Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
Dounette

Qui est la bête ? L'homme ou l'animal?

Messages recommandés

Colère, tristesse, sentiments qui se mélangent encore et toujours lorsque l'on voit ce qui se passe. L'homme est-il réellement humain et si oui, pourquoi se conduire comme une bête sans pitié?

Entre les sujets que l'on voit ici et sur d'autres sites de protection animale, on ne sait plus que penser. Au sein de l'association pour laquelle je suis FA, nous avons eu l'opportunité de venir en aide à une femme au grand coeur qui recueille chiens et chats errants et maltraités à la Réunion. Plusieurs petits pensionnaires ont déjà pu venir et être très vite adoptés.
Dernièrement, elle a recueilli 2 petits bouts... la première a une vilaine maladie de peau et a eu les ergots arrachés et le second, un joli petit york, a des agrafes de bureau plantées dans la tête!! Heureusement, il n'en souffre plus et elles vont être retirées. Comment peut-on faire ça ???

Je sais que malheureusement, il y a des destins encore plus horribles que les leur, mais il est vrai que là bas un animal c'est vraiment pas grand chose, voire rien pour beaucoup de gens...

Pourtant il suffit d'aller jeter un coup d'oeil sur notre site pour voir à quel point ils sont mignons, si gentils et malgré cela toujours aimant envers les humains... D'une certaine façon, ils sont plus "humains" que certains hommes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bonjour,
Nous en arrivons toujours au même constat : seul le présumé être humain s'adonne avec plaisir à la cruauté.

Aucune bête ne fait ça. Certains peuvent être pris par moments de folie meurtrière mais de là à éprouver le plaisir sadique des bipèdes (qui ne méritent plus le nom d'humains) à le faire, c'est inenvisageable chez les animaux.

Raison pour laquelle je m'insurge amicalement contre le fait que vous nommiez ces innommables des "bêtes sans pitié". Les bêtes n'ont en effet pas de pitié (sentiment inculqué aux humains par éducation, loin d'être naturel) mais ne s'acharnent pas non plus pour le fun. Ces gens n'ont plus de nom, plus le statut d'humain mais on ne peut en aucun cas les assimiler à des bêtes, ce qui serait très insultant et profondément injuste pour ces dernières, incapables d'imaginer et faire un millième de leurs perversions.

Que les animaux ne valent rien dans la mentalité de gens restés frustes, dans certains pays, certaines campagnes, certes.

Mais quand on passe à la cruauté, ce n'est plus une question d'éducation qui ne prend pas en compte la souffrance animale ou l'unicité de leur vie (comme la nôtre). Il s'agit de cruauté délibérée.

Et là, aucun animal ne peut rivaliser avec la perversité humaine.
Dans les humains, il y a le bon. Et il y a le mal. D'autant plus grave que cette race soi-disant évoluée a tous les moyens intellectuels et sociétaux de lutter contre ses mauvais penchants et que certains ne le font délibérément pas et s'acharnent sur plus faible qu'eux. Vous remarquerez en effet que ces innommables doublent leur ignominie d'une lâcheté remarquable : ils ne s'en prennent pas à un gros costaud qui leur ramasserait le portrait. Ils préfèrent s'en prendre aux animaux, toujours dans des situations où ils sont coincés, inhibés, moins fort, confiants, etc...
Bref, des êtres humains ? En aucun cas. Des vomissures. Et encore...

Merci à vous et à votre association, jamais assez nombreuses, hélas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Veuillez vous connecter pour commenter

Vous pourrez laisser un commentaire après vous êtes connecté.



Connectez-vous maintenant

×
×
  • Créer...