Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
LORD11

conseil pour un mors

Messages recommandés

J'ai rencontré un problème avec Lord qui m'a fait un demi tour au galop suivit d'un triple galop. Comme j'avais perdu un étrier je me concentrais pour tenir en selle quand je me suis aperçu que sa cop mérens n'avait plus de cavalière, donc là il a bien fallut que je les arrête mais j'ai eu beaucoup de mal. Heureusement j'ai retrouvé sa cavalière indemne et tout finit bien.

Néanmoins je voudrais changer de mors car celui de Lord ne me sécurise pas. Nous sommes quasi tout le temps renne longue sans aucun soucis, il répond très bien mais quand il est en panique comme hier, son mors n'a aucun effet. C'est le mors qu'il a depuis le début utilisé pour son débourrage pour un jeune cheval, c'est ce que le sellier avait de plus doux donc je pense que cela ne suffit pas en cas d'incident.

Je pensais prendre un verdun simple ou double brisure.

Vous me conseillez quoi ???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand j'ai acheté Tzigann, il était monté en pellam. Depuis que je l'ai, je le monte en simple brisure à aiguille et je n'ai généralement paas de problème mais s'il est d'humeur belliqueuse et veut aller se mesurer à son "rival" de pré, il m'embarque  mpop et là, je n'ai plus qu'à m'accrocher à tout ce que je peux, pour ensuite le récupérer à grand renfort de stick, talons, jambes, mains, voix... la totale quoi  uyryut 
Bon, il me l'a fait juste 2 fois et jusqu'à présent, j'ai réussi à le récupérer mais je me dis que si je devais le monter pour une rando, je devrais surement apporter quelques petits ajustement à notre équipement.....
Est-ce que Lord et sa copine ont eu peur de quelque chose ou est ce qu'ils jouaient ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lord n'était pas sorti depuis plus d'un mois car j'ai eu des soucis de cervicales et en plus il est de retour à la maison donc moins d'espace qu'au pré, dès le départ, il était chaud comme la braise, il y avait probablement une bestiole dans les fourrés mais ils sont habitués, on croise souvent des biches, chevreuil ou sangliers et les écarts ça arrivent, je pense que là, ils ont fait un écart, MC est tombée et c'est ce qui les a mis en panique et après plus Lord fuyait, plus sa cop accélérait pour le rattraper et c'est partie en live. C'est allé très vite, je n'ai pas eu le temps d'avoir vraiment peur mais cela aurait pu mal finir c'est pour cela qu'il faut que je change de mors pour pouvoir l'arrêter.

Il m'a déjà fait cela en fin d'année avec des vélos qui arrivaient derrière nous donc 2 fois, je me dis qu'il faut que je prenne des mesures. Avant je n'avais jamais rencontré ce problème donc je ne voudrais pas qu'il prenne l'habitude de partir et s'arrêter quand il veut. Lord est froid et a rarement peur seul, mais a 2, il est plus réactif, si sa copine a peur, il a peur, il ne sait pas de quoi, ni pourquoi mais on le sent méfiant.

Sinon, Lord m'a déjà embarqué mais c'est au galop, je lui demande de ralentir et là il prend la main et part comme une flèche sur plusieurs 100è de m avant de ralentir en général c'est quand il fait bien froid, donc je pense que là il fait le fou, donc le sachant avant de prendre le galop on les fatigue au trot.

Ravie de voir que Tzigann va bien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

moi j ai un mors a simple brisure, et je suis pas sur de son efficacité en cas d embarquement  qfsfqs 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je ne suis pas certaine que changer de mors résoudra le problème. Connais-tu et connait-il l'arrêt d'urgence? Dans ton cas c'est une solution. Avec un mors plus dur il pourrait prendre appui et t'embarquer encore plus!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voici ce que j'ai trouvé sur le pelham sur le site : le monde du cheval

"Plus autoritaire qu'un filet, mais d'un emploi plus simple qu'une bride, le pelham est une sorte de solution intermédiaire qui convient, temporairement, à certains chevaux. Il rend également service aux jeunes cavaliers débordés par l'ardeur de leur monture.
Deux actions pour un seul mors
Le pelham a ses adeptes : il n'encombre pas la bouche du cheval de toute une ferraille, comme la bride complète. Hélas, il n'est pas accepté en épreuve de dressage.
Un mors simple :
Le pelham est un mors simple, droit ou brisé, muni de branches sur lesquelles sont fixés trois anneaux : celui du haut permet de fixer le mors sur le montant ; celui du milieu, qui se trouve au niveau du mors, correspond à la rêne de filet ; celui du bas à la rêne de bride. Un œillet sert à fixer la gourmette.
Filet et bride :
Le pelham présente donc, en une seule embouchure, à la fois les caractéristiques d'un filet et celles d'une bride. Les rênes de filet permettent en effet d'agir de façon directe sur la commissure des lèvres, sans effet abaisseur, comme avec un filet ordinaire. Les rênes de bride agissent sur les branches du mors, qui, grâce à la gourmette, ont un effet de levier. Toute action sur les rênes de bride entraîne un appui qui peut être très puissant sur les barres. Le pelham, comme le mors de bride, incite donc, le cheval à céder dans sa bouche en se plaçant.
Un effet abaisseur :
L'action sur les branches du mors provoque également une traction sur le montant du harnais, qui se traduit par un léger appui sur la nuque. On considère donc que le pelham, comme tout mors de bride, a un effet abaisseur, qui incite le cheval à céder dans sa nuque.
Quelle différence ?
Lorsqu'on tend les rênes de filet en laissant les rênes de bride flottantes, un pelham à mors brisé peut être employé tout à fait comme un filet. C'est un mors simple, qui n'encombre pas la bouche du cheval, comme le fait un mors de bride, et dont l'action peut être très douce. Lorsqu'on agit sur les rênes de bride, le pelham a une action similaire à celle d'une bride, avec, toujours, la différence qu'il n'encombre pas la bouche comme les deux mors de la bride complète. De surcroît, parce qu'il est placé plus haut que le mors de bride (qui appuie sur les barres plus bas que le mors de filet), il entraîne une cession moins marquée de la bouche.
Pourquoi utiliser un pelham ?
L'utilisation d'un pelham est moins complexe que celle d'une bride. On peut l'employer chez un cheval encore assez « vert » dans son dressage, après lui avoir fait comprendre en main l'action du mors et la cession à la rêne de bride (cela est surtout vrai avec un pelham brisé). Le pelham droit est plus sévère et moins précis, notamment lorsqu'on agit sur le mors de filet. Le pelham est plus autoritaire qu'un filet simple et oblige le cheval à céder dans sa bouche et dans sa nuque.
Ajuster un pelham :
Le pelham doit être ajusté comme un filet, le mors appuyant légèrement sur la commissure des lèvres sans la faire plisser. La largeur du mors doit être adaptée à la bouche du cheval.
La gourmette doit être bien à plat et venir au contact quand le mors fait un angle de 45° avec la bouche.
La muserolle française est la plus indiquée, mais de nombreux cavaliers ont recours à la muserolle croisée, qui est assez sévère.
Quand employer un pelham :
Le pelham peut être une bonne embouchure pour le travail sur le plat. C'est aussi un mors utile pour contrôler le cheval dans le feu de l'action d'un parcours d'obstacles.
Le pelham en dressage :
Certains cavaliers emploient le pelham de façon transitoire, c'est-à-dire pour préparer le cheval en cours de dressage à l'usage de la bride. D'autres dresseurs considèrent qu'il apporte les avantages de la bride sans en avoir les inconvénients (l'encombrement et le poids des deux mors) et l'emploient couramment. Toutefois, le pelham n'est pas autorisé en compétition de dressage.
Le pelham comme outil de contrôle :
Le pelham est plus autoritaire qu'un simple filet. Il permet donc de contrôler un cheval difficile, qui a tendance à échapper à la main ou à charger, mieux qu'un mors simple. Il présente sur d'autres mors sévères (le releveur, par exemple) l'avantage de laisser le choix de recourir ou non à une plus grande coercition : tant que le cheval se soumet, on agit sur les rênes de filet; s'il entre en défense, on peut employer les rênes de bride.
Le pelham pour les poids légers :
En compétition, et notamment sur les parcours de CSO ou de cross, les cavaliers éprouvent souvent le besoin, dans le feu de l'action, d'avoir un moyen de contrôle plus autoritaire qu'un simple filet. C'est particulièrement vrai pour de jeunes cavaliers qui n'ont pas la force de s'opposer à l'ardeur de leur monture. Dans ce cas, le pelham peut être employé avec une seule paire de rênes que l'on fixe sur une alliance reliant les deux anneaux (milieu et bas) du mors. "

Bonne lecture !
Sinon, mon gros a des problèmes à ses pieds postérieurs et je ne sais pas de quoi ça vient, je cherche....  Rolling Eyes 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SB 45  : J'ai pris note et j'irais voir à la sellerie ce qu'ils me conseillent.

Annelise : Oui il a appris l'arrêt d'urgence moi moins surtout lancé à toute vitesse et comme j'étais déséquilibrée après avoir perdu mon étrier, que le chemin n'était pas très large et que sa cop était juste derrière, j'ai préféré le laisser se calmer et ralentir à la voix, je pense que si j'avais su que la cavalière était au sol, j'aurais agit différemment. Quand je m'en suis aperçu j'ai arrêté Lord de suite, donc il s'arrête mais bon, je me disais qu'avec un mors légèrement plus dur, il réagirait mieux et je serais plus tranquille, même s'il est quasiment toujours renes longues.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J ai trouve un mors révolutionnaire dans les ponpocini ´s.
Va voir sur leur site car il est difficile d expliquer l action qu il a...en tout cas j ai le même résultat sur ma jument ( dure en bouche et qui refuse le contact ) avec un mors ponpocini simple a anneaux tournants qu avec mon pelham!!!
Ce sont des mors en espèce de résine très décontractants de part leurs formes carres!
J ai maintenant une jument beaucoup plus réactive a la main, et tout le monde au club est assez stupéfait du changement!
Les essais effectues sur différent chevzux du club sont aussi très concluants!
Et je précise que je n ai aucune action chez Ponpocini...;-))

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
C'est bizarre la matière, c'est solide car c'est pas donné mais bon à ce prix là j'imagine que oui. Je suis tentée, je vais réfléchir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il me semble que ma dp (un irish cob assez lourd en main et qui adore embarquer) est en pelham aussi.

Par contre il ne connaît pas l'arrêt d'urgence, faudrait que je me renseigne là dessus..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je montais avec un pelham et j ai le même résultat avec le ponpocini harmony 2 a anneaux tournants...qui est BEAUCOUP plus confortable et moins sévère !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Toujours en réflexion, dois je changer de mors ou non ? J'ai du mal à me décider, d'autant que Lord est redevenu zen, alors j'hésite.

Mylène, c'est le modèle filet à anneaux à 118.10 Euros que tu as pris ? Normal ou avec central ? quelle rigidité A - 1 ou 2 et j'imagine sans insert, merci pour les infos.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je crois oui...encire qu il y a une bague en laiton pour renforcer au niveau des anneaux pour qu ils tournent bien! Mai je crois que le prix correspond ( achete chez sellerie fouilloux)
Harmony 2 car cheval un peu difficile mais j avais essaye le 1 et déjà la différence au niveau du confort était flagrante !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.