Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
  • PlumeBlanche
    PlumeBlanche

    Le Chinchilla : l’essentiel à savoir avant l’adoption

       (0 avis)

    Le chinchilla est un petit animal de compagnie adorable avec une fourrure exceptionnelle. Les enfants adorent particulièrement ce petit rongeur. Lui offrir le maximum de bien-être contribue considérablement à accroître son espérance de vie. Cette dernière est fixée entre 10 à 20 ans. 

    Si vous vous occupez bien de votre animal, il pourra vous tenir compagnie pendant près d’un quart de votre vie. Avant d’en adopter un, il convient de se renseigner sur toutes les informations nécessaires pour prendre soin de votre futur animal. Il faut connaître a priori son alimentation, ses habitudes, son caractère et son mode de vie. Le futur propriétaire doit savoir tous les besoins spécifiques de l’animal. En fait, le chinchilla possède des caractéristiques différentes du lapin et des autres petits rongeurs. Quelles sont alors les informations pertinentes à connaître avant d’en acheter un ?

    Qu'est-ce qu'il faut savoir avant d'adopter un chinchilla ? Comment bien élever un chinchilla à la maison ? Comment bien prendre soin de son chinchilla ? Découvrez dans notre article toutes les particularités de ce petit rongeur. 

    Mode de vie d’un chinchilla

    Le chinchilla est un animal crépusculaire. Il faudra tenir compte de ce critère avant de valider votre choix. Préparez-vous donc à s’habituer à des nuits bruyantes. Son caractère nocturne s’explique par le fait que le petit rongeur devient actif dès que la nuit tombe. En général, il dort durant toute la journée. 

    Le fait de dormir la journée permet ainsi à le garder en bonne santé. Les tapages nocturnes peuvent vous empêcher d’avoir une nuit paisible. La meilleure solution est donc d’éviter de mettre sa cage dans votre chambre à coucher. Toutefois, il peut s’adapter au mode de vie de son propriétaire et devenir diurne. 

    Le chinchilla possède également un comportement vif et curieux. Contrairement à un chat ou un chien, il est difficile de le dresser. Le chinchilla n’est pas affectueux. Cependant, il peut être un animal de compagnie sociable si son maître l’habitue au câlin dès son plus jeune âge. 

    En général, il n’aime pas les caresses, un comportement qui justifie son caractère indépendant. Cependant, il apprécie la vie en groupe avec un autre chinchilla de même sexe. La cohabitation sera possible si les deux animaux se rencontrent dès tout petit.

    Il faut éviter la cohabitation avec un autre rongeur au risque de produire des bagarres. Il veut qu’on lui consacre un peu de temps quotidiennement. Cela lui évitera de s’ennuyer. Il a aussi besoin de sortir de sa cage mais sous surveillance pendant 30 minutes par jour afin d’améliorer le fonctionnement de son système digestif. Une petite balade dehors lui fera du bien chaque jour.

    Citation

     

    Le chinchilla est aussi un animal sujet au stress. Par conséquent, il a besoin de se sentir en sécurité par rapport à son environnement. Il n’a pas un caractère enjoué. Cet animal de compagnie n’est pas adapté aux enfants qui veulent se distraire avec lui. 

    Lorsqu’il a très peur, il fait le fur slipping en lâchant beaucoup de poils, nocifs à votre santé. Pour son bien-être, offrez-lui un environnement calme et serein. Un lieu animé en permanence favorise son anxiété. Il est fortement déconseillé de le déplacer fréquemment. Si vous voyagez souvent, il faut remettre en cause votre choix. 

    À cause de sa fourrure, les enfants ont envie de le caresser et de manipuler. Un maître confirmé saura prendre soin de ce petit rongeur indépendant.   

    49438_002_1000_opt.jpg

    L’environnement adapté à un chinchilla

    Son comportement très actif nécessite une cage spacieuse qui va accaparer une place importante dans votre maison. La cage idéale est celle adaptée à son mode de vie. 

    Ainsi, si vous vivez dans un petit appartement, mieux vaut adopter un autre animal de compagnie. Le chinchilla a besoin d’une cage suffisamment grande lui permettant de bouger, de sauter et de grimper d’un point à un autre. La cage doit être large et haute en même temps. 

    En principe, il faut prévoir une cage de 1 mètre de haut et 60 cm de largeur pour un chinchilla. Les dimensions devront s’adapter au nombre d’individus destinés à cohabiter là-dedans. Le futur maître doit préparer avant son arrivée un habitat approprié. 

    Il faudra aussi penser à la largeur entre chaque barreau. Elle ne doit pas dépasser de 2 cm. Sinon, le chinchilla va essayer de se glisser entre les barreaux et risque également de se bloquer.

    Optez pour une cage de qualité capable de supporter ses capacités de sauteur.  Le chinchilla est également un animal très sensible à la propreté. L’hygiène ne doit pas être négligée. Un nettoyage régulier s’avère indispensable pour enlever les restes de nourriture et de changer la litière. 

    Un grand nettoyage hebdomadaire est indispensable pour se débarrasser de toutes les saletés, les bactéries et autres parasites qui peuvent causer des maladies respiratoires ou des maladies intestinales. Les accessoires doivent aussi être nettoyés régulièrement. 

    Vous devez consacrer du temps chaque jour pour nettoyer sa cage. Elle garantit à votre petit protégé une bonne qualité de vie. Il faut s’assurer de la propreté de l’animal, de la cage et de tout son environnement. Un bain de sable ou de terre de bonne qualité offre une bonne hygiène à votre chinchilla. Au cas contraire, la négligence peut affecter son comportement. 

    Concernant l’alimentation du chinchilla, rappelons que c'est un mammifère herbivore. Il se nourrit principalement de foin. Il a aussi besoin d’eau pour se rafraîchir pour son transit digestif. 

    Soulignons également la nature rongeur du chinchilla. Il aura tendance à mettre sous sa dent tous les objets en bois ou en plastique qui se trouvent dans sa cage. Il peut même ronger les barreaux de sa cage. La solution consiste à mettre à sa disposition des accessoires fabriqués à partir de matériaux résistants comme l’inox ou l’aluminium afin d’éviter de racheter ces équipements. Lorsqu’il se balade dans la maison, il faut s’attendre qu’il fasse des dégâts.

    Citation

     

    Les risques de maladie

    Les poils fins du chinchilla peuvent être à l’origine d’allergies chez les humains. Les enfants sont les plus sensibles à cette maladie. On rencontre la perte de poils surtout pendant la mue, la période pendant laquelle l’ancien pelage chute. Il faudra donc faire attention aux risques d’allergie. 

    L’adoption d’un chinchilla présente aussi des risques de maladie comme la teigne. Cette dernière est transmissible à l’homme. Une bonne hygiène est la meilleure solution pour prévenir les différentes pathologies. Il convient de se laver les mains après chaque contact avec le chinchilla. 

     



    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    Il n’y a aucun avis à afficher.


×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.