Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Invité loulou

Responsabilisation des enfants face aux animaux

Messages recommandés

Invité loulou
MozNiki ta question dans le forum Pour démystifier la SPCA m'a amenée à un sujet très important "La responsabilisation de enfants face aux animaux".

Une bonne façon d'apprendre aux enfants à être responsable à leur animal pour les familles qui n'ont aucun animal est l'adoption d'un petit rongeur et il y a beaucoup de petits rongeurs à adopter à la SPCA.

Comme c'est souvent le cas, les enfants font souvent beaucoup de pression sur les parents pour avoir un animal. Et la réponse est souvent "Si nous avons un animal tu devras t'en occuper." Des promesses d'enfants demeureront toujours des promesses d'enfants.
Qu'est-ce qui arrive après quelques semaines, voire quelques jours ? L'enfant ne s'en occupe plus. Qu'est-ce arrive à l'animal ? Si c'est un chien, il finit dans la cour où personne s'en occupe où... à la SPCA.

Les parents qui acceptent de prendre un animal sur la pression d'un enfant doivent être prêts à s'occuper de cet animal et s'en occuper. C'est le meilleur message à donner aux enfants pour les responsabiliser pour l'avenir.

Se défaire d'un animal dont l'enfant ne veut plus s'occuper envoie un message négatif : l'animal est un objet dont on peut se défaire. Ou encore, comme j'ai vu, crée un traumatisme que l'enfant va se souvenir longtemps car certain s'attache beaucoup même ça leur tente pas de s'en occuper au niveau des soins.

Ou encore dans un contexte où les parents obligent l'enfant à s'occuper de l'animal sous punition, l'animal devient un élément négatif qui est relié à des tâches désagréables et donc privation et punition. Encore là un message très négatif à envoyer.

Il n'y a pas 90 solutions. La seule façon positive d'aborder ce problème est que les parents acceptent de s'occuper de l'animal quand l'enfant ne s'en occupent plus et lui fasse une place dans la famille. C'est très positif et l'enfant apprendra de cette façon que l'animal fait partie de la famille. Plus tard une fois adulte, il en pensera autant.

Toutefois, pour éviter de s'engager à long terme avec les promesses d'enfant, les petits rongeurs sont une bonne alternative. Car ils ne vivent pas longtemps et demandent beaucoup d'entretien. C'est une solution à suggérer aux parents qui vivent le dilemme des enfants à pression.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Pixel
Quelques points importants ici.

D'abord, avoir un chien dont les parents sont responsable est très bénéfique. Il est cependant très important que les enfants connaissent la politesse canine pour ne pas provoquer d'incident. Les parents doivent être conscients qu'ils prennent un contrat d'au moins 10-12 ans.

Deuxièment, Un enfant commence à être capable de prendre la pleine responsabilité d'un chien aux environs de 12 ans. Ma fille de 9 ans et demi est bien près de pouvoir s'en occuper mais ça fait 2 ans que je la prépare à l'arrivé d'un chien.

Troisièment, si les parents ne sont pas prêt à s'occuper d'un chien, ils devraient vérifier si leur enfant est près à le faire. C'est facile en gardant un autre chien pendant deux semaines. C'est juste assez long pour que les enfants décroche des tâches. S'ils ne décroche pas, ils sont possiblement prêt.

Il existe aussi une responsabilité pour nous, les propiétaire de chiens. Quand on rencontre des enfants, avec l'accord des parents, on peut leur présenter et apprendre aux enfants un peu de politesse canine. Les enfants vont apprécier de flatter le chien, Le chien va apprécier de se faire flatter et ils auront un petite idée qu'un chien est une personne à respecter.

J'arrête sinon je dormirai pas cette nuit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité loulou
Bien dit Pixel. Tout cela fait aussi partie de la responsabilisation des enfants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lhassa
Quand j'ai réussi à convaincre mon mari pour le chien, il était très claire que notre fils était trop jeune (7 ans, presque 8 ) pour s'occuper du chien même si mon argument principal pour avoir le chien était que cette responsabilité pourrait aider notre fils (genre de zoothérapie, qui a très bien fonctionné en passant !). Nous savions que cette tâche nous reviendrait.

Comme nous n'avions pas d'attente, nous avons été agréablement surpris de l'implication de notre fils dans l'éducation du chien.
Il est certain que même si nous avons le chien depuis maintenant deux ans nous devons encore rappeler à mon fils certaines évidences (genre ramasser les traces du chien lors de promenade). Cependant il s'occupe très bien du chien : viens avec moi chez le vétérinaire, lui donne à manger le matin et vérifie régulièrement son eau (avec parfois un rappel durant les vacances : les routines, c'est plus facile quand il y école...), joue avec lui, ect...

Le truc, c'est vraiment de comprendre que le chien fait partie de la famille et que c'est donc la famille qui doit s'en occuper et de surtout réaliser que ce n'est pas uniquement une partie de plaisir, un jouet qu'on peut ranger quand on est fatigué !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
C'est certain qu'il faut responsabiliser nos enfants à prendre soin des animaux qu'on accepte d'adopter. Par contre, ils seront très heureux de participer sans avoir toute la tâche à eux seuls.

Mais, je pense que l'erreur que font souvent les parents, c'est de dire oui… sans penser plus loin… c'est les parents qui ont le mot final et selon moi, c'est eux qui ont la plus grande part de responsabilité.

Quand j'ai adopté mon chien, je ne l'ai pas du tout adopté pour mes enfants. Ce n'était pas eux qui voulaient un chien, mais bien moi. J'accepte volontiers leur aide quand elle est offerte, mais, comme c'est mon chien, je n'exige pas d'eux qu'ils s'occupent de tout.

Par contre, on a eu un cochon d'inde… on a fini par le donner… j'ai de ses nouvelles de temps en temps il se porte bien, j'en suis bien heureuse.

Et maintenant, on a une perruche. Encore là, quand ma fille me l'a demandé pour ses 11 ans, je savais très bien que c'était moi qui allait finir par s'en occuper. Mais, je m'attends à ce qu'elle m'aide. À 2, c'est plus facile, plus rapide et moins décourageant pour elle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité loulou

Je suis très contente de voir qu'il y a des parents qui font les bonnes choses pour responsabiliser les enfants. C'est sûr qu'une fois adulte, ils répèteront ce qu'ils ont appris et chanceux les animaux qui finiront chez eux. Cela fait du bien de voir de tels témoignages car je vois tellement l'opposé.

Malheureusement, c'est souvent les parents qu'il faut éduquer. Combien de fois je vois des parents venir à la SPCA et laisser les enfants harceler les animaux, foutre le bordel, donner des coups de pied sur les cages. Vous vous imaginez bien que les chiens viennent fous et les chats reculent dans leur cage.

On demande aux parents de dire aux enfants de ne pas faire cela et on se fait répondre. "Aie c'est juste des enfants, je fais pas chicaner mes enfants pour des animaux" J'ai pas besoin de vous dire que je suis pas gênée de les mettre dehors, même s'ils vont aller répéter que la SPCA c'est de merde et que le service est pourri. M'en fous ! What the fuck ?!?

Les éduquer, si éducables, prendraient des jours voire des mois. Je ne peux que leur laisser le message que leur l'on désapprouve leur comportement et plaindre le pauvre animal qui va se retrouver chez, mais ce ne sera pas un des nôtres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.