Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Invité Yorden

Ortolan. Protection des oiseaux.

Messages recommandés

Invité Yorden

Comme certains d'entre vous le savent, je suis tres engage dans le domaine dit de la protection des oiseaux.

J'ai longuement hesite avant de prendre la parole sur ce forum.

Je vous propose de vous parler d'ornitologie.
Depuis plus de 30 ans j'eleve des oiseaux pour mon plaisir.
Je m' ourdinvestis aussi et surtout dans la sauvegarde d'especes protegees.
Ce post n' est pas une petition, il n'a d'autre but que vous informer.

VOILA...


JE voudrais aujourd'hui vous parler d'un oiseau que vous connaissez tous, ou dont vous avez tous entendu parler ;
il s'agit de l'ortolan

je reviens des Landes et j y ai vu comment en France, malgre la loi, on persecute et detruit betement une espece protegee.
Seule la LIGUE DE PROTECTION des OISEAUX se bat pour retarder l'extinction de cette espece


Pauvre bruant ortolan
Ces petits oiseaux sont protégés ; pourtant dans les Landes le braconnage continu. La ligue de protection des oiseaux a donc décidé de mener une action.
Il s’agit d’un magnifique et attendrissant petit bruant
Ces malheureux oiseaux, pour leur malheur, très prisés des gourmets mais protégés depuis 1999, sont capturés afin d’être engraissés et pourraient se revendre 100 à 150 euros pièce aux plus grand restaurateurs.

Il existe, en France, une espèce animale protégée dont 30 000 à 80 000 individus sont tués, chaque fin d'été, dans le département des Landes, en toute impunité et avec l'aval des autorités chargées d'appliquer la loi et la réglementation.
Il s'agit du bruant ortolan. Pour la Ligue pour la Protection des Oiseaux , une telle situation est intolérable.

Le bruant ortolan est en grave déclin dans la majeure partie de son aire de distribution européenne. Pourtant, cet oiseau protégé ne bénéficie pas, dans les faits, de la protection de l'Etat français ! Le bruant ortolan est en effet braconné par un peu plus de mille personnes dans les Landes, puis pour partie consommé dans les quelques restaurants complices de ce braconnage.
Les oiseaux braconnés en Aquitaine sont des migrateurs qui proviennent du nord et du centre de l'Europe et passent par la France pour rejoindre leurs quartiers d'hiver en Afrique sub-saharienne.
La France se démarque donc, une fois de plus, par un total irrespect de ses partenaires européens en matière de protection de l'environnement.


La LPO a constaté, avec l'aide de la Sepanso des Landes, lors d'une opération aérienne et terrestre qui s'est déroulée du 2 au 7 septembre, que le braconnage s'exerçait plus que jamais en toute impunité. Son président, Allain Bougrain Dubourg, s'est rendu sur place et a pu constater, par vol aérien, samedi 2 et dimanche 3, la présence de près de 300 sites de braconnage, qui ont été immédiatement cartographiés. Au même moment, au sol, une équipe de la LPO a pu filmer et enregistrer en caméra cachée une fête faisant l'apologie des chasses traditionnelles du type de celle de l'ortolan. Mercredi 6 et jeudi 7, c'est sur le terrain que l'équipe de la LPO s'est déployée, localisant plus d'une quarantaine de tenderies en activité. La LPO a d'abord appelé l'Office national de la chasse, qui a stipulé qu'il n'interviendrait que sur ordre du préfet. Allain Bougrain Dubourg a donc téléphoné au préfet, et s'est vu signifier que les tenderies étaient tolérées. La LPO, qui ne peut en accepter le principe, a déposé plainte auprès de la gendarmerie de Tartas, pour chasse en période de fermeture et braconnage à l'égard d'une espèce protégée. Enfin, la LPO a prévenu le ministère de l'Ecologie et du Développement durable par le biais du cabinet de Mme Nelly Olin.



Dans un Etat de droit, avec des hommes et des femmes politiques qui se targuent de faire respecter la loi, la LPO accuse l'Etat de complicité de braconnage. Le braconnage en Aquitaine est couvert par les autorités locales, ayant elles mêmes reçu l'accord des autorités parisiennes. Le contrat tacite suivant est convenu entre l'Etat et les braconniers : ces derniers s'engagent à ne pas utiliser plus de 30 pièges et 5 appelants, et à ne pas en faire commerce, en échange de quoi l'Etat ferme les yeux. Les forces de police et de gendarmerie sont priées par les préfets de ne pas intervenir. Cette complaisance administrative locale ne peut plus durer. L'Etat français pourrait se voir condamner non seulement pour sa passivité à réprimer le braconnage, mais aussi à l'encourager implicitement.
Aujourd'hui, la LPO demande aux autorités françaises, et en particulier à M. Nicolas SARKOZY, Président de la République et à Michèle ALLIOT-MARIE, Ministre de l’Intérieur, de faire cesser le braconnage du bruant ortolan, en :
- agissant pour que la loi soit appliquée et en engageant au plus vite des actions de police visant à rétablir l'état de droit,
- condamnant la complaisante passivité des autorités locales,
- brisant le parrainage politique de la tenderie,
La LPO souhaite qu'une situation de non-droit, comme il en existe déjà dans le Médoc, au col de l'Escrinet, en Camargue et ailleurs au détriment de la loi, ne perdure pas dans les Landes.


Quelques chiffres

  • En 2004, sur 812 installations de capture de bruants ortolans contrôlées ,une quarantaine seulement a été verbalisée.
    - 1 500 braconniers au moins.
    - Prix de vente d'un bruant ortolan sur le marché noir : 100 à 150 euros.
    - Poids moyen d'un bruant ortolan : 19 à 27 grammes !


Braconnage organisé et toléré
Pour la petite histoire, le bruant ortolan ne bénéficiait d'aucun statut réglementaire de protection avant 1999. L'état français avait " oublié " de le classer parmi les espèces d'oiseaux protégées… Pourquoi ? Une " tradition " a encore court dans les Landes et le nord des Pyrénées-Atlantiques, qui consiste à capturer ces oiseaux au moment de leur migration d'automne puis à les manger. Les pièges, appelés " tenderies " ou " matoles ", disposent de 5 à 10 appelants (bruants ortolans vivants, maintenus dans de petites cages, et dont les cris d'appel attirent les individus sauvages). Les oiseaux capturés sont mis en cage et engraissés à l'extrême dans l’obscurité. Ce braconnage choquant est pratiqué de nos jours par au moins 1 500 braconniers, qui placent leurs oiseaux à engraisser chez des engraisseurs spécialisés. Les oiseaux sont ensuite vendus à de grands restaurateurs, à Paris comme à New York. Ce braconnage est lucratif : la valeur marchande clandestine d'un ortolan est de 100 à 150 euros, et l'appat du gain est ici un argument bien plus déterminant qu'une simple " tradition " obsolète.

J'espere ne pas avoir depasse les bornes Si c'est le cas je demande a Jannick de me pardonner.

Je sais que la majorite des Landais n'approuvent pas ces actes J'aimerais avoir votre avis sur ce sujet.



je vous parlerai bientot d'un autre oiseau en danger.


Si vous avez besoin d'info sur les oiseaux (sante, moeurs ...)
vous pouvez me contacter.......

Amities
Cordialement
YORDEN

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ton post est trés intéressant, et je ne vois pas en quoi il dépasse des bornes, ni pourquoi tu as tant hésiter avant de revenir poster. flower
moi même je suis énervé du manque de lois pour protéger la faune sauvage, et même quand de slois existent, ils trouvent toujours moyen de la détourner, et de massacrer encore et encore, se maquant de deamin, où l'espece ne sera plus là, où il sera trop tard. mais ça ils s'en moquent bien, seul l'appat du gain compte pour eux !

et quoi de plus agaçant, de plus ragant que d'entendre : mais c'est une tradition ancestrale dans notre région. ben voyons, c'est sure que ça justifit de tuer en toute impunité, de détruire ce qui leur appartient pas : la faune et la flore.

je connais trés mal les oiseaux, de nature je suis attirée par les prédateurs, donc si tu pouvais nous en dir eplus sur des especes tels que les vautours, les aigles, busards, éperviers, chouettes, etc je serai particulièrement intéressée.

merci par avance de nous faire partager tes connaissances

[img]http://yelims5. et [img]http://yelims5.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Yorden,


Contente de te revoir parmi nous.

Ton amour des oiseaux et tes combats contre les espèces menacées ont à 100% leur place sur ce forum.
On ne peut parler des drames dans les autres pays au monde, sans avoir aussi conscience de ce qui se passe en France !

Comme je te l'avais dit au départ, tu pourrais être notre "spécialiste" oiseaux.

Nous avons une rubrique "oiseaux - insectes" : ICI
Tu pourrais y mettre tous tes articles.
Qu'en penses tu ?
Si tu es d'accord, ce soir je déplacerai le post sur l'ortolan dans la rubrique oiseau.



[img]http://yelims5.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Bonjour Yorden !!!

Je suis à 1000 % avec toi et ton combat pour les oiseaux... et tu as sur le forum au moins une personne qui s'y intéresse : moi !
Je passe bcp de temps à les observer et les photographier......et j'adorerais en discuter avec qq'un qui les connait bien .... flowerflowerflowerflower

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
exact.


fais tu aussi des photos de tes oiseaux ou des oiseaux dans la nature ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Bonjour Yorden


Les oiseaux m'intéressent même si j'y connais pas grand chose mais si tu es prêt à nous en parler, ce serait une super idée.


[img]http://yelims5.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bonjour , moi aussi je serais interressée par les oiseaux de proie , j'adore les faucons !!!!

et comme petit oiseau , j'aime bien les rouge- gorges , je les trouve trop adorables avec leurs couleurs et leurs yeux !!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
moi aussi je craque sur les rouges gorges, ça vient de mon enfance, à l'école nous avions un livre de lecture qui racontait l'histoire d'un petit rouge gorge, j'ai jamais oublié, étrange non ? depuis il a une place particulière dans mon coeur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fanfan dit:

Bonjour , moi aussi je serais interressée par les oiseaux de proie , j'adore les faucons !!!!


ben je te rassure y a plus de vrais cons que de faux cons surtout dans le domaine de la chasse, hihihi, excuse moi mais c'était plus fort que moi !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

euh... Mister Z..... ké t'as bu ce midi ????? affraidaffraidaffraid
j'ai jamais dit ça , moi ??? NoNoNo
même si effectivement je suis très attirée plus particulièrement par les rapaces.... je l'ai pô dit !!!! lol!lol!lol!lol!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cet article est vraiment très intéressant !
Dans notre jardin, nous avons la chance de pouvoir admirer des mésanges, des tourterelles, des rouge-gorge, des hirondelles... C'est un enchantement, ces petits êtres ailés !
Malheureusement, je n'arrive pas à prendre des photos, ils sont trop rapides... ou moi trop lente, et pas trop experte pour le zoom !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Scouby a écrit:
Cet article est vraiment très intéressant !
Dans notre jardin, nous avons la chance de pouvoir admirer des mésanges, des tourterelles, des rouge-gorge, des hirondelles... C'est un enchantement, ces petits êtres ailés !
Malheureusement, je n'arrive pas à prendre des photos, ils sont trop rapides... ou moi trop lente, et pas trop experte pour le zoom !



en hiver tu auras plus de chance si tu les nourris.
Même avec des chats tu peux y arriver selon ce que tu choisis comme système.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
C'est justement à cause des chats que je ne sais comment les nourrir au jardin, notre Geisha et Charlot sont vraiment trop habiles.
Un peu plus loin, nous avons un petit terrain planté d'arbres où nous suspendons des sachets de graines et un peu de graisse en hiver, mais nous ne sommes pas sur place pour les voir picorer !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.