Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Invité

Des précisions SVP

Messages recommandés

Invité
Une amie m'a dit qu'elle avait contacté la SPCA de Montréal car il y avait un chat errant dans sa ruelle qui miaulait toute la nuit et qui était trop sauvage pour se laisser approcher ou attraper. A la SPCA on lui a dit qu'on ne pouvait pas venir le chercher; qu'elle n'avait qu'à essayer de l'attraper elle-même et de l'apporter ensuite à la SPCA. La personne de la SPCA a précisé que ça lui coûterait 35 $ pour amener le chat à la SPCA. Résultat : le chat est toujours dans la ruelle, dans le froid et il empêche toujours les gens de dormir! Si ça coûte vraiment 35 $ pour amener un chat à la SPCA, je ne m'étonne plus que les gens les laissent dans les parkings...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité MIAM MAI
Faudrais appeler la SPCA pour savoir çà. Eux ils peuvent te dire ce qui en est.

Ou tu peux aller ici dans la section "Pour démistifier la SPCA" tu auras surement une réponse, Loulou est de la SPCA.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Marie-Cl

c'est sûrement pour cela qu'elle a posé la question dans cette section... Rolling Eyes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
C'est surement parce que c'est le berger blanc qui a le contrat des animaux errants, faudrais les appeler eux pour savoir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est bien plate comme situation, de plus que dans ce cas, ce n'est pas son minet qui pleure ( y doit avoir froid dehors le pauvre Sad ). Mais d'un autre côté, la SPCA a besoin de sous pour nourrir et loger cet animal là. Je ne crois pas que c'est l'organisme qu'il faut blâmer ,mais la personne qui abandonne son animal dehors, parce qu'il ne veut même pas débourser quelques dollars ( on s'entend que 35$, c'est pas comme 300... ) pour laisser une chance à son animal de se trouver un nouveau foyer, donc il le laisse dehors.

Je trouve celà très dommage que souvent on chiale et critique l'organisme qui essaie d'aider ( sans être parfait, je l'accorde ) plutot que les foutteurs de troubles. Je ne sais pas, mais celà me semble illogique... c'est comme si un élève brise une vitre en jouant au ballon dans un classe... va-t-on s'énerver après la professeur qui n'a pas su arrêter l'élève ou l'éleve qui a briser la vitre ? C'est un exemple poche, mais c'est le mieux que j'ai trouvé pour expliquer ma pensée... Selon moi, au chicane l'élève... donc dans le cas présent, on devrait être en colère après les personnes qui ont abandonnés le minet en question et non après la SPCA qui demande 35$ pour le récupérer.

Je sais bien que ici peut-être que le chat est né dans la rue, c'est très possible, mais je tenais quand même à expliquer mon point de vue, car j'ai souvent l'impression que ce n'est pas les bonnes personnes qui récoltent la merde comme on dit.

Bon bon, trève de déviation, peut-être que ton amie pourrait expliquer aux voisins pourquoi la SPCA demande des frais et ensuite se partager le montant entre eux... tsé 35$ à 10 mettons, ça fait 3.5$... en plus de soulager tout le monde, ça réchauffe un minou et en plus ça lui donne la chance d'être adopté thumleft

Donnes nous des nouvelles de ce ptit coco là Wink

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité loulou
Si c'est de la SPCA de Montréal ou de Laval, les politiques sont les suivantes :

Un chat sauvage n'a aucun avenir dans une SPCA. C'est un animal qui n'est pas adoptable. Non seulement il n'est pas adoptable mais il n'est pas "apprivoisable". Un chat qui n'a pas été sociabilisé par les humains dès son jeune âge devient un animal sauvage, un animal sauvage non récupérable. Sa seule destinée dans une SPCA est l'euthanasie, car l'avenir d'un animal à la SPCA de Montréal ou Laval est soit l'adoption ou la famille d'accueil, pesronne ne voudra d'un chat sauvage. Donc, vaut mieux le laisser avec sa liberté, aussi pénible soit-elle, que de l'amener dans une SPCA.

Un chat sauvage qui a appris à survivre dès son jeune âge dans la faune urbaine ou la nature vit sa vie comme la vie la marmotte, le raton-laveur ou la mouffette. C'est un animal sauvage. Le capturer et l'amener à la SPCA n'est pas une service à lui rendre. Faut donc faire la distinction entre un chat sauvage et un chat domestique abandonné. C'est très important de faire la distinction. Le chat domestique abandonné n'est pas toujours en mesure de survivre et clairement ce chat se laisse approché et cherche même à rentrer dans vos maisons. Il cherche le refuge qu'il a connu.

La SPCA n'offre pas le service de poursuite des animaux, pas assez de ressources, pas assez d'argent. Mais elle est prête à aller chercher un animal capturé. Donc, la SPCA fournit des cages-trappes aux gens incommodés par des animaux sauvages. J'ai un bémol concernant les personnes incommodés par un chat qui miaule la nuit. Clairement ces personnes ne tolèrent aucun animal autour de leur maison. Petit bémol fermé.

Un chat qui miaule la nuit est un chat sauvage ou un chat mâle non castré qui appartient à une personne qui n'a pas eu la responsabilité de le faire stériliser. Le chat qui miaule la nuit est en rute et cherche une femelle à accoupler.

La SPCA ne survit que grâce aux dons des citoyens et n'a aucun autre revenu. Les frais de 35 $ sont légitimes pour continuer à offrir des services. Il n'y a aucun gouvernement qui donne de l'argent.

Donc pour pousuivre son travail elle demande un dédommagement ou une contribution. Si vous êtes offusqués des frais de 35 $ pour payer les employés qui vont aller chercher l'animal, le camion et les assurances du camion et son entretien, l'essence, et l'assurance que cet animal sera bien traité à la SPCA c'est que vous pensez que ces services vous sont dûs. Ces services ne sont pas dus de fait. Ils se payent et par chers car heureusement, il y a beaucoup de donateurs qui font des dons et qui font en sorte que les services offerts sont peux coûteux.

Si ce n'était des généreux donateurs, ces services seraient très chers ou n'existeraient pas du tout.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci des précisons Loulou !

Concernant le 35$ de frais , tu as très bien expliquer ce que j'ai essayé de faire plus haut de façon plus ou mois claire Embarassed

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité loulou

Merci Marychoux. J'ai bien vu que tu comprenais que l'on ne vit pas d'amour et d'eau fraîche

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
loulou a écrit:
Merci Marychoux. J'ai bien vu que tu comprenais que l'on ne vit pas d'amour et d'eau fraîche


Malheureusement... sinon la vie serait plus belle pour plusieurs I love you

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité MIAM MAI
Bien que la question vienne pas de moi, je te remercie Loulou pour cette présision détaillée.

Comme comportementaliste animal, je peux confirmer les dires qu'un chat sauvage est un animal sauvage au même titre qu'un loup. Et ses réactions face aux enfants peuvent être très dangereuses, même en face des adultes. Il ne fait donc pas un bon animal de compagnie et le capturer c,est en quelque sorte le condamner à mort parce que mëme si quelqu'un voulait l'emmener dans une maison, il le garderait pas longtemps.

La réalité est bien plate, mais un animal qui n'a jamais connu l'affection d'un humain ne la manque pas, sinon, on pleurerait tous pour les écureuils, les ratons laveurs et autres.

Le chat peut très bien se débrouiller à l'état sauvage, sans l'aide de personne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité MIAM MAI
Je veux fair une précision sur mes mises en garde de tantôt.

Je parlais de chat sauvages, donc de chat nés à l'état sauvage et pas socialisés ou manipulés par un humain avant la fin de la Phase critique de Socialisation. De chats qui se sauvent et n'acceptent pas le contacts des humains.

Et le danger avec ces chats sauvages, est de les rentrer dans la maison et de les mettre en contacts avec les enfants. Ils ne représentent pas de risque si vous les rencontrez dans la rue. S'ils veulent pas se faire prendre ils vont partir.

Je veux pas créer de polémique face aux chats qui sont à l'extérieur, car la plupart sont habitués aux humains.

J'espère que vous ne m'avez pas mal interprété.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Le (jeune) chat en question est nouveau dans le voisinage; quelques personnes lui donnent à manger mais il refuse de se faire approcher et impossible de le faire entrer dans une cage. Mon amie a une petite fille de 8 ans dont la fenêtre de la chambre donne sur la ruelle; il semble que le chat miaule une bonne partie de la nuit. Essayez de passer plusieurs nuits sans dormir, je ne crois pas que ça plairait à grand monde. Mon amie est monoparentale et pour elle 35 $ c'est une partie de son budget d'épicerie...

Quant à moi je fais partie des pas assez nombreux donateurs (et familles d'accueil) de la SPCA...

Simplement je trouvais dommage que l'on offre si peu de recours dans un cas comme celui-ci et je voulais savoir si d'autres personnes avaient été dans cette situation. Le seul moyen d'améliorer les choses c'est aussi de savoir les critiquer et ensuite d'essayer de les changer.

PS. Le Berger Blanc avait aussi été contacté et ne pouvait rien faire non plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Personnellement j'ai déjà appelé le Berger Blanc pour qu'ils viennent chercher un chien que j'avais trouvé sur mon balcon (jeune chien qui s'était sauvé de chez eux). J'ai gardé ce chien quelques jours en faisant le tour des rues en demandant si les gens le reconnaissait. Mais en vain. Donc j'ai appelé la SPCA. On ma dit que je devais appeler le Berger Blanc (c'est eux qui déservaient mon coin)


Une dame du Berger Blanc est venue chercher le chien (très gentille en passant) et je n'ai pas eu à débourser quoi que se soit...mais c'est certain que le Berger Blanc n'est pas comme la SPCA.

Berger Blanc : fait de l'$ comme de l'eau en revandant les chiens en adoption, donc c'est probablement pour ça qu'ils ne m'ont rien chargé.

SPCA: cassé sans le sou (donc doit subvenir à ses besoins en demandant un dédommagement selon moi très raisonnable).

p.s. pour ceux qui se demandent, j'ai croisé le chien le lendemain et ses propriétaires ont été directement au Berger Blanc pour voir si leur chien y était (ce fut le cas). Donc une histoire qui finit bien. (Quoi que pas longtemps après le chien était dans le parc à chien avec des jeunes qui disaient l'avoir trouvé, le petit coquin s'était encore sauvé).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité loulou
Pour les frais de 35 $ cela varie. Quand on obtient un contrat avec une municipalité ou un arrondissement, ce sont eux qui dictent les règleset les frais d'abandon car cet argent leur est retournée et les frais varient d'un arrondissement à l'autre. Il ne reste pas à la SPCA car il paie la SPCA un certain montant par mois pour le service de fourrière.

Je ne peux pas te blâmer de trouver les frais de 35 $ élevés pour une maman monoparentale. C'est sûrement des frais élevés pour elle. Mais si on voit la chose du côté de la téléphoniste de la SPCA qui est bombardée d'appel à tous les jours pour qu'on les aide gratuits, elle n'est pas la seule à trouver 35 $ cher et cela provient de personnes qui elle ont les moyens et plus souvent de personnes qui ont les moyens.

Parce que la croyance veut que la SPCA est un organisme de charité qui fait la charité et par conséquent, les services devraient être gratuits. Mais cela ne fonctionne pas comme cela. La SPCA est un organisme à but non lucratif qui doit toujours dépendre des dons pour survivre et pour sauver le plus d'animaux possibles car la SPCA est sous la mire des critiques constantes qu'elle euthanasie pour rien et elle reçoit des milliers d'animaux par année.

Mais la SPCA c'est la SPCA et ne refuse pas d'animaux qui ne proviennent pas de ses territoires moyennant un dédommagement car cet animal sera examiné par un vétérinaire payé, vermifugé, vacciné et micropucé. Il sera mis en adoption si adoptable pour 109 $ pour les chats. Il sera ensuite stérilisé et soigné si malade dans les trente jours après l'adoption, avec médicaments et consultation de vétérinaire. Les 109 $ demandés pour adoption ne couvrent pas ces services. La différence est assumée par la SPCA grâce aux dons.

Le Berger Blanc ne demande rien pour les abandons. La dernière fois que j'ai vu, les frais d'adoption n'incluaient pas la stérilisation et selon un rapport fourni à la ville de Laval, leur taux d'euthanasie est de 85 %. Ça coûte cher de garder un animal en vie.

De plus, la SPCA offre le service d'inspection et de familles d'accueil pout tenter de sauver les non adoptables et les employés qui font ce travail doivent être payés. Je ne crois pas que le Berger Blanc offre ce genre de service.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loulou, d'accord pour les frais quand la SPCA se déplace. Par contre, nous on a apporté un lapin trouvé dans une ruelle tout tremblant et grelottant. On lui a acheté de la bouffe et ensuite on l'a apporté à la SPCA dans la cage de nos chats. On a voulu nous "charger" 25$ pour l'abandon. Ben, c'était pas nous qui l'abandonnons, c'était pas à nous le lapin. On s'est obstiné un long moment. Alors quand j'ai dit très fâchée que je repartais avec le lapin pour le retourner dans la ruelle, la préposée a accepté de le prendre et on nous a demandé de laisser un don à notre convenance. Sans parler qu'on apportait de la bouffe. Donc, on s'est déplacé, ça nous a coûté du temps et de l'essence, plus la bouffe et en plus, aurait fallu qu'on paye? Je suis d'accord pour faire des dons ou payer si la SPCA se déplace ou payer les animaux que j'adopte. Mais qu'on me charge pour avoir voulu sauver un lapin........ NON. Et c'est pas un mythe, ça m'est arrivé à moi. La fois d'après, quand on a apporté un minou errant blessé, on s'est fait demander un don et non pas des frais fixe pour abandon. Pas mal mieux. Cette fois-là, on s'est fait un plaisir de laisser un don. Comment voulez-vous convaincre les gens d'apporter un animal blessé à la SPCA plutôt que de le laisser dans la ruelle si ils doivent payer en plus? OK, la SPCA a besoin d'argent. Mais ça, ça incite les gens à laisser de pauvres bêtes mourir pour ne pas payer. S'il avait fallu qu'on exige de nous des frais pour le minou, je ne crois pas que nous serions revenus.

La Gang

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
je comprend pas pourquoi ils disent que c'est 35 dollars......quand ce n'est pas toi qui abandonne il ne demande pas d'argent! par expérience j'ai souvent été porter des chats a la spca! depuis mon plus jeune enfance, quand j'étais petite il y avait plein de chat qui venait sur mon balcon et il venait meme accoucher sur mon balcon, j'ai souvent été les porter a la spca et vue que ce n'était pas mes chats il m'ont rien demander!...ca peut etre changer avec les années mais avant ce n'était pas obliger les frais!

meme j'y pense....ma belle soeur avait trouvé un chien cette été et elle a été le porter a la spca de montérigie et il lui ont juste demander si elle voulais faire un don mais elle n'était pas obliger! je sais pas si a montreal ca changer depuis le temp mais montérigie je parle de cette été....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Moi, je crois que le 35$ est parce qu'il ne recoive rien de la municipalité, n'étant pas une "fourrière" ! Les fourrières recoivent de l'argent des villes quand ils ramassent les animaux errants, en plus des frais de garde quand les propriétaires les réclament (je crois que c'est 15$ par jour).
Mais cette même fourrière ne se déplace pas si : le chien n'est pas déjà capturé (ou rarement à force d'insistance ou de danger il se déplace), un chat errant s'il n'est pas capturé, s'il s'agit de cruauté animal, s'il s'agit d'un animal autre que domestique (sauf si c'est à la demande de la police), etc.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Moi, dans ma région ils demandent un montant, car il y a 7 ans environs ont avait trouvé un chaton pas sevré....ont l'A sevré et après on a trouvé personne donc ça nous a couté 20$ pour qu'il l'accepte j'ai trouvé ça ben platte car se n'était même pas mon chat.....il doit y avoir des gens qui appelle et quand ont leur dit ça, qui décide de simplement les abandonner dans la rue comme la Petite Basset qu'on avait trouvée.......mais d'un autre côté je comprend qu'ils doivent nourrir les animaux et les soignés, ce n'est jamais tout noir ou tout blanc

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité loulou
helios a écrit:
je comprend pas pourquoi ils disent que c'est 35 dollars......quand ce n'est pas toi qui abandonne il ne demande pas d'argent! par expérience j'ai souvent été porter des chats a la spca! depuis mon plus jeune enfance, quand j'étais petite il y avait plein de chat qui venait sur mon balcon et il venait meme accoucher sur mon balcon, j'ai souvent été les porter a la spca et vue que ce n'était pas mes chats il m'ont rien demander!...ca peut etre changer avec les années mais avant ce n'était pas obliger les frais!

meme j'y pense....ma belle soeur avait trouvé un chien cette été et elle a été le porter a la spca de montérigie et il lui ont juste demander si elle voulais faire un don mais elle n'était pas obliger! je sais pas si a montreal ca changer depuis le temp mais montérigie je parle de cette été....


Hélios je donne un tas d'explications en page 1 de ce forum. Mais si après les avoir lues tu as des questions, n'hésite pas à me les demander.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité loulou
chica a écrit:
Moi, je crois que le 35$ est parce qu'il ne recoive rien de la municipalité, n'étant pas une "fourrière" ! Les fourrières recoivent de l'argent des villes quand ils ramassent les animaux errants, en plus des frais de garde quand les propriétaires les réclament (je crois que c'est 15$ par jour).
Mais cette même fourrière ne se déplace pas si : le chien n'est pas déjà capturé (ou rarement à force d'insistance ou de danger il se déplace), un chat errant s'il n'est pas capturé, s'il s'agit de cruauté animal, s'il s'agit d'un animal autre que domestique (sauf si c'est à la demande de la police), etc.


Même chose pour toi Chica. S'il y a des choses qui ne sont pas clairs ne te gênes pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
loulou a écrit:
helios a écrit:
je comprend pas pourquoi ils disent que c'est 35 dollars......quand ce n'est pas toi qui abandonne il ne demande pas d'argent! par expérience j'ai souvent été porter des chats a la spca! depuis mon plus jeune enfance, quand j'étais petite il y avait plein de chat qui venait sur mon balcon et il venait meme accoucher sur mon balcon, j'ai souvent été les porter a la spca et vue que ce n'était pas mes chats il m'ont rien demander!...ca peut etre changer avec les années mais avant ce n'était pas obliger les frais!

meme j'y pense....ma belle soeur avait trouvé un chien cette été et elle a été le porter a la spca de montérigie et il lui ont juste demander si elle voulais faire un don mais elle n'était pas obliger! je sais pas si a montreal ca changer depuis le temp mais montérigie je parle de cette été....




Hélios je donne un tas d'explications en page 1 de ce forum. Mais si après les avoir lues tu as des questions, n'hésite pas à me les demander.


ok loulou merci!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité loulou
La-Gang a écrit:
Loulou, d'accord pour les frais quand la SPCA se déplace. Par contre, nous on a apporté un lapin trouvé dans une ruelle tout tremblant et grelottant. On lui a acheté de la bouffe et ensuite on l'a apporté à la SPCA dans la cage de nos chats. On a voulu nous "charger" 25$ pour l'abandon. Ben, c'était pas nous qui l'abandonnons, c'était pas à nous le lapin. On s'est obstiné un long moment. Alors quand j'ai dit très fâchée que je repartais avec le lapin pour le retourner dans la ruelle, la préposée a accepté de le prendre et on nous a demandé de laisser un don à notre convenance. Sans parler qu'on apportait de la bouffe. Donc, on s'est déplacé, ça nous a coûté du temps et de l'essence, plus la bouffe et en plus, aurait fallu qu'on paye? Je suis d'accord pour faire des dons ou payer si la SPCA se déplace ou payer les animaux que j'adopte. Mais qu'on me charge pour avoir voulu sauver un lapin........ NON. Et c'est pas un mythe, ça m'est arrivé à moi. La fois d'après, quand on a apporté un minou errant blessé, on s'est fait demander un don et non pas des frais fixe pour abandon. Pas mal mieux. Cette fois-là, on s'est fait un plaisir de laisser un don. Comment voulez-vous convaincre les gens d'apporter un animal blessé à la SPCA plutôt que de le laisser dans la ruelle si ils doivent payer en plus? OK, la SPCA a besoin d'argent. Mais ça, ça incite les gens à laisser de pauvres bêtes mourir pour ne pas payer. S'il avait fallu qu'on exige de nous des frais pour le minou, je ne crois pas que nous serions revenus.

La Gang


J'arrive un peu tard La Gang, désolée. Je n'étais pas revenue dans ce forum depuis janvier. Encore une fois je comprends que ce soit fâchant pour une personne de sauver un animal, acheter de la bouffe, payer de l'essence pour l'amener à la SPCA.

Mais j'insiste beaucoup le sur fait que tu dois multiplier par 10 par jour, par 100 par semaine et 1000 par mois de cas semblables au tien, de personnes qui déparquent et viennent porter un animal dans un esprit de bonne action. Donc c'est une bonne action, elle doit être reçue gratuite, dans votre esprit et je comprends. Mais moi (la je parle de la SPCA) je vais quoi avec ces milliers d'animaux qu'on m'amènent par mois ? Je les euthanasie où je les remets en adoption ? Parce que les remettre en adoption engendrent des frais. Qui va payer pour tout cela ?

Je trouve dommage que les gens s'attendent à des services gratuits. Faut qu'on trouve de l'argent quelque part. 35 $ pour accepter les animaux qui ne sont pas de notre territoire c'est bien peu pour leur redonner une seconde chance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi, ce qui me fait peur, c'est que le fait de payer 35$ pour aller porter un animal qui ne nous appartient pas, pour lequel on personne n'est pas responsable de son abandon, va en décourager plusieurs d'aller le porter.
Ils vont préférer le laisser dehors.
Du moins c'est ce que je crois Embarassed

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ici à Québec, SPA de Québec et non pas SPCA, ils demandent des frais si l'animal est apporté pas ses maîtres qui l'abandonnent. Ils ne demandent rien dans le cas d'un animal trouvé et apporté par un tiers. En passant ils n'ont plus le contrat de fourrière de al ville de Québec non plus depuis un an ou deux et leurs finances en ont pris un bon coup à ce que j'en sache.

L'effet pervers est que pour un animal en adoption avec "Abandonné" vient une belle fiche bien remplie alors qu'avec un animal "Trouvé" la fiche est à peu près vide.... et voici le "Hic", il y a beaucoup d'animaux "Trouvé" apporté par leurs maîtres qui évitent les frais, ce qui fait en sorte qu'il y a moins d'informations sur l'animal et que ça complique l'adoption.

Les frais d'adoption (de près de 100$ pour un chien) ne comprennent pas la stérilisation mais un remboursement (de 30$ je crois) est remis sur présentatino d'une preuve de stérilisation dans un certain délai.

Personnellement je considère que des frais ne devraient pas être demandés à quelqu'un qui rend service en rapportant un animal trouvé. D'ailleurs, dans un certain nombre de cas l'animal sera réclamé par son "propriétaire" qui, lui, paiera les frais de pension quotidien en plus d'une pénalité de départ.

Autre opinion personnelle, autant pour rapporter un animal trouvé que pour l'adoption d'un animal, je me tournerai d'abord (et probablement exclusivement) vers la SPA plutôt que vers une entreprise à but lucratif qui a le contrat de fourrière. C'est sûr que si je suis à la recherhe de mon Kano qui aurait pris laclé des champs, je vériefierai dans les 2 endroits.

GuyBou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité loulou
Catherine a écrit:
Moi, ce qui me fait peur, c'est que le fait de payer 35$ pour aller porter un animal qui ne nous appartient pas, pour lequel on personne n'est pas responsable de son abandon, va en décourager plusieurs d'aller le porter.
Ils vont préférer le laisser dehors.
Du moins c'est ce que je crois Embarassed


Je comprends très bien cette peur et je pense que c'est justifié. Mais si vous voulez pouvoir abandonner un animal trouvé à la SPCA, (10 par jours, multiplié par 100 par semaines, ou par 1000 par mois en été et en période déménagement), et que vous désirez que cette animal est une chance d'être remis en adoption, quelqu'un doit payer pour tous les soins qui vont lui être donnés.

Alors je vous pose la question : Qui va payer ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
loulou a écrit:
Alors je vous pose la question : Qui va payer ?


Moi aussi je vous la pose à tous. La SPCA n'a pas de subventions du gouvernement et vit de l'argent du public.

Je peux comprendre que ça vous dérange de devoir payer pour un animal qui n'est pas le vôtre, mais 2 choses

- Faire une bonne action en donnant une seconde chance à un animal (de retrouver ses maîtres qui le cherchent ou de se faire adopter) ou faire un don direct à la SPCA, dans les 2 cas vous aidez la cause non? Vous laisseriez un animal continuer à errer "juste" pour ce principe? Pas moi.

- Et deuxièmement moi ça me dérange pas que les gens se plaignent de quelque chose... en autant qu'ils proposent autre chose de mieux. Sinon on fait comme les politiciens... Ça change rien et c'est trop facile.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité loulou
guybou1234 a écrit:

L'effet pervers est que pour un animal en adoption avec "Abandonné" vient une belle fiche bien remplie alors qu'avec un animal "Trouvé" la fiche est à peu près vide.... et voici le "Hic", il y a beaucoup d'animaux "Trouvé" apporté par leurs maîtres qui évitent les frais, ce qui fait en sorte qu'il y a moins d'informations sur l'animal et que ça complique l'adoption.

Absolument vrai. À la SPCA de Montréal si un animal est abandonné par son propriétaire, il y a des frais IMPOSÉS par la ville par contrat quand il s'agit d'un territoire desservi par la SPCA pour le contrat de fourrière. Par contre, dans ce même contrat, il n'y a pas de frais si vous apportez un animal que vous avez trouvé (CHERCHEZ L'ABSURDITÉ )

Personnellement je considère que des frais ne devraient pas être demandés à quelqu'un qui rend service en rapportant un animal trouvé. D'ailleurs, dans un certain nombre de cas l'animal sera réclamé par son "propriétaire" qui, lui, paiera les frais de pension quotidien en plus d'une pénalité de départ.

Voir message plus haut.

Autre opinion personnelle, autant pour rapporter un animal trouvé que pour l'adoption d'un animal, je me tournerai d'abord (et probablement exclusivement) vers la SPA plutôt que vers une entreprise à but lucratif qui a le contrat de fourrière. C'est sûr que si je suis à la recherhe de mon Kano qui aurait pris laclé des champs, je vériefierai dans les 2 endroits.

Tout le problème de cette question vient d'une incompréhension (compréhensible) du système de contrat des municipalités. Il vient aussi à moins avis, d'un manque de considération pour le sort des animaux et d'un manque de connaissances sur les rôles des SPCA, SPA ou autres.

Dans la tête des gens, sauver un animal en l'amenant dans un bon refuge est un geste charitable. Malheureusement, la charité ne s'arrête là. Mais le geste charitable commence d'abord par s'impliquer en faisant des dons pour qu'ils puissent s'occuper des animaux que vous apportez, faire du bénévolat dans ces refuges pour donner un coup de main, voire même jusqu'à s'impliquer dans l'organisation. Parce que s'il n'y avait pas les autres pour s'impliquer, il n'y aurait pas de refuges où apporter les animaux que vous trouvez.

À moins que vous préfériez qu'on les euthansie sans poser de questions, parce que c'est beaucoup plus économique, vous savez ?

[/b]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Tessa
J aime bien cette mise aux points

J ai toujours donner a des organismes, la SPCA en faisais pas partie dans le temps . Jétait pas sensibiliser a son oeuvre car dans le passé j avais eu une mauvaise experience

Le jour ou j ai rencontrez Skully et connu loulou , tout a changer . J ai visité la SPCA , cotoyer des gens qui donne de leurs temps , partager des experiences , et la j ai compris que je ne doit pas m arreter a juste prendre un chien.
Nous n'avons pas d enorme moyen , mais ont essais de donner ce qu il conviens a nos chiens . Mais aussi nous avons decider de participer a la marche des 4 pattes ,et amasser des fond en nous aussi donner une contribution .
Ce qui ma decu le plus c est que beaucoup de gens autour de moi qui clame haut et fort qu il faut aider les animaux a avoir une vie meilleur et aussi leurs donner une chance de vie ,et bien ce sont souvent les gens qui ont le moins repondu a notre appel pour des dons .

Et bizarrement des gens que je connais pas du tout nous ont encourager , aussi des gens ce sont joint a notre equipe tres facilement , nous avions juste a inviter et hop ils embarquait et eux aussi ont fait des dons .

C est pas toujours ceux qui ce plaigne du sort des animaux qui font vraiment qq chose de concret pour la cause animal .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Sasha
Je peux vous répondre en tant qu'ex-gérante d'une SPCA...

Les gens qui nous amenaient des animaux, trouvés errants ou même les leurs, avaient toujours une grosse réaction quand je leur mentionnais qu'il y avait des frais d'abandon, que l'animal leur appartienne ou pas. D'un autre côté, tout le monde était tellement impressionné quand ils visitaient le refuge et voyaient les grandes chatteries où les chats vivent en liberté, et ils trouvaient qu'il est TELLEMENT MIEUX qu'une SPCA ne fasse pas d'euthanasie comme c'est le cas là-bas...

Mais jamais ils ne comprenaient que tout ça coûte cher et que PERSONNE ne veut payer... ni le gouvernement, ni les municipalités, ni les commerçants, ni les particuliers. Tout le monde se renvoit la balle et personne ne veut cotiser...

Je n'ai toujours pas compris comment on peut donc exiger d'une SPCA qu'elle fasse adopter tous les animaux, qu'elle ne fasse pas d'euthanasie, qu'elle soigne les animaux malades, sans que toutefois qui que ce soit n'accepte de payer. J'avais beau expliquer tout ça, je me faisait envoyer promener quotidiennement et on retrouvait l'animal quelques minutes plus tard attaché à un poteau dehors ou dans une cage à la porte...

Je comprends parfaitement que quelqu'un qui trouve un animal ne souhaite pas nécessairement payer... tant qu'on ne leur a pas expliqué tout ça... mais j'aurais tellement voulu que les gens comprennent que ce geste là était celui qui allait sauver la vie de l'animal. Pour 35 $, la SPCA prend l'animal en charge, le fait vacciner, le traite contre les puces, le fait stériliser et l'héberge jusqu'à ce qu'une famille décide de l'adopter. Dans le cas de la SPCA que je dirigeais, on gardait cet animal indéfiniment et on le soignait s'il tombait malade. Les frais d'adoption pour cet animal ne couvraient qu'un infime partie de tout ce qui était dépensé pour lui.

Je SAIS qu'il est fâchant de devoir payer pour l'irresponsabilité de quelqu'un d'autre... mais je trouve, personnellement, que c'est une responsabilité sociale, au même titre, pour donner un exemple, que de payer nos impôts pour financer un système de santé qui soigne les gens qui ont un cancer du poumon parce qu'ils fument... (c'est juste un exemple, là !). Et ce n'est pas comme si on devait payer tous les mois... c'est juste une fois, la fois qui permettra de sauver cet animal-là...

Remarquez, ici au repaire de Sasha, il ne m'est arrivé qu'une seule fois en 7 ans que quelqu'un me donne quelque chose pour prendre soin de son chien jusqu'à ce que je puisse le faire adopter... le reste du temps, je paie tout de ma poche... faut croire que je suis complètement folle...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité loulou
Catherine a écrit:
Moi, ce qui me fait peur, c'est que le fait de payer 35$ pour aller porter un animal qui ne nous appartient pas, pour lequel on personne n'est pas responsable de son abandon, va en décourager plusieurs d'aller le porter.
Ils vont préférer le laisser dehors.
Du moins c'est ce que je crois Embarassed


J'aimerais quand même ajouter Catherine que ta peur est fondée sur le fait que pour la plupart des gens, ils ne se sentent pas responsables et ne doivent pas payer. Malheureusement c'est la pensée générale et pour cette raison plusieurs animaux se retrouvent dans la rue à cause de cette mentalité et c'est bien triste.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ESt-ce qu'à ce moment-là, ce n'est pas la SPCA qui a un problème avec le préposé de premières lignes (Ceux qui sont au comptoir et qui reçoivent les animaux). Je n'avais jamais mis les pieds dans une SPCA avant l'automne dernier. En novembre, une fille a sonné à ma porte avec un tout petit chaton dans les bras. La fille m'explique que le chaton est sur le balcon de mon voisin depuis le matin, qu'on gèle dehors, etc. Moi, je sais que c'est pas le chat du voisin. Je propose de garder le chaton, le temps de faire le tour des voisins et de voir s'il leur appartient. Je fais l'tour. Minette n'est à personne...

Je monte dans ma voiture ce soir-là et je reconduis Minette à la SPCA de Montréal. Au comptoir, je suis reçu par un air bête (sans jeu de mots). Je lui raconte que j'ai trouvé Minette. La fille me regarde de travers. Elle continue de remplir son formulaire. Minette est sur le comptoir et elle ronronne comme un train, contente d'être au chaud. Une autre fille arrive derrière, elle prend Minette et dit tout haut à la fille du comptoir. Euthanasie ? Moi, je fais «HOOOO!!!» Euthana-quoi ? Je reprend Minette dans mes bras. Et là, la fille se lance dans une tirade à propos du fait qu'ici on euthanasie systèmatiquement les chats de moins de 4 livres et bla, bla, bla! Je nage en plein délire!!! J'suis toute mêlée... Je dis à la fille : «Je fais quoi ? je la remet dans la rue pis j'attends qu'elle fasse 4 livres ? Pesez-là au moins, qu'on en est le coeur net!». La fille part en arrière avec Minette et revient: «3.6 livres! Vous faites quoi ?» ... «Comment je fais quoi ?» Et là, une autre fille entre en scène, plus sympathique celle-là et elle m'explique que la seule façon que Minette meurt pas ce soir-là c'est de signer comme quoi je la reprend si elle n'est pas réclamé par sa famille après 3 ou 4 jours... J'ai signé, j'suis partie en brayant... Là, ils ont du se dire : «Je le savais que c'était son chat!» Grrr!

Pendant les jours qui ont suivi, j'ai regardé Minette sur le site de SPCA, tous les jours. Après 3 jours ils m'ont appellé. J'suis allée la récupérer. Elle était ben ben contente de sortir de là ! Entre temps, j'avais trouvé une famille pour Minette. Elle y est toujours et elle se la coule douce...

J'ai trouvé l'expérience hautement désagréable... Pour tout vous dire et c'est parce que je viens ici et que j'apprends plein de chose sur la SPCA que je sais que c'est un organisme qui aide vraiment mais vu de l'extérieur, ça donne pas toujours envie de jouer les bons samaritains...

Jules

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'oubliais... Quand je suis retournée chercher Minette, je suis tombée sur une bénévole absolument adorable. Elle est venue avec moi chercher Minette, elle m'a remis le papier rose de Minette avec la mention NE PAS DÉTRUIRE, j'étais ben fière de moi :0)

Y'avait du positif dans mon affaire finalement, j'veux pas que vous pensiez que je suis juste bonne pour chialer Wink

Jules

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité loulou
Jules1 a écrit:
ESt-ce qu'à ce moment-là, ce n'est pas la SPCA qui a un problème avec le préposé de premières lignes (Ceux qui sont au comptoir et qui reçoivent les animaux). Je n'avais jamais mis les pieds dans une SPCA avant l'automne dernier. En novembre, une fille a sonné à ma porte avec un tout petit chaton dans les bras. La fille m'explique que le chaton est sur le balcon de mon voisin depuis le matin, qu'on gèle dehors, etc. Moi, je sais que c'est pas le chat du voisin. Je propose de garder le chaton, le temps de faire le tour des voisins et de voir s'il leur appartient. Je fais l'tour. Minette n'est à personne...

Je monte dans ma voiture ce soir-là et je reconduis Minette à la SPCA de Montréal. Au comptoir, je suis reçu par un air bête (sans jeu de mots). Je lui raconte que j'ai trouvé Minette. La fille me regarde de travers. Elle continue de remplir son formulaire. Minette est sur le comptoir et elle ronronne comme un train, contente d'être au chaud. Une autre fille arrive derrière, elle prend Minette et dit tout haut à la fille du comptoir. Euthanasie ? Moi, je fais «HOOOO!!!» Euthana-quoi ? Je reprend Minette dans mes bras. Et là, la fille se lance dans une tirade à propos du fait qu'ici on euthanasie systèmatiquement les chats de moins de 4 livres et bla, bla, bla! Je nage en plein délire!!! J'suis toute mêlée... Je dis à la fille : «Je fais quoi ? je la remet dans la rue pis j'attends qu'elle fasse 4 livres ? Pesez-là au moins, qu'on en est le coeur net!». La fille part en arrière avec Minette et revient: «3.6 livres! Vous faites quoi ?» ... «Comment je fais quoi ?» Et là, une autre fille entre en scène, plus sympathique celle-là et elle m'explique que la seule façon que Minette meurt pas ce soir-là c'est de signer comme quoi je la reprend si elle n'est pas réclamé par sa famille après 3 ou 4 jours... J'ai signé, j'suis partie en brayant... Là, ils ont du se dire : «Je le savais que c'était son chat!» Grrr!

Pendant les jours qui ont suivi, j'ai regardé Minette sur le site de SPCA, tous les jours. Après 3 jours ils m'ont appellé. J'suis allée la récupérer. Elle était ben ben contente de sortir de là ! Entre temps, j'avais trouvé une famille pour Minette. Elle y est toujours et elle se la coule douce...

J'ai trouvé l'expérience hautement désagréable... Pour tout vous dire et c'est parce que je viens ici et que j'apprends plein de chose sur la SPCA que je sais que c'est un organisme qui aide vraiment mais vu de l'extérieur, ça donne pas toujours envie de jouer les bons samaritains...

Jules


Ce que tu décris Jules1 je l'apprécie beaucoup. Car bien que mes explications sur les raisons des frais d'abandon soient hautement justifées, le mauvais service à la clientèle est une autre histoire. Car ton message a à trait au service à la clièntèle. Et j'apprécie ton témoignage car le service à la clientèle fait pitié pas à peu près. Je dirais même qu'il est pourri et peut aider ma cause dans l'amélioration du service. C'est une question pour laquelle je me bats, mais c'est une question organisationnelle et je suis pas sûre que tu vas comprendre ce que je veux dire mais je peux pas en aller plus loin. Encore une fois un gros merci.

Mais une chose que je peux dire et qui aurait peut-être dû t'être dit (en tant que bon service à clientèle), c'est la question des 4 mois. Tu es arrivée avec ton chaton dans une épidémie de panleucopénie dans le refuge. La panleucopénie est le typhus du chat et cela ne pardonne pas. Hors les chatons de moins de 4 mois, selon nos vétérinaires, ne peuvent se sortir de cette maladie. Chez les adultes, seulement 1 chat sur 4 s'en sort.

Mais la façon dont tu as été reçu est inexcusable à mon point de vue. Par contre, la réalité des refuges n'est pas connue non plus. On aurait dû te l'expliquer et t'offrir des alternatives, ce qui n'existent pas en ce moment.

Je travaille à la SPCA et je connais ses défauts. J'y reste en espérant changer les choses. Je suis, à mon avis, dans la meilleure position pour y arriver.

Toutefois ton témoignage n'est pas entré des les oreilles d'une sourde, c'est tout ce que je peux te promette et la prochaine fois que tu trouves un chaton, je t'en prie, ne l'amène pas à une fourrière privée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité loulou
Jules1 a écrit:
J'oubliais... Quand je suis retournée chercher Minette, je suis tombée sur une bénévole absolument adorable. Elle est venue avec moi chercher Minette, elle m'a remis le papier rose de Minette avec la mention NE PAS DÉTRUIRE, j'étais ben fière de moi :0)

Y'avait du positif dans mon affaire finalement, j'veux pas que vous pensiez que je suis juste bonne pour chialer Wink

Jules


Les bénévoles sont nos meilleurs atouts. Faites quelque chose pour nos animaux, écrivez-moi et faites une différence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mon petit grain de sel maintenant….
J’ai connu la SPCA à travers le discours d’une Madame Chat (une folle aux chats que Loulou doit sûrement connaître… Wink ) qui consacre sa vie à sauver les chats errants dans les ruelles de Mtl… Bref, cette dame avait un discours bien articulé sur la « marchandisation » des animaux quoique toujours énoncé sur un mode agressif tant elle n’en pouvait plus de ramasser les dégâts… Shit Je me suis mise à penser comme elle et « sacrer » après la SPCA jusqu’à ce que je lise les commentaires de Loulou sur ce forum… (en passant Laurence, y sert à quelque chose ton forum ! Wink ). Maintenant, j’ai une vision plus nuancée. Je réalise que même si certaines critiques peuvent être justifiées (problème organisationnel, choix déchirants par manque de ressources, qualité du service à la clientèle, etc….), la mission de la SPCA demeure la même et elle est JUSTE. Quand je suis d’accord avec au moins 85% des objectifs d’un organisme, J’APPUIE…. et je m’abstiens de CRITIQUER publiquement pour ne pas donner prise à un débat qui fait perdre du temps et de l’énergie aux dirigeants, au détriment du bien-être des animaux. Je pense également que la SPCA n’est pas la bonne cible. C’est comme tirer sur le messager…. La SPCA tout comme les autres refuges ramasse les pots cassés, conséquence d’une société qui ne prend pas ses responsabilités tant collectives qu’individuelles par rapport aux animaux.

Tessa, j’aime beaucoup ta réflexion :

Tessa a écrit:

Et bizarrement des gens que je connais pas du tout nous ont encourager , aussi des gens ce sont joint a notre equipe tres facilement , nous avions juste a inviter et hop ils embarquait et eux aussi ont fait des dons .
C est pas toujours ceux qui ce plaigne du sort des animaux qui font vraiment qq chose de concret pour la cause animal .


Je suis convaincue qu’il y a beaucoup de gens « underground », favorables à la cause…. Ils ne sont pas sur des forums, ne sont pas « activistes » et pourtant, tu as reçu leur appui de manière ponctuelle… C’est encourageant pour l’avenir…


Loulou, une idée folle du samedi matin :

Quand une personne rechigne à payer les frais d’abandon particulièrement pour un animal qui n’est pas le sien, serait-ce une bonne idée de lui proposer de signer une pétition exigeant la stérilisation et l’identification obligatoire des animaux ? Le tout accompagné d’un commentaire du genre : « Si vous ne voulez pas payer pour l’irresponsabilité d’un autre, voulez-vous signer cette pétition, comme ça y’aura moins de chance que cela VOUS arrive une autre fois ? »

P.S.: Loulou, mon petit 15%, c'est les chats errants! Wink

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité loulou
Coquabillie a écrit:
Mon petit grain de sel maintenant….
J’ai connu la SPCA à travers le discours d’une Madame Chat (une folle aux chats que Loulou doit sûrement connaître… Wink ) qui consacre sa vie à sauver les chats errants dans les ruelles de Mtl…

C'est parce que j'en connais plusieurs

Je suis convaincue qu’il y a beaucoup de gens « underground », favorables à la cause…. Ils ne sont pas sur des forums, ne sont pas « activistes » et pourtant, tu as reçu leur appui de manière ponctuelle… C’est encourageant pour l’avenir…

Loulou, une idée folle du samedi matin :

Quand une personne rechigne à payer les frais d’abandon particulièrement pour un animal qui n’est pas le sien, serait-ce une bonne idée de lui proposer de signer une pétition exigeant la stérilisation et l’identification obligatoire des animaux ? Le tout accompagné d’un commentaire du genre : « Si vous ne voulez pas payer pour l’irresponsabilité d’un autre, voulez-vous signer cette pétition, comme ça y’aura moins de chance que cela VOUS arrive une autre fois ? »

C'est une bonne idée, je suis de celle qui serait en faveur d'une loi municipale obligeant la stérilisation. Faudrait aussi que je sache quelle est la position de la direction là-dessus. J'ai souvent pensé qu'une loi serait l'idéal, mais je n'ai jamais poussé la réflexion plus loin à savoir l'impact qu'une telle loi aurait. Genre, les vétérinaires vont-ils en profiter pour "booster" leur prix, va-t-il falloir un permis pour reproduire (bonne idée), est-ce que cela va donner quelque chose puisqu'il y a tant de chats errants qui se reproduisent également, comment peux-tu obliger un propriétaire à stériliser sinon, quoi ? une amende ? Pas d'argent pour payer l'amande, on se débarrasse du chat dans le bois.

Cela fait beaucoup de chose à penser

P.S.: Loulou, mon petit 15%, c'est les chats errants! Wink C'est sûre qu'il place à beaucoup d'amélioration de ce côté-là.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation :
Quand une personne rechigne à payer les frais d’abandon particulièrement pour un animal qui n’est pas le sien, serait-ce une bonne idée de lui proposer de signer une pétition exigeant la stérilisation et l’identification obligatoire des animaux ? Le tout accompagné d’un commentaire du genre : « Si vous ne voulez pas payer pour l’irresponsabilité d’un autre, voulez-vous signer cette pétition, comme ça y’aura moins de chance que cela VOUS arrive une autre fois ?


Citation :
C'est une bonne idée, je suis de celle qui serait en faveur d'une loi municipale obligeant la stérilisation. Faudrait aussi que je sache quelle est la position de la direction là-dessus. J'ai souvent pensé qu'une loi serait l'idéal, mais je n'ai jamais poussé la réflexion plus loin à savoir l'impact qu'une telle loi aurait. Genre, les vétérinaires vont-ils en profiter pour "booster" leur prix, va-t-il falloir un permis pour reproduire (bonne idée), est-ce que cela va donner quelque chose puisqu'il y a tant de chats errants qui se reproduisent également, comment peux-tu obliger un propriétaire à stériliser sinon, quoi ? une amende ? Pas d'argent pour payer l'amande, on se débarrasse du chat dans le bois.


Je suis étonnée d'apprendre que la direction de la SPCA n'a peut-être pas de position officielle sur la stérilisation obligatoire... ou sur l'identification obligatoire des animaux...
Pour les vets trop voraces sur le prix, on peut imaginer des dispositions particulières de la loi pour établir un prix plafond....
Si déjà , toute vente d'un nouvel animal obligerait la stérilisation, cela aiderait...
Au lieu d'une amende, pourquoi pas une déduction fiscale ou un crédit d'impôts, même symbolique c'est plus positif... et ça se justifie par les économies des municipalités au niveau des frais de fourrière.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'appuie vos commentaires,Loulou et Sasha!
Je ne comprends pas la réticence des gens avec ce $35.,si on va porter un animal trouvé.
Avec $35.,on va pas loin pour "juste" nourrir un chat ou un chien.
La critique est tellement facile...est-ce que VOUS donnez pour la survie de ces organismes?(SPCA ou refuge)
Est-ce que vous vous impliquez de quelques manières pour aider ces organismes?
La SPA de Québec survit de peur.Elle n'a pas d'argent.
Son salut.....la générosité des gens.
Et les gens sont pas trop généreux... maaaais ils critiquent!....ben ça,ça coûte rien!
J'incite les gens à adopter à la SPA de Québec.
Ils sont souvent scandalisés,parce qu'ils doivent débourser un montant d'argent.
Certains ont l'intelligence de comprendre.Mais il faut que je prenne le temps de bien expliquer "le pourquoi" qu'une SPA a besoin d'argent.
C'est certain qu'il y a des lacunes(personnel désagréable,etc).
J'ai eu la chance de tomber sur des gens très sympa à la SPA de Québec.
Il y en a dans toutes les SPCA de la province.
On a pas le droit de les lâcher!
Si on aime les animaux!!
Kobi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Même chose pour les refuges à but non lucratif!
Ça en prend de l'argent pour nourrir tous ces chats et chiens abandonnés.
Je ne parle même pas des soins.
Ils vont survivre comment s'ils n'ont pas d'argent?
Ils ont besoin de nous!
Kobi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité loulou
Citation :
Je suis étonnée d'apprendre que la direction de la SPCA n'a peut-être pas de position officielle sur la stérilisation obligatoire... ou sur l'identification obligatoire des animaux...
Pour les vets trop voraces sur le prix, on peut imaginer des dispositions particulières de la loi pour établir un prix plafond....


Ben oui on a une politique de stérilisation obligatoire... pour les animaux adoptés à la SPCA. Mais pour une loi municipale, c'est sûr que la SPCA est pour. La question était plutôt de savoir si la direction de la SPCA veut que l'ont envoie une pétition à la Ville.

T'sé les affaires de politiques municipales, faut faire beeeenn attention. On a peut-être un litige avec la Ville pour un dossier, pis je ne suis pas au courant...

Même si je vois pas d'obstacles, en principe, je préfère me renseigner.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Loulou:

tu sais, moi, je suis à l'autre bout de la chaîne. Je vois ça avec les yeux de madame Tout-l'monde.

Ma mauvaise expérience à la SPCA, je l'ai vécu comme une madame Tout-l'monde mais aussi avec le coeur d'une amoureuse des animaux. C'est ce qui fait que j'en parle aujourd'hui. Je me dis que ça peut servir.

Quand on m'a expliqué pour le 4 livres, et l'épidémie qui sévissait à ce moment-là, j'ai compris. (on me l'aurait expliqué avant, quand je suis arrivée, que j'aurais compris aussi...). Ce que j'ai trouvé difficile ç'a été la réception. Tsé, tu te dis : «Si c'est ça les premières lignes, c'est quoi en arrière...». Tu sens le jugement gros comme le bras, pis toi l'es là pour aider un animal à 1. soit retrouver sa famille. 2. Soit en trouver une nouvelle...

Enfin, je peux comprendre que ce soit un problème administratif. En fait, je l'ai compris quand je suis tombée sur la bénévole (l'adorable petite blonde dont je parlais précedemment) la deuxième fois. Je me suis dit : «Les bénévoles, ils sont là parce qu'ils aiments les animaux... Les autres, on ne connais pas leur motivation... Pis peut-être qu'au fond, casseroles, pièces automobile, caillou en sac ou chats et chiens... ».

Je le répète, Minette va bien. Et je continue de donner régulièrement à la SPCA, mais c'est beaucoup parce que je connais les dessous de tout ça maintenant, à cause du forum Wink

Jules

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
loulou a écrit:

La question était plutôt de savoir si la direction de la SPCA veut que l'ont envoie une pétition à la Ville.

Même si je vois pas d'obstacles, en principe, je préfère me renseigner.


Dans ma tête, j'étais déjà rendue à Québec avec un camion plein de pétitions prevenant de toutes les SPCA, SPA et autres fourrières/refuges etc... lol!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité loulou
Jules1 a écrit:
Loulou:

tu sais, moi, je suis à l'autre bout de la chaîne. Je vois ça avec les yeux de madame Tout-l'monde.

Je sais Jules1 et je suis d'accord de L'IMPORTANCE de l'image de la SPCA aux yeux de Monsieur et Madame tout l'monde. Ce problème est souvent rapporté à la Direction, mais il semble qu'il y ait un blocage quelq' part.

Ma mauvaise expérience à la SPCA, je l'ai vécu comme une madame Tout-l'monde mais aussi avec le coeur d'une amoureuse des animaux. C'est ce qui fait que j'en parle aujourd'hui. Je me dis que ça peut servir.

Quand on m'a expliqué pour le 4 livres, et l'épidémie qui sévissait à ce moment-là, j'ai compris. (on me l'aurait expliqué avant, quand je suis arrivée, que j'aurais compris aussi...). Ce que j'ai trouvé difficile ç'a été la réception. Tsé, tu te dis : «Si c'est ça les premières lignes, c'est quoi en arrière...». Tu sens le jugement gros comme le bras, pis toi l'es là pour aider un animal à 1. soit retrouver sa famille. 2. Soit en trouver une nouvelle...

Je vais t'avouer que moi la première j'ai ben de la misère à ne pas juger les gens qui viennent abandonner leur animal. C'est pas mal difficile de ne pas leur lancer des regards de reproches. Les employés finissent par mettre tout le monde dans le même panier tellement ils en voient (et n'excuse pas le mauvais service). Ily a aussi ceux qui viennent abandonner leur animal et qui mentent à travers leurs dents en disant qu'il l'ont trouvé. Je ne suis pas à la réception des animaux et je suis bien contente.

Enfin, je peux comprendre que ce soit un problème administratif. En fait, je l'ai compris quand je suis tombée sur la bénévole (l'adorable petite blonde dont je parlais précedemment) la deuxième fois. Je me suis dit : «Les bénévoles, ils sont là parce qu'ils aiments les animaux... Les autres, on ne connais pas leur motivation... Pis peut-être qu'au fond, casseroles, pièces automobile, caillou en sac ou chats et chiens... ».

Bien je suis bien contente de te l'entendre dire. Comme coordonnatrice des bénévoles, tu me rends fière de mon travail. On donne une bonne formation aux bénévoles et le service courtois en fait partie et c'est une obligation. Là dessus J'AI plein contrôle.

Les employés ne sont pas encadrés et s'ils l'étaient ce serait différent.


Je le répète, Minette va bien. Et je continue de donner régulièrement à la SPCA, mais c'est beaucoup parce que je connais les dessous de tout ça maintenant, à cause du forum Wink

Merci pour ton témoignage

Jules

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Merci de ta réponse Loulou. J'émets quand même la peur que les frais bloquent les gens qui trouvent des animaux. Pas tout l'monde qui a 35$ à donner même s'il est bien utilisé. Quand j'y suis allée, on était mon mari et moi aux études, on crevait pas de faim, mais on roulait pas sur l'or non plus. 35$ faisait une bonne différence sur le budget de la semaine. Alors, c'est sûr que si tu n'as pas cet argent et qu'on te reçoit comme ça, la prochaine fois que tu vois un chat mal en point et errant, la première pensée risque d'être pour les $$ que t'as pas plutôt que le chat à sauver. C'est ce que je trouve triste. Je comprends que la SPCA a besoin d'argent, que sauver ces animaux coûte cher etc. et quand j'ai les $$, ça me fait plaisir d'en donner (j'pense pas être cheap de nature). Pis même que j'aime mieux donner parce que j'ai pas beaucoup de temps à consacrer à la cause (je suis bien servie à la maison!). Pis pas parce qu'une fille repart en pleurant que c'est son chat. J'en ai vu une amener un chaton trouvé au vet, il était en très piteux état et le vet a recommandé l'euthanasie parce qu'il était vraiment mal en point. Elle a payé et est carrément repartie en pleurant et ce n'était pas son chat. Alors oui, tu as raison Loulou, il y a sûrement un problème de service à la clientèle et de façon de parler aux gens (parce que ça encourage pas les gens à payer si c'est bêtement exigé et qu'on te juge alors que t'as rien fait). Ça, ça ferait sûrement une grosse différence. La deuxième fois, on m'a très gentiment demandé si je voulais laissé un don, ce que j'ai fait avec plaisir. Mais le service a été très différent......

La Gang

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité loulou
La Gang, comme j'expliquais dans la première page de ce forum, les frais de 35 $ sont applicables seulement pour les territoires non desservis par la SPCA. Pour les territoires non desservis pas la SPCA, votre hôtel de ville doit avoir octroyé le contrat de fourrière à une entreprise (genre Berger Blanc ou la Patrouille canine) et c'est sensé être gratuit si les élus de votre ville en ont décidé ainsi.

Pour les territoires que la SPCA dessert, c'est généralement gratuit.

Le territoire de la métropole incluant Laval c'est 3 millions d'habitants, c'est beaucoup. La SPCA n'a pas les moyens de recevoir gratuitement tous les animaux que ces citoyens veulent abandonner chez elle.

Vous n'êtes donc pas obligés de payer 35 $. Vous pouvez toujours aller à votre fourrière municipale. Mais si vous n'êtes pas desservi pas la SPCA et que vous voulez que la SPCA donne une chance à cet animal, faut nous aider à la faire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Pixel
Kobi a écrit:
J'appuie vos commentaires,Loulou et Sasha!
Je ne comprends pas la réticence des gens avec ce $35.,si on va porter un animal trouvé.
Avec $35.,on va pas loin pour "juste" nourrir un chat ou un chien.
La critique est tellement facile...est-ce que VOUS donnez pour la survie de ces organismes?(SPCA ou refuge)
Est-ce que vous vous impliquez de quelques manières pour aider ces organismes?
La SPA de Québec survit de peur.Elle n'a pas d'argent.
Son salut.....la générosité des gens.
Et les gens sont pas trop généreux... maaaais ils critiquent!....ben ça,ça coûte rien!
J'incite les gens à adopter à la SPA de Québec.
Ils sont souvent scandalisés,parce qu'ils doivent débourser un montant d'argent.
Certains ont l'intelligence de comprendre.Mais il faut que je prenne le temps de bien expliquer "le pourquoi" qu'une SPA a besoin d'argent.
C'est certain qu'il y a des lacunes(personnel désagréable,etc).
J'ai eu la chance de tomber sur des gens très sympa à la SPA de Québec.
Il y en a dans toutes les SPCA de la province.
On a pas le droit de les lâcher!
Si on aime les animaux!!
Kobi.
Je doit admettre que la SPA de Québec ne m'a pas impressionnée. D'abord, Pixel, que j'ai adorée, avait des problèmes de santé graves qui ont été détectés que six mois plus tard et elle a terminée ses jours 9 mois seulement après son adoption. Avoir su qu'elle était afligée de ce problème de santé, peut-être que je 'aurais prise quand même mais ça a été dur pour moi d'apprendre que mon chien adoré n'avait pas pour longtemps à vivre.
Ensuite, j'ai essayé d'être bénévole à la SPA et on m'a répondu que si je voulais promener des chiens, je n'avais qu'à déposer mes clés d'auto au comptoir et en promener. Il semble que la SPA de Québec n'a pas besoin de bénévoles maintenant qu'elle n'a plus le contrat des licenses de chiens (C'est ce qu'on m'a dit).
Je trouve étrange qu'ailleurs, on forme des bénévoles pour s'occuper des chiens et qu'ici on pleure sur son sort mais qu'on refuse des bénévole.

Je n'ai pas d'argent à donner mais j'ai du temps.

Est-ce qu'il y a un organisme qui chapeaute les SPA et SPCA?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Sasha
Pixel a écrit:

Est-ce qu'il y a un organisme qui chapeaute les SPA et SPCA?


Toutes les SPCA sont indépendantes les unes des autres et fonctionnent comme elles le décident, bien que pour arborer la bannière SPCA, elles aient signé une entente où elles s'engagent à respecter une certaine vision. La SPA de Québec n'est pas affiliée à la SPCA canadienne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Pixel
Sasha a écrit:
Pixel a écrit:

Est-ce qu'il y a un organisme qui chapeaute les SPA et SPCA?


Toutes les SPCA sont indépendantes les unes des autres et fonctionnent comme elles le décident, bien que pour arborer la bannière SPCA, elles aient signé une entente où elles s'engagent à respecter une certaine vision. La SPA de Québec n'est pas affiliée à la SPCA canadienne.

Et la SPA? Est-ce qu'il y a quelqu'un qui a signé? J'ai entendu quelques rumeurs qui me donnent froid dans le dos et que je ne répèterai pas ici à moins que j'en ai confirmation. Je ne suis pas, mais vraiment pas épaté par ce que je voit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité loulou
Citation :
Je doit admettre que la SPA de Québec ne m'a pas impressionnée. D'abord, Pixel, que j'ai adorée, avait des problèmes de santé graves qui ont été détectés que six mois plus tard et elle a terminée ses jours 9 mois seulement après son adoption. Avoir su qu'elle était afligée de ce problème de santé, peut-être que je 'aurais prise quand même mais ça a été dur pour moi d'apprendre que mon chien adoré n'avait pas pour longtemps à vivre.
Ensuite, j'ai essayé d'être bénévole à la SPA et on m'a répondu que si je voulais promener des chiens, je n'avais qu'à déposer mes clés d'auto au comptoir et en promener. Il semble que la SPA de Québec n'a pas besoin de bénévoles maintenant qu'elle n'a plus le contrat des licenses de chiens (C'est ce qu'on m'a dit).


Il y a des problèmes de santé qui ne sont pas détectables. Cela aurait pu se produire autant si tu avais acheté un chien dans un petshop, chez un éleveur ou reproducteur de fond de cour ou reçu d'une connaissance. Tu ne pas pas blâmer les refuges pour les problèmes de ton chien.

Par contre, si tu déménages à Montréal, on a besoin de promeneurs de chien. Viens chez nous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Sasha
La SPA de Québec n'est-elle pas un OSBL indépendant ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.