Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Nhakyrielle

agents infectieux de métrite

Messages recommandés

Bon, voilà mon GROS problème. Gossip, ma jeune chatte de 1 an me fait une métrite. Bon, ça pourrait être la faute à pas d'bol,n sauf que Bella a été stérilisée tout début 2011 pour la même raison (c'était une rechute). Je commence donc à me demander si je n'ai pas un agent infectieux qui traine par chez moi: mon mâle? Il avait saillie Bella quelques jours avant, et Gossip 5 jours avant le début des premiers symptômes. Ou bien j'ai mal désinfecté? M'enfin, flûte! mes arbres à chats sont neuf, sauf un dont la moquette a été intégralement changée depuis la métrite de Bella! So what? Que puis-je faire? Si tant est qu'on arrive à sauver l'utérus de Gossip, et rien n'est moins sûre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
A mon avis ce n'est pas a cause d'un agent infectieux extérieur
As tu fais des injections pour supprimer les chaleurs ?
voila ce que j'ai trouvé si ça peut t'aider
Es tu sûre que c'est une métrite ?
La chatte reproductrice est souvent confrontée à des infections du tractus génital. Des saillies répétées ou une mise bas difficile sont autant d’occasions de voir se développer des affections plus ou moins graves de l’appareil génital. Les plus courantes sont les vaginites, les métrites et les pyomètres.
Les vaginites:
Les vaginites sont par définition des infections limitées au vagin. Bien que sous-diagnostiquées, elles sont très fréquentes, en particulier en fin de chaleurs chez les jeunes femelles ou au retour de saillies.
les signes cliniques se limitent à quelques pertes vaginales, sans symptôme général associé. La majorité des vaginites de la jeune femelle se guérit spontanément. Cependant, certaines formes récidivantes peuvent entraîner une infertilité temporaire. Dans ce cas, il est prudent de vérifier l’absence de tumeur, de corps étranger ou d’anomalie anatomique avant de mettre en place un traitement. Quand l’infection est strictement limitée au vagin, et sans atteinte de l’utérus, on préfère la mise en place d’antibiotiques locaux, plutôt que des traitements par voie générale. D’autant que le recours à des antibiothérapies préventives (au retour de saillie par exemple) peut favoriser l’émergence de souches résistantes.

La métrite:
On parle de métrite dans le cas d’infection de l’utérus d’origine bactérienne. La métrite aigüe se retrouve classiquement chez les femelles ayant subi une mise bas difficile, longue ou lors de rétention placentaire. La symptomatologie d’une métrite aigüe post partum est rapidement alarmante : les pertes vulvaires sont souvent nauséabondes ou hémorragiques. Le tableau clinique est dominé par une hyperthermie, un abattement extrême (avec bien souvent désintéressement total de la portée) et une anorexie, pouvant évoluer en quelques jours vers le décès. Un traitement antibiotique général sous surveillance vétérinaire doit être mis en place très rapidement.

Le pyomètre:
Le pyomètre correspond à l’accumulation de pus dans l’utérus. On pourrait le confondre avec la métrite, mais l’origine de cette maladie est complètement différente. Le pyomètre commence en effet par un stade « d’hyperplasie glandulokystique », c’est-à-dire un développement important des glandes de l’utérus, qui conduit à des sécretions abondantes et anormales. L’apparition de cette hyperplasie est principalement sous dépendance hormonale. Cette maladie concernera donc préférentiellement des femelles agées ou ayant pris des contraceptifs. Ces sécretions s’accumulent dans l’utérus, avec parfois des pertes à la vulve, si le col est ouvert. Secondairement, ces sécretions sont contaminées par des bactéries qui se multiplient. On peut constater une distention de l’abdomen (faisant parfois croire que la femelle est pleine !). La prise de boisson est augmentée : on parle de « polydypsie ». Sans diagnostic à ce stade, l’état de la femelle évolue vers une baisse de l’état général, une anorexie, et une insuffisance rénale.
Le seul traitement du pyomètre a longtemps été l’hystérectomie (retrait de l’utérus malade). Il existe maintenant des traitements médicaux qui peuvent permettre de sauver le potentiel reproducteur de la chatte, mais tout dépend de l’évolution de la maladie et de l’état général de la chatte.

Sinon mon expérience personnelle mais avec une chienne, je sais pas si on peut comparer
A 8 mois juste 1 mois 1/2 aprés ses premiéres chaleurs, pertes épaisses comme de la gelée rosée, abattement, ne se léve plus, dos vouté, grosses douleurs au ventre quand on la touche, température 40°, soignée avec Méthergin, Synulox,Alizine
Saillie a 2 ans avec des chaleurs éclair de 9 jours, pas prise
Nouvelles chaleurs 9 mois plus tard= 6 chiots césa
2 autres portées 5 et 4 chiots normal pas de césa
Ensuite stérilée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ben, elle est a le symptôme principal: pertes blanches, traitées une première fois par antibio, au cas où il y aurait eu début de gestation (impossible à voir à l'écho aussi tôt). Puis reprise, avec pertes de sang cette fois 3 jours après l'arrêt du traitement. A noter qu'elle a eu une série de fortes contractions pendant 2/3 minutes vers la fin du premier traitement. Aucune perte à ce moment-là (je suis sûre, elle était sur mes genoux). On a fait une écho à la rechute: l'utérus est rempli de "quelque chose", aucune ampoule foetale. Mais ce qui nous interroge, c'est l'appétit toujours bien présent (surtout la gourmandise pour les pâtées), l'absence de température, et aucun abattement (elle joue toujours autant). J'accuserais bien mon mâle de viol, mais je veille au grain, alors, non, là, j'suis sûre qu'il n'a pas remis ça. Par contre, c'est vrai qu'elle sortait d'une série de chaleurs à répétition, avec saillies, mais rien d'extraordinaire pour une orientale. On verra bien, mais j'aimerais bien être sûre qu'il n'y a pas un agent infectieux qui traine chez moi et provoque ce genre de chose, y compris chez mon mâle (évoqué ce matin par le véto). Vous croyez que ça vaudrait le coup de traiter le mâle par antibio avant la prochaine saillie? En même temps, la petie chatte reçue en saillie extérieure n'a pas développé de métrite, elle.
Gossip est traitée Alizine + Clavaseptine (amoxicilline).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
donne de lHydrastis 9 ch et du mercurius corrosivus 9 ch, 3 granules matin et soir ; j'ai soigné deux chattes comme ça ; une est restée stérile et l'autre a reproduit - en plus des antibio évidement

peut-etre un coup à pas de chance ? pourquoi pas faire un prélèvement pour savoir les germes pathogènes ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Oui, j'y songe sérieusement... et traiter mon mâle aussi, par la même occasion. Je revois le véto mercredi prochain: je verrai si on peut vérifier si le mâle est ou non porteur d'un germe. Et sinon, peut-être demander au service RC de venir faire des prélèvements chez moi. Note, c'est peut-être aussi juste les suites d'un avortement...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
effectivement ... ce pourrait etre tout bêtement cela

en cas d'avortement, pareil , je fais un drainage pour etre sur qu'aucune cochonnerie ne reste mais parfois, quand ça s'y mets ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouais... elle a déjà eu ces 2 injections d'alizine, hier et avant-hier, traitement clavaseptine depuis mardi, et ce soir, elle perdait encore du sang. J'ai l'impression aussi que le ventre a gonflé... J'ose plus y croire. J'ai l'moral dans les chaussettes. Merci pour vos conseils, les filles.
triste

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nan, c'est clair... je sens que je vais être bonne pour une stérilisation en urgence demain... ça saigne toujours. Ca devrait être fini. Le hic, c'est qu'il n'y a pas du tout de pus!!! Donc, c'est intraitable: c'est pas une métrite infectieuse. Je pense que c'est un problème hormonal. Et je suis pratiquement sûre qu'elle a avorté: les tétines étaient encore rouge jusqu'à samedi dernier, et puis elle ont dégonflé et perdu leur belle couleur en 2 jours. Ca plus les contraction mercredi ou jeudi dernier, je ne sais plus... Mais bon, le hic, c'est qu'apparemment, l'utérus a morflé. Il est rempli de "quelque chose", visible à l'écho, mais pas d'ampoule foetale!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bon, je reviens du véto. Il est urgent d'attendre. Pour elle, l'utérus est moins gonflé que mardi... moi, j'avais pas l'impression. Je continue de surveiller. Gossip mange normalement, mais je la trouve un peu plus "endormie" que d'habitude quand-même. On l'a pesée: elle n'a pas pris de poids... même un petit peu plus de poids qu'à son habitude, sans doute l'accumulation de liquide dans l'utérus. Enfin, s'il lui reste encore 100g de liquide à perdre, j'ai bien fait d'acheter une bombe de détachant pour mes chaises... Ce qui m'inquiète le plus, c'est qu'hier soir, elle avait l'air d'avoir mal. C'est pour ça que je suis retourné chez le véto aujourd'hui. Normalement, un véto, ça ne conseille pas d'attendre s'il y a le moindre risque que l'animal souffre? Hein? rassurez-moi...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
En chat j'y connais rien, mais je pense que le véto sait ce qu'il fait, mais attendre pour lui c'est combien de temps ? Bon tu continue de la surveiller et si tu as le moindre doute qu'elle a mal, tu y retourne, si ça doit s'améliorer tu vas le voir rapidement.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
C'est jusqu'à la prochaine injection d'alizine mercredi. Elle a l'air un peu mieux: en tout cas, elle n'a plus mal au ventre. Pour l'instant, je continue de rester dans l'idée d'une stérilisation, parce qu'elle saigne toujours.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ouais, mais bon... c'est galère. Ca fait 2 soirs qu'elle hurle comme si elle était en chaleurs! J'hallucine! Elle va quand-même pas retomber en chaleurs en pleine métrite?!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

'tain, v'là qu'elle a des pertes transparentes et fileuses... Alors, soit elle me fait une vaginite en prime, soit elle est bien retombée en chaleurs!!! J'y crois pas! trés faché

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Marre toi! C'est bien les chaleurs: y'a plus d'doute possible. Le pb, c'est que ça ne va pas arranger son état, ça. Vu que la métrite était au moins partiellement d'origine hormonale...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bon, c'est pas cool: du fait des chaleurs, les saignements reprennent de plus bel. J'ai de moins en moins d'espoirs. J'ai lu sur le net que pour les chiennes, on associe l'alizine à des prostaglandines... Je ne sais pas si ce ne serait pas utile. J'vais en parler au véto demain. Vous en pensez quoi, vous? Vous croyez que ça peut être un utérus glandulo-kystique? Si c'est ça, on est mal!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Demande a ton véto si tu peux pas lui donner du "Méthergin" médicament humain
Moi pour ma chienne elle avait eu des pertes pendant 3 semaines et ça s'est passé, sinon on l'opérait, on a donc patienter 1 mois en tout !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
du méthergin, on peut en donner aux chats, effectivement, c'est pas con : j'ai une chatte qui pissait le sang après mise-bas
est-ce faisable pour une métrite ou bien celà aggrave ? ça je ne sais pas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je vais voir: si dans 3 jours, ça saigne toujours, j'en parlerai au véto. Je crois que le méthergin, ce sont des prostaglandines. D'après lui, pour l'instant, ça évolue dans le bon sens: utérus revenu à sa taille "normal" et bien souple. L'inconnu, c'est l'impact que les chaleurs vont avoir sur l'évolution de la pathologie. En prime, si elle me fait des chaleurs comme ça, même si elle guérit au final, je serai obligée de la remettre en saillie plus tôt que prévu, et ça ne m'arrange pas parce qu'on s'est réservé une semaine de vacances en juillet (donc, je pensais la remettre en saillie après).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je n'en sais rien, Nad... Ca continue de m'affoler: ça fait quand-même bientôt 3 semaines qu'elle a des pertes! Je serais quand-même sacrément surprise si l'utérus restait bien fonctionnel après un truc pareil!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.