut être satisfaisant pour un chien d'être une objet d'affection ? On est loin des fonctions pratiques et faciles à comprendre comme garder le territoire ou les bébés, chasser, etc. Zuzanna avait d'ailleurs écrit un article fort intéressant à ce sujet.

Enfin, c'est juste quelques commentaires et exemples de réflexions. Dantes, à ce sujet, mentionne que les câlins et les attentions que l'on donne à nos chiens ont un double effet : lui donner le rôle de chef de meute et l'infantiliser (les chiots ont droit à ce genre de traitement, mais en vieillissant, l'adulte canin va plutôt troquer ces câlins contre des responsabilités pratiques). Donc, on dit à notre chien : "tu es un bébé" et en même temps "c'est toi le chef"... ça peut en perturber certains, non ? Ce n'est pas évident comme question et certains peuvent dire qu'effectivement, toutes ces inquiétudes sont mal placées et qu'un chien est heureux s'il a de l'amour, s'il est nourri et s'il a une meute... mais il faut bien se questionner si on veut avancer et améliorer nos relations avec ces être qu'on adore, non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Un autre commentaire : ce n'est pas parce qu'on se questionne et qu'on se remet en question qu'on doit se voir comme un mauvais maître. Je me suis posée la question : est-ce que je suis une bonne maîtresse pour Crounchy, mais sans penser une seconde à m'en débarasser. D'ailleurs, Dantes ne dis pas de se débarasser de nos chiens. C'est plutôt un questionnement pour nos futures décisions.

Je crois que c'est toujours bon de se questionner dans la vie. Je suis professeure et je me demande toujours, après chaque cours : est-ce que j'ai été intéressante ? est-ce qu'ils ont compris ? qu'est-ce que j'aurais pu faire de mieux ? Je ne fais pas une crise existentielle à chaque fois, mais je veux le mieux pour mes élèves et je crois que c'est mon devoir de me remettre constamment en question pour faire de mon mieux. Je crois qu'on doit faire pareil dans nos relations avec tous ceux qu'on aime (chien compris) : il faut se demander si on fait bien les choses, honnêtement ; il faut savoir se soumettre à la critique et à l'auto-critique sans pour autant s'en sentir rabaisser (ça, je crois que c'est difficile pour beaucoup de gens et qu'à cause de ça, plusieurs personnes détestent se remettre en question). Personne n'est parfait, alors si on fait des erreurs, c'est pas grave. Ce qui est grave, c'est de ne pas chercher à les améliorer dans la mesure de nos possibilités.

C'est sûr que peut-être que ce questionnement sur la relation de l'homme avec le chien est déjà assez poussée pour plusieurs personne qui viennent sur ce site... mais il faut voir que ce n'est pas parce que VOUS êtes un maître qui savez rendre votre chien heureux que c'est le cas de la majorité... c'est de la majorité du système dont parle "Un vétérinaire en colère", pas de ses merveilleuses exceptions que nous sommes...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mariquita a écrit:

Si je va un peu plus loins, je comprends qu'il veut peut-être expliquer le fait que les animaux n'aurait jamais du être domestiqué mais ce n'est pas le cas. Les chiens, chats etc.. se sont fait domestiqué et ca on n'y peut rien à part prendre soin de nos animaux et les aimers du plus profond de notre coeur!


C'est très bien dit!

J'ai ce livre et il incite à réfléchir. Remettre en question mon comportement envers l'animal peut être constructif dans la mesure qu'il y est la volonté du mieux-être animal et humain pour vivre en harmonie.

Je pense qu'il faut s'éduquer et acquérir des notions auprès des gens expérimentés de toutes sources. Juste ici, dans ce forum, il y a une richesse de vécus et de réflexions qui sont très précieux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il est présentement 16h00... et je viens juste d'entendre à la radio que plus tard dans cette émission, ils parleront du livre en question... alors, mettez tous votre radio sur le 105,7 Rythme fm...

Il s'agit de l'émission "le bonheur est à 4 heure" avec Sébastien Benoit et Dominique Bertrand... l'émission fini à 19h00 je crois... mais, je ne sais pas à quelle heure ils en parleront...

ouvrez grandes vos oreilles!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bluejay a écrit:
mais, je ne sais pas à quelle heure ils en parleront...

ouvrez grandes vos oreilles!!!


J'ai ouvert mes oreilles et ai tout écouté, ça a passé vers 17h35... Tout plein de bons commentaires envers les animaux (genre ne pas en faire cadeau, surtout ps aux enfants, sans réfléchir, que c tout un contrat pour plusieurs années, que y en a plein qui attendent à la SPCA alors qu'on devrait aller les voir en premier, etc.), mais personnellement je comprends pas pourquoi ils ont cité Charles Danten et son livre, car ils n'ont pas du tout parlé de l'essentiel de son discours... Ce dont ils ont parlé c déjà traité dans plein d'ouvrages déjà existant mais bcp plus "soft"...

Anyway c bien pareil...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vais répondre à ta question comme ceci,Crounchy:
Jane Goodall:
Son livre:Reason for Hope:A Spiritual Journey.
Le titre en français,je crois,: Le cri de L'espoir.
Mme.Goodall a son site internet(pas capable de faire le lien! ).
Facile à trouver sur Google.
Un beau livre à lire et qui vous fera réfléchir.
Mon autre source de réflexion,Gerald Durrell.Faites une recherche sur internet et mettez la main sur un de ses livres.
Autre source :Dian Fossey.
J'espère éveiller ta curiosité et celle des autres tit amis sur le forum.
Je suis incapable de décrire tout ce que j'ai appris de ces gens fantastiques qui ont consacré leur vie à observer et défendre les animaux`.
La relation homme -animal remonte à la nuit des temps!
Kobi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kobi a écrit:
Autre source :Dian Fossey.


Mets-en... ça fait 10 ans que je me passionne littéralement pour les gorilles de montagnes au Rwanda et tout ce que Dian a accompli là-bas, j'ai lu ses livres et un paquet d'autres choses sur ses singes (j'ai même fait un travail de session sur eux à l'université!), nos cousins les plus proches, n'en déplaisent à certains, et mon film culte c'est "Gorilles dans la brume"... Wink

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai lu moi aussi le livre en question, et j'étais d'accord avec la première partie, mais pour la deuxième, je trouvais qu'il était un peu trop extrêmiste. Il m'a carrément frustré!!

C'est peut-être aussi, pcq je trouvait qu'il avait en un sens raison, mais de dire que si on aimerait les animaux, on en aurait pas, faut pas charier!!!

Il a une très mauvaise réputation dans sa profession et on comprend pourquoi après avoir lu son livre. Ça marche de provoquer vous savez!!!

C'est quand même un incontournable à lire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.