Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Kobi

Front commun de SPCA

Messages recommandés

Je sais que chaque SPCA a son fonctionnement individuel.
Je ne connais pas le nombre de SPCA dans la province.
Mais je me pose une question.
Je reçois à tous les 2 mois de l'info de la SPA de Montréal de M.Barnoti.
La SPCA de Montréal fait des pressions pour être en mesure d'appliquer elle-même la loi P-42.Elle dénonce aussi,Anima-Québec,créer par le gouvernement.Organisme où il ne se passe pas grand chose.
Pourquoi les SPCA ne se regroupent pas ensemble pour faire des pressions?
J'ai l'impression qu'il n'y a que celle de Montréal qui dénonce Anima-Québec, qui permet à un représentant de PIJAC,de se retrouver sur le conseil d'administration.
Le commun des mortels s'est bien que c'est un non sens d'avoir ce personnage sur un CA, un CA qui est là pour défendre l'exploitation des animaux.
La PIJAC représent les animaleries qui se fournissent dans les usines à chiots.
Kobi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité loulou
Euh ! c'est parce qu'il y a des chicanes de clôture, (Oups ! j'entends Lulu rire au loin).

Tous les SPCA affiliées (7 en tout) avec celle de Montréal sont évidemment derrière la SPCA.

L'autre raison est que la SPA de Québec et la SPA de l'Estrie sont sur le conseil d'administration de ANIMA-Québec. Il y a ou avait aussi la SPA de Trois-Rivières, mais la SPA de Trois-Rivières a dû fermer ses portes pour raison d'insalubrité. Alors il est hors de question pour le DG de la SPCA de s'associer avec la SPA de Québec et de l'Estrie pour des raisons évidentes.

Quant aux autres refuges, ils n'aiment pas la SPCA pour les mêmes raisons qu'on a pu voir sur le forum.

Justifiées ou non, je trouve bien cela dommage que les chicanes de clôture passe avant le bien-être des animaux et cela je trouve cela fort déplorable.

Mais la SPCA a quand même des alliés avec l'association des éleveurs canins et d'autres aussi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
loulou a écrit:
Justifiées ou non, je trouve bien cela dommage que les chicanes de clôture passe avant le bien-être des animaux et cela je trouve cela fort déplorable.


Et moi donc... C'est désolant et ridicule...

Pour avoir été sur le CA de la SPA de l'Estrie il y a qq années, je suis très déçue d'apprendre qu'ils sont sur le CA d'Anima Québec, ouf... Evil or Very Mad

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité loulou
Citation :
loulou a écrit:
Citation :
Justifiées ou non, je trouve bien cela dommage que les chicanes de clôture passe avant le bien-être des animaux et cela je trouve cela fort déplorable.


Et moi donc... C'est désolant et ridicule...

Pour avoir été sur le CA de la SPA de l'Estrie il y a qq années, je suis très déçue d'apprendre qu'ils sont sur le CA d'Anima Québec, ouf...


Je pense qu'en clarifiant tous ces dossiers et on va finir par y voir claire et s'entendre et arriver à une solution.

Merci pour ton forum Laurence. C'est une excellente opportunité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
loulou a écrit:
la SPA de Trois-Rivières a dû fermer ses portes pour raison d'insalubrité.


Elle est encore en fonction, mais on n'a pas le droit d'entrer dans le refuge. La CSST l'interdit. Ils ont une roulotte pour les adoption, les techniciennes vont chercher les chiens et nous apportent.

Le nouveau bâtiment est en construction présentement, et ça va être vraiment beau. En plus pas de voisin, alors personne pour chialer Very Happy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
loulou a écrit:
Merci pour ton forum Laurence. C'est une excellente opportunité.


Ah ben là t'as pas idée à quel point tu me fais plaisir en m'écrivant ça... Enfin si tu dois avoir une idée... Merci à toi d'être là, je suis si contente... salut

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité loulou
Citation :
Elle est encore en fonction, mais on n'a pas le droit d'entrer dans le refuge. La CSST l'interdit. Ils ont une roulotte pour les adoption, les techniciennes vont chercher les chiens et nous apportent.


Et bien là MERCI. Cela prouve que les rumeurs doivent être vérifiées. Donc, la SPA de Trois-Rivières qui est en vie siège sur le CA d'ANIMA-Québec.

La SPA de Québec, de l'Estrie et de Trois-Rivières, siègent au CA d'ANIMA-Québec. C'est confirmé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Comment acceptent-ils de siégier avec Anima Québec s'ils ont à la même table un représentant de la Pijac?C'est un non sens même pour des profanes!
Kobi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Marie-Cl

Je comprends que ça te dépasse, Kobi, mais un conseil d'adminstration est aussi fait pour discuter. Moi, je trouve ça pas si pire qu'ils aient un représentant de chaque "clan" de chicanes, ils pourraient même y ajouter un représentant des refuges autres, tant qu'à y être.
Ainsi, ils pourraient se chicaner entre eux, puis, intelligement, trouver ENSEMBLE des solutions pour parvenir à une entente au PROFIT du BIEN ETRE des ANIMAUX.
Tu vois, avec la nouvelle réforme scolaire, c'est ce qu'ils apprennent aux enfants : travailler en équipe, exprimer ses divergences, essayer de trouver des solutions sans agressivité, etc... ils devraient tous retourner sur les bancs d'école !!! lol!

Je ne dis pas qu'Anima-Québec est un organismse à mettre en nomination pour un Oscar cette année... mais si je vous nommait ce matin, responsable des inspecteurs, sans vous en fournir, et que je vous disais "à vous de vous auto-financer, allez, cherchez des dons"... ce serait pas vraiment évident, non ? Reste à savoir QUELLE EST LA RAISON de la mise en place de cet ORGANISME, la VRAIE raison. Je suis certaine que ce n'est encore qu'une histoire de chicane, de gestion...
Mais qu'à cela ne tienne ! Si Anima fait rien, faut les faire bouger. Pour faire bouger, ça prend toute la gang ensemble autour d'une table, que chacun vide son sac, puis ensuite, on établit un plan, on repart à neuf ENSEMBLE.
C'est bien ce qu'on essaie de faire, ici dans le forum, surtout suite au message de Laurence, non ? Je crois qu'ils devraient suivre l'exemple, cesser de pointer l'autre du doigt, s'asseoir ensemble et régler leurs chichis pour ensuite EMBRAYER sur des solutions.

bon, j'ai eu ma petite crise d'Harmonie, de paix sur terre et de petits nuages roses partout, excusez moi... mais au fond, j'y crois ! (oui, oui, je sais qu'il y a des games en dessous, des histoires de fonds, de graissage de pattes, d'intérêts, etc... sauf que le but 1er c'est les ANIMAUX, alors, pourquoi aller chercher les bibittes en dessous... encore une fois, mon célèbre grand père disait : "D'la marde, plus tu brasses ça, plus ça pue !". Faudrait juste pelleter les crottes pis passer au niveau supérieur...
Marie-Claude

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Marie-Claude a écrit:
oui, oui, je sais qu'il y a des games en dessous, des histoires de fonds, de graissage de pattes, d'intérêts, etc... sauf que le but 1er c'est les ANIMAUX

Malheureusement, je ne suis pas aussi certain que toi que la préoccupation première de tous les intervenants soit les animaux... par exemple:

PIJAC's Mission

PIJAC, whose mission is to ensure the availability of companion animals to sustain the entire pet industry, focuses on education, information and governmental issues involving pet stores, companion animal supply and restrictions or obstacles to pet ownership.


Je ne traduit pas, j'en ai pas le coeur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Marie-Cl
ah ben là, c'est le boutte... je peux avoir l'adresse de ce site là, svp ?

ouan, je peux ben trouver toute seule au fond.. j'va aller me crinquer en lisant, d'abord...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité loulou
En français : www.pijaccanada.com

-De représenter et de promouvoir les intérêts de tous les secteurs de l'industrie des animaux de compagnie.
-De surveiller la législation et les règlements concernant les animaux de compagnie à tous les niveaux de gouvernement, et d'appuyer ou de nous opposer à la promulgation de telles législations ou règlements, dans les meilleurs intérêts de l'industrie des animaux de compagnie et du public.


Plus loin PIJAC dit que sa mission est promouvoir le comportement responsable des propriétaire des animaux de compagnie.

Je trouve cela noble de leur part mais comment font-ils cette promotion. Comment composer la protection de animaux et la protection des industries quand les membres sont des animaleries.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
loulou a écrit:
Comment composer la protection de animaux et la protection des industries quand les membres sont des animaleries.


C'est exactement ça qui pour moi est un non-sens et donc ça ne me rentre pas pantoute dans la tête... Il est impossible de demeurer objectif en évoluant au sein d'un tel concept de conflits d'intérêts...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu comprends ,Marie-Claude,c'est exactement ça que je trouve hallucinant d'Anima Québec.
Comment peux-tu combattre les usines à chiots et tout ce qui gravite autour,si tu acceptes de les avoir à ta table de ton conseil d'administration?
C'est une grosse farce qui est dénoncée par bien des organismes.
Faudrait peut-être mettre au "parfum" le ministre de l'agriculture.
Pauvre bougre,il n'est pas conscient de ce dilemme! I don't want that
Kobi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Laurence a écrit:
...conflits d'intérêts...

C'est le noeud du problème selon moi. L'industrie n'est sûrement pas pour se tirer dans le pied.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.