Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Margaux02

Un prédateur qui rôde...

Messages recommandés

Depuis quelques semaines, j'ai constaté une croissance de la biodiversité présente aux alentours de la maison. Des oiseaux migrateurs qui reviennent (les hirondelles rustiques sont déjà là), des rapaces (éperviers, faucons...) d'ailleurs les gris se font un plaisir d'imiter leurs cris, des insectes en tous genres... jusque là rien d'inquiétant.

Cependant, j'avais noté la présence de crottes suspectes à proximité de la volière des gris. Je ne m'étais pas vraiment posée de questions sur leur provenance et la fréquence d'apparition.
Jusqu'à aujourd'hui...

Ce matin, par ce froid mordant, je décide de m'occuper de nettoyer la volière des gris, et par la même occasion de passer un peu de temps avec eux.
En ratissant le sol, je constate qu'aux abords du grillage (à l'extérieur de la volière), les mêmes crottes sont présentes, et pire encore, certaines semblent toutes fraîches!
En regardant un peu mieux, j'ai vu qu'il y en avait pleins dans des recoins autrement inaccessibles aux autres mammifères, tels que les chats.

J'ai carrément pu retracer le trajet de leur auteur, ce qui m'a emmené tout près de la petite volière des perruches Catherine, qui est désormais inoccupée.
A côté d'elle j'avais placé tous les déchets issus du nettoyage des volières des semaines passées, il y avait donc du sable et débris végétaux en masse.
Mais surprise, c'était le bordel! Tout était éparpillé autour du saut, comme si l'animal en question s'était amusé à gratter à l'intérieur...

Ces traces irréfutables d'activité m'ont tout de suite fait penser à ce qu'infligent les furets domestiques aux plantes d'intérieur!

Du coup je suis persuadée qu'un mustélidé rôde dans le jardin et tente de rentrer dans la volière des gris (je n'ai rien trouvé à proximité de celle des calopsittes et inséparables), ça doit sentir l'oiseau et il doit aimer ça!

Il peut s'agir d'un furet (sachant que j'en ai déjà vu) ou d'un putois, peut-être même une autre espèce, mais je serais plus étonnée.

Je ne sais pas vraiment quoi faire, je ne sais pas non plus si cette bébête représente un réel danger pour mes oiseaux. A priori non puisque mes volières sont construites sur du béton ce qui empêche toute tentative d'introduction sous le grillage... mais je ne suis pas très rassurée.

Voici quelques crottes qui doivent dater de quelques jours:


Les traces d'activité de creusement dans le saut:


Et enfin une crotte toute fraîche qui doit dater de cette nuit ou ce matin (avec une cacahuète pour faire l'échelle). Les crottes sont relativement petites (comparées à celles d'un chat), mais plus grosses que celles d'un rat.


Je pense que cette nuit je vais installer un bac de sable humide à proximité de ses endroits favoris, dans l'espoir qu'il y laisse ses empreintes, je pourrai alors savoir avec quasi-certitude de quelle espèce il s'agit.

Oui, un peu folle la fille, mais j'assume cette fascination pour la faune sauvage! I love you

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ca me fait vraiment penser aux crottes de furets !! Mais ces derniers ne sont pas sensés se trouver dans la nature, un putois serait plus cohérent, ont-ils les mêmes crottes ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites


Normalement Putois et furets ont les mêmes habitudes, même gabarit et mêmes crottes. Wink

Mais ce qui me fait hésiter, c'est au niveau de la couleur de la robe. Le furet a une robe bien plus claire que le putois.
Or, il y a quelques années j'ai vu un mustélidé dans mon jardin et c'était bien un furet (zibeline)!!!

En plus, il n'avait absolument pas peur de moi... s'agirait-il du même individu?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Si ça se trouve, c'est un furet domestique, voilà pourquoi il s'aventure aussi près des habitations.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Voilà précisément la raison pour laquelle je ne fais pas de volière extérieure: je redoute les hôtes en tout genre, de plus ma maison jouxte un bois...les rats font plus d'un kilo...bref...je m'en tiens aux oiseaux dans la maison, ça me va bien.

Bonne chance Margaux!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, ce sont les risques de la vie en extérieur, mais c'est également ce qui la rend plus excitante pour nos oiseaux. Wink

Tu verrais Marie, comment mes pioux se font de véritables "scénarios" en compagnie des oiseaux du jardin qu'ils côtoient à proximité de leur volière.
C'est tellement stimulant pour eux!

Les attaques de prédateurs, je n'en ai eu qu'une seule fois, et c'est Guismo qui en a fait les frais, sans pour autant en mourir fort heureusement!
Donc aucune perte à déplorer à ce jour.

Cela dit, le seul véritablement problème c'est la présence des mouches plates/mouches crabes qui parasitent le plumage des oiseaux en été et peuvent infliger une piqûre mortelle.
Fleur et moi même avons déjà perdu un oiseau à cause de ces mouches estivales.

A noter tout de même qu'elles peuvent également sévir à l'intérieur des maisons... Rolling Eyes Indie en a déjà fait les frais!

Cette nuit je vais installer un bac de sables pour essayer d'avoir des empreintes. Leur taille et leur forme m'en diront plus que de simples fèces...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La farine sur un bout de tissu peux donner de bonnes empreintes aussi Wink

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites


C'est vrai, mais étant donné que je vis au bord de la mer, on a du sable à volonté! :rire: Pas de gaspillage de nourriture en plus. Razz

Si j'en met un peu partout autour de la volière, je suis quasi sûre de l'avoir!^^ Par contre je ne veux pas l’appâter, le but étant d'éviter de sédentariser cette p'tite bestiole poilue. Laughing

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'espère que cet animal ne représente pas de danger pour tes oiseaux, j'avoue que ce n'est pas rassurant.
Si ça se trouve il n'insistera pas, mais sinon il va falloir trouver des moyens de l'éloigner, quelque chose que n'aime pas les furets ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Moi je pense à la fouine. Il y en a plein à la campagne et même en ville. Ce n'est pas forcément rassurant pour nos oiseaux. A la ferme australienne près de Carcassonne ils ont du mettre des cochons d'Inde (leurs cris d'alerte dissuadent les prédateurs) près des enclos des lapins afin d'éviter aux fouines de venir les tuer....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
C'est pour cela que nos volières sont fait d'un épais grillage (pas tant pour nos oiseaux mais bien plus pour la capacité des prédateurs, surtout comme les rats qui sont les plus puissants avec leurs dents) et non pas sur le sol brut mais du béton ou autre (en sol dur). Parfois même le double grillage est fortement recommandé, selon les régions, et peut s'avérer pratique.

Mais ça ne doit pas nous empêcher de leur faire bénéficier de cette occasion de liberté (relative) et de vie riche et plus proche de la nature.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En effet, la vie en extérieur leur est tellement bénéfique! C'est quelque chose dont je suis certaine! Laughing

Y a pas photo. Wink
Il faut minimiser les risques, mais après c'est que du bonheur!

Pour ce qui est du petit fouineur nocturne, j'ai retrouvé de nouvelles crottes à un autre endroit du jardin (éloignées des volières) mais pas de traces d'empreintes sur le sable.

J'espère en savoir un peu plus les semaines qui viennent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je crois que tu as trouvé Joel, ça y ressemble beaucoup, tu fais un bon détective Very Happy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites


Wow, bravo Joel en effet ça y ressemble parfaitement! Wink

Un hérisson chez moi? Trop génial!!! cheers

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...