Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
tijone

Hydee

Messages recommandés



Il faisait déjà sombre dehors lorsque ton papy m'a appelé de l'animalerie pour me dire qu'il y avait une charmante petite rate avec "un trait noir au milieu du dos et de grandes oreilles". C'est alors sans hésitations que je lui ai dit de prendre cette petite boule de poil que je rencontrerais 1/2h plus tard à la maison.

En ouvrant la boite, c'est une petite poulette apeurée mais sure d'elle que j'ai vu s'approcher de moi. Oui, tu étais un coup de tête, mais au premier regard, tu m'as fait de suite craquer.
Au début, il n'y avait pas vraiment d'atomes crochus entre nous. Tu étais plutot dodu et je ne comprenais pas vraiment pourquoi quand j'approchais la main, tu me la chiquais illico. Par la suite, j'ai compris que tu n'étais pas spécialement une petite rate aigrie, mais tout simplement que dans ton petit bidon se trouvait des petits lardons près à sortir le bout de leur nez.
Ton petit nom découlait de cela, un bête jeu de mot avec le verbe "to hyde" (cacher) féminisé.

C'est donc deux semaines après, en cette veille de noël que tu m'as offert neuf superbes cadeaux en avance. Malgré ton jeune age, tu fut une mère parfaite et très protectrice, mes doigts s'en souviennent encore. Il fallait que j'use de stratagème divers et variés pour pouvoir surveiller toute cette belle petite troupe dont tu t'occupais à la perfection. Tu m'as offert pour mon plus grand plaisir le privilège de découvrir le don de vie.



Ce n'est que par la suite que nous avons pu commencer à faire connaissance. Il s'est avéré que tu étais une rate très caline et léchouilleuse (seulement avec moi) avec cependant une énorme pointe de courage. Rien ne te faisait peur et tu n'hésitais pas à charger les truffe des gros chiens de 40kg qui avait le malheur de s'approcher de trop près que ce soit toi ou tes copines.
Toujours l'une des première à la porte de la cage, ne supportais pas que je retire mon doigt trop tôt sans quoi tu t'acharnais à le retenir.

Cependant, arriva un matin où, en rentrant du boulot je découvre avec effroi que l'un de tes yeux est crevé. Aujourd'hui, nous doutons encore, était il vraiment perdu ou était ce simplement le début de ton mal que nous n'avons pas vu arriver?
Nous ne le sauront sans doute jamais, il n'empêche que quelque semaine plus tard, le 27 septembre exactement, sous ce même oeil une petite boule avait commencé à apparaitre. Je t'ai emmené dès le lendemain au vétérinaire qui pensait d'abord à un abcès. Effectivement, juste au dessus de la boule, on pouvait voir une petite croute noir qui nous a surement induit en erreur.
Après l'opération, la dame qui t'avait opéré m'avait dit de bien te surveiller car peut de liquide était sorti de cette boule, ce que j'ai fait.

Mais peu de temps après, celle ci avait de nouveau grossit. C'est donc une analyse que j'ai demandé pour que nous soyons enfin fixé sur ton mal. Lorsque le verdict est tombé, je me suis effondrée. Il s'agissait d'une tumeur cancéreuse de type schwannome inopérable car déjà bien trop importante. Malgré tout ce que nous aurions pu faire, tu étais déjà condamnée.

Cependant, je n'ai pas voulu baisser les bras tout de suite. De toutes mes petites boules, il faut le dire, tu était l'une de celle que je ne voulais pas voir partir tout de suite. Et c'est après moulte recherche que j'ai posé mon choix à celle qui jusqu'ici t'avait soigné. C'est par l'homéopathie que je tenterais de prolonger ta vie tout simplement car tu restais cette rate adorable et pleine de vie que j'avais toujours connus. Malgré cette grosseur à l'oeil qui avait déja atteint la taille des 2/3 d'une cerise tu étais fidèle à toi même.

A ce moment là, tu ne te nourrissais déjà plus que de petits pots bébés car tes dents étaient inutilisables. C'est donc durant un mois que je t'ai soigné aux piqures sous cutanés avec quelques intervalles d'arret et à la gellule diluée dans l'eau que je mélangeais à tes purées.

Et puis, le matin de ce vendredi 13 novembre, alors que ton oeil était bien cicatrisé, j'ai décidé de t'enlever cette collerette qui te gênait temps mais qui était utile à ta "guérison". Et c'est en te remettant dans la cage que j'ai dut assister impuissante à ton auto mutilation. Alors que tu t'acharnais à gratter la grosseur qui te défigurait le visage, je tentait en vain de te faire arrêter, geste qui te faisait couiner à la mort et te débattre avec force.

Après ça, je ne pouvais plus rien faire, te voir souffrir ou te laisser partir, je n'avais plus vraiment le choix. Je devais laisser mon désir de continuer un pan de vie avec toi pour te laisser aller à d'autres horizons. C'est donc en te voyant ainsi, le visage coupé d'une entaille profonde et en sang, que j'ai décidé d'appeler le vétérinaire pour prendre la décision finale.

Arrivée là bas, tu semblais sereine et détendu. Je suis restée impassible jusqu'à ce que la dame aille chercher le produit qui allait te faire dormir pour toujours. Une première piqure pour t'endormir, il te repose dans ta petite boite ou tu t'allonges de toi même en gardant toujours ce regard serein. Tu accueilles mes dernière caresses les yeux fermé avant de poser une dernière fois ta petite patte sur mon index comme pour me dire de ne pas m'inquiéter. C'est ce dernier petit geste qui m'a fait comprendre que j'avais prit la bonne décision. Lorsque la vétérinaire t'a pris pour contrôler ton rythme cardiaque, je savais que tu étais déja parti retrouver Neige et Jagh. Par précaution, elle t'a tout de même fait la dernière injection.

T'as vie ne tenait donc plus que par un petit fil que j'étais la seule à pouvoir couper. Le fil d'un amour que j'aurais pour toi et qui ne me quittera jamais.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Les photos sont bien choisie, c'est les yeux humides, touchée par ce bel hommage que j'envoie des bisous à ta petite...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Wah... c'est tellement bien raconté, et tellement triste... Crying or Very sad
Je te souhaite beaucoup de courage Tij'.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...