Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Invité loulou

Mythe no 6 - le financement

Messages recommandés

Invité loulou
Quelque soit le refuge qui est près de chez vous, ils doivent tous survivre par leur propre moyen. Il n'y a pas de subvention d'aucun palier de gouvernement pour leur venir en aide.

Il faut ici faire une distinction entre fourrière et refuge. Les fourrières sont des entreprise à but lucratif et sont des commerces. Les refuges sont des organismes à but non lucratif avec une mission humanitaire.

La plupart des fourrières se sont créées avec comme objectif d'obtenir des contrats des municipalités pour faire respecter les lois municipales. Beaucoup de ces fourrières ne font que ramasser les animaux errants et non désirés et en "disposés". Comment ? C'est ouvert au débat.

Les refuges à but non lucratif ont des missions de protection des animaux ou de sanctuaire dépendant de leur mission. Certains de ces refuges vont également obtenir des contrats de fourrière auprès des municipalités qui leur octroient des fonds pour gérer le contrôle animalier sur leur territoire. Ces fonds vont également contribuer à les aider à survivre. C'est le cas de la SPCA de Gatineau par exemple. Mais la SPCA de Gatineau est aussi un refuge, ce n'est pas une fourrière privée par définition.

La différence est le sort que ces animaux auront dépendant qu'ils arrivent dans des refuges ou fourrières.

Quant à la SPA de Québec, j'ai lu sur ce forum qu'elle avait perdu le contrat de contrôle animalier de la Ville de Québec dont elle dépendait d'où leur problème financier faute d'avoir développé d'autres sources de financement. Les gens de la région pourront me le confirmer ou infirmer.

Quant à la SPCA de Montréal, elle a plusieurs contrats de contrôle animalier qui lui procurent une certaine source de revenue. Mais ce n'est qu'un faible pourcentage de son budget. Elle compte surtout sur les dons pour suivivre. Lorsque la SPCA de Montréal perd un contrat aux mains d'un concurrent, ce n'est pas trop dramatique, car de toute façon, les contrats lui sont aussi coûteux pour les services qu'elle doit rendre : patrouille sur la route, salaire des patrouilleurs et maintient en vie des animaux abandonnés qu'elle doit examiner, vacciner, vermifuger, nourrir et héberger jusqu'à ce qu'ils soient adoptés. Comme elle a développé d'autres sources de financement, ce n'est pas trop dramatique.

Pour les frais d'abandon, il y a deux causes pour Montréal. Les animaux abandonnés qui proviennent d'un territoire où elle a le contrôle animalier sont sujets à des frais d'abandon demandés par la ville en question. Autrement dit, ce qui est collecté par la SPCA est remis à cette municipalité par la suite. Quant aux animaux abandonnés à la SPCA qui ne proviennent pas des territoires qu'elle dessert, elle demande des frais de 35 $ par abandon et nous les acceptons et les traitons comme tous les autres animaux.

Ce que vous dites des personnes offusquées de se voir demander de l'argent pour les abandons, est une réaction quotidienne à la SPCA. Les gens s'imaginent qu'on leur doit tout et que la SPCA, qui a une misssion de protection des animaux devraient les accueillir gratuitement puisque c'est pour cela qu'elle existe non ?

J'avoue que quand je suis témoin d'abandons par ce genre de personnes, je suis un peu abrasive en leur demandant à quand remonte leur dernier don à la SPCA ? J'obtiens le silence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Bella
Parlant d'argent, je me demande bien combien fait le Président de la SPCA? Je ne pense pas qu'il est au salaire minimum. Même si la SPCA reste une entreprise a but non-lucratif ça reste une entreprise quand même et je suis sûr qu'il y a du monde qui vivent pas mal bien la bas (je fais référence au président et a ceux qui l'entoure). Parce que si en bout de ligne ce n'était pas payant en quelque part, je ne pense pas que la SPCA existerait.
C'est dommage, mais c'est l'argent qui mêne le monde!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je dis pas que tu as totalement tort Bella, mais je trouve ça plate pareil ton commentaire... D'autant plus que celui de Loulou n'était pas fait dans le but de dire que tout est correct là-bas mais juste d'expliquer le financement suite à d'autres questions posées dans un autre sujet ce soir, car les refuges ne sont pas tous affiliés dans la province et ne se financent pas tous de la même façon...
Et ce n'est pas de se répéter que c'est l'argent qui mène le monde et mettre l'accent sur le fait que la spca n'est pas une entreprise parfaite qui va sauver les animaux...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Bella
Oups! pardon, je ne voulais pas être plate, c'était juste une réflexion comme ça qui m'était passé par la tête.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
loulou a écrit:
Quant à la SPA de Québec, j'ai lu sur ce forum qu'elle avait perdu le contrat de contrôle animalier de la Ville de Québec dont elle dépendait d'où leur problème financier faute d'avoir développé d'autres sources de financement. Les gens de la région pourront me le confirmer ou infirmer.


C'est exacte, c'est maintenant un refuge a but lucratif qui a le contrat de la ville, la spa n'a gardé que quelque arrondissement, 2 ou 3 il me semble. Ils ont des problème de financement mais, ils ont toujours autant de chiens/chat. Le fait d'avoir surtout des animaux aporté par leur proprio peut-il faire qu'il ont parfois des animaux moins maganer et ocasionner moins de coût? Je ne sais pas trop. Ils ont probablement aussi un partenaria avec l'estrie car ils prennent parfois de leur chiens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
c'est parce que les questions et les commentaires avaient été fait sur un autre post et il a fallu que je fouille pour retrouver le lien à ce que j'avais demandé plus tôt. Et moi ce que je voulais aussi dire c'est que je trouvais dommage que les gens de Québec se fassent demander de l'argent par la SPCA de Montréal et qu'ensuite ils demandent les services à la SPCA de Québec croyant avoir contribué à la bonne marche de l'entreprise et que nulle part dans la collecte demandé c'est stipulé que seule la SPCA de Montréal va en profiter et que si vous préférez faire un don à votre SPCA vous pouvez aussi le faire à tel adresse à Québec, ce serait un peu plus transparent et correct.
Loulou travaille tu à la SPCA de Montréal pour avoir les réponses aussi précises à nos questions.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité loulou
Citation :
Parce que si en bout de ligne ce n'était pas payant en quelque part, je ne pense pas que la SPCA existerait.


Je ne sais pas quoi te répondre. Un organisme à but non lucratif doit tout réinvestir l'argent qu'elle reçoit dans son organisation. Par le terme "pas payant", je suis confuse... Parce que en bout de ligne, ce qui est vrai, si elle ne recevait pas d'argent, elle n'existerait pas.

Pour la question à cent piastres sur le salaire du directeur général et non président (je comprends la confusion), je vous jure qu'il ne gagne pas le salaire minimum, mais il n'a pas non plus une villa au bord du Lac Magog.

Citation :
(je fais référence au président et a ceux qui l'entoure)


Tu sembles en savoir des choses, j'aimerais plus de précision et d'audace. Malheureusement, j'ai vu ton message avant que tu le changes et tu fais référence à ceux d'en haut... Pour cela aussi je te demande des précisions, car je suis d'en haut...

Ma petite histoire. J'ai travaillé plus de 23 ans dans des grosses compagnies où j'ai atteint l'apogée de ma carrière chez SNC-Lavalin comme coordonnatrice du marketing pour le service des relations avec les investisseurs (ceux qui ont des millions, voire des milliards à dépenser) où j'ai travaillé à gros salaire pendant sept ans. Épuisée et écoeurée de la froidure de ces milieux qui ne correspondaient pas à ma personnalité, j'ai donné ma démission avec un arrangement pour avoir mon chômage.

Comme je faisais du bénévolat ( qui fait du bénévolat parmi ceux qui critiquent ?) pendant deux ans pour la SPCA de façon très impliquée, on m'a offert de joindre l'équipe comme employée. J'ai accepté à presque la moitié du salaire que je gagnais chez SNC-Lavalin.

Je ne me souviens plus de la dernière où j'ai acheté un vêtement dans une boutique, je m'habille au Marché des valeurs. Je ne me souviens plus quand je suis allée voir mon dentiste pour un nettoyage... La dernière fois que je l'ai vu c'était pour une extraction au lieu d'une couronne que j'aurais dû avoir pour de belles dents. Manger au restaurant, pas question, le lunch. Achetez du neuf, je peux sûrement trouver de l'usagé de bonne qualité.

Mais je peux vous dire une chose... quand j'étais au gros salaire avec SNC-Lavalin, j'étais toujours chez le médecin. Depuis que j'ai quitté mon poste d'une grosse corporation, je n'ai aucun besoin de le voir.

Alors moi qui a un bureau en haut, je suis très heureuse de faire ce que j'aime.

Citation :
Et moi ce que je voulais aussi dire c'est que je trouvais dommage que les gens de Québec se fassent demander de l'argent par la SPCA de Montréal et qu'ensuite ils demandent les services à la SPCA de Québec croyant avoir contribué à la bonne marche de l'entreprise et que nulle part dans la collecte demandé c'est stipulé que seule la SPCA de Montréal va en profiter et que si vous préférez faire un don à votre SPCA vous pouvez aussi le faire à tel adresse à Québec, ce serait un peu plus transparent et correct.
Loulou travaille tu à la SPCA de Montréal pour avoir les réponses aussi précises à nos questions


Je suis d'accord avec toi et je n'endosse pas cette pratique. Tous les SPA devraient s'entendre sur une mission. Mais il semble qu'il y ait des malentendus dans la définition des missions. Je ne connais pas la mission de la SPA de Québec, mais je connais celle de la SPCA de Montréal pour laquelle je travaille. Ce n'est pas un secret et j'interviens dans les forums "Pour démystifier la SPCA". Si tu ne les as pas lus, c'est dommage.

As-tu d'autres questions à me poser ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité loulou
Citation :
Ils ont des problème de financement mais, ils ont toujours autant de chiens/chat. Le fait d'avoir surtout des animaux aporté par leur proprio peut-il faire qu'il ont parfois des animaux moins maganer et ocasionner moins de coût? Je ne sais pas trop. Ils ont probablement aussi un partenaria avec l'estrie car ils prennent parfois de leur chiens.


Tiens donc, la région de Québec vit la même chose qu'à Montréal.

Malheureusement, ce n'est pas un problème de Québec ou de Montréal, c'est un problème de société très frustrant... mais pour lequel je me bats.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Louve
Bella a écrit:
Oups! pardon, je ne voulais pas être plate, c'était juste une réflexion comme ça qui m'était passé par la tête.

Je ne considere pas ca comme une replique plate du tout, mais une realite pur et simple! Si l'argent menait pas le monde, les dons rentrerais encore plus et les gens se ferait plus genereux!
Des gens nous apportes leur animaux et quand tu leurs demande un don, yont toute les raisons du monde de dire non. Le pire c'est que nous demandons juste un ptit 20! Un 10 sinon! Les gens realisent pas que ca nous sert a entretenir LEURS animaux! Les gens ont jamais un ptit 10 a donner, mais vont au resto 3 fois par semaine a 50 piasses la shot.

Les SPCA on beau avoir des "contrats" avec des municipalites, c'est pas ca qui nous aides a nourrir les animaux, leurs donner meme un simple os a gruger.... Oui, nous on va avoir un mega refuge... mais on est prive de tout pour se le payer et rendre le sejour de nos animaux le plus confortable possible et le plus SAIN!
Je dirais meme que l'egoisme regne aussi chez CERTAINS... Juste l'autre jour, un homme appelle; ya un chat qui erre dans son coin, il dit qu'il va faire des gros froid, pauvre chat. Je lui dit " Pouvez vous l'approcher pour l'attraper et nous l'emmener?" Il me repond: "C'est pas ma job!!!"... bon... je lui donne une solution facile...: "On peut vous preter une cage-trappe pour l'attraper et quand il sera pris, vous pourrez nous l'emmener" l'homme perd patience et me re-dit " C'est pas ma job! Pis y restera la debord!" Et me raccroche au nez!!! Et la fille aujourd'hui qui m'appelle pour un chat trouve, disant qu'a sort pu son chien a cause de lui (va savoir!) mais elle l'a chez elle.... elle demande un que nous on aille le chercher... je lui explique que le controle animalier ne travaille pas la FDS et que nos patrouilleurs aussi.. ya juste un patrouilleur pour les urgences... mais a veut pas venir le porter... je lui demander si a peut le garder jusqu'a demain matin... a dit non, son chien va le manger!!! Je lui suggere de le mettre dans une piece ou une cage et d'appeler demain matin... elle frustre dit qu'a va le remettre dehors et me raccroche la ligne au nez!
Bon oui je m'egare du sujet... m'a me le faire dire!!!! mais facon de dire que ya bien des choses qui mene le monde et ya pas juste l'argent... Et si ca serait pas le cas.. les refuges se porterais mieux....

Mel xxx

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.