Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Cécile23

Jument sensible et "chatouilleuse"

Messages recommandés

Salut.

Depuis peu, nous avons une jument de 4 ans (Milky Way sur notre site ^^) venue tout droit d'Angleterre.

Elle est super câline, proche de l'homme, elle s'est très vite acclimatée à la vie en troupeau, elle vient vers nous quand on l'appelle, elle aime les gratouilles (surtout derrière les oreilles :) ) etc.

Donc, où est le problème ?

On n'arrive pas à lui toucher les jambes (donc impossible de faire venir la pareuse), le ventre (et donc le pi pour vérifier le lait ...) et le cul ça va mieux mais ce n'est pas encore ça...

On aimerait la faire parer avant qu'elle ait les sabots trop longs et vérifier le lait pour être là à la mise bas et tout ça sans tord-nez et sans récompenses bonbons.

Donc, ma question, comment la désensibiliser "rapidement" mais en douceur et sans bonbons (je ne suis pas trop fan de cette méthode et beaucoup trop distraite pour penser à prendre des bonbons carottes etc. dans mes poches ... ) ?

Seb m'a plus ou moins confié cette mission mais je suis encore trouillarde et j'ai peur de mal faire, je veux le meilleur pour la jument sans me blesser ^_^'

Donc, si vous avez l'un ou l'autre conseil, je suis preneuse.Toutes les expériences sont les bienvenues.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce que je ferai (mais sans prétention de donner un conseil) c'est la toucher mais avec un stick (ceux d'éthologie par exemple) et arrêter que lorsqu'elle arrête de bouger...
Le stick pour la marge de sécurité drffe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ou si ça va vraiment pas, la toucher dans une zone de confort et aller dans le début de la zone d'inconfort, revenir dans la zone de confort (encolure, garrot, et croupe) et aller un peu plus loin dans sa zone d'inconfort mais en atteignant pas le point où ça la gêne et elle bouge...

je sais pas si je m'exprime clairement sur ce coup là drffe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Oui oui c'est clair, c'est ce que "intuitivement" je fais.
Je la caresse derrière les oreilles, puis l'encolure, puis le poitrail, puis je passe entre les antérieurs sous le poitrail et elle lève la jambe (mais attention, pas genre je vais te shoter mais genre ça chatouille j'aime pas ça) et du coup je remonte sur l'encolure pour rester sur qqchose de positif...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alors peut être que ça la chatouille vraiment, avec une brosse plus "dure" peut-être?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Oki pourquoi pas, vais essayer la prochaine fois .... sauf s'il pleut (pour changer lol)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Oui c'est la bonne manière de procéder, aller un petit peu plus loin à chaque fois mais sans dépasser sa zone de tolérance. Tu peux trouver des infos sur le net c'est la méthode approche retrait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A moins qu'il n'y ait un problème sous-jacent (style douleur), la seule solution est une désensibilisation bien faite, avec beaucoup de patience.

Toucher la zone (sans frapper ou brusquer évidemment, juste toucher en combinant à une gratouille si elle est indulgente) et retirer tout de suite dès que le cheval s'arrête. On commence toujours par la limite de la zone (là où ça commence à chatouiller, et pas directement en plein milieu). Répéter la séance très régulièrement (chaque fois que tu y vas, idéalement) et ne pas aller trop vite. Il faut que la zone sur laquelle tu travailles soit complètement désensibilisée avant d'aller plus loin, sinon tu risques de perdre tout le travail déjà acquis et c'est très vite décourageant. Y aller avec douceur, sans brusquerie. Les gestes brusques ne pourront être tentés qu'une fois le travail complètement acquis.

Quand je bosse ça avec Cap', je checke aussi tous ses petits "paramètres" : position des oreilles, de la tête, machouillements, regard, position de repos éventuelle... Et ainsi je finis par connaître sa limite (Cap par exemple machouille beaucoup et vite, et lève la tête quand j'arrive à sa limite, là je sais que je ne dois pas aller plus loin, ça ne sert à rien).

Pour le parapluie, au début je ne savais pas m'approcher à moins de 50 cm sans qu'il ne lève la tête avec un regard apeuré. Après quelques séances (5 je dirais), je pouvais le toucher partout avec, l'ouvrir, le fermer et le faire voler au-dessus de son dos sans qu'il ne bronche... Mais je me contentais parfois de l'acquis, et n'allait pas forcément plus loin systématiquement. Car parfois on pense une chose acquise, et va savoir pourquoi, le cheval semble avoir oublié la séance suivante (c'est un apprentissage fort "en pallier", parfois il faut savoir s'arrêter pour mieux reprendre la fois suivante).

En travaillant ainsi, étape par étape, il n'y a aucune raison qu'elle continue à avoir ce genre de comportement. drffeÉvidemment ne pas s'énerver, et ne pas oublier non plus que la première nature du cheval est de fuir, sinon elle risque de ne plus rien comprendre.

Courage. drffe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.