Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Anne011

Merlin connas-tu l' Extrait de pépin de pamplemousse

Messages recommandés

L'extrait de pépins de pamplemousse est une grande découverte pour moi! c'est un petit miracle concernant mon arthryte qui me fait parfois souffrir très fort, je n'ai presque plus de douleurs, encore de la faiblesse alors que je ne prends même plus d'anti-inflamatoire.
Je l'ai connu grâce à une personne sur facebook, c'est bon pour plein de chose et le prix plus que raisonnable!
Je voulais ton avis! gros bisous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
oui j'ai donné un cours la dessus
je le retrouve et je Vous le met en ligne

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le pamplemousse :
un fruit du soleil aux vertus insoupçonnées.

L’extrait de pépins de pamplemousse


Apprécié en jus ou en dessert, pour ensoleiller nos petits déjeuners, riche en vitamines C, , le pamplemousse cache des vertus insoupçonnées.

En 1980, dans l’état de Floride, le docteur Jacob Harich, jardinier à ses moments perdus, remarque que les pépins de pamplemousse se trouvant dans son compost, n’y pourrissent pas. Devant cet étrange phénomène, ce physicien renommé décide d’analyser les petites graines. Le résultat est marquant : le pépin de pamplemousse semble avoir bien des qualités inattendues.

Par la suite, de nombreux laboratoires de recherche, dont l’Institut Pasteur de Paris poussent plus avant les études et lui découvrent vite de vastes propriétés :
le pépin de pamplemousse contient une substance qui semble plus efficace et inoffensive que tout antibiotique connu à ce jour. En outre, il est extrêmement actif dans l’éradication des champignons et parasites.

En comparaison, l’efficacité des antibiotiques conventionnels se limite aux seules bactéries. Des travaux ont démontré que l’extrait de pépins de pamplemousse agit avec succès contre environ 800 types de bactéries et virus, 100 sortes de champignons, levures, ainsi qu’un grand nombre de parasites.

En outre, il est non toxique à 100 %, n’a aucun effet secondaire, il est 100 % naturel (s’il est fabriqué à base de fruits BIO), et surtout, il ne détruit pas les bactéries bénéfiques (bifido-bactéries, si précieuses pour la flore intestinale).

Suite à ces résultats prodigieux, le docteur Sachs publie une série d’articles dans divers magazines américains, pour le plus grand bonheur des praticiens de médecines naturelles. Le docteur Gallant de New York déclare : « Cette substance a une particularité unique : quoiqu’elle fasse, elle le fait sans effets secondaires néfastes. Elle a le mérite d’être 100 % non toxique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je ne vous conseille pas de vous atteler vous même à la préparation de ce remède. Quand vous aurez collecté suffisamment de pépins de pamplemousses BIO, mixé, pressé le mélange, nettoyé l’appareil et vous êtes beaucoup énervé, vous apprécierez le fait que l’extrait de pamplemousse se vend « prêt à la consommation » dans toutes les bonnes herboristeries du royaume.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Utilisation et dosage :

 Maux de gorge, refroidissements : 3 à 12 gouttes dans de l’eau chaude. Gargariser et avaler. Continuer jusqu'à guérison complète.

 Otites, problèmes d’oreilles : 3 à 12 gouttes dans une cuillère à soupe d’huile d’olive BIO. Verser 2 à 3 gouttes dans l’oreille infectée.

 Poux, puces, morpions et compagnie : mélanger 20 gouttes dans une double quantité d’huile de macadamia, ou toute autre huile végétale, ou encore de cire liquide de jojoba ou dans de l’eau. Appliquer sur le cuir chevelu, couvrir avec un plastique pendant 20 minutes. Recommencer l’opération trois jours plus tard. Animaux : vaporiser le pelage avec la solution à base d’eau, en insistant autour du cou, le dessus du dos, l’arrière train, sous le ventre. Si les chiens sont à poil court, on peut aussi entretenir la beauté de l’animal par un massage avec la solution huileuse de cire liquide de jojoba. (un peu d’huile sur les paumes de la main). On peut aussi ajouter un mélange d’huile essentielle ciblée. + quelques gouttes dans un shampoing si très infesté. (voir au chapitre « soins de la peau et des poils » ou encore « Expositions de beauté ».

 Boutons, herpès labial : 20 gouttes dans un hydrolat de rose ou de petit grain bigaradier. Appliquer sur la peau.

 Eczéma : 60 gouttes dans 30 ml d’un mélange en partie égale d’huile d’onagre et de jojoba.

 Hygiène de la bouche et des dents : Action curative et préventive des gingivites, infections, abcès, mauvaises odeurs. Utiliser comme du dentifrice (deux gouttes sur la brosse à dents) et en bain de bouche. Très amer ! Les chiens n’aiment pas, mais alors pas du tout !

 Hygiène des pieds : 20 gouttes dans une bassin d’eau. Très efficace contre le pied d’athlète. On peut aussi ajouter quelques gouttes dans l’eau de rinçage des chaussettes et des serviettes qui ont servit à la toilette. Transpiration abondante : bain de pied avec quelques gouttes d’extrait, ou massage en dilution huileuse.

 Estomac : Contre les infections, ulcères et inflammations. 10 gouttes dans l’eau, à prendre 30 minutes avant le repas.

 Mycoses : 10 ml d’huile végétale de calophylle +10 gouttes d’huile essentielle de tea tree + 20 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse. Les mycoses sous l’ongle se traitent avec le mélange sans huile.

 Piqûres d’insectes, taon, tiques… : quelques gouttes pures en onction sur la peau ou diluer 10 gouttes dans 10 ml d’un mélange d’huiles essentielles anti-moustiques.

 Refroidissement : 5 à 15 gouttes dans l’eau 3 fois par jour dès les premiers symptômes.

 Pellicules : quelques gouttes dans une noix de shampoing. Laisser poser et bien rincer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Formes galéniques : L’extrait de pamplemousse est décliné dans de nombreuses versions allant du produit pur, en gélules, capsules simples ou composées. Il existe également une gamme de crème pour la peau et de produits capillaires.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il est très utilise aussi en combinaison avec le tea tree pour lutter, par voie orale, contre le candida albican

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
par contre, peux Tu nous expliquer comment Tu le prend pour lutter contre ton arthrite ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PAR CONTRE : il faut être bien sur de la provenance de l'extrait

source : http:/ ... toxi.ch/fre/news_882953016_13174.html

Les laboratoires cantonaux de Bâle ont constaté de hautes concentrations de chlorure de benzéthoniumdans divers extraits de pépins de pamplemousse. Ces extraits sont proposés comme traitementalternatif des troubles les plus divers, comprenant les infections, et sont de plus en plus demandés parle public.

Le chlorure de benzéthonium est un désinfectant (base quaternaire d'ammonium, détergentcationique) que l'on trouve dans certains produits de nettoyage, mais aussi dans certains médicaments(tablettes à sucer contre l'angine, spermicides).

Les détergents cationiques sont plus toxiques que les autres détergents. Ils ont non seulement un effetfortement corrosif en solution concentrée (> 5 - 10 %), mais aussi des effets toxiques systémiques. Ala suite d'applications externes de solutions concentrées, il faut s'attendre à une irritation ou brûlure dela peau, à la formation de cloques et de nécroses cutanées, ou encore à des dommages de la cornée. Siune solution concentrée est ingérée, elle provoque, en plus de l'effet corrosif sur les muqueuses de labouche et de l'oesophage, des effets multiples tels que nausées, vomissements, douleursabdominales, diarrhées, oedème pulmonaire, hypotension, acidose métabolique et dépression dusystème central nerveux (somnolence à coma), convulsions épileptiformes; des doses massivespeuvent même entraîner la mort. L'ingestion de petites quantités de chlorure de benzéthonium enfaible concentration (< 0.1 %), par contre, n'engendre guère de symptômes.

Les extraits de pépins de pamplemousse contenant du chlorure de benzéthonium en concentrations de7 à 11% représentent un danger considérable s'ils sont mal utilisés (ingestion de l'extrait concentré enquantité importante, c'est-à-dire en gorgées). Même le contact cutané ou oculaire peut provoquer dessymptômes. Quelques gouttes diluées dans de l'eau, en revanche, n'auront pas d'effet nocif aigu.

Le Centre suisse d'information toxicologique déconseille la consommation de tous produits de cegenre tant que l'incertitude règne au sujet de l'identité des extraits de pépins de pamplemousecontenant des quantités mal précisées de chlorure de benzéthonium.

Cordialement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Par exemple le citrobiotic


et ici : http://www.sante-parapharmacie.com/2010/06/citrobiotic-extrait-de-pepins-de.html

Pour éviter tout risque, il convient d'observer les points suivants :

N'utilisez jamais Citrobiotic non dilué, en particulier au niveau des yeux. En cas d'accident, rincez abondamment à l'eau chaude et consultez un médecin si nécessaire.
Attention en cas d'allergie aux agrumes.

Lutte contre les champignons (mycoses, candidoses, pied d'athlète...), anti-bactérien (sinusite, angine, otite, bronchite, salmonelloses...), anti-parasitaire (vers, oxyures, ascaris, ténia...), troubles digestifs (diarrhée, flatulences, intoxications alimentaires, ulcères intestinaux...), saignements des gencives, mauvaise haleine, problèmes de peau et du cuir chevelu (ulcères, plaies, blessures, pellicules...), désinfection des eaux (piscines, jacuzzi, saunas, etc..) à la place du chlore.

Utilisation en voie interne : Prendre 15 à 30 gouttes dans un verre d'eau 3 fois par jour, à la fin des repas.

Attention, c'est légèrement amère ! Mais si vous prenez l'extrait de pépins de pamplemousse dans du thé ou dans une tisane tiède (brûlant, il perd de son efficacité), il perdra pratiquement toute son amertume. Cette solution est à privilégier chez les enfants.

L'extrait de pépins de pamplemousse peut même être donné à un bébé ou à un enfant. Pour un bébé, mélanger 1 goutte d'extrait de pépins de pamplemousse avec de la tisane de graines de fenouil, d'anis ou avec de la réglisse ou de l'anis étoilé (la badiane). Donner ce mélange 3 fois par jour. Pour un enfant entre 2 et 5 ans, donner 5 gouttes 3 fois par jour. Dès 7 ans, vous pourrez donner 10 à 20 gouttes 3 fois par jour.

Utilisation par voie externe :
- Pour des gencives qui saignent, ajoutez 5 gouttes d'extrait de pépins de pamplemousse dans un demi verre d'eau. Faites des bains de bouche 2 à 3 fois par jour. Vous pouvez aussi déposer 1 goutte sur la brosse à dents avec le dentifrice.

- Pour des problèmes du cuir chevelu, mettez une dose de shampooing dans votre main, ajoutez-y 5 à 10 gouttes d'extrait de pépin de pamplemousse et massez le cuir chevelu. Attendez 2 min avant de rincer.

- Pour des problèmes de peau, mélangez 3 à 5 gouttes d'extrait de pépins de pamplemousse dans l'équivalent d'une cuillère à soupe d'eau ou d'huile d'olive, et appliquez le mélange sur la partie à traiter. Vous pouvez aussi mélanger un peu d'extrait de pépins de pamplemousse avec votre crème pour le visage.

Autres indications :

Animaux : C'est un formidable vermifuge à raison de 10 gouttes par jour pendant 1 semaine, à renouveler tous les mois.!

En voyage : Un flacon de 50 ml d'extrait de pépins de pamplemousse représente la plus petite pharmacie du monde. Prendre 15 à 30 gouttes à la fin des 3 repas durant tout le séjour, en prévention des perturbations digestives ou des atteintes microbiennes et parasitaires.

Plantes : Contre les pucerons, les champignons, les moisissures... 30 à 50 gouttes par litre d'eau à pulvériser sur les plantes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
http://emmanuelferran.com/antibiotique-naturel-efficace-extrait-pepin-pamplemousse-bio/

ATTENTION

CE PRODUIT, BIEN QUE TRÈS ACTIF, EST DOSÉ POUR ÊTRE UN COMPLÉMENT ALIMENTAIRE. CE N’EST EN AUCUN CAS UN MÉDICAMENT. UTILISER POUR LES AFFECTIONS BÉNIGNES, PLUS INVALIDANTES ET DOULOUREUSES QUE VRAIMENT GRAVES. NE JAMAIS METTRE PUR DANS LA BOUCHE D’UN NOURRISSON. PAS UTILISATION PROLONGÉE. EN CAS D’ATHSME, OU D’ALLERGIE AUX AGRUMES, COMMENCER AVEC 5 GOUTTES DANS UN VERRE D’EAU, ET AUGMENTER PROGRESSIVEMENT.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je prends 15 gouttes matin, midi et soir dans un peu d'eau mais je prends en même temps matin et soir un médicament homéopatique de l'Urarthone, médicament contre les maladies rhumatismales, mais sont effet était loin d'être suffusant, j'avais encore de fortes douleurs.
Eh bien merci beaucoup pour tous ces renseignements plus précis que ceux que j'avais!
gros bisous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

enfin c'est bon à savoir, je ferais bien la même cure
car ouille ouille ouille partout partout
merci pour le renseignement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pour les douleurs, il faut être certain d'un bon taux en vitamine D car un déficit en vitamine D provoque des douleurs.
Et comme on en manque presque tous ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tien il faudra que j'en parle à ma mère pour sa polyarthrite, mais j'avais entendu dire que le pamplemousse pouvait perturber les effets des médicaments soit les amplifier soit les diminuer

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
en fait c'est le fruit qui empeche l'élimination naturelle des substances actives et qui donc permet une plus grande concentration des médicaments dans le sang. Quand c'est très toxique, c'est pas glop :(

Le pamplemousse en tant que fruit est aussi déconseillé en cas de cancer du sein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Franchement ça vaut la peine d'essayer Perrine et Merlin, je n'arrivais presque plus à marcher à l'extérieur sans souffrir, on aurait dit un escargot!
Je prends de la vit D car c'est pas encore cette année qu'on pourra faire des réserves !!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je connais aussi mais surtout pour mes animaux:
- pour les poules dans l'eau de boisson en alternance avec le vinaigre de cidre contre les vers et les coccidies.
- pour mes chats ceux qui ont un coryza chronique en alternance avec des cures de L52 et Coryzalia.
- et aussi pour moi j'avais fait disparaitre des lésions mycosiques sur un ongle du pied.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
intéressant !!
merci Merlin pour les infos
merci Anne et Cath'rine pour vos expériences !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
De mon côté je l'utilise depuis 2 ans, autant pour moi que pour mes Animaux !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
extrait de pépins de pamplemousse ou huile essentielle de pépins de pamplemousse ?

quelle est la différence ?
même propriétés ?
même posologie ?
....
....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Huile essentielle de pépin de pamplemousse ???
C'est une nouveauté ?
Cela ne me dis rien du tout

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
c'est bien ce que je pensais... l'huile essentielle de pépin de pamplemousse, ils ne le font pas encore, par contre il existe bien



Huile essentielle de Pamplemousse




Procédé d’obtention : expression à froid

Organe exprimé : zeste

Nom botanique : Citrus paradisii

Pays d'origine : Mexique

Culture : culture écologique, sans utilisation de produits chimiques (lot NHE0179 et lot OHE0405)

Qualité : 100 % pure et naturelle, non modifiée, non déterpénée



Propriétés Organoleptiques :

· Aspect : liquide huileux limpide
· Couleur : jaune
· Odeur : caractéristique du pamplemousse, acidulée et sucrée



Conditions de conservation : au sec, à l'abri de la chaleur et de la lumière



Principaux constituants biochimiques :

- Chromatographie phase gaz du lot NHE0179 :

Monoterpènes : limonène (91.19%), myrcène (1.75%), sabinène (0.20%), alpha-pinène (0.48%)

Monoterpénols : linalol (0.25%), alpha-terpinéol (0.06%)

Aldéhydes : octanal (0.13%), géranial (0.04%), decanal (0.13%), néral (0.03%), nonalal (0.02%)

Sesquiterpènes : béta-caryophyllène (0.01%)



- Chromatographie phase gaz du lot OHE0405 :

Monoterpènes : limonène (91.43%), myrcène (1.66%), alpha-pinène (0.47%)

Aldéhydes : octanal (0.13%)



Densité : 0.840 - 0.870

Point éclair (température à laquelle le produit devient inflammable) : 45°C

Certains composés naturels contenus dans cette huile essentielle peuvent présenter un risque d’allergie chez certaines personnes sensibles lorsque l'huile essentielle est incorporée dans une composition cosmétique (selon le 7ème Amendement de la Directive Européenne relative aux produits cosmétiques (2003/15/CE)): limonène, benzoate de benzyle et, dans une moindre mesure, linalol, citral (géranial et néral).

En règle générale, faites toujours un test d’application de votre préparation, dans le pli du coude, au moins 48h avant de l’utiliser.


Propriétés :

- Apéritive
- Drainante du foie et des reins, détoxifiante
- Astringente, diurétique et dépurative
- S'oppose à la chute des cheveux
- Action positive sur les peaux congestionnées et grasses
- Antiseptique aérienne
- Tonique nerveux
- Stimulant digestif



Indications :

- Musculaire : fatigue et raideur musculaire
- Peau : cellulite, rétention d'eau, obésité, peaux grasses et congestionnées,
- Perte de cheveux
- Système nerveux : fatigue, stress et angoisses
- Diffusion atmosphérique



Usage externe :

- Diffusion en mélange avec d'autres huiles pour la relaxation,
- En massage, diluée dans une huile végétale, sur les jambes pour les fatigues musculaires et les problèmes de cellulite.



Précaution :

Photosensibilisante : ne pas s'exposer au soleil ou UV pendant plusieurs heures après application cutanée de cette huile

la suite ici :

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
par contre, il existe maintenant une autre variété d'huile essentielle de pamplemousse

en fait, la première est obtenue par pression des écorces sur des éponges naturelles. On récupère le liquide obtenu et on devrait plutôt parler d'ESSENCE de pamplemousse.


Maintenant - et je cite le site d'Aromazone ;

L'huile essentielle de Pamplemousse sans furocoumarines BIO est obtenue par distillation à la vapeur d'eau de l'huile essentielle de Pamplemousse initialement obtenue par pression à froid du zeste du fruit.

Cette technique permet ainsi de débarrasser l'huile essentielle des composants de la famille des furocoumarines. Ces composés présentent l'inconvénient d'entraîner des réactions de photosensibilisation s'ils sont exposés au soleil. Pour pouvoir profiter de son parfum et de ses propriétés sans risque de photosensibilisation dans vos cosmétiques, nous avons choisi de vous proposer une qualité d'huile essentielle de Pamplemousse BIO sans ces molécules photosensibilisantes.

Cette huile essentielle s'incorpore ainsi très facilement et sans risque dans vos huiles de massage et vos crèmes de jour. Vous pourrez profiter de son action lipolytique par voie externe et afin de raffermir la peau et éliminer la "peau d'orange" sans risque d'exposition au soleil. Egalement, vous pourrez l'utiliser pour assainir les peaux grasses ou encore pour tonifier le cuir chevelu.

En diffusion, c'est un excellent antiseptique, le pamplemousse est également connu pour donner tonus et optimisme


la suite ici :

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
evitez de boire un jus de pamplemousse avec vos médicaments car il y a interaction :




L’activité de certains médicaments peut être modifiée lors de la consommation de certains aliments : peuvent ainsi apparaitre une augmentation des effets secondaires ou une diminution de l’efficacité du médicament.
Le jus de pamplemousse peut augmenter de façon importante l’absorption de certains médicaments dans l’organisme.


Le mécanisme

Selon l’Afssaps, l’absorption intestinale de certains médicaments est régulée dans les entérocytes, cellules de l’intestin, par la présence d’une enzyme, le CYP3A4, couplée à un transporteur d’efflux, la P-glycoprotéine (P-gp).
Le CYP3A4 métabolise directement ces médicaments dans l’entérocyte, alors que la P-gp favorise leur rejet dans la lumière intestinale.
Certaines substances comme la bergamottine et la 6,7 dihydroxybergamottine, présentes dans le pamplemousse, entrent en compétition avec ce système grâce à leur effet inhibiteur puissant du CYP3A4 : il s’ensuit une augmentation de l’absorption intestinale des médicaments suivis d’une augmentation de leurs effets indésirables entrainant un surdosage.


Les médicaments à risque

Certains médicaments utilisés pour faire baisser le taux de cholestérol dans le sang : la simvastatine, et dans une moindre mesure, l’atorvastatine la simvastatine. Pour la simvastatine, la


biodisponibilité peut être multipliée d’un facteur 15, ce qui revient à prendre en une fois la
dose de deux semaines.

Les immunosuppresseurs (tacrolimus, ciclosporine…), avec risque accru de néphrotoxicité : les immunosuppresseurs préconisés contre les rejets de greffes (tacrolimus, ciclosporine…). Une prise concomitante avec un jus de pamplemousse, de façon régulière, peut endommager le rein.
Le cisapride, prescrit pour traiter les reflux, peut présenter un risque de torsades de pointes (troubles du rythme de l’activité cardiaque)


Conseils
L’Afssaps conseille d’éviter de prendre un jus de pamplemousse dans les deux heures qui précèdent la prise de ces médicaments, et de limiter la consommation à moins d’un quart de litre par jour.
Le jus de pomme et d’orange ne provoquent pas d’interactions connues.

Sources : Afssaps, Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oops me suis trompée :
he est de pamplemousse pas de pépins !!! non non 


merci Merlin pour tes réponses !!

j'ai utilisé he de pamplemousse comme extrait de pépins ... je corrige très vite espérant ne pas avoir fait de bêtise....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est bien de réveiller un peu mes connaissances
et bon, cela pouvait être un produit tout nouveau
encore qu'une huile essentielle est produite grâce aux petites capsules aromatiques de la plante.
On les sent si on passe le doigt dessus - la menthe par exemple

avant qu'il n'y ai des capsules aromatiques dans le pépin de pamplemousse
tes poules auront des dents rit assez fort rit assez fort rit assez fort 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
 

mais est-ce que j'ai fait une bêtise en utilisant he de pamplemousse en lieu et place de epp ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Merlin y a-t-il une contre indication à utiliser en voie interne l'extrait de pépin de pamplemousse avec un traitement médicamenteux ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.